Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Non à la régression !

Non à la régression !

Non à la régression de L’humanité !

La question du genre a fait couler beaucoup d’encre et a créé des confusions et de l’inquiétude chez des parents peu informés.

Encore une fois ce sont les intégristes et les apprentis sorciers qui ont jeté de l’huile sur le feu.

Certains aimeraient bien que la loi du 15 mars 2004 soit abrogée afin que des jeunes filles puissent marquer leur double soumission : à dieu et à l’homme.

D’autres qui n’acceptent pas mais pas du tout que la société s’interroge sur la place des femmes et sur l’égalité des droits, agitent le chiffon rouge et distribuent des tracts devant les écoles.

Les uns comme les autres savent qu’il n’est pas question, à l’école de s’immiscer dans l’éducation des familles qui restent seules responsables de leurs choix éducatifs.

Leurs objectifs vont à l’encontre des nôtres.

Pour nous, filles et garçons doivent s’éduquer ensemble dans le respect de l’identité de chacun et dans le refus que l’un ou l’une soit discriminé en fonction de son genre.

20 associations dont les Eclaireuses et Eclaireurs de France qui fêtent leur 50 ans de co-éducation filles-garçons, viennent de publier ce communiqué commun

 

« Paris, le 03 février 2014

Ceux qui combattent l’égalité de dignité entre filles et garçons participent à la régression de l’humanité.

Les associations constitutives du Collectif des Associations Partenaires de l’Ecole publique (CAPE), mouvements d’éducation populaire et d’éducation nouvelle, mouvements pédagogiques, dénoncent avec la plus grande vigueur et fermeté les désinformations grossières à l’encontre des dispositifs

« ABCD de l’égalité 1 » d’une part et les manoeuvres d’intimidation des plus violentes à l’encontre des enseignants-es, des parents et des acteurs de terrain impliqués.

C’est à dessein que, par le mensonge et l’amalgame, quelques groupes extrémistes et réactionnaires sèment trouble et confusion, portés par une logique de clivage de notre société. C’est aussi une vision totalement rétrograde de l’Ecole, alors réduite à l’instruction absurdement dissociée de ses missions d’éducation et d’émancipation qui est ainsi véhiculée.

Qu’on le veuille ou non, les hommes et les femmes n’ont pas la même place dans la société (salaires, métiers, pouvoir..), c’est un fait et des études le prouvent. Personne ne peut ignorer les statistiques et les réalités qu’elles décrivent. Mais rien ne justifie ces inégalités et leur cortège de discriminations à l’oeuvre ! Nous nous devons donc de faire partager les valeurs et principes fondateurs de la république démocratique, inscrits dans la constitution et le droit, au premier rang desquels l'égalité. C'est en cela que l'éducation contre les préjugés et les discriminations a toujours été au programme de l'école républicaine.

En effet, l’éducation à l’égalité s’attache à inscrire dans les pratiques, dans les comportements et les représentations des enfants et des jeunes cette égalité grâce à l’apprentissage d’un regard délivré des préjugés, déjouant les stéréotypes, basé sur la reconnaissance de l’égalité de dignité entre filles et garçons, ainsi que sur le respect, non négociable, de soi et de l’autre.

Nous, mouvements d’éducation, mouvements pédagogiques, laïques et acteurs de terrain affirmons que seul l’accès à l’information et aux savoirs permet à chacune et chacun de se construire pour l’exercice d’une citoyenneté pleine et entière.

Lutter contre les inégalités est l’un des fondements de l’Ecole Républicaine. C’est un enjeu de démocratie, de progrès social garant d’un accès aux droits pour toutes et tous.

C’est cette société- là à laquelle nous aspirons, sans crainte, car elle respecte la dignité humaine. »

 

Ce sont des éducateurs, femmes et hommes de terrain qui aujourd’hui, avec force et conviction font une mise au point salutaire.

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  2.94/5   (70 votes)




Réagissez à l'article

158 réactions à cet article    


  • medialter medialter 15 février 2014 09:25

    Non à la régression !
    Non au chômage !
    Non à la pauvreté !
    Non à l’injustice !
    Non au mensonge !
    Non à tout ce qui n’est pas bien !
    Il faut régler tout ça !
    M’enfin !


    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 15 février 2014 11:49

      C’est vrai que ça serait bizarre et énervant quelqu’un qui dit oui à quelque chose.

      Pourtant, pour ou contre, d’accord ou non, Chalot dit non à des choses, et oui à d’autres. Et il a suffisamment pondu sur ce site pour qu’on le sache, non ? oui ?


    • bernard29 bernard29 15 février 2014 10:10

      En général, « les trolls » sont des commentateurs d’articles qui participent à une discussion ou un débat dans le but de susciter ou nourrir artificiellement une polémique.

      Avec CHALOT, Agoravox possède un auteur qui pond des articles « trollesques » en continu.

      Heureusement les commentateurs essaient de corriger et de prévenir les lecteurs, en disant « NON A LA REGRESSION » des rédacteurs. 


      • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 15 février 2014 10:49

        Bonjour, et non.
        Le troll écrit pour lui-même un point c’est tout... comme d’autres commentent apparemment (voir 1er commentaire). Et si ce n’est certainement pas le cas de Chalot, qui croit à ce qu’il écrit, c’est manifestement celui de pas mal de gens. Traiter les autres de trolls devient plus révélateur d’un simple désaccord que de l’indigence, réelle ou supposée, du propos.
        Mais attention : dénigrez, dénigrez... vrai ou faux il en restera toujours quelque chose... C’est la porte ouverte à l’instrumentalisation (cf Copé).
        Je suis quelque fois d’accord avec Chalot, quelque fois trop poli (mou) pour moi, mais lui reconnais en tous cas une constante et indubitable honnêteté intellectuelle et une persévérance... désarmante.
        Et en l’occurrence, comment n’être pas d’accord, sinon avec le style, au moins avec le fond ? Le phénomène du trollin sur le web, si je vous suis sur le sujet, ne pourrait-il pas illustrer parfaitement la régression dont nous parle ici Chalot ?


      • bernard29 bernard29 15 février 2014 11:28

        la définition du troll, je l’ai prise sur Wikipédia. ( participe à une discussion ou un débat dans le but de susciter ou nourrir artificiellement une polémique.).

        or cet article est un article de troll ;

        a) deuxième phrase ; « Encore une fois ce sont les intégristes et les apprentis sorciers qui ont jeté de l’huile sur le feu. » c’est qui qu’a commencé ??? c’est fort comme réflexion !!

        b) dernière phrase de l’auteur ;  « Pour nous, filles et garçons doivent s’éduquer ensemble dans le respect de l’identité de chacun et dans le refus que l’un ou l’une soit discriminé en fonction de son genre. » 

        - 1) c’est qui nous ??? ou les nôtres !! dans la demi phrase précédente.

        - 2) si Chalot parle « filles et garçons » au début de la phrase, il doit dire sexe au lieu de genre à la fin de la phrase, a moins de vouloir susciter une polémique inutile ( donc c’est un troll !!)

        c) L’article de Chalot s’arrête là soit 7 phrases qui assènent des éléments polémiques ou des présupposés sur les positions de ses adversaires supposés.

        Après ces 7 phrases, bêtement intolérantes et qui prêtent de fausses positions aux Autres, l’article se résume à retransmettre un communiqué d’une association d’Eclaireurs de France qui ne parle pas du sujet ( le genre !!)


      • Vipère Vipère 15 février 2014 11:38

        « Pour nous » ...

        M. CHALOT s’identifie soit au mouvement LGBP auquel il appartiendrait par nature, à moins qu’il ne s’identifie aux élus socialistes, dispensateurs de bonne pratique ABCD, en direction des récalcitrants, qu’il faut « éduquer » selon la volonté de Pierre BERGER et de ses troupes. smiley


      • pissefroid pissefroid 15 février 2014 11:39

        Bernard, il faut revenir sur terre.

        Quand j’étais à l’école le genre était masculin ou féminin.


      • bernard29 bernard29 15 février 2014 11:41

        pisse froid,

        oui, vous avez raison, mais ne me dites pas que Chalot a pensé à cela quand il a noté « genre. »


      • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 15 février 2014 11:41

        C’est beau la passion. Vous êtes ma parole, aussi passionné que Chalot finalement.
        Au moins, une différence apparaît, un début d’explication à tant de haine... mais il aura donc vous tirer les vers du nez.
        C’est pas grave, vous prouvez donc que cet article a un peu de sens, même s’il vous plait de le minimiser et de le « con(tre)troller » (bravo manu !).
        Sens > contre-sens, comme
        Action >réaction, comme
        Troll >rien, prout, nada.
        Et vous n’êtes pas rien, même que je devine un nerveux.


      • bernard29 bernard29 15 février 2014 12:05

        Suite au commentaire de Vipère, Chalot aurait du indiquer, au moins dans sa présentation, qu’il parlait au nom de LGBT ou qu’il était membre de ce mouvement. Son article devenait alors autre chose, aurait été plus clair, un peu équivalent à un tract de son mouvement.


      • bernard29 bernard29 15 février 2014 12:52

        complément de réponse à Pissefroid,

        Votre rappel était sympa parce que de fait vous rappelez ainsi qu’il n’y a que deux genres ( masculin et féminin). 

        Et bien sûr je suis d’accord avec vous ; il y a le genre masculin et le genre féminin , (donc 2 genres) mais lorsque l’on traite de l’égalité , de l’inégalité, de la discrimination , il est plus courant de parler d’égalité sexuelle, d’inégalité sexuelle de discrimination sexuelle.

        Si on introduit le mot genre en lieu et place de sexe dans ces problématiques, c’est que l’on veut créer une polémique (le troll Chalot) en laissant entendre qu’il y a plus de deux sexes ou deux genres. Ce que la théorie ou les études de genre veulent tenter d’insinuer pernicieusement.


      • pissefroid pissefroid 15 février 2014 13:10

        Bernard, comme je suis curieux,
        avez-vous une référence scientifique qui parlerait du « troisième genre » ?
        (hors intersexuation c’est à dire n’ayant pas l’ attribut féminin ou masculin).


      • bernard29 bernard29 15 février 2014 14:01

        ah non, pas moi. je reste trop basique. (masculin-féminin, sexe mâle-sexe femelle, Il ou ELLE)

        Demandez plutôt aux soutiens des études de genre ; par exemple en Suède et Norvège, dans certaines écoles, il y avait le IL, le ELLE et le HEN. le HEN est l’introduction d’un nouveau genre plus ou moins indéterminé, mais qui a une réalité non biologique, qui a ses propres stéréotypes (pour parler comme maintenant).

        Lors d’un débat ensuite j’ai entendu un sociologue affirmer que certaines études parlaient même de 4 éme ou cinquième genre. Mais je n’ai pas été vérifié et je n’irai pas , ça ne m’intéresse pas.


      • bernard29 bernard29 15 février 2014 14:05

        je reprends un peu ma phrase.

        « le HEN est l’introduction d’un nouveau genre plus ou moins indéterminé, mais qui a, ou auquel on veut attribuer, une réalité non biologique, qui aurait ses propres stéréotypes (pour parler comme maintenant.) »


      • bernard29 bernard29 15 février 2014 14:24

        pour confirmation, il suffit de se rendre au commentaire de renk plus bas dans la liste, qui donne cette information prise à la meilleure source.

        1. (LGBT - Les utilisateurs de Facebook ne seront plus seulement limités à « homme » ou « femme » pour renseigner leur genre.)

      • epicure 15 février 2014 17:50

        Un troll ne commente pas les articles/discutions au quel il participe, il cherche juste à faire polémique notamment par des attaques ad hominem..
        Voilà une définition qui s’applique parfaitement à bernard59.

        Bref toujours les mêmes techniques pour les paranoïaques de la théorie du genre, aucune réflexion, que de la manipulation.


      • Pere Plexe Pere Plexe 15 février 2014 20:09

        Quand j’étais à l’école le genre était masculin ou féminin.
        Sans doute n’avez vous pas bien écouté.
        Certains mots ont les deux genres ou change de genre (quelle horreur) au pluriel : amour, délice , orgue,œuvre, enseigne, manœuvre, mémoire, manche, poste...


      • asterix asterix 16 février 2014 20:17

        Le Bernard là...
        Au lieu de nous emmerder avec ta masse de commentaires qui empêchent tout suivi , pourquoi n’écris-tu pas plutôt un article ? Avec tout le mal que tu dénonces chez l’autre, tu devrais bien trouver quelque chose à toi, non ?


      • Féraud 15 février 2014 10:37

        bernard 29 c’est du très bas niveau.Troll analphabète


        • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 15 février 2014 10:50

          j’ai essayé de lui dire...


        • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 15 février 2014 11:34

          Mais il m’a moinssé avec rage. smiley


        • bernard29 bernard29 15 février 2014 11:47

          aguerra,

           je ne moinsse, ni ne plusse d’ailleurs jamais rien. Même si je le voulais, je ne le pourrais pas, car une chose que je ne m’explique pas, c’est que je n’ai même pas les indications pour le faire sur les messages. ( je ne sais pas pourquoi !!). Je dois avoir un bug quelque part. j’aimerais le comprendre. mais c’est vrai que je suis analphabète..


        • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 15 février 2014 11:57

          Ah ? ça ne me regarde pas... Mais, lol, elle était facile, celle-là ! smiley
          Vous n’avez pas les boutons, mais vous avez donc des fans, soyez heureux.

          A propos des susdits , ils doivent être zappés par l’anti-pub de votre navigateur : Désactivez-les pour le site d’avox. (j’utilise adblock+ sur firefox c’est facile)

          Pourquoi tout-le monde écrit mon nom avec la guerre dedans... ça va savoir.


        • bernard29 bernard29 15 février 2014 11:58

          à Féraud ,

          c’est bien vous le remplaçant de Chalot qui répond à sa place, ( cette question a en effet déjà été résolue lors d’un précédent article) , et peut être êtes-vous l’auteur de l’article d’ailleurs. Donc votre intervention ne m’étonne pas..


        • Vipère Vipère 15 février 2014 12:29

          Analphabète ?

          Bernard29 se débrouille comme un chef, rien à redire, il s’exprime très bien.

          Les langues de vipère n’ont qu’ bien se tenir...


        • bernard29 bernard29 15 février 2014 13:07

          merci Vipère

          et doublement merci de m’avoir fait comprendre que Chalot était un membre ou un adepte de LGBT. Maintenant je fais doublement attention quand j’écris le patronyme de son collectif. J’avais la fâcheuse tendance à mettre un R à CHA.LOT, et c’est vrai que ça pouvait paraître un peu irrespectueux, même si ca n’ était pas intentionnel. En tant que Troll poli, je me corrige

           


        • epicure 15 février 2014 17:53

          Attaque ad hominem : attaquer la personne plutôt que de contredire les idées faute d’argument.
          Bravo bernard29 tu te poses comme troll en chef.

          Que Chalot soit LGBT n’enlève rien à la justesse des propos dans son article.
          Soit tu démontre en quoi il se trompe, soit tu prouve que c’est toi le troll.


        • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 15 février 2014 20:55

          Mais non... il l’a dit plus haut, lol,
          Chalot c’est moi.
          (mes excuses au vrai Chalot je n’y suis pour rien)

          D’ailleurs, Bébert, je n’ai pas défendu Chalot, mais sa consternation (oh pardon, cette thèse qui n’existe pas dans son article, va sans dire) et j’ai, ça oui, pris le contre-pied de vos allégations de trolling (là Chalot préfèrerait « trollage », c’est sur). Sur ce, je vous laisse et vous souhaite un bon dimanche loin de vos écrans.


        • foufouille foufouille 15 février 2014 10:55

          il faut rendre obligatoire la parité dans tous les métiers pour l’égalité : 50% de maçons doivent être des femmes.
           smiley
          pareil pour la prostitution


          • epicure 15 février 2014 17:55

            toujours aussi simplistes et stupides les arguments anti-égalité homme/femme.


          • Abraxas Abraxas 15 février 2014 20:52

            La réponse à tous ces débats à la con est simple, les hommes et les femmes sont ÉGAUX en dignité et en droit et COMPLÉMENTAIRES en termes de nature. Si on comprend le Yin et le Yang, principes véritablement universels, on comprend le rapport complémentaire homme/femme. C’est simple si on pense simplement, hors des catégories artificielles créées par le monde moderne. Lisez « Le règne de la quantité et les signes des temps » de René Guénon ou « Révolte contre le monde moderne » de Julius Evola et vous aurez l’esprit clair.


          • bluerage 15 février 2014 10:55

            Qui a dit que les gens qui sont contre la théorie du gender sont contre l’égalité homme-femme ? Vous mélangez tout mon pauvre Chalot, ça doit être un vrai bordel entre vos oreilles...


            • Pere Plexe Pere Plexe 15 février 2014 21:25

              C’est pourtant bien de ça qu’il est question...


            • Vipère Vipère 15 février 2014 11:07

              « Ce sont des éducateurs, femmes et hommes de terrain qui aujourd’hui, avec force et conviction font une mise au point salutaire. »

              « SALUTAIRE » c’est vite dit. Pourquoi voudriez -vous que la majorité se plie aux fantaisies d’une minorité, parce que le Parti Socialiste l’a décrété ?

              Le Parti Socialiste n’a plus d’avenir dans ce pays, et ses Lois et fantaisies non plus...


              • epicure 15 février 2014 17:58

                Oui pourquoi la majorité des français devraient se plier aux fantaisies sexistes d’une minorité réactionnaire parce que le vatican et les islamistes l’ont décrété ?.

                Vous êtes les représentant d’un passé révolu.


              • philouie 15 février 2014 18:04

                Sauf qu’en l’occurence la question qui se pose est exactement l’inverse.

                plutôt que de laisser les gens décider librement de l’éducation qu’ils donnent à leurs enfants et de la morale qu’il souhaite transmettre, il faut que ce soit des technocrates subventionnés (par le grand capital) qui impose ses vues.

                nous sommes libres , nous tenons à le demeurer.

                nous n’avons pas à devenir les jouets d’un ordre totalitaire et immoral.


              • Mendosa Mendosa 16 février 2014 00:18

                @philouie

                Qui vous empêche de décider de l’éducation que vous donnez à vos enfants et de la morale que vous souhaitez transmettre ?

                Si je veux dire à mon gosse chez moi que la terre est plate, je ne vois pas ce qui m’en empêche et si à l’école on lui dit que ce n’est pas le cas il choisira qui croire en son âme et conscience... c’est un être libre en devenir qui s’appartient à lui même.


              • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 16 février 2014 23:12

                 Et l’enfant dans tout cela ? Il doit être un jouet entre les mains, plus ou moins adroites, de leurs parents. Les enseignants changent souvent et c’est une garantie pour les enfants de ne pas avoir de maître à penser et de développer leurs facultés d’émancipation et de libre-choix. Hélas, les parents, le plus souvent de très bonne volonté, ne changent pas. Personnellement, j’ai grandi dans l’univers de la Comtesse de Ségur et ce n’est pas facile d’en sortir.


              • Vipère Vipère 15 février 2014 11:15

                Il y a des choses immuables dans ce monde et c’est très bien ainsi, cela participe à l’harmonie de la vie sur terre  :

                Le soleil se lève le matin, la lune apparaît le soir, les saisons se succèdent, les hommes et les femmes procréent... et ceux qui sont procréés, procréent à leur tour et ainsi de suite...

                Les anomalies aussi participent à l’équilibre fragile du monde, mais ne sauraient se situer sur le même plan.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès