Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Marseille : Si tu ne vas pas à Gardère... Gardère viendra à (...)

Marseille : Si tu ne vas pas à Gardère... Gardère viendra à toi

Un nouveau préfet chargé de la sécurité remplace déjà son prédécesseur qui n'est resté que 18 mois. Gardère remplace Leclair.

“Touchez ma bosse, Monseigneur....................”

En apprenant que le Préfet Gardère allait à Marseille « faire voir ce que l’on va voir », « terroriser les délinquants », « éparpiller par petits bouts façon puzzle les mafieux », je n’ai pas pu penser autrement. “ Si tu ne vas pas à Gardère, Gardère viendra à toi…..”

D’autant que Leclair, vit clair, un clerc en somme, lorsqu’il avait compris dés le début du mois que ses jours étaient comptés. L’on ne peut interpréter autrement ses paroles qui se voulaient prophétiques. « Je ne résoudrai pas à moi tout seul les difficultés liées à une ville pauvre, qui souffre de cinquante ans d'immigration et de tradition de banditisme. Je ne suis ni le sauveur ni Jésus-Christ... » (L’express.fr )

Il émargeait sa feuille de départ. Nous aurions dû le comprendre.

Son successeur est-il le sauveur, Jésus-Christ ? Voilà l’enfant de la bonne mère au secours de la ville en perdition…… !!!!!

S’il suffisait de changer un responsable !

Mais que reproche-t-on à Leclair, voilà bien une chose que je souhaiterais connaître véritablement.

Est-ce cette histoire de parking qui donne à Marseille un air de parenté incontestable avec les villes mafieuses italiennes ? Ces gamins victimes des balles perdues ? 

Est-ce le dossier Guérini, pas le frère, l’autre celui qui préside aux destinées du département des Bouches du Rhône, invité à un entretien chez le juge d’instruction ?

Est-ce les dégradations répétées qui transforment le vieux port en champs de bataille après des matchs de foot ?

Est-ce des sondages non encore publiés en période pré-électorale ?

A moins que ce ne soit l’allusion « au sauveur » qui ait été mal interprétée, qu’on y ait vu le rapport avec un autre prétendu sauveur. Je cherche, je cherche.

J’ai trouvé une piste sur la Provence.com ( réf : article ) .

Ce ne sont pas les délinquants que ce préfet vient mettre au pas, mais la hiérarchie policière locale. L’affaire est donc bien plus grave que l’on veut bien nous le dire.

Attendons la réaction du SNOP ! Ah non, eux s’occupent de la Gendarmerie, pas de la police, dommage.

Et si, là haut on avait la bonne idée de cesser de transformer les policiers en Préfets, pour commencer, je pense qu’on y « verrait déjà plus clair ». Je crois tout de même comprendre, entre les lignes, que la trop grande proximité entre le préfet à la sécurité et la police est un handicap à la bonne administration de la police.

Un préfet s’en va, un autre arrive, et alors, qu’est-ce que cela va changer ?

La bourse envie probablement les chiffres de la délinquance marseillaise : Cambriolage +14 %, vols à main armée + 18 %. ( réf : TF1 news )

Une ville toute entière nous donne l’impression de sombrer dans un système mafieux dont elle ne sortira pas. Ce n’est pas d’un nouveau préfet dont elle a besoin, mais d’un traitement de choc, pour rappeler à cette ville qu’elle se trouve dans la République Française et que ses responsables sont soumis aux lois. Commençons par donner l’exemple, ensuite, cela ira bien mieux.

Aucune action sur la population ne sera pertinente tant qu’elle pourra commenter, à l’heure du pastis, désabusée, mais avec humour, les frasques de ses responsables ou les pratiques syndicales d’un autre âge.

Ce n’est sûrement pas d’un préfet dont la ville a besoin, mais d’un Dalla Chiesa, assisté d’une équipe d’incorruptibles, suivi par un procureur déterminé au service d’une justice plus que ferme.

Ce Dalla Chiesa devrait être appuyé par l’ensemble de la classe politique, de la droite à la gauche, en dehors de tout esprit partisan. Nos responsables politiques sont-ils prêts à quelques sacrifices, à laisser tomber quelques têtes, pour le bien commun ?

L’actualité récente donne plutôt à penser que leur système d’évaluation n’est pas tout à fait le notre en matière de morale et de probité.

Le nouveau responsable de la sécurité ne peut pas être un proche du Président.

Le handicap est trop lourd, avant même son arrivée. Tout ce qu’il va faire sera rapporté à la politique nationale, chaque projet sera limité dans le temps par l’élection de 2012. Alors ? …....

Bon courage Gardère …….. t’auras bien besoin d’une botte secrète.


Moyenne des avis sur cet article :  4.08/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 25 août 2011 11:08

    en effet il y a du pain sur la planche , les criminels craignent plus dégun à Marseille !

    on se rapproche des standards napolitains...............


    • LE CHAT LE CHAT 25 août 2011 11:13

      on en est à faire venir des flics de Paname tellement il y de ripoux dans le secteur !


      • SATURNE SATURNE 25 août 2011 12:30

        D’accord sur la confusion des genres entre hauts fonctionnaires policiers devenus Préfet, qui gène leur intégration avec les « vrais » Préfets, style Préfets de région, qui ne les aiment pas. Problème de caste.
        Mais reconnaissez que ça a commencé avec Prouteau, officier de Gendarmerie, nommé par Mitterand, en récompense de sa discrétion sur Mazzarine...
        Voyez, faut pas avoir la mémoire courte.

        Le choix de Gardère signifie qu’on considère que le problème est en Sécurité Publique ( tenue), et pas en PJ, dont Leclair est issu.

        Et enfin, ayons de la mémoire : en 1985, année noire entre toutes pour les réglements de compte, dès novembre « le soir » titrait, après le flingage de Mondoloni ou je ne sais qui :
        « 59 eme mort : à quand le 60 eme ? ».
        On en est à 25/30 en 2010.

        Bref, c’est pas d’hier, et la gauche était au pouvoir... Les stat. du grand banditisme ont plutot baissé depuis, par rapport aux années 85/90, qui restent le record absolu depuis que les statistiques existent.


        • pastori 25 août 2011 13:05

          en tout cas tous ceux qui crachent sur Marseille ont la démonstration que la situation est voulue et entretenue.

          la preuve, alors qu’il a suffit d’un article de journal pour que , comme par enchantement, certains problèmes insolubles depuis des années sont réglés en deux jours

          des règlements de comptes et de la délinquance, depuis caïn et abel il y en a partout et ça ne cessera jamais. l’homme est ainsi fait.

          de plus il suffirait d’appliquer les lois pour que 80% des problèmes soient résolus. certains exploits de truands sont écrit dans des livres, jamais démentis et ils ne sont jamais inquiétés. alors.... c’est peut-être voulu.

           Marseille n’ a rien à voir avec ce qui se passe dans les banlieues parisiennes, où , la aussi il y aurait bien des remèdes si on voulait s’en occuper.
          c’est une des plus belles villes, une des plus tranquilles ou il fait bon vivre.
          ceux qui disent le contraire n’y ont jamais goûté et sont des jaloux. 

          • pastori 25 août 2011 13:06
                                                                                                  

            pas vrai julu-chat ? smiley

            • LE CHAT LE CHAT 25 août 2011 13:20

              je sois y aller demain chercher mon fils à St Charles , mais je ne reste pas plus que le minimum ! je n’aime guère Marseille , mais en général pas les grosses villes non plus ...........

              il y a eu quand même un peu d’améliorations , Marseille était beaucoup plus sale encore dans les années 80


            • pastori 25 août 2011 13:31

              tu veut dire que gaudin fait mieux que deferre ? Marseille n’était pas plus sale dans les années 80.  arrête de mettre ta diatribe de partout.


              le centre ville avant barnéoud était une splendeur, sans parler des quartiers limitrophes où il a toujours fait bon vivre, et ça n’a pas changé. comme st barnabé, montolivet, la pomme, st antoine, l’estaque. la gavotte, .même les quartiers nord.....

              ce sont les gens, riches ou pauvres, qui sont sales, aujourd’hui comme hier. 

              • LE CHAT LE CHAT 25 août 2011 13:49

                reconnais que comme à Naples , il y des grèves d éboueurs à répétition !

                quand tu remonte du vieux port , jusqu’à la rue St féréol , ça va , mais au dessus , ça craint !

                et je te dis pas les tas d’immondices accumulés par les roms ! quand tu arrives par le train depuis la cote bleue , ça devient de pire en pire !


              • pastori 25 août 2011 19:04

                c’est le lot de toutes les grandes villes, on n’y peut rien, sauf à aller en suisse smiley



                si tu voyage un peu à l’étranger tu prend peur. les gens sont sales partout. 

              • Le Yeti Le Yeti 25 août 2011 14:48

                En tout cas, le moins qu’on puisse dire c’est que depuis cette affaire de parking, Marseille n’est plus une voie de garage ...


                • pastori 25 août 2011 19:16

                  par contre chat tu connait peu marseille. du vieux port jusquà la périphérie banlieue au-delà de montolivet tout est très propre.  après la plaine tu a le camas, puis sakakini, puis bois luzy, st banabé.. tout ça se sont des banlieues chics. montolivet

                  coté droit tu va vers le prado, les quartier chics et riches du sud, les quartiers est.....

                  même les quartiers nord ne sont pas sales. en fait il y a par ci par là quelques poches très ré&duites qui nécessitent peu d’efforts n, si on voulait.

                  marseille ville sale c’est une légende. en fait comme la porte d’aix, ça se drègle en quelques heures.

                  maintenant, les grèves d’éboueurs, je sais tu est contre les gens qui défendent leur bifteck et plutôt comme t, on amie lepen du coté des riches smiley.

                  s’ils se battent, ils ont une raison et il faut s’en ^rendre plutôt à ceux qui leurs refusent leurs droits léitimes , les poussant à la grève.

                  c’est la différence entre toi et moi. pour toi les salauds sont toujours les grévistes. pour moi personne ne fait grève par plaisir mais les patrons sont tellement pingres et jamais rassasiés qu’il faut parfois en arriver aux grèves.
                  quand il y a une grève, je me dis : pourquoi ils en sont arrivés là. la réponse est toujours la même. : patrons autistes.


                  • pastori 26 août 2011 00:28

                    rigole tant que tu veux, moi je n’y habite plus et la ou je suis c’est très propre. smiley


                    • jean-jacques rousseau 26 août 2011 14:30

                      Tout est dit dans les mots de Leclair « les difficultés liées à une ville pauvre ».

                      Il faut rappeler le nombre de chômeurs, de jeunes désœuvrés, le nombre de familles sous le seuil de pauvreté... Ils sont où ces chiffres pour Marseille ?
                      Pour sortir de la pauvreté, de la misère, créez des emplois ! des perspectives positives ! Mais pas pour les millionnaires qui investissent partout ou les réseaux mafieux plus ou moins officiels !
                      Mais ce n’est pas un Prefet de police qu’il faudrait mais un Préfet de l’Emploi et du Développement économique local et régional.

                      Ah oui c’est vrai qu’en Sarkoland on sait pas faire ca. On ne sait que sortir la matraque pour taper sur des syndicalistes, sur des citoyens désespérés et mener une politique de caïdat et suspicion généralisée dans les banlieues... Pendant ce temps la loi républicaine déserte les beaux quartiers où les agents du fisc n’osent même plus frapper aux portes cochères des hôtels particuliers...

                      Honteux !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès