Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Nos vieux : prendre 90%, c’est normal ou c’est confiscatoire (...)

Nos vieux : prendre 90%, c’est normal ou c’est confiscatoire ?

Je les entends encore, nos si charmants hommes politiques de tout bord, s’insurger contre ces terribles 75% confiscatoires que l’Etat voudrait prendre aux très riches au nom d’une certaine justice sociale.

Je les vois encore, ces gens d’un cynisme écœurant, qui défendre ce „sacro-saint” principe républicain de l’égalité devant la loi, et qui celui non moins sacro-saint du droit à disposer librement de ses biens et revenus propres.

Et je me demande : c’est ça que nous élisons ? C’est ça qui nous représente ?

Et nos vieux, mesdames et messieurs les prétendus représentants et défenseurs de la République, vous en faites quoi ? Ou plutôt : vous vous les mettez où ???

Récemment tout le monde s’est coalisé pour faire la peau de ce directeur d’une maison de retraite située dans la banlieue huppée de Paris. Honte a lui qui avait renvoyé une grand-mère car elle avait une dette inacceptable, car ses revenus ne couvraient pas le coût de sa présence, et parce que ni sa famille ni notre justice ne s’étaient montrées capables de régler ce problème.

La Loi qui régit les maisons de retraite (pompeusement appelées Etablissements Hospitaliers pour Personnes Agées Dépendantes ou EHPAD), est une véritable usine à gaz. Oh, bien entendu elle s’attache à encadrer et définir les droits des pensionnaires, elle parle de projets d’établissement, de surface minimum, de dignité, d’horaires, bref les jolis mots et les poncifs n’y manquent pas.

(Voir ce lien

http://legifrance.gouv.fr/affichTexte.do ;jsessionid=5BA6BE3D23D42A059890F785ADF75CB5.tpdjo14v_1?cidTexte=JORFTEXT000000215460&categorieLien=id )

Mais le concret c’est : que font ces établissements, au nom de la Loi, avec les retraites de nos vieux ?

Si vous bénéficiez de l'aide sociale pour votre hébergement en maison de retraite ou en long séjour, vos ressources sont prélevées à hauteur de 90 %.

Un minimum d'argent de poche légal mensuel, correspondant à 1 % du montant annuel du minimum vieillesse, augmenté d'un montant mensuel d'argent de poche extra-légal de 6,10 euros, vous est garanti et laissé à votre disposition, quel que soit le montant de vos revenus.
Si vous êtes hébergé en foyer logement, le prélèvement sur vos revenus est effectué au-delà d'un certain seuil, correspondant au montant du minimum vieillesse, augmenté du montant de l'argent de poche extra-légal de 6,10 euros.


Vos enfants et petits-enfants sont tenus de participer à vos frais d'hébergement au titre de leur obligation alimentaire. Leur contribution est fixée en fonction de leurs revenus et de la composition de leur foyer.

(voir lien : http://www.paris.fr/pratique/maisons-de-retraite-ehpad-foyers/aides-financieres-en-etablissement/aide-sociale-a-l-hebergement-des-personnes-agees/rub_8462_stand_48761_port_19754 )

Concrètement, le coût de votre part à payer sera lié aux revenus de l'obligé alimentaire. Sont obligés alimentaires seulement les parents envers leurs enfants et réciproquement (ainsi que les grands parents et réciproquement). Le coût d'une maison de retraite varie d'une région à l'autre, d’un département à l’autre, d’un statut à l’autre (public, privé habilité). Une part sera abondée par la retraite de la personne, moins l'argent de poche (minimum annuel 1% du montant du minimum vieillesse), ce qui fait qu’on peut prendre sans vergogne 90% du montant de la retraite de cette personne !

Dans le cas où la personne ne dispose pas de revenus suffisants, il est fait appel aux obligés alimentaires dont une part de leurs revenus, s'ils le permettent, viendra en complément. Cette disposition ne s’applique pas aux exilés fiscaux ! S'il n'y a pas d'obligé alimentaire solvable, le département (Conseil général) prend en charge le solde manquant. S'il s'agit de maison de retraite privée, soit la famille s’organise avant le placement, soit la personne peut ne pas être acceptée faute de moyens financiers. 

Sur ce dispositif, on ne peut que se demander si l’évolution de notre société, qui a transformé la sacro-sainte notion de devoir familial en principe de droit individuel, n’a pas une sacrée responsabilité dans cette déchéance de la solidarité et de l’égalité républicaine. La famille nucléaire est venue remplacer celle „traditionnelle” avec ses nouveaux droits, us et coutumes.

 Et pour ceux qui ont visité des EHPAD, combien correspondent aux normes suivantes établies par la Loi de référence 2002-2 du 2 janvier 2002 et toujours pas respectées malgré une obligation de mise aux normes fixée au 31/12/2006 :

„Les recommandations relatives aux constructions neuves ou concernant les établissements nécessitant une rénovation lourde : La conception de l'espace privatif doit s'apparenter à celle d'un logement afin de conforter l'identité et la sociabilité du résident. Il comprendra toujours un cabinet de toilette intégré (douche, lavabo, sanitaires) et pourra être doté d'une kitchenette.

Il est recommandé que la surface minimale atteigne :

-18 à 22 mètres carrés, lorsqu'il s'agit d'un logement individuel adapté à l'état de la personne ;

-30 à 35 mètres carrés, lorsqu'il s'agit d'un logement pour deux personnes : l'espace privatif devant être adapté à l'accueil d'un couple ou de deux personnes âgées ne souhaitant pas vivre seules.”

Et combien ont été informés de cet article de la même loi ?

 Article 9

L'article L. 311-5 du code de l'action sociale et des familles est ainsi rédigé :
« Art. L. 311-5. - Toute personne prise en charge par un établissement ou un service social ou médico-social ou son représentant légal peut faire appel, en vue de l'aider à faire valoir ses droits, à une personne qualifiée qu'elle choisit sur une liste établie conjointement par le représentant de l'Etat dans le département et le président du conseil général après avis de la commission départementale consultative mentionnée à l'article L. 312-5. La personne qualifiée rend compte de ses interventions aux autorités chargées du contrôle des établissements ou services concernés, à l'intéressé ou à son représentant légal dans des conditions fixées par décret en Conseil d'Etat. »

Les vieux, combien de divisions ? (emprunté à Josef Staline)

Alors nos hommes politiques de tout bord, au lieu de défendre ou enterrer qui Depardieu, qui Tsonga, qui le Roi de Naples ou le Pape du mariage pour on ne sait plus qui, devraient se mettre un peu plus sérieusement au travail et gérer cette situation honteuse d’un impôt confiscatoire, celui qui prend 90% des revenus de gens qui ont travaillé toute leur vie pour avoir le droit à une retraite !

Mais il est vrai qu’eux s’en balancent, avec leurs mandats multiples et leurs indemnités à vie, ce n’est pas un sujet prioritaire !

Et puis piquer 90% un grabataire, ce n’est pas grave, il ne saurait pas quoi en faire, et il ne vote plus !

 Pour ceux qui sont touchés dans leur famille par cette situation, ou qui vont bientôt l’être, je vous recommande cette association :

VEDIBE (Vieillir dans la Dignité et le Bien-Être)

Marie-Thérèse ARGENSON - Présidente

13, rue de la Roue - 92190 MEUDON

Tél : 01 45 34 35 51

Association affiliée à la FNAPAEF www.fnapaef.fr

A noter : La photo jointe est un pansement „professionnel” dont a bénéficié ma mère, placée en maison de retraite, et qui a la chance de n’être taxée qu’à 80% du montant de sa retraite. Je me demande comment aurait été fait ce pansement si sa retraite n’avait pas été suffisante !


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (48 votes)




Réagissez à l'article

81 réactions à cet article    


  • Ariane Walter Ariane Walter 29 janvier 2013 11:26

    Article puissant qui fait mal au coeur. 

    En ce qui me concerne, ma mère est restée seize ans chez moi avant sa mort.

    C’est un désespoir notre époque. 
    ma grand-mère est aussi morte chez nous. 

    Mais on peut tjrs nous rappeler la ballade de Naramaya où les vieux étaient donnés à manger aux loups...

    Et tu ne parles pas de ceux qui sont les tuteurs et piquent tout le blé ou vont ds les maisons de retraite pour faire voter les vieux !

    • Gérard Luçon Gérard Luçon 29 janvier 2013 11:34

      @Ariane, merci ! Personnellement j’ai eu du mal a le rediger, et je sens que j’aurai pu mieux faire d’autant plus que les exemples ne manquent pas pour valider ta derniere phrase ! mais je voulais surtout montrer cette honte et ce cynisme qui consistent de la part de l’Etat et des associations habilitees a ranconner des gens du « 4eme age  », sans vergogne !


    • foufouille foufouille 29 janvier 2013 12:33

      l’ideal est bien sur d’avoir assez de place pour heberger ses vieux
      si ils sont supportables ............


    • miha 29 janvier 2013 11:46

      Merci pour cet article.

      Comme dit Ariane, les vieux votent encore : les candidats vont les voir et, le jour des élections, certains viennent les chercher pour les transporter jusqu’au bureau de vote : le cynisme n’a pas de limites.


      • slave1802 slave1802 29 janvier 2013 12:05

        vous faites un constat affligeant mais que proposez-vous comme solution ?


        • Ruut Ruut 29 janvier 2013 14:50

          Et pourquoi pas des maisons de retraites publiques gratuites ?


        • jpm jpm 29 janvier 2013 18:25

          Par ce qu´une maison de retraite publique de qualité a un cout et qu´il est normal que les bénéficiaires payent en fonction de leurs moyens.


        • BOBW BOBW 29 janvier 2013 21:21

          @ Ruut : pour Madame Bettencourt, Parisot, Mr Woerth, et Messieurs les ministres, sénateurs et députés ?? smiley


        • voxagora voxagora 29 janvier 2013 12:34

          Merci pour cet article, et d’autant plus s’il vous a coûté.


          Merci de rappeler que les hommes et les femmes que nous sommes vieillirons, et ceux que nous côtoyons chaque jour, de prés ou de loin, vieilliront.
          Qu’ils rapportent en réalité beaucoup plus qu’ils ne coûtent, car il ne s’agit que de transfert de fonds, 
          de qui à qui, c’est une première question, 
          et ce que subissent pour cela ces femmes et ces hommes, en est une deuxième.

          • kalagan75 29 janvier 2013 12:39

            non seulement tout le monde doit partir en retraite anticipée mais maintenant c’est également à la collectivité de financer les séjours en maison de retraite ...


            • ecolittoral ecolittoral 29 janvier 2013 13:05

              Une boîte pour les vieux + une boîte pour les chômeurs + une boîte pour les RSA + une boîte pour les femmes - une boîte pour les hommes + une boîte Sécu + une boîte CMU + une nouvelle boîte à cause du divorce... 

              De moins en moins de travail avec toutes ces boîtes qui ferment. 
              Chacun dans sa case, que des boîtes ou des cases sur la bonne étagère. Rangées par priorité du moment.

              De plus en plus de temps « à tuer ». D’un côté les longues journée à attendre les réponses aux CV, de l’autre des vieux qui aimeraient bien mais qui sont enfermé dans leur boîte.
              Ces vieux qui revivent quand ils sont en contact avec des « petits ». Ces petits qui apprécient les papis et mamies...surtout s’il y a des gâteaux.

              C’est si chère que ça d’organiser la société humainement ? C’est si compliquer de faire cohabiter des générations ? Doit on encore « médicaliser » pour rendre plus chère et pomper les ressources des uns et des autres ?
              Mon grand père veuf vivait seul et d’autres aussi. On passait les voir pour subvenir à leurs besoin. Pas de BAC+2 en sciences sociales. Qu’un peut de temps « à tuer ».
              Beaucoup de conseils et de sagesse du temps ou les vieux n’étaient pas déclassés et rangés dans leur boîte.
              Ils mourraient d’un « arrêt du coeur », dans leur lit, ou à l’hôpital(public) quand c’était vraiment la fin.
              Chacun dans sa boîte, sur la bonne étagère. Une boîte « centre de loisirs » pour les gamins.
              Une boîte psy pour les adultes. Une boîte crise pour tout le monde.

              « Et puis y a la toute vielle, qu’en fini pas d’vibrer et qu’on attend qu’elle crève, vu qu’cest elle qu’a l’oseille, et qu’on écoute même pas c’que ses pauves mains racontent ».

              Vol de l’oseille et plus personne pour écouter en attendant la longue boîte.


              • Gérard Luçon Gérard Luçon 29 janvier 2013 13:41

                merci pour le rappel de cette superbe chanson de Jacques Brel .. ces gens la !

                je pense qu’au lieu de nous pomper 1% par ci, 2% par la pour des motifs INTEGRALEMENT lies a l’incompetence de nos dirigeants en matiere economique et des grands « pontes » du FMI tout aussi cretins en matiere de croissance et de recession, mais dont les « salaires » sont assures (A VIE !!), ce serait nettement mieux d’avoir un systeme qui gere integralement « nos vieux » des lors qu’ils ne sont plus en situation d’autonomie, et qui en meme temps les protege.

                 Soit nous sommes familialement (individuellement) capables de nous en occuper, ce qui est devenu extremement rare et laisse aussi place a de graves debordements sur la gestion des biens de ces anciens, dans ce cas un dispositif de controle est indispensable.

                Soit certaines de nos familles n’ont pas cette capacite (ces moyens) et c’est alors une charge (une dette) de la societe. Je ne peux pas admettre que des gens qui ont trime toute leur vie finissent eponges par des systemes qui de fait recuperent de maniere quasi integrale leurs retraites.

                Ce samedi sur une des Tv francaises ont nous montrait un couple de « vieux », respectivement 83 et 84 ans, vivant avec 380 euros par mois. Enlevez la taxe fonciere, la taxe d’habitation (s’ils ne sont pas exoneres), l’assurance maison, gaz eau electricite fuel charbon bois ... bref ils expliquaient qu’heureusement ils ont leur jardin et quelques animaux qu’ils vendent au marche .. quelle belle vie et quelle belle vitrine que notre societe actuelle !

                et en face des abrutis nous scandent 75% c’est confiscatoire ! Qu’ils s’ocupent un peu de ce probleme qui a mon avis releve plutot du scandale, au lieu de nous jouer quelques milliers d’amendements contre le mariage pour tous, histoire de montrer qu’ils sont au moins capables de quelque chose, a savoir faire semblant d’etre utiles !


              • foufouille foufouille 29 janvier 2013 15:14

                l’ASPA est plus elevee
                vu leur age, ils sont exoneres de taxe


              • Gérard Luçon Gérard Luçon 29 janvier 2013 16:29

                @foufouille .... TOTALEMENT FAUX, il est vrai que des derogations peuvent etre accordees en fonction de l’age ... sous reserve de ne pas depasser un revenu minimum (il sufit de lire en entier les avis d’imposition pour le foncier et l’habitation). De plus si « ton » grabataire a garde sa maison , meme s’il n’y vit plus, et meme s’il est domicilie a la maison de retraite, du moment qu’il y a des meubles il paye et le foncier et l’habitation.


              • foufouille foufouille 29 janvier 2013 16:46

                non, c’est vrai
                c’est certainement pas automatique partout
                par contre une ASPA couple est plus eleve que 380€
                soit ils ont des revenus supplementaires, capitaux, etc, soit c’est bidon

                un peu comme les ex futur boulangers de TF1 et leur « petite » retraite de 1000€
                100 000 en cash


              • sleeping-zombie 29 janvier 2013 15:15

                Prendre 90% des revenus à un grabataire, c’est mal ?

                Tu oublies juste de préciser que ton grabataire gagne 800€ par mois et que l’hébergement en EHPAD coute 1500€...


                • Gérard Luçon Gérard Luçon 29 janvier 2013 16:24

                  mon grabataire ? allons, apprends a lire !


                • sleeping-zombie 29 janvier 2013 18:38

                  Je sais lire merci.

                  Tu n’expliques tout simplement pas l’ensemble des coûts d’une Ehpad, ni les mets en parallèle avec la quasi-misère que représente les 90% de retraite du résident moyen.


                • Gérard Luçon Gérard Luçon 29 janvier 2013 18:48

                  si tu sais lire c’est bien, cela peut te permettre aussi de relire ce que j’ai ecrit, et notamment sur les fameux 90% (plafond de ce que la MdR a le droit de prendre sur une retraite),

                  sur ton exemple d’une EHPAD a 1500 euros (ce qui est actuellement une des moins cheres), ce montant represente la moyenne actuelle de la retraite pour les hommes, pour les femmes elle est de 750 euros mensuels. Donc les familles doivent « abonder » pour preserver les 10% qualifies « d’argent de poche » ou de « besoins personnels incompressibles ».

                  Par ailleurs une personne qui touche comme retraite 1.500 euros mensuels aura un « rabais » de 10% du montant annuel du cout de la MdR dans sa declaration d’impot, elle ne sera pas imposable au titre des revenus mais elle depassera le plafond pour les taxes locales, donc elle devra les payer


                • sleeping-zombie 29 janvier 2013 21:19

                  Je ne connais pas les détails coté utilisateur, mais plutôt coté gestionnaire (pas de toutes les Ehpad, j’en conviens) mais je pense avoir une meilleure idée du « comment » et « pourquoi » que beaucoup de monde.

                  Toutes les réactions que j’ai pu lire après « l’affaire de la petite vieille expulsée » témoignent d’une grande méconnaissance du public du fonctionnement d’une EHPAD.

                  Alors j’aimerai rappeler quelques faits de base :

                  -les résidents sont rarement solvables, beaucoup sont au minimum sociaux. Beaucoup n’ont pas de famille non plus.
                  -les couts liés à toute la structure médicalisée et les contraintes sanitaires sont énormes.
                  -a cause de ça, une Ehpad ne peut quasiment pas arriver à l’équilibre financier sans aide extérieure, et si elle y arrive, elle ne peut même pas recruter à sa guise, il faut une autorisation de la DASS. Qui n’a pas à motiver ses décisions.
                  -Par ailleurs, le D de EHPAD signifiant Dépendant, la plupart des résidents sont en fin de vie, beaucoup étant incapable de gérer le moindre argent (Alzheimer ou autre).

                  En mettant tout ça bout à bout, non, ça ne me choque pas que 90% des revenus soient pris par la structure. Laquelle structure s’occupe de l’hébergement, l’intégralité des repas, les soins, les petits a-coté (comme le coiffeur et tout ça). Un coup total de 1500-2000€ par résidant, à comparer à 90% d’une retraite... la différence étant CADEAU au résidant. (Ca vient de la poche du département la plupart du temps).

                  J’ai exprimé le fond de ma pensée, si après ça on n’est pas d’accord... ben tant pis.


                • eugène wermelinger eugène wermelinger 29 janvier 2013 16:08

                  Pour Actias :
                   Bonjour à toutes et tous,

                  >

                  > Vous allez recevoir une lettre de François Hollande pour vous expliquer l’avantage du vote des étrangers ...

                  > …Tout ce cirque, pour obtenir à un moment donné la majorité des 3/5 ième au Sénat et confirmer la loi sur le droit de vote aux étrangers sans passer par un référendum qui serait lui, un succès écrasant de rejet !!!

                  >

                  > Personne en France ne veut de cette loi, sauf l’ensemble des journaleux et bobos bien pensants vendus aux ‘’vertus’’ bienfaisantes du vert étendard !!!!!.....

                  > S’il vous plait, respectez cette consigne !!!

                  >

                  > Merci, merci encore de prendre quelques minutes pour transmettre à tous vos contacts.

                  > La lettre de François HOLLANDE arrivera prochainement dans nos boîtes.

                  > Cette lettre doit être renvoyée sans l’ouvrir ;

                  > 16 860 685 enveloppes, qui lui reviennent, ça fait désordre !

                  >
                  > > > 

                  > La procédure est simple : Retour à l’expéditeur

                  > 1/ Ne pas ouvrir le courrier

                  > 2/ Inscrire en toutes lettres : RETOUR à L’EXPEDITEUR

                  > 3/ Déposez votre lettre, sans affranchissement supplémentaire , à la poste qui se chargera de la retourner à l’envoyeur

                  > 4/ Pour un franc succès, faites passer le message autour de vous, par téléphone, e-mail, internet, etc.

                  > 5/ Inutile de motiver votre renvoi, Il comprendra...

                  >

                  > Faites suivre… Si vous voulez continuer à vivre en FRANCE !!!

                  >

                   


                • Gérard Luçon Gérard Luçon 29 janvier 2013 16:32

                  @eugene .. manifestement Alzheimer vous a atteint fortement, au point de vous tromper de sujet !


                • eugène wermelinger eugène wermelinger 29 janvier 2013 16:43

                  Merci Gégé pour ce juste diagnostic.
                  Pour les autres : veuillez déplier mon commentaire censuré par Gégé.


                • Gérard Luçon Gérard Luçon 29 janvier 2013 17:32

                  Allons Eugene, tout de suite les gros mots !

                  Ton commentaire n’est pas censure, il est replie, donc il reste accessible ! Chacun peut le deplier et le lire, sans aucun probleme.

                  Au lieu de faire du hors sujet et fonctionner comme un Bernard l’hermite tu prends ton courage a 2 mains et tu fais un vrai article sur un sujet qui est un vrai sujet, le droit de vote des uns et des autres ... et je donnerai alors mon avis sur « ton » article


                • eugène wermelinger eugène wermelinger 29 janvier 2013 21:09

                  Cher Gégé, collègue en écriture,
                  tu (ou vous) peux trouver la liste de la douzaine d’articles de mon cru en cliquant sur « mes articles » sous mon nom.
                  Bonne lecture.


                • Gérard Luçon Gérard Luçon 30 janvier 2013 06:35

                  @eugene, j’ai regarde avant de te repondre sur le Bernard l’Hermite pour voir si tu avais deja fait un article sur le sujet que tu as « insere » 


                • alinea Alinea 29 janvier 2013 16:34

                  Que les vieux prennent une grosse partie de leur retraite pour être logés, nourris et soignés, quand ils sont dépendants, pourquoi pas ? À condition qu’ils soient bien logés, bien nourris, bien soignés, bien entourés ! Des maisons publiques qui se donnent les moyens et non des boîtes privées qui, si elles ne font pas d’abus de faiblesse, sont en sous-effectif, font trimer le personnel qui n’a plus le temps de faire manger, promener ou faire la lecture aux anciens !
                  Toujours le capital qu’il faut nourrir avant tout : la honte est là ; mais c’est dans tous les domaines !
                  Il y a bien une Éducation Nationale pour les jeunes, pourquoi pas une Aide aux Personnes âgées, qui l’ont bien méritée ! les petits subsides que distribue l’ A P A justement, le dégrèvement d’impôts, c’est très bien ! Mais cela ne garantie pas le bien-être !!
                  Les services publics sont, me dit-on, en voie de privatisation ; quand nous serons vieux, ce sera pire sûrement !


                  • sleeping-zombie 29 janvier 2013 18:42

                    Le recrutement au sein des Ehpad est soumis à l’approbation de la DDASS. Le sous-effectif dans nos maisons de retraite est au moins autant une décision politique qu’économique.
                    Et par politique, je n’entends pas politique partisane, puisque les alternances ne changent rien à ce niveau là.


                  • Gérard Luçon Gérard Luçon 30 janvier 2013 06:38

                    @Alinea, exact ... malheureusement c’est la notion elle-meme de service public qui est niee par nos gouvernants et par l’UE


                  • lulupipistrelle 29 janvier 2013 16:40

                    C’est au citoyen(ne)s de s’organiser... Vive ces vieilles dames très dignes :



                    • foufouille foufouille 29 janvier 2013 16:49

                      "Si vous êtes hébergé dans une maison de retraite ou un établissement de soins de longue durée, vous continuez à bénéficier de l’exonération de taxe d’habitation pour votre ancien logement à condition d’en conserver la jouissance exclusive."


                      • Gérard Luçon Gérard Luçon 29 janvier 2013 17:36

                        @foufouille, je repete encore une fois C’EST TOTALEMENT FAUX, transmets moi ton adresse mail je te fais passer la decision du tresor public concernant la maison de ma mere qui est en maison de retraite depuis 2009 et qui continue a payer. Tu verras aussi l’argumentaire sur les meubles et la consommation moyenne d’electricite, du Ubu ! Pour me la transmettre voici la mienne afigl45@yahoo.fr


                      • foufouille foufouille 29 janvier 2013 18:14

                        ca depend de ses revenus
                        et des bureaucrates
                        il y a le conciliateur fiscal, puis le tribunal administratif
                        ca depend aussi de ton nom ou de ta tete
                        ma tete ne plait pas, je vais donc sur place si oblige

                        bien sur faut relancer sans arret, des fois


                      • jpm jpm 29 janvier 2013 18:19

                        Ce que dit Foufouille semble parfaitement fondé… Il est normal de conserver l´exonération de taxe d´habitation pour une personne aux revenus modestes… dans la mesure où la résidence principale de la personne âgée reste son ancien domicile. Evidemment, il ne faut pas que ce logement soit réutilisé par d´autres membres de la famille… ou reloué.

                        En ce qui concerne la taxe foncière, je ne vois pas pourquoi une personne vivant en maison de retraite en serait dispensée. Dans le pire des cas, elle peut toujours revendre son bien… ou le donner à ses enfants si elle n´est plus capable d´en assurer les charges, ce qui lui permettra de payer une partie de son hébergement sans demander l´aide financière des descendants.

                        Maintenant il me semble que l´auteur fait une confusion entre imposition et payement d´une prestation. La prise en charge dans une EHPAD coute cher à la collectivité… il n´est donc pas anormal de demander à ses bénéficiaires d´en payer une partie. Je rappelle que la personne est logée, nourrie et blanchie. Ses besoins essentiels sont entièrement pris en charge… donc il n´y a pas de raison qu´elle continue de toucher l´intégralité de ses revenus sociaux… pour le plus grand profit des héritiers.


                      • Gérard Luçon Gérard Luçon 29 janvier 2013 18:36

                        @jpm, vous interpretez dans votre dernier paragraphe, et vous vous trompez ! Je ne conteste pas le devoir de payer la presence d’une personne dans une MdR, je conteste qu’on lui prenne 90% de sa retraite. C’est une decision des pouvoirs publics qui fixent les tarifs, alors qu’en meme temps ces memes pouvoirs aboient des qu’on parle de 75% des revenus directs (ce qui ne concerne pas les autres revenus et donc ne touche par exemple pour Depardieu que 10% de ses revenus, ou pour Bettencourt 9%)


                      • jpm jpm 29 janvier 2013 18:49

                        Je n´interprète pas, payer des impôts et payer une prestation ce n´est pas la même chose. J´imagine que votre mère ne paye pas d´impôts sur le revenu… Je vous rappelle que le but de la retraite des personnes âgées, surtout lorsqu´elle constituée essentiellement de prestations sociales et du minimum vieillesse, est de leur permettre de vivre et non pas d´épargner pour les héritiers. Il est donc normal que les pouvoirs publics réclament une participation à votre mère… On peut effectivement trouver très faible ce qui lui reste à la fin du mois… mais elle a la chance de vous avoir. Ce n´est pas les cas d´un grand nombre de bénéficiaires du RSA qui ne sont ni logés, ni nourris ni blanchis. Même si je comprends très bien que cela soit difficile d´imaginer votre mère en maison de retraite, il y a des situations bien plus difficiles.


                      • Gérard Luçon Gérard Luçon 29 janvier 2013 18:56

                        donc je reprends, dans mon texte je precise que ma mere paye 80% de sa retraite !

                         

                        Cela me parait normal et pas confiscatoire au vu de ce dont elle beneficie. Ces 20% qu’elle conserve lui permettent de payer l’entretien de sa maison et son terrain, donc rien a dire dans l’absolu !

                        je mets en parallele nos crieurs publics qui se plaignent quand ils entendent parler de 75% d’imposition sur leurs revenus directs (pas sur leurs revenus indirects ni sur leurs revenus hors territoire national), alors que d’autres (vieux et dependants) sont ponctionnes de 90% !!!

                         


                      • jpm jpm 30 janvier 2013 09:43

                        Nous sommes donc bien d’accord, il n´est absolument pas confiscatoire de faire participer une personne âgée à ses frais d´hébergement. Je note au passage que votre mère n´est pas à plaindre car elle semble posséder l´usage d´une maison et d´un terrain… dont elle vous à très certainement fait donation de la nue propriété… de manière a entretenir son insolvabilité et éviter que le département se rembourse ultérieurement sur les biens de la personne.

                        Malgré tout, vous faites un amalgame douteux… payer 80 ou 90% de ses revenus pour une prestation non obligatoire, car vous auriez pu vous occuper vous-même de votre mère, et payer des impôts obligatoires et sans contreparties, ce n´est pas comparable… en dehors des chiffres.

                        Apres on peut trouver que 75% pour les gros salaires c´est trop ou pas assez (personnellement j´aurais préféré une augmentation générale de la progressivité de l´imposition sur tous les revenus que cette mesure spécifique et mal ficelée qui s´est fait finalement retoquer), mais le vrai calcul dans le cas d´un hébergement d´une personne âgée devrait plutôt être quel pourcentage du cout réel la personne paye vraiment, et combien paye la collectivité pour le reste.

                        L´autre point qui me chagrine dans votre article… est-ce vraiment le point de vue de la personne âgée que vous défendez ou celui de ses héritiers ? Car après tout, dans la mesure où la personne âgée est complément prise en charge… et malheureusement probablement pour le restant de ses jours, pourquoi devrait elle conserver l´intégralité de sa retraite. De la même façon, si cette personne a des biens, pourquoi ne les vendrait elle pas pour payer une partie de ses frais d´hébergement.

                        Personnellement je pense comme l´a dit quelqu´un plus haut qu´il est normal que les anciens participent à leur hébergement à la condition bien sur que cet hébergement, si possible public, soit de bonne qualité et accessible à tous… afin de permettre une fin de vie digne que vous puissiez payer ou pas. Mais il n´est pas question que la solidarité nationale ou départementale se fasse au bénéfice des héritiers… dont c´est le devoir d´entretenir leurs parents.

                         


                      • Gérard Luçon Gérard Luçon 30 janvier 2013 10:35

                        @jpm .. vous allez sur un terrain extremement glissant, et manifestement sans filets !

                        1/-j’habite a 2.500 km ... il est vrai que je pourrai me rapprocher et changer « ma » vie

                        2/-ma mere est totalement dependante, pas meme transportable, elle ne marche pas, ne parle pas, un etat vegetatif complet !

                        Tant qu’elle a pu rester dans sa maison la MdR n’etait pas utile, et puis patatras, tout le systeme s’ecroule

                        Pour la nu-propriete, hors sujet


                      • jpm jpm 30 janvier 2013 11:04

                        @Gérard Luçon,

                        Je comprends que la situation de votre mère soit difficile et vous préoccupe, je viens également de vivre cela récemment avec ma belle mère soufrant d´Alzheimer…

                        Absolument personne ne vous demande d´abandonner votre situation pour vous en occuper… ce qui ne serait humainement et économiquement pas possible, mais reconnaissez que vous êtes bien heureux que la collectivité soit là pour s´en occuper à votre place… pour une participation somme toute très raisonnable… en regard du cout véritable du service rendu.

                        Alors je trouve un peu gonflé d´accuser les pouvoirs publics, qui font la plupart du temps très correctement leur travail, de vouloir faire participer les personnes âgées à leur hébergement, sachant que ces mêmes personnes n´emporteront pas dans leur tombe le restant de leurs biens et les économies qu´elles pourraient faire sur leurs maigres retraites. Je préfère donc de loin que nos anciens participent en fonction de leurs moyens au financement de maisons de retraite de qualité… pour que tout le monde puisse être pris en charge, y compris les gens qui sont véritablement démunis et qui n´ont plus de famille pour s´occuper d´eux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès