Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Nos nouvelles aventures champêtres

Nos nouvelles aventures champêtres

Les vendanges !

Vidéo à boire ici :

En direct de ma Segpa

P1020481.JPG

 

L'expérience désastreuse des fraises a semble-t-il porté ses fruits. Ce matin, pour la sortie vendanges, tous les élèves arrivent munis de l'autorisation parentale dument signée. Ils sont tous à l'heure à l'exception notable du héros de la sortie précédente que nous avions prévu de ne pas emmener pour l'ensemble de son œuvre (il arrivera en retard et balayera la cour). Une seule absente, bien malgré elle, avec sa jambe dans le plâtre !

P1020483.JPG

 

Nous décidons de laisser au collège deux élèves. L'une n'a pas encore apporté de justificatif d'assurance, le stage approche et ce document est obligatoire. Il faut parfois poser des gestes symboliques. Nous espérons qu'une matinée bloquée au collège la fera réfléchir … Depuis le temps qu'elle se moque de nos demandes, la voilà confrontée au principe de réalité.

 

P1020488.JPG

 

Le second est l'un de nos trublions de la cueillette des fraises. Depuis, il n'a pas cessé de jouer de la transgression. La nouvelle le met dans une rage folle. Il a acheté un pique nique pour l'occasion, c'est surtout ça qu'il ne digère pas. Il se permet deux ou trois insultes, un simple tic de langage chez lui. Ne pas l'avoir prévenu était délibéré. Il tombe des nues, lui qui est si persuadé d'avoir raison en toute occasion.

 

P1020491.JPG

 

Dans le bus, nous mesurons les effets de la double absence de deux de nos têtes brûlées. Le calme fait passer le groupe pour une classe ordinaire. Quel bonheur. Nous pouvons discuter sereinement avec les élèves. L'absence de deux énergumènes suffit à transformer tout le groupe. Mais comment faire pour que ces deux garçons puissent eux aussi, accéder à un comportement raisonnable ?P1020495.JPG

 

C'est vers neuf heures trente que nos vendangeurs d'occasion se retrouvent au pied des grappes de raisin. Pour l'occasion, l'association Argonne Plus a mobilisé une quinzaine de retraités, vignerons associés qui entretiennent à l'année un rang de vignes chacun. Ce sont des bénévoles qui vont encadrer les élèves pour que la récolte se fasse sérieusement.

P1020496.JPG

 

Les groupes se constituent. Deux élèves et un adulte par rang à vendanger. Les sécateurs en main, un seau par personne et des adultes qui circulent avec des cagettes pour vider les seaux. Une brume épaisse couvre les vignes, l'herbe est mouillée, il fait un peu frais. Bien vite les élèves sont trempés et certains ont froid. Qu'importe, ils travaillent efficacement sans incident.

JPEG - 181 ko

Nous changeons de parcelle. La première avait été joyeusement pillée par les étourneaux sansonnets. La récolte fut maigre. Pour la seconde récolte, le butin est bien plus conséquent. Par deux fois, le maître vigneron doit aller rechercher des cagettes. Il y a un travail fou. La fatigue et la lassitude commencent à se faire sentir. Les dos deviennent douloureux.

P1020501.JPG

Après deux heures sans anicroche, la tension se fait palpable entre quelques bénévoles et des jeunes qui se comportent comme ils en ont l'habitude. Non pas qu'ils se montrent désagréables mais ils usent du langage qui est le leur en tous lieux et en toutes circonstances. C'en est trop pour quelques anciens artisans, commerçants ou commerciaux qui sont parfaitement excédés.

P1020503.JPG

Leur premier mouvement est de reprocher aux deux enseignants de ne pas faire leur travail. Ce qui relève de l'éducation devrait par miracle cesser en notre présence. L'un d'eux demande à un mal-embouché s'il parle comme ça chez lui. Comment faire comprendre à ce brave personnage que, hélas, c'est le cas ?

P1020505.JPG

Le ton monte surtout entre un monsieur manifestement adepte de solutions extrêmes et deux gamins qui ne sont pas les plus terribles mais qui ont une énergie langagière à revendre. D'autres membres de l'encadrement exceptionnel, d'un tout autre bord politique, prennent la défense d'élèves qui objectivement ne méritent pas pareil esclandre. Nous devons calmer les uns et les autres et tenter d'expliquer à nos jeunes que leurs manières ne sont pas de celles qu'ils devraient avoir avec des adultes.

 

P1020506.JPG

 

Ce n'est rien. Il y a pourtant une vraie fracture sociale fondée sur le langage. Pas de motifs raciaux cette fois, c'est juste la langue vernaculaire de nos quartiers, la fréquence incroyable des expressions vulgaires ou simplement disgracieuses qui a mis le feu aux poudres. Il va falloir reprendre tranquillement ce problème en classe. Il est susceptible de déclencher une prise de conscience nécessaire avant le stage qui se profile au retour des vacances.

 

P1020507.JPG

La récolte a été bonne, le travail accompli avec cœur. Les élèves ont ramassé une tonne cinq de raisins : du cabernet franc sur deux parcelles d'un peu plus d'un hectare. Les élèves sont rentrés épuisés, trempés et heureux. C'est l'essentiel.

P1020479.JPG

Les trois bénévoles atrabilaires seront vite oubliés. Il ne faudra pourtant pas écarter cette rupture sérieuse et souvent rédhibitoire avec le monde réel. La langue est un enjeu. Ils n'ont pas encore compris que les adultes qui travaillent ne parlent pas comme eux. Pourvu qu'ils ne le découvrent pas à leurs dépens de manière douloureuse !

JPEG - 181 ko

Distinctionnement leur


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 27 octobre 2012 14:00

    c’etait paye ou gratos, le boulot ?


    • C'est Nabum C’est Nabum 27 octobre 2012 14:03

      foufouille


      Quelle question ?

      L’éducatif passe par le don.

      Nos sociétés crève de son mercantilisme, il faut savoir donner. Et rien n’est plus beau que le don de soi !

    • foufouille foufouille 27 octobre 2012 15:23

      donc le jus de raisin est gratuit et le vin aussi


    • L'enfoiré L’enfoiré 27 octobre 2012 15:54

      Là, Nabum, foufouille marque un point.

       smiley


    • L'enfoiré L’enfoiré 27 octobre 2012 15:58

      Savez-vous, Nabum, que parmi mes articles les plus lus, il y en a un qui frise le choc des idées : « Salaires en augmentation »

      Je me devais de vous le signaler tout de même. smiley

    • C'est Nabum C’est Nabum 27 octobre 2012 17:48

      Foufouille


      Ce sont des vignes qui sont gérées par une association qui finance des actions dans un quartier très difficile grâce au vin vendu.

      Vous pouvez passer vos commandes au lieu de faire du mauvais esprit !

    • C'est Nabum C’est Nabum 27 octobre 2012 17:49

      L’enfoiré


      Donnez moi un carton d’invitation !

    • foufouille foufouille 27 octobre 2012 20:07

      pas les moyens
      par ailleurs, tes eleves doivent logiquement ne pas avoir besoin d’aides, non plus


    • C'est Nabum C’est Nabum 27 octobre 2012 23:52

      foufouille 


      Bien sûr, ils ont comme vous la science infuse et savent tout faire sans qu’on ait besoin de leur apprendre ni de leur montrer !

    • foufouille foufouille 28 octobre 2012 11:15

      pour moi quand on travaille, on est paye, meme en nature


    • foufouille foufouille 28 octobre 2012 11:20

      "Une brume épaisse couvre les vignes, l’herbe est mouillée, il fait un peu frais. Bien vite les élèves sont trempés et certains ont froid. Qu’importe, ils travaillent efficacement sans incident."

      a mon epoque, le cire etait fourni
      il y avait un casse croute aussi, le matin


    • C'est Nabum C’est Nabum 28 octobre 2012 13:30

      Foufouille


      Nous ne sommes pas sur la même longueur d’onde.

    • Muriel74 Muriel74 29 octobre 2012 10:08

      Étymologiquement « troll » dériverait de « to trawl » qui signifie "pêcher au chalut ou à la traîne", c’est parfois payé, parfois gratos. Persévérence et patience, merci Nabum pour le partage


    • C'est Nabum C’est Nabum 29 octobre 2012 14:35

       Muriel74


      Merci de venir me défendre contre ces affreux pêcheur à la traîne !


    • joletaxi 27 octobre 2012 14:05

      Le ton monte surtout entre un monsieur manifestement adepte de solutions extrêmes et deux gamins qui ne sont pas les plus terribles mais qui ont une énergie langagière à revendre. D’autres membres de l’encadrement exceptionnel, d’un tout autre bord politique, prennent la défense d’élèves

      vous cherchiez des motifs à ces dérives ?
      j’ai connu le début de ce genre de déglingue,qui était incontestablement le fruit d’une certaine politique bien pensante.
      Il y a des gens qui sont accessibles à la raison.D’autres y seront toujours étrangers. ne pas vouloir admettre cela nous place dans des situations inextricables.

      Sinon, je suis assez heureux de savoir que votre dur métier consiste aussi à se promener dans les vignes,j’avais justement une taxe à acquitter, je vais le faire le coeur léger en pensant à vous


      • C'est Nabum C’est Nabum 27 octobre 2012 14:09

         joletaxi


        Puisque vous pensez que je promène, je vous en prie, réclamez une réduction d’impôt !

        • Yves Dornet 27 octobre 2012 15:54

          prochaine sortie aux champignons le jour de chasse... smiley


          • C'est Nabum C’est Nabum 27 octobre 2012 17:51

             Yves Dornet


            Pensez tout le mal que vous voulez, je sais ce que je fais et pourquoi je le fais.

            Regoignez ma hierarchie, il ne supporte pas ce type d’action

          • brieli67 27 octobre 2012 20:36

            vive le terroir !


            cartes surannées 

            y participaient des gosses - l’absence scolaire était règlée par des textes- 

            et si le maître était bien tolérant du prochain cochon, il aura un bon rôt !






            • brieli67 29 octobre 2012 12:04

              et en plus l’auteur qui me moinsse ! ( jusqu’à preuve du contraire)

              ben bravo !

              on n’a sûrement pas apprécié la photo de l’ermite-derviche de la Loire avec ses chapelets d’il y a 100 ans à peine.

              qu’importe quelle (r) évolution des troglos
              http://www.troglosduloir.com/
              aux barres bétonnées.

              Au cicérone ligurien : ze show must go on !!


            • C'est Nabum C’est Nabum 29 octobre 2012 14:36

              brieli67


              Je veux bien un rôt !

            • C'est Nabum C’est Nabum 29 octobre 2012 14:37

              brieli67


              Moi usez du moins jamais ! Je vous l’assure ... Parole de ligérien

            • exocet exocet 27 octobre 2012 22:52

              Bonjour, c’est Nabum, je me souviens que nous nous étions un peu étrillés au sujet de vos élèves....je dois cependant reconnaître que votre boulot vous tient à coeur et que vous semblez être un « enseignant de vocation », espèce si rare de nos jours.
              Je salue votre courage et votre dévouement, ce combat que vous menez pour que justement ces jeunes deviennent « insérables »....


              • C'est Nabum C’est Nabum 29 octobre 2012 14:40

                exocet


                Merci

                je ne fais pas qu’écire et je mène vraiment un combat quotidien contre la médiocrité, l’abandon de on institution et de mes collègues, contre la société qui méprise ce métier et pour des gamins qu’il ne faut pas jeter ainsi !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires