Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Ne laissons pas les quartiers aux fachos et aux islamistes !

Ne laissons pas les quartiers aux fachos et aux islamistes !


Les mouvements d’éducation populaire doivent investir les quartiers afin de tisser du lien social. C’est ce qu’essayent de faire le mouvement familial laïque avec le CNAFAL, Droit au Logement, les femmes relais...
Il y a là une urgence sociale et politique dans le sens plein du terme !

 

L’ECLATEMENT DU TISSU SOCIAL N’EST PAS INELUCTABLE !

Le gouvernement peut multiplier déclarations et communiqués, il n’arrivera pas à masquer ses insuffisances et sa politique qui vise à étrangler les associations d’éducation populaire, pas seulement les grandes fédérations mais aussi et surtout les associations locales qui tissent du lien social...

Hier encore, le gouvernement vantait les mérites des associations ;

Aujourd’hui il lui faut à la fois réduire ses dépenses et à la fois passer du lien au contrôle social.

Les caméras, les contrôles policiers et l’assignation à résidence d’une population de plus en plus précaire, voici la solution trouvée par ce gouvernement.

Certaines associations plient bagages ou réduisent leurs activités.

AH LE TEMPS DES TRENTE GLORIEUSES !

De nombreuses associations fondées à la libération par le Parti Communiste et intervenant dans les quartiers populaires ont périclité ou même disparu...

De la naissance à la mort, le travailleur trouvait un cadre protecteur et structurant ;

L’enfant et le jeune pouvait trouver un espace de jeux et d’activités aux Vaillants et Vaillantes, devenus plus tard les Pionniers de France ;

Le locataire se tournait très naturellement vers la CNL, la Confédération Nationale du Logement qui assurait une information, une défense face aux bailleurs et un peu d’animation ;

Les Femmes Françaises se préoccupaient du « deuxième sexe » et le Secours Populaire mettait en place une solidarité efficace.

Pour fermer le banc, l’Union des Vieux de France assurait le passage de la retraite et assurait des activités récréatives et solidaire jusqu’à la fin de la vie.

On peut critiquer cet encadrement très organisé, structuré, où chacun était dans un espace tenu et contrôlé par le PCF mais il est indéniable que la population n’était pas laissée à son sort

La SFIO et le PS par la suite ne sont pas restés sur le bord du chemin même si leur intervention était surtout fort dans certaine région comme le département du Nord

LE TOURNANT DES ANNES 70

La crise du PCF d’une part, les succès électoraux du PS d’autre part menant des cadres à quitter l’intervention associative pour assurer des responsabilités municipales ont affaibli nombre d’associations.

La politique ayant horreur du vide, des associations religieuses et sectes de tout ordre ont pris le relais dans certaines villes, disposant parfois d’un soutien institutionnel de la part de pouvoirs publics achetant la paix civile...Cet aveuglement a un coût, ces groupes islamistes ou chrétiens, sous prétexte d’aides aux devoirs enferment une partie de la population et de la jeunesse dans le communautarisme

Pour empêcher cette manipulation réactionnaire avec des conséquences prévisibles comme le rejet des principes d’égalité républicaine, il est indispensable que l’Etat et les collectivités territoriales développent les services publics de proximité et apportent un soutien financier aux associations laïques d’éducation populaire, tissant du lien social dans le cadre d’une citoyenneté républicaine .

DES ASSOCIATIONS D’EDUCATION POPULAIRE RELEVENT LE DEFI

Le défi social et démocratique qu’il faut relever consiste à retisser le lien distendu entre les habitants des cités et le mouvement ouvrier, toutes organisations confondues

Des associations locales ont pris le relais,

Elles ont réussi dans de nombreuses cités à développer des animations et à créer des solidarités entre habitants et entre génération.

On pourrait citer des dizaines d’exemples d’initiatives réellement citoyennes permettant aux habitants d’être des acteurs et non des consommateurs...

Qu’il s’agisse des femmes relais établissant de la médiation sociale, de telle ferme pédagogique proposant aux habitants de prendre en charge des ateliers ou de telle mission locale mettant en place avec les jeunes des quartiers de réels projets....

Aujourd’hui beaucoup d’associations rencontrent des difficultés énormes, insurmontables même.

Les crédits alloués par les services de l’Etat ont fondu comme neige au soleil et de nombreuses collectivités territoriales réduisent la voilure.

Cette crise , conséquence de la politique gouvernementale a mené de nombreux militants au découragement ou à la réduction d’activités.

Les grandes fédérations et réseaux sont touchés de plein fouet par cette baisse drastique des subventions, c’est un fait , certaines tiennent le coup difficilement, d’autres se replient sur des secteurs moins dépensiers voire marchands....

La situation de ces mouvements à dimension nationale est préoccupante, celle des associations locales est dramatique

Tisser du lien social et faire des habitants des cités de véritables acteurs exigent une volonté politique et des moyens à la hauteur des enjeux sociaux et démocratiques On peut toujours augmenter le nombre de policiers intervenant dans les cités comme l’a fait Sarkozy oubliant par là même d’assurer à ces personnels une formation professionnelle, on ne fera que renforcer le volant sécuritaire mais à quel prix !

Aujourd’hui même les juges estiment à juste titre que la priorité doit être donnée à la prévention sociale. Depuis plusieurs années les mouvements d’éducation populaire alertent la population et les décideurs politiques locaux des conséquences prévisibles d’une politique irresponsable visant à priver les associations de subventions....

Ils ne sont plus les seuls à s’inquiéter.

Des principaux de collèges qui ont inscrit leurs établissements dans le dispositif « écoles ouvertes » viennent d’apprendre qu’il n’y a plus de crédits disponibles....

Ces « dispositifs » avaient le mérite d’offrir durant les vacances scolaires à des adolescents un espace éducatif ludique.... Certains peuvent reprocher à ces « écoles » de se substituer aux services jeunesse des villes en oubliant que bien souvent les lieux d’accueils et d’animation sont peu nombreux dans les communes fortement urbanisées et que là il s’agit d’utiliser des locaux existants et de bâtir un projet partagé...

Toutes les bonnes volontés risquent demain de se décourager alors que l’actualité montre qu’il est urgent de construire ou de consolider du lien social.

La politique gouvernementale à courte vue ne peut qu’engendrer une dégradation sociale au détriment des populations les plus pauvres et vulnérables.

Il nous faut, tous ensemble nous mobiliser contre la casse sociale et associative.

La défense des services publics et celle des associations assurant une mission de service public sont liées.

Jean-François CHALOT

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.17/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

62 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 2 juin 2010 10:44

    le passe etant passe, c’est un peu tard
    le monde a change
    les gouts culturels entre generaions aussi


    • Firedog Firedog 2 juin 2010 10:45

      @ l’auteur
      Article intéressant, mais en revanche, je n’aime pas votre titre, que je trouve assez inadapté. Par contre, vous dites que NS a rajouté des effectifs de policiers en banlieue, mais je pense que vous vous trompez. Certains maires de Seine St Denis s’en plaignent, justement. Il semblerait justement que les effectifs diminuent, illustrant a fortiori vos propos. Car l’Etat se désengage des banlieues. Je tire mon chapeau aux associations qui font encore des actions en banlieue et essaient justement de préserver le lien social.


      • CHALOT CHALOT 2 juin 2010 10:53

        Foufouille !
        il n’est pas trop et d’ailleurs dans certains cons la reconquête se fait.
        Le problème et là je vais être net : c’est qu’il faudrait que les militants socialistes et communistes ne se contentent pas de leurs réunions de section et qu’ils militent dans les associations locales.

        Firedog !
        Le titre plein est un choix...
        C’est vrai que les fachos ont commencé à occuper la place et les islamistes ( fascisme vert) aussi.


        • foufouille foufouille 2 juin 2010 11:10

          "Le problème et là je vais être net : c’est qu’il faudrait que les militants socialistes et communistes ne se contentent pas de leurs réunions de section et qu’ils militent dans les associations locales.« 
          les socialos faut pas rever
          pour les communistes faudrait qu’il y ait du boulot

          tous les »istes" sont trop eloignes de la realite du peuple


        • Yohan Yohan 2 juin 2010 11:09

          C’est pas que les crédits qui ont fondu, c’est la confiance.
          Je travaille au coeur de ces métiers depuis plus de trente ans. Les acteurs d’avant étaient porteurs de valeurs et trouvaient un sens dans ce qu’ils faisaient. L’Etat était un financeur certes mais qui sollicitait l’avis des professionnels de terrain.
          Aujourd’hui, on est passé d’une politique de partenariats contractuels,avec négociation des objectifs et des moyens à une politique d’achats publics froide et distante, où le moins disant l’emporte trop souvent.
          Les anciens sont partis en retraite et la relève considère son boulot avec plus de circonspection et de réserve quant à l’utilité de ce qu’ils font, c’est un job qui les fait vivre, seulement.
          Avec les crédits qui fondent, la perte de sens, la précarité et la solitude du quotidien, ceux qui restent font ce qu’ils peuvent, mais la confiance est partie


          • morice morice 2 juin 2010 14:32

            Je travaille au coeur de ces métiers depuis plus de trente ans. pour venir dire ici que les bagnoles qui brûlent le sont toutes par des « musulmans »


            super, on voit que vous connaissez les quartiers, y’a pas...

          • Yohan Yohan 2 juin 2010 17:07

            Ranta

            Momo se veut un as de la désinformation. A force de vouloir trop bien faire, il oublie les préceptes de son patron " bien mentir, c’est lessiver l’information, mais toujours avec l’Emir Lhen....

            plus sérieusement, si Avox tolère les agissements honteux de Momo, c’est son problème


          • Yohan Yohan 2 juin 2010 17:20

            Ps : j’ai quand même pris soin de faire une copie d’écran pour illustrer les méthodes de Momo. Je garde ça pour mon avocat 


          • foufouille foufouille 2 juin 2010 11:11

            faut pas oublier aussi qu’il y a beaucoup de contrat aides
            ca aides pas a maintenir un lien


            • Luc Paul ROCHE Luc Paul ROCHE 2 juin 2010 11:11

              vous êtes de plus en plus intarissable, cher Chalot smiley

              allez hop ! je plusse !


              • Souciétal Souciétal 2 juin 2010 11:18

                J’aurais titré : ’Ne laissons pas les quartiers aux intégristes’ pour éviter les amalgames.

                L’Homme ne croit plus en l’Homme.


                • Souciétal Souciétal 2 juin 2010 12:16

                  ’Il nous faut, tous ensemble nous mobiliser contre la casse sociale et associative.’

                  On se mobilise que pour les victoires, voyons. Les français sont des Hommes qui vivent dans leur siècle. Est le siècle est ce qu’il est.

                  66 000 personnes, à Clermont, pour accueillir LES VICTORIEUX du top 14 !

                  Cela me fait penser au film La Route réalisé par John Hillcoat avec à l’affiche Viggo Mortensen et Kodi Smit-McPhee. Il y a ’les messants’ qui sont en nombre et solidaires dans leur atrocité et puis, y’a les zentils qui ne se mélangent pas avec les autres zentils.

                  Chacun pour sa poire.


                • Firedog Firedog 2 juin 2010 12:24

                  C’est malheureusement juste...


                • foufouille foufouille 2 juin 2010 11:23

                  tu connais la delocalisation ?


                • Firedog Firedog 2 juin 2010 11:41

                  Le problème, c’est que ces « eux » sont devenus des « nous » (que ça vous plaise ou non), et qu’il « nous » faut trouver des solutions. Tant que les habitants des banlieues se sentiront rejetés par la France (absence de travail, d’infrastructures, d’écoles, d’hôpitaux, de policiers...), ils rejetteront la France (sifflets de la Marseillaise, arboration de drapeaux étrangers...). Et cette disparition des associations ne va pas dans le sens d’une amélioration de la situation.


                • morice morice 2 juin 2010 14:33

                  il est suisse !


                • Firedog Firedog 2 juin 2010 17:14

                  "De ce point de vue-là, les EUX ne peuvent pas plus devenir des NOUS que les NOUS peuvent devenir des EUX."
                  C’est justement faux. Vous parlez de sentiment. Or, les sentiments changent, donc rien n’est figé. Après, si vous ne voulez pas admettre cela, c’est votre problème.


                • clostra 2 juin 2010 11:28

                  Article intéressant sur le déclin de la vie associative.
                  Par ailleurs, dans les cités où les associations de quartier devraient être « sans distinction de »race« , de religion, d’appartenance politique » pour une oeuvre (un objet) commune, je me demande comment vous managez vos casquettes.

                  Les associations locales sont dépendantes des subventions municipales. La tendance - la nature a horreur du vide ? - est à la municipalisation, parfois au détriment d’un budget géré en « bon père de famille » qui explose en écartant le bénévolat au lieu de le soutenir. Les prétextes sont divers (utilisation de locaux appartenant à la Mairie donc on prend (le pouvoir ne se prend pas, il s’arrache...assertion apprise dans les livres, « parfois » agrémentée d’un zest de machiavélisme) le contenant et le contenu sans faire de différence.

                  Il est vrai que dans certaines mairies, le maire n’ayant jamais habité la commune avant d’y être élu (Dieu que les électeurs sont bêtes !) est hanté par une paranoïa compréhensible : la peur de l’inconnu !


                  • Radis Call 2 juin 2010 11:58

                    « L’éclatement du tissu social n’est pas inéluctable »...

                    Mais si , il est programmé et en voie d’achèvement , pas seulement par la neutralisation des travailleurs sociaux et des associations dépassées par les événements...

                    Même le secours populaire commence à jeter l’éponge car incapable de répondre à la demande d’aide alimentaire et aux manifestations de frustration...

                    Où que tu prennes les acteurs du tissu social , tu te rends compte qu’ils sont tous mis sciemment en difficulté...Sciemment , car l’argent public soit disant économisé , en ne remplaçant plus les acteurs sociaux, au sens large , va être dilapidé dans des entreprises surréalistes , comme la construction de nouveaux stades...

                    Quoi que les stades peuvent avoir de multiples fonctions... !!!

                    Et c’est voulu : la division , les émeutes qui se préparent , permettront au pouvoir d’enfumer par le levier sécuritaire, les conséquence antisociales de leur politique néo libérale d’ accaparement , de soumission aux élites financières, d’écrasement des salariés et de la rigueur qui ne dit pas encore son nom.

                    Beaucoup ne se rendent pas compte car ils ne sont pas encore touchés et fanfaronnent et devant le fait accompli ils trouveront d’autres exutoires , d’autres responsables : les 35 heures , ,mai 68 , 81 ,le Front populaire ou la quatrième république , sans oublier naturellement les émigrés....Pour mitonner, ça mitonne...Mais ça m’étonne plus .

                    Il est temps d’ouvrir les yeux et d’avoir une vision générale pour peut-être trouver une réponse efficace.


                    • morice morice 2 juin 2010 14:31

                      «  Ne laissons pas les quartiers aux fachos... »

                      Lesquels ?

                      Ceux de droite

                      à gauche ça n’existe pas le fascisme.... achetez un bouquin d’histoire.


                    • anty 2 juin 2010 12:54

                      Les fachos locaux

                      voulez vous les remplacez par les fachos rouges ?


                      • morice morice 2 juin 2010 14:33

                        n’existe pas : voir le dictionnaire.


                      • anty 2 juin 2010 15:09

                        Si, si
                        dans certains pays de l’est

                        les cocos sont appelés

                        les fachos rouges....


                      • anty 2 juin 2010 15:14

                        Et beaucoup de français à juste titre

                        appellent les cocos

                        les fachos rouges

                        Beaucoup d’expressions n’existent pas dans le dictionnaire

                        et qui sont pourtant employé souvent dans le langage

                        quotidien


                      • Massaliote 2 juin 2010 13:52

                        « groupes islamistes ou chrétiens, sous prétexte d’aides aux devoirs enferment une partie de la population et de la jeunesse dans le communautarisme » Citez moi quelques exemples, SVP, pour que je puisse évaluer le danger représenté par les dits groupes ? Ou alors « ou chrétiens » a été inséré par un souci d’oecuménisme (vous remarquerez que je n’ai pas parlé de bienpensance) ? smiley 


                        • morice morice 2 juin 2010 14:34

                          ouais, il a oublié juif, manque d’œcuménisme évident....


                        • Massaliote 3 juin 2010 08:01

                          « groupes islamistes ou chrétiens » J’ATTENDS toujours les exemples.


                        • eric 2 juin 2010 14:26

                          Triste ! Vous ne soulevez pas vraiment la question de fond. Pourquoi les bénévoles militants sont ils partis, laissant quelques professionnels carriéristes et ronronnant. Pourquoi Islamiste, évangéliques, FN, parviennent ils encore à créer du lien social dans les banlieues, le plus souvent en l’absence de toute subvention ? Pourquoii, peut être surtout, en êtes vous réduit à demander des crédits et des postes à l’Etat ? Pourquoi en êtes vous réduit, alors que l’Etat doit être une émanation du corps social en principe ; à réclammer qu’il « produise la société ».
                          Enfin, quelles sont les responsabilités de vos mouvements, de leurs actions, de leurs idéologies, de leur mode d’organisation dans cette décadence ?


                          • morice morice 2 juin 2010 14:35

                            cette décadence ?


                            ce n’est pas une décadence.

                            • Massaliote 3 juin 2010 10:42

                              En effet, la situation devrait s’améliorer : Algérie : 52 imams algériens seront envoyés en France smiley


                            • LE CHAT LE CHAT 2 juin 2010 14:47

                              où ils sont , les militants cocos , avec l’huma ou lutte ouvrière sous le bras sur les places du marché ? Une espèce à mettre sur la liste ( rouge ) des espèces menacées de toute urgence ! smiley


                              • LE CHAT LE CHAT 2 juin 2010 15:10

                                dans le temps , il y avait encore la fête du parti , où on pouvait boire une bière et grignotter quelques merguez avec des frites et écouter quelques artistes de variétoche , c’était plutôt convivial du temps de Georges Marchais , de nos jours , les merguez et les frites tu les as au kebab du coin , des fêtes y’en a plus ...............
                                 


                                • anty 2 juin 2010 15:17

                                  Et un jambon buerre

                                  on peut rêver....


                                • foufouille foufouille 2 juin 2010 16:27

                                  les ploutocrates veulent des voix
                                  ils sont donc « obliges » de tenir decrtaines « promesse »

                                  400 gendarmeries vont fermer


                                • foufouille foufouille 2 juin 2010 16:28

                                  certaines « promesses »


                                • CHALOT CHALOT 2 juin 2010 18:44

                                  Parler de « fachos » c’est discuter sans avoir le moindre fondement d’analyse.
                                  Ceci étant dit je me prononce pour l’indépendance des associations. Si moi et mes amis nous avons quitté l’UFAL de Téper c’est parce que ce dernier confondait l’association, le parti et son orientation propre.
                                  Nous sommes partis au CNAFAL, l’association, plus importante intervient sur le champ social sans confusion !


                                  • pallas 2 juin 2010 18:51

                                    CHALOT,

                                    Il faut savoir ce que tu veux ?

                                    Un jour tu défend des Clandestins, tu est pro immigration, qui détériore le marché du travail, crée du communautarisme, et donc de la violence et la situation actuel auquel l’Europe de l’Ouest est confronté.

                                    Un autre jour, tu veux lutter contre les islamistes et autres.

                                    Choisi ton camps mon coco.

                                    Tu ne peut pas etre pour la préservation de la France, tout en étant contre la France.

                                    Tu est schizophrène ?


                                    • CHALOT CHALOT 2 juin 2010 19:03

                                      Pallas !
                                      Il y aurait donc qu’une seule grille de lecture ou deux contradictoires.
                                      Je suis pour le respect de la personne humaine et pour une régularisation des sans papiers qui sont installés en France et pour un moratoire car je pense que les frontières ne peuvent pas être ouvertes toutes grandes.
                                      Comme d’ailleurs des sans papiers et d’autres, je m’oppose aux islamistes .
                                      Ce n’est pas contradictoire : il s’agit du même combat social, humaniste et laïque.
                                      Je combats le communautariste mais veut participer à la construction d’un arc de résistance regroupant des musulmans, des catholiques, des juifs, des agnostics et des athées contre l’intolérance et contre tous les intégrismes !
                                      Ni fascisme gris, ni fascisme vert !
                                      C’est clair, non !


                                      • CHALOT CHALOT 2 juin 2010 19:07

                                        Franck 2012 !

                                        Je ne parle pas seulement, j’agis modestement et d’ailleurs je fais part de mon expérience dans le cadre d’un autre texte que je soumets pour publication.


                                        • pallas 2 juin 2010 19:27

                                          CHALOT,

                                          Je n’est que faire de tes idéaux, totalement inutile, en France, nous avons un conflit ouvert, entre la Communauté Juive contre la Communauté Musulmane.

                                          En tant que Français de Souche «  »«  »« Fantome »«  »", il parrait de la parole de Monsieur Besson, que je n’existe pas, je suis un Gentil Bisournours, j’aime tout le monde, je respecte a 100% le Politiquement Correct.

                                          C’est marrant, la communauté Musulmane et Juive, demande aux Français devenir sur l’un ou l’autre coté.

                                          Les Français ne réagiront pas, n’y dans un camps, et n’y dans l’autre, juste de l’indignation.

                                          Sans le savoir, tu a mis la France, ainsi que les Français de Souche Hors de l’Histoire, donc hors de la troisieme guerre mondial qui vient de commencer.

                                          Ah oui, tu te préoccupe quand des Français, jeunes, qui sont au chomage ?, vivant dans la pauvreté ?.

                                          Tu est un idiot utile, rien de plus, nous avons fait deux guerres mondial, nous avons tué, pillé l’Afrique, auquel maintenant les Néo colonisateurs sont les Chinois.

                                          Nous avons fait 50 ans de repentance, et nous avons gagné notre Liberté, d’une part, par le passé, mais pour le présent aussi.

                                          Le peuple Français, a fin son chemin de croix, et a prouver a mainte reprise, qu’il voulait la paix, vivre sa Nationalité, et ne plus conquérir, et qu’il ce fichai de devenir maitre du monde.

                                          Ton Job est fini, retire toi.

                                          La France est Hors de l’Histoire, et il n’y participera pas, tiens le toi pour dit.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès