Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Nous sommes créatifs comme l’univers

Nous sommes créatifs comme l’univers

Si la vie existe c'est que l'univers que l'on connaît possède la faculté de créer la vie. Non seulement la vie est une création de l'univers, mais en plus on découvre qu'il y a de plus en plus de galaxies surtout parmi les plus petites. L'univers est en train de s'étendre en s'organisant, car les grosses galaxies créent de l'instabilité dans l'univers. Elles ont une vie courte et créent facilement des trous noirs.

Si vous rencontrez des scientifiques beaucoup vous diront que l'univers va vers une mort où il n'y aurait plus d'énergie, alors que pourtant il est possible d'engendrer de l'énergie avec n'importe quel atome, selon Einstein. Si on regarde dans l'histoire de la science on s'aperçoit que même Pasteur, scientifique croyant profondément dans l'humain, ne croyait pas suffisamment dans les capacités créatrices de l'univers. Il avait ainsi oublié qu'il était lui-même une création de l'univers.

Le courant entropique français se base sur une citation de Lavoisier : "Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme". Ce dogme encore appris à l'école peut se contredire très facilement : Si rien ne se crée comment se fait-il que quelque chose existe ? Aussi on sait que s'il n'y avait plus du tout d'énergie les atomes ne devraient donc plus bouger. Or il est très difficile de rendre les atomes statiques en les amenant au 0 ° Kelvin. On serait donc dans un univers sans énergie où l'énergie agirait.

Le courant entropique consiste à dire que l'univers est le chaos régi par des lois de transformations, qui ont amenées la vie par hasard. Pourtant des scientifiques vous disent que la probabilité de créer la vie par hasard ne tient pas debout. C'est comme si l'homme avait fait ses découvertes comme Newton, avec une pomme sur la tête, alors qu'il a copié Kepler. Beaucoup de scientifiques se trompent en se fiant à leurs sens, pas aux capacités d'abstraction de leur esprit élevé par des expériences.

Pour être un bon scientifique il faut faire de la politique et y être impliqué afin de ne pas se faire orienter par les autres mais par sa recherche de vérité, qui demande à trouver des réponses consciemment ou inconsciemment. Beaucoup de mauvais scientifiques captent les budgets de la finance, car elle veut démontrer que les ressources se raréfient. Ainsi elles cachent la découverte du thorium, énergie abondante, très stable et écologique grâce au projet MYRRHA, pour faire croire au peuple qu'on va manquer d'énergie afin de le rendre pessimiste pour mieux le déposséder ou le tuer. Quelqu'un qui croit que l'homme ne peut pas se développer est un pigeon potentiel de la finance, car il ne se rebellera même pas, croyant à la sélection naturelle animale, promue elle aussi par la finance. On voit par exemple cet eugénisme dans le journal Le Monde en 2012.

La meilleure preuve qu'il faut passer à des énergies de plus en plus denses, outre que ça nous permet une meilleure économie de travail, c'est que la vie elle-même a évoluée vers des espèces consommant de plus en plus d'énergie. Les amphibiens consomment peu d'énergie. Ils sont restés pratiquement dans leur milieu d'origine à leur température. Ensuite les reptiles ont conquis les terres mais ne pouvaient aller dans le froid, car la nourriture qu'ils mangeaient allait surtout dans leur masse corporelle. Enfin les mammifères consomment une part importante de leur nourriture pour l'énergie. Cela nous permet de survivre plus facilement dans les milieux austères tout en permettant d'être plus actifs. La densité d'énergie dans le vivant c'est la survie et le développement, comme dans l'économie humaine.

Maintenant notre raison créatrice devrait être transmise par l'éducation. En effet elle nous sépare de l'animal et nous permet l'économie de travail pour nous élever en scientifiques. La réflexion scientifique consiste à vérifier des hypothèses par la recherche de la vérité pour l'épanouissement par l'intérêt général, selon Confucius.

Aussi si chacun est conscient de l'immortalité que permet notre civilisation, en gardant et en apprenant les meilleurs exemples de paix durable par le développement comme Mazarin, Colbert, Roosevelt, dont sa portée de paix a été détruite par Churchill et Truman, cela nous permet de savoir que transformer voire d'améliorer la nature, de verdir les déserts pour permettre la paix permet la colonisation de la lune, afin de trouver de l'helium 3 pour une fusion plus accessible. Cette colonie permettra d'aller sur Mars, pour préparer un voyage vers une exo-planète. Ce premier long voyage permettra notre survie et développement dans l'univers tout en permettant de détruire les astéroïdes allant vers la Terre.

Notre économie est basée sur l'énergie, pas sur l'argent. Seule l'économie du crédit productif public de Roosevelt, transformant l'argent comme un moyen, avec une monnaie égalitaire interdisant la spéculation sur la pauvreté d'un pays, permettrait de nous élever comme de véritables êtres humains créatifs et libres, permettant un développement sans précédent par une énergie pratiquement sans limite.

 

Sources

 

http://www.solidariteetprogres.org/presidentielle-jacques-cheminade.html


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • spartacus spartacus 2 mai 2013 12:09

    L’économie n’est pas basée par l’énergie, mais par des révolutions transformatrices.


    L’économie est faite de révolutions, chaque révolution entraîne la croissance. 
    Au 19eme siècle la révolution des métiers à tisser et des hauts fourneaux créera la croissance économique.

    C’est le 20eme siècle qui est assit sur la révolution énergétique. Pas l’économie.

    Le pétrole pas cher des années 50 et 60 a permit de passer de l’énergie du cheval, au moteur à combustion ou électrique. Il a multiplié la force énergétique par 10 et créé une croissance forte jusqu’en 73 ou il a augmenté. 

    Les pays émergents obtiennent actuellement des taux de croissance élevé par le même principe. 

    La prochaine évolution sera énergétique ou autre. 

    • Neymare Neymare 2 mai 2013 16:23

      L’univers est en vie, il est parfaitement conscient, du moins autant que nous (et fort sympathique).
      Tout celà est comme un système de poupées russes : l’univers conscient abrite des galaxies conscientes qui abritent des planètes conscientes qui abritent des animaux (et des plantes) conscientes, qui abritent des cellules conscientes, qui abritent des atomes conscients qui abritent l’énergie consciente qui dirige tout.
      Cette énergie est l’origine de la vie qu’elle soit animale, végétale ou minérale ou spirituelle.
      Tant que la science n’aura pas dégagé ses oeillères (plutot un blocage car toutes les preuves scientifiques sont devant nos yeux), tant qu’elle n’aura pas changé de paradigme, elle bloquera à ce niveau là.
      La conscience et la Connaissance absolue qui lui est attachée sont la base de tout.
      Le probleme de l’homme c’est qu’il croit que lui seul est conscient et capable de réfléchir alors qu’il faut bien admettre que dans l’état actuel de sa connaissance c’est le dindon de la farce, le crétin de l’univers. Faut arreter de se voir comme le nombril du monde, surtout quand on voit le monde qu’on a fait, y’a pas de quoi pavoiser !
      L’homme s’est construit une idée fausse du monde, idée fausse qui lui empeche de voir la vérité qui pourtant est accessible à tout etre de l’univers (hormis donc la plupart des hommes).


    • thepouet 12 mai 2013 02:18


      «  La vie est une propriété de l’Univers, et non une création.  »

      Effectivement la question se pose.

      Qu’est ce que la vie ? Qu’est-ce qui est une création, de « qui » ?

      Une idée à laquelle je n’avais jamais songé, une hypothèse intéressante que nous suggère Sky Shields, c’est « et pourquoi la vie ne préxisterait-elle pas à la matière ? !!! »

      Cela aurait le mérite de réconcilier ésotérisme et science, amenant celle-ci à considérer qu’un être vivant, humain à fortiori, n’est pas que matière, qu’il y a plusieurs « couches » de corps (R. Steiner et d’autres), et peut être qu’ « au commencement était le verbe », ou que l’esprit pré-existe à, « est derrière », la matière et des choses comme ça.

      Ce qui est sûr, c’est que la vie, partout où elle peut s’accrocher, elle s’accroche ! Au fond de l’océan, dans le désert aride après la pluie, dans les cellules avec les virus, dans des conditions changeantes au cours des centaines de millions d’années ...

      On ne connaît encore rien sur l’électromagnétisme, qui est à la base de tout dans le rapport au vivant.

      L’eau, que l’on dit tenir un grand rôle dans l’élaboration du vivant, semble receler des propriétés bien mystérieuses ( Marc Henry, Benveniste ), comme une communication entre la matière (ce qu’elle est et transforme avec une impressionnante efficacité) et un monde invisible, une soupe de rayonnement électromagnétique, de masse bien égale à zéro de chez zéro.


    • babeuf babeuf 2 mai 2013 16:41

       l être humain c est pareil , il cherche le meilleur moyen de lutter , nous formons un tout


      • zomboid zomboid 3 mai 2013 01:17

        Si l’homme avait deux doigts de jugeote il y a longtemps qu’il aurait compris que son rôle sur terre est de préserver son environnement et non d’en faire un vaste supermarché, mais au vues de ce qui se trame depuis un bon moment on peut s’apercevoir qu’il a pris la voie inverse et il n’y aura pas de salut, quand viendra le moment de payer il n’aura plus que la solution d’aller se faire foutre dans son propre enfer qui ne sera pas virtuel lui.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès