Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Orange mécanique station Magenta

Orange mécanique station Magenta

RATP : ils vont nous faire aimer la ville...

Le slogan de la RATP est, depuis quelques années : « Nous allons vous faire aimer la ville »[1] Une vidéo particulièrement violente, circulant sur le web depuis quelques jours, vient assombrir les promesses de cette accroche publicitaire. Intérieur nuit. La scène se passe dans un bus Noctilien de la RATP, à la station Magenta-Gare du Nord, fin 2008. Plan large. Les héros de l’histoire apparaissent. Il s’agit d’une bande de sympathiques jeunes syldaviens[2] regagnant vraisemblablement leur triste banlieue après une virée hyperfestive dans la Capitale. Au premier plan, socialement agressif, se dresse le méchant de l’histoire. C’est un jeune-homme blanc, qui – sans aucune pudeur - étale toute sa fatuité de mâle occidental, à travers son cheveux blond, sa « face de craie » et sa décontraction naturelle qui fleure bon l’école de commerce. Lorsque les jeunes syldaviens, ayant grandi dans la misère toute leur jeunesse avant de venir s’installer en France, essayent de s’emparer du portefeuille du jeune-homme blond c’est le drame. Ce dernier ne se laisse pas faire. Par un inqualifiable acte de provocation anti-sociale il tente de se réapproprier son bien. Plan large. L’œil de la caméra de vidéo-surveillance ne loupe pas un instant de l’altercation. L’image est en couleur et le son est capté fort et clair. Le jeune-homme blanc à l’écharpe avantageuse riposte, guidé par son esprit bourgeois étriqué. Au lieu de partager son abondante richesse (accumulée avec rapacité sur le dos des syldaviens longtemps colonisés et traités en esclaves), au lieu de communier dans le don avec les damnés de la terre, il cherche à remettre la main sur le portefeuille dérobé. Le choc est immense chez les syldaviens, qui sont profondément troublés et meurtris par cette faute de style. Sans délais le jeune-homme blond à l’écharpe se fait défoncer la gueule à six contre un, et sans aucun préliminaire, ni aucune préface. Car oui, rappelons-le, le syldavien, tel le dédaigneux loup des forêts de son pays, agit toujours en meute.

Intérieur nuit. Toujours. Le plan passe sur une autre caméra de vidéo-surveillance. L’ignoble petit bourgeois blond, au sol, continue de se faire tabasser joyeusement par la courageuse bande d’adolescents démunis. Il tente de chercher de l’aide auprès du chauffeur, qui ne remue pas le petit doigt pour venir au secours de l’infortuné voyageur blond. Peu d’usagers du Noctilien réagissent. Le sentiment général est à la stupéfaction. Durant de longues minutes, et sous d’autres angles encore, on voit ce détestable blond matérialiste se faire frapper à coups de poings et de pieds, tout en encaissant de bien audibles insultes… « Sale français ! », entre autres « Bâtard ! Enculé ! ». Scène de la vie réelle, station Magenta.

Intérieur nuit. Plan rapproché. Changement de caméra. L’odieux petit suppôt du MEDEF, plus attaché à son portefeuille qu’à la défense de la diversité et de sa promotion active, demande de l’aide au machiniste. Ce dernier, drapé dans un stoïcisme désarmant, fait mine d’appuyer sur les boutons d’une console. Tel le cosmonaute concentré, il cherche certainement à rétablir le contact avec « Houston ». La terre. Allo, la terre ? Il est surtout très respectueux du règlement, le machiniste. Un règlement qui impose de ne pas sortir de son habitacle sécurisé, fusse pour porter assistance à une personne sauvagement agressée. Le règlement c’est le règlement ! A l’écran, les syldaviens, en meute, continuent d’asséner des coups brutaux sur le crâne de ce petit rupin blond dépossédé de son portefeuille provocateur, plein d’euros d’élite, sûrs d’eux et dominateurs… sans aucune commune mesure avec la modeste, et si sympathique monnaie du « pays »… la couronne syldavienne…

Au bout d’un moment les syldaviens s’en vont, portés par un désir d’avenir qui fait plaisir à voir. Ils ne partent pas pour échapper à la police (qui a certainement été appelée par le machiniste – « Allo Houston, y’a quelqu’un ? »)… non, la petite bande de potes s’en va défricher d’autres « ailleurs » citoyens, avec le sentiment du devoir accompli. Le regard portant au loin, sur les fécondes diversités d’après. Conscients d’appartenir à la caste des « nouveaux talents ».

Nous avons recueilli, en exclusivité, plusieurs témoignages sur ces images.

Laurent M., sociologue : « Ce que je vois, sur cette vidéo, c’est une petite bande de potes espiègles et facétieux qui cherche à tuer le temps. Vous savez, ce n’est pas rien de s’intégrer en France lorsque l’on vient de Syldavie. C’est difficile de trouver ses marques et de comprendre où sont les limites. Ce que je vois aussi, à l’image, c’est un français provocateur qui exhibe ses richesses et – sans le savoir – appelle ces petits jeunes à entrer en dialogue avec lui. C’est un dialogue que l’on voit sur cet écran… »

André Epaulard, élu Modem : « Voici la parfaite illustration du fait que les nouveaux talents de la banlieue sont inexploités. Vous remarquez que ces syldaviens sont singulièrement astucieux dans cette opération de réappropriation légitime du bien d’autrui… l’un d’eux parle à cet infâme petit bourgeois – certainement propriétaire de plusieurs usines et d’une Rolex – afin de faire diversion, tandis qu’un autre petit syldavien s’empare du portefeuille tant espéré. Mon ami, adaptez ce dispositif au secteur financier et la crise actuelle est réglée en 48h ! »

François F., syndicaliste CGT à la RATP : « Le problème n’est pas celui de la violence. Croyez-moi. Ce genre d’incidents n’arriverait pas si la direction de la RATP écoutait enfin la plate-forme intersyndicale de revendications ! Je ne vois aucune violence sur ces images… seulement un machiniste débordé par une situation limite, qui fait tout – et avec un professionnalisme confondant – pour faire comme si tout allait pour le mieux dans le meilleurs des bus… »

Bobby L., travailleur social à Sevran : « J’vais être direct man… tout ce bordel c’est à cause de Sarkozy. Il met des flics partout ! Ouais… Police partout ! Justice nulle part ! C’est normal. C’est un peu comme le coup de l’Otan là… c’est rien que pour nous entuber, à cause du racisme et du Madoff et du Medef. Sans parler de la séquestration des petits patrons, qui devrait devenir un sport olympique, comme le curling et le partage de la richesse ajoutée sur les nouveaux marchés ! Ce petit blanc n’a eu que ce qu’il mérite. Vous avez remarqué son air provocateur ? Ben voilà. Il n’avait qu’à pas être là. C’est vrai, qu’est-ce qu’il faisait là ? Il se croit chez lui dans un bus ? Bordel ! »

N’en disons pas davantage. L’enquête est en cours. Un policier, peut-être à l’origine de la diffusion de ce document incongru, est en train d’être auditionné par les fameux « bœufs carotte » de l’IGS… la police des polices. Quelque chose me dit que son acte « citoyen » de dénonciation de la sordide réalité de l’insécurité en Ile-de-France ne fera pas de lui un commissaire divisionnaire dans le contexte actuel. La vidéo a déjà suscité des milliers de commentaires sur les sites web qui ont relayé la pépite. Espérons que la violence de ces images aura la vertu d’ouvrir un débat semblant désormais « interdit » sur la violence urbaine. Toute évocation de l’insécurité (pourtant bien réelle) étant devenu un appel à voter Le Pen pour la presse « citoyenne » et « responsable ». Espérons que ce « scoop » un peu clandestin, issu du web et formaté pour Youtube et Dailymotion, mette aussi en avant l’importance d’Internet en tant que vecteur d’informations exclusives. Espérons, pour finir, que ces images violentes vont enfin faire réfléchir la RATP et infléchir sa communication… les voyageurs ont-ils vraiment besoin de « concours de slam » et de « poésie du métro » (les parisiens me comprennent)… n’ont-ils pas besoin plutôt de vigiles et de maîtres-chiens ?

Sur ce, adieu Noctilien… je pense que je vais passer le permis de conduire, station Magenta. Moi c’est plutôt en bagnole que je vais l’ « aimer la ville ».

[1] Slogan aussi sinistre, dans le genre vous-nous-vous, que celui de France Télécom au tournant du siècle « Nous allons vous faire aimer l’an 2000 » Chiche ?

[2] Mais si, la Syldavie, ce pays imaginaire du Sceptre d’Ottakar de Hergé….


Moyenne des avis sur cet article :  2.85/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

55 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 9 avril 2009 10:15

    excellent ! surtout les réactions des « interviewés » ! smiley
    dommage que le petit bourgeois ne partait pas la kippa , il y aurait eu un commentaire du Crijf et une marche de protestation !


    • Gül 9 avril 2009 10:30

      Pas politiquement correct, c’est le moins que l’on puisse dire, mais assez réaliste malheureusement.

      Vous ouvrez un débat dangereux qui va probablement engendrer une déferlante de haine primaire, tout aussi malheureusement.

      Les actes de ces voyous sont inqualifiables, j’espère qu’il seront plus que sévèrement punis, mais je n’y crois pas, toujours malheureusement.

      Si chaque délit de ce type était convenablement contrecarré, nous n’en arriverions pas à cette situation de violence quotidienne en particulier dans et autour des grandes agglomérations. L’impunité n’a pas lieu d’être.

      Et pourtant....Malheureusement....


      • LE CHAT LE CHAT 9 avril 2009 10:55

        @gül

        pas politiquement correct , c’est ce qui fait son interêt ! si je viens rôder sur ces pages , c’est un peu aussi pour cela , autre chose que le daube des médias officielles bien formatée ! mais ils ont quand même passé la vidéo au 20h de téhéfin !


      • Gül 9 avril 2009 11:43

        Petit Chat,

        Ma critique est objective, pas négative ! smiley


      • linus20024 linus20024 9 avril 2009 10:35

        Cette vidéo est choquante mais malheureusement pas surprenante.

        Ca se passe toujours comme ça. Ces types se déplacent en meutes. Un peu comme des hyènes. Ils sont incroyablement lâches et stupides. Et s’acharnent sur un seul type, conscients que les gens alentours ne feront rien pour intervenir...

        Ce qui m’a amusé (ou consterné, c’est au choix) parmi les réactions des internautes, ce sont celles qui invoquaient l’idée que cette vidéo était un fake. Il faut quand même être une sacrée « autruche » pour ne pas voir à quel point la scène filmée est réelle.
        Mais bon, pour s’attaquer à ce problème, il faut peut être déjà commencer par ne pas le nier.

        A noter quand même que d’autres passagers du bus, un en particulier a tenté d’aider la victime et qu’il s’est ramassé deux directs par l’un de agresseurs.

        Comme quoi, les technologies évoluent peut être mais la nature humaine, deux mille ans après JC restent toujours la même. Pitoyable...


        • Fergus fergus 9 avril 2009 10:48

          La dérision de cet article fait encore mieux ressortir l’aspect sordide de ce type de fait divers qui tend, hélas !, à devenir banal dans certains trains de banlieue et sur les lignes de bus nocturnes. Cela dit, je n’ai pas du tout apprécié la désignation des auteurs de cet acte de délinquance par le terme de « Syldaves » qui renvoie sans preuve à des populations d’Europe centrale.

          Cette vidéo me rappelle un téléfilm prémonitoire qui avait été réalisé il y 15 ou 20 ans ; il s’intitulait fort justement « Un crime de notre temps » ! Que dirait son réalisateur s’il vivait aujourd’hui ?

          Cela dit, il me semble hors sujet de mettre en cause la communication des transporteurs car elle n’a strictement rien à voir avec le problème.

          Quant à la sécurité, elle est assurée par des liaisons radio, par des caméras vidéo embarquées, par des voitures de patrouille et d’intervention, par des équipes mobiles du GPSR (troupes de sécurité de la RATP reconnaissables à leur tenue bleue et au port du nuncha-ku), voire par les équipes musclées de contrôleurs nocturnes, les CSA, reconnaissables à leur tenue verte.

          Aller au delà, c’est mettre des agents de sécurité dans chaque bus, dans chaque rame. Ce type de décision peut être pris, mais il est moins du ressort de la seule RATP (ou de la SNCF), ne serait-ce que pour des raisons de coût, que des pouvoirs publics, autrement dit de l’autorité organisatrice des transports parisiens, le STIF (Syndicat des Transports d’Ile-de-France). Voire de l’Etat lui-même !

           


          • jaki chan jaki chan 9 avril 2009 12:14

            « Un crime de notre temps »... plutot « orange mecanique »....


          • jaki chan jaki chan 9 avril 2009 12:15

            avec une bonne dose d’ultraviolence !


          • mike57 9 avril 2009 11:21

            Ce qu’il faudrait surtout, c’est que nous, le peuple, ayons systématiquement accès à l’information !

            Le crime n’est pas d’avoir fait circuler cette vidéo ! Le crime est de nous cacher toutes les autres similaires sous prétexte d’apaiser les esprits !

            Le racisme n’est toujours traité que dans un seul sens ! Or, il n’y a plus que les gauchistes et les islamophiles pour contester et minoriser l’existence du racisme anti-blanc !

            Alors, on va nous répéter, partout dans les medias politiquement corrects, que l’agression n’a rien de raciste et que l’appartenance a l’islam des agresseur n’est pas prouvée !

            Bref, au final, l’objectif sera de donner a cette affaire un caractère “exceptionnel” et, plutôt que de dénoncer la réalité, l’on stigmatisera ces “méchants groupes extrémistes racistes” qui reprennent l’information a leur compte !

            Pourtant, la “cible” de la racaille n’a pas été choisie au hasard !

            Pourquoi un blanc ? D’abord par ce que dans ce bus, c’est lui la “minorité visible” ! Ensuite parce que la racaille africaine ne s’attaque pas a ses semblables africains (racaille ou non) sauf s’ils les considèrent comme européanisés (donc blanc aussi malgré leur couleur de peau) !

            Ensuite il a le bon profil ! J’entends par là qu’il ne semble pas dangereux ! Car même à 4 ou 5, la racaille hésite a s’attaquer à un homme qui potentiellement peux être agressif ! Une “tête de tueur”, un certain charisme ou simplement une musculature visible assurent une dissuasion certaine ! (la racaille est doublement lâche)

            Pourquoi “français de merde” ? Mais parce que comme le disais gigi plus tôt, le fantôme du racisme blanc (et je dis bien fantôme car le martellement médiatique constant fait que le blanc fuit aujourd’hui le racisme comme la peste !) est une justification pour ces indigènes du racisme anti blanc qui du coup est nié par nos “élites” politiques et médiatiques !

            Quant au lien avec l’islam, nié encore une fois par nos “élites”, notez la main de l’indigène au bonnet noir quand il “check” (salut consistant à taper dans la main ouverte d’un autre puis poing fermé) à 1mn39 de la vidéo. Vous constaterez qu’il porte, après son salut, la main au coeur ! Ceci EST le symbole de son appartenance a l’islam ! C’est ainsi que les musulmans (de la racaille) montrent qu’il sont de confession musulmane ! Si cela n’était pas suffisant, un simple tour dans une des cité a majorité musulmane confirmera cela !

            De plus, pour les adeptes de la politique de l’autruche et de la “bien pensance” qui scanderont que “l’islam ce n’est pas ça !” et que “ces voyous n’ont rien a voir avec le véritable islam”, un peu de lecture du Coran et des enseignements du pseudo prophète finiront de prouver qu’ils sont TOTALEMENT en accord avec leur religion en pratiquant de tels actes ! (en cas de besoin http://www.islam-documents.org/15.html )

            Si cette agression avait mise en scène des blancs s’attaquant a un africain, ou a un bedouin ,immédiatement, la presse se serait emparé de l’affaire, l’on aurait vu des interventions de politiciens arguant que ces actes sont “inadmissible dans notre pays” et bien entendu, la possibilité que les agresseurs n’aient pas été motivé par la couleur de peau de leur victime n’aurait pas du tout été envisagé ! Là on aurait crier immédiatement a l’agression “raciste”  !

            Au final, il ne faudrait pas grand chose pour que le peuple français ouvre les yeux et se soulève ! Il suffirait que chacune des affaires de racisme anti blanc soient médiatisées au même titre que les affaires de racisme pratiqué par les blancs !

            Transparence et vérité ! Rien de plus ! C’est le devoir, normalement, de nos médias ! Biaiser la réalité, sélectionner les informations pour avantager une certaine catégorie de la population au détriment d’une autre (majoritaire) n’est pas de l’information ! C’est de l’intoxication et se rapproche du coup d’un système dictatorial camouflé en république !

            Pour finir, je ferai une citation de Thomas Jefferson :

            “Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux.”

            Le gouvernement a fait le choix de la sécurité au mépris de la liberté ! C’est donc au peuple (nous !) d’agir !


            • Fergus fergus 9 avril 2009 11:27

              Nul, Mike, car les vérités contenues dans votre message sont dévalorisées par vos propos haineux et xénophobes !


            • Gül 9 avril 2009 11:41

              Absolument Fergus,

              Que disais-je un peu plus haut dans mon post sur la déferlante.... ?

              CQFD...


            • Gonzague gonzague 9 avril 2009 19:45

              Une remarque bête et sans aucun intérêt, Gül. Est-ce vous sur la photo ? Le cas échéant, la ressemblance avec une mienne amie (turque) est vraiment troublante...


            • Massaliote 10 avril 2009 09:14

              Bien dit, Mike. Ceci dit ils nous veulent crétins et désinformés pour nous mener où ils veulent. Ils nous appartient de nous mobiliser pour dénicher l’info et la diffuser par tous les moyens. Agoravox est un des derniers espaces de liberté. Jusqu’à quand ?


            • mike57 9 avril 2009 11:38

               On réalise qu’on n’est pas une minorité à penser ce que l’on pense.
              C’est la panique chez les gocho-bobos de tout poil parce que pour la première fois on leur met de manière indiscutable et ostentatoire le nez dans leur merde.

              http://www.youtube.com/watch?v=5jLMuhVCL_E


              • pruliere pruliere 10 avril 2009 11:46

                Quand j’étais jeune, je me suis fais agresser avec un ami à la sortie d’un lycée du 17ème arrondissement par une bande de 7 ou 8 membres du GUD (peut-être Devedjian en était !). J’eus la présence d’esprit de me jeter à terre et ne pris que quelques coups de pieds mais mon ami fût quasiment défiguré. Personne n’intervint. Le proviseur du Lycée vint nous voir pour nous dire que nous n’avions pas à trainer là !
                Notre seul crime : avoir eu les cheveux longs dans les années 70 !
                Croyez-moi, ces messieurs du GUD ne venaient pas de Syldavie, mais des Hauts-de-Seine ! Ils étaient tous plus blonds les uns que les autres (dans tous les sens du terme !)....La racaille bourgeoise cela existe aussi.
                signé : un gaucho pas bobo !


              • dapeacemaker911 9 avril 2009 12:16

                quand les racistes denonces le racisme.

                La lacheté, la betise, l acharnement, le manque de compassion, le manque de reflexion, la peur, le manque de dicernement.... ne sont pas reservés aux racailles et vous en etes la demonstration.

                Vous ne valez pas mieux que ces agresseurs.

                l histoire se repete avec une precision diabolique, nous sommes en 1938 en allemagne... ni plus ni moins. > crise eco, crise sociale, manipulation mediatique, stigmatisation d une partie de la population... qui grattera l alumette qui rallumera le four ? plein de « details de l histoire » en perspective.

                Ca fait combien de temps que des gens hurlent pour prevenir de ce qui est devenue une realité aujourdhui ? pauperisation, criminalisation, stigmatisation...
                Et pendant ce temps certains dinent dans des assietes en or et boivent dans des coupes de cristal, mais eux, ce sont les gentils n est ce pas ?

                DPM


                • Fergus fergus 9 avril 2009 16:14

                  Tout à fait d’accord, DPM. 
                  Autre chose : il faut évidemment réprimer avec la plus grande fermeté les auteurs d’agressions de ce type. Mais cela ne servira à rien si, en parallèle, on ne s’attaque pas aux racines socio-économiques du mal.

                  Le problème est que les pouvoirs publics, au plus haut niveau et tous partis confondus, ont depuis trop longtemps laissé s’installer dans de nombreux territoires une économie parallèle laissée, par crainte de débordements dans les quartiers résidentiels, à des bandes de voyous. On en paye aujourd’hui le prix avec des raids malheureusement appelés à se multiplier pour cause de laxisme coupable.

                  A cet égard, il faut savoir qu’en Ile-de France, il y a 2 à 3 fois plus de policiers par habitant dans les communes ou les arrondissements chics que dans les quartiers périphériques populaires où sévissent le chômage et la délinquance, un phénomène qui n’a fait que s’accentuer depuis le passage de Sarkozy place Beauvau !


                • Internaute Internaute 10 avril 2009 09:33

                  @dafaiseurdeguerres

                  Ne mélangez pas les rôles. Il est un peu trop facile de rejeter sur les autres ses propres erreurs.

                  L’allumette a été craquée il y a bien longtemps par les socialistes et les bien-pensants qui ont fait venir en France une immigration de peuplement. Ce que vous voudriez c’est que le peuple français ne se défende même pas et accepte tout et n’importe quoi pourvu de ne pas paraître raciste, xénophobe et le tralala habituel des faiseurs de guerres civiles.

                  Lhistoire se répète en effet. Ceux qui foutent la merdre et répandent pendant des années une idéologie mortifère sont les premiers à vociférer contre toute forme de résistance dés que quelqu’un ose ouvrir la bouche. Il est significatif de voir combien vous vous fichez complètement du sort du jeune qui s’est fait battre.

                  Vous êtes les mêmes qui ont soutenu l’invasion du Kosovo par les maffias alabanaises.


                • foufouille foufouille 10 avril 2009 11:20

                  @ internaute
                  elle devait etre en vacances ta droite
                  de gaulle etait pas socialiste


                • Nobody knows me Nobody knows me 10 avril 2009 15:37

                  Bon c’est pas important mais c’est drôle comme toutes les tuiles depuis 50 ans sont du fait des socialos. Passons outre cela.

                  Il y a de nombreuses violences dans les transports en communs en particulier la nuit. Qui l’eût cru... ?
                  Mais pourquoi faire tout ce bordel alors que ces faits sont survenus en décembre dernier ??? Si c’était si urgent de donner dans la sécurité, pourquoi les chantres de l’insécurité n’ont-ils pas agi lorsque les faits sont apparus ?

                  A mon avis, la campagne européenne va se jouer sur fond de crise économique, d’insécurité et d’immigration... Qui prend les paris ?


                • frédéric lyon 9 avril 2009 12:22

                  Ce qu’il y a de marrant dans cette affaire, c’est que la Presse officielle s’étonne qu’on ait pu mettre cette video en ligne !

                  Ce qui prouve que nos amis commencent à comprendre qu’on viendra sans aucun doute leur demander des comptes un jour et que ca va être de plus en plus difficile de l’éviter, même en matraquant l’opinion publique d’une propagande à sens unique destinée à nier la réalité que les Français vivent pourtant tous les jours.

                  Qui a laissé entrer et s’installer ces gens chez nous ?

                  Dans quel but ?


                  • foufouille foufouille 10 avril 2009 11:21

                    les gens comme toi, des bourgeois qui voulaient pas que leurs momes se salissent les mains


                  • jaki chan jaki chan 9 avril 2009 12:31

                    nan attend tu fait une erreur : cette façon de se tcheker signifie « reubeu et fier de l’etre » mais pas musulman croi moi. L’ouverture d’un centre musulman a pour effet d’assagir la cité.
                    ici c’est des rakailles qu’on voi et pas des musulmans qui agresse un blanc.
                    On est d’accord qu’il y a des probleme dans le texte meme du coran mais c’est une affaire d’interpretation, on est pas en afganistant.
                    CROI-MOI je suis pile au bon endroit pour t’en parlé.

                    Qui a laissé entrer et s’installer ces gens chez nous ?
                    oui on a envie de crier « sale bougnoule » c’est humain mais c’est le mauvais chemin.
                    si on etait pété de tune il n’y aurait pas de probleme...
                    La preuve : kan on voit la video on se dit "sarko a raison (karcher) alors qu’on pensait le contraire hier.

                    Soit wushu mon ami, on est tous frere.


                    • mike57 9 avril 2009 12:32

                      LA SOLUTION

                      J’ai acheté une mangeoire, je l’ai suspendue derrière la maison et remplie de graines.
                      En une semaine nous avions des centaines d’oiseaux qui venaient se nourrir dans cette cabane où ils avaient accès à cette nourriture si facilement accessible et gratuite.
                      Ensuite les oiseaux ont commencé à faire des nids sous la véranda, au dessus de la table et près du barbecue.
                      Et puis il y a eu les excréments, il y en avait partout, sur les tuiles de patio, les chaises, la table, partout.
                      Certains des oiseaux sont devenus menaçants,
                      Ils plongeaient vers moi et essayaient de me piquer avec leur bec, même si j’étais celui qui les avait nourris en payant de ma propre poche.
                      Certains autres oiseaux étaient très bruyants.
                      Ils restaient près de la mangeoire à hurler et caqueter à toute heure du jour et de la nuit en demandant que je remplisse la mangeoire aussitôt que les graines commençaient à diminuer.
                      Après quelques temps je ne pouvais même plus m’asseoir dans mon propre patio.
                      J’ai enlevé la mangeoire et trois jours plus tard les oiseaux étaient partis.
                      J’ai nettoyé les dégâts et enlevé les nids qu’ils avaient bâtis un peu partout sous la véranda.
                      En peu de temps la cour arrière est redevenue comme avant, tranquille, sereine et personne n’exigeant le droit à un repas gratuit.
                      ———————————————————————-
                      Maintenant regardons les choses de cette façon :
                      Notre gouvernement donne de la nourriture gratuite, subventionne les loyers, frais médicaux gratuits, éducation gratuite et a donné le droit à quiconque qui était né ici d’être automatiquement citoyen de notre pays.
                      Et tout à coup les illégaux ont commencé à arriver par centaines de milliers.
                      Soudain nos taxes ont grimpé pour payer tous les services gratuits, les petits appartements abritent 5 familles, nous devons attendre des heures pour être vus par un médecin à l’urgence, la classe de votre enfant est en retard sur les autres écoles parce que la moitié de la classe ne parle pas Français,
                      Je dois appuyer sur « * 1 * » pour entendre ma banque me parler en français et voir des gens activant des drapeaux autres que « Notre Drapeau » crier et hurler dans les rues pour demander plus de droits et de libertés gratuites.
                      Il serait peut-être temps que notre gouvernement enlève la mangeoire à oiseaux ?
                      A être trop bons, on devient souvent… trop cons !


                      • jaki chan jaki chan 9 avril 2009 12:37

                        c’est juste que la FRANCE a 4000 ans d’avance...


                      • Gazi BORAT 9 avril 2009 13:11

                        @ mike 57

                        Très jolie, la parabole de la mangeoire et des oiseaux...

                        Il existe aussi d’autres historiettes simplistes, qui parlent d’insectes et de vermine dont on peut se débarrasser avec un traitement approprié.

                        Excessif comme comparaison ?

                        Pas tant que ça.. Les idées simples sont toujours les plus dangereuses !

                        GB


                      • Nobody knows me Nobody knows me 10 avril 2009 16:10

                        A être trop bons, on devient souvent… trop cons !

                        Ou alors on l’est d’entrée...


                      • mike57 9 avril 2009 12:57

                        Que font le MRAP ? La HALDE ?
                        RIEN !!!
                        Que pouvons nous faire ?
                        Se regrouper, en déposant plainte contre ces associations ou organismes (financés par le contribuable), qui en ne poursuivant pas cette affaire (et d’ autres lorsque les victimes de ces faits sont françaises) peuvent être elles mêmes condamnées pour racisme et discrimination .


                        • Gazi BORAT 9 avril 2009 13:08

                          Les statistiques sur la délinquance connaissent depuis une dizaine d’années une bonne publicité dans les media. Mais les chiffres sont abstraits.

                          Agressions et violences en réunion ne sont, hélas ! pas des phénomènes nouveaux..

                          Mais la nouveauté, c’est qu’aujourd’hui, grâce à la video-surveillance et à internet, tout un chacun peut bénéficier du spectacle et frissonner derrière son écran.

                          A quand des images de viol et d’abus sexuels offerts en spectacle et à la condamnation offusquée des honnêtes gens ?

                          Bientôt, sûrement.. Et nous serons définitivement entrés dans le XXI° siècle !

                          GB


                          • Marsupilami Marsupilami 9 avril 2009 13:37

                            @ L’auteur

                            Bon article. Les pseudo-interviews sont savoureuses et réalistes. Que faire contre ces racailles haineuses, racistes et violentes dont le seul horizon est le No future ? Une répression terrible avec des peines de prison très longues et dissuasives pour leurs émules, c’est-à-dire autre chose que de petits séjours initiatiques en « zonzon » entre amis.

                            • Marsupilami Marsupilami 9 avril 2009 14:58

                              @ Chantecler

                              Du côté sociétés de surveillance privées (on ne dit pas encore milices mais ça viendra), on est déjà dans le peloton de tête mondial ! Et vu la crise et les violences civiles qu’elle va engendrer, ça ne va pas s’arranger.

                              Pour l’anecdote je me suis fait un jour méchamment tabasser dans la rue par une bande de racailles pas du tout exotiques : c’étaient ce que l’on appelait à l’époque des « blousons dorés », des fistons de la haute bourgeoisie qui s’amusaient à semer la terreur. Je m’étais retrouvé en sang contre une victime de magasin, puis à l’hosto. J’ai porté plainte en donnant leurs signalements, la bande a été arrêtée et les flics étaient légèrement gênés, vue les bras longs des parents de cette racaille. Un commissaire m’a dit qu’il pourrait y avoir un arrangement financier avec le père d’un d’entre eux si je retirais ma plainte. J’ai refusé. Heureusement j’habitais à l’époque dans un quartier pourave plein de « blousons noirs » avec lesquels je n’avais aucune relation privilégiée, sauf un avec lequel j’avais sympathisé dans le bistro du coin. Je suis allé le voir pour lui demander la protection de sa bande contre celle des fils-à-papa. Les « blousons noirs » sont allés rendre visite aux « blousons dorés » en heur exhibant leurs poings américains et leurs chaînes de vélo pour les avertir qu’ils les dérouilleraient dur s’ils m’emmerdaient. Peu après j’ai quitté la ville, ça valait mieux.

                              Comme quoi ces phénomènes de bandes violentes ne datent pas d’hier. Mais sûr que c’est en dramatique augmentation.


                            • Nobody knows me Nobody knows me 10 avril 2009 15:48
                              Comme quoi ces phénomènes de bandes violentes ne datent pas d’hier. Mais sûr que c’est en dramatique augmentation.

                              En êtes-vous sûr ? Est-ce une augmentation des bandes violentes ou de la diffusion de leurs méfaits ? J’aimerais bien avoir des chiffres à ce propos mais difficile de faire confiance aux diverses sources.
                              Et si on commence à chercher les causes de ces phénomènes, on va se faire exploser le ciboulot...

                            • Nobody knows me Nobody knows me 10 avril 2009 17:17

                              La violence et l’insécurité représentent en plus , malheureusement un marché...

                              Gageons que nos responsables se débrouilleront pour ne pas les faire disparaître (si tant est que ça soit possible) trop rapidement afin de se remplir les poches sur ce secteur...


                            • frédéric lyon 9 avril 2009 16:32

                              Cette video me rappelle le montage d’images d’archive sur l’Islam, présenté par ce député Néerlandais il y a quelques mois, contre lequel s’est élevé, avec un ensemble touchant, toute la caste politico-médiatique. Ceux qui ont laissé s’installer la chienlit en Europe sans réagir et qui ne veulent pas qu’on leur demande des comptes aujourd’hui.

                              Pourtant ce film sur l’Islam, comme cette video prise dans le métro parisien, ne faisait que montrer des images prises sur le vif. C’était des images filmées de la réalité. Pas de trucage, pas d’acteur.

                              Mais aujourd’hui, c’est bien la réalité qui pose problème à certains.


                              • Gonzague gonzague 9 avril 2009 20:40

                                Je n’aurais qu’un mot : abruti


                              • non666 non666 9 avril 2009 17:11

                                Les medias traditionnels ne diffusant plus que de l’information « consentuelle » , la vérité toute nue derange.


                                La vérité « consentuelle » , rappelons le, c’est celle qui ne nuit ni à l’Etat-UMP, ni a son complice PS, ni aux colonisateurs de notre pays, ni aux interets du capitalisme apatride, ni aux etat unis, ni à israel....

                                Les porteurs de lumière, ceux qui continuent a croire à la vérité, comme ce fonctionnaire de police, finira comme le prefet Moulin, torturé par les collabos du pouvoir.
                                Quand il sera mis au placard, degradé, humilié notons son nom.
                                A la liberation, il faudra en faire un ministre de l’Interieur.

                                Gloire aux justes et aux notres qui denoncent les actes odieux des colons.





                                • Gonzague gonzague 9 avril 2009 19:11

                                  Un article de propagande de très grande facture. A encadrer et accrocher au mur. (je fais des vers sans en avoir l’air). Si vous n’avez pas encore votre carte au Front National, je vous conseille vivement de vous rendre au plus vite dans leurs locaux. Avec votre talent d’écrivain, une grande carrière dans la branche « communication externe » vous y attend.

                                  Mais que les choses soient ou redeviennent claires. L’exceptionnelle (et légitime) fatuité de votre style ne doit en rien camoufler le non moins formidable vide caché derrière celui-ci. Vous conférez au groupe d’agresseurs une homogénéité originelle (Syldavie) censée expliquer l’acte. Vous tendez par la suite à démontrer, maniant une fort efficace ironie, que la Bordurie (vous auriez au moins pu aller au bout de l’image, que diable !) n’est pas homogène (au contraire du pays susmentionné), en prêtant à l’agressé non une origine géographique spécifique, mais une stature sociale (école de commerce)-à laquelle peu de vos potentiels lecteurs pourront s’associer, soit dit en passant.

                                  En d’autres termes, et ce sont vos propres mots, vous faites une comparaison entre une situation sociale et une origine géographique. Est-ce vraiment sérieux ? Qui ferait ca ? Ce serait comme comparer Tiger Woods à Yvette Horner !

                                  Ne vous viendrait-il pas à l’esprit que peut-être, peut-être, hein, peut-être, je me répète, la raison pour laquelle ce jeune homme fut honteusement attaqué (la vidéo est vraiment choquante, j’te les enverrais volontiers dans une ferme en Lozère pendant deux ans, ces petits cons-ne riez pas, c’est un supplice très efficace) ne se trouve pas dans le fait qu’il soit blanc, ou francais, mais dans l’évidence qu’il porte des vêtements, comme vous le dîtes vous-mêmes, dévoilant ses origines sociales ? Et que l’expression « sale francais » dans la bouche des gosses ne signifie pas « sale francais », qui ne veut rien dire, et les agresseurs le savent (un est apparemment bien blanc et francais, comme vous les aimez), mais « sale bourgeois », qui ne veut pas dire grand chose non plus ?

                                  Bref, votre article est efficace pour les abrutis qui ne comprennent pas que c’est le social qui joue un rôle, non l’origine, et que la raison de l’extrême violence de certaines personnes vient de la frustration d’être né dans un pays qui, de tous temps, les a couvés d’un oeil paternaliste, condescendant et distant. Ce même pays a nonobstant réussi le cynique exploit d’exploiter plus encore l’idée de « nation francaise » en accordant à celle-ci des atours universalistes, faisant de ces jeunes issus des seconde, troisième et quatrième générations des abrutis francais, ayant le concept mais pas la matière brute.

                                  Mais puisque nous y sommes, j’ai une question, rapport aux origines. Laisseriez-vous votre fille partir en voyage de classe en Autriche ? Selon toute vraisemblance, la tradition locale exige des petites filles qu’elles restent modestement enfermées dans des caves et copulent avec leurs géniteurs ou ceux qui la séquestent.

                                  Suis-je bête ! Quelle sotte question ! Les exceptions sont bien évidemment l’apanage de l’Europe.


                                  • Internaute Internaute 10 avril 2009 10:45

                                    @Dieu

                                    Visiblement vous n’avez rien compris au texte.

                                    Lorsque l’auteur parle d’un jeune sorti d’une école de commerce il ne fait que montrer la stupidité du petit arabe de base qui prend pour un bourgeois colonialiste n’importe quel jeune étudiant pourvu qu’il soit de race blanche.

                                    C’est vrai que dans l’écrit le second degré échappe souvent au lecteur mais là quand-même vous faites exprès. Vous devez appartenir à l’EN pour porter de telles oeillères.

                                    Qu’auriez-vous écrit si la victime était juive et frappée au nom de « Mort aux juifs » ? Pensez-y.


                                  • foufouille foufouille 10 avril 2009 11:28

                                    @ internaute
                                    de nos jours, il y a des vigiles noirs ..... bizarre, ils sont aussi fas que les vigiles blancs


                                  • mike57 9 avril 2009 19:52

                                    Le jeune policier suspecté d’être à l’origine de la diffusion sur Facebook de la terrible vidéo présentant l’agression d’un jeune Français par une bande de racailles dans un bus de nuit est toujours à cette heure inquiété par la justice.

                                    Sous le motif officiel expliquant cette procédure (la diffusion illégale d’enregistrements provenant d’une enquête), on reproche en réalité à ce jeune policier d’avoir montré la réalité à des centaines de milliers d’internautes.

                                    Puisque toute cette affaire semble avoir démarré sur le réseau Facebook, c’est sur celui-ci que le Bloc Identitaire a décidé de lancer un groupe de soutien à ce policier.

                                    Nous invitons tous ceux qui disposent d’un compte Facebook à rejoindre notre initiative, et à exiger avec nous l’arrêt immédiat des poursuites contre un citoyen qui n’a fait qu’informer ses compatriotes de la réalité de la situation de notre pays.

                                    Accès au groupe Facebook « Vidéo sur les violences anti-françaises : soutenons le policier ! » :

                                    http://www.facebook.com/group.php?gid=6 ... 772&ref=mf

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès