Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Palestine censurée ?

Palestine censurée ?

Ce lundi 24 septembre, le journaliste et écrivain Nadir Dendoune est l'invité du grand journal de Canal +. Il vient parler du drame de l'Himalaya où au moins 9 personnes y ont trouvé la mort.

Ce soir là, le journaliste portait un t-shirt noir sur lequel était inscrit le mot Palestine. On remarquera que les plans durant toute l'émission seront resserrés afin que le téléspectateur ne puisse le voir. Nadir Dendoune nous informe même que lors de la publicité, celle avant la deuxième partie de l'émission où il devait intervenir, deux assistants se pressent pour lui donner une veste, puis font machine arrière réalisant que l'inscription sur le t-shirt était toujours visible. Ils repartent, "en stress" selon l'intéressé.

Pour quelles raisons les deux assistants repartent-ils stressés ? Canal + aurait-il des ennuis à diffuser sur nos écrans le mot Palestine ? Cet événement mineur pose une question bien plus large sur la liberté d'expression qu'on sait limitée dans notre cher pays. À l'aube d'un conflit majeur entre Israël et l'Iran, la télévision nous oblige-t-elle à choisir notre camp, à ne pas parler de Palestine où encore à bannir ce mot ? Alors que de nombreuses émissions offrent un temps de parole important aux défenseurs d'Israël type BHL, voilà que le seul mot Palestine, qui n'était évidemment pas à l'ordre du jour, est censuré.

Il n'est pas normal qu'un camp puisse s'exprimer tandis que l'autre soit censuré. Exigeons de la part de nos médias un traitement de l'information équitable !


Moyenne des avis sur cet article :  4.18/5   (49 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • emphyrio 29 septembre 2012 09:25

    C’est une occasion pour les usagés de Canal+ d’ouvrir les yeux. Qu’ils ne la manquent pas parce que le traitement journalistique de la chaîne sur les sujets sensibles est le pire qui soit. Il suffit de se reporter à la campagne présidentielle récente et aux postures des Denisot, Apathie et consorts face aux petits candidats.


    • Martha 30 septembre 2012 10:10

      Merci à l’auteur de cet article de nous faire découvrir les procédés de notre télévision nationale (que je ne découvre que par internet). Tout d’abord le cube de sang qui éclate et se recompose, lourd de sens : le chaos reconstructeur, cher à certains. Ensuite la pub UMP très lourde, double injection. Ensuite cet étalage indécent quand on sait ce qui se passe en Palestine, en Syrie et en Libye.
       Nos manipulateurs dissimulent la vérité en s’étalant sur des faits divers. On le sait, s’attaquer aux sommets de l’Himalaya, c’est très dangereux, de multiples tragédies ont accompagné leur conquête. Mais le risque a été mesuré et la prise de risque choisie.
       Cela donne plus d’importance à l’exploit de Nadir Deudoune qui lui a apporté une dimension supplémentaire : Un témoignage et une revendication : Le peuple Palestinien existe, il est autant capable que d’autre de ce genre d’exploit : c’est ce que dit ce drapeau Palestinien porté par un des leurs sur « le toit du Monde » !
       Le « Diable » ( qui veut masquer la vérité ) se trouve, comme on dit, dans les détails : cette mise en scène et ce qu’elle signifie. Tout cela est lourd de sens.
       Un fait qui n’est dit, ni écrit, nulle part : ce sont toujours les mêmes qui TIENNENT nos médias et le devant de la scène. Vu le vote massif des Français, c’est indécent.


    • Thom 29 septembre 2012 14:34

      dans la mesure ou il ne parle pas de la Palestine je ne vois pas ou est le problème, si c’était le sujet je suis d’accord qu’il aurai été préférable qu’il choisissent un autre t-shirt.


    • sirocco sirocco 29 septembre 2012 15:43

      D’accord avec votre remarque, Thom.

      Dans la mesure où le journaliste n’a pas été empêché de parler du sujet prévu, à savoir le drame dans l’Himalaya, on ne peut rien reprocher objectivement à Canal +. Après tout, cette chaîne a le droit de cadrer ses intervenants comme elle veut et de ne pas laisser voir un T-shirt.

      La plupart de nos médias montrent par bien d’autres façons la partialité avec laquelle ils traitent certains sujets, notamment l’actualité étrangère. Pas la peine de chercher la petite bête avec cette histoire futile.


    • OMAR 29 septembre 2012 19:47

      Omar 33

      Pauvre Calmos..

      On le savais xénophobe, anti-islamique, mais maintenant, on le découvre anti-palestinien..

      Oh, je n’ai pas dis pro-sionsite, car il risque de perdre sa carte du F. Haine...


    • Yves Dornet 29 septembre 2012 11:27

      ce « journaliste » est au service d’une cause.

      Il détourne l’attention sur le vrai sujet d’actualité

      Bachar-al-assad

      Israël n’est souvent qu’un prétexte...


      • anar75 anar75 29 septembre 2012 13:49

        Mais n’importe quoi, Israel sera toujours un sujet, étant un peuple colonisateur...

        Il faut un peu ouvrir les yeux sur ce qui se passe, même si pour vous c’est bien trop tard...


      • Albar Albar 29 septembre 2012 11:30

        Il n’y a rien d’étonnant pour cette France en laisse, piégée jusqu’à l’os par cette inique loi Gayssot ; Il n’y a de place que pour les résistants, la Liberté est à ce prix.


        • Yves Dornet 29 septembre 2012 11:38

          Bonjour Albar,

          Il n’y a de place que pour les résistants, la Liberté est à ce prix.

          c’est exactement ce que disent les résistants anti-assad en syrie.


        • anar75 anar75 29 septembre 2012 13:50

          C’est surtout ce que disent les Américains et les Français !


        • epicure 29 septembre 2012 21:18

          Ah là albar je ne peux pas te laisser dire n’importe quoi.
          Pour rappel Gayssot était au PCF, et au PCF ils ont toujours soutenu la cause palestinienne, mais pas le parti d’extrême droite hamas, tout en combattant l’antisémitisme.
          Donc non cela n’a rien à voir avec la loi Gayssot qui ne concerne que le négationnisme, et non le fait d’interdire de critiquer israêl, qui relève du débat politique normal.


        • Morpheus Morpheus 29 septembre 2012 13:34

          Ben, en même temps, ANAL+, faut pas être étonné. Des gens qui ont réussit à faire payer des imbéciles pour regarder leurs programmes ...

          Il y a vraiment des abrutis qui payent pour leurs CHAINES (mentale).

           smiley


          • anar75 anar75 29 septembre 2012 13:51

            Excellent, en plus ils ne fournissent pas la vaseline pour le prix...


          • King Al Batar King Al Batar 29 septembre 2012 14:19

            C’est vrai mais je crois que cette émission est diffusée en clair...


          • King Al Batar King Al Batar 29 septembre 2012 14:16

            Mouais je ne sais pas trop quoi penser...
            Soutenir le peuple Palestinien me parait être une chose normale compte tenu des injustices qui les frappe.
            Néanmoins, afficher ses opinions comme ca sur un t-shirt, je trouve ca quand même particulier...
            Cet icident s’était déjà produit avec un joueur de foot dans le championnat espagnol. Un joueur avait oté son maillot après un but. Je crois que son club l’avait rappelé à l’ordre pour ne pas passer de message politique.

            Petite question : a t on déjà vu un invité avec un t-shirt Israel ?
            Quid du keffier, je crois que le gros Mouloud de canal + en porte souvent non ?


            • OMAR 29 septembre 2012 21:12

              Omar 33

              Salut King

              Renaud s’est présenté au plateau d’A2 avec un tee-shirt portant un drapeau palestinien, sans aucun problème :
              http://www.dailymotion.com/video/x7kciy_renaud-bedos-ardisson-et-la-palesti_news

              Ce qui n’est pas le cas de cette collégienne de Villefranche-sur-Saone.
              http://www.wikistrike.com/article-une-collegienne-exclue-pour-un-t-shirt-palestine-libre-91091116.html

              Quant au drapeau israélien, la hasbara s’en charge pour le mettre en relief dans les rencontres sportives et tous les événements mondialement télévisés
              D’ailleurs, de nos jours, plusieurs individus s’y inspire pour en faire de même au profit de leur pays.

              Enfin, rappelez-vous la marche de la Bastille contre la l’ignoble profanation du cimetière de Carpentras et à laquelle Mitterrand participait : c’était le drapeau israélien qui flottait à la tété de la marche, pas le drapeau tricolore.


            • SEPH 29 septembre 2012 15:10

              LEGITIMITE DE L’ETAT ISRAEL


              L’Etati Israël n’a aucune légitimité, il s’est constitué par la force, mettant l’ONU devant le fait accomplit . Il est un Etat terroriste.

              En effet, Ben Gourion et ses mercenaires n’ont cessé de vouloir conquérir la Palestine pour en faire un Etat juif par tous les moyens (voir 1) :

              - d’abord politique , dès son arrivée en Palestine en 1906 les années, en militant avec ardeur pour un partage arbitraire de la Palestine pour créer un Etat juif. Alors que les juifs, en 1922, étaient très minoritaires environ 80 000 (11% de la population) pour un total de 757 182 habitants. Hors rien ne justifie cette demande belliqueuse.

              -Puis militaire, en mettant en place des milices terroristes pour un nettoyage ethnique des palestiniens ( musulmans, chrétiens,...) de la Palestine.

              -Enfin, en organisant l’arrivée massive, de plus de 550 000 juifs en Palestine entre 1922 et 1947, afin de conquérir des terres par des exactions programmées pour chasser les palestiniens, ceci grâce aux différentes milices (Haganah, groupe Stern et l’Irgoun) jusqu’en 1947, puis par une guerre de conquête de l’Etat « Palestinien » issu du partage inique de l’ONU . L’Etat Palestinien sera rayé de la carte, seul reste aujourd’hui l’Israël qui revendique d’être un Etat juif (où seul les juifs sont citoyens à part entière).

              En Résumé, les exactions quotidiennes , doivent être replacés dans la longue histoire du mouvement sioniste qui depuis un siècle s’emploie à mettre en œuvre le « nettoyage ethnique » de la Palestine pour réaliser son projet colonial.

               Depuis 1948, l’Entité sioniste a : expulsé 900 000 palestiniens de leurs terres et de leurs demeures ; détruit 531 villages et 300 hameaux pour empêcher le retour des palestiniens ; occupé les autres parties de la Palestine [Cisjordanie, Gaza] ainsi que le Golan syrien en juin 1967 ; et maintenu son oppression sur les peuples palestinien et arabe. http://www.alterinfo.net/Le-sionisme-voila-l-ennemi_a29969.html

              Voici des quelques exemples de crimes contre l’humanité :

                •  1200 palestiniens tués en janvier 2009 lors de l’attaque de GAZA par Israël

                  Offensive israélienne de décembre 2008-janvier 2009 contre le territoire de Gaza sous blocus - Photo : http://2minute-picture.blogspot.com...

                •  conditions de misère d’un million et demi de Gazaouis qui sont enfermés dans une prison à ciel ouvert,

                •  1337 enfants assassinés par l’armée israélienne et les colons depuis le soulèvement d’Al Aqsa

                • 11000 enfants palestiniens emprisonnés ces trois dernières années

                •  violations quotidiennes des droits des palestiniens, destructions de maisons, confiscations des terres, expulsions massives,.......

                • .....

              lire les articles suivants :
              http://www.alterinfo.net/Partage-du-butin-de-guerre-Saisies-confiscations-et-ventes-des-biens-palestiniens-par-Israel_a36525.html

              http://www.alterinfo.net/1337-enfants-assassines-par-l-armee-israelienne-et-les-colons-depuis-le-soulevement-d-Al-Aqsa_a53856.html

              On est bien loin d’un état de droit et l’État Israël est bien un état terroriste qui viole en permanence le droit international (cf , toute les résolutions de l’ONU) et qui s’approprie par la force des terres ce qui ne lui appartienne pas.

              -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

              (1) C’est bien Ben Gourion qui affirmait avec insistance au congrès sioniste de 1937 que le « transfert », ou nettoyage ethnique, sera la condition sine qua non pour rendre un « projet d’implantation (juive) globale  » réalisable. Et bien son projet c’est réalisé, mais à quel prix pour les palestiniens.

              Ben Gourion, passe aujourd’hui auprès de nombreuses personnes pour un bienfaiteur de l’humanité en tant que créateur d’un Etat juste et généreux victime des méchants arabes. Hors ce sont les mêmes personnes qui ferment les yeux sur les conditions inhumaines de vie des palestiniens. Il n’y a pas un jour où l’armée Tsahal ne viole les droits des êtres humains, sans parler des massacres ou des expulsions arbitraires des palestiniens, voir :

              -Le témoignage sur l’enlèvement d’un enfant dix ans, par les soldats israéliens : http://www.alterinfo.net/Amir,-dix-ans,-enleve-dans-son-lit-par-les-soldats- israeliens_a43722.html

              -Les différents rapports sur les violations israéliennes des droits humains (pour le 4 au 10 mars 2010 : http://www.info-palestine.net/artic...)

              Comme faisait remarquer un correspondant de presse sur France-Inter, au sujet de l’opération « Plomb durci » à Gaza, l’armée israélienne est la seule armée qui tire sur des enfants à la sortie de l’école !!!!!

              Tout ceci a une origine, c’est l’idéologie sioniste qu’a prôné Ben Gourion et ses disciples. On voit le résultat aujourd’hui.



              Plus explicitement sur le cynisme de Ben Gourion, la lettre à son fils Amos du 5 octobre 1937 ! Commentant le plan Peel ( voir ( 1 )) de partage de la Palestine, cette lettre révèle son projet de construire un Etat juif sur la terre des palestiniens.


              Ben Gourion écrit : « Si je suis un adepte enthousiaste de la création d’un Etat juif immédiatement (nr : en 1937), même s’il faut pour cela accepter le partage de la terre, c’est parce que je suis convaincu qu’un Etat juif partiel n’est pas une fin, mais un début. [...] Car nous savons que l’acquisition que nous venons de faire est importante pas seulement en tant que telle, mais aussi parce qu’elle nous permet d’accroître notre force, tout accroissement de force nous rapprochant de l’acquisition du pays tout entier. La création d’un Etat, même partiel, constituerait aujourd’hui un puissant levier dans notre effort historique pour la rédemption du pays tout entier.  » On connaît malheureusement la suite des événements l’arrivée massive de juifs en Palestine et des exactions commises contre la population palestinienne créant un climat délétère qui a conduit en 1947, sous la pression des USA auprès de plusieurs pays dont la France, au vote favorable du partage de la Palestine par l’ONU.



              Or en 1947, la population palestinienne ( musulmans et chrétiens) qui compte 1 500 000 personnes se bat depuis le début du siècle pour son indépendance et ses droits nationaux, elle doit faire face à une communauté de 650 000 juifs, très conquérante, arrivés dans leur majorité écrasante durant la colonisation britannique de la Palestine (1917-1948) :


              Le plan de partage de la Palestine par l’ONU de 1947 est inique pour les palestiniens. Il prévoyait un statut de corpus separatum pour Jérusalem, allouait 56,5% du territoire Palestinien à l’Etat juif avec une population de 498 000 juifs et 407 000 Palestiniens, contre 43,5% à l’Etat arabe avec une population de 993 000 Palestiniens et 152 000 juifs .

              En résumé, l’État juif proposé est sensiblement plus grand (56,5 %) que l’État arabe, dont une très grande part occupée par le désert du Neguev (40 %). L’état juif s’approprie l’essentiel des terres côtières cultivables. De plus 80% des terres céréalières et 40 % de l’industrie de Palestine sont récupérés par la communauté juive. L’ONU est trop bonne .


              Les palestiniens ont refusé à juste titre tout partage de la Palestine ( ils s’étaient battus 40 ans pour cette patrie). Ils voulaient vivre sur leur terre dans le cadre d’un état unique et multi-confessionnels.

              En effet, en 1947, Jamal al-Husseini, représentant la partie palestinienne (délégué officieux auprès des Nations Unies de 1947 à 1948.), expliqua à la tribune de l’ONU pourquoi son peuple refusait le partage. Mais ne s’arrêtant pas là, il accompagna son refus d’une proposition, celle d’une pleine citoyenneté pour tous, habitants musulmans, juifs et chrétiens, au sein d’un Etat indépendant et souverain. L’épisode, bien qu’il en existe une archive filmée, a disparu de la quasi-totalité des livres d’histoire.. (ref : Elias Sanbar - Le Nouvel Observateur, n° 2247, semaine du jeudi 29 novembre 2007 )


              En approuvant le partage et en refusant la solution d’un état unique, Ben Gourion a programmé une situation de crise inévitable. Une guerre menée par les sionistes selon les plans de Ben Gourion et ses acolytes allait immanquablement suivre. La guerre était inscrite dans le plan de partage ( approuvé par Ben Gourion) et les affrontements qui débuteront dès sa proclamation le montreront : sur les treize offensives militaires d’envergure lancées par la Haganah ( voir ( 2 )), huit, décisives, se dérouleront dans le territoire alloué en principe à l’Etat palestinien. La Palestine conquise verra disparaître jusqu’à son nom.


              Cette guerre a été une succession de massacres et de déplacements de masse forcés des populations palestiniennes : les centaines de milliers d’expulsés sont aujourd’hui les six millions de réfugiés et d’exilés sans terre et sans patrie.


              Merci monsieur Ben Gourion pour votre « humanisme », vous êtes « une personnalité exceptionnelle » et « l’un des plus grands hommes du 20ème Siècle ». Or il est responsable non seulement de multiples massacres, mais de la création d’un état terroriste. Par exemple l’opération plomb durci à GAZA : 1400 morts , plusieurs milliers de blessés, plus des destructions massives ( hôpitaux,écoles,maisons,stock de vivre,centrales énergétiques,sites religieux,....).

              Ceux qui veulent honorer un tel personnage se mettent à son niveau.



              Voir aussi l’article très documenté sur le plan de partage de la Palestine

              http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=3295&var_recherche=+ben+Gourion




              ( 1 ) Le plan de partage de la Commission Peel (1936-1937)


              ( 2 )Haganah


              Il s’agit d’une organisation clandestine sioniste créée en 1920, qui se voulait une force de protection pour les Juifs ayant émigré en Palestine. Son but originel était de défendre les communautés juives d’éventuelles attaques

              L’organisation est ensuite devenue la branche militaire officieuse de l’exécutif sioniste en Palestine mandataire, l’Agence juive, devant favoriser la constitution d’un état juif.

              Lors de la fondation de l’état d’Israël, en 1948, la Haganah s’agrège à deux autres groupes armés moins importants, l’Irgoun et le Lehi (groupe Stern), pour former Tsahal, la force de défense d’Israël.

              Tsahal, dont l’ancienne Haganah constitue la colonne vertébrale, joua un rôle déterminant dans la guerre d’indépendance (1948-1949) d’Israël. Celle-ci vit le départ d’une partie importante de la population arabe palestinienne.




               


              • Jonas 30 septembre 2012 16:57

                Il n’y a jamais eu d’Etat palestinien proprement dit. Même les musulmans Ottomans n’ont jamais eu l’idée de créer un Etat palestinien., la preuve en 1916, ni Israël, ni la Jordanie, ni le Liban, ni la Syrie, ni l’Irak, ni le Koweït, ni l’Arabie saoudite n’existaient. et la Palestine faisait partie de la grande Syrie. Voilà une fabulation arabe qui fait partie des « Mille et une nuit ».


                Par ailleurs pour aller vite, ce n’est pas en combattant les Palestiniens , ni des mains des palestiniens qu’Israël existe. Mais en combattant les Anglais, 

                Lorsque le 29 novembre 1947 l’ONU votait la fameuse résolution 181 prévoyant de créer deux Etats, un juif et un arabe ( le mot de palestinien n’est pas mentionné) ( et un Corpus séparatum). les Arabes comme d’habitude toujours en retard refusent le partage ( les palestiniens n’avaient pas le droit à la parole.

                Journal le Monde du 16-17 Mai 1948 n° 1027 écrit : ( tout le monde peut retrouver ce journal à la BNF)
                « Au moment même , ou M. Ben Gourion donnait lecture de la proclamation, un bombardement aérien était déclenché contre Tel-Aviv.
                Six Spitfires n’arborant aucune marque d’identification lançaient chacun deux bombes contre le quartier du port dont la défense antiaérienne était faible. C’est par cette attaque imprévue que les Etats Arabes commençaient leurs hostilités contre le nouvel Etat.

                (...)
                Peu après on apprenait que dans les Etats Arabes limitrophes de la Palestine l’état de siège était proclamé et que les armées syro-libanaises par le nord, la Légion arabe et l’armée irakienne par l’est, l’armée égyptienne par le sud avaient franchi les frontières de la Palestine.

                le roi Abdallah de Transjordanie commandant Suprême des armées Arabes , a lancé un manifeste radiodiffusé annonçant dans ces termes l’ouverture des hostilités : » Je considère que la fin du mandat Britannique annule toutes les promesses faites aux juifs par la Déclaration Balfour. Je considère que les juifs n’ont plus aucun droit en Palestine. Les juifs n’ayant pas répondu à mes offres antérieures , aucun privilège d’autonomie locale ne leur sera accordé désormais ". 
                Ainsi avait parlé le commandant Suprême des armées arabes , les palestiniens ne sont même pas mentionnés comme combattants. On connaît la suite. Un armistice fut signé avec l’Egypte qui a gardé GAZA et la Transjordanie devenue Jordanie en annexant la Cisjordanie et Jérusalem est. 

                Alors je pose une question aux internautes Arabes.

                Si une injustice a été commise à l’encontre des Palestiniens. Pourquoi lorsque Gaza était entre les mains des Egyptiens et la Cisjordanie avec Jérusalem est entre les mains de la Jordanie. Ces pays arabes n’ont pas créé l’Etat palestinien qu’ils réclament aujourd’hui pour les Palestiniens alors que ces territoires étaient leur possession de 1948 jusqu’à 1967 soit 19 ans.

                 . Pendant 19 années les territoires que réclament Mahmoud Abbas étaient sous la domination de deux pays Arabes.
                 Quelle puissance au monde avait empêché ces deux pays arabes d’offrir à leurs frères tant chéris cet Etat qu’ils réclament aujourd’hui ?

                Je rappele que la Cisjordanie et Jérusalem furent purement et simplement annexées par un vote du Parlement jordanien le 24 avril 1950 ; Des Palestiniens ayant maintenant la nationalité jordanienne siégeaient comme députés au Parlement. C’est tardivement dans les années 80 que le roi Hussein a renoncé à la Cisjordanie.

                Voilà rapidement la réalité et non les élucubrations arabes.

                Ceci dit, je suis bien sûr pour un Etat Palestinien ; cela se fera , car c’es la marche de l’histoire . Le peuple Palestinien a le droit comme tous les peuples à un Etat et de vivre en paix. Les pays arabes seront jugés et rendront des comptes aux palestiniens. , pour leur aveuglément et leur manque de discernement politiques.
                 

                 




              • eric 29 septembre 2012 17:09

                Il me semble que vous oubliez que nous avons un pouvoir socialiste est que Canal est sa création. Il se fout bien sur de la Palestine et des palestiniens hors de ce que cela peut lui rapporter. On se souvient des conclusions de Terra Nova. « Il faut devenir pro palestiniens parce que cela rapportera des vois chez les français musulmans ou simplement d’origine arabe. C’est un électorat plus nombreux que l’électorat juif ». Mais ce pouvoir est pour une liberté d’expression, « au bon moment » On l’a bien vu avec ses commentaires des caricatures de Charlie.
                Or, le moment n’est pas bien choisit pour défendre les droits des palestiniens, parce que l’on est en train d’enterrer à grandes difficultés la promesse du droit de vote des étrangers.
                La Palestine, c’est l’histoire d’un territoire ou immigrent des réfugiés politiques, économiques, politiques. Ils s’installent à la faveur des lois locales ( turques puis anglaises), achètent des terres etc... Un beau jour, ils deviennent nombreux, fondent une démocratie indépendante sur une partie du territoire où ils sont majoritaires. Bien sur les palestiniens « de souche » obtiennent eux aussi le droit de vote. Mais bon, en gros, on comprend bien que c’est la loi de la majorité qui s’applique et que les droits, habitudes, cultures, dignités des « indigènes » sont un peu moins prioritaires. Vous me direz il y a quelques épisodes supplémentaires ( populations chassées réfugiés etc... certes, mais en gros quand même on en est là).

                Il est donc tout a fait compréhensible que le pouvoir ne tiennent pas trop à ce qu’on agite en en ce moment des turcs du genre, le droit des peuples autochtones, la légitimité historique, les droits culturels, les droits de ou à la terre, ect...
                Je crois que vous avez tort de vous inquiéter. Ce pouvoir qui n’en est pas à une absurdité ou une contradiction prêt, retrouvera naturellement les voies d’une propagande pro palestinienne destinée à mettre de l’huile sur le feux dans un conflit complexe, dés qu’il sera sortit de la situation compliquée et absurde dans laquelle il s’est mis avec cette proposition.


                • SEPH 29 septembre 2012 17:46

                  Les malades se sont les sionistes. Voici un petit exemple quotidien où les palestiniens sont abattus comme des chiens :

                  -Des sources médicales ont annoncé la mort du pêcheur Fahmi Salah Abou Riach (22 ans), vendredi soir ( 28 septembre 21012), qui a succombé à des blessures causées par les forces d’occupation sionistes vendredi matin. 

                  Les canonnières sionistes ont ouvert, vendredi après-midi, le feu sur un petit bateau de pêche palestinien au large de Beit Lahiya qui transportait deux frères pêcheurs. Tous les deux ont été blessés et transportés à l’hôpital pour être soignés.

                  Ashraf Kodra, porte-parole du ministère de la Santé à Gaza, a déclaré que l’un des deux frères, Fahmi Salah Abou Riach (22 ans), est décédé suite à des blessures graves.

                  Il est à noter que la marine sioniste empêche les pêcheurs palestiniens de dépasser les trois miles nautiques, alors que les l’accord d’Oslo leur permettent de naviguer 20 miles nautiques. Mais les forces d’occupation ont tiré sur eux et les ont arrêtés au milieu de la mer.


                • Yves Dornet 29 septembre 2012 17:53

                  @SEPH...

                  nous avons aussi des malades ici SEPH...

                  « youssouf fofana, la famille merah, fayçal mokhtari et djelloul cherifi, abdellah boumezaar... Nous pourrions à partir de ces quelques noms, reprendre sereinement la réflexion sur l’identité de la France et des Français pour répondre aux nouvelles exigences de la situation.
                  Combien de fois avons nous entendu que ces messieurs étaient Français et pourtant... ce sont bel et bien nos politiques soumis au politiquement correct d’une idéologie irresponsable qui ont imposé une nationalité à ces individus qui, non seulement n’ont rien demandé mais revendiquent leurs origines.
                  mohamed merah qui tue des citoyens et des soldats Français au nom du jihad est il Français ? »


                • Thom 30 septembre 2012 13:51

                  En même temps ce n’est pas le but de cette article, et puis je doute que vous vous en souciez vraiment.


                • OMAR 29 septembre 2012 21:18

                  Omar 33

                  Yves,
                   Vous seriez aussi, très bien inspiré si vous nous parlez de ces jeunes de la L.D.J qui activent en France, en toute quiétude :
                  http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-silence-medias-intolerable-sur-les-agressions-de-la-ldj-108017224.html

                  Et dire que ce groupuscule terroriste est interdit aux USA et même chez vous, en Israél.


                  • Yves Dornet 29 septembre 2012 21:36

                     smiley allons omar, un grand garçon comme vous... qui a peur de la ldj Française...avouez qu’un fofana et un merah sont autrement plus dangereux, non ?

                    les Français vont virer les musulmans radicaux à coups de pieds dans le fion si vous continuez à les emmerder omar


                  • OMAR 29 septembre 2012 23:34

                    Omar 33

                    Mais Yves le hasbariste, ces radicaux que vous citez, ne sont que le pur produit du salafisme saoudien, ami indéfectible des sionistes israéliens..
                    http://www.mestir.net/t2704-les-salifistes-sont-les-juifs-heritiers-des-tribus-chassees-par-les-musulmans

                    Ils font plus de mal aux citoyens français musulmans ; que la LDJ....

                    Et leur expulsion ou leur neutralisation ne sera que bénéfique pour la France, autant que celle des extrémistes sionistes..


                  • Jonas 1er octobre 2012 10:37

                    Omar 33


                    Cela est bien connu, lorsqu’un Arabe est incapable de juger ( Gouvernement ou individu) une situation ou de la regarder telle quelle est dans son pays , il se tourne vers les étrangers responsables de tout. Les Nazis ( sans vouloir comparer les arabes aux nazis ) accuser les juifs de leurs maux et utilisés la propagande pour diffuser la haine afin de faire diversion comme le font certains pays arabes ( pas tous)

                    Vous dites que l’Arabie saoudite est une amie d’Israël. Que pensez-vous d’une amie qui laisse ses médias diffusés de telles propagandes.

                    « Indépendamment de ce que nous pouvons penser d’Hitler, reconnaissons que son livre Mein Kampf contient plusieurs histoires et commentaires philosophiques qu’il vaut le coup de lire. La position d’Hitler vis-à-vis des juifs, n’était pas superficielle. C’est une position qu’il a formulée après avoir passé des dizaines d’années à les observer, avec ardeur , et à argumenter contre ceux qui niaient qu’ ils soient de véritables citoyens allemands . Finalement , il a découvert que le juif n’est qu’un juif. Etc. Chroniqueur saoudien Khaled Al-Ghanami , journal Okaz 12 septembre 2012.

                    Un manuel scolaire pour des millions d’enfants saoudiens. Cet ouvrage apprend plutôt comment couper les pieds et les mains des voleurs comme le veut la Charia, mais également qu’il faut »anéantir« le peuple juif, à considérer les femmes comme des être faibles ,et irresponsables et à combattre les homosexuels. 
                    L’Ambassadeur de ce pays obscurantiste et arriéré , refuse de répondre aux questions du Conseil des droits de l’homme sur manière de former des enfants.

                     » Il est bien connu que les juifs célèbrent plusieurs fêtes religieuses, dont l’une est Pâque, ou fête du pain azyme. J’ai une fois lu l’histoire d’un médecin qui travaillait dans un laboratoire . Ce médecin vivait dans une famille juive. Un jour , ils lui disent : « Nous voulons du sang. Trouve-nous un peu de sang humain ». Il en fut confondu. Il ne comprenait pas ce que cela signifie. Bien sûr, il ne pouvait pas trahir son éthique professionnelle, et il se mit à enquêter . Il découvrit qu’ils préparaient du pain azyme avec du sang humain.«  (Prédicateur saoudien Salman Al-Odeh sur la chaîne de TV Rotana le 13 août 2012)

                    Avec un ami comme ce pays , il vaut mieux avoir des ennemis.

                    Une question Omar33.

                     Si les pays Arabes se massacrent entre eux depuis des décennies dans différents conflits. Si des pays arabes arrivent à accepter que 100 citoyens arabes soient tués par jour sans aucune réaction, sans aucune compassion. Comment ces pays peuvent avoir de l’amitié et de la fraternité pour ceux qui ne sont pas de leur religion ?

                    Sous Saddam Hussein : 600 000 morts et 1 million de mort lors de la guerre Iran/Irak
                    Conflit Libano/libanais : 200 000 morts
                    Conflit entre Algériens : 200 000 morts.
                    conflit entre Soudan:nord et sud en 20 ans : 2 millions de morts 
                    Conflit au Darfour : 300 000 morts 
                    Conflit entre les deux Yémen avec la participation de l’Egypte et de l’Arabie saoudite : 350 000 morts 
                    Conflit entre le Maroc et l’Algérie : Plusieurs milliers de morts . Pour des raisons de politiques internes. Chaque pays évite de donner le chiffre exact.
                    Septembre noir( 1970), , massacre des palestiniens par le descendant du prophète le roi Hussein de Jordanie : 25 000 morts.
                    Massacre dans la ville de Hama en 1982 par le père Hafez al-Assad : 30 000 morts etc . 
                    Et je ne mentionne pas les répressions et les exécutions internes dans chaque pays.

                    Il n’y aura ni avancée ni aucun progrès dans le monde arabe sans une analyse honnête et de reconnaître leurs erreurs du passé, sans accuser les autres . Depuis les indépendances ce sont les mêmes ritournelles qu’ils font passer de générations en génération tout en faisant du surplace. La meilleure preuve ce sont les BRICS pas un seul pays arabe, malgré leurs hydrocarbures. 

                    Omar 33, comme vous vous intéressez au problème des pays arabe, lisez » Un siècle pour rien" de Jean Lacouture-Ghassan Tuéni et Gérard D. Khoury , Albin Michel -2002.
                    Bonne lecture.
                    .









                     

                  • Antoine Diederick 29 septembre 2012 22:17

                    la France qui est un pays d’intelligence et de tradition de l’affrontement des idées est devenue l’otage des polémiques importées....

                    les vraies polémiques concernent l’avenir de la Nation et non pas des autres Nations, sauf si cela concerne la Nation française (valable pour les autres pays européens).

                    En Europe, nous devons nous occuper de nous-mêmes, vu les circonstances de crise....

                    Nous devons redéfinir nos horizons. Tous ce qui est distraction éloigne de la nécessité présente face au défis qui nous attendent....


                    • Jonas 30 septembre 2012 15:28

                      Mais de quelle Palestine faut-il parler ? Il en existe deux.

                      Celle de Mahmoud Abbas de Cisjordanie et celle d’Ismaël Haniyyeh à Gaza. ?

                      « Mahmoud Abbas menace de boycotter le sommet des Non-alignés si le Hamas est présent » Titre l’AFP.
                      « Le président palestinien Mahmoud Abbas a menacé samedi de boycotter le sommet de Téhéran des Non-alignés si le premier ministre du Hamas à Gaza Ismaël Haniyyeh était présent , une querelle qui creuse le fossé entre les frères ennemis palestiniens.

                      Le président Abbas ne participera pas au sommet des Non-alignés si Haniyyeh y assiste, quelle que soit la forme de sa présence , a prévenu son ministre des Affaires étrangères Ryad al-Maliki à Ramallah ( Cisjordanie) , siège de l’Autorité palestinienne ». « Aujourd’hui , il est clair que la Palestine ne prendra part au sommet que si les Iraniens et les pays non-alignés fournissent toutes les assurances qu’il n’y aura pas de participation palestinienne autre que la délégation officielle ( donc il y a une non officielle) dirigée par Mahmoud Abbas », a affirmé à L’AFP M.Maliki.

                      En réponse , le porte-parole de M.Haniyyeh , premier ministre de Gaza, Taher al-Nounou, a confirmé à l’AFP que le chef du gouvernement du Hamas au pouvoir à Gaza« se rendra à Téhéran qu’Abbou Mazen ( Mahmoud Abbas) y aille ou pas , en tant que Premier ministre élu par le peuple palestinien » .etc. Donc il y a bien « Deux Palestine ». Pourquoi en parler comme s’il y avait qu’une seule entité. Il est vrai qu’ au Proche et Moyen-Orient, l’histoire est faite selon les humeurs et les vapeurs des hommes au pouvoir. La réalité n’est jamais celle qui existe mais celle que l’on désire.

                      Tout le monde sait que le premier ministre Hamas n’a pas été invité ce qui a rendu furieux Haniyyeh.
                      Quelques jours plus tard , le premier ministre du Hamas Ismaël Haniyyeh qui dirige Gaza change de gouvernement et explique que le remaniement, est une façon d’injecter du sang neuf dans son gouvernement , au pouvoir depuis plus de cinq ans.( a la suite d’un coup d’Etat qui avait fait + de 450 morts et plusieurs dizaines de blessés , dont certains furent balancés du haut de leurs immeubles et d’autres tirés comme des lapins sur leur lit d’hôpital, c’est moi qui souligne ) Cette nouvelle organisation, poursuit haniyyeh, a été à maintes fois repoussée, à cause de la supposée réconciliation Fatah-Hamas, dont les échéances traînent ".

                      Conclusion ,s’il faut inviter les palestiniens, pour être équitable , il faut que les représentants des deux factions ennemis soient présentes. On dit bien les Coréens du sud et les Coréens du nord. Pourquoi pour les les palestiniens occulter cette distinction qui crève les yeux et les oreilles. D’ailleurs , Mahmoud Abbas peut aller à Téhéran , puis a New York , mais il est tricard à Gaza. L’inverse est aussi vrai.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

plastictramp

plastictramp
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès