Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Moyens modernes au service... du harcèlement moral

Moyens modernes au service... du harcèlement moral

Il est déconseillé de se faire tout petit devant un grand ou riche personnage, surtout s’il est, en plus... humiliant !

Lundi soir, à une heure de grande écoute, sur France 3, audiovisuel public, deux millions de téléspectateurs, un français sur trente, vingt et une heures, Mireille Dumas, dans son illustrative émission, Vie privée, vie publique, a invité un certain monsieur Régis D.

Ce monsieur a révélé, en une demi-heure, avec preuves vidéos professionnelles à l’appui, tout ce que je cherchais à dénoncer, sur simple conviction personnelle, après trente ans d’observations, sans plus aucune preuve, dans divers sites généralistes non encore censurés.

Ce monsieur a courageusement dénoncé ceci : le métier le plus facile à exercer, aujourd’hui, sans aucun diplôme, est milicien... heu pardon, vigile. C’est-à-dire qu’il n’y a pas besoin d’être intelligent, il suffit d’être costaud. Cela veut également dire que lorsque vous faites deux ans ou cinq ans d’études après le bac, vous pourrez peut-être trouver tout de suite un boulot de caissier de supermarché au Smic, voire rien du tout, mais dans la plupart des cas, vous serez moins bien payé que notre gendarme - civil - ripou - complice - privé.

C’est le même qui quitte le dernier la boîte de nuit et peut emmener quelques jolies filles dans sa belle voiture allemande ou italienne, les mêmes qui ont refusé de danser avec vous, ne vous ont même pas regardés. N’ayant d’yeux que pour le Dieu D’J, et le grand malabar qui traverse la piste tranquille. Il leur semble empreint de cette martialité tempérée, elles ne comprendront que plus tard dans la nuit, qu’elle était ce calme qui précède la tempête.

Mais, après tout, les femmes croient en ce D’Jieu comme le papillon en sa bougie. Bienheureuses sont celles qui ne croient qu’en leur mari, et pour la vie.

Embauché pour détecter les comportements douteux des clients et surtout, du personnel, assis devant les batteries de télésurveillance de son supermarché, notre homme fit preuve d’un zèle efficace. D’un œil vif, il parvint à débusquer le manège que ses collègues avaient mis au point pour sortir en grande quantité le matériel le plus lucratif de l’établissement commercial. Il obtint donc rapidement une promotion et c’est là que commence la réelle révélation sur les agissements qu’utilisent les grandes enseignes pour se libérer de leurs contraintes légales. Notre homme exerça trois ans sans lesquels il lui aurait été impossible de témoigner de ces faits incroyables.

L’entreprise mit à sa disposition des matériels ultra-performants, les micro-caméras (du matériel h/f, sans fil), posées la veille et retirées le lendemain dans les toilettes, les vestiaires, etc. Il lui fut confié la mission de découvrir les failles dans les discours ou les fautes professionnelles des anciens cadres du magasin à la limite de la retraite. Et ce afin de définir les erreurs que ceux-ci pourraient bien commettre. Celles-ci intéressent particulièrement les entreprises qui doivent remercier leurs anciens collaborateurs, de solides indemnités dues à leur ancienneté, après vingt-huit ans de bons et loyaux services. Cela peut effectivement dépasser le demi-million d’euros, voire friser le million.

Dans le cas où notre cadre serait irréprochable, notre homme a déclaré avoir reçu des directives orales de la part de ses supérieurs, voire directement du grand patron. Il fut chargé de tendre lui-même des pièges, afin que l’heureux futur retraité puisse être licencié pour faute grave, et donc délesté de son dû, durement acquis durant son long et pénible labeur de près de trente ans de carrière. Afin d’obtenir de celui-ci la faute réelle devant témoins, il était convenu, discrètement, tacitement, d’user sur lui de harcèlement moral, jusqu’à ce qu’il vienne à craquer.

Notre cadre en question, interviewé dans l’émission, a raconté comment, après une journée de travail, pour satisfaire les exigences de son harceleur, il resta toute la nuit au boulot avant de craquer, au petit matin. C’est face à la connaissance aigüe des espions qui l’ont filmé dans sa vie privée, dans ses sorties de détente, et qui ainsi usaient de vérités susceptibles de réduire à néant tous les arguments qu’il cherchait à utiliser pour se défendre et justifier sa bonne foi. C’est pour avoir craqué et jeté l’éponge, pour avoir délaissé son emploi qu’il a pu donner raison à son employeur et partir sans rien. C’est pendant sa dépression qu’il a été soutenu par sa famille et le Prud’homme qui a obtenu de la part de l’enseigne commerciale quatre-vingt mille euros. Mais, s’il a retrouvé une petite part de son dû, il n’est jamais remonté de sa profonde chute de moral. On peut tous comprendre comment, à l’âge de s’extraire du monde du travail de longue haleine, on nécessite tous de profiter de la tranquillité que l’on mérite, et comment, secoué par cette haute trahison, on n’a plus la force de se battre.

Quant à notre homme, notre joyeux délateur, large et carré, le sourire de Joconde, le regard fin et pointu, il a, bien sûr, quitté le métier pour se faire une nouvelle carrière de masseur à domicile...

Dans la même émission, on a pu apprendre comment, le « fiancé » de la première Miss France à avoir été touchée par des photos intimes, censées être vendues à une revue de mode, s’est grassement enrichi en les vendant à la célèbre revue américaine de nu pornographique. C’est la même histoire qui est arrivée à Laure Manaudou, que son « amoureux » italien a trahi...

Evidemment, toutes ces histoires sont bien plus tristes que les séries américaines où le noble héros réduit à néant tous les prétendants à la belle princesse et la marie, pour la vie... Mais elles sont vraies et arrivent tous les jours autour de chacun d’entre nous. Un tel témoignage pardonne de moitié son auteur, ayant ainsi délivré sa conscience du pire des malheurs. Car, en effet, observer sans dénoncer, c’est s’assurer d’entretenir son cancer mental, le plus contagieux, et qu’aucun docteur ne pourra jamais soigner...

à votre place !

L.S.


Moyenne des avis sur cet article :  3.65/5   (65 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • Sébastien Sébastien 1er avril 2008 16:43

    Ca me rappelle l’histoire de Bruno Gaccio que les patrons de C+ voulaient faire renvoyer parce qu’il s’opposait a la nouvelle direction.

    Il etait suivi jour et nuit mais comme ils ne trouvaient rien, ils voulaient le faire prendre en photo avec une pute mais ca n’avait pas marche. Alors ils ont mis de la coke dans son scooter ou un truc comme ca. Tous les details sont ici.


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 avril 2008 07:13

      S@lut sebastien

      Je n’étais pas au courant, me désinterressant de c+, On peut, c’est vrai, se demander qui reste dans l’entreprise quand les bons éléments ont été écartés ? Curieusement, tu as été moinssé après ton intervention. Je suis malgré tout à la recherche d’un document que j’ai vu une nuit, sur fr3 ( je crois) les clips de Karl Zéro sur sa musique Rumba. Il chantait avec sa femme et a fait une déclaration étrange...qui porte à réfléchir. Si l’un d’entre vous... ?


    • Lisa SION 2 Lisa SION 3 avril 2008 15:45

      J’ai lu votre lien, dont j’ai extrait ceci : Gilles Kaehlin ? Un homme sulfureux : ex-inspecteur des Renseignements généraux, il a été chargé, au début des années 80, de veiller sur Mazarine Mitterrand et il est d’ailleurs apparu dans le procès des écoutes de l’Elysée.

      James Bond recyclé en espion civil, c’est le bouquet ! Les RG comme dans tintin ! En fait, pour ne pas qu’ils vous écoutent chez vous, mettez un disque de la Castafiore.

       


    • chmoll chmoll 1er avril 2008 19:02

      bref ça a l’odeur de la merde la couleur de la merde te c’est de la merde

       


      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 avril 2008 07:19

        Glloq...heu pardon, Shmoll,

        Effectivement, ça y ressemble.

        Malgré tout, la merde se nettoie avec javel la croix, mais la conscience... ?


      • faxtronic faxtronic 2 avril 2008 13:30

        Boycott de Canal+

         


        • Lisa SION 2 Lisa SION 2 avril 2008 23:57

          Non, un simple désintérêt. Je suis resté sur l’excellent goût de la ""choukraine à la glaviouse "...


        • machine 2 avril 2008 22:31

          Le harcelement moral : je connais... Ce genre de pression est utilisée par des personnes souvent faibles voire fourbes et qui n’ont pas le courage de dire et de s’addresser à la personne concernée. Il est très difficile de réagir et je ne pourrai donner aucun conseil, parce que, l’on ne s’en aperçoit que lorsque le mal est fait et là c’est la chute !!! terrrible chute. On met du temps à s’en remettre, si on s’en remet, ce qui n’est pas mon cas ; mais étant d’un caractère pacifique mais très tenace, j’ai remonté quand même la pente et maintenant c’est moi qui mène la barque au travail, face à trois gars (les associés) qui n’en mènent pas large, qui baissent la tête et me font même mes cafés... comme quoi. Mais ils savent, et je leur ai dit en face, que je me vengerai, (ça tombera quand ça tombera) et ce qu’ils avaient fait (retrait Internet, retrait toute activité au travail preuves à l’appui, me faire venir un vendredi lendemain d’un jour férié et suite à ma demande téléphonique puisque j’étais seule et sans occupation, m’ont signalé que la société faisait le pont et qu’ils avaient oublié de me prévenir...j’en passe et des meilleures, esayer de me piéger en me faisant croire qu’ils partaient voir des clients et attendaient sur le parking avec un appareil photo en main pour voir si je sortais des marchandises). Je ne voudrai pas être à leur place maintenant ( ommeznt peuvent-ils se regarder dans la glace le matin) et mes amies m’ont dit que j’aurai un jour l’occasion de me venger mais sans violence en respectant les lois françaises. Jai déjà commencé :je suis allée voir un syndicat, je me suis syndiquée et je leur ai imposée ma candidature comme déléguée syndicale, là ils ont été scotchés !!! je continue sur ma lancée je prends régulièrement mes heures de délégation et également mes journées de formation syndicale ; ça peut toujours servir ....., par contre, prouver un harcèlement moral au travail actuellement est une vraie sinécure (j’ai vu une avocate CGT à ce sujet) les conseils de prud’hommes sont de plus en plus réticents à statuer et très souvent le salarié perd. L’inspectrice du travail, qui a un devoir de réserve, peut être dans ces cas une très bonne alliée mais il ne faut pas lui raconter n’importe quoi,ce qui s’est déjà vu : voilà la raison principale de la réticence des juges prudhommaux et on en arrive, avec des gens malhonnêtes, à ne plus écouter et rendre jsutice à ceux qui sont blessés par ces dérives ne peuvent pas se faire entendre.Des amis plus méchants que moi m’ont donné des idées (ceux qui me connaissent savent que je ne ferai pas de mal à une mouche) et me secouent de temps en temps pour réagir. Je crois sincèrement que tout est resté à l’intérieur bien que j’ai l’impression quelques fois de me sentir plus forte face à ces 3 "gugusses" et j’ai même osé, il y a peu, m’insurger oralement au sujet d’un courrier qu’ils voulaient adresser en réponse à une administration : je leur ai dit qu’’ils ne vivaient et n’avançaient que par le mensonge, qu’ils ne prenaient jamais leurs responsabilités et n’assumaient pas leurs bêtises (mais j’ai dit conn...).et justifaient leur réponse tardive par ma surcharge actuelle de travail (période de bilan) Et bien cette lettre a été modifiée et le responsable a changé : le reste m’importe peu du moment qu’il ne me mette pas en cause. Après tout je me suis retrouvée seule dans cette épreuve et je suis, je l’avoue, devenue un peu égoïste, mais je pense que ça ne durera pas, ma vraie nature reprendra le dessus heureusement pour moi ; Alors si vous sous en aperecvez à temps avant de sombrer dans cette spirale infernale passez tout droit par la case médecin + inspection du travail sinon gare à la chute !!!!! et les bobos ça fait très mal .

           


          • Lisa SION 2 Lisa SION 3 avril 2008 16:02

            Madamachine,

            On sent effectivement votre trouble. Votre texte est un pavé et vos phrases font un kilomètre.

            Ce que vous ditez est exact, utilisez une micro caméra pour constituer la preuve d’un harcèlement moral, est illégal. Si vous le faites, vous risquez de perdre votre poursuite devant ceux qui ont utilisé ce même procédé pour vous pousser à l’erreur. C’est désarmant !

            S’appuyer sur le souten de collègues et constater qu’en fait, tout le monde prend les gant des vicieux et que vous ètes seule contre tous est navrant, éprouvant, mais rend fort. En effet, celui qui n’a, ni besoin de sa maman, de ses amis, de ses collègues etc... pour gagner, est le plus puissant de tous. Car le temps use l’erreur et polit la vérité.

             


          • iris 3 avril 2008 18:53

            souvent en cas de harcèlement, le harceleur avance masqué-je l’ai subit aussi et j’avais maigri de 15kgs-

            les moyens étaient nombreux- vous faire douter de vous en mentant- en vous reprochant des choses insignifiantes-en montant des traquenards-en mettant les autres collaborateurs dans le coup en les obligeant à faires des coups bas, et à vous isoler-en les compromettant et en les soudoyant si besoin est-C’était des petites vexations, humiliations, qui ajoutés pesent lourds-mais qui en elles-mème ne représentent pas grand chose-on croit devenir fou-

             

            je suis allé voir un psy qui m’a aidé à ne pas démissionner, ce que mon patron voulait obtenir-sans rien me dire - mais en agissant -

            les syndicats peut etre une solution ?? ou les associations qui existent ??

            cette épreuve laisse des traces -et je ne l’oublierai jamais-ce qu’un dominant peut faire à un dominé !!je suis devenue plus méfiante et c’est vrai que cela renforce-

            la shoa, les génocides, les tortures ne finiront jamais-la peur est la plus forte dans le cerveau de beaucoup d’humains- 

            c’est le moyen qu’on trouver cetains patrons pour éviter les licenciements qui peuvent leur couter chers et qui peuvent atteindre à leus soi disant image-

            les seniors vont surement y etre de + en + confronté-vu les lois sur la retraite !!

             

             

             


          • Lisa SION 2 Lisa SION 4 avril 2008 01:58

            vous faire douter de vous en mentant...avez vous écrit.

            Dans le cas de l’émission en question, c’est encore pire que ce que vous dites.

            En effet, en vous espionnant dans l’entreprise et même dans votre vie privée, ils savent des éléments de votre vie dont ils se servent comme des cartes dans leur jeu qui vous déstabilisent complètement quand vous cherchez à vous justifier de votre bonne foi. C’est ce même procédé qu’utilise le voyant quand il vous anonce que vous venez dans un passé proche de perdre un être cher...

            Il a dans ce cas, quatre vingt dix chances sur cent d’avoir raison...sur vous.

            L’employé de la vigilance en grande surface, qui a posé une micro-caméra dans le vestiaire, a cent pour cent raison sur les arguments que sa direction retourne contre vous. 

            Et ce café que vous aurez pris avec votre meilleure amie, votre seul soutien moral, à la terrasse d’un établissement du centre ville, constituera un argument de plus pour vos agresseurs immoraux qui vous ont filmés, à votre insu. 


          • Bof 31 mai 2008 07:45

            ET bien...où est le temps où le patron virait un employé ...et le réemployait au début du mois suivant...comme copain . Chacun à sa place ...souvent, les deux y gagnaient ! L’empoyé car il avait un discret supplément et le patron qui remettait à peu de frais les choses à leur place pour toute l’entreprise . ....un Client doit être choyé et donc bien livré ....et tout le monde dans l’entreprise y gagne ...et la France a du travail ! QUE DE TEMPS PERDU !et que la France et les Français y perdent avec toutes ces conneries de lois dites "sociales" mais qui en fait éliminent plus de 30% de personnes du monde du travail. Et qui peut oser me dire le contraire ?


            • Lisa SION 2 Lisa SION 2 12 avril 2009 04:13

              Une vidéo de Kalki : http://www.agoravox.tv/article.php3?id_article=22341

              Vous, les harcelés, avez le choix entre le suicide et le témoignage. Ne partez pas en silence, confiez vous en ceux qui vous soutiennent, même anonymement sur internet...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès