Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Octobre – brèves sur la politique de sécurité ou les dernières (...)

Octobre – brèves sur la politique de sécurité ou les dernières gesticulations pour endormir les policiers, les gendarmes et les citoyens

22 septembre, en quelques heures trois policiers se sont donnés la mort dans le Val-de-Marne. Cette série noire dramatique ne peut être qu’une coïncidence mais elle a amené le ministre de l’intérieur à réagir, disant que dans un premier temps "il fallait essayer de comprendre" pour en venir rapidement à la cause qu'il décrit : "un aboutissement de problèmes personnels". On voit tout de suite où vont mener les enquêtes diligentées. Navré de vous décevoir monsieur le ministre mais la pression hiérarchique, les conditions de travail de plus en plus pénibles SONT des problèmes personnels. Quand viennent s’y greffer des ennuis financiers ou familiaux ces derniers ne sont que les gouttes d’eau qui font déborder un vase trop rempli. Les gendarmes connaissent aussi ces drames à répétition, plusieurs par mois ou par semaines parfois. Cessez de botter en touche, laissez ça aux rugbymans et prenez ce problème à bras le corps.

 Suicides en gendarmerie. Un de plus un de trop, le 27 septembre nous apprenons le décès d’une jeune femme gendarme âgée de 30 ans. Elle a mis fin à ses jours, avec son arme de service, dans son logement de fonction. Elle était en poste à la brigade d’Irigny (69) .Les constatations ont été effectués en présence du parquet qui s’est immédiatement rendu sur place. Si nous ignorons encore les raisons qui ont pu pousser la jeune femme à commettre l’irréparable, nous espérons que le résultat de l’enquête sera communiqué. Le harcèlement est déjà largement évoqué. Tout notre soutien à sa famille ses proches et ses collègues.

 

Policiers municipaux dans la chaîne de sécurité nationale.

26 septembre le ministre de l'Intérieur a installé la commission consultative qui doit parfaire l'intégration des 21.000 policiers municipaux dans la chaîne de sécurité nationale. Cette nouvelle commission (un machin parmi tant d’autres) est composée de seize maires et autant de représentants syndicaux des polices municipales. Christian Estrosi Maire de Nice et patron d’une des plus importantes polices municipales de France sera logiquement président de cette commission. Sont conviés à cette table les directeurs de la police nationale, de la gendarmerie, des libertés publiques et le directeur des affaires criminelles et des grâces au ministère de la Justice. (Il faut bien que chacun puisse faire valoir ses arguments). Les sujets qui seront évoqués : - La rénovation des statuts et des conditions d’emploi - Le sujet sensible des armes de service - La révision du contrat qui doit lier l’Etat et les communes - La clarification de la répartition des missions – L’uniformatisation des moyens de transmissions. Cadeau du ministre, il va financer 50% des 10000 gilets pare-balles qui vont être commandés. Il ne faut pas imaginer qu’il sorte cet argent de sa bourse personnelle, certainement une ligne budgétaire police ou gendarmerie qui va subir une ponction. Le ministre a même prévu primes et médailles pour les plus méritants (espérons qu’elles ne seront pas décernées à titre posthume). Au niveau syndical les policiers municipaux sont plus orientés vers la révision de leurs carrières, l’obtention d’une indemnité spécifique obligatoire et un an de bonification tous les cinq ans valant pour le départ à la retraite. C’est le réveil d’une commission mise en sommeil depuis quatre ans. Il est évident que ce sera un nouveau désengagement de l’Etat vers les collectivités locales. Elles vont devoir prendre en compte leur propre sécurité à une période où les effectifs de police et de gendarmerie se réduisent comme peau de chagrin. A suivre avec attention.

 Chère et injuste justice. Le premier octobre la taxe de 35 euros dont devront s’acquitter les justiciables pour déposer certaines plaintes, va entrer en vigueur. Même s'il ne s'agit pour l'instant que des procédures civiles, cela ne fait que conforter l'adage de "la justice a deux vitesses". A quand le versement d'une consignation pour signaler que l'on s'est fait violer ? La première remarque qui vient à l’esprit, c’est que c’est le plaignant qui va débourser pour payer une réforme de la garde à vue qui profite en priorité aux auteurs des infractions les plus graves. Une fois de plus c’est la victime qui trinque. Les avocats n’ont pas à s’offusquer (comme c’est le cas) pour une mesure provoquée par la réforme qu’ils ont réclamée à cor et à cri. Une seconde remarque tient au fait que ce « droit de timbre » sera également affecté « au fonds d’indemnisation de la profession d’avoué près les cours d’appel ». La profession d’avoué va fusionner avec celle d’avocat et il semble incompréhensible que cette mesure nécessite une indemnisation dont une partie sera à la charge des justiciables. En tous cas, inutile de sortir des hautes écoles de la magistrature pour comprendre que cette nouvelle taxe va permettre également de rebuter beaucoup de citoyens qui sont en droit de déposer plainte et permettre ainsi la réduction du nombre des procédures.

 30 septembre au 2 octobre. En quelques jours deux gendarmes ont perdu la vie, le premier, motocycliste de la garde républicaine a été victime d’une chute mortelle, en fin de semaine, sur l’autoroute A1 à hauteur du stade de France. Il était en service avec deux de ses collègues. Le second affecté à la brigade des recherches d’Argenteuil est décédé au cours du week-end dans des conditions qui restent à être précisées. Ce dernier était marié et père d’une fillette alors que le premier laisse également une veuve et une petite orpheline. Nous partageons la tristesse des familles des proches et des collègues de ces deux gendarmes et nous les assurons de tout notre soutien.

 

Quand le directeur de la Gendarmerie fait le « BUZZ » dans les médias.

Le 3 octobre, un député d’opposition du Finistère a révélé sur son blog le contenu de deux circulaires du Directeur de la Gendarmerie. Dans ces documents, agrémentés d’une multitude de chiffres, le patron des gendarmes ne manque pas de donner quelques directives pour inverser la tendance négative des résultats. L’Association Gendarmes et Citoyens a dénoncé à de nombreuses reprises le traitement de la statistique de façon à ce que la politique de sécurité montre son efficacité. Nous avions dit qu’à partir d’un certain stade il ne serait plus possible de masquer la vérité et que la réalité de la hausse des crimes et délits finirait par réapparaître. Il semble que cette limite a été atteinte et que les mois à venir ne seront pas favorables pour ceux qui voulaient démontrer que la délinquance baissait malgré la démolition du service public de la sécurité. Il est aussi probable que les gendarmes se rendent compte qu’à trop tricher, les résultats qu’ils donnaient allaient tout à fait dans le sens du : « on arrive à faire toujours mieux avec toujours moins de moyens ». Ils ne souhaitent peut-être plus fournir le bâton pour se faire battre par les restrictions en moyens et en effectifs.

4 octobre. Encadrement militaire pour des mineurs délinquants. Pour quels résultats et à quel coût ? Une procédure d’urgence est lancée par le gouvernement en vue de faire adopter par le parlement une Loi destinée à faire encadrer des délinquants mineurs par des militaires. Nous avions déjà évoqué la revendication de la paternité de cette idée par la gauche puis la droite jusqu’au Président de la République lui-même. Il s'agit de créer un échelon intermédiaire entre le foyer et le centre éducatif fermé pour éviter l'incarcération. Si cette idée peut sembler intéressante au départ, nous pouvons apporter quelques observations. Tout d’abord il s’agit de trouver les locaux et l’encadrement. A ce jour l’armée a du subir, elle aussi, les ravages de la RGPP. Comme pour les statistiques « arrangées » cette Loi risque de provoquer l’effet inverse de celui qui est escompté. Les citoyens se rendront vite compte que cette mesure va coûter très cher pour un résultat ridicule ne concernant qu’une infime partie des délinquants mineurs. Une gesticulation électoraliste de plus qui risque de se retourner contre le pouvoir en place. Le Président de la République devrait d’abord changer ses conseillers avant de laisser voter certaines Loi.

4 octobre. Transfèrement qui tourne mal. Un détenu, dangereux trafiquant de drogue s’évade, un gardien est blessé par balle. C’est lors d’un transfèrement médical à l’hôpital d’Aix-en-Provence que deux individus casqués ont menacé le chef d’escorte le blessant d’une balle à la cuisse devant sa résistance. Aussitôt les syndicats ont réagi réclamant que chaque escorte médicale se fasse sous protection policière. Ce serait un retour à la case départ puisque les escortes par les forces de l’ordre devaient être supprimées pour que ces dernières se recentrent sur leur missions prioritaires. A suivre……….


La Gendarmerie recrute. Le 8 octobre s’est déroulée la journée de la sécurité intérieure à laquelle étaient associés pompiers policiers et gendarmes, nous n’avons pas lu dans la presse que les policiers municipaux étaient conviés. Pour la Gendarmerie, sur fond de délai limite pour présenter le concours de sous-officier les propositions ne manquaient pas. De l’officier à l’homme de base de la brigade territoriale tout a été fait pour recruter. On vous propose les places de techniciens, pilotes d’hélicoptères, de voitures rapides, motards, maître- chien etc. Des places d’O.S en CDI, ces ouvriers très sollicités jours et nuits dans les brigades territoriales. Il ne faut pas oublier les CDD, gendarmes adjoints volontaires, très sollicités également, sous contrat renouvelable jusqu’à 5 années avant de retourner dans le civil s’ils ratent leur concours. On ne peut négliger les intérimaires, jeunes civils, anciens GAV ou gendarmes retraités qu’on utilise pour boucher les trous et mettre du bleu dans notre paysage. La Gendarmerie ressemble à la société civile et présente tout un éventail de fonctions avec des gens très bien placés mais beaucoup moins nombreux que ceux qui sont à notre contact sur le terrain.

 Un nouveau suicide dans le groupement de la Haute-Vienne. Après le suicide de Michel DELIVET au mois de Février dernier à la brigade de SOLIGNAC 87, le gendarme Daniel, ............., de la brigade de ST JUNIEN 87, célibataire sans enfant, a décidé de nous quitter vendredi 7 Octobre 2011. Son corps a été retrouvé dans sa baignoire. L’intéressé a laissé un écrit qui a été saisi pour les besoins de l’enquête. C’est le second suicide d’un militaire de l’Arme, depuis le début de l’année, au sein du Groupement de Gendarmerie de la Haute-Vienne 87.

 Cour des comptes, quand le confidentiel devient public. Après les circulaires du directeur de la Gendarmerie, c’est un pré-rapport de la Cour des comptes qui est déballé sur la place publique. On y apprend que les critères de répartition des forces de police et de gendarmerie doivent être revus. Rien de bien étonnant puisque la loi de rattachement de la Gendarmerie au Ministère de l’intérieur (on a vu le rapport d’évaluation des résultats), les LOPPSI 1 et 2 ou la RGPP ne font qu’exiger toujours plus avec parfois quelques contradictions. En définitive les redéploiements ont été plus modestes que ce qui avait été envisagé. Sans entrer dans le détail du bilan des sages de la Cour des comptes, nous pouvons noter qu’ils ont estimé qu’il fallait 7 gendarmes pour remplacer 10 policiers. Que le régime de travail des pandores leur permet d’être disponibles 24 heures sur 24 ou selon un régime d’astreinte. Si quelqu’un cherchait encore pourquoi on insiste sur le maintien de la militarité des gendarmes, la réponse est là. Aucun doute que le ministre de l’Intérieur va s’arrêter sur l’estimation de 3 141 emplois gagnés si l’on fait passer sous la responsabilité des gendarmes les agglomérations de moins de 50 000 habitants. De cette façon on va voir se recréer les brigades de chef-lieu d’arrondissement qui avaient été dissoutes sous prétexte de doublon avec les commissariats. Il semblerait que le directeur de la police souhaite conserver ces commissariats de petite taille dans des villes de moins de 30 000 habitants. Ils offrent des conditions de travail moins difficiles, s’agirait-il de centres de préretraite pour policiers fatigués ? Ceux qui sont débordés par manque d’effectif dans les grandes agglomérations apprécieront.

 Une jeune policière tuée d’un coup de sabre. Folie meurtrière à la préfecture de Bourges, le 14 octobre en fin de matinée. Un individu, armé d’un sabre japonais, qui s’était vu refuser une autorisation de détention d’arme s’en est pris aux personnes présentes. Il a mortellement blessé une policière qui intervenait pour le neutraliser. Deux autres personnes dont un policier ont été blessées. Sincères condoléances à la famille aux proches et aux collègues de cette jeune femme qui était âgée de 30 ans et mère de deux enfants. Prompt rétablissement aux blessés.

 Christian Contini, président Association Gendarmes et Citoyens

Dautres articles dans notre dernier magazine : http://issuu.com/agecassociation/docs/agec_magazine_novembre_2011_274

Notre site : http://sites.google.com/site/assogendarmesetcitoyens/

Devenez les acteurs de votre sécurité, adhérez à l'Association Gendarmes et Citoyens


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 25 octobre 2011 10:29

    Le discours sécuritaire permet, aux classes dominantes, de mener une politique
    d’agression inouïe contre les classes populaires, en se présentant sous un visage
    protecteur et universaliste. Parler de lutte contre l’insécurité, c’est construire une
    représentation rassurante du pouvoir en place et justifier toutes les régressions
    sociales et démocratiques par la nécessité de vaincre les ennemis de la liberté et de la
    sécurité......
    http://2ccr.unblog.fr/2011/05/05/le-discourt-securitaire/


    • Robert GIL ROBERT GIL 25 octobre 2011 13:07

      si les employés de France Telecom, avait des armes a leur disposition, les « sucides »seraient en augmentation, donc finalement avec toutes les armes a disposition dans la police, proportionellement ces « accidents du travail » sont moins nombreux qu’a France Telecom...


    • foufouille foufouille 25 octobre 2011 12:56

      au menu
      trafic de drogue
      ecrasement de gamins sur passage pieton avec delit de fuite et exces de vitesse


      • escudo escudo 25 octobre 2011 21:31

        Quand j’étais jeune dans la dictature ou je suis né, la police était prête à dévorer qui que se soit qui oser se tourner contre l’ordre établi. Ces chiens de garde dresse tire comme sur des rats pour empêcher les dissidents de passer le mur  et sortir de cette prison a ciel ouvert. Ils avaient des primes pour ça !  Ils n’étaient pas très bien paye mais ils avaient l’avantage d’être hiérarchiquement  au dessus des autres et il uses de leur autorité pour obtenir des avantages pour palier le manque a gagner.

        Suite au pseudo révolution dans mon pays d’origine, la majorité (plus de 95%) des policiers du temps de la dictature ont reste en place et ont continuer de servir dans le même rôle pour d’autre maîtres. Pour moi c’est une preuve irréfutable qu’on ne peut avoir des principes de vie intègres quand on agit ainsi ! Un jour on est de gauche et puis l’autre jour on est de droite…

        Apres avoir vécu dans plusieurs pays, je peux affirmer que les gardiens de l’ordre établie sont pareils partout dans le monde, c’est des êtres dresse a mordre sur l’ordre du maître et suivant les conditions ils deviennent tous plus ou moins corrompus et tous plus ou moins dangereux....

         A 50 ans, vivant dans un soi-disant démocratie, a l’occasion des contrôles de police je subi exactement la même pression, le même mépris de l’être humain, le même comportement agressif et punitif que dans les temps de ma jeunesse ! Certes on ne m’a jamais tire dessus encore en France…mais c’est jamais trop tard d’autant plus que maintenant la loi autorise les policiers a tire avec des balles réelles en cas d’insurrection populaire.

        Demain si en France il y soulèvement populaire contre l’ordre établie, les gardiens vont tirer pareille dans le tas comme c’était le cas déjà des fois, parce que c’est l’ordre du chef et aussi pour conserver leur place privilégie dans cette société sécuritaire et de plus en plus dictatorial.

        Vu l’actualité en France et en général dans le monde entier il faudra que les policiers commence a réfléchir sérieusement a tous ces possibilités, et réfléchir aussi a tout ces haut dignitaires de la police qui trempe dans des affaires de drogue, de proxénétisme et autre sales histoires !

         Comme toute cette politique d’agression contre les classes populaire est mené par les policiers est les gendarmes, comme les régressions démocratiques sont mises en oeuvre pas ces mêmes gardiens de l’establishment et de leur système pourri, pour tout ces coups bas je ne peux pas trop m’apitoyer sur leur sort ! Il y tellement de gens qui se détruisent la santé et qui meurent prématurément a cause de leur travaille ! Eux ils n’ont même pas l’avantage d’un article sur agora vox ! Et pourtant c’est eux qui font marcher le « smilblick » comme disait l’autre.  

        En tout cas si il y a des suicides dans le rang des policiers c’est peut être aussi car quelque part au fond  ils ont aussi des problèmes de conscience vis a vis les gens qu’ils oppriment et qu’ils savent que la solution n’est pas dans la punition et l’oppression. Apres tous ils savent très bien qu’ils ne sont pas trop dans le cœur de la population et en plus ils sont méprisé par ceux même qu’ils servent !  C’est quand même paradoxal…

         Vu l’origine de l’article je pense que je vais me faire aligner, mais qu’importe…à partir du moment que je peux dire ce que je pense ! C’est bien la seule différence avec une dictature ! Ici c’est cause toujours, le bas ferme ta gueule…

        Ne me tirez pas dessus, j’ai tous mes papiers !!!

        PS : j’ai une amie qui est gendarme...mais bon...

         

         

         


        • GENDSTAS 25 octobre 2011 22:40

          Monsieur Escudo,

          Je vais répondre à titre de retraité de la gendarmerie pour que les choses soient claires.
          Je suppose que si quelqu’un vous agresse dans la rue, que l’on vole ou endommage votre véhicule, vous vous contentez d’arranger les choses avec votre assurance.
          Quand une voisine se fait frapper ou violer, quand une personne (souvent âgée) est agressée dans la rue, vous vous précipitez pour porter secours au risque de votre intégrité physique.
          Quand un enfant ou un vieillard s’est perdu, vous accourez pour participer aux recherches, vous passez la nuit s’il le faut.
          Si votre voisin épicier se fait agresser pour quelques euros, vous vous précipitez à son secours malgré l’arme de son agresseur.
          Quand il faut intervenir sur les lieux d’un accident de la route, même au péril de votre vie, vous vous précipitez pour porter secours, pour avertir les autres usagers, pour porter assistance.
          Bravo, vous êtes un héros du quotidien, vous avez raison, supprimons tous ses fachos des forces de l’ordre. Demain vous serez alors certain de fuir votre pays d’accueil, car la loi, se sont de vrais fachos qui vont la faire mais c’est peut-être vers ceux là que vont vos vraies valeurs ?

          • foufouille foufouille 26 octobre 2011 10:19

            tu es a la retraite
            apres les banlieue ou tes potes vont plus, ce sont les villages
            tes potes mettent du pv et defendent le « bourgeois » qui joue avec sa 22
            et laissent les momes faire chier les gens 


          • escudo escudo 26 octobre 2011 01:13

            Bonsoir Monsieur GENDSTAS,


            Je vous réponds a titre personnelle et je ne cherche que clarifier la situation, vu que vous êtes prêt a me cataloguer grave !
            Je ne vois pas ou j’ai dis que je veux qu’on supprime tous les forces de l’ordre ! 
            D’ailleurs sachez quand même que de par mon métier j’ai peut être sauver plus de vieillard ou enfant perdu que vous...mais enfin, ça c’est une autre histoire !
            Je n’ai pas dis non plus qu’il n’y a pas besoin des forces de l’ordre pour tous les exemples que vous citer. Justement si les forces de l’ordre s’occuperait plus de ces problèmes que vous citez et aussi de leurs propres problèmes au lieu de pratiquer une chasse au sorcières sur les routes pour exemple, les choses serait bien différentes.
            L’essentiel de ce que je voulais dire se concentre dans ceci : 

            « Comme toute cette politique d’agression contre les classes populaire est mené par les policiers est les gendarmes, comme les régressions démocratiques sont mises en oeuvre pas ces mêmes gardiens de l’establishment et de leur système pourri, pour tout ces coups bas je ne peux pas trop m’apitoyer sur leur sort ! Il y tellement de gens qui se détruisent la santé et qui meurent prématurément a cause de leur travaille ! Eux ils n’ont même pas l’avantage d’un article sur agora vox ! Et pourtant c’est eux qui font marcher le « smilblick » comme disait l’autre.  

            En tout cas si il y a des suicides dans le rang des policiers c’est peut être aussi car quelque part au fond ils ont aussi des problèmes de conscience vis a vis les gens qu’ils oppriment et qu’ils savent que la solution n’est pas dans la punition et l’oppression. Apres tous ils savent très bien qu’ils ne sont pas trop dans le cœur de la population et en plus ils sont méprisé par ceux même qu’ils servent !  C’est quand même paradoxal… »

            C’est un avis et je pense ne pas être le seul qui pense ainsi. Le reste c’est mon histoire perso et ça ne traite nullement ce que vous soulevez dans votre réponse !

            Et pour finir...je ne vois pas de tout comment pouvez vous sortir la presomption de votre dernière phrase sur mes vraies valeurs...On est obligatoirement facho si on est gêné par la multiplication des loi liberticide et les contrôles incessantes faite par les forces de l’ordre ? C’est comme ça les facho ?
            Pour finir sur le même ton que vous moi aussi j’ai une question... Si demain il y a vraiment des vrais fachos qui arrivent au pouvoir, vous et les forces de l’ordre, allez vous continuer de servir les nouveau chefs facho ?


            • GENDSTAS 29 octobre 2011 22:25

              Bonsoir Monsieur Escudo,

              Croyez-vous que tous les conducteurs soient des gens raisonnables ? Pour vous 3 à 4 000 morts par an, c’est négligeable ? Il est vrai qu’en 1970, avant la ceinture de sécurité, les limitations de vitesse, le contrôle technique, les radars automatiques, les contrôles d’alcoolémie, nous dépassions largement les 10 000 morts par an.
              Savez-vous ce que c’est de réveiller une mère à 2 heures du matin pour lui dire que sa fille ne rentrera pas à cause d’un inconscient ? Moi j’ai donné et ce n’est pas la situation la plus agréable à vivre. C’est là qu’un policier ou un gendarme peut mal le vivre, pas en verbalisant un irresponsable au volant.
              Il est intéressant aussi de savoir que les voyous les plus violents sont responsables de la mort de 100 à 200 personnes chaque année, par rapport aux milliers de morts sur la route, il y a peut être matière à réflexion.
              Si tous les policiers et gendarmes ne faisaient que verbaliser sur la route, vous ne verriez plus que des uniformes dans la rue. Je n’ai pas cette vision quand je traverse la France.
              Enfin, qui jette la suspicion sur l’ensemble d’une profession sans discernement si ce n’est vous, je cite vos propos : «  a l’occasion des contrôles de police je subi exactement la même pression, le même mépris de l’être humain, le même comportement agressif et punitif que dans les temps de ma jeunesse ! Certes on ne m’a jamais tire dessus encore en France…mais c’est jamais trop tard d’autant plus que maintenant la loi autorise les policiers a tire avec des balles réelles en cas d’insurrection populaire. » C’est bien vous qui ramenez les forces de l’ordre à une unité au service d’une dictature. Vous savez, les fameux dictateurs français qui sont élus tous les cinq ans au suffrage universel, tristes despotes qui n’arrivent même pas à embastiller leurs opposants politiques. Décidément ! il n’y a plus de tyran.
              Enfin, en ce qui concerne le droit d’usage des armes au maintien de l’ordre, il a toujours existé, il y a un siècle, c’est la troupe qui ouvrait le feu contre les manifestants. Depuis, vous pouvez constater que chaque année, les forces de l’ordre de la dictature française assassinent des milliers de gentils manifestants en vertu de ce droit d’usage des armes séculaire...

            • OUI !!! OUI ....on en a largement assez et nous voulons des engagements fermes et écrits des candidats pour FAIRE définitivement enterrer tout projet même rampant de fusion de la Gendarmerie avec la police. Nous n’avons rien à nous dire !!! Chacun chez soi et au diable ce syndicalisme ...policier si choyé par nos dirigeants.
              Nous sommes des soldats mais nous savons par expérience que nous ne pouvons pas compter sur nos hauts responsables qui sont ....comme leurs prédécesseurs des SOUMIS
              A quand la démission éclatante d’un de nos généraux en poste sur le thème pas d’accord sur le « rapprochement » police/Gendarmerie Quand on a 5 étoiles et la proximité de la retraite c’est un geste Pas cher !!! qui ragaillardirait nos troupes qui ne se sentent plus soutenues du tout et qui sombrent toujours plus profondément dans le désengagement se contentant hélas de leurs repos permissions congés et autres avantages si chèrement payés
              Il est vrai que la maison mère reste persuadée agir au mieux des intérêts de l’arme ....Donc en plus elle a bonne conscience !!! et est très auto-satisfaite
              Dans les médias on ne voit plus de chefs responsables dans les interviews ....mais des syndicalistes policiers qui ont désormais conquis le droit à l’expression sur des sujets qui reviennent aux hiérarques ....payés pour cela . Quant aux magistrats du Parquet qui tolèrent que les syndicalistes policiers s’expriment à leur place par exemple sur les affaires judiciaires en cours je trouve qu’ils ne méritent même plus le respect qui leur est dû par les enquêteurs dont ils sont théoriquement les patrons dans l’exercice de la police judiciaire. Le passage à L’Ecole Nationale de la Magistrature ne comporte même pas la moindre formation sur l’exercice de leurs responsabilités pourtant garantes de l’indépendance réelle de la magistrature qui nous le voyons tous les jours est bafouée sans que qui que ce soit ne s’en émeuve
              Je prône la séparation définitive du Parquet d’avec le siège L’interdiction de passage du siège au parquet et inversement. Le Parquet doit redevenir le simple pendant de la défense et même redescendre de ses perchoirs qui les font prendre pour des juges.
              Qui veut défendre ces idées et pousser les partis à trancher définitivement la confusion des genres ???? Alors au boulot !!!


              • cti41 cti41 1er novembre 2011 12:03

                Bonjour. Totalement en accord avec ce vaste programme, faut-il encore que les acteurs de la sécurité et de la justice veuillent bien s’engager pour défendre leurs institutions et pas soutenir les promesses racoleuses attachées à tel ou tel parti politique.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès