Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Nos trains sur la voie du côté obscur

Nos trains sur la voie du côté obscur

De nombreux travaux sont mis en oeuvre et sur le point d’aboutir, sur les réseaux de nos transports en commun. On parle de modernité de tous les côtés. Mais la modernité peut passer par plusieurs voies.

Samedi dernier, la Régie autonome des transports parisiens a inauguré la nouvelle ligne de tramway T3 (Porte d’Ivry - Pont du Garigliano). Cette inauguration fait suite à celle d’une autre ligne (T4 : Aulnay-sous-Bois/Bondy les 18 et 19 novembre), et précède le prolongement de la fameuse ligne 14, Météor (la station Olympiades sera mise en service en mars prochain). La SNCF n’est pas en reste, puisqu’on y prépare l’ouverture du TGV-Est le 10 juin 2007. De même, partout dans Paris, des stations sont en chantier de rénovation pour qu’y soient changés l’éclairage ou le matériel. La modernité est là, partout, autour de nos trains.

"Attentifs, ensemble !" : lorsque j’entends ces messages, je ne peux m’empêcher de penser à ces films de science-fiction où des voix mielleuses font les annonces du pire des régimes. Elle n’est pas magnifique, cette voix de la RATP, qui vous annonce que n’importe quand, vous pouvez vous faire fouiller, ou que vos bagages peuvent être détruits si vous les abandonnez ? Évidemment tout cela n’est pas mis en pratique aussi sévèrement, mais le simple fait de l’annoncer fait froid dans le dos. Si c’est là la voix de la modernité...

Et que penser de ce pass Navigo, cette petite carte munie d’une puce RFID, qui permet une lecture à distance ? Que penser des fichiers que la RATP garde sur ses voyageurs, enregistrant tous leurs passages en stations ? L’usage qui en est fait est certainement pour notre confort, les statistiques permettant d’améliorer le service. Mais peut-on vraiment croire que les systèmes informatiques de la RATP soient inviolables, et accessibles uniquement à des personnes dignes de confiance ? Et alors qu’il est si simple de fabriquer un lecteur de RFID, combien de temps s’écoulera avant que le système ne soit piraté ? Que dire de toutes ces caméras de surveillance, disposées par milliers dans la capitale, dans les stations et dans les bus, épiant sous tous les angles le passage de tous les voyageurs anonymes et confiants, qui ne se doutent pas qu’on les observe ? Il ne faut pas oublier tous ces agents de sécurité, policiers et militaires, armés de chiens comme de fusils mitrailleurs, qui arpentent toutes les gares de France, le doigt sur la gachette. Ils sont là pour nous rassurer, bien sûr, mais la présence d’armes à feu a toujours été pour moi avant tout une source d’inquiétude.

Pourtant à la RATP, comme à la SNCF, la voie de la modernité passe par là. Pas par un service de trains et de métros continu toute la nuit, pas par des transports fiables et rapides en banlieue. Elle passe par la surveillance et par le contrôle. Elle passe par la sécurité avant tout. Quand j’entends leurs dirigeants se congratuler pour leur réussite moderne, je ne peux que m’interroger. Bravo pour avoir réussi à rallonger le service du métro d’une heure par semaine ! Bravo pour avoir rajouté sept lignes de Noctilien (bus de nuit) en région parisienne ! Mais est-ce que ces améliorations suffisent ? Il reste tant à faire pour rendre ces transports fiables, quand le RER rencontre des problèmes presque quotidiennement. Il est difficile d’avoir confiance, quand on ne peut pas prévoir le temps qu’on va mettre pour aller d’un point à un autre, parce que les trains sont bloqués, ou que les bus, trop pleins, ne s’arrêtent pas. Bravo pour réussir à engranger des profits pour la SNCF ! Mais pour un service public, cela ne signfie-t-il pas que les billets sont trop chers ? On a du mal à penser, par les temps qui courent, que la politique de la SNCF soit toujours une politique de service public. Et bravo pour la surveillance ?

Je ne nie pas les améliorations de ces entreprises dans certains domaines. Mais cette vision obscure de la modernité sans progrès me laisse perplexe. Quel est le prix de la sécurité ? Les dirigeants des sociétés de transports semblent, eux, avoir trouvé la réponse. Il vaudrait peut-être mieux pourtant ne pas aller trop vite en besogne, et se souvenir qu’il est toujours plus aisé d’emprunter la voie du côté obscur de la modernité.


Moyenne des avis sur cet article :  3.82/5   (61 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • contribuableexcédé (---.---.171.229) 29 décembre 2006 12:27

    Cet article ne mérite aucun commentaire


    • Romain (---.---.10.200) 29 décembre 2006 12:29

      « Quel est le prix de la sécurité ? »

      La liberté.


      • (---.---.229.236) 29 décembre 2006 12:34

        En Irak, ils sont libreS, donc.


      • Nicolas (---.---.38.148) 30 décembre 2006 08:47

        Je cite Benjamin Franklin « Any society that would give up a little liberty to gain a little security will deserve neither and lose both. » et pour les non anglophones « Une société qui sacrifie un peu de liberté pour gagner un peu de sécurité ne merite ni l’une ni l’autre et perd les deux. »


      • (---.---.229.236) 31 décembre 2006 09:49

        «  »Une société qui sacrifie un peu de liberté pour gagner un peu de sécurité ne merite ni l’une ni l’autre et perd les deux.«  »

        Oui ! Mort à la sécurité social et à toute ces conneries, et vive la Liberté !!


      • Sylvain Le Bon Sylvain Le Bon 31 décembre 2006 12:42

        L’important c’est bien de trouver le juste compromis entre sécurité et livberté.

        Je ne peux pas me résoudre à penser que placer des caméras partout dans les lieux publics soit vraiment le bon compromis. D’autant qu’il faut être naïf pour penser qu’elles sont une garantie absolue de sécurité.


      • (---.---.229.236) 29 décembre 2006 12:30

        L’important, c’est, comme l’a voulu le peuple français le 29 mai, de privatiser la SNCF. Le plus rappidement sera le mieux.


        • dionysos 29 décembre 2006 14:54

          La SNCF fait des benefices ? Elle coute au contribuable 1/2 credit lyonnais chaque année... Les billets de train sont trop chers ? Seuls les cons comme moi paient plein tarif,y’a des reducs pour les jeunes, les vieux les chomeurs, les familles nombreuses les homos etc. C’est ça le progrès.


          • Nicolas (---.---.38.148) 30 décembre 2006 08:48

            Ca ne serait pas plutot la regie qui s’occupe des voie ferrées qui serait deficitaire ?


          • (---.---.15.35) 30 décembre 2006 12:27

            Le groupe sncf a fait en 2005 1,3 milliards d’euros de bénéfices. Le bénéfice prévu pour 2006 est supérieur. Certaines entreprises du groupe sont effectivement déficitaires, comme le fret et RFF.


          • excédé par les cons (---.---.209.72) 31 décembre 2006 05:16

            Ben y a qu’a instaurer une réduction pour les cons ! content ?


          • (---.---.229.236) 31 décembre 2006 09:48

            « Le groupe sncf a fait en 2005 1,3 milliards d’euros de bénéfices. »

            Aprés avoir bouffé 50 milliards de subvention, quel exploit !

            Bon, on a tous compris que ces bénéfices sont totalements bidons, et la SNCF en faillite virtuelle.


          • Sylvain Le Bon Sylvain Le Bon 31 décembre 2006 12:50

            50 milliards de subvention ?? La réponse officielle :

            http://www.entreprise-sncf.com/communiq/hoax.html

            Après, c’est sûr, peut-être qu’on nous ment, que les chiffres sont inventés... Mais là, faut faire une enquête alors...


          • mclerc 12 janvier 2007 22:17

            Il faut être parano pour affirmer de telles choses. Non, je ne crains pas que quelqu’un fouille ma vie privée : elle est claire comme de l’eau de roche. Non, je ne crains pas que mes déplacements puissent être fichés : ça m’en touche une sans faire bouger l’autre comme aime à le dire M. Chirac. En un mot comme en cent, je n’ai rien à cacher. Alors, si le savoir peut intéresser quelqu’un, grand bien lui fasse !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès