Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Merveilleuse Adjani, merveilleux point sur les i

Merveilleuse Adjani, merveilleux point sur les i

La chaîne Arte vient de projeter en avant première le film de Jean Paul Lilienfeld, "la journée de la jupe" interprété par une éblouissante Adjani, qui signe avec ce film à petit budget, un retour magistral à l’écran après six ans d’absence.

Voilà un sujet fort et autrement plus didactique que le mièvre et consensuel "Entre les murs" couronné à Cannes comme ailleurs.

Mais un sujet trop radical et sûrement trop dérangeant au point d’encourir le boycott des producteurs, la faute à un synopsis qui effraie.

Pourquoi ?

Parce qu’il révèle au grand jour la désespérance des profs, l’impuissance et les renoncements coupables de l’institution scolaire, l’inculture crasse, la violence et la misère sociale dans laquelle baigne une jeunesse sans repère et sans avenir et aussi et surtout parce que, ne livrant aucun message d’espoir, il laisse chacun d’entre nous à sa propre méditation.

Une réalité qu’il est difficile de regarder en face et qu’on préfère éluder en s’attachant plus commodément aux réussites éphémères de quelques rappeurs d’opérette et créateurs de mode urbaine, autant pour entretenir l’espoir que pour anesthésier les consciences.

Et pourtant, quelle claque assenée à tous ceux qui s’évertuent à voir dans la défense de la laïcité un combat d’arrière garde.

Ce film relate l’histoire d’une prof de français exerçant en ZEP, abandonnée par son mari et au bout du rouleau, qui voit son cours, une nouvelle fois chahuté, déraper vers un scénario quasi irréel, celui d’une prise d’otage des élèves par leur professeur.

Les dialogues sont crus, sans fard, tantôt misogynes, tantôt antisémites et pourtant si authentiques, un témoignage nécessaire sur la violence ordinaire qui sévit dans bon nombre d’établissements scolaires en situation de relégation. Un pétage de plomb par cinéma interposé qui devrait toucher au coeur les enseignants de terrain, tout comme les élèves eux mêmes, au plus profond de nos banlieues, idéalement une catharsis....

Au côté d’Adjani, une brochette de jeunes recrutés au terme d"un casting sauvage qui interprètent avec justesse une jeunesse beur/black de 3ème génération où les filles sont prises dans la nasse entre frères à casquette, violents et déstructurés, modernité et Coran.

Jacky Berroyer joue peu mais avec brio le rôle du principal de collège dépassé mais lucide et Denis Podalydès endosse celui du flic raisonnablement intelligent qui tente d’éviter le pire face à une hiérarchie pressée d’en finir.

En tout cas, voilà une histoire de collège et de banlieue qui ne verse pas dans l’angélisme et qui ne manquera pas d’être comparée avec la partition, plutôt bisounours, du réalisateur Alain Cantet.

Un tabou vient d’être levé, il était grand temps....


Moyenne des avis sur cet article :  4.12/5   (86 votes)




Réagissez à l'article

249 réactions à cet article    


  • COLRE COLRE 21 mars 2009 11:46

    bonjour Yohan,

    J’ai été assez scotchée par ce film qui m’a rappelé la construction et la tension d’une tragédie antique, et tout à la fois une fable, où l’on ne sait plus si l’on est dans le réalisme ou l’hyper-réalisme. J’ai trouvé ce film très courageux, et je l’ai regardé aussi en me demandant jusqu’où il oserait aller. On est d’abord dans le malaise, puis on est gagné par la vérité crue de la situation, des dialogues et des interprétatons.


    • Gazi BORAT 22 mars 2009 14:33

      Waow !

      Une tragédie antique ? Rien que ça !

      A quand l’inscription du livret du chef d’oeuvre dans les programmes scolaires ?

      gAZi bORAt


    • COLRE COLRE 22 mars 2009 17:55

      Toujours aussi conformiste et prévisible, ce pauvre Gazi… smiley

      Quand il n’a rien à dire d’intéressant sur un sujet qu’il ne connaît pas, il fait sa petite blague vasouillarde pour dire : "j’existe" ! c’est pathétique…

      (Gazi, il y a autre chose dans la vie que les sitcom ou les séries TV, il faut sortir des clichés) 


    • mcm 22 mars 2009 18:52

      Oh il n’y a pas que ça, le film dénonce une réalité que le gazier s’évertue à nier !


    • Gazi BORAT 23 mars 2009 07:27

      @ COLRE

      Mais qu’est-ce que cette minable production, sinon un sitcom pour retraités ?

      On y trouve tous leurs fantasmes sur la jeunesse, une héroïne qui les excita en leur jeunesse, et un modèle identificatoire pour leur pulsions agressives qu’ils seraient - vieillesse oblige - bien en mal d’assouvir...

      C’est bien triste de voir que, malgré le maintien du bouclier fiscal, cette pauvre Isabelle A. soit obligée de cachetonner dans des séries Z..

      gAZi bORAt


    • fouadraiden fouadraiden 21 mars 2009 11:48

      Oauis, j’ai vu et j’ai bien ri. 

      Tellement révélateur de la relation école publique/classe d’immigrés déclassée et prof des colonies. c’est le sujet traité et probablement le non dit du fond de l’affaire. 


       le Noir , un vrai pro à moins que la vérité ne soit pire encore.


       non mais ! enseigner Molière à des africains et des arabes de banlieue, quelle idée tartufienne !

       Et c’est vrai le prof qu’on voit un coran a la man dire des âneries pour resoudre ce délicat problème , car dans certaines écoles bruxelloises les prof doivent suivre des formations en culture musulmane.....si c’est pas la preuve que ces gens( des groupes majoritaires) ne comprennent pas les situations dont ils sont eux-mêmes responsables.... Ns allons droit ds le mur scolaire.


      • fouadraiden fouadraiden 21 mars 2009 13:11

        Salut cher concitoyen

        ton problème Tall est le suivant :

         Tu prends mes diagnostics pour mes opinons idéologiques . Grave erreur . je n’adhère à aucune vérité a priori, je l’ai déjà dit . Mais bon.


         tu te trompes donc lourdement , et le truc à propos de , qd on vient ici , etc , etc, c’est du blabla que je n’entends même plus tellement c’est ridicule( et ça m’étonne venant d’un esprit comme le tien , un brin trop rationnel peut-être).

        Laisser un professeur devant une classe pareille de timbrés mal acculturés sans repères ni identités claires, enseigner Molière , c’est précisément ne laisser aucune chance aux textes classiques. la preuve..... les résultats , Tall, les résultats ! la communauté française....c’est pas terrible et je sais de quoi je parle. on a bien essayé de favoriser par un décret à la con la mixité sociale...un vrai flop , fallait être con pour ne pas deviner que les parents des bons" pti belges " n’allaient sûrement pas se laisser marcher sur les pieds dès lors qu’on chercherait à limiter leur liberté de choix en matière d’offres scolaires.


        Alors arrête de me faire chier Tall avec tes procès d’intention. Je serais le premier à défendre la culture européenne , ou une autre, ....mais pas ds ces conditions.

         Tu trompes sur tte la ligne, Tall , change de logiciel smiley


      • TALL 21 mars 2009 13:30

        fouadraiden

        La Belgique n’est effectivement pas une référence, car les autorités belges sont d’une bêtise affligeante en ce domaine, et pas seulement là d’ailleurs
        Et je crois que ceci vient du fait que la Belgique n’a pas d’identité bien enracinée dans une longue histoire comme la France, par exemple. Et ce manque de sentiment identitaire favorise alors un manque de cohésion et de civisme. Et donc si les Belges de souche manquent déjà de ça, comment le faire passer à d’autres ?
        C’est injouable...l’exmplarité est primordiale, et la Belgique est un contre-exemple

        Ce pays va d’ailleurs éclater dans les années à venir. mais c’est un autre sujet.


      • TALL 21 mars 2009 13:43

        Le principe de fond est assez simple finalement.
        Pour faire adhérer des nouveaux membres à une communauté, il faut que cette communauté inspire le respect.
        Et pour ce faire, il faut plusieurs choses : un système de valeurs éthiquement respectables, l’exemplarité dans l’application de ses valeurs, etc ....
        Et où est la Belgique dans ce schéma ?
        Rien que poser la question fait presque rire ...


      • fouadraiden fouadraiden 21 mars 2009 14:03


        Tall, 

         je ne crois pas à ton explication. elle est séduisante mais elle peut être retournée et je pourrais m’étonner que précisément un pays communautaire comme la Belgique arrive à faire aussi mal que ses voisins avec ces "immigrés non européens" ??? j’ai bien une explication de fond..... mais bon...

        la Hollande ,qui longtemps vécue de son mythe de tolérance à la guimauve, s’est réveillée un beau jour quand un illuminé sorti des écoles hollandaises a tué en plein jour tu sais qui.....avant personne n’avait rien vu bien sûr.

         on a un vrai problème ( que je cherche à résoudre et non à reconduire encore mille ans), que personne ne traite, c’est mon seul message et je ne céderais pas gd-chose sur mon diagnostic......qui est peut -être faux , incomplet et tt ce qu’on voudra....


         mais le truc charia+ choc de culture+ tentative d’imposer sa culture = pas sérieux même si fantasme.


      • L'enfoiré L’enfoiré 21 mars 2009 14:27

        Tall,

         J’approuve la manière de voir.
         Je le prouverai dans 15 jours dans un article qui parraitra ou ne paraitra pas ici.
         Ce sera très général, je promets. smiley
         


      • TALL 21 mars 2009 14:28

        oui, mais tu n’expliques pas le problème et tu ne donnes pas ton diagnostic...
        alors je suppose que c’est le racisme ? celui qui crée les discriminations pour l’emploi, le logement, etc ...
        racisme bien réel, là on est dac ... mais qui n’explique pas tout et existe des 2 côtés
        alors c’est pas en diasnt que tu t’en fous de Molière que tu vas faire avancer le schmilblic
        tu proposes quoi ?


         


      • TALL 21 mars 2009 14:30

        c’était à fouad ... salut l’enfoiré... c’est le zinc des bruxellois ici, à 3 sur ce seul fil... smiley


      • Jason Jason 21 mars 2009 16:00

        @ Tall (12h42) et Fouadraiden.

        Tall, j’ai voté pour votre billet, mais l’ordi d’Avox ne prend pas compte de mon opinion. Informatique poussive ?

        Tall dit, citant Fouadraiden : "Car c’est exactement ce que tu viens de dire dans ton post, fouadraiden... que c’est con de vouloir apprendre Molière à des arabes...."

        Pour moi Fouadraiden a tort de tenir ce propos. Car à ce compte, il serait absurde d’expliquer Shakespeare à des Chinois. Parce qu’en admettant que le souhait de Fouadraiden soit exaucé d’enseigner dans la langue et la culture des immigrés, ces derniers ne seraient pas compris de 90% de la population qui les entoure. L’école, gratuite, laïque et obligatoire depuis plus de cent ans, c’est un fait, crée un moule pour les esprits, mais c’est tout ce qu’elle peut faire avec ce qu’elle a. Et ce pour pouvoir fonctionner à peu près dans un milieu donné. L’école est une chance, ne l’oublions pas. Que font ces jeunes pour sortir de l’ornière ? Souvent pas grand chose. Car ils devraient se dire que ce n’est pas l’école qui met des connaissances dans leur tête, mais bien eux-mêmes. Et en refusant de s’ouvrir l’esprit ils resteront dans leur ornière.

        Il y a, par lemonde, des centaines de millions d’enfants qui ne seront jamais scolarisés, des intelligences gâchées, des vies vouées à la misère et à l’enfer de l’ignorance. Beaucoup seraient très heureux de pouvoir aller dans une école pendant un an ou deux, ne serait-ce que pour pouvoir lire des textes de Molière, Shakespeare, Dostoïevski, Cervantès ou Ibn Khaldun.


      • fouadraiden fouadraiden 21 mars 2009 16:34


        la racisme ça dit tout et rien à la fois. mais on ne peut pas accuser les individus, le mimétisme les en excuse. il y a des groupes ostracisés à cause de leurs "origines". c’est clair net et précis. ces populations sont mises à l’écart , à ts les niveaux, pour des raisons diverses et variées et tant que l’on aura pris ce problème à bras le corps , ns perdrons nos forces à traiter les effets de surface( qui sont réels).

         je n’ai jamais dit que Molière je m’en tape, je dis juste que faire croire qu’on affronte ce type de situation grâce à la culture, c’est triplement pipeau. Soyons sérieux. ,qd on gave les canards, c’est pour les manger smiley
        Et les politiques s’en foutent, ils font du communautarisme ne sachant quoi faire d’autres.


      • fouadraiden fouadraiden 21 mars 2009 16:54


        @ Janson


         C’était à dessein ma phrase car je sais que j’avais 999 chances sur mille pour qu’elle soit comprise dans votre sens. normal , je sais avec qui je parle.


         je ne dis pas qu’il faille parler aux "immigrés" avec une culture d’immigrés, faut être débile pour dire ça. par contre je dis qu’il faut être aux abois pour penser que l’on réussira à sauver ces classes avec la culture que par ailleurs à tort ou à raison ces élèvent identifieront avec ceux qui les discriminent ds la vie .Surtout les garçons.les filles ça passe encore.

         La culture est universelle et je serais même prêt à partager avec vos immigrés des écoles ghettos la culture des penseurs juifs smiley C’est ni le problème ni la solution.


      • L'enfoiré L’enfoiré 21 mars 2009 19:13

        C’est fou comme j’ai envoie de chanter "Nos ancètres les Gaulois". Henri nous manque. smiley


      • L'enfoiré L’enfoiré 21 mars 2009 19:14

        "envie", je voulais dire. Si mon clavier commence à déconner.


      • Deadlikeme Deadlikeme 22 mars 2009 09:59

        La culture est la seule chose qui puisse nous sauver du communautarisme rétrograde et obscurantiste. Partout en Europe, partout dans le monde.
        Vous allez vivre dans un pays, vous apporter certes votre culture, qui est un enrichissement, mais vous commencez d’abord par vous approprier celle du pays qui vous accueuille.
        Par ailleurs, à force croire que la culture est élitiste, seulement destinée aux locuteurs natifs et aux "bourgeois",
        à force de priver de mots pour s’exprimer ces jeunes de banlieue ghettos pour exprimer leurs maux, nous tombons fatalement dans la violence.
        La culture, le savoir est la seule valeur réelle que l’on ppuisse transmettre aux futures générations. Sinon tout le reste n’est que de la sottise et de la propagande, et quant au matériel, on n’a encore vu personne emporter ses richesses dans sa tombe !
        Mais sans doute que pour certains, perdre du temps à regarder "ARTE", chaîne trop "culturelle"...n’importe quoi... à laquelle on va préférer des inepties du genre star academy, téléréalités, plus belle la vie ou les émissions de Patrick Sebatien est déjà trop demander à beaucoup...Plus on rend les gens "stupides", plus on imagine qu’ils vont devenir des moutons et se taire. Ce qui est peut être vrai pendant un temps, jusqu’à ce que les ventres crient famine, et là... c’est le clash assuré !
        Peut être est-il d’ailleurs temps qu’il arrive ce clash !

        Tall, excellents commentaires, merci, et merci pour cet article. j’ai vu ce film, et j’ai été aussi vraiment saisie par cette tragédie"ordinaire" qui en devient presque une tragédie antique.


      • fouadraiden fouadraiden 22 mars 2009 10:05

        Une fixtion


      • L'enfoiré L’enfoiré 22 mars 2009 10:16

        Leon,

         En Belgique, nous sommes fous de docu-fictions. Faudrait capter nos chaînes de télé. Nous pas de problèmes, on vous capte et on vous jauge en fonction. En vacances, récemement, j’ai pu capter notre chaine même en Espagne. Le satellite donne de ces privilèges. TV5Monde, cela faisait un peu peu, comme on dit chez nous. smiley


      • philbrasov 22 mars 2009 15:52

        "non mais ! enseigner Molière à des africains et des arabes de banlieue, quelle idée tartufienne !"


        l’association - Molière -Tartuffe, me fait penser au minimum que vous n’êtes :
        NI ARABE
        NI NOIR
        NI DE BANLIEU








      • maharadh maharadh 22 mars 2009 17:21

        Qu’est-ce que tu racontes là ?


      • COLRE COLRE 22 mars 2009 18:41

        Léon,

        En tant que fable, c’est intéressant, surtout parce qu’elle permet d’une part de montrer sans précautions une certaine dérive de la jeunesse des banlieues et de mettre, d’autre part, dans la bouche de la prof un bon nombre de vérités bien senties sur la laïcité, le machisme, les valeurs de la République foulées aux pieds par ces populations.

        C’est tout à fait ce que je pense.

        Je suis moins d’accord avec le reste de votre commentaire. Moi j’ai bcp aimé "entre les murs". Je dirais que ce sont 2 films excellents, alors que le sujet est très difficile à traiter. On voit bien, d’ailleurs, que le fil de commentaire dérape, mais cela se comprend : Molière aussi écrivait en rendant compte d’un contexte social !

        Quant aux défauts techniques du film (personnellement, j’aurais fait un autre montage, mais celui-là se tient aussi), ils sont mineurs par rapport au côté coup de poing de la réalisation, du scénario, des dialogues et des interprètes. Pas mal, tout de même !

        Bref : une oeuvre artistique originale et prenante.

         

      • philbrasov 22 mars 2009 19:55

        en effet pour vous.....

        désolé......si vous n’avez pas compris le message......

        un type qui pense qu’apprendre molière aux noirs arabes de banlieu, est une utopie voire une connerie, et qui cite molière et Tartuffe, j’en conclu, que ce type ne dois pas être, noir, arabe et de banlieu...
        Car comment connait’il Molière ?????? si celà ne sert à rien....



        mais bon c’etait sans doute trop subtil.....


      • Roche 23 mars 2009 02:37

        							par fouadraiden 							 														 (IP:xxx.x47.138.193) le 21 mars 2009 à 16H54 							 							

        pourquoi, il a fallu Averroès pour inspirer Maimonide ou l’inverse, il a fallu Maimonide pour écrire l’histoire universelle de Khaldoun ou l’inverse ? vous etes autain et superficiel, car vous comparez l’incomparable, le savoir est universel , mais vous sortez du cadre de la discussion, de quel savoir parlez vous alors que les générations actuelles n’étudient même plus la deuxième guerre mondiale comme nous l’avons étudié il y a 30 ans ou 40 ans pff

        vous cherchez vainnement a vous distinguer des autres car çà vous donne une espèce de prestance, Halman lui est plus modeste au moins car sa pensée va dans une projection possible pour tous ... vous etes comme on dit bourré de complexes !


      • Roche 23 mars 2009 02:46

        Oauis, j’ai vu et j’ai bien ri. 

        Tellement révélateur de la relation école publique/classe d’immigrés déclassée et prof des colonies. c’est le sujet traité et probablement le non dit du fond de l’affaire. 

         le Noir , un vrai pro à moins que la vérité ne soit pire encore.

        non mais ! enseigner Molière à des africains et des arabes de banlieue, quelle idée tartufienne !

         Et c’est vrai le prof qu’on voit un coran a la man dire des âneries pour resoudre ce délicat problème , car dans certaines écoles bruxelloises les prof doivent suivre des formations en culture musulmane.....si c’est pas la preuve que ces gens( des groupes majoritaires) ne comprennent pas les situations dont ils sont eux-mêmes responsables.... Ns allons droit ds le mur scolaire.
        [Afficher le début du commentaire]

        Si vous aviez balancé un bon La France face a son passé de Benjamin Stora, voilà qui aurati conjuré le bien pensance mais vous faites fausse route en jusitifiant a ceux qui doivent justifier, vous savez qu’il est d’usage de renverser la vapeur a l’usage des Tall et des crétins de base !


      • Roche 23 mars 2009 02:52

        par Jason 							 														 (IP:xxx.x49.242.5) le 21 mars 2009 à 16H00 							 							

        Mon cher je te signale quand même que tu auras eu la chance d’étudier ces écrivains a moins d’avoir fait au moins BAC + 2 en fac d’histoire ou d’antrhropo comme j’ai eu la chance d’y avoir accédé, qua sais tu alors de ces hommes, j’attends des résumés et pas ceux que tu vas copier coller !

        a présent que vous vous faites tous maitres du savoir, pour ne citer que Molière, est il possible que ces personnes soient tout simplement des Misanthropes, qui sait ?? et il y aurait sans doute de quoi !


      • fouadraiden fouadraiden 21 mars 2009 11:56



        désolé j’avais pas vu l’identité de l’auteur, dont on connaît les orientation idéologiques .jv’ais lire le papier là.


        • fouadraiden fouadraiden 21 mars 2009 12:01


          Ouais d’accord. je suis pour que l’on film le cerveau de cette jeunesse d’origine non occidentale totalement décervelée par les sociétés européennes et sans avenir réel.

           d’acc à 100% .Levons le Tabou !!!


          • fouadraiden fouadraiden 21 mars 2009 13:24


            que l’on filme...et blabla


          • Halman Halman 22 mars 2009 10:31

            Fouadraiden cette jeunesse n’est pas d’origine non occidentale.

            Dans ces écoles il y a aussi des français et ils sont peut être pires que les "non occidentaux". Plus violents, plus cons, plus tarés.

            Ces ados se sont créés leur petit monde. Paranoïas et mythomanies propre à cet âge, exacerbés par l’effet de groupe et par les médias qui en remettent une couche ils en sont venus à délimiter leurs quartiés à la "bande jaune" qu’ils interdisent même à la police de franchir.

            Rien à voir avec de la culture étrangère. Même les petits blancs bien de chez nous sont comme ça.



          • fouadraiden fouadraiden 22 mars 2009 11:22



             Argument irrecevebale.enfin si je l’ai compris.

            donc, s’il existe des ghettos noirs ( je prends l’exemple américian qui est pour moi l’exemple type) c’est parce qu’il y a aussi des ghettos de blancs pauvres.

             est-ce cela l’argument ?


          • geo63 21 mars 2009 12:06

            En effet, Isabelle Adjani est vraiment excellente ainsi que tous les jeunes qui l’entourent, ils semblent connaître tellement bien le rôle qu’ils interprètent.
            Tout à fait d’accord avec vous, l’absence d’un message d’espoir procure un malaise qui est long à s’estomper.


            • TALL 21 mars 2009 12:57

              Justement, les repères ... voilà le concept important
              Paradoxalement, je pense que ce qui fout la merde, c’est justement la tolérance multiculturelle mal pensée et mal gérée. On est dans l’improvisation permanente en fait, il n’y a plus de règle.

              Je suis certain que si les enfants d’immigrés étaient placés face une structure qui leur dit clairement : voilà ici, c’est comme ça, et pas autrement... et bien, le respect et le consentement s’installeraient bien + facilement

              Mais il faut alors, pour que ça passe punir sévèrement tout racisme, car sinon, un sentiment d’injustice s’installe, et il n’y a plus de respect possible. Là au contraire alors, l’autoritarisme engendrerait la haine.


            • sisyphe sisyphe 21 mars 2009 14:28

              par TALL 							 														 (IP:xxx.x19.152.222) le 21 mars 2009 à 12H57 							 							
              							

              															
              							
              								Justement, les repères ... voilà le concept important
              Paradoxalement, je pense que ce qui fout la merde, c’est justement la tolérance multiculturelle mal pensée et mal gérée. On est dans l’improvisation permanente en fait, il n’y a plus de règle.

              Je suis certain que si les enfants d’immigrés étaient placés face une structure qui leur dit clairement : voilà ici, c’est comme ça, et pas autrement... et bien, le respect et le consentement s’installeraient bien + facilement

              Mais il faut alors, pour que ça passe punir sévèrement tout racisme, car sinon, un sentiment d’injustice s’installe, et il n’y a plus de respect possible. Là au contraire alors, l’autoritarisme engendrerait la haine.

              Oui, mais il n’y a pas que la racisme, Tall...
              Il y a, surtout, l’exclusion sociale, qui, évidemment, favorise le repli communautariste, et, par contrecoup, la résurgence religieuse...
              Cette génération d’enfants (d’ados, de jeunes adultes) est irrémédiablement vouée à la désespérance sociale : aucun avenir, aucune perspective de travail, d’intégration... le meilleur terreau pour la délinquance, l’endoctrinement religieux, le regroupement par bandes...

              De plus, on (la droite) a supprimé tous les intermédiaires sociaux , capables de favoriser le début d’une intégration. 

              Comment demander à tous ces jeunes de vouloir s’intégrer, quand ils savent qu’ils ne le pourront pas, et que l’exemple qui leur est offert n’a, précisément aucune valeur d’exemple ? 

              C’est le chomage, la misère, le manque de perspectives d’avenir, la ségrégation SOCIALE, (ghettos urbains, manque de mixité sociale, ascenseur social définitivement bloqué au sous-sol), qui font le lit de tous les communautarismes, de toutes les formes d’endoctrinement, hélas... 

              Alors, il ne s’agit certes pas de supprimer les règles, ni le respect, ni de renoncer à notre culture,
              , mais plutôt de s’attaquer aux CAUSES de cette déculturation, de ce refus...

              Quand on n’a rien à perdre, parce qu’on n’a rien, et qu’on n’espère rien, , va croire en des valeurs : seules la force, la délinquance, la révolte , la violence semblent des issues...

              Et au train où ça va, ce n’est pas près de s’arranger...


              							

            • TALL 21 mars 2009 14:57

              sisyphe

              Cette génération d’enfants (d’ados, de jeunes adultes) est irrémédiablement vouée à la désespérance sociale : aucun avenir, aucune perspective de travail, d’intégration.

              Ce fatalisme est excessif ...
              Qu’il y ait une fracture sociale, oui c’est clair... mais ça concerne tout le monde ça
              On constate pourtant que pas mal de métiers techniques ne demandant pas des compétences universitaires manquent de bras... pourquoi ?
              Et il y a les possibilités de commerce ou petit métier en indépendant aussi.
              Pas de patron là. Il faut juste trouver des clients. Je ne dis pas que c’est facile, ça non, mais l’irrémédiablement n’est plus de mise là
              Faut trouver un truc à vendre, que ce soient des produits, un savoir-faire, des compétences... peu importe, du moment que ça engendre une clientèle


            • Yohan Yohan 21 mars 2009 16:30

              Ces jeunes manquent de modèles autres que ceux qu’on leur suggèrent. Par ailleurs, on les laisse dans leur isolement et peu d’adultes leur tiennent un langage de vérité au long cour, pas assez d’éducateurs sur le terrain aussi et pas assez de fermeté à l’école. 
              Il y a une vingtaine d’années, je me suis occupé de ces jeunes sur des activités de socialisation par la plongée sous marine. Retrouver les règles, être valorisé pour ses progrès, vaincre sa trouille, sortir de son ghetto et ça donnait de vrais résultats. 
              Ce n’est pas désespéré mais il faudra bien endiguer les flux migratoires, sinon on va tout droit vers le chaos. Moi je préfère moins d’immigrés et une politique d’accueil à leur égard digne. des Droits mais aussi des devoirs.
              Depuis trop longtemps, tous les gouvernements de guache comme de droite ont préféré la politique du pousser la "poussière" sous le tapis. Les français ont des belles paroles généreuses sur l’immigration mais dans les faits c’est partout sauf dans ma rue, ou mon quartier. Ceux qui s’affichent dans les manifs des sans papier sont les premiers à aller se plaindre ou déménager quand arrivent les familles à boubou.
              Déjà dans les années 60, je voyais les ouvriers maghebins partir le matin sur les chantiers pour revenir le soir dormir dans les buissons de la zone de la Pte de Bagnolet. Bel accueil de la part du pays des droits de l’homme. Qui s’en souciait, personne ou presque...


            • fouadraiden fouadraiden 21 mars 2009 16:59


              Yohan,


               les flux fallait y penser avant ,là c’est trop tard.


            • ARTEMIS ARTEMIS 21 mars 2009 17:40

              je suis entièrement d’accord avec vous



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès