Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Menaces sur l’accès aux droits des personnes handicapées : sauvons (...)

Menaces sur l’accès aux droits des personnes handicapées : sauvons leurs Maisons départementales !

Les handicapés et leurs familles ont beaucoup à dire sur les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH).

Les dossiers déposés ne sont pas traités dans les temps, les moyens dont disposent les personnels sont insuffisants… Ces deux réalités étant liées directement ; les allocations sont toujours nettement sous le seuil de pauvreté…..

Les handicapés et leurs familles aimeraient que les MDPH soient un peu plus accessibles et qu’un accompagnement individualisé permette aux handicapés de pouvoir mieux connaître le dispositif….

Il y a beaucoup à dire, mais les faits sont là, têtus : les MDPH sont des acquis et aujourd’hui ces acquis vont être remis en cause, d’où l’appel de l’APF, appel qu’il est important de soutenir :

« Un guichet unique et de proximité pour accéder à TOUS ses droits ? Cela existe en France dans chaque département et c’est en passe d’être supprimé !

Il y a quelques années, une personne en situation de handicap était confrontée à des démarches multiples et complexes pour accéder à ses droits et demander les accompagnements spécifiques nécessaires à sa vie quotidienne.

Pour simplifier ce parcours du combattant, le législateur a créé en 2005 un dispositif de guichet unique et de proximité : les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH).

Les MDPH sont indispensables pour demander l’accès à des droits et des accompagnements concernant :

- l’école, l’université, ou encore la formation, à l’emploi… ;

- un service d’aide à domicile ou un accueil dans une structure d’hébergement spécifique ;

- des aides techniques (fauteuil roulant, adaptation du logement ou du véhicule) ou humaines (auxiliaires de vie) ;

- une l’allocation minimale permettant de vivre ;

- l’étude de la situation de l’aidant de la personne en situation de handicap ; 

- Etc.

Autre force de ce dispositif : son autonomie et son efficience d’action, garanties par l’implication de TOUS les acteurs et décideurs qui participent à l’accompagnement des personnes (l’Etat, le Conseil départemental -ex Conseil général-, les associations, l’Agence régionale de santé, la CAF et encore d’autres organismes).

Pour faire face à une augmentation très forte des demandes, l‘urgence est aujourd’hui de donner aux MDPH les moyens nécessaires pour fonctionner afin de réduire les délais de traitement très longs des demandes, d’évaluer avec la personne ses besoins, de lui offrir un panel de réponses correspondant à ses besoins, etc.

Or, la réponse à cette urgence proposée par les pouvoirs publics est au contraire de remettre en cause ce dispositif par le biais de politiques locales -celles des conseils départementaux- et nationales – notamment dans le projet de loi d’adaptation de la société au vieillissement actuellement en discussion au Parlement.

Ces politiques tendent à revenir sur les principes mêmes des MDPH en laissant les seuls Conseils départementaux avoir la mainmise sur ces dispositifs et devenir à terme les « décideurs-payeurs » sur certaines prestations.

Les risques ? Plus aucune autonomie pour les MDPH ; des partenaires (services de l’Etat, associations) réduits à des « potiches » ; des moyens de fonctionnement en baisse (au regard des difficultés budgétaires des conseils départementaux) ; des décisions conduisant à une évaluation a minima et à l’attribution de prestations plus faibles aux personnes en situation de handicap ; une efficacité des droits et accompagnements réduite (école, emploi, ressources, etc.) et de fortes disparités de traitement sur le territoire !

Aujourd’hui, la priorité est donc d’améliorer le fonctionnement des MDPH plutôt que d’inventer une nouvelle formule synonyme de recul pour les droits des personnes en situation de handicap et de leur famille !

Pour nous aider à sauver les Maisons départementales des personnes handicapées et ainsi les droits des personnes en situation de handicap et de leur famille, demandez au gouvernement et au président de la République de garantir leur autonomie et de leur attribuer les moyens nécessaires à leur bon fonctionnement en signant cette pétition ! »

http://www.apf.asso.fr/

 

En cette veille des élections départementales, il est important que cet appel soit entendu et soutenu.

Aujourd’hui on s’attaque aux MDPH et demain à d’autres dispositifs, le tout pour faire des économies et pour casser un principe républicain qui veut que les services publics soient accessibles partout !

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 21 mars 2015 10:21

    vu que les dossiers partent à la poubelle même envoyé en recommandé et les 10 semaines de congés payés, la « surcharge » de travail est volontaire.


    • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 21 mars 2015 11:25

      On attend qu’Alex Terieur nous explique que pour arranger cela il suffit de voter dimanche pour le FN !


      • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 22 mars 2015 09:50

        @Jean J. MOUROT

        non !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! PAS L UMP......FN ils ont deja dans leurs mouroirs EHPAD la mort douce !!!

        les MDH SAUTERONT ET ON GAZERA LES HANDICAPES comme les anciens non rentables ou pauvres avec pensions de 6OO euros

        ALLEZ DONC COMPTER LES DECES DANS LES EHPAD OU VISITER DISCRETEMENT CE QU ON NOUS CACHE  : LES ANTI DEPRESSEURS trop FORTS DONNANT L INFARCTUS !!!!!

        CE N EST PAS DU COMPLOTISME MAIS DE L EXTERMINATION PURE ET SIMPLE COUVERTE PAR LES ELUS LOCAUX QUI FESTOYENT DANS LES EHPAD !

        chalut chalot no PASARAN


      • fredleborgne fredleborgne 21 mars 2015 17:46

        Mode second degré on
        On s’en fout ! La voie publique n’est pas aménagée pour que les handicapés puissent défiler en sécurité.
        Mode off


        • soi même 21 mars 2015 18:59

          Je vais te dire probablement une vérité dérangeante, saviez vous dans un sens pourquoi tous est en train de volée en éclat, et bien vous tu en êtes illustration, pendant des lustres vous avez que revendique l’immobilisme du Droit, qu’il y avait rien à remettre en causse , rien à changer, rien à modifié sauf que dans l’optique qui vous convenez, en clair vous avez contribué à tue , , vous avez votre contre image de votre maniéré d’avoir établir et le dialogue et la paralysie social, et bien maintenant ramassé les cadavres et en silence.


          • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 22 mars 2015 09:52

            @soi même

            TOI en faire trop de fautes ou toi meme n est pas toi meme !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


          • jcm28 21 mars 2015 20:39

            les MDPH ou comment faire une usine à gaz complexe en laissant les personnes handicapées ayant besoin d’aides humaines seules face a la gestion de ces aides

            en effet l’employeur doit bien sur respecter le code du travail mais de nombreux points restent à charge et représentent des sommes très importantes

            exemple :

            la majoration des heures supplémentaires

            la prime de précarité pour les CDD

            les préavis de licenciement

            les indemnités de licenciement

            la majoration des jours fériés

            les transports

            les heures de visite médicale

            etc ...

            il arrive que le total du reste à charge pour un 24h/24 atteigne les 30000 €

            merci qui !!!

             

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès