Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Méthode pour faire baisser le chômage

Méthode pour faire baisser le chômage

Monsieur de la Palisse a dit : « pour faire baisser le chômage, il faut créer des emplois ».

Comment peut-on créer des emplois. Après les multiples mesures prises pendant 30 ans, ce sont les incantations sur la « croissance » et la « confiance » qui sont aujourd’hui la base-line du discours politique relayé par les experts, les commentateurs et gourous de l’économie qui en appellent aux pères fondateurs comme jadis les Grecs en appelaient aux dieux.

Une proposition d’un béotien qui, après avoir lu Bernard Maris (« Lettre ouverte aux gourous de l’économie qui nous prennent pour des imbéciles » – Points, 7€), pense qu’il a bien le droit de bricoler dans son coin comme les précédents cités :

 

Diminuer les charges patronales et salariales de 10%, et augmenter simultanément le salaire net de 10%, voilà le projet.

 

Bref calcul théorique :

Soit un salaire brut de 100 € ; il supporte 25% de charge ; le salaire net est donc de 75 €.

Les charges patronales sont de 50 € sur le salaire brut ; la masse salariale est donc de 150 €. (Au passage relevons que le salaire net est la moitié de la masse salariale !)

La baisse de 10% ramène les charges patronales de 50% à 45% du salaire brut, et les charges salariales (diverses cotisations) à 22.5% sur le salaire brut.

On augmente symétriquement le salaire net de 10% : il passe donc à 82.5 €.

Le salaire brut est alors de (82.5 / 0.775) 106.45 €

La masse salariale passe à 106.45 € x 1.45 soit 154.35 € (+ 2.9%)

L’ensemble des cotisations ressort à 106.45 € x 22.5% = 23.95 € pour la part salariale (au lieu de 25 €), soit une baisse de 1.05 € ; et à 106.45 € x 45% = 47.90 € pour la part patronale (au lieu de 50 €) soit une baisse de 2.097 € (2.1 € pour simplifier)

Cela se traduit par une baisse globale des cotisations de 1.05 € + 2.1 € = 3.15 € (soit de – 4.2 %).

Ainsi donc, avec une baisse des charges patronales et salariales de 10%, on obtient une augmentation du salaire net de 10%, les cotisations perçues par l’Etat ne baissant que de 4.2%, et la masse salariale n’augmentant que de 4.35 € (+ 2.9%).

 

Et c’est là que ça devient intéressant :

Cette augmentation de pouvoir d’achat de 10% va entraîner une augmentation de la consommation, et donc des emplois. Et tout le monde va retrouver ses billes, le salarié, l’employeur et l’Etat. Pas mal, non ?!?

Le chômage baisse François !, tu peux te représenter.

Que le déficit extérieur ce creuse un peu plus car on va acheter Chinois pour en avoir plus… c’est une considération vulgaire que l’on va écarter…

Que la pollution augmente du fait de l’accroissement de cette consommation, et que les dégâts écologiques nous conduisent droit à la tombe… c’est une deuxième considération qu’on va aussi écarter.

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.71/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • L'enfoiré L’enfoiré 18 août 2015 18:47

    C’est l’oeuf de Colomb...
    Mais qu’est-ce qu’on va faire avec l’oeuf par après ?
    Une omelette ?
     smiley


    • egos 19 août 2015 11:09

      @L’enfoiré


      qu’o* c’est-y qu’une œuf ?

      proverbe blaisois 

      * prononcer coq


    • lsga lsga 19 août 2015 13:59

      c’est surtout l’oeuf des chinois.
      Augmenter le pouvoir d’achat en France revient à créer des emplois en Chine.
      La mondialisation : les Keynésiens ont du mal à l’accepter.


    • Ben Schott 19 août 2015 14:08

      @lsga
       
      « Augmenter le pouvoir d’achat en France revient à créer des emplois en Chine. »
       
      C’est l’inverse. Avec plus de pouvoir d’achat, on achètera une perceuse Bosch plutôt qu’une perceuse chinoise.
       


    • lsga lsga 19 août 2015 14:13

      les perceuses bosch sont fabriquées en Chine.


    • Ben Schott 19 août 2015 14:16

      @lsga
       
      Où avez-vous vu ça ?
       


    • Samson Samson 19 août 2015 01:16

      "Que la pollution augmente du fait de l’accroissement de cette consommation, et que les dégâts écologiques nous conduisent droit à la tombe… c’est une deuxième considération qu’on va aussi écarter.« 
      Ben oui ! Cette course délirante à la »croissance" est le suicide de notre civilisation.

      Question subsidiaire : dans le nouveau système, à combien d’heures de travail économisées équivaudra l’amortissement des pc et serveurs - chinois, comme de bien entendu ! - qui s’y substitueront de toute manière ? smiley

      Pas sûr que çà aide François à se représenter !


      • flourens flourens 19 août 2015 09:23

        langage typiquement patronal, il convient en effet d’utiliser les bons mots et les bons terme car sinon la démonstration n’a plus aucun sens, il ne s’agit pas de charges, mais de cotisations sociales, bref, il s’agit de salaire, différé certes mais de salaire tout de même, et demander la baisse des « charges » revient à baisser le salaire, à vous de réfléchir sur ces implications, mais il est une vérité c’est que, quel que soit le motif invoqué, la baisse des « charges » est d’ordre idéologique, le maintien des cotisations est aussi idéologique, on veut une société solidaire fraternelle et humaniste, ceux qui sont contre ces cotisations sont pour le chacun pour soi et dieu pour tous, qu’on se le dise


        • Spartacus Spartacus 19 août 2015 09:44

          @flourens


          Société solidaire, fraternelle, humaniste ? Les corporations d’état ne seraient pas avantagées ?
          Expliquez donc le concept de fraternité des zaaaaavantages zzzzaquis, des droits supérieurs statutaires. 

          Les charges sociales c’est un concept social d’hypocrisie et de concept des iniquités par ceux qui en phagocytent les profits ?



          Les charges sociales élevées sont la contrepartie des privilèges et exonérations et statuts du secteur public...

          Charges Pôle emploi.....Les statuts du secteur public permettent aux statutaires d’état de ne pas en payer et donc de laisser la totalité supportée par le secteur marchand..

          Charges sociales de santé. Les statuts du secteur public permettent de cotiser inimitablement moins, et de bénéficier de droits sociaux supérieurs aux autres en retour, comme l’absentéisme autorisé au au 1er jour au lieu de 3, là ou l’agriculteur paye plus et est pris en charge au bout de 7 jours...Depuis des lustres

          Charges sociales de retraite. La répartition est imposée dans un système ou les cotisants deviennent moins nombreux et reformé tous les 3 ans et à moins value, et de l’autre les statutaires se gavent de régimes sociaux sélectifs, de bonification compensés par des impôts indirects de plus en plus élevés sur la consommation qui détruisent encore plus le secteur productif du pays.

          A les gentilles charges sociales, sauf qu’elles sont plus « sociales » pour les corporations, et les castes et les clientèles gauchistes...


          L’humanisme, la solidarité des petits bourgeois statutaires de gauche c’est parler du social sans cesse et accaparer la redistribution sociale de l’autre.....

        • flourens flourens 19 août 2015 14:37

          @Spartacus
          naturellement, aveuglé par ta soumission aux mantras libéraux, tu mélanges tout, les cotisations sociales, en principe mais ce n’est pas parceque ce principe est dévoyé qu’il faut jeter le bébé avec l’eau du bain, ces cotisations donc ne servent que pour les besoins de santé, de retraite et de solidarité (chomage), c’est donc de la redistribution envers ceux qui ont cotisés, le reste est pris sur nos impôts
          ce qui est cotisé nous est reversé selon le principe, cotiser suivant ses moyens et recevoir selon ses besoins, c’est la base d’une société civilisée, tout le reste est baliverne libérale
          et puis on appelle ça « assurance chômage » il est donc naturel que cela fonctionne
          que dirais tu si, aillant cotisé à une assurance pour ta porche, on te dise quand tu la casses, non monsieur, on ne vous remboursera pas, ou si peux, tu ralerais, hé bien c’est la même chose pour le social
          et enfin tu ne contredis absolument pas le fait que baisser les « charges » c’est baisser le salaire, et pour cause, en effet, moins de "charges égale moins de remboursement maladie et médicaments, moins de remboursement chômage et moins de retraite, donc moins de salaire CQFD


        • howahkan howahkan Hotah 19 août 2015 09:35

          Salut....

          La competition qui n’est pas du tout naturelle mais vient d’un dysfonctionnement grave de nos cerveaux,enfin de ce qu’ il en reste , ne peut produire que le pire encore et toujours....le truand qui dirige la planète a un besoin vital de cela pour éviter l’éveil à notre nature et donc par la meme l’éveil au seul chemin, coopérer et partager naturellement...sans lois....c’est pas gagné car bien sur je veau mieux que tous ces cons......

          le truand qui dirige est en fait la création du bon peuple....

          quand à la pseudo compétition elle n ’est meme pas competition d’ailleurs elle est en fait élimination ...

          ainsi notre façon de ne pas vivre les uns avec les autres mais contre les autres , ne peut produire que ce qui se produit en ce moment devant nos yeux et depuis disons XXXXX ans..chiffre non « prix » au hasard , un spectacle dément auquel tous nous participons au fond de nous meme...

          Ceci n’est bien sur pas perçu, peut etre seulement l’est il perçu par une poignée de personnes, sur le chemin de la vie, alors que globalement nous sommes sur le chemin de la survie du corps ou il n’y a rien d’autre que la terreur du fait absolu que naître c’est mourir..

          Je me rends compte que sans la connaissance de soi, qui pour moi ne peut absolument pas etre directe, je ne peux pas vouloir me connaître, la volonté et la pensée n’ont rien a faire dans ces domaines,sans cela aujourd’hui sera demain jusqu’à la fin...

          il est tout à fait possible que l’humain qui de + en + perd de ses capacités, ce qui provoque une hyper spécialisation dans un seul domaine qui est les machines et une vie de machine donc, il est possible que cet humain ait globalement trop perdu de son cerveau pour s’en sortir par le seul chemin qui est celui de vivre....vivre est une « chose » de laquelle nous ne savons plus rien..

          avez vous remarqué cette spécificité de l’ auto glorification...plus t’es pire plus qu’tu t’ auto glorifie..le guerrier devient le prix dynamite de la paix en dit plus que tout le reste...

          Nous humains sommes tous dans une souffrance terrible qui pour moi est un élément naturel qui doit arriver , il est vital...

          que faisons nous ? on le fuit....ah on le fuit ? mais comment fuir quelque chose d’intangible à laquelle je ne connais rien, ne sait rien de ce qui produit cela, ne sait rien de la racine, ni du pourquoi , ni du comment....la vérité absolue ici est que je ne fuis rien du tout, ma souffrance reste et j’essaye alors de l’enfouir sous des tonnes d’activités diverses et variées, de drogues diverses, ....et ma non vie devient à 100 % la fuite de moi meme , car ma souffrance et moi sommes un seul « objet »..

          notre pensée qui n’a aucune compétence dans ce domaine ne peut rien faire avec cela..une des spécificité de la pensée est de se diviser en deux pour analyser, il y a une sorte de moi que je prends pour une personne alors que cela est juste un programme d’un coté et de l’autre tout ce qui n’est pas moi..en gros cela représente tout l’Univers....

          la pensée qui divise, ce qui est vital pour etre en retrait de la vie pour pensée la survie, est ce qui crée l’élimination de tout ce qui n’est pas moi,sauf si je peux en tirer profit....et ce qui crée ce que le voleur qui dirige appelle d’un mot qui ne parle pas bien de compétition.....vous aurez tous votre chance de niquer les autres... !!! ceci est nécessaire pour que le truand qui dirige la planète puisse nous voler avec notre consentement...

          comme nous sommes plus con que lui, si cela est possible de l’être, performance remarquable donc du bon peuple., yeah baby yeah......on se bat les uns contres les autres pourquoi ?

          la pensée qui s’ auto glorifie sans savoir pourquoi crée des zones non conscientes sans le savoir, ces zones sont celles qui réellement dirige nos actions...un etre éveillés à ce qu’il est n’a plus de zones inconscientes , je ne sais meme pas si il y a un seul etre de cette sorte sur la planète....alors que ceci était notre seule route..

          Mais je divague, la guerre, le conflit, le combat et surtout et avant toute choses les innombrables blessures psychologiques, les peurs, les terreurs, les désirs à jamais insatisfait parce que c’est à leur nature etc..tout ceci domine nos vies totalement à l’insu de not plein gré...madame Michu

          cette souffrance humaine qui est niée creuse note tombe et fait de nos vies en fait des non vies...

          Cette souffrance dont j’essaye de me débarrasser me rend mauvais, haineux de ma vie..et que fais je alors ? là encore je vais essayer de fuir mentalement ce qui n’est pas possible, car je ne peux fuir ce que je suis....

          alors la haine de ma vie se transforme en haine des autres , je me venge de ma condition sur les autres, ça ne marche non plus jamais, alors je deviens de plus en plus dément bien sur...

          etc .

          n’y aurait il plus que un humain en vie, il serait en fait toujours en guerre, en conflit avec lui meme..car la racine de tout ce désastre est en fait en chacun...et VOUS n’y arriverez jamais en vous en prenant aux autres, votre vie de merde comme la mienne est votre création comme la mienne l’est...

          de simplement voir ce fait sans y toucher est déjà le début d’autre chose...

          Mais perdu dans notre fuite que nous prenons pour un accomplissement, la chute est nécessaire, la chute de moi je est nécessaire, mais la pensée n’a plus rien à y faire,sauf de laisser comme limite de sa compétence , la souffrance d’une telle non vie , etre...c’est le sommet des capacités de la pensée donc de la science aussi que de voir sa limite....

          et là la vie va pouvoir commencer ,éventuellement....

          aide toi et le ciel t’aidera est alors vrai...mais ceci ne peut pas etre l’objet d’une volonté, d’une recherche, d’un désir...bref ne peut pas etre un sujet pour la pensée....

          la souffrance doit etre...Mr Bouddha a donc vu juste ..et tout en sachant qu’elle doit etre résolue toute tentative de la résoudre est encore une erreur...

          ce paradoxe qui doit etre compris et ouvre sur quelque chose de très profond au delà de la pensée , là ou la pensée ne pourra jamais aller et heureusement car sinon L’Univers serait deja détruit....

          vivre est le miracle, comment le saurions nous,nous ne vivons pas...

          tout ce que nous faisons prends naissance en nous, vouloir solutionner seulement les effets des effets des effets des effets des effets etc etc revient donc à ne jamais les solutionner et ça le truand qui dirige avec notre accord et bien il adore.....et au fond de lui il pense ceci : pourvu qu’il continuent ainsi tous ces cons de veau !!!!! car moi pendant ce temps j’ amasse sans rien faire ..........


          • L'enfoiré L’enfoiré 19 août 2015 09:59

            @howahkan Hotah salut,

             Long, très, trop long discours que je résumerai par une phrase que j’approuve :
            « la compétition elle n ’est meme pas competition d’ailleurs elle est en fait élimination ... »
            Et elle existe depuis l’école. Etre le premier de classe pour être applaudi.
            Elle se poursuit dans le sport.
            C’est aussi pour cela que je fais du sport en « stand alone ».
            Le challenge, la compétition existe mais avec moi-même.
            Si je fais le con d’aller au dessus de mes force, je n’entraine personne avec moi.
            Pas besoin de me comparer avec quelqu’un d’autre.
            Ça c’est la philosophie que je retiens et que j’explique dans ce billet.
            Bonne journée


          • howahkan howahkan Hotah 19 août 2015 10:27

            @L’enfoiré

            je t’ai bien lu..globalement je saisis bien ton propos et comprends bien le point de vu sur le sport que je pratique de cette façon aussi...désolé mais j’ai peu de temps là pour plus long.

            salutations


          • Scual 19 août 2015 09:42

            Niveau zero en économie.

            Ce qui se passe avec cette diminution des charges, c’est que ces dépenses passent du patron au salarié.

            Les cotisations supprimées seront à votre charge. Vous aurez besoin de vous assurer vous même, de prendre des complémentaires de plus en plus chères etc... et cela pour des sommes bien plus élevées que l’augmentation salariale à laquelle vous avez eu droit. Actuellement on paie pour un service seulement, mais avec la privatisation de celui-ci puisque le besoin de ce service ne disparaitra pas par magie, il vous faudra pour continuer à jouir de ce service payer aussi des dividendes au secteur privé. En plus ces services seront fournis pour des sommes fixes qui ne sont plus en rapport avec le salaire afin de répartir le cout de manière juste dans la société. C’est à dire que pour compenser le fait que les haut salaires paieront beaucoup moins, les bas salaires devront payer beaucoup plus.

            L’augmentation de salaire n’en est donc pas une et c’est même une baisse brutale de celui-ci puisque ce fric passe direct dans un nouveau budget familial bien supérieur à cette hausse qui était autrefois assuré par l’État et qui est désormais pour votre pomme en plus de vous demander du temps pour vous en occuper. A moins que vous puissiez vous passer de ce service, et que vous appréciez une société où les gosses ont des lunettes d’occase pas vraiment à leur vue et condamnés aux écoles prévues pour leur classe sociale, les gens avec les chicots tout pourris etc... comme aux USA quoi.

            Économiquement la première chose que cela entraine est systématiquement une diminution général du niveau de vie et augmentation du chômage qui est due aux fonctionnaires virés quand l’État a cessé un partie de ses activités. Le pouvoir d’achat diminue donc d’autant contrairement à ce que dit cet article. Dans les faits les chiffres présenteront une augmentation de la consommation de ménages... mais cette augmentation ne sera rien de plus que les nouvelles dépenses pour ces services qui ne sont plus assurés par l’État. Bref ce pouvoir d’achat et ces dépenses dont parleront les journaux seront exclusivement ce que vous payerez pour des assurances ou complémentaires santé et pas un seul centime pour votre panier de supermarché bien au contraire. Les chiffres diront que vous dépensez plus mais pour vous, il sera on ne peut plus clair que vous aurez beaucoup moins d’argent. En réalité il s’agira rien de moins que d’une privatisation de l’impôt.

            Dans un second temps, le fait que ces services passent au secteur privé créera certes quelques emplois mais... ils coutent bien plus cher et sont de moins bonne qualité. Les dépenses qu’il demanderont ne seront rien de plus qu’un transfert, c’est à dire que ce que vous dépenserez pour les acquérir ne sera pas de l’argent en plus, mais de l’argent pris sur d’autres dépenses. En clair la consommation réelle diminuera pour que vous puissiez consommer ces services à la place. L’équation prédite par cet article est donc fausse. Les patrons auront beau avoir un petit peu plus d’argent dans une premier temps, en échange ils perdront des clients qui rendra tout investissement inutile faute de marché porteur pour les rentabilisé... et au final la baisse de l’activité les amènera inévitablement à perdre tout ce qu’ils auront cru gagner et à virer plutôt qu’à embaucher.

            En tout cas il n’existe pas de cas au monde où une privatisation n’a pas entrainé une augmentation des prix, une augmentation du chômage et soit une baisse de la qualité du service, soit une distorsion dans la manière dont il est fourni avec des gagnants et des perdants... qui perdent gros.

            Mais s’il y a une chose à retenir par rapport à la propagande ultra libérale aveugle et même manipulatrice de cet article, c’est que l’article ne parle même pas de la seule conséquence de ce qu’il prévoit : la privatisation. il occulte totalement le fait que ces cotisations servent bel et bien à quelque chose. Il n’y a donc rien à retenir de cet article occultant tout les paramètres qui le dérangent pour que son équation obtienne le résultat voulu... Un brillant exemple que si l’économie est une science, le libéralisme n’est qu’une religion.


            • Spartacus Spartacus 19 août 2015 09:53

              @Scual

              Je trouve même que l’article ne va pas assez loin.
              Il faut donner le salaire complet aux salarié et vous verrez le plein emploi.

              Au nom de quoi ce serait à votre employeur de cotiser à votre assurance retraite ? Vous êtes trop sot pour le faire vous même ?

              Oui mais si on vous laisse faire, peut-être trouverez vous plus intéressant de cotiser à la caisse des Sénateurs qu’à la caisse des agriculteurs ?


              Au nom de quoi ce serait à votre employeur de cotiser à votre assurance santé ? Vous êtes trop sot pour le faire vous même ?

              Oui mais si on vous laisse faire, peut-être les gens préfèreront cotiser à la sécu des fonctionnaires sans carences que la CPAM avec une carence de 3 jours ?


              Au nom de quoi ce serait à votre employeur de cotiser à votre assurance chômage ? Vous êtes trop sot pour le faire vous même ?

              Oui mais si on vous laisse faire, peut-être préféreriez vous disposer d’un suivi comme les Énarques d’un emploi à vie même après un licenciement pour faute grave ?

               

              Au nom de quoi ce serait à votre employeur de cotiser à votre mutuelle complémentaire ? Vous êtes trop sot pour le faire vous même ?

              Oui mais si on vous laisse faire, peut-être préférez vous cotiser plus pour des remboursements dentaires que pour les remboursements optiques ?


              Scual vous voulez que les autres décident pour vous, mais imaginez que d’autre en ont marre....Et nul est besoin d’être patron.

              http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/savez-vous-que-le-metier-de-patron-170574


            • Scual 19 août 2015 11:22

              @Spartacus :

              C’est à notre employeur ? Je ne sais pas d’où vous tenez ce mensonge mais on vous a trompé. Non, c’est l’entreprise (et pas l’employeur comme si c’était sur ses frais personnels) qui se charge de faire la répartition. Ce n’est pas pareil.

              De plus il s’agit de la répartition de l’argent des employés et pas des employeurs ni de l’entreprise. L’employeur et l’entreprise ne paient RIEN. C’est l’argent des employés et pas le leur. C’est pas pareil.

              Alors au nom de quoi ? Au nom de quoi une entreprise qui s’occupe déjà de comptabilité ne pourrait-elle pas mettre cette compétence aussi 5 minutes au service de ses employés ? Au nom de quoi une entreprise ne serait pas fichue d’être aussi un tout petit peu à leur service et s’occuper de cette tache compliquée et chronophage pour qui ne dispose pas de ces compétences dont une entreprise dispose de toute façon forcément ? C’est vraiment pas cher payé comme petit service rendu par les entreprises à leurs employés de s’occuper de cette répartition pour eux. ça doit pas couter bien plus cher que les machines à café et leur entretien.

              Ce n’est PAS l’employeur qui cotise mais le salarié avec son salaire. Le cout total pour l’entreprise est égal au temps de travail passé à faire cette opération comptable et pas 1 centime de plus. Autrement dit, pratiquement rien du tout sur le budget consacré à la comptabilité.

              Il n’y a pas une personne au monde qui veuille payer plus pour un service moindre. La seule raison pour laquelle certain semblent le vouloir, c’est qu’on leur a menti en leur faisant croire qu’ils vont y gagner contrairement à ce que démontre la totalité des exemple où un tel système est mis en place. J’ai bien dit la TOTALITÉ où systématiquement on paie plus pour avoir moins.

              Donc au nom de l’intelligence et des faits plutôt que de la bêtise et du mensonge. Voila au nom de quoi on a mis en place un système juste, équitable et efficace et peu cher plutôt qu’un système injuste, inefficace, inégalitaire et cher.

              Ainsi et comme le démontre votre commentaire qui fait croire que c’est le patron qui paye, seul le mensonge permet de faire croire au gens que c’est mieux autrement.


            • Spartacus Spartacus 19 août 2015 12:16

              @Scual

              Mais au contraire, pour moi c’est l’employé qui cotise.....Il n’y a aucun problèmes.

              Vous avez des notions de « coût comptable » du social qui relève de l’ignorance du fonctionnement de l’entreprise. 

              Le problème c’est pas ça, c’est la liberté individuelle de cotiser ou on veut pour ce qu’on veut et contractuellement.

              Mais au delà de cela ce qui est grave si c’est son argent pourquoi le laisser gérer par un tiers, et choisir des assurances d’état ?

              Donc trop sot pour le faire vous même, vous le laisser à d’autre le soin de le faire ?

              Avec une assurance de voiture j’ai un contrat. Avec la sécu aucun. Remboursements, privilèges aux uns plus qu’aux autre rien n’est contractuel.

              Vous appelez une « déresponsabilisation organisée » un « service ».

              Les exemples ou les individus sont responsables de leur assurance individuelles sont bien meilleurs contrairement a une affirmation de sensation qui n’est que cliché..

              Regardez la Suisse, la santé individuelle fait qu’ils oint la meilleure espérance de vie au monde et les gens sont bien soignés.
              Regardez les pays bas et leurs fonds de pension, assurent les meilleure retraites.

              Regardez le chômage, il coûte bien moins cher dans les pays du nord et les agences privées prennent en charge le reclassement.

              Il est temps de donner le cash du salaire complet au salarié et lui faire comprendre que personne mieux que lui fait attention a son argent.


            • Scual 19 août 2015 13:37

              @Spartacus

              C’est vous qui avez une notion de charge en ce qui concerne le salaire au lieu de le prendre pour ce qu’il est un simple cout. Que ça soit pour le social ou pas ne regarde pas les entreprises le moins du monde. Vous vous mêlez de leurs affaires quand vous dites que c’est social ce qui montre bien la contradiction avec votre discours. Au nom de quoi vous vous mêlez du fait que ça soit social ou pas, mais par contre là quand on demande seulement de faire la répartition, là quelle horreur ? ON dirait bien que se mêler des affaires de employés ne vous dérange que quand ça vous arrange.

              Quand à la liberté de cotiser, ne vous fichez pas du monde. Il faudrait carrément supprimer l’État et l’impôt qui n’est qu’une cotisation obligatoire. Bref plus d’État et tout est privé y compris justice, police et donc ce qui va avec la loi qui ne pourrait être respectées que pour ceux qui ont les moyens de la faire respecter. En clair il n’y a pas de liberté de choisir qu’est ce qu’on cotise et comment on cotise qui tienne dans l’absolue. C’est démocratiquement que la majorité décide ce qui doit être obligatoire ou pas et de ce qui doit être privé ou public ou pas, selon ce qui est le mieux pour l’intérêt général. Ça s’appelle une démocratie. La liberté des uns s’arrête là ou commence celle des autres et la liberté de la majorité a décidé qu’on ferait comme ça parce que c’est mieux à tout points de vue.

              Votre histoire de sottise pour le faire soi-même est... d’une sottise qui frise le ridicule. Le jour où vous ferez tout vous même sans jamais faire appel aux compétences des autres, on en reparlera... En tout cas si c’est si simple je me demande pourquoi vos sacro-saint chefs d’entreprise ont des employés sont-ils trop sots pour faire le travail eux-même ? Ont -ils tout simplement autre chose à faire et ne font que choisir ce qu’ils font et déléguer ce qu’ils ne peuvent ou veulent pas faire ? Et bien les gens c’est pareil, ils ne sont pas obligés de préférer se taper une ou deux journée à démêler les petites lignes des contrats privés.

              C’est une fierté pour notre pays que notre peuple se comporte d’une manière tellement responsable qu’il met en place un système efficace, juste peu cher et peu complexe afin que tout le monde puisse jouir d’un niveau de vie élevé.

              Par contre on ne peut que parler de mensonge en ce qui concerne vos exemples. Plutôt votre exemple puisqu’il n’y en a qu’un où le résultat n’est pas dramatique... et il est très loin d’être mieux qu’ici et maintenant ! Quand aux fond de pension la crise actuelle en Europe est justement due aux retraites par capitalisation qui font que si les allemands acceptent de régler la crise, c’est à dire de l’inflation, ils verront les retraites fondre... Ainsi ce que vous trouvez extraordinaire n’est rien de plus que ce qui nous maintient dans la crise ! Chapeau. La vérité c’est que quand il y a une crise, les fonds de pension s’effondrent avec l’argent de ceux qui y ont souscrit, ou alors ils sont sauvés par les États que vous aimez tant. A ce moment là y a pas une seule entreprise privée qui se propose de les sauver, comme quoi il y a des choses que seul les États peuvent faire, à savoir réparer les ravages des entreprises privées.

              Pour résumer et comme à chaque fois que j’ai eu l’occasion de discuter avec vous, j’ai l’impression d’avoir affaire à un religieux. La réalité, les faits, les différents éléments à prendre en compte pour se faire une idée du tout disparaissent. L’important c’est les versets. Ils contiennent LA Vérité et seules les choses qui sont en accord avec cette parole de Dieu sont réels, le reste ne doit pas exister et on ne doit pas en parler.

              La réalité pourtant saute aux yeux de tout ceux qui voyagent et qui vont ailleurs que dans les cercles fermés des classes moyennes supérieures des pays où ils se rendent. Le libéralisme a du bon, mais quand il est aveugle et absolu, il est comme toute autre idéologie aveugle et absolue, une catastrophe totalitaire qui n’aboutit qu’à l’inverse de ce qu’elle professe.

              Au final PERSONNE ne peut dire aujourd’hui que l’Europe des États providence des trente glorieuses avec son interventionnisme, ses entreprises et services publiques n’était pas infiniment plus prospère que ce qu’elle est devenue depuis qu’elle a suivie la voie ouverte par Thatcher. PERSONNE. Un équilibre intelligent et pragmatique entre socialisme et capitalisme ne peut de toute façon être que plus performant que la folie aveugle irrationnelle d’un système unique absolu déconnecté de toute intelligence et planification.

              Désolé mais je vais arréter là, je sais que parler avec vous ne sert à rien depuis longtemps mais c’est désespérant de voir que la maturité n’arrive toujours pas.


            • Spartacus Spartacus 19 août 2015 15:24

              @Scual


              C’est une fierté pour notre pays que notre peuple se comporte d’une manière tellement responsable qu’il met en place un système efficace, juste peu cher et peu complexe afin que tout le monde puisse jouir d’un niveau de vie élevé.

              Responsable ? Des sytèmes quasi tous en failite qui fonctionnent avec l’argent des dettes sur les générations futures ?

              Système efficace ? Lunettes remboursées 9€ ? nombre d’IRM le plus faible d’Europe. Pénuries de médicaments, pénuries de médecins. Retraites de pharaons pour les cadres publics et misère pour les agriculteurs ?

              Peu cher ? 53% de la richesse produite du salarié. 53% du salaire complet. C’est peu cher ?

              Peu complexe ? T’as déja vu une feuille de paye ? Le nombre de lignes ? Le Français ce pris pour le couillon des couillons et tenu à l’écart de l’information de son salaire complet (brut de brut). Pas un Français ne sait ce qu’il paye tellement c’est mafieux et complexifié.

              Écroulement des fonds de pension ? Il n’existe qu’un seul fond de pension qui a fit faillite sur terre. Et c’était une malversation. Les fonds fonctionnent sur des décennies. 


            • Vipère Vipère 19 août 2015 10:04


              « Monsieur de la Palisse a dit : « pour faire baisser le chômage, il faut créer des emplois »

              Le système économique est dans une impasse totale sans précédant ! faire redémarrer le schmilblick avec les fondements et réglementations européennes actuelles est impossible.

              A l’impossible, nul n’est tenu me direz-vous ? même l’infaillible « main invisible » qui régnait en maîtresse sur l’économie et les marché, joue depuis un certain temps, les arlésiennes, et semble même s’être définitivement retirée des rouages du système, sur la pointe pieds, laissant sur le carreaux les capitalistes, complètement désorientés.

              Tellement aux abois que mêmes ses adorateurs les plus forcenés en appellent maintenant à la puissance publique, pour réguler les marchés !

              Lorsque « la main invisible » distribuait généreusement des marges aux patrons et aux agriculteurs, personne ne se aux abonnés absents c’est à dire l’inénarrable « main invisible » nul ne bronchait pour refuser les marges confortables et les subventions.


              • bourrico 7 19 août 2015 10:24

                @Vipère

                « Monsieur de la Palisse a dit : « pour faire baisser le chômage, il faut créer des emplois »


                Té, on dirait du Rocla, si si, c’est exactement ce qu’il propose, quel copieur ce la Palisse alors smiley smiley

              • Spartacus Spartacus 19 août 2015 11:01

                @Vipère

                L’Angleterre a créé 2 million d’emplois privé depuis l’arrivée de CAMERON.
                L’Allemagne est dans certaines régions à 2% de chômage.
                La Suisse est à 3%. 

                Les 3 sont justement ceux ou l’état intervient le moins dans l’économie.

              • flourens flourens 19 août 2015 16:19

                @Spartacus
                quels beaux emplois, des contrats ZERO heures, totalement inféodés, aux employeurs et taillables et corvéables à merci, ça c’est de l’emploi, mais qu’attends tu pour débarrasser le plancher et aller goûter au paradis rosbif ou teuton, ce doit être si beau la bas, pas de chômage pas de délinquance pas de pauvreté,
                et puis, les indicateurs de chômage ne sont pas les mêmes
                mais tu as raison, ramenons les Français au niveau du Bangladesh et la France que tu appelles de tes voeux sera sauvée, pour les Français, c’est autre chose et puis tu te précipiteras, te connaissant, pour un travail de nuit le dimanche payé 50€ mois, puisque c’est cela que tu veux, il serait dommage de laisser une telle aubaine à ces travailleurs privilégiers qui s’engraissent sur le dos de nos pauvres employeurs martyrs qui sont bien bon de nous donner du travail
                merci not’ bon maitre


              • flourens flourens 19 août 2015 16:22

                @Spartacus
                j’oubliais « là ou l’état intervient le moins » tu fais vraiment preuve de mauvaise foi, qui vote les lois en faveur des patrons contre les salariés, l’état non ? à moins que se soit la main invisible du marché qui a crée ex nihilo ces textes, une sorte de génération spontannée


              • foufouille foufouille 19 août 2015 12:11

                un vrai couillon.
                arbeit macht frei, tu connais ?
                soit logique supprime toutes les cotisations.


                • zygzornifle zygzornifle 19 août 2015 13:53

                  il suffit ne ne plus les compter , comme les chiffres sont déjà faux il ne manque plus grand chose pour y arriver.......


                  • zygzornifle zygzornifle 19 août 2015 16:59

                    Rebsamen juste avant de partir du gouvernement a demandé l’arrêt des SMS pour prévenir des convocations espérant ainsi une baisse significative du nombre de chômeurs grâce aux radiations..... voila un bien bel homme de gauche véritable faux cul qui respecte ses valeurs de droite....

                    http://www.lefigaro.fr/emploi/2015/08/19/09005-20150819ARTFIG00169-francois-rebsamen-voudrait-supprimer-les-sms-de-rappel-aux-chomeurs.php


                    • Gauche Normale Gauche Normale 19 août 2015 23:23

                      Une simplification (et justice) serait que le grand patronat paye 100% des taxes et impôts finançant les services publics. Cela n’a rien d’irréaliste ou de méchant : le grand patronat a l’argent pour ce faire ! Ça ne le mettrait absolument pas sur la paille.


                      Les classes populaires et laborieuses sont assez imposées comme ça : ils subissent le gros de la TVA (le smicard paie le même taux que le millionnaire !), de la TIPP, de l’IR tandis que l’ISF et l’IS sont vidés de leur substance.

                      Elles n’ont pas à payer pour des services publics dont les plus riches sont les plus grands bénéficiaires. C’est le grand patronat qui demande aux autres de travailler, à lui de payer la protection sociale et les infrastructures.

                      • Gauche Normale Gauche Normale 19 août 2015 23:43

                        Quant à l’emploi, juste une chose : vivement que les machines, robots et ordis fassent disparaître le besoin pour l’homme de travailler ! 


                      • GéraldCursoux GéraldCursoux 23 août 2015 10:31

                        Pour tenter d’être plus clair :


                        Projet : Diminuer les charges patronales et salariales de 10% et augmenter le salaire net de 10%, voilà le projet.

                        Bref calcul théorique :

                        - Soit un salaire brut de 100 € ; il supporte 25% de charge ; salaire net : 75 €

                        - Les charges patronales sont de 50 € sur le salaire brut ; masse salariale : 150 €.

                        - La baisse de 10% ramène les charges patronales de 50% à 45% du salaire brut, et les charges salariales à 22.5% du salaire brut.

                        - Le salaire net augmenté de 10% est donc à 82, 5 €.

                        - Le salaire brut est alors de 106, 45 €.

                        - La masse salariale de 154, 35 € (+2, 9%)

                        - Les charges sont de 23, 95 € pour la part salariale (-1, 048 €) ; et de 47, 90 € pour la part patronale (-2, 097 €).

                        - Total des charges perçues : 71, 85 € au lieu de 75 €, soit -4,2 %.

                        Effet collatéral positif : Cette augmentation de pouvoir d’achat de 10%va entraîner une augmentation de la consommation, et donc des emplois. Et l’ensemble des cotisations retrouvera l’ancien niveau (en 6 mois, 1 an ?!).

                        Conclusion : Ainsi donc avec une baisse des charges patronales et salariales de 10% et symétriquement une augmentation du salaire net de 10%, les cotisations perçues par l’Etat ne baissent que de 4, 2%, et la masse salariale n’augmentant que de 2, 9%, ce qui n’a pas d’incidence réel sur les prix à la consommation (ou très marginale).


                        • Zip_N Zip_N 29 août 2015 00:08


                          Il faut demander à Bruxelles ce qu’ils comptent faire pour le chomage européen, c’est à cela qu’ils doivent servir.Si la France faisait autant de protectionisme que les américains (anglais, suisse) il y aurait beaucoup moins de chômage. Les entreprenneurs réfléchiraient à 2 fois avant d’aller a l’étranger.(ex. : un américain exilé qui habite et travaille à l’étranger paie ses impôt au USA)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès