Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Nous faisons tous avec

Nous faisons tous avec

Si votre homme aime regarder la télé en mangeant des chips et qu’il répand des miettes partout sur le parquet - ou pire, sur le tapis - vous allez le lui dire. Normalement vous ne serez pas très contente. Je ne connais personne qui garde le sourire en voyant l’autre cochonner la maison. Sauf au petit déj au lit.

Le petit déj au lit est un moment délicieux. Ceci compense cela. Les indignations sur les quelques miettes qui tombent sur l’oreiller sont moins virulentes. Bien sûr il y a un plateau censé protéger la couche. Mais on sait ce que c’est : le plateau est toujours trop petit. Ou bien il bouge - les plateaux aiment bouger tout seuls, et là hop ! un morceau de pain se lâche dans les draps. Les petits bouts de croûte piquent, la mie colle. Bon prétexte pour passer la main partout sur le drap. Et du drap au corps, il n’y a qu’un pas. Ou qu’une main. Le petit déj est propice aux câlins boulangers. On n’en fera pas un fromage.

Mais les miettes dans le salon devant la télé, c’est rédhibitoire. Un vrai cas de rupture de contrat. Un motif de guerre. Pas moins.

Alors quand, époumonée, en sueur, la voix cassée, les mains tremblantes, en crise d’hypoglycémie, hésitante entre le cramoisi du sud et la pâleur des héroïnes russes, cheveux en bataille, des traces de mascara jusqu’aux genoux, vous lâchez enfin prise, il vous reste trois solutions :

1. Vous posez l’aspirateur à côté de lui. Pas besoin de mots : vous prenez votre regard réprobateur et sévère qui lui rappellera sa môman dans ses mauvais jours, puis vous regardez l’aspirateur et ensuite les miettes. S’il semble n’avoir pas compris, vous recommencez le mouvement : son regard, l’aspirateur, les miettes. En principe il n’est pas bête - sinon ce ne serait pas votre homme - et il comprendra au bout de trois fois au maximum. Parce qu’au-delà de trois fois il n’arrive plus à faire semblant de ne rien voir.

Le coup de l’aspirateur ne marche pas toujours. D’abord je pense que c’est une mauvaise idée de poser l’aspirateur près de lui quand le programme télé est passionnant. La télé est mémoriphage. Il oublie donc vite. D’autre part jouer à la maman est un plan qui se révélera tôt ou tard foireux. Enfin les hommes s’en voudraient de défaire ce que vous avez fait : si vous posez l’aspirateur dans le salon sans l’utiliser c’est le début d’une oeuvre d’art. On ne touche pas au travail d’une artiste en pleine inspiration.

2. Vous le quittez, vous faites vos valises et retournez chez votre ex insupportable, décevant, stupide, tellement toujours derrière vous que vous étouffez de sécurité affective (avoir quelques manques dans ce domaine attise les sentiments). Vous risquez aussi de vous retrouver toute seule, ou chez ManWoman2.jpgce type qui n’arrêtait pas de vous draguer à l’arrêt du tram. Je soupçonne certains hommes d’utiliser les transports publics en vue de transports amoureux. Ou pire : vous allez chez vos parents. Mais comment, à 40 ans, direz-vous au suivant : « J’habite chez mes parents » ? Il fuira !

Et puis non, quand-même, le quitter pour des miettes de chips sur le parquet, c’est léger. Moi, si une femme belle et attirante et tout et tout me dit qu’elle a quitté son homme pour des miettes de chips, j’abrège la rencontre. Ou je lui donne l’adresse d’un psy.

3. La meilleure solution : vous faites avec. Vous cessez de vous prendre la tête pour ces miettes et de vous plaindre. De toutes façon il ne changera pas. Vous aimeriez bien qu’il change : la fibre de la tyrannie en vous ne ramollit pas si rapidement. Changer l’homme, n’est-ce pas le rêve secret des femmes ?

Changer l’homme : n’y pensez pas. Prenez le comme il est. Avec tout. Un homme c’est tout ou rien. Il a eu un passé avant vous. Dans ce passé l’aspirateur n’avait pas encore été inventé. Les chips, oui. Les hommes, très sensibles à la nature, ouvrent la fenêtre et laissent les moineaux manger les miettes. Et les cacas de moineaux, qui les nettoie ? Personne : les hommes sont des nomades, ils changent la yourte de place quand c’est trop sale. Vous n’habitez pas dans une yourte ? Vous devriez, c’est très pratique pour déménager.


En résumé, l’homme ayant eu un passé, et ne pouvant changer ce passé, vous faites avec. Vous acceptez que ce soit sa manière d'occuper le territoire. Donc vous trouvez le moyen de lui faire passer l’aspirateur sans jouer sa maman, sans pleurnicher, sans passer pour une harpie et sans faire un compte d’épicière sur le nombre de fois où lui l’a passé (on sait que vous êtes mieux que lui, n’enfoncez pas le clou : ce n’est jamais bon d’humilier un homme). Débrouillez-vous. Après tout, c’est vous qui êtes demandeuse. Et votre cerveau est plus complexe et créatif que les stéréotypes féminins que l'on voudrait vous imposer.

Cela marche jusqu’à un point. La fibre tyrannique ramollie peut toujours redurcir. C’est un phénomène très féminin. Au début vous penserez avoir progressé, être devenue tolérante. Et puis un jour une copine vous invite à boire un café, et là quand vous dites qu’il fait des miettes elle saute en l’air : « Non mais, tu te rends compte ? Et tu acceptes ça ?! Ma pauvre, tu es bien soumise à ton mec ». Et aujourd’hui, il y a toujours de bonnes copines pour appuyer sur le bouton de la soumission. C’est à la mode. Méfiez-vous : ce n’est jamais gratuit. Ou bien elle a des vues sur votre homme. Ou bien elle a tout raté de son côté et elle ne supporte pas de voir un couple qui tient. Ou bien elle se mêle de ce qui ne la regarde pas et prend le pouvoir sur votre couple.


Hollande-Ségo.jpgLe mieux c’est de faire avec. On sait que « faire avec » contient l’idée : « il n’est pas exactement comme je veux, j’aimerais le changer, mais bon tant pis, je n’ai pas trouvé mieux ». De toutes façons hommes et femmes sont différents. La preuve en image (cliquer pour agrandir). Vous avez eu un frère ? Vous connaissez donc la différence entre sa chambre et la vôtre et entre sa voiture et la vôtre. Et vous savez que si lui utilise un seul produit d'hygiène pour tout, vous avez besoin d'un rayonnage. C'est votre manière d'occuper le territoire. Lui ce sont les miettes de chips. Chacun son truc. Vous n’avez pas eu de frère ? Alors il faut vite apprendre comment fonctionnent les hommes.


Quand quelque chose ne va pas comme nous voulons, nous faisons tousses avec. (Tousses = toutes et tous. C’est mon langage fémisculin).

D’ailleurs l’exemple vient de haut. De Vava. Valérie Trierweiler a commenté une photo de Fanfrelande avec Ségolène dans un livre récent. Voyant son homme aux côté de l’ex, elle dit :

« Oui, l'homme que j'aime a eu une femme avant moi. Je fais avec. »

Une grande ado cette Fanfreluche ! Alors si même elle, régente du royaume de France au caractère emporté, femelle jalouse et possessive, fait avec, ô combien plus vous-même ferez avec les miettes de chips. D’ailleurs, pendant qu’il éparpille des miettes, il ne fait pas la bise à son ex. C’est toujours ça de gagné !


Moyenne des avis sur cet article :  2.25/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • kane85 kane85 6 juillet 2012 14:58

    Mais où est le soucis ?

    Non, je ne fait pas avec !

    Il laisse systématiquement la cafetière au milieu du plan de travail ?...
    - première fois : je la met à sa place
    - deuxième fois : je la remet à sa place et lui demande gentiment de le faire la prochaine fois.
    - troisième fois : je la met à un endroit où ça lui pose problème (son plan de travai à l’atelier, sa place à table à la place de son assiette...) ou à un endroit où il aura du mal à la trouver et aura besoin de me demander...
    - quatrième fois : elle se retrouve dehors au milieu de la pelouse (la dépose peut être douce ou violente suivant les évènements)...
    - et cinquième fois (s’il n’a vraiment pas compris mais généralement on en arrive plus là) : la cafetière se retrouve à la poubelle !!!

    C’est kif kif avec n’importe quoi d’autre ! Ce serait des miettes ? A la troisième fois c’est dans l’assiette à la place des entrées...

    Et vous savez quoi ? Maintenant ça dépasse rarement le stade 2 !

    Alors NON !! Je ne fais pas avec !

    La vie de couple c’est ensemble et non l’un qui se vautre et dégueulasse tout et l’autre qui passe derrière pour nettoyer !

    Par contre j’accepte quand il me fait la même chose ! Question de cohérence !


    • hommelibre hommelibre 6 juillet 2012 16:45

      Difficile le second degré sur AV. Il n’y a pas de souci. J’espère que cela fasse un peu sourire. Ça change.

      M’enfin...


    • kane85 kane85 6 juillet 2012 23:54

      Ok hommelibre... Je me suis faite avoir ! Même si c’est tout de même ce que je fais ! smiley

      Sans rancune !...

      Au fait, il y avait d’autres commentaires au début ! Ils sont où ?


    • hommelibre hommelibre 7 juillet 2012 12:34

      @ Kane :

      Pas grave. N’empêche : votre méthode est brute mais efficace ! smiley

      Bravo pour la cohérence par la réciproque. Logique, mais c’est bien de l’appliquer.

      Les comm du début ? Je crois que Momo a demandé de les supprimer...


    • hommelibre hommelibre 6 juillet 2012 16:50

      Je précise : article au second degré, parce qu’on ne rigole pas tous les jours sur AV. Cela me paraissait évident. Faudra que je revoie ma copie...

       smiley


      • JC (Exether) 6 juillet 2012 17:42

         smiley
        Si, vous avez des lecteurs qui rigolent quand même.
        Par contre, l’article aurait été plus à sa place en tribune libre.


      • hommelibre hommelibre 6 juillet 2012 18:33

        Merci. J’ai hésité pour la Tribune libre.


      • morice morice 6 juillet 2012 17:54

        Je précise : article au second degré,`


        Une grande ado cette Fanfreluche ! Alors si même elle, régente du royaume de France au caractère emporté, femelle jalouse et possessive, 

        vous l’aviez déjà appelée comme ça au PREMIER DEGRE

        vous la détestez pour DEUX RAISONS : c’est une femme et elle est de gauche

        et vous, vous êtes l’inverse : un macho de droite, déguisé en gourou de coaching....

        • hommelibre hommelibre 6 juillet 2012 18:08

          Momo le Facho = « Je suis partout » = harceleur, violeur, menteur, diffamateur, et tutti frutti...


        • Denis Rezler 6 juillet 2012 21:16

          Pourquoi violeur ?


        • hommelibre hommelibre 6 juillet 2012 21:32

          Parce que son comportement est fait de harcèlement, d’intrusion, d’éléments glanés sur moi mélangés à d’autres inventés ou délibérément déformés, parce qu’il ne s’arrête pas quand on lui dit stop. Une mentalité de violeur. Une forme de viol de ma vie privée. C’était pire au début.


        • Denis Rezler 6 juillet 2012 21:37

          Ouais, la routine quoi.


        • Denis Rezler 6 juillet 2012 21:38

          Tout le monde ici sait à quoi s’en tenir.


          Continuez, j’aime bien ce que vous faites.

        • Denis Rezler 6 juillet 2012 21:39

          Tout le monde ici sait à quoi s’en tenir avec lui.


          Continuez, j’aime bien ce que vous faites.

        • hommelibre hommelibre 6 juillet 2012 22:37

          Ok, merci.


        • moebius 6 juillet 2012 22:26

           cucu.....


          • moebius 6 juillet 2012 22:29

            On rigole peut etre pas tous les jours mais la on se defenestre illico...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès