Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Oui, il est urgent de débattre de la place de l’islam

Oui, il est urgent de débattre de la place de l’islam

Alors que le FN est au plus haut dans les sondages, nous entendons de nombreuses voix s'élever contre le débat de la place de l'islam dans notre société. Et pourtant je suis intimement persuadé qu'il faut que nous tenions cette discussion, non seulement à l'échelle de la France mais à celle de l'Europe. Traiter la question sans tabou sera le meilleur moyen de réussir l'intégration de nos compatriotes d'origine musulmane mais aussi de contenir la montée du Front national.

Au début du siècle, nos ancêtres ont combattu pour que nous vivions dans une société où le religieux ne dicte pas sa loi. Cela a débouché sur la fameuse loi de 1905 avec l'affirmation du principe de la séparation de l'église et de l'état. A cette époque il s'agissait de remettre à sa place l'église catholique et cette loi était l'aboutissement d'un combat débuté avec la révolution française.

Aujourd'hui, le contexte a changé mais se pose à nouveau le problème de l'irruption du religieux dans la sphère publique. Avec environ sept millions de musulmans, la France ne peut pas échapper à cette question. Nos concitoyens ne sont pas sots et s'aperçoivent bien que certaines revendications portées par des fondamentalistes religieux sont inacceptables. Beaucoup de musulmans eux mêmes ne les acceptent pas et attendent de nos responsables politiques un langage ferme. Les jeunes filles de banlieue qui font le pari de l'émancipation attendent d'être soutenues dans leur combat. Combien ont dû se sentir trahies par la complaisance de certains de nos responsables politiques, souvent d e gauche, à l'égard des intégristes. Comment souscrire aux propos d'un Noe¨l Mamère indiquant que l'interiction de la Burqua allait conduitre à la stigmatisation des populations musulmanes. Quel contre sens lorsque l'on sait que des jeunes musulmanes d'un collège de la banlieue lyonnaise ont demandé la mise à disposition d'unvestiaire pour s'habiller comme leur camarades. 

Cette complaisance des verts et de l'extrême gauche à l'égard des intégristes est incompréhensible et honteuse. Là où les intégristes ont le pouvoir, ils appliquent des politiques fascisantes et finalement d'extrême droite. Il suffit de voir le programme des Talibans en Afghanistan et au Pakistan.

Donc à mon sens si l'on veut aider la majorité des musulmans qui vivent paisiblement sur notre sol, il convient d'envoyer des messages clairs en indiquant que les valeurs de la République n'ont pas à s'adapter aux revendications religieuses.Il convient d'affirmer haut et fort le principe que les femmes ont les mêmes droits que les hommes et qu'elles peuvent s'habiller comme elles veulent, aimer qui elles veulent.Il convient d'affirmer que les écoles, les hopitaux, les piscines, les entreprises n'ont pas à appliquer des règles spécifiques selon l'appartenance religieuse des personnes. 

La réaffirmation de ces principes et la mise en place d'une sorte de pacte républicain sont les clefs de la réussite de notre modèle d'intégration. Cette démarche est salutaire dans le sens où elle rassurera nos concitoyens en leur redonnant confiance en nos valeurs.La majorité des musulmans l'approuvera également dans la mesure où eux mêmes sont souvent sous l'emprise des intégristes. Quant à ceux qui ne voudront pas de ce pacte, rien ne les obligera à rester dans notre pays qui est celui de laliberté de penser et de l'égalité entre les hommes et les femmes.

C'est pour l'ensemble de ces raisons que je pense qu'il est urgent de discuter de la pmace de l'islam dans notre société.


Moyenne des avis sur cet article :  2.65/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • ecophonie ecophonie 10 mars 2011 09:24

    Non, il est urgent de parler économie, social, bilan de la présidence, des affaires et magouilles de l’ump et d’arrêter d’aller là où ils veulent qu’on aille.
    Il est important d’en finir avec les racailles en col blanc.


    • Nums Nums 10 mars 2011 11:49

      Ouf ! Merci !

      Enfin quelqu’un qui parle des véritables priorités.


    • Numero 19 Numero 19 10 mars 2011 10:03

      La place de l’islam ou de toute autre religion, c’est À LA MAISON, et DANS LA TÊTE.

      Pas d’affichage en public, pas de revendications à la noix.

      Tu fais ce que tu veux tant que tu ne dérange pas les autres. C’est trop compliqué comme principe ?


      • philouie 10 mars 2011 13:00

        Salam,

        Seulement la République reconnait la liberté individuelle.
        Elle n’est pas totalitaire comme vous semblez le souhaiter.

        Reportté vous a l’article 18 de DUDH pour comprendre quelles sont les valeurs de la république et pourquoi votre blabla est en condratiction avec elles.

        philouie


      • Numero 19 Numero 19 10 mars 2011 14:24

        On s’en tape.

        En france on dit bonjour.

        Et personne ne vous cherchera de poux si vous la fermez et que vous bossez comme tout blanc ou tout asiatique vivant en france.

        C’est pas de la loi, c’est de la jugeotte.


      • Olorin 10 mars 2011 18:26

        « Et personne ne vous cherchera de poux si vous la fermez et que vous bossez comme tout blanc ou tout asiatique vivant en france. »
        C’était un peu le programme de Sarkozy et du medef, ça, non ?
        Fermez là, surtout ne contestez jamais rien et travaillez, courbez l’échine. Oui, patron. Bien patron. Travaillez plus... et fermez vos gueule. C’est ça votre projet pour l’ensemble des français ?


      • philouie 10 mars 2011 20:31

        "On s’en tape.

        En france on dit bonjour.

        Et personne ne vous cherchera de poux si vous la fermez et que vous bossez comme tout blanc ou tout asiatique vivant en france.

        C’est pas de la loi, c’est de la jugeotte."

        Salam,

        je t’emm.... c.

        Je te rapelle qu’on est en France et qu’en France il y a certaine valeur qu’il faut savoir respecter : Liberté - Egalité - Fraternité’

        Alors ta mentalité de petit faf qui veut qu’on lui obéisse au doigt et à l’oeil tu te la carre ou je pense.

        Wasalam.

        Philouie



      • manusan 10 mars 2011 10:58

        ça fait 40 ans qu’on tente de débattre, maintenant il faut battre.


        • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque 10 mars 2011 11:49

          L’islam pose des problèmes de respect de la laïcité, mais aussi de société (égalité hommes-femmes), de sécurité intérieure (lien avec le terrorisme), et de souveraineté nationale (financement d’origine étrangère).


          • enréfléchissant 10 mars 2011 21:27

            Et la religion juive ne pose pas de problèmes ? Et le christiannisme ? 

            Si on parle de l’Islam, c’est car on voit bien qu’elle prend de l’ampleur, notamment avec l’immigration. 
            Seulement, les mesures répréssives ne feront rien que de radicaliser les pratiques islamiques.
            Nous ne pouvons pas interdire à des gens de pratiquer leur religion, nous devons donc essayer de faire en sorte pour que les immigrés, à n’importe quelle génération, puissent s’intégrer correctement dans la société, et ainsi arrêter le repli identitaire qui se manifeste par la pratique et l’amour de l’Islam.
            C’est donc un problème d’intégration des immigrés, et pas de l’Islam.
            Nous devons donc stopper les discriminations, mélanger les différents groupes communautaires qui composent la population pour éviter l’exclusion notamment en arrêtant desuite la ghettoisation.

          • Alicia fFrance aliciabx 10 mars 2011 11:59

            Personnellement, je trouve ce débat anachronique donc déplacé compte tenu de les changements géopolitiques. http://www.come4news.com/le-debat-sur-lislam-anachronique-510040.
            La France a toujours deux ans de retard sur les évènements.
            Aujourd’hui, les révolutions arabes sont une véritable chance pour tout le monde, une meilleure qualité de vie pour les Arabes en espérant que les vieux démons de corruption (comme chez nous) ne reprennent pas le dessus et pour nous qui demanderont plus de qualités et de valeurs morales à nos politiques, droite/gauche confondues.
            A lire aussi :
            A qui sert la montée du FN ?
            http://www.come4news.com/a-qui-sert-la-montee-de-marine-le-pen-4794



            • Alicia fFrance aliciabx 10 mars 2011 12:01

               pour nous qui demanderonS


              • enréfléchissant 10 mars 2011 12:12

                L’Islam ne pose un problème que si on lui donne la place de valeur protestataire à la société actuelle.

                Si on intègrait bien tous ceux qui sont musulmans, vous verriez que la place de l’Islam et les phénomènes contestataires(voile, bourka), seraient en nette baisse.
                Ce débat est vain, comme toujours, on cherche a analyser la conséquence sans même chercher la cause.

                • PETITPARIS 12 mars 2011 15:06

                  Bonjour,

                  J’ai longtemps pensé cela mais là où l’islam est majoritaire, force est de reconnaitre qu’il pose problème. En Egypte, les coptes sont discriminés et parfois tués. Idem au Pakistan où les Chrétiens sont discriminés. En Irak, pour éviter la mort la majorité des chrétiens a dû fuir un pays qu’ils occupaient avant les musulmans. Ne soyons pas naifs. 

                • bleu Marine 10 mars 2011 12:14

                  bien sur qu’il faut parler de la place et du rôle des religions.
                  Ou est le problème ?
                  Peut on parler de scientologie, du raélisme, de l’islam...oui !
                  et prendre des mesures, voter des lois...
                  on appelle cela la république !

                  ce qui n’empêche en rien de combattre le chômage... 


                  • ZenZoe ZenZoe 10 mars 2011 12:23

                    D’abord, les gens débattent de ce qu’ils veulent quand ils veulent. Aucun gouvernement n’a à proposer des sujets de débat, on se croirait au lycée, mince alors.

                    Ensuite, pourquoi débattre de l’Islam ? Alors que la plupart des gens ignorent tout de cette religion, et que de toute façon la question citoyenne a déjà été impeccablement réglée en 1905 avec le principe de la séparation état / église. Nul besoin de revenir sur des lois sages, il suffit juste de les faire appliquer.

                    Enfin, que cache exactement ce sujet de débat ? Ne voudrait-on pas plutôt nous faire aborder le sujet épineux de l’immigration ? Qu’y aurait-il à dire d’ailleurs, à part que les gens en ont marre que les lois ne soient pas respectées ?


                    • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque 10 mars 2011 12:52

                      Pourquoi faudrait-il accepter tchadors et burkas, les femmes qui refusent de serrer la main des hommes, les archaïques et cruels sacrifices d’animaux (abattage sans étourdissement préalable), la séparation des sexes dans les piscines, les exigences d’interdits alimentaires et de viande « hallal » dans les cantines, des tables différentes pour les mangeurs de cochon et les autres, les refus d’un médecin homme par des femmes musulmanes dans les hôpitaux publics, la construction de mosquées avec l’aide des collectivités locales, les appels à la prière du haut de minarets, les prières bloquant des rues tous les vendredi soir dans les grandes villes, les prières sur les lieux de travail dans les entreprises et pendant les heures de travail, les carrés musulmans orientés vers La Mecque dans les cimetières, tout ceci au pays de Voltaire et des Lumières ? Toutes ces pratiques sont contraires à notre conception de la sociabilité, à la sécurité publique et au principe d’égalité entre hommes et femmes. Les ’immigrés d’origine maghrébine cristallisent une anxiété spécifique en raison de problèmes anthropologiques réels, liés à des différences de système de mœurs ou de statut de la femme.

                       

                      Selon Karl Marx, "Le Coran et la législation musulmane qui en résulte réduisent la géographie et l’ethnographie des différents peuples à la simple et pratique distinction de deux nations et de deux territoires ; ceux des Fidèles et des Infidèles. L’Infidèle est « harby », c’est-à-dire ennemi. L’islamisme proscrit la nation des Infidèles, établissant un état d’hostilité permanente entre le musulman et l’incroyant." (« Déclaration de guerre - Sur l’histoire de la question d’Orient », New-York Herald Tribune, 15 avril 1854). On comprend mieux les difficultés existant entre les musulmans et les autres.


                      • philouie 10 mars 2011 13:06

                        Salam,

                        Il faut accepter que les êtres humains soient libres.
                        Je comprends que vous vous cela soit difficile à avaler.

                        philouie


                      • enréfléchissant 10 mars 2011 13:15

                        Si t veux stopper l’islamisation et le repli dans la religion, alors l’oppression et la répréssion ne sont pas la solution.

                        Il faut s’en prendre aux causes et non aux conséquences, intégrons les musulmans, donnons leur des logements décents, et non dans des cités, mélangeons les français d’origine étrangère avec les français ici depuis plus longtemps, et combattons les discriminations, et vous verrez que l’Islam n’en deviendra que plus faible et que les Mosquées se videront.

                      • pissefroid pissefroid 10 mars 2011 13:18

                        pour senatus populusque

                        je comprends et admets votre premier paragraphe, la loi de la république doit être appliquée, l’égalité des humains se comprend dans un contexte laïque excluant l’aspect religieux (je dis cela pour la cantine et la piscine en particulier)
                        mais
                        le second paragraphe ne me paraît pas pertinent car il-y-a 160 ans le contexte historique était différent.


                      • Numero 19 Numero 19 10 mars 2011 14:29

                        L’infidèle est celui qui ne croit pas en dieu.
                        Les chrétiens et les juifs sont des fidèles.
                        Les athées et ceux qui ne suivent pas une religion du livre sont des infidèles.

                        Et les musulmans qui ont de la rancoeur envers les chrétiens ou les juifs au nom de l’islam sont juste cons.


                      • philouie 10 mars 2011 13:05

                        Salam,

                        Vous mélangez société et état.
                        vous pensez la loi de la laïcité comme appropriation de valeur religieuse par la république.
                        Or la DUDH, définit l’interdiction faite à l’état de s’immiscer dans les libertés individuelles.

                        Ce qui veut dire que l’état n’a rien à dire sur ce qui touche les libertés individuelles.

                        Le problème, ce n’est pas l’Islam, c’est les velléités de certain d’utiliser l’état pour attenté aux libertés individuelles au prétexte d’un certain type d’idéologie. La laicité devrait permettre d’y remédier, si elle n’était prise en otage par ceux qui veulent lui faire dire l’inverse de ce qu’elle dit.

                        philouie


                        • Serpico Serpico 10 mars 2011 13:58

                          Encore des postures hypocrites : il faut s’attaquer aux intégristes et non à l’Islam.

                          Purée de foutaises.


                          • enréfléchissant 10 mars 2011 21:30

                            Je dirai même mieux !

                            Il faut s’attaquer aux causes qui font qu’il y-ait des intégristes.
                            Intégrons réellement les musulmans et les étrangers qui se trouvent sur le sol français, et nous verrons une relaxation impressionnante des tensions religieuses en France.

                          • tounaille 10 mars 2011 16:24

                            Bonjour,

                            C’est un peu compliqué tout ça. Il me semble que les réponses à l’emporte-pièce ne sont pas une solution. En essayant de rester serein, logique et global, voici mon opinion.

                            Selon moi : non, la France n’a pas besoin d’un débat sur l’islam, et oui, la France a besoin d’un débat sur la laïcité. Pourquoi ? Par exemple, parce que le concordat de 1801 signé par Napoléon Bonaparte n’a toujours pas été aboli, et qu’il établit de fait une inégalité territoriale devant la loi. Par exemple, parce que notre Président de la République actuel n’adopte pas le comportement de totale neutralité qu’il devrait avoir dès lors qu’il se tient dans l’espace public. Par exemple, parce que certains musulmans prient dans la rue et troublent ainsi l’espace public.

                            De tous ces problèmes et de tous ceux que j’ai oubliés, quels sont ceux qui ne trouvent pas de réponse dans la loi de 1905 ? Voici à mon sens la seule vraie question. La situation serait-elle réglée si on se contentait d’appliquer fermement la loi de 1905 ? Cette dernière est-elle toujours adaptée à notre société ? Doit-on la raffermir, la ramollir ou l’adapter ? Cette question est d’une importance capitale, et elle mérite un débat.

                            Mais faire des lois au coup par coup, telle que la loi sur le voile à l’école ou la loi sur la burqa, c’est une démarche de courte vue, qui ne cherche en rien à régler le problème de fond. Oui, je pense sincèrement que ce genre d’attitude politique stigmatise la partie musulmane de notre population et apporte son lot de voix au Front National, ce qu’à titre tout à fait personnel je me permets de regretter.

                            En revanche, un débat sur la laïcité ? Dès lors qu’elle est bafouée à tous les coins de rue, et jusque par son plus haut garant devant les français, compte tenu du fait qu’elle est un des fondements de notre pacte républicain, alors oui, il faut absolument en débattre. Que chacun dise ce qu’il a sur le cœur, que les extrémistes de tous poils se dévoilent, que les véritables hommes politiques et citoyens républicains de tous bords les relèguent au rang de la ringardise qu’ils méritent, par la puissance de l’argumentation et des idées. Voici le seul moyen de les ralentir dans leur course effrénée à l’aliénation de l’homme.

                            Ceci étant dit, loin de moi l’idée de penser que ce problème soit le seul que nous ayons à débattre. Régler nos autres et nombreux problèmes nous aiderait d’ailleurs sûrement dans notre combat contre l’intégrisme.


                            • ali8 10 mars 2011 16:27

                              salam sauf à n° 0

                              la laïcité a bon dos, utilisée par les racistes de tout poil en oubliant que les arabes sont de race blanche et que les noirs ont du sang rouge

                              je rappelle que du temps de l’URSS, l’islam a été interdit pendant 70 années mais qu’il a vécu dans les caves et a ressurgit lors de la dislocation de la Russie communiste
                              et pourquoi Guérin a-t-il proposé une loi répressive pour les femmes en Islam : il est communiste mais il fait le sale boulot de l’UMP qui applaudit
                              les communistes sont laïques
                               nous trompons pas, les laïques sont catho comme Manusan est juif et moi musulman

                              nos soldats tués en Afghanistan sont inhumés par Cathédrale et pourtant l’armée devrait être laïque
                              mais l’armée n’est pas laîque, elle mène une guerre de religion

                              bon, faut prévoir la solution finale mais vous çetes ddes pleutres et refusrez d’avouer vos bas instincts


                              • cevennevive cevennevive 10 mars 2011 17:25

                                Bonjour ali8,

                                Il y a du vrai dans votre réaction un peu violente...

                                Lorsqu’il arrive un accident ou un malheur en France et qu’il y a de nombreux morts, de même que lorsque des soldats sont tués en Afghanistan ou ailleurs, les cérémonies officielles se font toujours à l’église catholique.

                                Je me souviens de l’assassinat du Préfet Erignac, les autorités ont fait la cérémonie des obscèques à l’église catholique à Paris, et le Préfet a été inhumé à Florac avec cérémonie par le pasteur (M. Erignac était protestant)....

                                Pourquoi ??

                                A la réflexion, « les laïques sont catho » comme vous l’écrivez. Ils ne sont ni juifs, ni musulmans, ni protestants, ni indous..

                                 Le clergé a encore une place prépondérante en France, de même que le Pape. Il n’est qu’à voir comme, même les catholiques « tièdes » l’écoutent, le suivent, l’aiment parfois !!!


                              • tounaille 10 mars 2011 17:41

                                Je suppose que votre message s’adresse en partie moi... permettez-moi donc d’y répondre.

                                Concernant l’armée, il est en effet peu compréhensible que les soldats défunts soient inhumés d’une façon catholique... à moins que ce ne soit leur propre volonté, exprimée de leur vivant ? A moins que ce ne soit pas le cas pour tous ? Il serait intéressant d’obtenir des renseignements précis à ce sujet... Quant à votre histoire de guerre de religion... je pencherai plutôt pour une guerre économique moi.

                                Concernant mes bas instincts, je vous remercie, je n’en ai pas. Mes instincts sont tout à fait hauts, et il sont laïques. J’entends par là le respect de TOUTE forme de spiritualité ou d’absence de spiritualité, qu’elle soit d’une religion, athée, agnostique, ou quelque part ailleurs encore, dès lors qu’elle s’exerce ou ne s’exerce pas dans le strict cadre privé.

                                Je suis par ailleurs assez étonné que vous puissiez dans la même phrase attaquer les laïques en les taxant de racisme, tout en faisant vous même appel à la notion de race et de sang. Mais j’ai du mal comprendre votre propos.

                                Par ailleurs, le raccourci entre la répression anti-religieuse pratiquée en URSS (pas uniquement contre l’islam) et les opinions d’un communiste français contemporain me semble tout à fait abusif. Je pense qu’au PCF d’aujourd’hui, peu de gens en réalité ont quoi que ce soit de commun avec Staline. Les allumés extrémistes de cette tendance ont depuis longtemps quitté ce parti, l’accusant de complaisance envers le capitalisme et de trahison envers le peuple.

                                Ne nous trompons, les laïques (les vrais) sont surtout laïques, c’est-à-dire qu’il ne vous feront pas le plaisir de s’ouvrir à vous de leur éventuelle spiritualité, de sorte que vous puissiez les ranger dans une case de votre convenance. Je dois cependant reconnaître que beaucoup d’ordures intégristes cachent leur véritable nature sous la forme d’un discours laïque dévoyé. Croyez bien que je regrette que vous tombiez dans leur panneau. A moins que vous ne soyez, vous aussi, pour la destruction de la loi de 1905 ?


                              • ali8 10 mars 2011 17:43

                                holà, vous cherchez le moinsage !!


                              • tounaille 10 mars 2011 17:50

                                Pardon... je ne comprends pas ?


                              • ali8 10 mars 2011 17:50

                                @ cevennevive bien sûr


                              • cevennevive cevennevive 10 mars 2011 18:32

                                ali8,

                                Je ne pratique aucune religion. Je suis profondément pour la laïcité.
                                 
                                Mais, cévenole et appartenant à un milieu protestant dont les ancêtres ont eu à souffrir des guerres de religion et de l’ostracisme des catholiques, même bien après la fin de ces guerres, je cherche à comprendre pourquoi la laïcité n’est pas appliquée dans son ensemble, pleinement et sereinement, pourquoi cette loi pose encore des problèmes, plus de 100 ans après son avènement.

                                Votre cri m’a interpellée. J’ai réfléchi.

                                Effectivement les cathédrales, les églises, le clergé, tiennent beaucoup de place dans les campagnes françaises et même les gens athées semblent se mouler dans ce statut de catholique qui a tenu lieu de loi durant des siècles en France.

                                Pour en revenir au débat sur l’Islam, je ne crois pas qu’il soit utile, il peut même se révéler nocif. Par contre, il faudrait sûrement un débat sur la laïcité. Mettre tout à plat : le concordat, les écoles catholiques, faire disparaître les croix dans certains hôpitaux, les calvaires et les statues de la Vierge un peu partout, etc.

                                Là, ali8, je sens que je vais me faire assassiner verbalement...

                                Bien à vous.


                              • philouie 10 mars 2011 20:11


                                "Pour en revenir au débat sur l’Islam, je ne crois pas qu’il soit utile, il peut même se révéler nocif. Par contre, il faudrait sûrement un débat sur la laïcité. Mettre tout à plat : le concordat, les écoles catholiques, faire disparaître les croix dans certains hôpitaux, les calvaires et les statues de la Vierge un peu partout, etc."

                                Salam,

                                Il ne faut cependant pas tout mélanger.
                                D’accord pour le concordat qui est contraire à la constitution qui stipule que la république est indivise.
                                Mais les écoles catholiques, certainement pas.
                                Au contraire, elles participent de la laïcité en cela que l’État reconnait la liberté de conscience et les libertés individuelles. Ici, il s’agit de la liberté de choisir l’éducation que l’on donne à ses enfants. Y toucher serait contraire à l’esprit même de la laïcité et de la DUDH.

                                Pour ce qui est des clochers, des saintes vierges et autres marques du religieux, leurs présences ne doit choquer personne : ils font partis de la manifestation légitime de la foi d’un peuple.

                                Si l’objet de la laïcité est de détruire les manifestations religieuses, ce n’est plus la laïcité. C’est le totalitarisme, c’est à dire, la volonté de l’Etat d’imposer un certain type de croyance, ici l’athéisme, et de comportements que relèvent de la sphère individuelle protéger, contre l’état, par la DUDH.

                                philouie


                              • Yakaa Yakaa 10 mars 2011 17:47

                                « Oui, il est urgent de débattre de la place de l’islam »
                                .
                                Pourquoi uniquement de l’Islam ?
                                Il est surtout grand temps de mettre à plat tous les problèmes liés à la laïcité dans notre paysavant de s’attaquer de manière crédible à l’Islam.
                                .
                                Car pourquoi tolérer encore le concordant en Alsace - Moselle ainsi que les écoles Catholiques et Juives financées par l’état (donc nos impôts)
                                 Tout ceci est encore bien plus scandaleux que les prières de rues à Paris.
                                .
                                On a le droit de rejeter les manifestations ostentatoires et envahissantes de l’Islamisme
                                et de critiquer l’Islam, mais pour espérer faire reculer un jour l’islamisme en France
                                il faudra être irréprochable face aux principes laïques sans quoi ce combat sera perçu à juste titre comme une stigmatisation des musulmans.


                                • philouie 10 mars 2011 20:15

                                  Salam,

                                  Le financement des école Catholiques, juives et musulmanes, relève d’un principe d’équité entre Français, puisque les impôts sont payés par tous, ils ne doivent pas financer uniquement les écoles laïques, ce conduirait à ce que les parents mettant leurs enfants dans une école libre payent deux fois l’école.

                                  philouie.


                                • Yakaa Yakaa 10 mars 2011 21:31

                                  Pas d’accord, car le financement des écoles religieuses est une grave atteinte aux principes laïcs les plus élémentaires.
                                  .
                                  Les parents qui ne sont pas satisfaits par l’école publique n’ont qu’a payer le prix nécessaire
                                  et sans aucune aide de l’état car on paye des impôts pour une école laïque et pas pour financer
                                  un bourrage de cerveau obscurantiste.
                                  Je suis d’ailleurs tout aussi choqué par le monde de l’entreprise et du profit qui par divers moyens pénètre au toujours plus l’école publique (Microsoft, Disney, Yann Artus B, et bien d’autres)
                                  .
                                  Quand au Concordat d’ Alsace Moselle c’est un véritable scandale et certains voudraient permettre à l’Islam d’intégrer ce statut si particulier ce qui permettrait de ne plus pouvoir jamais remettre en question cette particularité scandaleuse.


                                • philouie 10 mars 2011 21:51

                                  « Les parents qui ne sont pas satisfaits par l’école publique n’ont qu’a payer le prix nécessaire
                                  et sans aucune aide de l’état car on paye des impôts pour une école laïque et pas pour financer
                                  un bourrage de cerveau obscurantiste. »

                                  Salam,

                                  Tu reconnaitras que « Bourrage de cerveau obscurantiste » n’est que ton point de vue et que rien ne te permet de vouloir l’imposer aux autres (sauf si tu revendiques petit facho).
                                  Tu reconnaitras également que l’Etat n’a ni compétence, ni légitimité à juger des croyances des gens.

                                  Les êtres humains sont libres de croire et de pensée par eux même. Que ça te plaise ou non, ce n’est pas toi qui décide. (tu décides pour toi, c’est déja bien et cela doit te suffire)

                                  Maintenant, tu conviendra aussi, qu’il est légitime, et c’est ce que souhaite tous parents, que les parents cherchent à inculquer à leurs enfants ce qui leur semble bon pour eux. Tu n’es pas obliger d’être de leur avis mais tu ne peux leur refuser cette légitimité sauf à t’ouvrir au risque qu’on l’interdise à toi-même.

                                  ce premier point s’appelle la Liberté.

                                  Enfin, comprends que les impôts sont payés par tous et doivent profiter à tous.

                                  Ce deuxième point s’appelle l’Egalité.

                                  Et le dernier point, celui de la Fraternité, est celui qui devrait te permettre d’accepter la liberté d’autrui sans le jalouser.

                                  La laicité, c’est respecter les croyances de chacun, ce n’est pas imposer l’intolérance athée.

                                  philouie


                                • Yakaa Yakaa 11 mars 2011 11:19

                                  La laicité, c’est respecter les croyances de chacun, ce n’est pas imposer l’intolérance athée.
                                  .
                                  Non la Laïcité ce n’est pas « chacun fait ce qu’il veut » au nom d’une prétendue liberté
                                  elle seule permets simplement le bien vivre ensemble.
                                  La laïcité permets la pratique religieuse dans un stricte cadre privé et l’école à partir du moment ou elle est financée par l’état (donc nos impôts) représente l’école publique.
                                  .
                                  Car sinon poursoi ne pas financer des sectes pendant qu’on y est...
                                  (les religions état de sectes mieux implantées dans la société et l’opinion)


                                • Yakaa Yakaa 11 mars 2011 16:02

                                  Avalanche de fautes de frappe, il faut bien sûr lire :
                                  .
                                  Car sinon pourquoi ne pas financer des sectes pendant qu’on y est...
                                  (les religions étant des sectes mieux implantées dans la société et l’opinion)


                                • ELCHETORIX 10 mars 2011 17:59

                                  Bonjour l’auteur
                                  non ce qui est urgent c’est la place de l’humain et son devenir sur cette planète !
                                  par ailleurs , il est urgent de dégager les oligarques de toutes natures qui prétendent diriger et comment vivre pour les peuples qui eux ne demandent qu’à exister en bonne intelligence avec son prochain , tout le reste , à mes yeux n’est que du bla- bla , encore que les misères du plus grand nombre sont organisées par les « satrapes » de la haute finance internationales et leurs valets les politiques et économistes , sans parler de leurs « philosophes » !
                                  RA .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

PETITPARIS


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès