Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Nos enfants sont trop fichés !

Nos enfants sont trop fichés !

A l’approche des élections municipales, l’alerte est une nouvelle fois donnée sur le fichage systématique et ses errements. Le président de la Cnil a édité un guide à l’attention des maires, en guise d’avertissement et des pétitions naissent comme la pétition « Nos enfants sont fichés, ne nous en fichons pas ».

Un guide pour mieux informer les maires d’un côté, une pétition pour les inciter à plus de contrôle et de prudence, le fichage systématique des écoliers continue de susciter l’émotion.

La Cnil alerte et fait de la pédagogie

A la faveur de l’approche des échéances électorales, la Cnil sensibilise les maires contre l’utilisation souvent "injustifiée" des fichiers, en éditant un guide de 76 pages destiné à aider les maires et conçu sur le principe de fiches pratiques. Guide téléchargeable sur le site www.cnil.fr.

La loi "informatique et libertés" de 1978, révisée en 2004, réglemente l’usage des fichiers, mais "les maires des petites et moyennes communes sont souvent déstabilisés en découvrant des problématiques qui leur avaient échappé", a expliqué le président de la Cnil Alex Türk à la presse.

Listes électorales, fichiers cadastraux, dispositifs de vidéosurveillance, systèmes biométriques, les collectivités multiplient les fichiers automatisés comportant des données personnelles. Cette profusion tend à banaliser l’usage du fichier informatique. Or, la loi n’autorise pas n’importe quoi. Parmi les exemples donnés par le guide de la Cnil est rappelé que l’accès à l’état civil n’est pas ouvert au tout-venant même à un généalogiste amateur. De même, la communication d’informations cadastrales doit se prémunir contre les utilisations à des fins commerciales.

La Cnil est pour le moment bienveillante envers les collectivités. Elle appuie surtout sur la touche "pédagogie". Elle détient pourtant de par la loi un pouvoir de contrôle et de sanction (cela va de la simple mise en demeure à des amendes de 300 000 euros), mais sa "une cible prioritaire" reste pour l’instant les entreprises et les grandes administrations.

"Nos enfants sont fichés, ne nous en fichons pas"

C’est le libellé d’une pétition nationale attachée à une initiative de la Ligue des droits de l’homme et signée par plusieurs autres organisations. La pétition est en ligne sur le site de la Ligue des droits de l’homme qui présente la démarche ainsi :

"Les élus, et donc les candidats aux municipales, ont de nombreuses possibilités d’expression pour s’opposer à la mise en place de ce fichier informatique qui veut ficher tous nos enfants. Sollicitez-les. C’est le moment.

Depuis quelques années, le nombre de fichiers informatiques est en constante augmentation dans notre pays. L’Education nationale n’a pas échappé à cette évolution dangereuse pour les libertés publiques notamment avec l’expérimentation de « base élèves » dans les écoles maternelles et primaires et l’évolution parallèle du fichier SCONET dans le secondaire. Dans ces fichiers, sont recueillies des données sensibles qui posent des problèmes liés à la protection de la vie privée d’autant plus que certains champs peuvent être accessibles aux maires, compte tenu de l’accroissement de leurs prérogatives par la loi dite « prévention de la délinquance ». Agissant au sein de divers collectifs locaux, de nombreux citoyens se sont déjà inquiétés des utilisations possibles de ces outils informatiques. A l’initiative de la Ligue des droits de l’homme, un certain nombre d’organisations (ndlr : énumérées sur le site) lancent une pétition nationale pour demander l’arrêt de l’expérimentation « base élèves » et la remise à plat de l’ensemble des dispositifs informatiques existants contenant des données relatives aux enfants afin que soient assurées les garanties nécessaires notamment aux parents et aux enseignants en termes de protection des libertés publiques."

Cette pétition, ouverte à d’autres organisations et à tous les citoyens, est sur le site de la Ligue des droits de l’homme.

Le site de la Ligue des droits de l’homme et la pétition.


Moyenne des avis sur cet article :  4.26/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • La Taverne des Poètes 5 février 2008 12:09

    Rappel de lien utile : "Big Brother bientôt dans toutes les cantines" :
    http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=34014
     


    • wesson wesson 5 février 2008 12:25

      Nos enfants sont trop fichés ?

      Les adultes le sont aussi, et depuis belle lurette.

      Tous les Français en âge de détenir une carte de paiement sont présent dans environ 400 fichiers, dans l’immense majorité totalement à leur insu.

      Et que le premier qui a réussi à exercer son droit d’accès et de rectification à ses données dans un fichier informatique lève le doigt... Moi personnellement, sur une trentaine de demande de suppression faite par courrier, je n’ai reçu aucun retour ni aucune réponse.

      Dès que j’ai acheté une voiture assez chère, Ferrari, Jaguar, Porsche, Mercedes, Audi, Hummer, Lexus, ... ils m’ont TOUS téléphoné personnellement et envoyé leur pub super chère et personnalisée à chaque fois, je n’ai jamais mis les pieds dans leur foutu boutique ! L’exemple vient du Gouvernement, c’est rien de moins que la préfecture qui leur a communiqué mes coordonnées !

       


      • (---.---.240.9) 5 février 2008 12:59

        la cnil ne sert à rien, elle n’a aucun pouvoir, aucune ressource.....et maintenant jout les béni oui oui avec le rapport olivienne........économisons donc de l’argent, et débarassons nous de ces fonctionnaires inutil


        • La Taverne des Poètes 5 février 2008 13:03

          Ne prenez pas Alex comme tête de Türk !

           


        • tSbeNjY tSbeNjY 5 février 2008 14:03

          On est trop fichés, c’est un fait, et tout un chacun doit en avoir conscience. C’est bien le rôle de la CNIL de limiter l’utilisation de ces fichiers et de valider leur contenu.

          Mais il est vrai que la CNIL a vu tant ses prérogatives que son budget se réduire comme peau de chagrin...

          Par contre, je ne vois pas ce que la LDH vient faire dedans. En quoi une pétition (qui sur internet ne vaut pas un clou) d’une organisation cryptocommuniste et droit de l’hommiste va faire avancer les choses ?

          Sans doute juste une tentative de pub de cette dernière, de récupération politique...

          Qu’on redonne donc du pouvoir à la CNIL, les vautours tournent déjà autour !


          • La Taverne des Poètes 5 février 2008 14:34

            Mon article n’est pas un appel à pétitionner. J’ai souhaité intégrer l’info sur la pétition existante à mon papier. C’est surtout l’initiative de la CNIL et les propos de son président qu’il m’intéressait de mettre en avant.

             


          • tSbeNjY tSbeNjY 5 février 2008 14:45

            Et c’est effectivement cette partie de votre article qui m’a interessé !


          • Sébastien Sébastien 5 février 2008 22:02

            Vous parlez des errements du fichage dans l’intro de votre article. De quels errements parlez-vous ? J’entends par la de savoir si ces donnees ont deja ete exploitees de maniere prejudiciable ? Y’a-t-il deja eu des derives ? Qui a acces a ces donnees ?

            J’ai lu le site de la petition et je trouve qu’il manque malheureusement d’information sur l’utilisation de ces donnees. Si ca sert aux inspecteurs de l’education nationale a cibler des profils "a risque" pour renforcer la prevention, c’est tres bien. Si ca sert a des inspecteurs de police, c’est lamentable.


            • tvargentine.com lerma 5 février 2008 22:24

              Décidement,votre vision de la société est vraiment réductrice

              Vous nous citez une organisation dirigé par un ex (?) communiste  qui prétend défendre "les droits de l’homme en France"  mais qui passe ces vacances chez des tirans despotiques en Afrique !

              Ensuite,nous voyons qu’un certain nombre d’organisation syndicale figure sur cette pétition dont les valises d’argent sale on rempli les caisses noires

              150 MILLIONS D’EUROS (rien que pour la CFDT !)

              L’ensemble de ces "associations" disposent d’un trésor de guerre supérieur au milliard d’euros !

              Et ils veulent ensuite nous donner des leçons de droit de l’homme ??

              L’informatique est un outil qui permet d’améliorer l’information mon povre ami du MODEM HS

               


              • Céline Ertalif Céline Ertalif 5 février 2008 22:33

                Bonjour,

                J’ai bien repéré ce document de la CNIL, mais je n’ai pas encore pris le temps de le scruter.

                Toutefois, je voudrais dire que les réactions que je lis et que j’entends me paraissent souvent peu convaincantes. L’un des problèmes fondamentaux dans cette affaire, c’est la responsabilité du gestionnaire des fichiers. Or de ce point de vue, l’Etat est d’une redoutable confusion, en particulier dans ses relations avec les collectivités locales.

                Les grands fichiers dont on parle : état-civil, INSEE, listes électorales, base élèves sont dans les mains des collectivités locales mais dans la compétence de l’Etat. Pour prendre le cas de base élèves par exemple, que notre commune a expérimenté, nous avons eu droit à une belle instabilité des cadres et des règles de saisie. En tous cas, ce n’est pas la commune qui a demandé à instruire la nationalité dont nous n’avons que faire... J’ai personnellement demandé au service concerné de ne pas instruire cette donnée et de m’informer immédiatement si cela nous était imposé. En revanche, nous avons besoin d’une base de données pour gérer nos services péri-scolaires et il est extrêmement difficile de faire comprendre aux services de l’Etat qu’un partenariat doit fonctionner dans les 2 sens, et qu’on ne peut nous demander d’instruire des données pour les aider et de nous empêcher d’introduire nos données par importation. L’une des grandes difficultés, c’est qu’il n’y aucune norme de structuration de bases de données : pour le plus grand bénéfice des entreprises privées d’informatique dont nos services publics in fine dépendent.

                La protection des données personnelles a aussi bon dos pour protéger des administrations attachées à leurs petits privilèges et résolument hostiles à la transparence. Le meilleur exemple de ce comportement est celui de Bercy dans le domaine des informations géographiques cadastrales. Cette administration a tenu auprès de nos collectivités locales un discours conservateur ahurissant pendant des années. Merci au GPS, à google maps et à quelques autres d’avoir contraint au déblocage.

                On manque aussi dans nos communes d’un fichier de population. Aussi étonnant que cela puisse paraître, et nos concitoyens sont souvent bien mal informés, nos communes ne disposent d’aucun fichier de population cohérent. Nous faisons plusieurs fichiers pour l’Etat, mais faute d’obligation de déclaration de résidence (ce qui existe chez de nombreux voisins européens) nous sommes contraints de bricoler en permanence pour avoir un outil basique dont on a besoin tout le temps.

                Ce que je veux surtout dire, c’est que les problèmes de cohérence dans l’organisation des pouvoirs publics, et la confusion permanente qui y règne diminue la confiance de nos concitoyens. En plus, ces craintes ne sont pas toutes injustifiées ! Il est légitime que les pouvoirs publics gèrent avec des moyens modernes et efficaces, où les bases de données jouent un rôle central, mais il faut savoir qui est responsable de quoi. Cette confusion des pouvoirs a des effets particulièrement désastreux dans le domaine de la sécurité informatique.


                • Forest Ent Forest Ent 5 février 2008 23:50

                  Article utile sur un sujet important.

                  Commentaire constructif et intéressant.


                • tvargentine.com lerma 5 février 2008 23:31

                  Je viens de mettre un article et esperons qu’il ne sera pas censuré,car franchement,quand on analyse bien ce sont toujours les mêmes qui diffusent et c’est vraiment pas normal

                  Esperons voir cette diffusion pour mercredi


                  • Gilles Gilles 10 février 2008 10:01

                    Lerma je suis allé voir ton article dans l’espace modération....j’ai voté "NON". Franchement, quel article creux, jamais il ne passera, pas par censure cette fois, mais bien par vacuité insondable. Je et reconnais eld roit de donenr tes opinions, mais essaies au moins d’être un tant soit peu innovant. Donc je réagis de suite à cet article qui ne sera jamais publié, telleemnt il est concon.

                    Article intitulé "La nouvelle politique industrielle de la France"......qui ne tourne apparemment qu’autours d’Alsthom

                    A lire Lerma, la désindustrialisation, le paupérisme rampant, la spéculation, tout ça c’est la faute de la gauche qui aurait sciemment coulé le pays ("Voila donc les erreurs stratégique de "ces visionnaires de gauche", de Michel Rocard à J Attali, Mr Delors, Mr Bérégovoy qui, lui, aura surtout développé les services financiers pour mettre la spéculation à la portée de tous, aux détriments des entreprises."

                    Mais heureusement, Grand Chef Sarko est là pour redynamiser le tout et sauver les petits porteurs avec sa politique industrielle innovante ("Encore Merci Monsieur le Président d’avoir sauvé ALSTHOM de la faillite et invitant les lecteurs à écouter un vrai plaidoyer pour une politique industrielle")

                    Le fait que ces politiques indutrielles communes à l’OCDE et que par exemple la GB de Tatcher a fait encoe plus fort dans la désindustrialisation, la spéculation et la pauvreté, importe peu Lerma. Aurait-il cet abruti disserter sur le suivisme, l’opportunisme et le manque d’idées de la gauche, oui, mais non, il lui faut diaboliser, comme son Chef. Tel Maitre, tel Lerma

                    Sauf que pauv’ cloche, Sarkozy ne veut-il pas apliquer le rapport Atali dans presque toute son inétégralité ? La gauche va t-elle boufer le Grand Sachem Sarko ?

                    Pour qui va tu voter ensuite si Sarko se gauchise ? Marine ? Naboléon (megret) ? Trouves toi un autre chef à qui lécher le fion, et vite.

                     

                     


                  • herope kayen 6 février 2008 00:49

                    Quelle est la réelle crédibilité de la CNIL ?

                    Je pense sincèrement : absolument aucune.

                    Que dire de leur position concernant internet entre autres, l’ AD N.....

                    Et de l’ A D N on retombe au flicage de nos chères têtes blondes qui sont évaluées dès l’âge de 3 ans... Quand on voit les dérives actuelles de nos gouvernants, ce n’est finalement qu’une suite logique dans le "cataloguage" des enfants pour tenter de voir quels adultes ils seront et éventuellement quels électeurs ? Une dangereuse dérive se fait à l’insu de tous.

                     

                     


                    • La Taverne des Poètes 6 février 2008 06:36

                      Autre lien utile : "La CNIL n’a plus les moyens nécessaires pour assurer sa mission" :

                      http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=27418

                       

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès