Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Observations et Réflexion sur les Drogues

Observations et Réflexion sur les Drogues

La société a choisi son camp : celui du profit, il est de bon ton de toujours se mettre du côté qui rapporte le plus pécuniairement parlant. C’est dans l’air du temps, alors l’Etat à son habitude fait la guerre, et perd des plumes. Pourquoi l’Etat ne renverse-t-il pas le courant en ré-ouvrant le « dossier drogues » ?

La drogue c’est comme la pomme de la Bible, elle est semblable à la tentation d’Adam & Eve d’accéder à davantage de Savoir expérimental. Bien sûr on est prévenu, la drogue c’est de la merde elle asservit l’humain à la survie ; mais on essaie quand même et on y adhère plus ou moins longtemps. A moins de passer par le déni, on doit admettre qu’elles font partie de la vie ces drogues, de l’arbre de la connaissance donc. Elles sont les nouveaux rites de passage en effet. Culturellement il n’y a plus de Dieu puisqu’il y a les drogues ! Dixit le bon vieux Marx, obsolète le renard. Avait-il deviné les effets secondaires de la société de consommation à haute dose ? Imprécation du réel, l’usage de la drogue n’est qu’une conséquence logique, inutile de sortir les bonnes consciences, cela ne sert à rien de se leurrer.

Il y en a beaucoup des drogues, légales, illégales. Et il serait peut-être temps de les reclasser pour organiser une réelle prévention et une prise en considération de tous les citoyens consommateurs, les informer d’une façon plus intime et pertinente. Les drogues concernent tout le monde, il serait temps d’arrêter de pointer les autres du doigt et de se regarder chacun en face du miroir : nous sommes tous coupables. Certains ne reviendront jamais du grand voyage, organisons la descente avant qu’elle ne se produise.

Qui sont-ils ? Il y en a partout, ils ne sont pourtant pas tous les mêmes.

Entre le vendeur d’allumettes de Calcutta qui fume du Sharras pour calmer sa faim, et le Yuppie de Wall-Street accro à la coke il y a quand même quelques différences.

Bien que tous ont faim, soif de quelque-chose. Nous sommes les enfants de cette société de consommation, et cette mère indigne nous asservit à son service exclusif.

Tout près de chez nous, il y a le speedé qui vole les Rohypnol de sa mère droguée légalement et remboursée par la sécu sociale et les mutuelles, la fille bien propre sur elle défoncée au Lexomil s’en va en guerre vers le bureau, l’étudiant en science-po s’éclate amphétamines, cocaïne, d’autres prennent tout ce qu’ils trouvent, tellement ils se cherchent... Les alcooliques du travail ça se shoote même au Guronsan ! Ne parlons pas de l’alcool qui est pourtant la drogue la plus dure de toutes et pourtant légale.

La nouvelle génération trouve ça trop cool de sniffer de la coke, et prendre des extasy ou du MDMA « moi je suis plus un ado je suis dans la drogue je suis un rebelle à ce que la société me propose de moche et terne. » à 17 ans ça fume la free-base, FB, coke pure fumée, trouvant branché de se trouer les poumons, ces petits bourges il faut leur dire clairement : c’est comme du crack. C’est la mort sociale. La perte de tous ses rêves et espoirs. C’est abimer son petit cœur, et comme Michel Berger mourir à 40 ans d’une crise cardiaque lors d’une partie de tennis.

Observons cette société malade, la fuite est singulière, particulière, propre à chacun.

La jeunesse se drogue parce qu’elle veut éviter l’attachement. On s’attache à la drogue pour ne s’attacher à personne, car on le sait bien, tout n’est qu’impermanence, tout est devenu jetable non recyclable. Tout n’est désormais qu’une histoire de palliatifs. Génération de consommateurs publivores, ils se consomment et se consument. On veut éviter de souffrir, mais irrémédiablement on se dirige vers plus de souffrance en prenant certaines impasses de la vie, certains cercles vicieux qui rendent encore plus dépendants et manipulables. La drogue est une impasse dangereuse même si au tout départ elle semble marquée du sceau de la liberté, ce n’est qu’une illusion.

Notamment l’artiste sniffe sa coke récréative en pensant décupler son sens artistique, mais maintenant le kamikaze va s’injecter cette même coke parce qu’on lui a dit que le flash fait exploser la tête, tous des suiveurs. Le pire est toujours possible, même probable. Maintenant ils commencent l’héro en « chassant le dragon », en fumant ces raclures d’héroïne marron caca d’oie de 4ème catégorie, ça te décalque la tête en quelques sessions tu deviens tout gris et tu meurs d’une hépatite.

Le jeune asocial de la goutte d’or fume sa dosette de crack dans des squats mal famés, avec son lot de prostituées qui branchent leurs copines pour pouvoir taxer sur leurs képas au passage... Le cheval s’emballe. Tous les chemins mènent à Rome.

Le crack a dépassé les frontières de la goutte d’or. Le musicien s’envoie un petit speed-ball pour se récompenser de sa demi-journée d’effort. Elle est belle la soupe-culture. La petite ligne d’héro ou de « brown » est banalisée à nouveau, on croit qu’on ne va pas tomber comme des nazes, et pourtant on tombe bien, à petit feu, comme les copains... Effet boule-de-neige.

Le problème est l’amalgame que l’on fait de toutes ces drogues.

Ah le hippie qui prend son buvard de LSD en écoutant Ravi Shankar et la résonnance mélancolique de son cœur est-il un délinquant ? Certains préfèrent le champignon hallucinogène, pourvu que sa consommation soit comme un luxe, un rituel, entre adultes on se comprend. Est-ce qu’entre adultes on se comprend déjà ? Non, à cause de tous ces préjugés et ce manque de tolérance, alors comment pourrions-nous prétendre comprendre les plus jeunes d’entre nous dans leur irrésistible recherche de limites que la société ne fournit plus ?

Au bout du compte, chacun se débat dans sa petite merde personnelle, chacun pour soi, oui on sait ! On ne sait que ça même. Sortir d’un merdier pareil n’est pas évident, cela exige du temps, de l’espace, de l’aide, de l’amitié, de la confiance, de l’amour, de la compréhension et beaucoup de disponibilité. Valeurs en voie d’extinction, malheureusement en notre pauvre civilisation du fric et de l’égocentrisme. Amertume.

Le pays a-t-il des intérêts à protéger les mafias de la coke plutôt que légaliser le cannabis et rendre linéaire la relation entre nous et le Maroc ? Le constat est alarmant, les jeunes de 17 ans sont de plus en plus nombreux à prendre de la coke régulièrement. Il faut dire qu’un gramme de coke c’est le même prix qu’un 12gr d’herbe, alors le jeune se dirige de plus en plus vers la coke, qui lui donne envie d’exister comme factice. Fumer des pétards avec les potes, ça n’est pas aussi grave que prendre de la coke. La société devrait aller à l’école de la vie.

Shiva Shakti Shanti ©

http://shivashaktishanti.blogspot.com/
http://shivashaktishanti.wordpress.com/
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.69/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • mcm 28 janvier 2009 11:32

    En fait les drogues se divisent en 2 catégories : celles légales et celles illégales, le plus navrant est de constater qu’il n’y a pas vraiment de lien entre le degré d’innocuité et la légalité.

    Le degré d’innocuité est lui-même très complexe à déterminer, tout dépend de la solidité mentale du consommateur et de sa résistance particulière à une drogue donnée.

    Sans doute aussi, faut-il analyser la toxicomanie avec une logique inverse : Quelle médication cherche le toximane ? Ce à quoi la pharmacologie s’attaque avec plus ou moins de bonheur en créant des drogues légales.

    Comme je suis un légaliste, je préférerais la légalisation pour toutes les drogues, ce qui aurait du moins le mérite d’éviter le marché noir et de permettre des études au grand jour.


    • mcm 28 janvier 2009 15:06

      Informations interessantes sur l’usage du canabis dans l’ancien testament :

      http://www.cannabisculture.com/backissues/mayjune96/kanehbosm.html


    • Shiva Shakti Shanti Shiva Shakti Shanti 29 janvier 2009 00:56

      Merci beaucoup pour le lien je me plonge dedans c’est très intéressant !


    • brieli67 1er février 2009 05:05

      pour le chat

      http://www.erowid.org/herbs/catnip/catnip.shtml


      une SUPERBE BIBLIOTHEQUE
      http://www.erowid.org/

      étonnant que Olga ou Foufounet ne l’ont pas remise en ligne

      celà doit être bien la dixième fois que je cite ce lien !

      Merci !


    • Shiva Shakti Shanti Shiva Shakti Shanti 2 février 2009 18:27

      Oui tout à fait, tout est question de "tolerance acquise" avec les drogues, on peut avoir un usage "dur" de n’importe quelle drogue, même légale. Si on controlait le flux on couvrirait le deficit de l’Etat par des taxes très lourdes qui financeraient la création de vrais centres adaptés à l’aide des toxicomanes, quel que soit le produit, et quelle que soit l’origine psycho-sociale de la personne, qui aujourd’hui est livrée à elle-même dans une jungle illégale et de racket. On a régressé en matière de liberté dans ce pays, aujourd’hui plus personne ne discute, tu gobes tout comme un baltringue asservi et toutes les mafias se frottent les mains... C’est la vie ? Ouais c fun ? iI te reste quoi à part le shopping ?
      (je parle pas pour toi agorami ! je m’enerve toute seule !! Lol)


    • RilaX RilaX 28 janvier 2009 11:48

      Article tres interressant, bien construit et vraiment convaincant.
      Meme si j’etais deja convaincu avant, ca m’a fait plisir de voir les drogues présentés comme l’auteur l’a fait. Ca change des sempiternelles debats "la drogue cay mal faut interdire / la drogue c’est top"

      La drogue c’est mal : il faut legaliser pour controler (et faire rentrer du blé au passage, en periode de crise ca fait toujours du bien)


      • Jiache 28 janvier 2009 12:14

        Comme disait REISER : "Quand les riches se droguent, c’est pittoresque, quand les pauvres se droguent, c’est un fléau national".
        Ce que je retiens de ceci est que du milieu social dépend le type de consommation. En effet, un "riche" du 16ième pourra se mettre de la coke plein le nez sans trop prendre de risque et en vivant vieux. Le prolo du 93, lui tournera à l’héro / au crack / à l’anisette et mourra jeune.

        Dis moi qui tu es, je te dirai à quoi tu tourne !

        Ce constat n’est pas récent, mais la drogue ne fait des dégats que chez les pauvres.


        • Shiva Shakti Shanti Shiva Shakti Shanti 29 janvier 2009 01:08

          Non je pense que c’est le contraire, face aux drogues et à la mort, nous sommes tous semblables, riches comme pauvres. Effectivement un riche ne trouvera aucune structure pour l’aider à arrêter la prise de produit, il ira jusqu’a bout du voyage, jusqu’à St-Anne ou comme je le conte dans mon article, en crevant d’une "crise cardiaque" à la quarantaine. La drogue est au-delà du facteur psycho-social, le boomerang en retour est inéluctable. Riche comme pauvre tu prendras Cher ! . . .


        • foufouille foufouille 28 janvier 2009 12:59

          "l faut dire qu’un gramme de coke c’est le même prix qu’un 12gr d’herbe,"

          avec 12g d’herbe, on doit pouvoir en faire des petards.........


          • RilaX RilaX 28 janvier 2009 13:42

            Je crois savoir qu’avec 12 grammes d’herbes tu fait moins de petards (12 ?) qu’avec 12 grammes de résine de cannabis. En plus l’herbe contient moins de produits nocifs pour la santé que ... toutes les autres drogues ?


          • LaEr LaEr 28 janvier 2009 16:20

            12 gr d’herbe, ça fait déjà quelques dizaines de pétards (et pur encore)....


          • foufouille foufouille 28 janvier 2009 16:22

            evidement
            l’herbe se fume avec a moitie de tabac ou sans
            quoique si on considere le tabac a rouler, 12gr ca fait 20 clope au moins
            12gr de shit, ca fait 6 barrette. une permet de faire 5 a 10 joint, donc 30 a 60 joint

            apres si c’est de l’herbe hollandaise, ca fait autant d’effet que le shit francais voire plus
            je suis alle a amsterdam en 97, il parait que c’est plus fort maintenant


          • Shiva Shakti Shanti Shiva Shakti Shanti 29 janvier 2009 00:31

            En fait il ne faut pas calculer ça comme ça. Bien-sûr la densité du bedo ou de l’herbe c’est pas comme de la poudre. Ce que je voulais dire c’est que le prix de l’herbe ou du hash ont enormement augmenté, alors que le prix de la coke n’a céssé de baisser. Avec un (vrai) gramme de C, pareil, tu fais pas mal de traces, je compare un gramme de C à 10gr d’herbe, le nombre de joints que tu fais avec 10 grammes de bedo importe peu (si t’en fais 20 déjà t’es content )ce qui compte c’est l’état dans lequel ça te met, ouais j compare un gramme de C à une vingtaine de joints.
            Drogue dure ou drogue douce = même prix. !! ! ! ! Tu choisis quoi ? . La politique est de faciliter une société consommatrice de cocaine, c’est la mode. C’est l’illégalité qui fait que le prix du hash et de l’herbe sont prohibitifs. On devrait légaliser pour faire une différence de statut avec la coke. ça devient vraiment grave.


          • foufouille foufouille 29 janvier 2009 10:52

            en supposant que l’effet de la coke est similaire a la morphine, je pense pas que le fumeur de joint ira vers la coke
            c’est pas le meme effet recherche, et avec le cannabis, il y a pas d’effet de "descente"
            c’est pas non plus le meme geste, genre faire tourner le petard


          • LE CHAT LE CHAT 28 janvier 2009 16:07

            Y’a les drogués du travail ,comme celui qui dit de retrousser ses manches même quand il y a plus de boulot !

            les jeunes , eux sont devenus accros à la play station ! smiley


            • foufouille foufouille 28 janvier 2009 16:25

              de toute maniere il y a plein de plante legale a faire en decoction
              valeriane + ginseng
              il suffit de chercher anti inflamatoire sur les site de plante
              parait aussi que 1 a 10g de noix de de muscade fait le meme effet que du LSD


              • viking 29 janvier 2009 18:38

                toxique les noix de muscade, méfiance. 


              • crazyworld crazyworld 28 janvier 2009 18:23

                la plus belle drogue celle du coeur et elle apelle Amour


                • Alex 1er février 2009 22:01

                  Le sentiment d’amour est comparable a l’effet d’une ligne de coke... Moins les effets secondaires bien que l’on puisse ressentir le manque (si l’être aimé n’est plus là).


                • Olga Olga 29 janvier 2009 09:48

                  Je ne sais pas si vous connaissez, mais il y a des techniques de respiration qui font autant d’effet ( voire plus ) que les drogues évoquées dans l’article. En plus c’est totalement gratuit, sans les effets secondaires nocifs (sauf pour ceux qui habitent dans un lieu où l’air est très pollué smiley ). Et ça n’a rien à voir avec des "simulations" d’étranglement mais plutôt avec des techniques pratiquées par certains yogis. Je vous laisse chercher... smiley 


                  • foufouille foufouille 29 janvier 2009 10:54

                    ca prend beaucoup de temps a apprendre, disons plusieurs annees
                    et beaucoup de volonte et patience


                  • Olga Olga 29 janvier 2009 11:11

                    @foufouille,
                    Ce qui prend du temps c’est de fouiner pour trouver des techniques intéressantes, les tester (parfois sur plusieurs jours voire plusieurs semaines), faire le tri et se concocter un "programme personnel". Alors oui, ça peut être long... smiley 
                    Mais rien à voir avoir avec une quête spirituelle exigeante, une recherche de plénitude, d’Amour (dans le sens krishnamurtien du terme)... Là oui, c’est certainement un travail de toute une vie... smiley


                  • foufouille foufouille 29 janvier 2009 15:08

                    ce qui prend du temps est d’abord une fonction inconsciente, ensuite tu peut tester tes methodes
                    ces methodes ne sont pas dans un enseignement seul mais a un ou plusieur type de yoga base sur la respiration
                    et comme l’effet n’est pas immediat, ca demande au moins de la patience


                  • brieli67 1er février 2009 05:11

                    pour le chat

                    http://www.erowid.org/herbs/ca...


                    une SUPERBE BIBLIOTHEQUE
                    http://www.erowid.org/

                    étonnant que ni Olga ni Foufouille ne l’ont remis en ligne

                    celà doit être bien la dixième fois que je cite ce lien !

                    Merci !


                    • Le chien qui danse 1er février 2009 17:27

                      Le chichon aurait augmenté ? Il me semble qu’il y a 30 ans on achetait du chichon à 3/4 grammes pour cent balles donc 25/35 francs le grammes (dans la rue), aujourd’hui on trouve des tollas, donc 10 grammes pour 40 euros parait-il ( je ne suis plus dans la course...) donc 4 euros le gramme ce qui fait un peu plus de 25 francs, je dirais alors que la aussi le prix à largement baissé, pour faciliter la conso, en 1979 je touchais le smic à 1900 francs par mois 290 euros environ....


                      • Shiva Shakti Shanti Shiva Shakti Shanti 2 février 2009 19:04

                        Décidément personne ne réagit sur la vraie chute de mon article, focalisant sur des histoires de quantités et combien ça faisait en francs. J’me rappelle plus des francs, le propos n’est pas là.

                        Mais là = > Le pays a t’il des intérêts à protéger les mafias de la coke plutôt que légaliser le cannabis et rendre linéaire la relation entre nous et le Maroc ?

                        Fumer des pétards avec les potes, ça n’est pas aussi grave que prendre de la coke. La société devrait aller à l’école de la vie.

                        En faisant le choix de la repression l’état laisse le pouvoir aux mafias, et se prive d’un tas de tune.
                        Les Etats-Unis, eux se gênent pas avec la coke.... Pourquoi France ne se met pas au vert pour radoucir l’atmosphère ?

                        "les barettes à 100Frs" j’avais pas entendu ça depuis longtemps !
                        Vous parlez de prix de grossistes, moi je parle du pauvre consommateur qui se fait voler à tous les niveaux, étant au bout de la chaine...
                        Vous devez avoir arrêté depuis longtemps... Bravo. Big Up Respect !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès