Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > « On n’attend pas le grand soir, on met les mains dans la terre (...)

« On n’attend pas le grand soir, on met les mains dans la terre »

Thierry, militant à Attac

L’idée n’est pas banale et dans ces temps un peu sombres où l’on ne voit plus très bien où le politique pourrait bien nous mener, l’idée de créer et d’entretenir un potager non pas pour soi, derrière chez soi entre ses murs, mais bien devant chez soi et pour nous faire tous rêver. Ce n’est plus un rêve, il existe même des communautés sur facebook qui sèment la bonne parole sous le titre générique « Incroyables comestibles », tapez et trouver : les potagers libres !

C’est du Royaume Uni que nous est venue l’inspiration en 2008, à Todmoden pour être plus précis. Ce sont des citoyens de cette ville qui ont pris l’initiative de créer des potagers ouverts à tous, d’où le nom « d’incredible Edible » qui prospère désormais en France. Confrontée à une grave crise économique la petite ville du yorkshire a poussé l’une de ses habitantes Pam Warhurst à investir les terres libres de sa commune pour y faire pousser librement fruits et légumes.

Désormais le commissariat de police se voit affubler de quelques rangs d’épis de maïs, le parc de l’hôpital d’arbres fruitiers, et le devant des maisons en rangs d’oignons, de poireaux, haricots et carottes ….

Même le Prince Charles se serait penché sur cette initiative citoyenne remarquable. Elle ne demande aucun capitaux, juste un peu de terre mise à disposition, tout est possible, devants de maison, terrasses extérieures, pots et jardinières en libres accès et un peu de semences. Il s’agit juste d’opérer une légère collectivisation de l’espace privé en espace public, pas de grands discours juste quelques gestes emprunts d’humanité et d’altruisme.

Nos grands mères et encore plus arrières grands mères le faisaient usuellement. La civilisation moderne malheureusement a emporté tout cela.

Nos illustres concitoyens de Todmorden, sûrs de leur juste cause, ont mis au point un « Incredible Edible Tour » ouverts à tous les visiteurs un peu curieux. On s’y presse désormais du monde entier. Il y a bien sûr une visite des sites eux-mêmes, mais aussi des conférences explicatives, et des rencontres avec les habitants à l’origine du projet. L’office du tourisme a même prévu des traducteurs pour tous les pays : Chine, Australie, chili, Québec, Allemagne et France sont déjà venus.

Tous ont à cœur de comprendre et d’exporter dans leurs communes respectives le principe du légume gratuit pour tous. Je cultive et je mets à disposition.

En France c’est à Cédric Dérouin à Saint Nazaire que revient l’initiative d’avoir relayé l’expérience anglaise en terre de France. Il a lui-même mis en œuvre le principe dans sa commune et devant sa propre maison et créé un groupe facebook pour populariser le projet.

Depuis la bonne nouvelle circule : article dans le Monde (du 27 décembre 2012), enquête au journal de TF1 etc…

Désormais fini les bacs à géraniums et à Chrysanthèmes, place aux fruits et légumes et aux pancartes ‘Help your self », « Food to share » et « nourritures pour tous ».

Et si nous faisions fît de nos égoïsmes et si nous abandonnions nos débats idéologiques stériles et si nous nous tournions tout simplement vers ce qui nous colle au pied : la terre…


Moyenne des avis sur cet article :  4.8/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • Montagnais Montagnais 9 janvier 2013 10:01

    bel article.


    Mais la France était en avance .. Voir le projet de la forêt fruitière de Lamy-Perret à Cluny .. 30 ans au moins.

    Tout cela ramène naturellement la notion de Patrie .. Faudra la défendre la terre commune qui nourrit ..

    • marko 9 janvier 2013 11:22

      La France est en avance ? C’est une blague j’espere... ? :) Qu’il y ait des projets depuis plusieurs dizaines d’annees en France (comme au Royaume-Uni, aus US, partout en Europe... ailleurs dans le monde, la situation est differente du fait de l’histoire, mais les initiatives humaines de cooperation ne manquent pas non plus...)

      La France est une construction, une abstratction, avec certes des elements de realite (le langage principalement), mais pour le reste, il faut s’ouvrir un peu... la notion de patrie, tres franchement, ca ne me parle pas du tout... Je suis francais, ok, il y a beaucoup de choses qui me connectent a la France, mais je suis un humain avant tout, ca fait de nombreuses annees que je ne vis plus en France et je n’ai pas l’intention d’y vivre a nouveau...
      La Terre commune qui nourrit n’a pas de nom, pas de drapeau, pas de frontiere, pas d’ego, pas de repli sur soi... elle est don, partage, humilite... chacun est un melange de multiples cultures (familiale, locale, communale, regionale, religieuse, nationale, linguistique, et tant d’autres groupes qui influent notre developpement)... Limiter la notion de culture ou d’identite a une Nation est d’une pauvrete incroyable... un aveuglement malheureux...
      ’La France etait en avance’... quelle ineptie... Defendre la Terre qui nourrit, Oui, mais ce n’est pas la France qui me nourrit, c’est la Terre que les gens humbles, simples et amoureux de la vie doivent se reapproprier localement partout dans le monde... ONE LOVE... peace ;)

    • La mouche du coche La mouche du coche 9 janvier 2013 13:17

      Marko finit son commentaire par des mots américains nous montrant qu’il est sous la coupe de l’empire. smiley


    • Pelletier Jean Pelletier Jean 9 janvier 2013 14:10

      @maontagnais,

      Merci pour le compliment, mais je ne vois pas bien le lien avec la notion de patrie, bien au contraire, un tel projet met l’accent sur des valeurs unvisersalistes, bien éloignée de l’idée de nation ou de patrie.

       http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


    • Pelletier Jean Pelletier Jean 9 janvier 2013 14:11

      @marko,

      Vous le dites avec brutalité, mais oui la terre cela n’a rien à voir avec la notion surtout la terre qui nourrit.

      http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


    • marko 9 janvier 2013 14:28

      oups... desole pour la brutalite de forme, le fond sur ce type de sujets merite en effet beaucoup de nuances...


    • Pelletier Jean Pelletier Jean 9 janvier 2013 14:52

      @Marko,

      ce n’est pas grave « brutalité » était peut être éxagéré.

      http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


    • lionel 10 janvier 2013 06:10

      Excellent article !


      En revanche, je ne vois pas pourquoi l’idée de patrie serait incompatible avec ce que vous nommez « universalisme » sans le définir, comme si être patriote signifiait être un « facho » inculte rejetant tout ce qui est autre, l’infériorisant... Bref, un gros con.

      La « patrie » ou plutôt la « matrie » (ah Marianne, Sophia, Hypathia...), c’est comme votre bout de jardin, c’est l’espace de responsabilité dont vous avez la charge et qui vous permet de rentrer en lien avec l’univers. S’il existait une expérience à l’étranger, exemplaire, nous dirions : "Regardez les zotres, ils ont fait cela, que c’est bien, ouah ! Faisont donc comme les zotres. Universellement, les zotres (les zotres pourraient d’ailleurs être composés de gens bleux, verts , peu importe seraient acclamés et respectés... Mais s’il n’y a plus d’identités, plus d ’espace où vous pouvez prendre la responsabilité personnel d’un jardin, où vous ne pouvez plus tester une nouvelle association de plantes que vous soupçonnez d’être bénéfique et qui n’est pas inscrite dans le corpus de l’expérience humaine acquise dans les jardins, ou de fertilisation ??? Ce n’est plus de l’universalisme, c’est de l’appauvrissement, une perte de biodiversité, un refus de l’idiosyncrasie inhérente à l’humanité !

      Je vous souhaite de très beaux jardins, des légumes magnifiques, des voisins ouverts et généreux... Et malgré notre différence de point de vue (qui feraient de belles discutions dans le monde réel), je suis content d’avoir des concitoyens attentifs à leurs jardins.

      Respect

      Lionel (agroécologiste de formation)

      Sortie immédiate de l’euro, de l’UE, de l’OTAN ! (retour à notre jardin, à nos haies, à notre biodiversité ! Non à la monoculture européiste, à la collectivisation où l’on n’a pas le droit à être responsable d’un lopin, à la dégradation de la fertilité) UPR



    • lionel 10 janvier 2013 06:17

      Marko, 


      Malgré que je ne partage complètement votre point de vue sur la Matrie, je vous salut respectueusement. 
      One Love

      « l’intérêt de la Nation d’abord » Hailé sélassié"



    • marko 10 janvier 2013 11:10

      « Et malgré notre différence de point de vue (qui feraient de belles discutions dans le monde réel) »


      @ Lionel, je pense en effet que dans le monde reel on pourrait avoir une belle et constructive discussion et voir que nos points de vue sont surement plus complementaires qu’opposes... Dans tous les cas, meme si on a des points de vue differents, on regarde la meme chose :)

      Ce qui m’a fait reagir, je pense, c’est les mots «  la France était en avance »...

      Dernier detail hors-sujet concernant Haile Selssassie. Bien que grand amateur de reggae/ragga, la croyance en cet autocrate m’intrigue beaucoup, surtout a la lecture de plusieurs livres et etudes sur son regne (je recommande d’ailleurs le livre de Kapuscinski)... ce qui n’empeche d’ailleurs qu’il ait fait quelques discours tres inspires (mais probablement pas de sa plume)... bref, je m’egarre, encore un sujet qu’il serait plus interessant de traiter dans le reel... ou via un article plus long...



    • lionel 13 janvier 2013 07:49

      @ Marko, 


      Hailé sélassié était un monarque issu d’un tradition très lointaine. Il n’a pas mis en place un système autocratique, il en a hérité...

      La contre culture généré par ce phénomène est différente de celle venue des médias occidentaux, l’inspiration vient de discours politico-philosophiques non cyniques de Hailé Sélassié. Il s’agit d’une invitation à donner sa personne, à se perfectionner, pour la société, la nation. Les nations peuvent être dépassées mais seulement au prix d’un effort spirituel, d’une véritable révolution intérieure, manifestée dans le monde politique global et commençant « à la maison ». La soumissions ultime est du à « nos semblables, les hommes, au sein de la communauté humaine » mais « l’intérêt de la nation d’abord »... Bref, on a la responsabilité de prendre soin de soi avant de pouvoir être ensemble avec les autres...

      Au plaisir de te rencontrer un jour...

      Bons jardins ! 

    • foufouille foufouille 9 janvier 2013 14:31

      quand ce sera connu, un camion passera la nuit pour tout ramasser

      ca se fait deja pour les vergers et le gui


      • Pelletier Jean Pelletier Jean 9 janvier 2013 14:53

        @Foufouille,

        il faut être un peu plus optimiste...

        http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


      • foufouille foufouille 9 janvier 2013 15:23

        mais oui

        surtout que ca se fait deja
        il y a pas de voleurs, chez toi ?


      • Stof Stof 9 janvier 2013 14:53

        Ce serait un peu moins con que de dépenser des millions dans des spots publicitaires « mangez 5 fruits et légumes par jour ( avec une marge à 300% des grandes surfaces) ».


        • Pelletier Jean Pelletier Jean 9 janvier 2013 14:54

          @Stof,


          L’un n’empêche pas l’autre, d’autant plus que celui-ci ne nécessite aucun investissement.

          http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


        • Traroth Traroth 9 janvier 2013 15:43

          Les efforts visant, en gros, à construire une nouvelle société à côté de cette existante me paraissent vain et stérile, je dois bien le dire.


          La réalité, c’est que si vos initiatives rencontrent la moindre once de succès, on ne vous laissera pas faire. Subitement, vous devrez affronter le propriétaire de la terre que vous cultivez et qui voudra la récupérer ou toucher quelque chose, le fisc et les assurances sociales qui voudront taxer ces « avantages en nature », les maraîchers professionnels qui vous accuseront de concurrence déloyale, etc.

          La vérité, c’est que la situation d’exploitation qui caractérise notre société n’a rien d’accidentel. Elle est délibérée. Et les exploiteurs veulent que vous restiez bien sagement à votre place à consumer votre vie à leur profit. Ils ne vous laisseront pas faire !

          Mais le problème le plus grave n’est même pas celui-là. Les défauts de la société actuelle viennent des défauts de l’être humain. Comment empêcher que si on construit une nouvelle société, des défauts analogues ne s’installent pas ? Tant que ça ne concerne qu’une petite population de gens motivés par l’objectif commun, ça peut très bien se passer, mais quand vous serez des millions ? Pour changer la société, il faut d’abord changer les hommes.

          • Pelletier Jean Pelletier Jean 9 janvier 2013 16:44

            @Cher Traroth,



            Est-ce que vous nous cacheriez pas une bonne dépression ?

            http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


          • Traroth Traroth 9 janvier 2013 17:24

            Non, ce que je dis, c’est que quand nous aurons fini de tourner en rond et chercher un échappatoire, il faudra bien se rendre compte que la seule, l’unique solution est de se battre là où nous sommes. Se battre pour cette société, pas une autre hypothétique. Se battre pour changer les choses et non pour refaire pareil.


          • Mefrange Méfrange 9 janvier 2013 23:05

            A l’auteur. Je suis globalement d’accord avec Traroth. Les objections de Traroth ou d’autres ne peuvent pas être balayées comme ça. La France n’est pas l’Allemagne, l’Angleterre ou même l’Alsace. Le civisme, le respect de l’autre ne sont pas les points forts des français, la fauche est un sport national connu à tel point que l’arrivée d’un groupe de touriste français met un magasin en état d’alerte en Grande-Bretagne. De l’autre côté, avec un fisc tatillon et des corporatismes puissants, le moins qu’on puisse dire est que l’auteur pourrait essayer de passer plus de temps à répondre à ces interrogations. Le mieux ne serait-il pas d’essayer de mettre vos légumes et fruits sur la voie publique et de nous dire dans 2 semaines si la copropriété, les voisins, la mairie ne vous ont pas envoyé une lettre vous demandant de quel droit vous occupez l’espace public (les commerces qui paient une taxe vont le faire savoir). Si jamais ça passe vous nous direz combien de temps sont restés vos légumes et si votre jardinière est n’a pas été saccagée le temps que poussent vos légumes. Pourquoi en France les jardins potagers sont entourés de murs ou de grillage de 2 m de haut à votre avis ? Dans l’état actuel de la société française, sortir de l’auto-consommation c’est entrer dans la sphère marchande taxée. Les incredible-edible peuvent marcher dans un cadre associatif ou d’une opération de markéting vert soutenu par une municipalité ou un quartier.

            Pas de dépression mais de la lucidité. Testez vos idées et revenez écrire si en pratique elles marchent. A part l’Alsace, la Lorraine et quelques quartiers urbains, je vois venir le flop. Selon votre région vous écoperez d’une amende, d’un procès ou votre jardinière sera renversée un matin.

            Si une vieille dame glisse sur un de vos légumes et se casse quelque-chose, vérifiez bien que votre assurance prévoit le cas. La journée d’hospitalisation coute très cher. Si elle se retourne contre la mairie et que celle-ci est considérée comme responsable, votre carotte vous coutera sont poids en or et en ennuis.

            N’est-il pas plus sage de cultiver son jardin et de militer pour que les subventions données à l’agriculture industrielle qui nous empoisonne soient données à la filière bio pour faire baisser les prix ?

             


          • lionel 10 janvier 2013 06:25

            Excellent commentaire Méfrange ! sans cynisme, réaliste, constructif...


            Sortie de l’euro, de l’UE, de l’OTAN

          • Traroth Traroth 10 janvier 2013 11:10

            Je ne parlais pas particulièrement de la France, cela dit. Mes arguments me semblent valables quel que soit le pays.


          • Traroth Traroth 10 janvier 2013 11:12

            Oui, c’est très amusant, Calmos, mais je ne vois pas vraiment le rapport avec mon commentaire. Quand à mon vote pour Hollande au second tour, je ne vais pas vous faire l’injure de répéter une 355435e fois ce qu’il en est, parce que vous aviez bien compris les 355434e premières fois. Parce que vous n’êtes pas un imbécile, n’est-ce pas, Calmos ?


          • BOBW BOBW 9 janvier 2013 20:14

            L’idée d’échange ,comme dans les SEL, est citoyenne et séduisante.


            Je suis fort déçu car, possédant un petit jardin de 600 m2 de bonne terre arable et étant un peu fatigué (à 75 ans), j’ai proposé par petites annonce la mise à la disposition de candidats jardiniers, de cette terre, avec l’eau d’arrosage ,une motobineuse pratiquement neuve, les outils nécessaires, en échange de partage de quelques légumes récoltés, malgré la proximité d’une cité de banlieue à 400 m où « résident » de nombreux habitants( aux bras jeunes et « vigoureux ») qui ne peuvent pas toujours se nourrir...
            Résultat depuis 4-5 mois :aucun volontaire intéressé pour ce travail ne s’est présenté !! Que conclure ??

            • Le printemps arrive Le printemps arrive 9 janvier 2013 21:25

              Que conclure ? :
              que beaucoup n’ont pas encore compris où était leur pouvoir. Dans leurs mains, avec leur imagination.
              Vous n’imaginez pas comme je me suis fait railler quand je me suis mis à laisser pousser des framboisiers dans ma pelouse : résultat, je ne tond plus cet endroit , je baisse mon ratio pollution et consommation d’énergie fossile, je mange d’excellentes framboises sans avoir à les acheter, je n’ai perdu ni du temps, ni de l’argent, par contre le PIB de la France en a pris un coup !

              Et mon pommier ! je passe de temps en temps à côté pour le saluer, mais même sans cela, il m’offre ses fruits délicieux sans rien demander en échange.(*)

              (*) excellente idée pour Mme Parisot afin de faire passer une nouvelle loi sur les salaires : les pommiers ne demandent rien pour produire, c’est la vie bande de légumes râleurs ! alors on ne paiera plus !  smiley


            • foufouille foufouille 9 janvier 2013 21:49

              @bobw
              met une annonce sur le net
              tu trouveras


            • Montagnais Montagnais 9 janvier 2013 22:18

              printemps ..


              chhhuuuttt .. Ne le dites pas !

              On est pas sensé renseigner le fisc, ni le médef ni affranchir les caves..

              Chhhuuuttt 

              BobW 

              Prenez une petite philippine au pair .. Comme Jérôme ..

            • BOBW BOBW 10 janvier 2013 08:51

              J’attends l’arrivée de la dépénalisation et l’autorisation de la culture du chanvre : comme nous sommes trés ensoleillés, les candidats se bousculeront au portail. smiley


            • alinea Alinea 9 janvier 2013 21:04

              Il faut tout de même prendre garde à ne pas cultiver trop près des routes, trop près des points de pollution ! Les légumes qui poussent en ville ! je ne sais pas si j’en mangerais !
              BOBW ; je suis un peu dans le même cas : j’ai fait un jardin gigantesque l’an passé, histoire de partager ; mais il fallait que ceux qui étaient intéressés aillent ramasser leurs légumes ; je veux bien être sympa mais il ne faut pas pousser ! Trois kilos de haricots et quelques tomates et courgettes ont été cueillis. J’ai fait des conserves tout l’été ! Bon , dans mon quartier, certes, personne ne crève de faim ; c’était pas pour « nourrir » mais plus pour le partage !!


              • Le printemps arrive Le printemps arrive 9 janvier 2013 21:45

                Continuez, Alinéa, je pense que le mouvement va s’amplifier et que vous trouverez preneur l’année prochaine.
                Quant à moi, j’offre graines et légumes frais en trop. Parce qu’offrir est aussi une joie partagée entre les receveur et moi ?.
                Réflexion : est-ce que l’idée de proposer à venir cueillir avec l’arrière pensée « faut bien que tu les mérites, j’vais pas faire tout le boulot ! », n’est pas inconsciemment mal-intentionnée ?


              • foufouille foufouille 9 janvier 2013 21:51

                « je suis un peu dans le même cas : j’ai fait un jardin gigantesque l’an passé, histoire de partager »

                faut la mettre sur plusieurs sites
                trop loin sinon je serais venu


              • alinea Alinea 9 janvier 2013 21:55

                Non c’est le printemps : juste que je n’ai guère le mental d’une animatrice ; bossant déjà pas mal dehors, ayant assez de terrain, je faisais plus ; d’ailleurs j’ai porté à domicile des légumes, mais non, pour moi, le partage ce n’est pas ça ! J’aime la « participation » ; j’aurais même rêvé d’une plantation de patates ensemble ; genre boulot agricole partagé et fête après. Ceci est perdu ! perdu ; et c’est ça qui me plait ; donner des légumes à des gens qui ont dix ou vingt fois plus de fric que moi, non, ce n’est pas mon truc ! cela ressemble au don d’un inférieur, vous voyez ce que je veux dire ? Parce que, je le répète, socialement, je suis inférieure ; et pas obséquieuse de tempérament !!!


              • brieli67 9 janvier 2013 22:18

                de la bière Maison B

                UNE TRADITION 

                à l’ appel Val au lieu de touiter


                • brieli67 9 janvier 2013 22:24

                  ça date un peu .... c’est anglais  pour sûr !!

                  juin 2008 :

                  http://www.naturavox.fr/societe/Neo-jardiniers-et-guerilla-des-temps-modernes


                  • brieli67 9 janvier 2013 22:37

                    Fourragez 

                    http://www.eattheweeds.com/

                    toute une collection de « sauvages » à déguster 136 !!

                    http://www.youtube.com/eattheweeds

                    exemple très économique : certains houx pour votre dose quotidienne de Nescafé

                    http://www.eattheweeds.com/yaupon-holly-ilex-vomitoria/

                    la vidéo pour faire votre choix

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès