Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > « On supprimera la foi au nom de la lumière, puis on supprimera la (...)

« On supprimera la foi au nom de la lumière, puis on supprimera la lumière... »

« On supprimera la foi au nom de la lumière, puis on supprimera la lumière… » Ce beau poème d’Armand Robin qui tourne en ce moment m’a beaucoup touché. Dans ma pauvreté culturelle, je ne le connaissais pas.

http://youtu.be/eZFnm4jH9Sc

En ces temps de matérialisme, de confort, d’omniscience illusoire grâce à internet, il est de très bon ton de dénigrer la religion. Les medias passent leur temps à mettre en avant les extrémismes religieux, à tel point qu’il devient clair dans l’esprit de la masse que l’athéisme est intelligence, que la foi est bêtise.

Je suis blessé par le nombre de blagues, de photos, de textes anti-Dieu sur les réseaux sociaux, du nombre de commentaires pseudo-courageux anticléricaux, du ton condescendant et même agressif que prennent les agnostiques dans leurs réponses aux croyants dans les fils de discussion.

On s’est étripé avec hargne sur le troll gouvernemental que fut le mariage gay. Les medias ont tellement réussi leur matraquage « humaniste » que même chez les gens instruits, chez ceux qui « voient clair », le « pour » est un gentil et le « contre » est devenu un méchant. Alors qu’à l’évidence il y a des cons partout….

 

On a vite oublié l’abbé Pierre et sœur Emmanuel, leur charité… le christianisme est devenu exclusivement obscurantisme, scandale pédophile et complot vaticaniste… Don Camillo a laissé sa place à Borgia à la télévision…. L’imaginaire populaire n’est plus fait que de buchers, d’inquisition, de pervers cloitrés et d’armées evangéliquo-bushistes attaquant avec leur monstrueuse puissance des nations pétrolifères…

Certes tout cela est vrai… Tout cela est triste… Tout cela est révoltant… Mais tout cela est incomplet, tout cela est matraquage médiatique…

Mais pourquoi les médias asservis au système nous matraqueraient-ils avec tout ça ? Réfléchissons, est-il plus aisé de manipuler un homme qui croit en l’au-delà ou un homme qui a peur de la mort ? Un homme qui a une espérance ou un homme à qui on a expliqué qu’il n’a qu’une seule vie, qu’il n’est que matière, que hasard, et que la vie n’a pas d’autre sens que le plaisir…. Et que ce plaisir ne peut s’obtenir qu’en pensant comme tout le monde, qu’en acceptant les règles du jeu consumériste… ?

 

Je sais, il y a les dizaines de milliers, voire les centaines de milliers de djihadistes et de néo-croisés à qui l’on promet le paradis… Eux, obéissent au nom de leur foi, et tremblent à l’idée de l’enfer… Mais il y a aussi les centaines de millions, les milliards de gens qui ne croient en rien et qui tremblent à l’idée de perdre leur pauvre habitat, leur soulagement télévisé du soir, leur illusion de sécurité… bref, tout simplement leur vie… Ils vont à la source béante des journaux télévisés et croient tout simplement ce qu’on leur sert… Eux sont impressionnables et manipulables, car ils pensent avoir tout à perdre…

Donc, de grâce, ne pensez pas qu’on est moins docile en étant agnostiques, ni qu’on est plus courageux en le proclamant, je trouve plutôt que ça fait « Florent Brunel » personnellement… Et croyez-moi, il faut une dose de courage pour être croyant aujourd’hui en France…

Le plan du communisme vainqueur, n’a-t ‘il pas été de matérialiser l’homme jusqu’au paroxysme, de le couper de toute forme de spiritualité et au final de son humanité (au nom de l’humanisme) ? Tentant ainsi de se forger un peuple asservi ? Sans révolte ?....Remplis de la peur d’une mort synonyme de néant total ?

Alors oui, je veux le dire, on peut être croyant et intelligent, on peut être croyant et rempli d’attention envers le non-croyant… Pascal, Augustin, Martin Luther King, Gandhi et tant d’autres n’avaient rien à envier en matière de Q.I. à la plupart d’entre nous ! Oui, on peut croire que la vie ne s’arrête pas après la mort tout en étant une personne sensée ! Alors pourquoi tomber dans ce piège qui nous veut ennemis et nous agresser sans cesse ? Pourquoi nous focaliser sur les faits divers dont les medias nous abreuvent pour nous diviser ? Pourquoi ne voir que les guerres de religion quand on oublie que les guerres agnostiques du XXème siècle ont fait plus de 200 millions de morts ? Pourquoi ? Parce qu’on tombe dans le panneau… Vous avez été choqués par un prêtre pervers dans votre enfance ? Moi j’ai eu un instit’ pédophile… pourtant mes enfants vont à l’école… et une amie à moi a été violée par son père et pourtant je parle encore au mien…… bref….

Loin de moi l’idée de « troller » avec ce petit mot, ni de convaincre quiconque de quoi que ce soit… Juste l’envie de faire reculer le mépris des athées envers les croyants car je constate chaque jour que l’intolérance a changé de camp, au grand bonheur de nos tyrans…. Et aussi de nous rappeler que l’homme est un être de sens, un être de profondeur et que nier cela c’est nier l’humanité même…

 

Dans le poème que je cite plus haut, il est aussi dit : « On supprimera l’amour au nom de la fraternité, puis on supprimera la fraternité… »… Et c’est ce que j’observe de plus en plus clairement chaque jour… serons-nous les acteurs de cette mauvaise pièce écrite par l’élite perverse ? En nous haïssant les uns les autres jusqu’à générer le choc tant attendu ? Leur pain « béni » de la division du peuple ? Leur ouvrant ainsi bien grand le boulevard ? Ou résisterons-nous par le respect que nous aurons les uns envers les autres ?

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.61/5   (66 votes)




Réagissez à l'article

165 réactions à cet article    


  • Rounga Roungalashinga 14 mars 2013 14:47

    LE PROGRAMME EN QUELQUES SIÈCLES

    On supprimera la Foi
    Au nom de la Lumière,
    Puis on supprimera la lumière.

    On supprimera l’Âme
    Au nom de la Raison,
    Puis on supprimera la raison.

    On supprimera la Charité
    Au nom de la Justice
    Puis on supprimera la justice.

    On supprimera lˆAmour
    Au nom de la Fraternité,
    Puis on supprimera la fraternité.

    On supprimera lˆEsprit de Vérité
    Au nom de lˆEsprit critique,
    Puis on supprimera lˆesprit critique.

    On supprimera le Sens du Mot
    Au nom du sens des mots,
    Puis on supprimera le sens des mots

    On supprimera le Sublime
    Au nom de l’Art,
    Puis on supprimera l’art.

    On supprimera les Écrits
    Au nom des Commentaires,
    Puis on supprimera les commentaires.

    On supprimera le Saint
    Au nom du Génie,
    Puis on supprimera le génie.

    On supprimera le Prophète
    Au nom du poète,
    Puis on supprimera le poète.

    On supprimera les Hommes du Feu
    Au nom des Eclairés
    Puis on supprimera les éclairés.

    On supprimera lˆEsprit,
    Au nom de la Matière,
    Puis on supprimera la matière.


    AU NOM DE RIEN ON SUPPRIMERA L’HOMME ;
    ON SUPPRIMERA LE NOM DE L’HOMME ;
    IL N’Y AURA PLUS DE NOM ;


    NOUS Y SOMMES.

    Merci de rappeler ce poème, qui dit tout.


    • Rounga Roungalashinga 14 mars 2013 16:18

      Il est toujours extrêmement gênant de voir un crétin tenter de souiller un superbe poème avec des considérations débiles. Enfin...tant qu’il ne fait que tenter, ça n’arrache que des soupirs d’ennui.


    • Feilusha Feilusha 14 mars 2013 18:14

      Fort bien écrit, mais totalement faux !


    • Gollum Gollum 14 mars 2013 18:30

      Personnellement assez d’accord avec ce poème qui ne fait qu’exprimer cette loi de l’entropie propre aux civilisations. L’entropie progresse d’ailleurs peu à peu et de façon sournoise et presque anodine. C’est bien rendu dans ce poème.


      On trouve la même chose chez les Taoïstes :

      « Après la perte du Tao vient la vertu.
      Après la perte de la vertu vient la bonté.
      Après la perte de la bonté vient la justice.
      Après la perte de la justice vient le rite.

      Le rite est l’écorce de la fidélité et de la confiance, mais il est aussi la source du désordre.
      etc.... » Lao Tseu Tao Tö King Chapitre 38

    • Rounga Roungalashinga 14 mars 2013 18:56
      « Après la perte du Tao vient la vertu.
      Après la perte de la vertu vient la bonté.
      Après la perte de la bonté vient la justice.
      Après la perte de la justice vient le rite.

      Le rite est l’écorce de la fidélité et de la confiance, mais il est aussi la source du désordre.
      etc.... » Lao Tseu Tao Tö King Chapitre 38

      On peut faire remarquer qu’aujourd’hui on a perdu le Tao, la vertu, la bonté, la justice, et aussi le rite ! On n’est pas dans la merde.


    • Rounga Roungalashinga 14 mars 2013 19:04

      Sinon, plutôt que de ’ réagir ’, vous pourriez peut-être m’expliquer en quoi ce que j’expose est erroné ?

      Si vous imaginez que la question est d’avoir des propos « erronés », alors je ne sas pas si je peux faire quelque chose pour vous. Le problème ne vient pas d’une opinion « erronée » ou pas, le problème vient du fait que là où vous avez un poème sublime, vous vous mettez à objecter une ridicule raison raisonnante. Vous ne vous exprimez simplement pas au même niveau que le poème, alors que ce serait la moindre des décences.
      Mais puisque vous voulez essayer de comprendre, je vous donne un ndice : imaginez que je raconte une bonne blague et que quelqu’un de mon entourage se mette à l’analyser, et à la réfuter. Il aurait l’air ridicule, non ? Eh bien voilà.


    • Rounga Roungalashinga 15 mars 2013 09:44

      Il semble que vous ne compreniez même pas la thématique du poème. Ce qui est décrit est un mouvement du supérieur vers l’inférieur, dont la dynamique a pour effet inévitable de détruire ce qu’il prétend imposer. Cette destruction est le signe que le renversement de valeur opéré est bien négatif : ce qui est présenté comme un progrès est en fait une régression. En voulant se débarrasser de valeurs traditionnelles (Foi, Âme, Charité, Amour, etc.) au nom du progrès, sous prétexte qu’elles empêchent l’accès à d’autres valeurs plus concrètes (Lumière, Raison, Justice, Fraternité, etc.), on ne se rend pas compte que celles-ci ne sont que des dégénerescences de celles-là, et que ce qui est supprimé est en fait le soubassement des valeurs qui sont le but de l’opération. C’est pourquoi la citation qu’a faite Gollum est tout à fait pertinente.
      Mais au lieu de vous pencher sur ce problème profond, vous jouez sur le sens des mots, remplaçant « Foi » par « crédulité », « Raison » par « ignorance », « charité » par « obole », « sens des mots » par « vocabulaire », etc. Vous ne faites que confirmer ce qui est dit : « on supprimera le sens des mots ».


    • jeremy v jeremy v 15 mars 2013 10:03

      je plussoie, c’est bien ça le sens du poeme smiley


    • Traroth Traroth 15 mars 2013 13:18

      A un moment, il faut choisir : est-ce qu’on débat d’idées, au risque d’être contredit, ou est-ce qu’on admire une oeuvre d’art ?


      Personnellement, pour admirer une oeuvre d’art, je n’ai nullement besoin d’Agoravox.

    • sam turlupine sam turlupine 15 mars 2013 17:50

      En voulant se débarrasser de valeurs traditionnelles (Foi, Âme, Charité, Amour, etc.) au nom du progrès, sous prétexte qu’elles empêchent l’accès à d’autres valeurs plus concrètes (Lumière, Raison, Justice, Fraternité, etc.), on ne se rend pas compte que celles-ci ne sont que des dégénerescences de celles-là

      Ah ! L’âme serait donc une « valeur traditionnelle », dont le « progrès » voudrait nous débarrasser !
      Première nouvelle !

      Et la justice ne serait qu’une « dégénérescence » de ces "valeurs traditionnelles, de même que la raison, la lumière, et la fraternité !

      Si je vous comprends bien, la charité vaut bien mieux que la justice ; notion dégénérée ! smiley

      Décidément, quand les croyants se mettent à argumenter, on se rend compte les siècles d’obscurantisme qu’ils trainent avec eux.

      A vot’ bon coeur, m’sieu-dames !
      Oui, not’ bon maitre, oui, not’ Monsieur


    • jeremy v jeremy v 15 mars 2013 18:46

       Décidément, quand les croyants se mettent à argumenter, on se rend compte les siècles d’obscurantisme qu’ils trainent avec eux.

      et que dire de la vanité inhérente à la jeunesse de vos theories a l’echelle de l’histoire ? smiley

      c’est dur de respecter les autres, hein ? vous ne voyez pas que vous tombez dans les memes travers que ceux que vous critiquez ?


    • sam turlupine sam turlupine 15 mars 2013 19:22

      Par jeremy v (---.---.---.51) 15 mars 18:46

       Décidément, quand les croyants se mettent à argumenter, on se rend compte les siècles d’obscurantisme qu’ils trainent avec eux.

      et que dire de la vanité inhérente à la jeunesse de vos theories a l’echelle de l’histoire ? 

      Ben, c’est à dire que les « théories » ; comme celle, par exemple, de la terre qui est ronde, et qui tourne autour du soleil, elle a mis longtemps à être acceptée, essentiellement parce que l’église s’y opposait. Sans parler de l’avortement, du préservatif toujours mis à l’index, du divorce, etc, etc ...

      c’est dur de respecter les autres, hein ? vous ne voyez pas que vous tombez dans les memes travers que ceux que vous critiquez ?

      Il ne me semble pas tomber dans aucun travers ; je ne fais que relever les incohérences du discours religieux. Oser dire que la charité à « dégénéré » en justice ; faut le faire, quand même ! 

      Et pour ce qui est du respect des autres, il me semble que vous en manquez singulièrement vis à vis de tous ceux qui ne gobent pas tout cru les versions officielles, et qui posent de LÉGITIMES questions. Les assimiler à des « théoriciens du complot », c’est du respect ?


    • jeremy v jeremy v 15 mars 2013 19:45

      Ben, c’est à dire que les « théories » ; comme celle, par exemple, de la terre qui est ronde, et qui tourne autour du soleil, elle a mis longtemps à être acceptée, essentiellement parce que l’église s’y opposait. Sans parler de l’avortement, du préservatif toujours mis à l’index, du divorce, etc, etc ...

      c’est dur de respecter les autres, hein ? vous ne voyez pas que vous tombez dans les memes travers que ceux que vous critiquez ?

      Il ne me semble pas tomber dans aucun travers ; je ne fais que relever les incohérences du discours religieux. Oser dire que la charité à « dégénéré » en justice ; faut le faire, quand même ! 

      Et pour ce qui est du respect des autres, il me semble que vous en manquez singulièrement vis à vis de tous ceux qui ne gobent pas tout cru les versions officielles, et qui posent de LÉGITIMES questions. Les assimiler à des « théoriciens du complot », c’est du respect ?

      desolé, c’etait un petit trait d’humour.... pour repondre à votre trait... smiley c’etait pas vraiment necessaire...

      mais sinon vous vous meprenez sur moi ! je ne suis pas catholique et de plus, je suis plutot de tendance complotiste !!! smiley l’inverse de quelqu’un qui gobe tout cru les versions officielles !!!

      pour ce qui est des absurdités de l’eglise, je l’ai deja dit à d’autres, je suis entierement daccord ! sauf pour l’avortement, mais c’est personnel, au niveau de ma propre conscience ... et non pas parceque une eglise à laquelle je n’appartiens pas le dit...

      et pour le poeme en question, et ses propos qui vous choquent, ce que je ne denigre pas, en fait, il a été ecrit par un anarchiste ! aussi bizarre que ça puisse paraitre !


    • sam turlupine sam turlupine 15 mars 2013 22:46

      Par jeremy v (---.---.---.51) 15 mars 19:45



      desolé, c’etait un petit trait d’humour.... pour repondre à votre trait...  c’etait pas vraiment necessaire...

      mais sinon vous vous meprenez sur moi ! je ne suis pas catholique et de plus, je suis plutot de tendance complotiste !!!  l’inverse de quelqu’un qui gobe tout cru les versions officielles !!!

      pour ce qui est des absurdités de l’eglise, je l’ai deja dit à d’autres, je suis entierement daccord ! sauf pour l’avortement, mais c’est personnel, au niveau de ma propre conscience ... et non pas parceque une eglise à laquelle je n’appartiens pas le dit...

      et pour le poeme en question, et ses propos qui vous choquent, ce que je ne denigre pas, en fait, il a été ecrit par un anarchiste ! aussi bizarre que ça puisse paraitre !

      Mon intervention ne vous était pas adressée ;

      Je reprenais celle de Rounga qui déclare que la justice est le rejeton « dégénéré » de la charité (entre autres) : une phrase qu’aucun croyant, de quelque foi qu’il se réclame, ne saurait soutenir sans dévoiler une foi dévoyée (par une église ?)

      Oui, la notion de justice est un incontestable progrès en regard de la charité (elle ne l’exclut d’ailleurs pas, à l’inverse de l’inverse (si j’ose) qui compose avec).

      Pour le poème, je le trouve assez beau et juste : c’est de son interprétation et de son rapprochement avec la religion que je parle.

      La foi n’a pas besoin d’une religion ; la spiritualité non plus.


    • sam turlupine sam turlupine 16 mars 2013 16:25

      Désolé, mais j’ai fait une confusion.
      Ce passage d’une de mes interventions (je cite) :

      Et pour ce qui est du respect des autres, il me semble que vous en manquez singulièrement vis à vis de tous ceux qui ne gobent pas tout cru les versions officielles, et qui posent de LÉGITIMES questions. Les assimiler à des « théoriciens du complot », c’est du respect ?

      était destiné à un autre article.
      Toutes mes excuses.


    • jeremy v jeremy v 16 mars 2013 18:14

      pas de soucis smiley et meme vous auriez eu le droit de le penser !


    • Rounga Roungalashinga 18 mars 2013 09:43

      sam turlupine,

      Vous faites sans doute partie des gens qui s’imaginent que la charité, c’est donner une petite pièce à un mendiant. Si c’est le cas, alors il est normal que vous n’ayez pas compris mon commentaire. Cherchez ce qu’est la charité, et vous vous apercevrez qu’elle comprend forcément la justice. Il semble bien que le sens des mots se perde.


      De plus vous semblez extrapoler fortement sur mon commentaire à propos du complotisme.

      Je n’ai donc pas grand chose de plus à vous dire.


    • jako jako 14 mars 2013 14:56

      Un bien beau texte, bienvenue.


      • mic0741 mic0741 14 mars 2013 15:14

        Ne confondez- vous pas foi et religion ?

        Le problème n’est-il pas bien celui de l’asservissement des peuples par les religions (principalement monothéistes et communisme y compris) au nom de la foi, mais pas de la foi elle- même ?

        • jeremy v jeremy v 15 mars 2013 08:47

          bonjour mic, je fais personnellement la difference entre les 2, effectivement, mais je les ai mis dans le meme sac dans ce texte afin de ne pas partir dans tous les sens... smiley

          je suis daccord avec vous les religions peuvent asservir, tout comme la politique, le mari violent ou la femme manipulatrice dailleurs... Je ne me sens personnellement soumis à aucune religion hormis celle que je m’impose moi-meme, et là on pourrait surement plus parler de « discipline personnelle », comme avoir un moment de recueillement quotidien, me taire lorsque j’ai envie de dire du mal de quelqu’un, ou encore donner à ceux qui ont moins... la foi etant elle, plus liberatrice, à condition d’avoir une vision de Dieu qui soit liberatrice elle-meme smiley

          et je vous fais un copié-collé de ce que j’ai repondu ailleurs à epicure pour ce qui est de ce qu’il me semble juste en ce qui concerne le theme « religion-foi-asservissement-liberté »

          "si vous lisez bien les evangiles, epicure, vous remarquerez que le Christ n’etait pas precisement du genre « soumis », je crois meme que ce qui m’a le plus seduit chez lui c’est sa liberté totale... et c’est dailleurs en partie pour ça qu’il s’est attiré les foudres des autorités religieuses de son temps...
          c’est vrai qu’il n’etait pas dans le « ni dieu ni maitre » mais plutot dans le « Dieu est mon seul maître », et donc parfaitement libre, car comme a dit irenée de lyon « Dieu est liberté » - j’adore cette petite phrase- et si donc Il nous a fait à son image, nous sommes appelés à devenir libre, et non esclave... par contre je vous rejoins tout à fait en ce sens que ceux qui se sont approprié de façon honteuse les religions, l’ont fait pour dominer et non liberer... mais j’ai choisi de ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain"


        • Scual 14 mars 2013 15:19

          C’est marrant ça, je pense absolument et totalement l’inverse de ce texte, la moindre petite idée dans le plus petit paragraphe, je pense l’inverse.

          Cela dit je ne suis pas vraiment surpris que la foi puisse pervertir totalement la réalité, c’est son essence même.


          • al.terre.natif 14 mars 2013 15:42

            lorsque l’on parle de l’au delà, qu’il existe où non, la notion de réalité et de vérité est bien vaine pour les vivants que nous sommes ...

            Peut être que vous n’avez pas bien compris ce texte, qui prône le rassemblement, l’acceptation de l’autre malgré sa différence se point de vue face à cette division croissante entre croyants et non croyants...


          • al.terre.natif 14 mars 2013 16:43

            « Pour un athée, un croyant est incompréhensible, pourquoi croire en dieu, pourquoi pas au père noël, ou au spaghetti géant en orbite ? »

            Pour vous peut être, d’autre ont plus d’ouverture d’esprit et acceptent que d’autres ne pensent pas comme eux, ne voient pas la vie de la même manière qu’eux ....

            « Qu’est ce qui différencie ces croyances que rien, absolument rien ne vient étayer ?
            Elle sont toutes fondées sur rien, n’ont aucun argument que la raison ne parvienne rapidement à briser, elles sont le triomphe de l’irrationnel.Comment voulez vous qu’on y voit pas une forme de bêtise ? »

            Pensez vous que la science, la raison puisse venir à bout de toutes les questions ? Je ne crois pas, et une chose est sure, dans l’immédiat c’est certain que non. De nombreuses questions restent sans réponses. Les scientifiques émettent des hypothèses, les religions ont des réponses. Vous voyez peut être de la bêtise dans ces réponses, mais rien ne vous force à les croire pour accepter de vivre en bonne intelligence avec des croyants ....

            « Et le type vous sort ça de son cerveau de mortel, faillible, limité, etc... c’est très fort, et en totale contradiction avec son propos. »

            Et votre contradiction à vous ? Vous qui avez aussi un cerveau de mortel, faillible et limité (enfin j’imagine), vous vous pouvez naviguer en pleine assurance en disant que les croyances religieuses ne sont que des conneries .... 

            « Non, ils n’ont rien à dire qui puisse commencer à convaincre. »

            Le but n’est pas que vous finissiez par croire, mais juste que vous acceptiez que d’autres ne voient pas la vie et la mort de la même manière que vous .... dur hein ;)


          • mic0741 mic0741 14 mars 2013 17:17

            @alternatif

            « Pensez vous que la science, la raison puisse venir à bout de toutes les questions ? »

            Mais pourquoi vouloir une réponse à tout ? Vous ne pouvez pas vivre sans avoir de réponse à tout ?
            Il est clair que la science nous fait comprendre de plus en plus et de mieux en mieux notre environnement, notre passé, l’univers (sauf pour les créationnistes), et il est vraisemblable que cette quête est sans fin, mais qu’elle importance ?
            La curiosité, la recherche permanente, les résultats de ces recherches auront bien rempli ma vie et me suffiront à l’instant de ma mort, sans que j’aie éprouvé le besoin d’une compréhension absolue. Et surtout sans que d’aucun ne vienne tenter de me l’expliquer !

          • al.terre.natif 14 mars 2013 17:41

            « Mais pourquoi vouloir une réponse à tout ? Vous ne pouvez pas vivre sans avoir de réponse à tout ? »

            A si, moi je peux, pas de problème ! Je répondais à cogno qui assène ses certitudes sur la raison, meilleure pour lui et plus sûre que la foi.

            « il est vraisemblable que cette quête est sans fin, mais qu’elle importance ? »

            Et bien, si cette quête est sans fin, l’importance est dans la relativisation des affirmations, qu’elles soient scientifiques ou religieuses. Vous vous basez sur votre expérience propre, et construisez votre point de vue par ce moyen. C’est, je crois, une bonne manière de faire.

            « Et surtout sans que d’aucun ne vienne tenter de me l’expliquer ! »

            Effectivement que ce soit les religieux ou les scientifiques, souvent, chacun souhaite convaincre l’autre de la justesse de son point de vue. Chose qui n’arrive pas à celui qui doute de son propre point de vue : il s’est forgé une opinion, mais il a conscience de la faiblesse de son raisonnement et de sa vision partielle du monde. Celui là sera capable de discuter avec la partie « adverse » en bonne intelligence, et d’essayer de comprendre le raisonnement de l’autre, dans le seul but de mieux vivre ensemble.


          • jeremy v jeremy v 15 mars 2013 09:28

            merci mic et alternatif pour vos commentaires dépassionnés smiley

            sinon,

            "C’est marrant ça, je pense absolument et totalement l’inverse de ce texte, la moindre petite idée dans le plus petit paragraphe, je pense l’inverse.Cela dit je ne suis pas vraiment surpris que la foi puisse pervertir totalement la réalité, c’est son essence même."

            ben en fait c’est justement parceque je pense inversement de beaucoup de gens (dont vous visiblement) en la question que j’ai ressenti le besoin d’ecrire ce que j’ai ecris, sinon ça n’aurait eu aucun interet... si c’etait pour dire que la guerre c’est mal , que le chomage appauvrissait, ou encore que les integristes etaient facilement manipulables , j’aurais enfoncé des portes ouvertes... non ?

            je voulais dire aux agnostiques meprisants (pas aux respectueux), qu’ils ne devaient pas trop se leurrer sur eux-meme non plus en matiere d’asservissement... que leur conceptions ne sont pas non plus liberatrices, car elles enchainent bon nombre dans la sourde peur de la mort et les poussent de ce fait dans une recherche du divertissement au 1er sens du terme...

            ce divertissement-diversion qui permet de ne pas trop penser aux questions profondes peut etre la television, le travail, les travaux intellectuels, mais aussi, curieusement, le mépris de l’autre qui a pour effet de nous plonger dans un orgueil constant et aveuglant, assourdissant, desensibilisant... l’homme occupé à haïr n’a pas non plus le temps pour la profondeur... il en est meme incapable car la haine est agitation, alors que le respect est paisible...

            en fait, je voulais dire que le mieux etait de respecter les idees des autres... car sinon, c’est sans fin... mais j’avoue ressentir dans vos courts propos cette agitation interieure propre au mepris de l’autre... et c’est dommage surtout pour vous...


          • Chamiot 14 mars 2013 15:21

            Bonjour,

            "Je suis blessé par le nombre de blagues, de photos, de textes anti-Dieu sur les réseaux sociaux, du nombre de commentaires pseudo-courageux anticléricaux
            Vous aurez quand même remarqué...« 

            Vous aurez, je pense, remarqué (cela vaut la peine de le remarquer avant même de chercher à comprendre le pourquoi - surtout si on veut comprendre le pourquoi) qu’il ne s’agit, chez »nous« , en matière d’attaques et dénigrements permanents que d’attaquer la seule Eglise catholique (qui était archi-dominante, un pilier de la société et... de son ordre).

            Les Protestants et orthodoxes sont ignorés par les médias. Les musulmans font l’objet d’une indulgence et d’une compassion permanentes (hormis les méchants extrémistes antisémites). Quant aux Juifs / israélites, ils sont évidemment (en tant que »citoyens« à part et possesseurs des médias) totalement immuns.

            Avez-vous jamais entendu parlé d’un pasteur, d’un imam ou (sacrilège shoaticide absolu) d’un rabbin soupçonné (publiquement !) d’actes »pédophiles" ? (lesquels actes étant considérés dans la morale actuelle comme la diablerie ultime, alors qu’ils étaient purement et simplement ignorés dans toutes les sociétés qui ont existé pendant des millénaires..avant la nôtre, ce qui porte également à réflexion)


            • jeremy v jeremy v 15 mars 2013 09:54

              hello chamiot !

              oui, je l’ai effectivement remarqué... c’est essentiellement envers l’eglise catholique que sont portés les coups... je ne devrais pas le dire mais je suis moi-meme issu du catholicisme et j’ai preferé l’approche protestante et ai adopté une spiritualité pratique plutot orthodoxe, j’aime enormement la spiritualité du desert des 1ers siecles, celle d’hommes et de femmes croyants dont la cible principale etait eux meme ou plutot les passions (maladies) de leur ame à eux et qui s’interdisaient de juger l’autre, le considerant systematiquement comme superieur à eux meme, dans un souci d’humilité.

              j’avoue donc, ne pas me sentir directement concerné par les attaques anti-catholiques, mais je connais tellement de catholiques « d’en-bas » intelligents, pour qui chaque rite a un sens spirituel, qui ne pratiquent pas betement leur religion, il y a tellement de bons maitres spirituels dans cette eglise, françois d’assise, jean de la croix, therese d’avila, françois de salle etc. et plus proche de nous l’abbé pierre, soeur emmanuelle, mere theresa, que je suis qd meme blessé, pour eux, et pour tous les anonymes sinceres...

              je suis comme vous en colere contre tout ceux qui ont d’une maniere perverse profité de leur autorité, je pleure pour ceux qui en ont été victimes, et j’enrage contre le manque de discipline interne dans l’eglise, contre le silence.... je deteste l’esprit quasi « industriel » qui regne au vatican et quand je pense au Christ papotant avec ses disciples autour d’un feu de bois, je ne comprends pas tout ce faste, ces kilos d’or...

              je suis donc dans l’impossibilité de ne pas etre daccord avec vous... mais mon propos etait vraiment mon desir de combattre ce mepris grandissant et contre-productif des athés envers les croyants, tout comme celui des croyans envers les athés dailleurs mais il est moins d’actualité, je trouve...


            • Robert GIL ROBERT GIL 14 mars 2013 15:40

              quelqu’un a dit : « l’homme ne sera vraiment libre que lorsqu’il aura chassé dieu de son esprit »...


              • Rounga Roungalashinga 14 mars 2013 16:11

                Quelles limites y a-t-il aux questions que l’homme qui n’a pas « chassé dieu (sic !) de son esprit » peut se poser ?


              • Traroth Traroth 15 mars 2013 13:23

                « Est-ce que Dieu pète ? »


              • Traroth Traroth 15 mars 2013 13:23

                Mieux : « Est-ce que Dieu doute ? »


              • jeremy v jeremy v 15 mars 2013 14:57

                bonne question (la deuxieme)


              • Traroth Traroth 18 mars 2013 18:35

                Ni plus ni moins que la première. Elles présupposent mécaniquement que Dieu existe, ce qui reste pourtant à démontrer, et ont donc une valeur plus que limitée. L’idée même de blasphème conduit à s’interdire certaines questions.


                Franchement, se demander si le créateur de toute chose, en supposant qu’il existe, doute, c’est un peu présomptueux, je trouve. Un peu comme prétendre qu’un éventuel démiurge puisse s’intéresser aux humains, une fois qu’on a réalisé l’immensité de l’univers.

              • Rounga Roungalashinga 14 mars 2013 16:09

                 l’athéisme, c’est la raison, c’est le refus de « croire pour croire », de croire par principe, de croire parce que les autres croient, etc.


                Qui a dit que les pratiquants de religions « croient pour croire », ou croient parce que les autres croient ? Est-ce vraiment ce que tu crois à propos des pratiquants ?
                Et qu’est-ce que c’est que ce principe péremptoire ? Est-ce que des athées ne seraient pas athées parce que leur entourage l’est aussi ?
                C’est peut-être dur à admettre, mais la réalité est plus complexe que tu ne la présentes.

                La foi est-elle bêtise ? En tout cas elle est naïveté, crédulité et peur. Car la seule chose qui la justifie est la peur, Dieu doit faire peur afin de soumettre.

                On se demande encore une fois d’où tu sors ça. Toujours les mêmes considérations simplistes sur la religion. Ca t’ouvrira peut-être l’esprit d’apprendre que certains pratiquants ne sont ni naïfs, ni crédules, ni apeurés. En ce qui me concerne, si j’avais peur de Dieu, je n’aurais qu’à croire qu’il n’existe pas et problème résolu.


                La plupart des croyants le sont parce qu’ils ont été élevés comme ça, ils le vivent comme une continuité culturelle, sans trop s’interroger, car il est dur de remettre les tradition et la famille en question.


                Encore un préjugé. Comment expliques-tu que bon nombre de gens sont élevés enfant dans la religion et s’en détachent par la suite, et que de l’autre côté des gens élevés hors de toute religion y viennent à l’âge adulte. Encore une fois, tu ne peux pas comprendre ça tant que tu restes dans ton schéma simpliste de la psychologie religieuse.


                La peur de l’inconnu, la peur du monde qui vous entoure, la peur de n’être rien d’autre qu’un amas de matière, qu’il n’y ai aucun surnaturel autre que celui qu’on a sous les yeux., la peur qu’il n’y ai rien après, voila le pourquoi des religions.


                Pourquoi la pensée que nous ne sommes qu’un amas de matière devrait faire peur. Nous vivons, c’est suffisant.


                Religion qui, au passage, n’ont que peu à voir avec Dieu.


                J’aimerais bien que tu développes. En effet je m’interroge sur les conseils que pourraient donner un athée aux religions afin qu’elles aient un peu plus à voir avec Dieu.


                 


              • nico31 14 mars 2013 16:12

                Vous athée écrivez : Dieu doit faire peur afin de soumettre.

                L’auteur, croyant, écrit : Les « apôtres » de l’incroyance font croire aux masses que Dieu n’existe pas afin de plus facilement les aliéner.

                La première proposition est absurde. Si vous êtes athée, Dieu n’existe pas. S’il n’existe pas, il ne peut avoir pour intention de nous soumettre.

                En revanche la seconde proposition n’est pas absurde. Que des humains veuillent en tromper d’autres pour les aliéner, c’est une chose absolument courante qui se constate à tout instant.

                Entre une proposition absurde (la votre) et un constat d’évidence (celui de l’auteur), le choix est vite fait.

                Pourquoi croyez vous que les deux régimes politiques les plus aliénant de l’histoire du XX ème sicècle, le communisme et le nazisme soient aussi ceux qui aient le plus opprimés les croyants.

                Les premiers chrétiens ont été persécutés parce qu’au nom de Dieu, ils ne voulaient pas se soumettre à l’empereur. Je prophétise qu’en Europe bientôt les chrétiens seront de nouveaux persécutés pour ne pas vouloir se soumettre à nos nouveaux empereur.

                Dieu veut l’Homme libre et aimant, les athées veulent l’homme aliéné et à genoux ! Et malheur à celui qui résiste. Tout cela est prophétisé dans l’Ancien et le Nouveau Testament.


              • Rounga Roungalashinga 14 mars 2013 16:22

                Les premiers chrétiens ont été persécutés parce qu’au nom de Dieu, ils ne voulaient pas se soumettre à l’empereur.


                Nuance, ils étaient soumis à l’empereur, mais étaient mal vus parce que :
                -ils refusaient de sacrifier aux dieux
                -ils refusaient de faire le service militaire
                -ils ne tuaient pas leurs enfants, comme ça se faisait à l’époque


              • Rounga Roungalashinga 14 mars 2013 16:38

                Un conseil, ne jouer pas à ergoter sur les mots, je jouer pas de votre rhétorique à deux balles avec moi, car vous allez être très mal reçu.



                Ca, ça veut dire : « Attention, si tu continues comme ça, je vais t’insulter, ne pas répondre à tes arguments, et me barrer (en pensant que j’ai raison, bien sûr) ».


              • Rounga Roungalashinga 14 mars 2013 16:41

                 j’attends des arguments solides et vous n’en avez aucun


                Des arguments ? Mais je te parle de faits, ducon.
                Ta rhétorique est tellement caricaturale qu’il n’y a même pas besoin d’y opposer des arguments. Des faits, juste des faits, ça suffit à prouver à quel point tu dis de la merde.


              • nico31 14 mars 2013 16:41

                @Roungalashinga

                Vous aussi, vous êtes un prophète !

                Comme vous je constate que nos interlocuteurs ont déjà perdu leurs nerfs !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès