Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Montargis : le Père Noël ne viendra pas, mais viendra quand-même

Montargis : le Père Noël ne viendra pas, mais viendra quand-même

Le Père Noël avait-il dans sa manche un programme subliminal de guerre des religions ? A défaut d’être une ordure serait-il un agent d’un service secret dont la mission serait d’attiser des oppositions ? A Montargis, petite ville du Gâtinais, dans le département du Loiret au sud de Fontainebleau, une querelle vient de défrayer la chronique.

La direction de l’école maternelle du Grand Clos annonce aux parents l’annulation de la visite du Père Noël. Celui-ci passait chaque année pour distribuer des cadeaux aux tout petits.

L’adjoint au maire de la ville fait état d’une note distribuée aux élèves. Cette note de la direction indique que l’annulation a été décidée par respect des différences de croyances et de la laïcité. Une mère de famille assure avoir entendu cette version de l’affaire de la part de la directrice elle-même. Une autre affirme à un journaliste du Parisien :

« Je suis allée voir la directrice pour comprendre cette annulation, et elle m’a expliqué qu’elle ne voulait pas se faire taper sur les doigts par certaines familles de musulmans. »

Le maire a écrit à l’Education nationale et aux responsables de la maternelle. L’affaire a fait le tour des médias. La question de la laïcité reste visiblement brûlante.

Petit rappel. Le Père Noël est un personnage inventé à partir de Saint Nicolas, dont c’est aujourd’hui la fête. La légende prête à cet évêque de nombreuses positions et interventions bienfaisantes. L’inspiration est donc initialement religieuse et chrétienne. Par la suite le personnage du Père Noël s’est démarqué de celui de l’évêque. La coiffe a laissé place au bonnet, l’habit sacerdotal à une sorte de robe de chambre, et la crosse à un sucre d’orge. Enfin, si Nicolas voyageait à dos d’âne, le personnage en rouge utilise lui un moyen de locomotion plus moderne et plus adapté aux paysages neigeux qu’il est supposé traverser à cette époque de l’année dans l’hémisphère nord.

Le Père Noël n’est donc pas une représentation religieuse. C’est un personnage mythique faisant partie des représentations bienveillantes dont les humains ont besoin pour incarnernoel,père noel,religion,montargis,solidarité,partage,cadeau,nicolas,croyance, le Bien et le soutien moral. Malgré son utilisation très commerciale il est un symbole du bien et du partage des richesses intérieures et matérielles entre les humains : cadeaux, bienveillance, partage du repas, quêtes pour les pauvres. Vouloir priver des enfants de Père Noël sous prétexte de laïcité me paraît donc déplacé. Notre culture européenne a ses images et ses repères, il n’y a aucune raison de vouloir les effacer, même sous prétexte de laïcité - laïcité à laquelle je suis attaché. C’est aux parents d’informer leurs enfants de la nature du personnage, personnage qui fait partie de notre culture. La culture européenne vaudrait-elle moins qu’une autre ? Alors que l’on encourage partout à la préservation et au respect des cultures régionales ou locales, la nôtre ne mériterait pas le même respect et le même droit à s’affirmer ?

Allons plus loin. Sous prétexte de la présence de personnes de confessions non chrétiennes en Europe, faut-il interdire de fêter Noël ailleurs que dans les lieux de culte ? Faut-il supprimer les vacances des jours fériés religieux ? Dans cette logique de supposé respect des croyances, on ne devrait plus rien faire de spécial ce jour-là, puisque la fête est clairement d’inspiration chrétienne dans les valeurs de solidarité et de don mutuel qu’elle suppose, ainsi que par son symbole : la naissance du prophète des chrétiens. Mais que l'on soit croyant ou non, la fête de Noël est devenue un fait de société. Et même si son sens originel est mis à mal par le mercantilisme, même si l'ouverture du coeur est loin d'y être aussi manifeste que son sens le suggérerait, elle reste un temps particulier, historiquement ancré, de notre société.

Tous les pays ont des traditions profanes et religieuses et autorisent une expression publique de ces traditions à certaines époques. Jamais, quand je me suis rendu dans un pays non européen, il ne me serait venu à l'idée de demander la suppression d'une fête religieuse ou autre du pays où j'étais. Il n’y a aucune raison pour que les pays occidentaux renoncent à leurs traditions. Partout, c’est à l’étranger de s’adapter. Cela fonctionne dans les deux sens. C'est une condition de l’apprivoisement mutuel : si tu viens chez moi, tu respectes ce que je respecte ; si je vais chez toi, je respecte ce que tu respectes. L'ouverture à l'autre ne saurait être confondue avec le reniement de soi.

Dans une époque fortement marquée par des débats identitaires (de droite, de gauche, de religion, de genre, de culture), l’affirmation de sa propre identité culturelle et de ses signes me semble importante. Cela n’empêche pas le respect mutuel. C’en est même un des fondements.



A Montargis, la direction de l’école, peut-être surprise par la dimension prise par cette affaire, a affirmé que la religion n’était pas en cause. Il s’agirait d’un réattribution d’un budget. Au final l’annulation est annulée : le Père Noël ira bien rendre visite aux enfants de cette maternelle.


Moyenne des avis sur cet article :  3.82/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 7 décembre 2012 11:14

    Bonjour, Hommelibre.

    Cette annulation eût été scandaleuse. Fort heureusement l’annulation a en effet été annulée.

    Une question se pose toutefois : Y a-t-il eu réellement des pressions de familles musulmanes, ou l’enseignante, dans sa représentation de la diversité cuturelle de ce microcosme scolaire, s’est-elle mis la pression toute seule, un peu à l’image de ces journalistes qui s’autocensurent d’eux-mêmes ?


    • Fred94 7 décembre 2012 15:15

      Je rajouterais, est ce une manoeuvre pour, à nouveau stigmatiser les musulmans ? ou est ce une manoeuvre pour s’allouer, dans cette commune, le vote des musulmans ?


    • Romain Desbois 7 décembre 2012 15:17

      non c’est juste qu’on tient compte des manifestant s qui disaient qu’il ne pas mentir aux enfants smiley

      Un croyant par définition est toujours de mauvaise foi .


    • hommelibre hommelibre 8 décembre 2012 12:47

      Bonjour Fergus,

      Votre question mérite d’être posée, car on n’a que des témoignages indirects. Ce serasit à la directrice de le dire elle-même. Mais visiblement elle ne le fera pas.


    • Romain Desbois 7 décembre 2012 12:20

      c’est la démonstration de ceux qui manifeste en ce moment pour dire qu’il ne faut pas mentir aux enfants sont des gens de mauvaise foi, car ils ne font que mentir aux enfants.

      Et le Père Noël , c’est pas grave, par contre cautionner les cirques avec des animaux exploités et mal traités pour le plaisir d’enfants qui ne savent pas que ces animaux ne sont pas bien traités.

      STOP TROLL : lâchez l’affaire je connais bien le sujet et vous ne pouvez pas écrire qu’un seul cirque bien traite les animaux.

      CRISPE TROLL SUEDOIS : ho fumigène  !!!!!! smiley (pardon pour le gros mot ,je me soigne depuis cette nuit mais ya des effets indésirables)


      • al.terre.natif 7 décembre 2012 12:24

        Noel est bien trop une opération commerciale.

        Pour ma part, rien a faire si on le supprimait purement et simplement.

        Attention aux amalgames ... c’est trop facile sur ce genre de sujet de dire « musulman » = « étranger » ... ce n’est pas parce que l’on a une histoire a dominance chrétienne, que cela signifie que les gens nés ici sont adeptes du christianisme et que ceux qui n’y croient pas ont forcement une autre religion.

        Votre article se base sur le fait qu’une personne à dit à un journaliste que la directrice lui avait dit qu’elle ...

        Ca a l’air fiable comme source smiley


        • blablablietblabla blablablietblabla 7 décembre 2012 12:38

          @Fergus ,


          Exactement la meme question que je me posais sur cette histoire du père noel,ceci dit il ne faut pas négliger qu’il commence avoir certains musulmans qu’ils veulent etre plus musulman que les autres par conséquent ils deviennent intolérant au maximum et ceux là c’est les pire.


          Moi depuis toujours en noel je met un sapin chez moi, un jour un gars du batiment (un marocain) avec qui je bossais était venu chez moi et bien quand il a vu le sapin il était horrifié sachant qu’il savait que je n’était pas musulman ,pour lui un arabe que je suis du moins d’origine c’est inacceptable d’avoir un sapin chez lui et donc j’était devenue « catho » ou gaouri ou koffar .


          En faite je l’ai remarqué aussi dans le batiment ils ne veulent meme pas voir la vu du porc c’est dire , ça c’est l’immigration des années 98-2000 !

          • katakakito 7 décembre 2012 12:39

            Ce n’est pas aux parents qu’il faut demander leur avis sur Noël, c’est aux enfants.


            • volt volt 7 décembre 2012 13:17

              tout est dans la manière de poser l’équation ?

              vite vite... sortir de chansonnette crétin musule ment...
              oublier commercial.
              revenir à :
              1/ les gosses les yeux, fascination absolue, joujoux joie.
              2/ tradition séculaire........
              voilà, le sujet éclôt.
              pour le reste, manips, ça l’a faux FN, mao mets de voltaire et bourre cas...
              rien qu’adultes orduriers, foies gras, 
              soucieux d’eux... fous étaient du gosse - 
              le classique, tout un marquis

              • hunter hunter 7 décembre 2012 17:05

                Volt, votre avatar (mais est-ce bien vous ?) et votre prose m’électrisent !

                continuez !

                 smiley

                H/


              • baska 7 décembre 2012 13:43

                Cette non-affaire du père noël s’inscrit dans le cadre de la politique de bouc-émissairisation. D’après le journal local, « la république du centre », tout est parti d’un mail anonyme dénonçant la volonté « d’une poignée de mères de famille musulmanes » d’empêcher la venue du père noël à l’école de maternelle du Grand-clos, à Montargis. Une simple rumeur colportée par des personnes malfaisantes se transforme en une affaire portant atteinte à la sacro-sainte laïcité, incriminant bien entendu les français de confession musulmane. S’en suit une agitation du fameux spectre de l’islamisation, en avant les amalgames globalisants et autres stéréotypes.

                En réalité, la raison de la non-venue du père noël est tout autre et n’a rien à voir avec une quelconque pression de « mères de famille musulmanes » : selon l’inspection d’académie de Montargis Est, la décision de pas faire venir le mythique personnage a été entérinée par le conseil d’école et ce pour des raisons financières, décision prise le 26 octobre dernier.
                Voici la source originelle avant que les faits ne soient travestis par une agence en voie de liquidation (la Sipa pour ne pas la nommer) :
                Noël sous tension dans une maternelle ;
                  
                Ecole du Grand-Clos : suite et fin de l’affaire du Père Noël ?
                 

                • Loatse Loatse 7 décembre 2012 14:38

                  @Baska

                  dans votre premier lien est écrit ceci :

                  Elle explique dans un mot sur le cahier de liaison que Noël sera différent cette année, « pour respecter les croyances de tous »

                  (ce qui n’implique pas il est vrai qu’il y ait eu pression)

                  Là ou je ne comprend plus, c’est quand on nous dit ensuite que la raison en est financière...

                  est ce bien cohérent ?

                  Une anecdote :

                  j’ai eu un différent avec un professeur de primaire lorsque mes filles étaient petites, celui ci très à cheval sur la laicité... les classes de maternelles elles, étaient pourvus d’un sapin et de quelques décorations, été affichés au mur des dessins de père noel faits par les enfants...

                  Là rien, nada, même pas une boule, une guirlande, rien... je m’en étonne et là le prof en question (un bon professeur toutefois) me répond tout de go : Noel c’est chrétien, nous sommes dans une école laique, la religion n’a rien à y faire !

                  Chose cocasse, quelques mois après cette histoire, ma fille rentre de l’école les yeux rouges d’avoir pleuré... je l’interroge et voilà ce qu’elle me raconte :

                  L’école laique (n’est ce pas ?) a fait venir une conteuse locale... et celle ci leur a raconté une histoire qui l’a apeurée dans laquellle il était question d’un petit garcon qui se promenait trop près de la rivière lorsqu’il vit des yeux rouges au fond de l’eau (!), s’approchant un peu plus le diable l’attrapa par le bras et le noya.....

                   Ni une ni deux je suis allée « sonner les cloches » à tout le monde...  smiley

                  Ceci dit, cette affaire là n’est pas claire...deux versions, cela fait une de trop


                  • njama njama 7 décembre 2012 22:51

                    et le diable ... dans une école laïque ?

                    pas possible, j’en ai la chique coupée ! smiley

                    Je ne sais si la diable existe (désolé je n’ai pas encore fait sa connaissance), l’enfer, je ne sais pas, mais la Géhenne existe, elle est juste en bas des remparts de Jérusalem.


                  • eric 7 décembre 2012 16:15

                    Il est vérifiable qu’il y a eu des cas ou les laïques ont effectivement demande de retirer pères noël et sapins au nom de la laïcité. Les arguments invoques sont en général aussi absurdes dans les deux cas. La question n’est même plus celle d’une école publique laïque ou pas. Quand, dans l’état ou elle est, avec les résultats que l’on sait, les débat de fond qui passionnent les profs sont les sapins, ou le droit très hypothétiques, de mères en burqa d’accompagner des sorties scolaires ( vous savez, les femmes que leurs maris ne laisse pas sortir seules), on n’en est plus a démêler le vrai du faux. la seule question importante est de savoir si on est prêt a ce que ses propres enfants se débattent au milieux de ce panier de crabe, avec des enseignants dont le degré de culture est de tolérance les conduits a proclamer que le père noël est indispensable ou interdit dans les classes parce qu’il serait païen. Il ne parviennent pas a gérer ces conflits du niveau cour de recréation. Et on leur confierait des gosses ? Ce n’est même plus un problème politique. C’est scolaire. Pour assurer l’avenir de nos enfants, une seule solution. L’école dite catho, ou on respecte les enfants, les parents, et au final, la vraie laïcité, plus que dans ce qui fut notre école publique avant de devenir celle de nos profs de gauche.


                    •  C BARRATIER C BARRATIER 7 décembre 2012 17:30

                      Le père Noêl n’est pas dans les programmes, un enseignant, pendant les heures de classe, est libre de fêter le solstice d’hiver avec ou sans sapin, avec ou sans personne déguisée pour distribuer les cadeaux. La mairie propriétaire des locaux peut parfaitement organiser l’affaire en dehors des heures de classe, avec les enseignants libres et intéressés. Cette activité ne relève pas des choses primordiales à l’école.

                       

                      J’ai été instituteur de campagne et avec des centaines d’autres, nous ne faisions rien de particulier pour les vacances d’hiver. Nous n’avions pas un sou et étions bien contents que la mairie nous fournisse l’électricité, le bois de chauffage, l’encre, les livres, les cartes, la craie..Pas de personnel pour le ménage, pas de cantine, sauf ce que nous organisions avec les enfants (chacun apportait à tour de rôle de quoi faire une soupe pour tous ; que je surveillais sur le poêle, il y avait un minimum de vaisselle, les enfants avaient ainsi une soupe chaude pour accompagner ce qu’ils apportaient), puis assuraient la vaisselle…

                       

                      Il y a dans les écoles de mon canton et des cantons voisins une distribution de mandarines et de chocolats aux enfants, par la mairie, juste au moment du départ aux vacances d’hiver. Il n’est venu à personne l’idée de mêler un père Noêl à l’affaire, il en faudrait d’ailleurs 8 dans mon village puisqu’il y a 8 classes. La salle des fêtes est loin, pas question d’y aller.

                       

                      Le problème de Montargis a été de mettre un père Noël puis de le supprimer…Les écoles dans mon secteur font des sorties scolaires en autocar…Ce serait une tempête si on les supprimait.

                       

                      Le problème essentiel vient des médias à l’affût de tout ce qui divise les Français, SARKO a très bien lancé cette mode.

                       

                      Il reste que les enfants posent en classe la question du père Noël, de la crèche, et le devoir du maître est de ne pas les froisser, de leur dire que c’est comme un jeu, une tradition, une manière de raconter une histoire, de faire rêver comme le fait Blanche Neige, le Petit Poucet, le Petit chaperon rouge….Plus grands on eut dire aux enfants ce qu’est vraiment cette fête :

                      Voir en table alphabétique des news :

                      « Soleil d’hiver, fête de sa lumière » 

                      http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=96

                       

                       


                      • njama njama 7 décembre 2012 22:45

                        Le maire a écrit à l’Education nationale ...

                        Ils ont dû bien rire à l’éducation nationale ... quelle directive pédagogique solliciterait l’intervention du Père Noël ?

                        ... et aux responsables de la maternelle.
                        Y-aurait il plusieurs responsables dans cette école ? A ma connaissance un seul directeur (ou directrice) par école. Ceci dit dans les écoles laïques ou publiques comme vous voulez, le budget des écoles est totalement sous le contrôle des communes, sauf un peu d’argent de poche venant des bonnes œuvres de l’APEL, versé à la discrétion et en accord avec de celle-ci.
                        Les directeurs d’écoles publiques n’ont aucun pouvoir quant aux moyens financiers. Si un intermittent du spectacle, un intervenant, se fait rémunérer, c’est la commune qui paye. C’est même pas possible de vendre un seul crayon dans une école publique sans passer par la mairie !

                        Ce qui m’étonne dans cette histoire c’est que le buzz médiatique intervient bien après la décision ... du 26 octobre ?

                        "Une décision prise le 26 octobre à l’occasion du conseil d’école.

                        La raison officielle de la défection du Père Noël est nettement moins explosive : elle a été entérinée pour des raisons financières et pédagogiques, selon l’inspection d’académie de Montargis Est, s’appuyant sur le compte rendu du conseil d’école.« 

                        http://www.larep.fr/loiret/actualit...

                        Il y a certainement des choses à creuser dans cette histoire. Cette directrice est sur ce poste depuis combien de temps ? Si c’est une nouvelle directrice, peut-être est-elle contre ce genre de « prestations » ... et c’est tout à fait dans ses prérogatives de décider de ce qui se passe dans son école ... classe de neige, classe verte, sortie scolaire ... la mairie n’a pas son mot à dire car tout ce qui relève de la pédagogie est sous sa seule responsabilité.

                        La direction de l’école maternelle du Grand Clos ne serait-elle pas une bonne copine de l’organisatrice de l’apéro saucisson-pinard ?

                        Un problème de musulmans à Montargis ? cette petite ville de province de 68.000 habitants ?

                        Autre hypothèse, une intrigue de mauvais goût ourdie par quelques parents d’élèves ?


                        •  C BARRATIER C BARRATIER 9 décembre 2012 18:07

                          Les enseignants sont maîtres de leur pédagogie dans leur classe, et aucun directeur ne peut imposer une activité qui ne figure pas dans les programmes. Si dans son cursus pédagogique dont il est maître un professeur veut inclure le sujet de Noêl, de même que personne ne peut lui imposer de le faire, personne ne peut l’en empêcher , même pas le maire si les inspecteurs.


                        • norbert gabriel norbert gabriel 7 décembre 2012 23:23

                          Puisqu’on est dans la neutralité religieuse exacerbée, tous les salariés musulmans, ou athées, doivent donc travailler le lundi de Pâques, l’Ascension ; le 15 Août, Toussaint , Noel, au lieu de glander puisque ces fêtes chrétiennes ne les concernent pas.


                          •  C BARRATIER C BARRATIER 9 décembre 2012 18:10

                            D’accord avec Norbert, et puisque le fait de ne pas travailler est pris en compte dans les salaires, ils ont le droit de travailler en heures supplémentaires, comme leur entreprise a le droit de fermer. occasion pour eux de faire un autre boulot ces jours là, ce n’est pas difficile à trouver ...


                          • 65beve 7 décembre 2012 23:56

                            Les témoins de Jéhovah n’aiment pas du tout fêter Noel.


                             

                            • focalix focalix 8 décembre 2012 00:23

                              Noël c’est, d’abord, la fête des enfants. Ce qui compte pour eux, c’est le sapin décoré, les lumières chevrotantes, aujourd’hui clignotantes, les cadeaux qu’ils déballent sous les yeux attendris de leurs parents et de leurs proches.

                              C’est une fête joker, elle appartient à tout le monde, donc à personne. Chacun y met ce qu’il veut. Certains mettent une crèche (pas dans les écoles publiques !), d’autres pas. Certains font des prières (pas dans les écoles publiques !), d’autres pas. Certains parents font croire les enfants au Père Noël, d’autres pas.

                              Il est plaisant de remarquer au passage que le 25 décembre n’est sûrement pas la date de l’anniversaire de Jésus de Nazareth ou Jésus Christ, c’est comme ti veux. D’ailleurs, les studieux théologiens ne s’entendent ni sur la date ni sur le lieu de sa naissance et l’on s’étonne que la Papauté soit dans la merde ! Et qu’un boeuf ou un âne puisse crécher à Bethléem, cela se comprend, mais un renne, je vous demande un peu, hein ?

                              En bonne laïcité, il n’y a aucune raison d’interdire de fêter Noël dans les écoles.

                              Parmi les parents musulmans que je connais, la plupart dressent un sapin pour les fêtes. Pourquoi priveraient-ils leurs enfants des cadeaux comme en reçoivent leurs camarades ?

                              Sur le fond :
                              Viendra, viendra pas, et pourquoi ?
                              Il viendra papa Noël, l’incident montargois est clos.

                              Sur les tenants et aboutissants de l’histoire, je ne me suis pas fait de religion.
                              Et pour quoi faire ? Nous sommes dans l’anecdotique.

                              Beaux rêves aux petits enfants et aux zotres ossi.


                              • jak2pad 8 décembre 2012 01:46

                                Moi j’ai rencontré une fois un Père Noël musulman, c’était à Bondy il y a pas mal d’années.

                                Tout le monde était moins con.

                                • Romain Desbois 8 décembre 2012 06:17

                                  déjà si noël c’est la naissance de Jésus, pourquoi noël n’est pas le premier jour de l’année ?

                                  Puisque notre chronomètre se base sur cette naissance ?

                                  Les croyants sont tous de mauvaise foi , ce sont eux qui le disent....


                                • Lord WTF ! Lord Franz of the F. in S. 8 décembre 2012 02:54

                                  Fondamentalement la question à se poser est de savoir s’il est prudent de laisser d’aussi jeunes enfants à proximité d’un vieillard bedonnant ET :

                                  a) vraisemblablement alcoolique vu la pigmentation rosée permanente de ses joues et de son pif ;  

                                  b) qui ne change JAMAIS de sape d’une année à l’autre (et cela depuis pas mal de temps : nombre de photos en témoignent) ;

                                  c) qui passe l’année avec des elfes (perversion sexuelle ou fairy-fétichisme ? doublé de l’exploitation de ses petites créatures, en violation complète du Droit du Travail, puisqu’elles ne bénéficient ni d’une quelconque protection sociale, ni de congés payés, ni de rapports protégés, etc…bref enfants-esclaves indiens ou elfes arctiques : même combat ! sans parler de la lutte contre la transmission des MST) et des rennes (zoophilie ? Exploitation sexuelle de ces nobles animaux souffrant déjà des conséquences de l’effet de serre …sans parler des Finnois et Lapons bourrés qui essaient de les choper à longueur d’année… )

                                  et enfin

                                  d) qui visiblement souffre de sévères troubles mentaux (passer son temps entre Lego, Barbie, Wii, poupées, Monopoly, etc… quand on est au troisième âge voir plus est un clair indicateur d’une pathologie neuro-dégénérative liée à la sénilité)

                                   EST-IL DONC PRUDENT DE LAISSER UN TEL INDIVIDU EN COMPAGNIE D’ENFANTS aussi jeunes ?

                                  En vertu du principe de précaution : il me semble qu’un tel individu devrait pris en charge LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE (par un service de gériatrie psychiatrique et mis hors d’état de nuire ( visiblement, il souffre de TOC et apparait constamment chaque année le même jour, et semble attiré par les cheminées : donc devrait être facile à choper ce vieux perv’)  : que ce soit afin d’assurer la protection des elfes dont manifestement il abuse, de même que pour celle des rennes et de leurs croupes, et bien entendu la vertu (pour ne pas dire autre chose !) de nos chers bambins et chères bambines.   

                                   Ici il ne s’agit pas d’une question de laïcité mais : a) protection de la bio&fairy-diversité (elfes et rennes) et b) protection de l’Enfance et c) lutte contre la pédocriminalité et d) santé/sécurité publique : nous devons tous ensemble mettre fin à ce cycle vicieux où génération aprés génération les mêmes comportements se reproduisant nous rappellent à quel point le trauma est profond au point que des adultes sains de corps et d’esprit mais qui enfants ont fait cette terrible expérience l’imposent à leur progéniture, perpétuant ainsi blessures et traumatismes Noël aprés Noël...enfant aprés enfant...

                                  Aussi, saluons d’ors et déjà, le juste parmi les justes qui saura buter ce vieux pervers (dverait facile à allumer ce gros porc !) et mettre un terme à ses exactions sans cesse répétées année aprés année !


                                  • morice morice 8 décembre 2012 10:16

                                    et c’est reparti : notre homme soi disant libre n’est pas inscrit par hasard dans un parti suisse anti-immigrés pour rien : il est bien fondamentalement de droite, et de droite islamophobe>.


                                    Alors, comme Jean-Marie, il va monter en épingle n"importe quel fait divers désolant pour en faire une PREUVE de sa pensée nauséabonde.

                                    Demain, il va vous trouver un autre truc pour vous dire que les femmes sont des vampires qui viennent mordre les hommes, ou un truc dans le genre. 

                                    Le vieux plan de l’exemple censé confirmer une règle.

                                    Une obsession de plus chez lui. Il a oublié ça :

                                     Saint Nicolas est dans certaines régions accompagné par le Père Fouettard (Zwarte Piet – Père Fouettard ou « Pierre le Noir » textuellement – en néerlandais. Hans Trapp en alsacien) qui, vêtu d’un grand manteau noir avec un grand capuchon et de grosses bottes et portant parfois un fouet et un sac, n’a pas le beau rôle puisqu’il distribue des coups de trique aux enfants qui n’ont pas été sages ou les emporte dans son sac et qui donne, parfois, du charbon, des pommes de terre et des oignons. Le Père Fouettard est également souvent représenté avec des cornes et une queue.

                                    comme quoi le diable s’habille aussi en Père Noël...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès