Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Massacres et mutilations d’albinos en Tanzanie et au Burundi

Massacres et mutilations d’albinos en Tanzanie et au Burundi

Depuis 2007 en Tanzanie et au Burundi les autorités tentent de mettre un terme à un trafic d’organes et de membres d’albinos résultant de croyances aux supposés pouvoirs magiques des albinos.

 
Mardi 27 juillet 2010 la justice tanzanienne a condamné à la pendaison un homme de 50 ans pour avoir tué une fillette albinos en 2008. Selon le procureur de la région nord de Mwanza des témoins ont déclaré au tribunal que l’homme avait coupé les jambes de la fillette avec une machette à minuit et bu son sang.
 
Une anomalie génétique
 
 
L’albinisme est une anomalie génétique caractérisée par une absence de pigmentation de la peau, des poils, des cheveux et des yeux. Les albinos naissent avec une couleur de peau et de cheveux très claire, presque blanche, due à l’absence de la mélanine qui colore la peau, les cheveux et les yeux et protège également la peau des effets néfastes du soleil en filtrant les rayons UV. Dans des régions fortement ensoleillées comme la Tanzanie ils sont plus exposés aux risques de cancer de la peau et aux brûlures liées à l’exposition au soleil. Ils pâtissent également d’un déficit de la vue. L’albinisme est reconnue par l’Organisation des Nations unies pour la Santé (OMS) comme un handicap. Le gène qui en est responsable étant récessif un enfant nait albinos parce qu’il hérite ce gène de chacun de ses deux parents. Si dans le monde la proportion d’albinos est de 1 individu sur 20 000, on compte jusqu’à 1 albinos sur 200 en Tanzanie et 1 sur 16 000 au Burundi.
 
 
Les albinos objets de nombreuses superstitions
 
 
En Afrique un enfant blanc né de deux parents noirs est un phénomène ayant toujours alimenté de nombreuses croyances bien qu’elles tendent à disparaître de nos jours. A l’époque coloniale ces enfants étaient vus comme le fruit d’un adultère de la mère avec un colon européen voire le fantôme d’un blanc. D’un peuple à un autre on les croit dotés de pouvoirs mystiques, immortels, possédés par un démon, portant la chance ou signe d’une malédiction s’abattant sur la famille.
 
Au Burundi et en Tanzanie des parties de leurs corps sont recherchées pour leurs puissances miraculeuses supposées et certains les emploient en tant que sacrifices humains suivant les conseils des sorciers qui ont contribué à répandre la croyance selon laquelle on en tirerait de la chance en amour, dans les affaires et dans la vie. Ces guérisseurs concoctent des potions élaborées à partir d’un membre, du nez, la langue, les os, les yeux ou les parties génitales qu’ils prescrivent à leurs clients en quête de succès. Ces différentes superstitions ont engendré un marché et sont habilement exploitées par des guérisseurs qui en ont fait leurs fonds de commerce. En Tanzanie des charlatans ont lancé une rumeur selon laquelle le sang des albinos pouvait être utilisé dans les gisements miniers pour rechercher de l’or et leurs membres pouvaient servir à améliorer la pêche de poissons. Que ce soit les hommes d’affaires ou les politiques, nombreux sont ceux qui sont convaincus que les albinos leur apporteront richesse et succès.
 
Ces supposés pouvoirs magiques font des albinos des victimes de crimes rituels. La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) a indiqué dans un rapport en 2009 que le marché des pièces de albinos existe principalement en Tanzanie, où un ensemble complet de parties du corps peuvent se vendre pour 75.000 dollars.
 
Déclenchement d’une véritable chasse aux albinos
 
La pauvreté, la superstition et l’appât du gain ont conduit aux massacres et mutilations d’albinos dont cette région est désormais familière. Fin avril 2010 dans la province du Cankuzo dans l’Est du Burundi dix assaillants armés de pistolets et de grenades ont tué une jeune femme, Susanne Vyegura et son enfant âgé de 5 ans, d’après Kassim Kazungu de l’association des albinos du Burundi et la police locale. Les deux victimes ont eu leurs membres coupés. Les assaillants ont également arraché les yeux de l’enfant et coupé les seins de la mère. Une enquête du parlement burundais a révélé l’existence d’un marché sous-régional lié à l’emploi des membres et des organes d’albinos par des guérisseurs et l’implication des pécheurs et des orpailleurs dans ce commerce illicite. Ce trafic se concentre essentiellement dans les zones reculées bordant le lac Victoria, dans la partie Ouest de la Tanzanie, une des plus pauvres du pays où le taux d’alphabétisation est très bas.
 
Des récits d’atrocités d’une barbarie inouïe alimentent depuis quelques années la presse locale et internationale. Entre février et avril 2010 Trois albinos ont été tués en Tanzanie, période pendant laquelle quatre tentatives de meurtres ont été signalées. Ces décès et d’autres attaques récentes en Tanzanie font partie d’une longue liste d’actes de violence contre les albinos. D’après la Fédération Internationale de la Croix-Rouge au moins 10 000 ont été déplacés suite aux attaques contre les albinos depuis fin 2007. On dénombre depuis lors officiellement 57 albinos tués en Tanzanie et 14 au Burundi d’après Vicky Ntetema ancienne correspondante de la BBC en Tanzanie et actuellement membre de l’ONG de défense des droits de l’homme Under The Same Sun (UTSS). Les albinos sont contraints de trouver refuge dans des centres urbains où ils sont plus en sécurité. Au Burundi de nombreux paysans ont été contraints de fuir les villages pour les villes afin d’échapper à ces attaques. Tout ceci a instauré un climat de peur et d’insécurité dans lequel vivent les albinos et qui les oblige à réduire au minimum les sorties, à rester cloitrés chez eux ou à faire preuve d’une vigilance extrême une fois dehors.
 
D’après l’association des albinos de Tanzanie le prix d’un set complet du corps d’un albinos comprenant les membres, les organes génitaux, les yeux, la langue, les cheveux et le sang est passé de 75 000$ à 200 000$. Un membre à lui seul peut coûter 3 000 dollars. C’est donc un trafic extrêmement lucratif. Bien qu’un faible pourcentage de cet argent revient aux tueurs, les plus pauvres voient dans ce trafic un moyen de se faire facilement de l’argent. A ces prix les gens n’hésitent plus à exhumer des tombes les restes des corps des albinos pour en vendre les parties.
 
La médiatisation de ces massacres par les ONG comme La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) et Under the Same Sun (UTSS) ainsi que leurs combats pour exiger que soient sévèrement punis les auteurs de tels crimes ont poussé les autorités burundaises et tanzaniennes à prendre des mesures drastiques pour éradiquer ce problème. Ces autorités y sont d’autant plus contraintes que cette médiatisation donne de leurs pays une image absolument calamiteuse. A cela il faut ajouter l’initiative d’une victime de cette barbarie Mariamu Stanford à qui les agresseurs ont ôté deux bras lors d’une attaque en 2008 et qui depuis s’est rendu aux Etats-Unis et obtenu qu’un membre du congrès, Gerald Conolly sollicite Barack Obama afin d’accentuer la pression sur les gouvernements burundais et tanzaniens.
 
 
Campagnes des instantes gouvernementales et des ONG afin d’enrayer ce cycle d’ assassinats
 
Les gouvernements burundais et tanzaniens ont pris des mesures assez proches visant à assurer la protection des les albinos et en particulier celle des enfants. En Tanzanie les autorités ont instauré le recensement des albinos. La mise en place d’un service policier d’escorte des enfants se rendant à l’école et le recours aux structures comme les internats pour leur donner refuge sont autant de mesures qui ont été prises pour redonner une certaine forme de sérénité aux nombreux parents angoissés. La police a été invitée à intensifier la traque des sorciers employant des restes d’albinos et une campagne nationale de dénonciation anonyme des auteurs de meurtres d’albinos a été lancée. Certains enfants ont été équipés de téléphones portables afin de contacter la police le plus rapidement possible en cas d’attaque.
 
La mesure phare du volet répressif de la batterie de mesures prises par le gouvernement tanzanien est l’instauration de la peine de mort par pendaison des assassins d’albinos. Par cette loi les autorités tanzaniennes ont déclaré la guerre aux trafiquants d’albinos. Le premier ministre tanzanien Mizengo Pinda a fait de l’éradication de ces massacres une cause nationale. Malgré la lenteur de la justice au moins 12 personnes ont déjà été condamnées à la peine capitale depuis 2009, la dernière en date étant celle du mardi 27 juillet 2010 d’un homme de 50 ans pour l’assassinat et la mutilation d’une fillette albinos en 2008. Plus de 27 autres cas sont encore en cours d’investigation par la justice tanzanienne.
 
Mizengo Pinda a décidé de faire du 4 mai une journée nationale de commémoration en souvenir des hommes et des femmes albinos victimes de la barbarie de ceux qui guidés par la superstition ont attenté à leurs vies. Une journée pendant laquelle chaque Tanzanien est invité à réfléchir sur le chemin encore à accomplir pour éradiquer ces horribles meurtres. A cette occasion le gouvernement tout comme le peuple tanzanien doivent renouveler leurs engagements à garantir à tous les albinos du pays le droit à une vie sans peur. En janvier 2009 le premier ministre tanzanien avait également pris la décision unilatérale de révoquer toutes les licences des guérisseurs du pays à cause de leurs responsabilités dans les sacrifices d’albinos. Une décision critiquée par l’association des guérisseurs traditionnels qui a fustigé l’amalgame fait entre les guérisseurs qui offrent leurs services à 30% de la population du pays et les responsables du trafic d’albinos.
 
En 2008 le président tanzanien Jakaya Kikwete a chargé la députée Shaymaa Kwegyir,elle-même albinos de mener des campagnes de sensibilisation. Cette dernière préside aussi une commission d’enquête sur les responsables des tueries d’albinos en Tanzanie. Depuis, Shaymaa Kwegyr sillonne le pays pour combattre les croyances profondément ancrées dans la conscience populaire et faire évoluer les mentalités en faveur d’une meilleure insertion des albinos dans la société. Ce travail de sensibilisation et d’éducation de la population entrepris par la députée est également engagé par le tissu associatif local et les ONG comme Under The Same Sun installée dans la capitale Dar Es Salem.
 
Des programmes éducatifs mais aussi une assistance médicale aux albinos
 
 
Les ONG comme la FICR, UTSS et les associations locales d’aide aux albinos jouent un rôle essentiel dans la diminution constatée du nombre d’homicides dont sont victimes les albinos et leurs familles. Ces organismes servent de sentinelles en alertant les autorités sur les évolutions des exactions à l’encontre des albinos et en militant pour que les auteurs répondent de leurs actes devant le système judiciaire. Cela se traduit notamment par le suivi des enquêtes policières et des dossiers aux mains des justices tanzanienne et burundaise. Parce que pour beaucoup les superstitions et l’emprise des guérisseurs sur la société tanzanienne et burundaise ne peuvent seules expliquer toutes ces affreux crimes, la lutte contre l’ignorance et la pauvreté de la population est aussi devenue un moyen de s’attaquer à ce problème. A cause de cela une meilleure éducation des populations locales est un autre impératif pris à cœur par ces organismes.
 
Ainsi des associations d’aide aux albinos essayent de mettre en œuvre des programmes éducatifs pour la population, des programmes d’entraînement du personnel de santé ou encore des stages pour les enseignants et les parents pour les sensibiliser sur la nécessité d’aider les enfants albinos à se protéger du soleil à travers le port de lunettes, de chapeaux ou de vêtements à manches longues. Des documentaires sur le sort des albinos sont également diffusés au public. Face aux risques de cancers de la peau dus à l’exposition au soleil dans cette région fortement ensoleillée, des lotions de protection de la peau, des lunettes et des chapeaux sont régulièrement fournis à cette population. Une aide médicale aux albinos victimes des attaques est également fournie par ces organismes à ces familles majoritairement pauvres dont les bourses ne peuvent supporter le coût des soins médicaux et des moyens de protections pourtant indispensables.
 
Les sévères mesures prises par les autorités burundaises et tanzaniennes associées à l’action des ONG et des associations d’aide aux albinos ont contribué à diminuer les assassinats et les mutilations qui ont pris de l’ampleur ces 3 dernières années. Ces mesures se heurtent cependant aux croyances et superstition profondément ancrées dont ces sociétés ne pourront rapidement se débarrasser. Un autre obstacle de taille est la pauvreté des populations locales qui poussent les personnes qui malgré tout continuent de perpétrer ces attaques contre les albinos, à mutiler leurs victimes sans leur ôter la vie afin de s’épargner la peine de mort en cas d’arrestation. Dans un pays extrêmement croyant, l’indéniable emprise sur toutes les couches de la société de ceux-là même qui élaborent des potions et autres gris-gris à base de restes d’albinos montrent aux autorités et associations qui luttent pour mettre fin à ces atrocités que les guérisseurs ne peuvent être écartés du panel de solutions qui résoudront ce fléau.
 
Pour aller plus loin :
 
http://albinos-in-tanzania.blogspot.com (En anglais. Blog reprenant des articles de la presse tanzanienne et contenant des récits détaillés du calvaire des victimes)
 
NomeFam

Moyenne des avis sur cet article :  4.59/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • fonzibrain fonzibrain 4 août 2010 13:05

    hello


    très con ces histoires d’albinos

    mais je persiste dans mon délire que c’est leur histoire, je ne crois pas au concept de citoyen du monde.

    en fin bref, pauvre gosse...

    • LE CHAT LE CHAT 4 août 2010 13:15

      et dire que quand on boit un petit noir , certains nous traitent de racistes !
      eux ils bouffent les blancs pour de vrai !


      • LE CHAT LE CHAT 4 août 2010 14:07

        @pasou

        ou manger un bamboula !  smiley


      • William7 5 août 2010 00:20

        Oser des plaisanteries d’aussi mauvais goût sur un sujet aussi tragique, c’est faire preuve de l’indécence la plus totale et d’un cruel manque d’humanité. Alors même, ironiquement, qu’on la dénie aux autres. Comme quoi, c’est soi qu’on voit en l’autre. A ceux qui pensent qu’il n’y a que les « bougnoules » sauvages capables de telles cruautés, je conseille le très bon dernier livre de Jean Teulé. Edifiant, ce que de bons blancs français peuvent faire.
        Les exemples de ce type sont légions, notre bon vieux Mengele était un allemand bon teint, non ?

        D’ailleurs, hormis peut-être dans ce ramassis de contre-vérités qu’est « the bell curve » (démollies dans d’inombrables ouvrages), depuis quand l’intelligence est-elle corrélée avec la violence ou la barbarie ?

        En outre, il est assez maladroit et imprudent de faire des commentaires sur le Q.I. de tout un peuple quand on propose des interventions aussi indigentes. C’est s’exposer au mépris et aux railleries, encore faut-il être en mesure de les comprendre.


      • LE CHAT LE CHAT 5 août 2010 12:29

        @william7

        j’espère que tu es parvenu à pousser ton étron ce matin , car j’ai l’impression que la taupe est restée au bord du trou cette nuit !
        trop facile de faire de la morale à deux balles et se donner bonne conscience , la plus part des gens sur Avox enmerde les donneurs de leçons , si t’as aucun humour , tu vas souffrir ici !


      • William7 5 août 2010 13:04

        Ces temps-ci, la droite « laxative » n’a jamais été aussi indécente et raciste. Bizarrement, lorsqu’on lui met le nez dans sa merde, elle n’a jamais autant pratiqué le déni sarcastique en guise d’arguments. Ses mécanismes de défense sont foutrement bien construits faut l’avouer.

         smiley


      • LE CHAT LE CHAT 5 août 2010 13:35

        @WILLIAM7

        où t’as été chercher que la droite est derrière le fait que les africains bouffent de l’albinos au ptit’dej , tant que tu y est dis que c’est la faute au FN et aussi à la CIA comme Morice !  smiley


      • dinette 5 août 2010 14:07

        Claaasse ! Une brillante démonstration de la supériorité que vous revendiquez. L’argument massue de la « bonne conscience », de la « morale », comme c’est novateur. Tout le monde sait que la mauvaise conscience, et l’ amoralité c’est tellement mieux. Reste à espérer que vous viviez un jour dans le monde sans morale que vous appelez de vos voeux. Ce serait tellement bien.


      • birdy 4 août 2010 15:25

        Mais c’est nauséabond et ça rappelle les heures les plus sombres de notre histoire ! Sachez que toutes les religions et culture se valent et que vous stigmatisez les adorables coutumes de la Tanzanie et du Burundi.


        La laïcité exige le respect de toute les religions et si certains doivent boire du sang d’albinos, il faut leur en servir à la cantine et respecter leur croyance. 

        • docdory docdory 4 août 2010 16:54

          @ Nome Fam

          Excellent article. Ces massacres d’albinos sont une des innombrables manifestations de l’obscurantisme dans le monde.
           La répression est indispensable, mais la prévention passe par une solide éducation scientifique dès l’école primaire dans tous ces pays . seule la Raison peut vaincre des superstitions aussi effroyables et triompher de l’obscurantisme, qui a malheureusement le vent en poupe actuellement sur cette pauvre planète ...

          • johnford johnford 8 août 2010 14:53

            Exact Marc belle citation.

            Doc, ces personnes vivent dans la pauvreté ce n’est pas de raison dont elles ont besoin mais de religion.


          • Mimi93 4 août 2010 18:12

            Comme toujours les croyances religieuses sont le cancer du monde, quelles qu’elles soient !
            Au nom de ces croyances, on tue, on mutile, on torture. Qu’elles soient chrétiennes, musulmanes, juives, animistes, hindi etc, les religions ont toujours été, sont et resteront, le fait d’arrierés, d’ignorants, de barbares.
            La religion est la science des anes. Elle n’est pas respectable et toute personne civilisée ne devrait pas les respecter

            Malheureusement, l’horreur relatée dans l’article n’est qu’une anecdote dans l’histoire des horreurs commises par toutes les religions. Le monde ne sera civilisé que lorsqu’il portera plus aucun de ces arriérés barbares qui croient à des fables.


            • JJ il muratore JJ il muratore 8 août 2010 17:05

              @Mimi 93. Quel ton péremptoir pour faire un tel autodafé !
              Vous mélangez religions et croyances superstitieuses. Vous confondez croyances et pouvoir politique qui exploite les croyances.
              Le nihilisme est infiniment plus dangereux que les croyances : exemple le nazisme et le soviétisme car avec eux les « horreurs » que vous dénoncez comme étant dues aux religions ont surpassé tout ce qui avait pû être commis jusqu’alors. Vous semblez l’ignorer ou vous le masquez.
              Sans doute vous croyez-vous plus civilisée que les coeurs simples qui ont une croyance ?
              Vous l’êtes moins.
              Je précise que, tout comme vous, je ne suis pas croyant ; mais je comprend et je respecte ceux qui croient. Ils ont ’l’intelligence du coeur’ qui est, dans nombre de Traditions, symbolisée justement par l’âne.


            • entrevuew 5 août 2010 03:40

              La culture africaine dans toute sa splendeur. VIVE LE FN.


              • RogerTroutman RogerTroutman 5 août 2010 08:05

                Allons, allons ne stigmatisons pas toute un population. Ce sont avant tout des Français comme vous et moi, et leurs traditions de massacre et d’arrachage d’yeux doivent être respectées. D’ailleurs la mairie de Paris organisera, le jour de la fête du début du ramadan, une chasse au Blanc avec coupage de membre et le vainqueur pourra boire le sang du babtou qu’il aura choisi.


                • manusan 5 août 2010 08:12

                  Si c’est certifié Halal, alors ça va.


                • Vilain petit canard Vilain petit canard 5 août 2010 09:03

                  Il faudrait supprimer tous les commentaires pour abus (sauf celui de docdory). Il se trouve que j’ai approché ce problème de près, ayant collecté des fonds pour une association malienne de protection des albinos. C’est quelque chose de dramatique, hélas généralisé à presque toute l’Afrique subsaharienne. Les pauvres meurent à 30 ans, cancéreux, illétrés et aveugles et quelquefois découpés en morceaux.

                  Et ça vous fait rire ?

                  Je rappelle que ça fait des centaines de morts...


                  • manusan 5 août 2010 09:10

                    bon ok, je m’indigne, moi aussi.

                    ....

                    whoua, je me sens mieux dit donc.


                  • LE CHAT LE CHAT 5 août 2010 09:53

                    @owen

                    comme quoi le colonialisme n’avait pas que de mauvais cotés ...


                  • birdy 5 août 2010 10:56

                    Il faudrait supprimer tous les commentaires pour abus (sauf celui de docdory)


                    La notion de liberté de conscience qu’ont certains m’étonnera toujours !

                    Des mecs scandalisé parce que certains éradiquent ce qui n’est pas comme eux mais persuadés de leur bon droit à éradiquer toute pensée différente de la leur.

                  • Cléa 5 août 2010 11:02

                    MCM Dit le Burdy
                    Il faudrait supprimer tous les commentaires pour abus (sauf celui de docdory)

                    Tu te mets un serveur et ton site dessus, comme ça, tu pourras jouer à la dinette avec tes posts.


                  • amipb amipb 5 août 2010 09:25

                    Les commentaires de ce fil tombent totalement dans l’indécence.

                    Ce qui caractérise les humains, par rapport aux autres animaux, c’est l’empathie. Merci donc d’utiliser ce qu’il vous reste d’humanité pour commenter ces actes barbares, et non votre besoin égoïste de rattacher cela à des idéologies ou à un humour de comptoir.


                    • manusan 5 août 2010 09:38

                      Un type qui tente de s’acheter une bonne conscience sur un blog internet en franchissant le point de Godwin en moins de 2 lignes, n’a pas plus de valeur à mes yeux que celui qui fait de l’humour de comptoir.


                    • amipb amipb 5 août 2010 13:21

                      manusan, je ne sais pas de qui vous parlez, ni de quelle phrase ou de quel point Godwin, mais je pense que vous avez compris mon propos.

                      Discutons entre gens intelligents, si vous le voulez bien, cela changera des joutes verbales adolescentes.


                    • William7 5 août 2010 10:19

                      Certains, quant à eux, feraient mieux de s’acheter un sentiment de honte ou, en effet, une dose d’empathie, ça ne ferait pas de mal.

                      Plus que les plaisanteries débiles, c’est en effet ce besoin compulsif de rattacher ces phénomènes criminels et tragiques à des thèse racistes et culturalistes dont les enjeux sont complètement indépendants du thème discuté.

                      En creux, les méchants censeurs gauchiss de la pensée unique nous interdisent de dire que les bougnoules sont des barbares stupides du fait de leur culture décadente.

                      Hmmm, parlez-moi de se donner « bonne conscience ».




                      • manusan 5 août 2010 10:32

                        Vu que la cause lénino-troskiste est perdu depuis 20 ans, il faut bien meubler le vide « empathique » avec quelque chose, on prend donc ce qui passe à la TV ou sur internet, c’est fait pour ça. La conscience, politique ou religieuse, ne peux pas survivre sans ça, sinon on devient nihiliste.

                        Une psychothérapie ça marche aussi.


                      • birdy 5 août 2010 10:46

                        « En creux, les méchants censeurs gauchiss de la pensée unique nous interdisent de dire que les bougnoules sont des barbares stupides du fait de leur culture décadente.  »


                        Ce n’est pas tout à fait ça, les gauchiss prétendent que seul le blanc serait coupable des crimes de ces ancêtres, que le blanc est génétiquement plus raciste qu’un noir ou un arabe.

                        Les gauchiss applaudissent le Conseil représentatif des associations noires mais conspueraient un Conseil représentatif des associations blanches

                        Les gauchiss organisent des couscous républicains mais diabolisent le saucisson pinard républicain.

                        Les gauchiss hurlent « mort au juif » avec les arabes lors des manifestation pro-palestiniennes mais chouinent au moindre tag sur une mosquée.

                        Les gauchiss aiment tout nationalisme noir ou arabe mais haïsse tout nationalisme blanc ou chinois.

                        Bref si les fachiss aiment tout sauf les noir et les arabes, les gauchiss font exactement le contraire.



                         



                      • Cléa 5 août 2010 11:39

                        MCM Burdy

                        Quel talent dans votre thèse.... Il faut vite vous donner une chaire !

                        Vraiment, on ne reconnait plus le génie de l’imbécile heureux qui est né quelque part .

                        Compatissons sur le sort MCM !


                      • birdy 5 août 2010 12:18

                        Chère Cléa le fait que vous soyez suspendue en permanence à mes roubignoles commence à me peser malgré la légèreté de vos arguments.


                      • Cléa 5 août 2010 12:40

                        MCM

                        Vous n’avez aucuns arguments !

                        Vous pratiquez la propagande cynique, raciste , xénophobe, etc....

                        Donc, je m’accorde le droit de vous répondre avec humour.


                      • Cléa 5 août 2010 12:44

                        MCM

                        Quanq à vos roubignolles.... Essayez avec Nétavoyou, il parait qu’il adore !


                      • samir 5 août 2010 13:25

                        "
                        Plus que les plaisanteries débiles, c’est en effet ce besoin compulsif de rattacher ces phénomènes criminels et tragiques à des thèse racistes et culturalistes dont les enjeux sont complètement indépendants du thème discuté.

                        En creux, les méchants censeurs gauchiss de la pensée unique nous interdisent de dire que les bougnoules sont des barbares stupides du fait de leur culture décadente.
                        « 

                        bah que veux...tu sais pour les mecs comme birdy, Manusan, MCM qui ne sont et ne seront jamais des lumieres (mais resteront de sombres connards) il est toujours rassurrant de s’imaginer plus intelligent et evolué qu’on ne l’est vraiment, ca leur remonte le moral de se croire brillants ne les blame pas...c’est aussi une question d’ego tu n’as pas le droit de leur enlever leur reve

                        ils seraient surpris d’entendre certaines philosophies et de connaitre les cultures de ceux qu’ils appelent en bon colonialistes »primitifs arriérés"


                      • William7 5 août 2010 11:12

                        La bonne conscience s’exprime aujourd’hui dans les thèses de la droite décomplexée. Aujourd’hui, elle a même théorisé ce phénomène, ça s’appelle (petit sourire en coin) « mal-penser ». Il y a une sorte d’aveu dans cette novlangue.

                        Vite un psychanalyste !

                        Pour reprendre un autre concept d’orwel, il y a quelque chose qui aurait dû se déployer dans les commentaires précédents, mais qui aurait sans doute fait trop « chochote », c’est ce qu’il appelait la « common decency ».



                        • LE CHAT LE CHAT 5 août 2010 12:31

                          c’est grave de causer ainsi dans le langage de la gauche constipée ! c’est le political correct des pisse vinaigre de ton genre !


                        • Vilain petit canard Vilain petit canard 5 août 2010 13:12

                          Ben voyons, ce fil, « c’est de l’humour »... Bon, je vous laisse.

                          Moi au moins, à mon échelle, j’ai fait quelque chose contre cette horreur, et j’en suis fier.


                          • Causette Causette 5 août 2010 14:53


                            article très intéressant, merci à l’auteur de rappeler les horreurs faites à ces enfants
                            bonjour NomeFam

                            Les albinos objets de nombreuses superstitions

                            Les croyances et superstitions ne s’adressent jamais à la raison ni à la logique et se refusent à toute analyse car elles ne peuvent être soumises à un examen approfondi des bases sur lesquelles elles reposent puisqu’elles se perdent dans l’abstrait, l’illusion, le l’imaginaire.

                            Heureusement, bien que les hommes soient encore trop imprégnés de croyances, le travail d’évolution et de progrès se poursuit de génération en génération, qui effacera les préjugés qui encombrent la route de la réalité.

                            Bien que l’instinct et le sentiment jouent encore un grand rôle dans la vie de certains individus dans leurs sociétés, petit à petit, les croyances sont appelées à disparaître et à céder la place à la raison

                            Restons optimiste, le plus grand nombre des générations futures s’orientent de plus en plus vers la connaissance, laissant derrière elles les fantasmes religieux qui sont les derniers vestiges de l’ignorance et de l’aberration.


                            • Vladdrak1476 Vladdrak1476 5 août 2010 17:11

                              Et ben çà s’arrange pas pour certains.
                              On lis une info sur des croyances barbares d’un autre monde et dans les commentaires çà vire au pugilat entre « gauchiss » et « droichiers ».
                              Quelque soit l’article, c’est toujours ou presque les mêmes qui s’étripent mais qui en fait voudraient bien se faire l’amour s’ils se croisaient : amour-haine, haine-amour....
                              Entre « Chatmitraillette » ou « culnuldegamin » ou encore « MOOORICE » (merde il est pas là cette fois) et j’allais oublier ’Cathysegurane" (merde aussi pas là) etc etc.... il y en a tellement à cité, désolé pour ceux que j’oublient mais ils se reconnaitront...
                              Bref, tout çà pour dire que la névrose et les obsessions, c’est pas bon ni pour la têtête ni le culcul .....


                              • Georges Yang 8 août 2010 10:22

                                Ecrire sur l’Afrique c’est ;
                                1 s’exposer a des comentaires debiles
                                2 Lire la vindicte d’africains qui hurlent au racisme et au scandale
                                J’ai deja donne !

                                Cela dit, vous en parlez un peu, jadis l’utilisation du pouvoir suppose magique des albinos existait, mais les crimes rituels etaient marginaux, ce qui ne les excusent pas
                                De nos jours , les commanditaires sont des hommes d’affaires ayant pignon sur rue dont la motivation est l’appat du gain, associee a une naivete effarante
                                Cela n’exonere personne, mais la dimension mercantile leiee au neo capitalisme sans limite explique aussi la recrudescence du phenomene 


                                • JJ il muratore JJ il muratore 8 août 2010 17:15

                                  @G. Yang. ben voyons fallait bien la placer celle là ! « la dimension mercantile liée au néo-capitalisme... »
                                  Misère ! les néo-capitalistes seraient-ils vos albinos ?


                                • Georges Yang 8 août 2010 18:53

                                  A l’abruti qui n’a rien compris
                                  Les neocapitalistes sont des hommes d’affaires africains qui voyagent et qui roulent en 4.4 ou Mecedes mais qui croient au pouvoir magique des albinos

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès