Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Actualités > Société > Noirs, nous sommes tous Noirs

Noirs, nous sommes tous Noirs

Face aux provocations lepénistes, à la politique de fermeture ethnique du gouvernement, des chercheurs sont arrivés à une conclusion qui remet le racisme à sa place.

Les déclarations scandaleuses de James D. Watson, spécialiste de la génétique et prix Nobel, portant sur l’intelligence des Noirs, ont ouvert une polémique.

Bertrand Jordan, chercheur généticien au CNRS, et auteur d’un livre récent (L’Humanité au pluriel), tout en essayant de minorer les propos du prix Nobel, a déclaré : « Watson déconne, il aime provoquer. Il se base sur des travaux qui ont été totalement remis en question. »

La polémique a été relancée par la publication (le 9 décembre dans le Sunday Times) d’une étude scandinave qui affirme que l’ADN de nos ancêtres comporte 16% de gènes légués par des ancêtres noirs, et 9% par des aïeux asiatiques.

Pour Craig Venter, biologiste de l’université de Buffalo : « Il est impossible de découper l’humanité en plusieurs races, au sens scientifique du mot, en dépit des différences morphologiques. »

La revue Science va plus loin : elle vient de publier l’étude génomique la plus complète jamais effectuée. Cette étude porte sur 938 individus, issus de 51 ethnies différentes, et a comparé 650 000 nucléotides. Les conclusions font apparaître qu’il existe sept groupes biologiques et une seule race : les Africains sub-sahariens, les Européens, les habitants du Moyen Orient, les Asiatiques de l’est, les Asiatiques de l’ouest, les Océaniens et les Indiens d’Amérique.

Howard Cann, de la fondation Dausset, et cosignataire de cette étude, apporte en effet une lumière nouvelle et révolutionnaire :

« Tous les hommes descendent d’une même population d’Afrique noire, qui s’est scindée en sept branches au fur et à mesure du départ de petits groupes dits fondateurs. Leurs descendants se sont retrouvés isolés par des barrières géographiques (montagne, océan...) favorisant ainsi une légère divergence génétique. »

Cela revient à dire que nous sommes à l’origine tous des Noirs.

Cette découverte aurait rempli de joie le regretté Claude Nougaro, lui qui aimait à chanter :

« ...au-delà de nos oripeaux, Noirs et Blancs sont ressemblants comme deux gouttes d’eau »

Si les sept groupes sont génétiquement très proches, c’est en raison de la relative jeunesse de l’espèce humaine.

En 60 000 ans, l’évolution n’a pas eu le temps de creuser des fossés génétiques.

Car à bien y réfléchir, au fil des ans, il n’y a eu que 3000 générations pour arriver à ce que nous sommes aujourd’hui.

Quant à la prétendue supériorité intellectuelle des Blancs sur les Noirs, fondée sur des critères génétiques, Bertrand Jordan déclare :

« C’est totalement faux : il est possible que quelques centaines de gènes induisent des variations dans les aptitudes que possède en moyenne une population par rapport aux autres. C’est possible, mais bien difficile à mettre en évidence, tant l’influence de la culture brouille les pistes. »

Tout porte à croire qu’avec la facilité que nous avons aujourd’hui à nous déplacer, ces sept groupes finiront dans quelques milliers d’années par se rassembler pour ne faire plus qu’un seul et unique groupe.

A condition bien sûr que l’homme, avec son étrange faculté de détruire son environnement, ne provoque avant la création de cet unique groupe, sa propre disparition.

Nous avons fabriqué assez de bombes nucléaires pour détruire plusieurs fois la planète, et nous sommes en train de piller toutes les richesses énergétiques de notre sous-sol en quelques années.

Car comme disait un vieil ami africain :

« Tous les hommes blancs ont une montre, mais ils n’ont jamais le temps. »


Moyenne des avis sur cet article :  3.19/5   (75 votes)




Réagissez à l'article

344 réactions à cet article    


  • pierrot 5 mai 2008 12:32

    Que vient faire Le Pen dans cette histoire ?


    • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2008 14:38

      Vous semblez oublier ce que pense Le Pen des "non blancs" ?

      ou alors, est-ce de l’humour ?


    • hihanhihanhihan hihanhihanhihan 6 mai 2008 09:46

      Le Pen n’a pas plus de préjugés avec les noirs qu’avec les nord- africains.

      Ne perdez pas de vue que son attaché parlementaire était noir !

      - Et qu’accessoirement il a été le plus jeune -ou l’un des plus jeunes- députés de France.

      - Lui, c’est de la frime ! Son fonds de commerce !

      - Le hongrois c’est pas pareil : c’est sincère !


    • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2008 14:40

      pilipili,

      ils sont portés par la même idéologie, et vous le savez,

      d’ailleurs le Pen se plaint d’avoir été vidé de ses électeurs par Sarko.

      et il n’a pas tort.

      cela, évidemment ouvre un autre débat, mais il y a un lien.


    • LE CHAT LE CHAT 5 mai 2008 12:50

      moi même , il m’arrive d’être Noir !

       

      • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2008 14:45

        voui, le chat,

        et moi d’etre juste un peu gris,

        comme quoi tout est dans la nuance,

        il me revient cette histoire d’un conducteur de car qui se plaignait du bordel que faisaient regner les élèves transportés, tout çà pour des histoires de racisme,

        un jour, énervé, il les fait sortir du car : les élèves un peu emmerdés se demandent comment cela va finir,

        le chauffeur leur propose alors un deal : il n’y a plus de noirs, plus de blancs, vous etes tous bleus. ok ?

        les élèves sont d’accord,

        alors le chauffeur du bus leur dit : bon , remontez ds le car, les bleus clairs devant, les bleus foncés derriere.


      • Emile Red Emile Red 5 mai 2008 15:13

        Bande d’enf..., vous avez tout bu et j’en reste marron...


      • JL JL 5 mai 2008 16:19

        Le Chat, pour n’être que gris, il faut boire la nuit !


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 6 mai 2008 07:43

         @ Tous. Plus de races, plus de racisme, plus de raciste. Maintenant, qu’est-ce qu’on fait des groupes, du "groupisme" et des "groupistes"  ? Je vous offre cette citation de mon Évangile :

        Les prêtres et les scribes dirent d’abord entre eux : "Qui est cet homme qui met les lépreux à leur place et leur fait chanter des cantiques". Puis ils comprirent le message du Fils de l’Autre et dirent : "Loué celui qui a permis que "les Bénis qui souffrent dans leur chair" trouvent leur place, place qui n’est pas avec nous mais qu’on peut dire égale à la nôtre et où ils se purifient dans leur âme et sont sans amertume et sans violence". Et ainsi ils apprenaient qu’il ne faut pas changer les choses - car leur nature ne permet pas qu’elles soient changées - mais la manière dont elles sont dites, ce qui est le pouvoir de l’homme. "

        ( Je n’arrive pas à réduire la taille des caractères)

         

        Pierre JC Allard

         

         

         


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 6 mai 2008 07:50

         Ils se sont rapetissés d’eux-mêmes.... Fouillant dans mes notes, j’ai aussi trouvé ce petit texte sur les mérites et les dangers de ne pas appeler une casserole une casserole...

        PJCA


      • Lisa SION 2 Lisa SION 5 mai 2008 13:14

        Tout porte à croire qu’avec la facilité que nous avons aujourd’hui à nous déplacer, ces 7 groupes finiront dans quelques milliers d’années, à se rassembler pour ne faire plus qu’un seul et unique groupe..avez vous écrit.

        Cet humanisme défendu par bien des libres penseurs littéraires influents, met en exergue l’égalité dans laquelle devraient, à terme, échouer toutes les races. Les " citoyens du monde " plus nombreux qu’on peut le croire, et influents sur la totalité des continents, participent à l’expansion d’une idéologie utopiste pour les matérialistes, mais réealiste pour les empreints de bon sens populaire. Malgré tout, s’ils sont le grain de sable qui suffit à enrayer la machine infernale du profit à tout prix, le rapport de force est néanmoins peu porteur d’espoir... 


        • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2008 14:46

          l’espoir, lisa, c’est peut etre tout ce qui nous reste,

          et je ne suis pas sur que cela sera suffisant.


        • Martin sur AgoraVox Martin sur AgoraVox 5 mai 2008 13:15

           

          En 60 000 ans, l’évolution a eu le temps de creuser des fossés génétiques.

           

          Les Noirs africains sont aussi distants des Africains d’il y a 60 000 ans que le sont les Blancs européens. Les Noirs africains ont pendant cette période suivi une certaine évolution génétique alors que les Blancs européens ont suivi une autre évolution génétique.

           

          Dans les traductions depuis la langue anglaise il y a souvent confusion car le terme « race » en anglais a deux sens : l’espèce et la race. Homo Sapiens est une espèce avec plusieurs races. Certains scientifiques nient l’existence des races (comme ceux que cite cet article). D’autres scientifiques considèrent que les différences entre les branches de l’humanité sont suffisamment marquées pour qu’on puisse parler de races, identifiables par de caractéristiques spécifiques que porte le groupe racial. 

           

          Mais il est vrai que certains affirment que les races humaines n’existent pas puisque « la science n’est pas capable de distinguer les races humaines ».

           

          La science est en évolution permanente, souvent elle nie ce qu’étaient ses certitudes d’hier, ce qu’elle n’est pas capable de faire aujourd’hui peut-être le pourra-t-elle demain.



          Donc même si la science d’aujourd’hui n’était pas capable de distinguer les races humaines cela ne signifie pas que les races humaines n’existent pas.

           

           

          Mais il se trouve que la science actuelle est capable de constater qu’il existe des hétérogénéités génétiques importantes entre les races et même entre les ethnies (sous-groupes raciaux) ou des homogénéités selon les critères que l’on retient. On observe des polymorphismes qui n’existent que dans certaines populations où ils peuvent d’ailleurs être très fréquents. Un autre aspect de la question est que la structure générale de la variabilité génétique (que l’on peut appréhender par les haplotypes) est plutôt stable dans les grands groupes ethniques. En résumé : le patrimoine génétique de chacun est unique mais marqué par des structures homogènes en fonction du groupe racial ou ethnique auquel l’individu appartient.

           

          C’est ce qu’est actuellement déjà capable de constater la science. La science évolue et dans l’avenir d’autres mécanismes, d’autres constituants différenciateurs pourraient être mis en évidence. Ce qui renforcera la capacité de différencier scientifiquement les groupes humains auxquels on a depuis longtemps donné le nom de races.

           

          D’un autre coté, comme le souligne l’article, les tendances de l’idéologie mondialiste, qui poussent au métissage dans tous les sens du terme, pas uniquement biologique mais aussi civilisationnel et culturel, si elles ne sont pas arrêtées, conduiront à la disparitions des spécificités raciales.

           

          La mondialisation est nuisible à la sauvegarde de la diversité des groupes humains, à la préservation de la diversité des civilisations et des cultures ainsi qu’au respect de la biodiversité.

           

          Ensuite concernant la remarque « Noirs, nous sommes tous Noirs », c’est équivalent à dire nous sommes tous des poissons. Ce n’est pas parce que nous avons des ancêtre communs avec des Noirs ou des poissons que nous sommes Noirs ou poissons.

           

           

          Ce genre de phrase « Noirs, nous sommes tous Noirs » n’a aucun sens car le fait d’avoir les mêmes origines très lointaines n’efface pas les différences qui existent entre deux groupes. Les Blancs européens ont en effet avec les autres races des ancêtres communs mais c’est une règle générale qui englobe tout ce qui est vivant sur cette planète : si on remonte suffisamment loin dans le temps des ancêtres communs existent avec toute vie qui est originaire de notre planète - singe, chameau, chat, mouche, verre de terre, pommier, herbe, bactérie - puisque « les recherches admettent » qu’à l’origine de toute vie sur cette planète se trouve un organisme unicellulaire qui est apparu dans les mers.

           

          Enfin je termine mon commentaire en rappelant que le général Charles de Gaulle a exprimé l’opinion suivante, en cette lointaine année 1959 : « C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. Sinon la France ne serait plus la France. Nous sommes avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne. ».

           

           


          • sisyphe sisyphe 5 mai 2008 14:10


            Donc même si la science d’aujourd’hui n’était pas capable de distinguer les races humaines cela ne signifie pas que les races humaines n’existent pas.

            Bah ! C’est comme les extra-terrestres, hein ! Ce n’est pas parce qu’on n’en a pas trouvé, qu’ils n’existent pas ...

            Et puis, comme Dieu aussi .... Et le père Noël...

            Personne n’est capable, à l’analyse d’un ADN d’être humain, de dire si l’individu dont est extrait cet ADN est noir, blanc, jaune, ou vert. C’est assez dire qu’effectivement, les races n’existent pas.

            Moi-même, comme Léo

            "
            Je suis un nègre blanc qui mange du cirage
            Parce qu’il se fait chier à être blanc, ce nègre,
            Il en a marre qu’on lui dise : " Sale blanc !"


          • Internaute Internaute 5 mai 2008 14:37

            Il est triste de voir tous les bobos s’acharner à préserver une "ethnie" animale de la disparition, par exemple le tigre d’indonésie, mais pousser à la disparition des "ethnies" humaines par le métissage.

            Jacques Vergès, lui-même métis et qui en a souffert, faisait remarquer qu’au même moment le dernier homme gris de Tasmanie et le dernier loup de poméranie sont mort. Seul l’animal a donné lieu à quelques lignes dans Le Monde.


          • Nobody knows me Nobody knows me 5 mai 2008 14:40

            Alors disons : "Nous sommes tous des Africains". Ce qui n’est pas faux, bien qu’imprécis. Ca, ça va trouer le cul de certains.

            Plus bas, on peut lire :

            Ce qui me fait honte, personnellement, est de voir des gens qui n’ont même plus la fierté de leur race, de leur civilisation, de ce que, au cours des siècles, leurs ancêtres ont su apporter à l’humanité.

            Je rend hommage à mes ancêtres qui ont su participer aux pires guerres et atrocités, ont développé l’esclavage... Ca sonne un peu faux je trouve. Mais je n’ai pas honte de ma race, vu que je n’en connais point, mais de mon espèce, l’homme, qui scie sa propre branche...


          • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2008 14:47

            sauf que si vous avez bien lu l’article, les chercheurs, et pas des moindres ne parlent plus de races, mais de groupes : une seule race, et sept groupes.


          • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2008 14:49

            ce qui me rassure, c’est que notre sang a toujours la meme couleur,


          • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2008 14:51

            oui, çà va faire bizarre a beaucoup,

            à ceux qui, au nom de leur suffisance, ont "converti", puis asservi.


          • sisyphe sisyphe 5 mai 2008 14:53

            par Internaute (IP:xxx.x22.138.126) le 5 mai 2008 à 14H37

             

            Il est triste de voir tous les bobos s’acharner à préserver une "ethnie" animale de la disparition, par exemple le tigre d’indonésie, mais pousser à la disparition des "ethnies" humaines par le métissage.

            Pourquoi, le métis, ce n’est donc pas une "ethnie humaine" ?

            Moi, ce que je trouve triste, c’est de voir tous les gagas continuer à nier l’évidence scientifique, et vouloir à tout prix trouver de quoi pourvoir rejeter l’autre, le différent, pour conforter leur minable petit racisme.

            A propos, Internaute, t’es au courant que les hommes et les animaux c’est pas pareil ? C’est sûr que vu tes idées et ceux que tu dois fréquenter, c’est pas évident de faire la différence ; eh bien pourtant, si, je t’assure !


          • aeonys aeonys 5 mai 2008 16:28

            Aucun scientifique au 10eme siecle ne pouvait voir la courbure de la terre en regardant avec une longue vue. Donc la terre est plate....


          • hans lefebvre hans lefebvre 5 mai 2008 23:55

            Effectivement, rouge, mais pourquoi ? parce qu’il contient de l’oxyde de fer qui, au contact de l’oxygène.........mais la je vous laisse deviner.


          • le pen la vie la vraie 6 mai 2008 18:14

            "une seule race, et sept groupes."

            encore une louche de politiquement correct et celui qui croira à l’inégalité des groupes sera pendu !


          • masuyer masuyer 6 mai 2008 18:22

            encore une louche de politiquement correct et celui qui croira à l’inégalité des groupes sera pendu !

            Alors qu’il ne devrait déclencher que le rire (hors de sa vue bien sur) et un beaucoup de compassion


          • foufouille foufouille 5 mai 2008 13:49

            pas trop d’accord avec cette theorie. pour moi, c’est la meme histoire que ceux qui disent les blancs sont la 1° race.

            enplus on nous erfait le coup du jardin d’eden. hypothese chretienne qui oublie volontairement les fossiles trouves ailleurs. et comme il y eut peu de fouille ailleurs qu’en afrique....

            pour les genes il faudrait deja savoir a quoi ils servent...

            nous sommes une espece et pas une creation unique


            • dalat-1945 7 mai 2008 08:52

              Foufouille vient encore de sévir.


            • aeonys aeonys 5 mai 2008 14:01

              Il y a un truc que je ne comprend toujours pas :

              Un Chartreux c’est bien une race de chat. Un Persan c’est bien une race de chat, les deux peuvent se reproduire ensemble si l’envie leur prend, les deux ont des caracteristique physique differentes et ont dit bien qu’il s’agit de deux races differentes.

              La meme chose avec un epagneul breton et un Labrador ou un beger allemand... a chaque fois il s’agit de la meme espece animale : des chiens et ont dit bien qu’il y a plusieurs races. J’irais meme plus loin, il est souvent dits parmis les eleveurs que certaines races ont des caracteristiques physique, morphologique et intellectuelles differentes. Aucun de ces eleveurs ne categorisent pour autant les chiens en disant que un berger allemand c’est quand meme hypra mieux qu’un labrador ?!

              Alors qu’on m’explique ceci : Pourquoi en France c’est un telle tolle a chaque fois que l’on veut classifier l’espece humaine en plusieurs sous-groupe ??

              La Chine le fait, les Etats-Unis le font et plein d’autres pays encore, pourquoi en France cela provoque t’il un tel tintouin ?

              Ici l’auteur nous dit "vous etes tous noir". Non mon brave, nous somme tous humain. point final. Ensuite il existe differente races comme les chartreux ou les persan ou les birmans ou les abyssains, etc.

              Alors arretez un peu votre char.

               


              • sisyphe sisyphe 5 mai 2008 14:14

                Ici l’auteur nous dit "vous etes tous noir". Non mon brave, nous somme tous humain. point final. Ensuite il existe differente races comme les chartreux ou les persan ou les birmans ou les abyssains, etc.

                 

                Ben oui, mais non.

                Nous sommes tgous humains, effectivement, mais il n’existe pas "différentes races". On se répète, mais un ADN ne dit pas quelle est la couleur de l’homme dont il est l’empreinte génétique : pas de différence génétique entre les différentes espèces (noir, blanc, rouge, jaune) : donc pas de race : CQFD.


              • Zalka Zalka 5 mai 2008 14:24

                Cela fait un tel tintouin en France, parce qu’on y a compris que dès qu’on accepte de classifier les "races humaines", il y aura toujours une bande de zozos pour vouloir affecter un tas de nouvelles caractéristiques à chacune des races, de manière totalement arbitraire et injuste. Viendra ensuite une autre bande de zozos qui voudra attribuer des droits et des devoirs différents selon les races. Et donc en fin de compte la classification raciale apporte plus de problème qu’elle n’en résoud.


              • Internaute Internaute 5 mai 2008 14:29

                Que voulez-vous, nous somme au pays des maîtres à penser qui s’imaginent qu’il suffit de supprimer un mot pour en faire disparaître l’objet. Cela s’appelle le totalitarisme et c’est ce vers quoi l’UE nous amène.


              • Méric de Saint-Cyr Méric de Saint-Cyr 5 mai 2008 14:48

                Faut arrêter avec ces discours pseudo-scientifiques ! On se sert de l’ignorance ou de l’incomplétude de la science pour lui faire dire des choses qui sont idéologiques et non pas scientifiques.

                Alors on arrête de jouer à se voiler la face : un noir est noir, un blanc est blanc, un point c’est tout. Même si noir veut dire marron foncé et blanc veut dire rose orangé pâle. Et ça, c’est nécessairement inscrit dans l’ADN. Il se peut simplement qu’on ne sache pas quel gêne est porteur de la couleur de peau, mais il en va de la couleur de peau comme de la couleur des cheveux, des yeux, la corpulence (bréviligne, longiligne), le fait d’être dolichocéphale ou brachicéphale, etc.

                Evidemment, "tout" n’est pas commandé par les gènes, il y a aussi le climat, l’alimentation, la culture qui influencent le développement corporel. Mais il y a forcément un caractère héréditaire de la couleur de peau, et à part Michael Jackson, on naît noir, on reste noir, on meurt noir et on fait des enfants noirs ou métisses. En plus le caractère peau noire est dominant. revisez vos cours de génétique en terminale, Mendel, les petits-pois…


              • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2008 14:53

                tous humains ?

                pas sur.

                en tout cas, tous des animaux,

                mais a voir le comportement de nos proches humains, les autres animaux n’ont pas de leçons à recevoir de nous.


              • sisyphe sisyphe 5 mai 2008 14:57

                par Internaute (IP:xxx.x22.138.126) le 5 mai 2008 à 14H29

                 
                Que voulez-vous, nous somme au pays des maîtres à penser qui s’imaginent qu’il suffit de supprimer un mot pour en faire disparaître l’objet. Cela s’appelle le totalitarisme et c’est ce vers quoi l’UE nous amène.
                 
                Aïe !
                L’UE nous emmène tout droit vers le totalitarisme : nouveau scoop d’Internaute : décidément, ce garçon a des ressources inépuisables ! Et dire qu’il n’y a pas de races chez l’homme, c’est, donc, du totalitarisme !
                Sinon, dire que la terre tourne autour du soleil, c’est du totalitarisme aussi ?
                Salauds de scientifiques !

              • sisyphe sisyphe 5 mai 2008 15:00

                par Méric de Saint-Cyr (IP:xxx.x96.133.10) le 5 mai 2008 à 14H48

                 
                Faut arrêter avec ces discours pseudo-scientifiques ! On se sert de l’ignorance ou de l’incomplétude de la science pour lui faire dire des choses qui sont idéologiques et non pas scientifiques.

                Alors on arrête de jouer à se voiler la face : un noir est noir, un blanc est blanc, un point c’est tout. Même si noir veut dire marron foncé et blanc veut dire rose orangé pâle. Et ça, c’est nécessairement inscrit dans l’ADN.

                 

                Ben non, mon vieux  : tout faux !

                Comme quoi, il ne faut pas "se voiler la face", et se renseigner un minimum, avant d’affirmer des conneries !

                Try next time...

                 


              • sisyphe sisyphe 5 mai 2008 15:18

                par Méric de Saint-Cyr (IP:xxx.x96.133.10) le 5 mai 2008 à 14H48

                 
                Faut arrêter avec ces discours pseudo-scientifiques !
                 
                C’est ben vrai, ça !
                Vaut mieux des bon discours démagos, raccoleurs, racistes, excluants : au moins, ça n’a rien de pseudo-scientifique, mais ça soulage, hein !

              • quen_tin 6 mai 2008 12:10

                Je lis beaucoup de commentaires disant "un peu de bon sens, il y a des différences de couleurs, il y a des races humaines, appelons un chat un chat"...

                Alors soyons clairs. Au niveau scientifique, il existe une seule race humaine pour la raison suivante : les variations génétiques au sein d’un même groupe, entre les individus d’un groupe donné, sont plus importantes que les variations génétiques moyenne entre deux groupes différents. C’est pourquoi, à l’inverse des chiens ou des chats, il est impossible de définir une race, au sens stricte.

                Entre un doberman et un caniche, il y aura toujours plus de différences génétique qu’entre deux doberman. Pour les hommes ça ne marche pas : il peut y avoir plus de différences entre deux blancs (un irlandais et un italien par exemple) qu’entre un blanc et un noir, ou entre deux noirs (un sénégalais et un kenyan) qu’entre un blanc et un noir. Il est toujours possible de trouver un italien plus proche génétiquement d’un sénégalais que d’un irlandais, etc...

                Ceci est du au fait que les populations humaines n’ont jamais été vraiment séparées les unes des autres mais sont toujours restées en contact au cours du temps. Les métissages comme les échanges commerciaux ont toujours eu lieu depuis que l’humanité existe.

                Contrairement à ce que j’ai pu lire, le fait qu’il n’y ait pas de race n’est pas le fait d’une insuffisance scientifique, une certitude qui sera remise en question plus tard (au passage la science ne revoit quasiment jamais ses certitudes d’antan, mais elle élargit plutôt son champs de vision, ce qui est différent) puisque la notion de race est assez strictement définie. Bien sûr le bon sens nous fait reconnaitre immédiatement un noir d’un blanc. C’est pourquoi la science définit des "groupes biologiques". Seulement ils ne sont pas aussi délimités que peuvent l’être les races de chiens par exemple. C’est pourquoi il n’existe qu’une seule race humaine.

                 Pour s’en faire une idée il suffit de voyager de la France au Japon. Jamais on aura l’impression de voir un changement subit de facies de la population, mais plutôt un continuum d’individus tous variés. Je met au défi quiconque de placer la limite géographique de la race asiatique !


              • Dame Jessica Dame Jessica 5 mai 2008 14:07

                @ L’auteur

                Merci et félicitations pour votre article ! Bien documenté, étayé d’informations scientifiques et irréfutables en l’état actuel de nos connaissances, je pense qu’il risque fort de provoquer de violentes et soudaines irruptions cutanées à notre cher Dalziel national...C’est mal, c’est trés mal je sais, mais je ne peux m’empêcher de m’en réjouir !

                Je trouve réconfortant de voir inscrit noir sur blanc ( veuillez m’ excusez pour ce jeu de mot sans subtilité aucune, le printemps sans doute qui génére cette humeur primesautière !) ce qui me semblait à moi une évidence...Le brassage génétique est, aujourd’hui plus que jamais, l’unique option possible pour l’humanité...Que pour une fois l’éthique et la science soit d’accord sur ce point est un signe encourageant.

                Encore bravo,

                Bonne journée


                • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2008 14:56

                  merci,

                  çà fait du bien de partager ce sentiment, cette découverte, avec vous.

                  tant pis pour ceux qui s’arqueboutent dans des convictions d’un autre age.


                • foufouille foufouille 5 mai 2008 14:13

                  les chiens ou chats ont des races artificielles. pas nous en majorite

                  nos races se sont melanges depuis longtemps

                  sauf pour les pygmees ou masai qui ont vecus suffisament isoles pour avoir des caracteristiques differentes. la couleur de peau ou la forme des yeux n’est qu’une adaptation a un milieu specifique

                  dire qu’il y a des races c’est donne un levier aux racistes. on devrait dire ethnie ou utiliser un autre mot

                   

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès