Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Offres d’emplois « raisonnables » ?

Offres d’emplois « raisonnables » ?

Raisonnable, cela veut dire grosso modo dans la branche professionnelle dans laquelle vous êtes. On peut aussi permettre de rebondir dans une branche plus dynamique. Laurent Wauquier.

Dans les prochains jours, le gouvernement présentera un texte qui permettra de tirer les conclusions du refus de deux emplois "raisonnables", a déclaré mardi Nicolas Sarkozy.

Il a rappelé au passage que les dépenses sociales "ne peuvent continuer ainsi à alimenter le déficit et la dette".

"Transmettre à nos enfants la facture de nos dépenses de santé et de retraite via la dette, c’est profondément immoral", a-t-il affirmé.

En clair, on va s’occuper de ces S... de Français confits dans leur égoïsme !!!

En septembre dernier, le chef de l’Etat avait déjà annoncé son intention d’instaurer, avant la fin de l’année, des sanctions "à la fois plus efficaces, plus fermes et plus justes". Il restera à définir ce qu’est une offre d’emploi "raisonnable".

Si les partenaires sociaux ne se saisissent pas du sujet avant la fin de l’année, la responsabilité en reviendra à l’Etat.

Il y a fort à parier que cette mesure va en premier lieu frapper de plein fouet les chômeurs de plus de 50 ans.

Car, il faut le rappeler :

"Avec un taux d’emploi de 40,1 % des hommes de 55 à 64 ans, la France se classe au 26e rang parmi les pays de l’Union européenne. Pour les femmes de la même tranche d’âge, le taux d’emploi ne dépasse pas 35,2 %. De même, le taux d’emploi des plus de 50 ans en France est inférieur à la moyenne de la zone euro, elle-même très éloignée des performances des Etats-Unis ou du Japon. Au sein de l’Europe des 15 en 2002, seuls l’Italie et l’Autriche affichaient des taux d’emploi encore plus médiocres.

Les salariés peu qualifiés les plus touchés

Plus en détail, ce sont surtout les salariés peu qualifiés qui éprouvent de grandes difficultés à se maintenir en emploi et retrouver un emploi après 50 ans. Secteur par secteur, c’est dans l’industrie que les salariés sortent le plus tôt de l’emploi.

Les plus de 50 ans écartés du marché du travail
La pratique du retrait anticipé du marché du travail

Motivés par l’objectif de lutter contre le chômage, les pouvoirs publics - souvent avec l’accord des partenaires sociaux - ont développé dans le passé des dispositifs de préretraite pour les travailleurs âgés. Depuis une dizaine d’années, l’accès aux préretraites publiques a été considérablement restreint. Cependant, les pratiques de cessations anticipées d’activité demeurent courantes.

Un chômage de longue durée chez les salariés âgés

Les salariés de plus de 50 ans connaissent des difficultés de reclassement importantes dès lors qu’ils perdent leur emploi. Ils sont particulièrement touchés." Sources ministère du Travail

Laurent Wauquier s’est montré un peu plus précis sur cette notion d’emploi "raisonnable". C’était sur RMC.

Extraits :

"De l’autre côté, il faut que ce soit aussi équilibré et qu’il y ait des devoirs en contrepartie si on vous propose deux offres d’emploi raisonnables. Raisonnable, cela veut dire grosso modo dans la branche professionnelle dans laquelle vous êtes. On peut aussi permettre de rebondir dans une branche plus dynamique."

En ce cas, les salariés de Grandange vont être ravis de "rebondir dans une branche plus dynamique" car, dans la mesure où leur région n’offre plus aucune activité correspondant à leur branche professionnelle, peut-être trouveront-ils dans les environs quelques tiers ou quarts temps. Et il faudra les prendre. Faute de quoi ?

En fin de compte, notre président ne fait que reprendre à son compte le système britannique de l’emploi qui veut que les chômeurs sont des parasites qui vivent beaucoup mieux que les salariés.

Ce n’est absolument pas le cas de la France argueront les thuriféraires de notre président puisqu’il a installé il y a quelques mois un certain Martin Hirsch afin de développer le RSA qui doit (en théorie) permettre aux titulaires du RMI de sortir de la "trappe à misère".

On peut d’ailleurs lire ce matin avec quelle constance notre président définit l’avenir de ce "formidable outil".

"Nicolas Sarkozy a prévenu que le RSA, actuellement en discussion avant une généralisation prévue début 2009, devrait être ’calibré en fonction des disponibilités financières qui sont les nôtres’."

Faute de chasser la fraude et l’évasion fiscale, celle aux allocataires a commencé. Il est décidément bien coûteux le paquet fiscal... pour ceux qui n’en bénéficient pas.

Crédit et copyright image
BAUER

Reiser (adaptation)

Documents joints à cet article

 Offres d'emplois « raisonnables » ?

Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • Ceri Ceri 10 avril 2008 11:51

    c’est à la demande du Medef (commme par hasard) que sarkoléon veut réviser la notion d’ "offre valable d’emploi".

    VBientot des thésards dans les services aux personnes ?


    • Marc Bruxman 10 avril 2008 23:07

      Bientot des thésards dans les services aux personnes ?

      C’est une mauvaise façon de voire les choses. Thésard est un terme général, or on peut être Docteur en Maths, en Physique, en Informatique, en Sociologie, en Droit, en Biologie. Toutes ces formations n’ouvrent pas les mêmes débouchés. Un docteur en sciences trouvera généralement du boulot à moins de le faire exprès. Pour les autres matières souvent c’est plus dur si vous n’arrivez pas à être maitre de conf.

      Mais déja si on disait clairement aux étudiants AVANT qu’ils commencent une formation que les chances de bosser dans leur branche sont très faibles cela serait bien. Parce qu’il y a effectivement des gens avec une maitrise qui finissent à la caisse du carrouf. C’est à ce stade du gaspillage quand on sait à quel point on manque de monde dans d’autres domaines. Il y a deux jours, un pote qui bosse dans l’informatique a eu une proposition à 44 000 € par an. Il a son diplome depuis moins d’un an et il est déja embauché par une autre boite. Réguliérement je reçois aussi des candidatures spontanées de boites qui veulent m’embaucher. Elles m’ont vu sur l’annuaire des anciens de mon école. Bref du boulot il y en a. Mais on encourage pas suffisamment les jeunes à se diriger vers les formations qui en proposent.

      Saviez vous que pour certaines boites d’informatique, le recours à la sous-traitance en Inde (ou ailleurs) se fait non pas "pour gagner de la thune" mais parce qu’ils n’arrivent pas à recruter valablement ici ? Il y a des PME qui sous-traitent leur développement en Inde. Ils ne gagnent pas vraiment d’argent avec ca quand on prend en compte le cout de management, de formation, les voyages, etc... Mais sur l’aspect RH ils ont des gens convenablement formés plus facilement que ce qu’ils en ont en France.

      NB : Je parles ici de gens qui maitrisent les technos, pas de gens qui savent juste bidouiller un windows et se disent informaticien.


    • Fred 10 avril 2008 12:22

      La perte du chômage après deux refus existe aussi dans des pays trés sociaux comme le Danemark, des pays qui n’ont pourtant pas notre réputation en matière de fraude et triche.

       

      Pour les personnes agées, malheureusement il y a de nombreux emplois où l’expérience n’apporte rien et donc l’employeur se retrouve avec le choix de conserver une personne de 50 ans avec un salaire supérieur ou prendre un jeune avec un salaire plus faible pour le même travail. Je serais curieux de voir ce que ferait la majorité des gens dans la même situtation, vu l’individualisme français je pense malheureusement connaitre la réponse.

       


      • Jean Claude BENARD Jean Claude BENARD 10 avril 2008 12:51

        Fred,

        Le système Danois est unique en son genre.

        Premièrement il s’applique à un pays d’un peu plus de 5 millions d’habitants ce qui est beaucoup plus facile que dans des pays de 50 à 60 millions.

        Deuxièmement, il existe un consensus entre syndicats (+de 80% de syndiqués) de salariés, syndicats d’employeurs et Etat. Ce compromis n’est pas simplement un compromis de circonstance mais un véritable pacte social

        Troisièmement, l’Etat Danois consacre enviropn 6% du budget de la nation à la flexisécurité.

        Pouvez-vous retrouver dans ces trois points la moindre convergence avec l’annonce de notre Président ?

        Il faut plutôt voir une mesure de plus pour réduire les dépenses au même titre que les tribunaux, hôpitaux, ...

        Cordialement

         


      • Fred 10 avril 2008 19:28

        je suis d’accord sur la difficulte de transposition mais regardons un peu le parallele avec les pays Scandinaves.

         

        - Dans les annees 80 ils ont diminue de 30-40% leurs effectifs de fonctionnaires et ont meme change leur status qui se rapproche plus a celui du prive.

         

        - Ils ont supprime l’ISF.

         

        - Certains ont instaure une franchise medicale, 150euros/an en Suede par exemple

         

        - La TVA est de 25% dans la plupart de ces pays.

         

        - On a deja parle de la perte du chomage apres deux refus, sachant qu’ils ont un meilleur accompagnement que nous

         

        - l’impot sur les societes est inferieure a celui de la France

         

        Il y a beaucoup de paralleles avec la politique actuelle pratiquee en France et quand on voit les resultats dans ces pays, je me demande si cette politique est si mauvaise. Apres vous avez raison est ce que l’on va reussir a le transposer en France, c’est difficile de repondre. En tout cas, il y a eu de la rigueur dans tous les pays au niveau des depenses publiques, seule la France continue a croire qu’elle peut depenser comme elle le fait.


      • Marc Bruxman 11 avril 2008 00:57

        Encore un commentaire qui se fait moinsser alors qu’il ne fait que dire ce qui a réelement été fait dans les pays scandinaves. Qui bénéficient d’une bonne protection sociale mais sont très libéraux par ailleurs et ou l’assistanat n’est pas encouragé.

        C’est beau les gens qui ne veulent pas voir leurs certitudes s’écrouler sous leurs yeux. Mais si Sarkozy ose enfin faire ces putains de réformes on verra ces mêmes gens qui ont hurlés contre ces réformes revoter pour lui dans 5 ans... Triste !


      • valere valere 10 avril 2008 12:30

         

        Qui va définir qu’une proposition d’embauche est raisonnable ou pas ???

        Ne va-t-on pas encore tomber dans l’extrême ???

        Les députés, ministres et autres larbins du gouvernement n’auront pas le problème de recherche d’emploi avec les lois qu’ils se sont votés. Ils percevront leurs indemnités chômage durant quelques années, sans perte de salaires, et sans avoir obligation de retrouver un emploi.

        Pourtant, là il y aurait des économies à faire !!!

        Mais j’oubliais, la France d’aujourd’hui, n’est pas la même que l’on soit dans les papiers du gouvernement ou un français lambda.

        Quand le français lambda est au chômage, c’est un parasite. Quand c’est un député qui cumule indemnités chômage et autres c’est parce qu’il le mérite.

        On marche sur la tête !!!


        • sisyphe sisyphe 10 avril 2008 12:37

          Le scandale continue...

          Décidément, après les rotomontades sur le "président du pouvoir d’achat", le petit valet zélé des puissances de l’argent se dévoile tel qu’il est : sa politique s’avère ce qu’on pouvait en attendre de pire ..... en bien pire !

          Les pseudo-économies, après le gaspillage du paquet fiscal plombant d’entrée de jeu le budget , vont se faire UNIQUEMENT sur les classes les plus défavorisées : franchises médicales (et on est loin de la fin), traque aux chomeurs, traque aux rmistes, économies sur l’emploi, la santé, le logement, dépénalisation du droit des affaires, pseudo-augmentation des indices, largement en dessous de l’inflation : la chasse aux pauvres est ouverte, au grand bénéfice du medef, des banques (disposition du livret A), des sociétés du caca-rente...

          En 5 ans, les dégâts peuvent être terribles, si les français se laissent dépouiller ainsi de leurs droits les plus élémentaires.
          Impossible de laisser détruire le modèle social français ainsi pendant 5 ans.

          Mobilisation générale !

          Appel à la grève générale !


          • Forest Ent Forest Ent 10 avril 2008 12:57

            Ca fait très longtemps que l’on peut radier un chômeur qui refuse des emplois. Ca fait très longtemps que la question ne se pose plus beaucoup.

            On a passé des mois avant les élections à détailler tout ça. Il n’y a aucune surprise. Sarkozy fait en gros ce que l’on pouvait attendre de lui. Il a été élu pour ça, d’ailleurs avec de bons scores chez les ouvriers et chômeurs qui n’ont pour une fois pas voté FN, si tant est qu’ils votent. Ils ont encore 4 ans pour engranger les résultats. Et encore 5 autres si le PS continue à proposer la même chose.

            Je vais suivre cela depuis le yacht d’un copain. Allo, Vincent ?


            • Yohan Yohan 10 avril 2008 13:01

              Cette disposition ne pourra s’appliquer de toute façon qu’à une minorité de demandeurs d’emploi. L’ANPE intervenant de moins en moins dans le processus de l’offre et de la demande, il n’y a guère que les gens ne comptant que sur l’ANPE pour se trouver confrontés au problème. On veut donc remettre à l’emploi ceux qui se la coulent douce avec les assedics et qui attendent le dernier moment pour se bouger, soit : mais comment va t-on s’y prendre pour ne pas virer au ridicule ou à l’abject ?

              Croyez vous que ça va donner qq chose de cet ordre ? :

              "Mais y connaît pas l’ANPE ce mec. Y va avoir un reveil pénible. J’ai voulu être fonctionnaire à cause de vous tous, éviter qu’le sang coule mais maint’nant c’est fini ! Je vais l’travailler en férocité ! l’faire marcher à coup d’latte, à ma pogne je veux l’voir ! et j’vous promets qui demandera pardon ! et au garde-à-vous !"

              Ouais, comme à la retraite de Russie, c’est les mecs qu’étaient à la traîne qu’ont été repassés..."""

              (dialogues détournés de Michel Audiard)


              • tvargentine.com lerma 10 avril 2008 13:14

                Mon povre ami consultant en web-marketing

                Vous écrivez "En clair, on va s’occuper de ces S... de Français confits dans leur égoïsme !!! en réponse aux mesures du gouvernement

                Si je ne connaissais pas le web-marketing je pourrais dire que vous seriez un militant de la LCR,mais ce n’est pas le cas

                Je comprend donc tres bien votre article

                 


                • sisyphe sisyphe 10 avril 2008 13:34

                  lerma, mon pauvre

                  je n’ai qu’un seul conseil à te donner : repars sur les sommets enneigés ; c’est le seul endroit où tes interventions ne risquent pas de dévoiler l’bruti que tu es.

                  Merci.

                  http://images.imagehotel.net/?nqylxm0yzw.jpg


                • Jean Claude BENARD Jean Claude BENARD 10 avril 2008 14:17

                  Bonjour Lerma

                  J’étais franchement inquiet. Mais votre arrivée sur cet article confirme qu’il connaîtra un beau succès.

                  Merci mon "povre" Lerma

                   

                   


                • barbouse, KECK Mickaël barbouse 10 avril 2008 14:50

                  bonjour,

                  je pensais, sans doute naïvement, que chaque salarié cotise pour le chomage, aussi, si je comprend la logique de ce projet de loi,

                  un salarié peut par exemple cotisé 10 ans, un % non négligeable de son salaire, se retrouver au chomage, et s’il ne cède pas a l’injonction de travailler sur des "offres raisonnables" 2 fois, on lui supprime ses assedic, ce qui implique qu’on le vole s’il a cotisé plus que ce qu’il a perçu en assedic...

                  Il est même problabe que somme cotisée, si au lieu de l’avoir "solidairement" et "obligatoirement donnée", il l’avais placé pour se garantir un pécule en cas de chomage, il aurait sur son compte en banque bcp plus que simplement 2 mois d’assedic.

                  c’est du vol, pure et simple, que cette mesure. C’est exactement comme le rma, qui n’est rien d’autre que du travail forcée par la violence de la situation précaire sur des personne fragilisée, et mal rémunèrée par rapport au cout réel de la vie.

                  La lutte contre l’oisiveté lorsqu’elle s’abat par la force au nom de la valeur travail, n’engendre et n’a toujours engendré en france que colère, sentiment d’abus de faiblesse, mauvaise ambiance dans les lieux de travails, et révolte, dans des urnes ou dans la rue, mais révolte.

                  Je suis rmiste, n’ai somme toute plus rien a perdre et appris a survivre en situation précaire comme constamment indigent et blessé sur le front de la guerre économique parce que d’un coté l’éducation nationale vis comme en temps de paix et ma former naif,

                  de l’autre aprés formation commerciale, je n’ai jamais supporté d’être obligé de prendre de l’argent a une petite vieille et autres situations de faiblesses en vendant du vent pour m’offrir une connerie dont je pouvais trés bien me passé, beaucoup mieux que mon amour propre. 

                  alors si en plus on me force, au nom de mon "bien" supposé sur l’autel de la valeur travail, 

                  à faire ce que je ne veux pas faire pour survivre à peine mieux, c’est qu’on me prend pour un chien corvéable par la force de ma détresse sociale,

                  et si je dois me battre, ce n’est pas pour avoir le droit de travailler plus, mais pour mordre les mains qui tiennent ce collier.

                  Tous les jours il y a des options "hors la loi" nettement plus rentable comparé au risque d’être "pris", l’option je ne peu créer alors je pille, j’abuse, je prend, et n’écoute dans ceux qui ont que la faille pour mieux leur prendre encore, d’une vie sans sens véritable si ce n’est l’impératif de survivre en ville, constamment en quete d’opportunité à saisir, de faiblesse a exploités, de forts avec qui négocier, ou

                  toujours au plaisir éphémère d’avoir un peu de luxe vis a vis du simplement vital, se succède indéfiniment la frustration de n’être finalement toujours que.

                  tous les jours, lorsqu’on calcul qu’avec la hausse des prix on ne peut même plus manger décemment la dernière semaine de chaque mois, la tentation de franchir la ligne, préférer avoir l’angoisse d’allez en prison a celle d’avoir rien dans son frigo, est une lutte entre sa dignité et son instinct de survie.

                  Mais lorsque sarko, et une partie de son gouvernement, sortent eux même de la dignité, font du spectales et malmène la faiblesse dans la précarité a coup d’effets d’annonces et de spectacle indigne où l’on comprend bien que c’est moi, nous, les pauvres cons,

                  Ces gens qui recréent le travail forcée incapables qu’ils sont de libérer la création d’entreprises, ils tuent l’envie de bien faire pour enrichir pareil incompétents, je suis content de ne pas payer d’impot parce qu’a aucun moment ces guignols ne se sucrent sur mon travail et mes efforts, ma solidarité et mon patriotisme n’a rien a voir avec ce que ces gens en font,

                  plus pret de la misère qu’eux, c’est gratuitement que j’aide un ami, et simplement qu’on partage la bouffe.

                  mais leur spectacles autour de "réforme", au lieu de donner l’espoir qu’enfin on va pouvoir se libèrer collectivement de la prison de précarité dans laquelle la gauche nous a enfermé,

                  ne fait rien d’autre que mettre encore plus de pression sur ceux qui n’ont plus rien a perdre, ceux qui comme moi on perdu ou ne font pas d’enfants pour "cause économique", et qui n’ont pas vocation a accepter l’autorités d’inconscient de la réalité social, ni même ne considère comme légitime la dernière élection présidentielle.

                  autant dire que la société française est stérile, rendant impossible a une quantité non négligeable d’homme d’’y féconder leur ambition, leur vie, leur famille, leur évolution, avec la hausse de la violence qui va avec, et le travail forcé n’y changera rien. 

                  Elle est devenu juste un bateau qui coule ou c’est a chacun d’emporter les meubles en attendant a fond de cale pour les enracinée a la france, et en virtualisant la monnaie pour ceux qui quittent le navire pour d’autres contrée plus fertiles. 

                  si pour changer de bateau, d’équipage et de cap, il faut sapper la coque du bateau, continuée comme ça avec vos envie de descendre a fond de cale avec des fouets pour faire bouger l’oisif, et ne venez pas vous plaindre la gueule dans l’eau comme tout le monde, d’être incompris, frappé et pillé en cherchant a vous dire que vous fouettez pour mon bien.

                  amicalement, barbouse.


                  • tchoo 10 avril 2008 18:06

                    Combien de chomeurs ont refusé deux offres d’emploi (ne serait-ce qu’une d’ailleurs) ?

                    j’aimerais avoir les stats

                     

                    ce n’est que poudre aux yeux, pour contenter ce qui croit encore que chomeurs= fainéants !

                     


                    • Lucid Lucid 10 avril 2008 18:56

                      Sacré Sarko...

                      Non seulement cette disposition (sanction après le refus de deux offres d’emplois raisonnables) existe déjà et elle est plus sévère que celle préconisée par notre Président car il est possible de radier un demandeur d’emploi après le refus D’UNE OFFRE D’EMPLOI valable, quelque que soit la durée du contrat de travail.

                      Sarko est donc moins sévère que les textes existants, c’est l’ectoplasme Lerma qui va être déçu, son Sarko se ramollit...

                      Pour ceux qui mettraient en doute mon propos, je vous invite d’abord à consulter l’article L 311-5 du Code du Travail et après on en reparle...


                      • TSS 10 avril 2008 19:14

                        @hihihi

                        vous faites du tourisme sexuel hahaha


                        • TSS 10 avril 2008 19:23

                          wauquiez parle de ce qu’il ne connait pas ! le travail, il a connu ça dans le temps pour se faire un peu d’argent de poche.

                          mais depuis il ne connait le travail que par les courbes et les stats !!


                        • Radix Radix 10 avril 2008 19:22

                          Bonjour

                          Va-t-on réouvrir les Ateliers Nationaux ?

                          Ah non, j’oubliais : cela a mal fini pour le gouvernement qui les avait mis en place.

                          Alors je ne vois pas ? A part remettre en service Cayenne ! C’est vrai çà tous ces fainéants de taulards qui n’en fichent pas une rame, surtout qu’avec la pauvreté qui galoppe et les troubles sociaux qui s’annoncent leur nombre va sérieusement augmenter !

                          Il y a un gros problème dans ce pays : comment voulez-vous que certain s’enrichissent si les pauvres s’obstinent à réclamer un salaire suffisant pour vivre !

                          Radix


                          • Bof 10 avril 2008 19:29

                            Il a annoncé, il va faire...mais les excés continuent !!! Monsieur Hollande nous a appris que nous étions ruiné, " Un pays sans le sous" comme il l’a dit avant les élections présidentielles , il est temps de prendre acte et de passer des décisions aux actes eux-mêmes .

                             A part des dettes que laissons nous  ? des discours pour continuer à glander et rien d’autre .

                             


                            • sisyphe sisyphe 10 avril 2008 20:10

                              par Bof (IP:xxx.x5.21.88) le 10 avril 2008 à 19H29

                               

                              Il a annoncé, il va faire...mais les excés continuent !!! Monsieur Hollande nous a appris que nous étions ruiné, " Un pays sans le sous" comme il l’a dit avant les élections présidentielles , il est temps de prendre acte et de passer des décisions aux actes eux-mêmes .

                              A part des dettes que laissons nous ? des discours pour continuer à glander et rien d’autre .

                               

                              Intervention particulièrement pertinente !

                              L’auteur nous expliquera surement ce que "Monsieur Hollande" vient faire dans l’histoire...

                              Et de quels actes il parle... ??

                              Et qui "continue à glander" ??

                              Et quels sont les "excès qui continuent" ??

                              Merci de nous éclairer, monsieur Bof !


                            • Marc Bruxman 10 avril 2008 23:38

                              L’auteur nous expliquera surement ce que "Monsieur Hollande" vient faire dans l’histoire...

                              Ah ben c’est juste drole de voir un représentant du parti qui a beaucoup contribué à la situation actuelle

                              Meme si la droite française a également été lamentable dans la gestion de la dette parce qu’elle a eu peur de revenir sur les mesures de gauche à chaque fois qu’elle était au pouvoir.

                              D’ailleurs vous avez vu la condamnation de la mère Ségolène aujourd’hui ? Quand on traite les patrons de salauds, on ne se conduit pas pareil.

                              Et qui "continue à glander" ? ?

                              L’UMP qui réforme lentement et a peur de rentrer dans le lard de la CGT. Les gens qui n’ont parfois pas conscience des réalités et continuent à tout exiger de l’état alors qu’il n’y a plus de thune. Ils font un peu penser à des sales gosses qui veulent que leurs parents achètent la moitié du supermarché.

                              Et quels sont les "excès qui continuent" ? ?

                              Et bien l’excés de dépense publique. Les raleurs.

                               

                              Prenez l’exemple des cartes "famille nombreuses". Que la SNCF fasse une carte commerciale parce qu’il vaut mieux faire voyager une famille de 6 plutot qu’un couple c’est presque normal. Que l’état paie cela, c’est anormal.Les gens ont choisis de faire des gosses et ils sont censés assumer leurs choix. A la SNCF de savoir capter cette clientéle.

                              De même pour les allocations de chomage qui durent 23 mois. C’est un encouragement à la glande. Certains de nos voisins ont des allocations limitées à 6 Mois (ce qui permet de retrouver du taf) mais égale à 100% des revenus de quand on travaillait (ce qui permet de ne pas être en galère).

                              Et je ne parle même pas du régime spécial de la SNCF qui n’a pas réelement été éliminé alors que le nain l’avait promis.

                              Et enfin cette manie Française qui est de mépriser ceux qui réussissent, les rendre responsable de la misére des autres. Genre je suis une loose, je ne bosse pas depuis 15 mois mais c’est de la faute à cet enculé de patron qui délocalise !

                              Cette facon de voir le monde est catastrophique. Prenez les jeunes issus de l’immigration. Au lieu de leur dire que si ils se battent ils vont réussir et que leur différence sera alors un atout on leur dit : "vous ne réussirez pas car les gens sont racistes". Sauf que justement je connais pas mal de cadres issus de l’immigration qui ont très bien réussis et se font des couilles en or en allant négocier des contrats dans les pays arabes. Ceux la ne se sont pas dit "on va toucher le RMI" mais "on va tous les niquer" (au sens positif du terme) et effectivement ils ont tout niqué.

                               


                            • sisyphe sisyphe 11 avril 2008 00:27

                              par Marc Bruxman (IP:xxx.x24.48.80) le 10 avril 2008 à 23H38

                               


                              L’auteur nous expliquera surement ce que "Monsieur Hollande" vient faire dans l’histoire...

                              Ah ben c’est juste drole de voir un représentant du parti qui a beaucoup contribué à la situation actuelle

                              Meme si la droite française a également été lamentable dans la gestion de la dette parce qu’elle a eu peur de revenir sur les mesures de gauche à chaque fois qu’elle était au pouvoir.

                               

                              Pour répondre à une telle contre-vérité (pour être poli), juste un petit tableau....

                              http://images.imagehotel.net/?f0kmx4jl2j.jpg

                              Voilà qui renvoie tout le discours de monsieur Bruxman à sa juste mesure : un tissu de mensonges, de bétise, de cynisme, de clichés plus démago et faux les uns que les autres.

                              Pas de chance, monsieur Bruxman ; face aux faux arguments, les chiffres sont tétus...

                              Try another time...


                            • Marc Bruxman 11 avril 2008 00:54

                              Et oui cher Monsieur, la dette est plus montée sous la droite que sous la gauche. Mais prenez la période Jospin puisque c’est la plus éloquante.

                              Période économique faste pour la France grâce à la fabuleuse spéculation financiére et la bulle internet. Pour remettre les pendules à l’heure l’étudiant en informatique que j’étais se fesait des journées de travail payées 300 € net à cette période bénie. Tout ca pour configurer quelques serveurs. Le reste de ma promotion en école d’ingé fesait de même et on a bien vécu durant cette période je peux vous le dire. Ah on reverra pas ca de sitot :( En plus y’avait même le boss de la boite qui payait le champ’ réguliérement. Les soirées privées en boite remplies de bonnes meufs. Ah putain c’était bon :) L’euphorie a durée jusqu’à Novembre 2000 et après la situation s’est dégradée rapidement. Si nous avons bien fait la fête avec la thune des investisseurs, les promos suivantes ont été bien moins lotis et sont redevenus des étudiants classiques. Toutes ces arrivées d’argent fabuleuses ont été taxées par l’état qui a en plus fourgué des licences UMTS a prix d’or. Pendant un temps cette période hors normes a masquées l’énorme connerie des 35 Heures. Aujourd’hui ou le plein emploi est revenu dans l’informatique, il n’y a pas de tels excés. Les étudiants de mon école bossent en paralléle de leurs études mais il est rare qu’ils dépassent les 150 € net par jour. Et y’a plus les soirées en boite "spéciales" et tous les avantages annexes dont on a eu la chance de bénéficier. Ceux qui ont bossé en startup sauront de quoi je parles. (Regardez l’excellent reportage Internet fait des bulles pour bien comprendre cette période).

                              Tous les pays voisins ont durant cette période connu la même euphorie qu’ici. Et ils ont tous fortement réduit leurs déficits car la thune coulait à flot dans le privé et que les impots rentraient très vite. La crise a commencée à se faire sentir durement durant la seconde moitié de 2001. Et un an après, le PS était out de la triste façon que l’on sait. Je ne portes pas Chirac dans mon coeur et je considére qu’il a été un très mauvais président. Mais la seconde majorité UMP a hérité d’une situation pourrie.

                              Pareil pour la période 1993. La droite est arrivée en période de grosse récession économique. Et donc forcément ca n’a pas été top au niveau des déficits.

                               


                            • sisyphe sisyphe 11 avril 2008 10:13

                              Bah !

                              C’est pas de bol, hein : chaque fois que la droite arrive au pouvoir, c’est en situation de "récession conomique" : on va finir par croire qu’ils trimballent la schcoumougne avec eux...

                              La vérité est aussi que, pendant la période Jospin, la croissance française était AU DESSUS de la moyenne européenne ; alors que, chaque fois que la droite se retrouve au pouvoir, la moyenne française est AU DESSOUS de la moyenne européenne ; il s’agit donc d’une flagrante INCOMPETENCE et ce, par idéologie.

                              Alors que la gauche s’est, depuis belle lurette, rangée au pragmatisme, la droite ne peut s’empêcher, à chaque fois, de vouloir prendre des mesures symboliques (et réelles) pour les plus riches, par STRICTE IDEOLOGIE de revanche, de vouloir à tout prix imposer sa conception "libérale" de la politique ; et, chaque fois, ces mesures plombent systématiquement l’économie.

                              La droite la plus con et la plus incompétente du monde continue d’être soutenue et élue par une majorité de français à qui elle porte préjudice, mais qu’hante, dans leurs cauchemars, les spectres du "communisme" pourtant disparu définitivement depuis plus de 30 ans, qui, tel les chiens de Pavlov, agissent par éflexes conditionnés, sans voir que le véritable danger est, aujourd’hui, le système qu’ils soutiennent, en croyant qu’il va les protéger.

                              Décidément, la rémanence des peurs ancestrales est le plus fort soutien des ravages du système ultralibéral : c’est le mythe de la caverne au secours de Soleil vert : triste époque...


                            • Marc Bruxman 12 avril 2008 01:02

                              Non c’est très simple. Les mesures prennent du temps à agir et il y a un décalage de quelques années avant qu’une politique libérale fasse effet. De même, une politique sociale va initialement améliorer la croissance (on distribue de la thune qui va être dépensée). Puis au bout d’un moment il faut rembourser les frais et ca plombe la croissance.

                              Jospin a donc bénéficié en partie des réformes de Juppé qui avait commencé à stabiliser la dette. Il a dillapidé cet argent avec plein de mesures sociales idiotes, les 35 heures n’en étant qu’une en particulier :

                              La seule chose que l’on peut reprocher à la droite c’est qu’elle est trop couillemolle en France. Ah si Juppé avait fait comme la maire Tatcher on aurait entendu les cocos raler mais on ne serait pas dans une telle merde aujourd’hui... Sarkozy prend le même chemin. Il a peur d’un afrontement frontal avec les syndicats alors qu’il a tous les moyens pour les écraser comme des punaises.


                            • idyllique 10 avril 2008 23:19

                              60% de la population française sont à la charge de seulement 40% d’actifs !

                              400 000 travailleurs clandestins, sans papier, hors la loi, travaillent en toute illégalité = taxes, impôts, charges des entreprises coupables de les recruter et qui échappent à l’Etat !

                              500 000 offres d’emplois chaque année ne sont pas pourvus...

                              Si nous supprimions les aides qui permettent à certains de vivre de l’assistanat (en fait, vivre sur le dos des autres), le taux de chômage et de rmiste se réduiraient comme une peau de chagrin !

                              Il n’y a pas de sots métiers, mais de sottes personnes ! Trop facile de rester au chaud pendant que le voisin part chaque matin travailler pour payer un rmi, une APL, RSA à celui qui fait la mou à l’ANPE lorsque le conseiller à l’outrecuidance de lui proposer un poste qui ne convient pas au chômeur !!!

                              Résultat : ce pays est en faillite !


                              • sisyphe sisyphe 10 avril 2008 23:27

                                Tiens !

                                L’éternel discours de la voix de son maître ; avec toujours les mêmes clichés démago-poujadistes, qui accusent ceux qui se battent pour se partager les miettes, pendant qu’on passe sous silence, évidemment, tous ceux qui se gavent...

                                Qui est en faillite ? Les entreprises du caca-rente, qui ont fait, cette année 100 milliards de bénéfice ?

                                Tiens, cadeau...

                                http://images.imagehotel.net/?hu9if6weqo.jpg

                                 


                              • Yohan Yohan 11 avril 2008 00:29

                                @Ydyllique

                                Votre commentaire est sans nuance, brut de décoffrage et plein de poncifs faits pour complaire.

                                500 000 emplois ? Mais ils sont où, personne n’a jamais été capable d’en faire la liste. C’est de la propagande, des chiffres en l’air. On nous bassine avec les secteurs en tension. Le commerce distribution en fait partie.et pourtant il ferme sa porte aux jeunes dont je m’occupe et ceux là, du boulot, même mal payé, ils sont preneurs. Il y a des emplois non pourvus mais pas tant qu’on le dit. Comme employeur, si j’ai absolument besoin d’embaucher je vais me démerder pour trouver le guss dont j’ai besoin et je vais le trouver forcément. Si je ne trouve pas, c’est que mon offre est totalement à côté de la plaque et que je ne respecte pas la dignité du travailleur.

                                Vos 400 000 clandestins. Des clandestins qui travaillent, même quand ils ne payent pas d’impôt contribuent à nous enrichir en prenant des jobs que de toute façon les non clandestins ne prendraient pas. Ce sont eux qui nettoient vos bureaux et votre merde dans votre entreprise. Ensuite, ils consomment comme vous des produits taxés, certains ont même des fiches de paie tout à fait règlementaires sur lesquelles ils acquittent des charges pour une retraite et des droits qu’il ne pourront jamais faire valoir.

                                Pour finir, il y a des gens qui se laissent couler dans le chômage, certes. Ceux qui trichent vraiment ne sont pas si nombreux, comparativement aux chômeurs qui cherchent à s’en sortir. Dans ce cas, pour régler le problème des tricheurs, il suffit que l’ANPE leur propose vraiment deux bons emplois impossibles à refuser et là vous pourrez leur couper les assedics s’ils ne les prennent pas. Avec vos 500 000 emplois non pourvus, j’ai du mal à comprendre qu’on ne parvienne pas à le faire . 

                                 


                                • anwe 12 avril 2008 20:29

                                  « Cherche spécialiste en production audiovisuelle parlant couramment français, anglais, notions de japonais, connaissance approfondie de Final Cut, Cappela , Flash et logiciels de bureautique, poste à pourvoir de suite, expérience exigée »
                                  Payé 8 euros de l’heure, horaires variables suivant la masse de travail, plus de quarante ans s’abstenir.
                                  Au chômage et vous n’acceptez pas, quel scandale dans un secteur en crise !
                                   


                                  • iris 17 avril 2008 12:36

                                    et aussi ne pas oublier accepter un travail demandant unmaximum de 2h de trajet..

                                    il y toujours une période d’essai -et quelqu’un de pas motivé est t il un bon collaborateur ??

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès