Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Paris 19e : conflits territoriaux et économiques

Paris 19e : conflits territoriaux et économiques

Le 19e arrondissement est quasi quotidiennement le terrain d’affrontements entre jeunes de différentes origines religieuses et ethniques. Cette mini guerre civile n’est portée à la connaissance du public que lorsque les victimes comme Rudy et celles de dimanche dernier sont envoyées à l’hôpital.
Comprendre le 19e, c’est d’abord en connaître les caractéristiques démographiques et économiques : 50 % des logements sociaux de toute la capitale et le revenu le plus faible par UC.

Une nouvelle agression à caractère antisémite, survenue dimanche 6 septembre, rue Petit a retenu l’attention des médias parce que les trois jeunes victimes ont été blessées et hospitalisées. A cette occasion a été rappelée l’agression de Rudy, le jour de la Fête de la musique, dans cette même rue Petit. Rudy avait été gravement blessé et devait garder des séquelles de ses nombreuses fractures.

Les conflits entre juifs et musulmans sont quasi quotidiens dans le 19e arrondissement depuis des années et empoisonnent la vie des habitants du nord-est de Paris. Ils ne sont portés à la connaissance du public que lorsqu’il y a des blessés hospitalisés. Les insultes, les agressions verbales, les bousculades, les bagarres, les regards haineux, les brèves de comptoir antisémites, racistes et hargneuses, les harcèlements divers, tout cela ne semble pas mériter que les autorités locales ou les médias s’en préoccupent. Et pourtant il n’est pas un habitant de l’arrondissement qui n’ait été victime ou témoin de cette hostilité endémique.

Pour comprendre les causes de ces conflits, il est nécessaire de s’intéresser à l’histoire de l’arrondissement, à son urbanisme, à sa démographie et à son économie.

Le 19e arrondissement était traditionnellement un ensemble de quartiers ouvriers avec des ateliers, des usines et des entrepôts. La plupart des immeubles qui y étaient construits étaient de facture modeste jusqu’à ce que Haussmann, avec la contribution de Mathurin Moreau, 1er maire de l’arrondissement et architecte, ne fassent construire des immeubles en pierre de taille, essentiellement autour et dans la proximité du nouveau parc des Buttes-Chaumont, emplacement occupé auparavant par une carrière de gypse qui produisait le plâtre de Paris expédié en Amérique depuis la petite ceinture ferroviaire et le bassin de la Villette, alors port important.

A cause de sa démographie ouvrière et de son occupation industrielle, le 19e est demeuré avec le 18e et le 20e le marché immobilier le moins cher de la capitale. De plus, malgré la présence de son poumon vert, le parc des Buttes-Chaumont, le plus important de Paris intra-muros et la disparition progressive des ateliers, des abattoirs et des usines, le nord-est de Paris a gardé une réputation d’insalubrité, le vent poussant d’Ouest en Est les fumées industrielles.

Que les raisons soient économiques, culturelles, sociologiques ou politiques, le résultat est que le 19e est complètement déséquilibré démographiquement par son parc de logements sociaux :

161 100 logements sociaux pour l’ensemble de la capitale dont 79 022 pour le seul 19e arrondissement soit plus de 49 % contre 13% pour l’ensemble de Paris.[1]

La présence massive de logements sociaux entraîne la présence de familles aux revenus modestes. Le revenu le plus faible de la capitale par unité de consommation est celui du 19e arrondissement : 13 759 euros/an contre un revenu médian de 20 147 euros en 2001.[2]

Il y a trente ans, le 19e était loti de logements insalubres dont nombreux, voués à la destruction, furent longtemps squattés par des populations musulmanes d’origine africaine et nord-africaine. En particulier rue Petit, au niveau du square où fut tabassé Rudy et entre la rue de Crimée et la porte de Pantin. Cette population fut ensuite relogée dans les nouveaux immeubles construits au fil des années. On peut dire que, avec ses anciens squats, ses foyers de travailleurs africains et ses nombreux logements sociaux, la zone comprise entre la rue Manin et la rue de Flandre a été longtemps occupée en majorité par des familles musulmanes venues d’Afrique et d’Afrique du Nord, en particulier d’Algérie et de Kabylie.

De leur côté, de nombreuses famille juives traditionnelles, originaires essentiellement d’Afrique du Nord, en particulier des Loubavitch, s’étaient installées dans les nouvelles tours de la place des Fêtes, vers le haut de la rue de Belleville. Malheureusement, la place des Fêtes a été envahie par des trafiquants de drogue immanquablement accompagnés de délinquants et de receleurs au comportement agressif et incivique. Malgré les plaintes déposées au commissariat et les nombreux appels adressés aux autorités locales, la situation n’a cessé d’empirer au point que les populations juives ont progressivement migré vers le bas des Buttes-Chaumont, entre la rue Manin, la porte de Pantin, la rue Petit, la rue de Flandre et la rue de l’Ourcq. De nombreuses écoles et lieux de prière israélites ainsi que des commerces cachères ont complètement transformé la physionomie du quartier.

Alors qu’auparavant les halls d’immeubles, les placettes, les carrefours et les bords du canal étaient « tenus » par des groupes d’enfants et d’adolescents noirs, des groupes de jeunes blancs commencèrent à occuper l’espace, de manière très visible, notamment à l’occasion du shabbat, du vendredi soir au dimanche matin.

Quoique la population juive du 19e soit majoritairement constituée de petits commerçants et d’employés ne roulant pas sur l’or, elle est mieux lotie que les musulmans qui, pour toutes sortes de raisons historiques, culturelles et sociétales, vivent en majorité dans une grande précarité économique.

Si on voulait résumer la situation, on dirait que les pauvres musulmans ont vu d’un mauvais œil les « riches » juifs prendre leur place.

Si on ajoute à cela la montée des intégrismes religieux, les répercussions en France du conflit israélo-arabe et les différences culturelles, on comprend que la cohabitation entre jeunes musulmans et jeunes juifs soit une véritable poudrière.

Si nous vivions dans une société idéale dotée de dirigeants sincèrement soucieux du bien commun, on imagine que les différentes populations ne seraient pas abandonnées au point de se faire justice elles-mêmes par la violence. Malheureusement, nos dirigeants locaux et nationaux sont plus préoccupés d’échéances électorales à court terme et réagissent à ces mini guerres civiles au coup par coup spectaculaire, sans travail de fond ni opérations durables.



[2] Concentration de hauts revenus, mais également présence de bas revenus, différencient l’Île-de-France des autres régions de métropole. Cette diversité des niveaux de revenus et ces fortes disparités se retrouvent au sein de la capitale (Figure 1). Quatre arrondissements parisiens (6e, 7e, 8e et 16e) font partie des dix communes d’Île-de-France aux revenus médians les plus élevés. Parallèlement, les 10e, 18e, 19e et 20e arrondissements sont parmi les communes affichant les revenus médians les plus bas. Le revenu médian déclaré par les ménages du 7e est le plus élevé des arrondissements (31 521 € par UC), plus de deux fois supérieur au plus faible, enregistré dans le 19e (13 759 € par UC). UC unité de consommation.

Source http://www.insee.fr/fr/insee_regions/idf/rfc/docs/alapage240.pdf



Moyenne des avis sur cet article :  4.41/5   (54 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • geko 10 septembre 2008 12:48

    Bonjour, merci pour le descriptif de cet arrondissement

    "Une nouvelle agression à caractère antisémite " Qualifiée comme telle parceque les agressés portaient la kipa alors que les victimes ont déclaré ne pas avoir reçue d’insultes à caractère antisémite ! L’agression ne serait-elle pas à caractère antisémite parceque les peines encourues vont jusqu’à la peine d’emprisonnement à pertuité ?

    Piqure de rappel sur le rapport de police de l’affaire "Rudy" : "Les investigations ont en effet montré que Rudy, connu de la police pour des violences commises en décembre dernier, n’avait pas été agressé alors qu’il était seul mais blessé à l’issue d’une bagarre entre deux bandes qualifiées de "communautaires", l’une formée de Juifs et l’autre de jeunes de différentes origines, notamment africaine" Source LCI (pas réputé pour être crypto gauchiste....)

    A toulouse il y a quelques semaines 2 personnes se sont fait bastonnées gratuitement par des jeunes en sortant d’un resto ! Personne n’en a parlé ! Parcequ’ils ne portaient pas la kipa ?

    Après le happy slapping l’agression filmée en groupe est actuellement très tendance, mais tant que tf1 ou france12 n’en parlera pas on n’en parlera pas sur AV ? Par ailleurs le phénomène de bande est maintenant bien assis en France !

    De votre conclusion, les élus ont bon dos pour régler tous problèmes ! Que font les parents de ces jeunes, que font les représentants des différentes communautés ?

    Dans une société idéale le respect de l’autre et de la collectivité ne serait pas un vain mot ! Je pense qu’il faudrait plutôt pointer le doigt vers les medias qui se font du beurre en remuant la merde dans une culture des intincts les plus crasses de l’homme !


    • pigripi pigripi 10 septembre 2008 13:04

      Bonjour Geko et merci pour vos commentaires.

      Ne mélangeons pas tout : je parle de la situation dans le 19ème et je tente une analyse qui, à ma connaissance, n’a été faite nulle part.

      Cela ne préjuge en rien de la nature et de la gravité d’autres conflits et d’agressions sévères ici et ailleurs en France et dans le monde.

      D’autre part, ce n’est pas parce que Rudy avait déjà fait le coup de poing qu’il méritait de subir de multiples fractures dont il gardera des séquelles à vie.

      Comme je le dis dans mon article, les conflits intercommunautaires sont quasi quotidiens dans l’arrondissement et il est exact que les affrontements avaient débuté très tôt dans la journée, que la police avait été appelée et qu’elle avait négligé la gravité de l’affaire.

      D’après une commerçante, un passant avait été sauvagement agressé par une bande qui squattait le terre plein derrière la mairie, apparamment sans motif autre que le port d’une kipa. Plus t-ard, il y eu une altercation place de la mairie alors que des feujs tentaient de récupérer leur scooter saisi par des blacks muslims, etc.......L’affaire Rudy n’est arrivée qu’en fin de journée.

      Pratiquement tout ce qui a été dit et écrit sur les faits est exact sauf ....qu’on n’a pas tenté de donner une cohérence à ces éléments. C’est ce que j’ai tenté de faire dans mon article.

      Quant à la responsabilité des pouvoirs publics, je peux vous assurer qu’elles est immense au point que les habitants du quartier se disent "abandonnés", précisant que leurs appels à la police ou au maire sont restés vains .....


    • Gilles Gilles 11 septembre 2008 10:15

      Geko

      "Par ailleurs le phénomène de bande est maintenant bien assis en France !"

      Il y a toujours eu des bandes en France. Dans les années 70-80 c’étaient les blousons noirs qui foutaient les jetons.

      De nos jours c’est plus médiatisé et, peut être, plus communautarisé ce qui fait qu’on en parle plus et c’est plus visible


    • pigripi pigripi 10 septembre 2008 12:48

      La photo illustrant mon article représente le bas de l’immeuble social situé rue Petit en face du square où eut lieu l’agression de Rudy le 21 juin.
      A côté, au coin du passage Dubois, gisait une poubelle sur un trottoir souillé de déjections et matières non identifiées.
      L’état de cette rue est à l’image de l’abandon par les autorités locales dont se plaignent les habitants.

      Pendant ce temps , on dépense une fortune pour restructurer aux dépends de notre patrimoine le parvis de la mairie, à deux pas de la rue Petit.
      Mais ces travaux pharaoniques au regard des besoins des handicapés ont le mérite d’attirer l’attention en étant hautement visibles et contestables, de faire parler de l’action des socialistes en faveur des handicapés et de préparer les présidentielles 2012 à la faveur des marchés publics ......


      • frédéric lyon 10 septembre 2008 16:22

        Paris XIXème : Conflits raciaux.


        • Christophe Christophe 10 septembre 2008 22:25

          @L’auteur,

          La question que je me pose, en lisant votre article, est est-ce vraiment une problématique religieuse ?

          Lorsque j’habitait l’IDF, je cotoyais ce milieu assez particulier que sont les cités. Historiquement, les bandes ne se crééent pas en fonction du facteur religieux, mais principalement en fonction d’un facteur simplement géographique. Il me semble comprendre que le critère géographique est tout autant prédominant dans votre exposé, même si pour une même zone géographique, les personnes semblent être quasiment tous d’une même confession religieuse.

          Non que dans le cas précis, il s’avère que les groupes sont constitués selon un critère religieux autant qu’un critère géographique, mais n’existe-t-il pas plusieurs bandes rivales de même tendance religieuse ?

          Lorsque vous écrivez cela : Les conflits entre juifs et musulmans sont quasi quotidiens dans le 19e arrondissement depuis des années et empoisonnent la vie des habitants du nord-est de Paris. Ils ne sont portés à la connaissance du public que lorsqu’il y a des blessés hospitalisés, cela me pose un problème dans le sens où, si il y a des agressions entre bandes chaque jour, qu’il n’y ait eu que deux blessés hospitalisés me semble surprenant ; ce qui signifie, in fine, que les bandes (ou une seule) de confession musulmane n’enregistrent jamais de blessés hospitalisés malgré la violence des réglements de compte. Désolé, mais je n’en crois pas un mot. Les médias ne parlent de ce cas uniquement parce que le blessé hospitalisé est de confession juive et que nous avons un problème psychologique très ancré en ce qui concerne les violences faites spécifiquement aux personnes de confession juive.

          Entendons nous bien, je n’ai absolument rien contre telle ou telle religion, les gens sont libre de faire leurs propres choix. Mais que l’on soit musulman, chrétien, juif ou tout autre tendance, que l’on s’implique dans des réglements de compte entre bandes, et bien il faut savoir en assumer les conséquences. Quant aux médias, soit ils parlent de tous les blessés, soit ils ne parlent d’aucun.

          En tout état de cause, il reste certain que les habitant du XIXème, tel que vous le décrivez, sont à plaindre si ils veulent vivre dans la quiétude.


          • Gilles Gilles 11 septembre 2008 10:22

            Il y a eu il y a quelques jours, un sociologue sur Franec Culture parlant du phénomène des bandes.

            Un : ce n’est pas un phénomène nouveau et els bandes ont toujours existé et fait peur au "bon bourgeois". Ex : les blousons noirs

            Deux : Comme le dit Christophe, malgrè ce que l’on pourrait décider de croire en écoutant les jités et autres médias à deux balles surfant sur la peur du communautarisme, des guerres de religions et autres conneries, les bandes se structurent toujours majoritairement selon des critères géographiques et non raciaux ou religieux.

            Difficile à croire je sais vu ce que l’on entend. Mais méfiez vous de ces politicards qui utilisent ces faits divers en les tournant à leur sauce pour appater l’électorat crédule. Car en fin de compte on risque d’obtenir ce que l’on a peur d’obtenir : une communautarisation accrue


          • Malkut Malkut 11 septembre 2008 00:21

            Merci au communautarisme, aussi.


            • kedjey 11 septembre 2008 01:46

              Un Jeune homme blessé par balles dans le 19e arrondissement de Paris

              PARIS - Un jeune homme a été blessé par balles mercredi soir dans le 19ème arrondissement de Paris, a-t-on appris de source policière. La victime a été hospitalisée mais ses jours ne sont pas en danger.

              Selon les premiers éléments de l’enquête, une altercation est survenue entre plusieurs personnes dans la cité de la rue Curial (19ème arrondissement) aux alentours de 21h. Des coups de feu ont été tirés et l’un des participants a été blessé à la jambe.

              Cette agression, explique-t-on de source policière, pourrait être liée au meurtre dimanche soir d’un homme de 23 ans abattu rue Mathis non loin de son domicile. La thèse d’un règlement de comptes est privilégiée par la Brigade Criminelle qui est également chargée de cette nouvelle enquête. Un dispositif de sécurité conséquent a été mis en place par la Préfecture de police pour éviter tout nouvel affrontement entre les bandes des cités Curial et Mathis. AP

              http://fr.news.yahoo.com/ap/20080910/tfr-paris-altercation-19e-56633fe.html


              • Christoff_M Christoff_M 11 septembre 2008 03:47

                 une belle preuve de l’intégration dans notre pays !!

                il y a moins de problèmes dans le treizième normal la présence asiatique massive dissuade d’autres communautés de s’installer !!

                dans le quinzième on est plutot catho et libanais....

                j’ai habité longtemps Montreuil dans une tour vers le Nord est !! pas triste en cinq ans on nous a volé trois fois notre voiture et dégradé trois fois aussi !! je venais de province, je me suis fait agresser trois fois... résultat quand j’ai rencontré ma femme et que nous avons voulu avoir des enfants, nous sommes partis bien loin dans un village, quel calme, quel silence, quelle humanité retrouvée...

                je suppose que depuis l’arrivée de madame Voynet la clientèle change et que Montreuil va s’orienter vers une autre clientèle type Pré St Gervais....

                enfin pour revenir aux problèmes de cohabitation et d’affrontement entre communautés !! notre urbanisme peche beaucoup, notre vision angéliste des choses aussi !! n’essayez pas de mettre des albanais à coté de slaves...

                et autre constat désolant, nous nous croyons modernes civilisés, force est de constater que dans de nombreux pays mal considérés chez nous, il existe moins de problème de cohabitation qu’a Paris !! certaines gdes villes d’IRAN , de grandes villes du Sud de la Turquie, il coexiste des communautés chrétiennes, musulmanes et juives sans problèmes ou du moins avec moins de violence que chez nous...
                au Liban c’était le cas avant l’arrivée des américains de leurs traquenards et de leurs services secrets....

                il est remarquable aussi qu’il y a dix ans avant l’émmergence de nombreuses associations antiracistes, il y avait moins de tensions et moins de racisme dans notre charmant pays qui s’appelait douce France...
                il faut croire que ces dérapages servent à certains, ou à mettre en place des politiques répressives si souvent associées à Le Pen !!

                il faut noter l’arrivée d’une vague d’immigration récente venant d’Afrique noire et de certains pays de l’est avec des petits caids de bandes violents impliqués dans la drogue, et pret à tout beaucoup plus tot pour obtenir ce qu’ils veulent dans l’urgence, la violence étant de plus en plus radicale....

                conflits économiques on l’a vu dans certains quartiers avec la disparition de certains petits commerçants liés au rachats de quartiers entiers par la mafia asiatique...
                maintenant en conflit avec certains groupuscules des pays de l’est....

                jusqu’a l’arrivée d’une nouvelle force ou d’une nouvelle influence... les derniers arrivés s’intègrent de plus en plus mal et se retrouvent "parqués" dans des zones qui deviennent des zones de conflits et de tensions...
                c’est sans doute le cas du dix neuvième, et en plus quand il y a une grande concentration de population et des tours, la nous atteignons le summum des zones à risques....


                • USA 613 11 septembre 2008 06:06

                  La France profonde dérangeante

                   

                   

                  Les victimes.

                  1)Ilan Halimi 21 ans je crois : mort torturé 80 % du corps tuméfié

                  2)Rudy 17 ans : la boîte crânienne défoncée

                  3)Des jeunes SAUVAGEMENT agressés : 2 ont le nez cassé, tous de multiples contusions avec points de suture. Les agresseurs furent TRES VIOLENTS et SAUVAGES comme ceux qui se sont acharnés sur le jeune Rudy.

                   

                  Quels furent les critères de sélection pour faire d’eux tous des victimes ?

                  Etaient-ils Noirs ? NON.

                  Des Arabes ? NON.

                  Alors pourquoi ont-ils été agressés ?

                  Critère d’identification pour l’un ce fut l’origine, pour les autres la Kippa !

                  Point commun des victimes : TOUS juifs.

                  Un hasard ? NON, ils ont été choisis…
                  Ils appartiennent au "peuple élu"

                  Quel nom donne-t-on à une telle méthode de sélection ?

                  La JUDEOPHOBIE

                   

                  En France il y a des Arabes, des Noirs qui sont pourchassés.

                  Est-ce nié ? NON

                  Qui l’encourage ?

                  Qui le combat ?

                   

                  En France désolé, les Chrétiens ne sont pas pourchassés parce qu’ils sont Chrétiens.

                   

                  Ce qui est combattu et critiqué ici c’est le critère de sélection

                   

                  Qui a été dérangé quand dans les médias on lit des Chrétiens, des Musulmans, des Bouddhistes mais aussi des Noirs ont subi des agressions d’une sauvagerie barbare ?

                   

                  Qui s’indigne, quand, dans les médias, on précise l’origine et la religion des victimes hors de France ?

                   

                  Pourquoi donner un tel écho aux massacres de Chrétiens en terres d’Islam (Ethiopie, Egypte, Irak, Palestine, Algérie, Turquie, etc... ? même en Inde...) ?

                  Idem pour les Noirs en Afrique même ?

                  Idem pour les Chiites ou les Sunnites quel que soit pays musulman ?

                  Quel besoin de préciser l’origine, la religion ou la race des victimes lors de massacres dans le monde ?

                   

                  De tels actes sont INADMISSIBLES, l’indignation sélective de certains l’est tout autant. Ils ne s’indignent que lorsqu’on mentionne l’origine juive des victimes et qu’il y a la qualification d’actes antisémites.... surtout que cela se passe en France ! Il n’y a donc pas d’antisémitisme en France disaient certains de droite (Chirac) mais aussi de gauche en 2002... inclu Vaillant ministre de l’intérieur de Jospin. Vaillant (PS) qui falsifiait les statistiques en 2202


                  • Adolph Morice 11 septembre 2008 09:19

                    "En France il y a des Arabes, des Noirs qui sont pourchassés. "

                    Quel ramassis de conneries !

                    Dans ce cas, on va comptabiliser tous les blancs qui sont agressés par des noirs et des arabes, appeler ca du racisme (c’est surement cela d’ailleurs).

                    Vous verrez alors qu’il y a BEAUCOUP plus de blancs attaqués proportionnellement à la population .

                    Sortez de chez vous et arretez de lire la gazette du parti communiste.


                  • pigripi pigripi 11 septembre 2008 11:55

                    Bonjour à tout le monde et merci pour vos commentaires.
                    Je vais tenter d’y répondre globalement.

                    1-J’habite dans le XIXème depuis 30 ans et mon analyse est fondée sur mes observations, enquêtes et réflexions personnelles. Je n’appartiens à rien et je cultive mon libre arbitre en me documentant par tous les moyens et en recoupant les infos et témoignages

                    J’ai été moi-même agressée plusieurs fois dans le quartier, plusieurs fois par des noirs, une fois par des blancs drogués ....Et j’ai même été traitée de "sale blanche".
                    Je n’ai jamais été agressée par un jeune portant kipa smiley

                    2-J’ai vu travailler les médias après l’agression de Rudy, j’ai discuté avec des journalistes et je dois dire, qu’à l’exception de l’un deux qui recherchait visiblement du sensationnel et de quoi discréditer les juifs, tous les autres m’ont impressionnée par leur professionnalisme avec un véritable désir de comprendre ce qui se passait et d’entendre tous les points de vue.
                    Je précise que je suis très critique de la presse, surtout depuis qu’elle est dans sa majorité aux mains des copains de Sarkozy.
                    Mais là, j’ai vu des journalistes travailler très correctement. Par contre, je ne sais pas ce qui en a été retenu. La rédaction en chef, c’est politique .... ....

                    3-Je considère qu’il faut regarder les choses en face, appeler un chat un chat, si on veut comprendre les problèmes afin de les résoudre.

                    -La communauté de juive du XIXème est la première à refuser que l’on parle de guerre de religion entre juifs et musulmans malgré les évidences, parce qu’elle recherche l’apaisement, évite de mettre de l’huile sr le feu et aussi, je pense parce qu’elle a honte d’être une fois de plus mise en avant en tant que victime.


                    - L’antisémitisme est une spécialité chrétienne et la France n’y échappe pas dont les enfants au cathéchisme ont entendu pendant des siècles les curés leur dire que "les juifs avaient tué le petit Jésus" et plus tard les entendre désigner comme "LE peuple déicide".
                    Même les gens les plus éduqués ne manquent pas une occasion de dire que les juifs aiment le fric, qu’ils sont radins, qu’ils ont un gros nez et une grosse b ...qu’ils "sont partout", que leur lobby est puissant, qu’ils ont un pouvoir occulte, etc....

                    Pendant ce temps, les véritables pouvoirs occultes de la France qui sont les Auvergnats et les grandes familles du Nord pour l’argent, le Vatican à travers l’Opus dei et l’Ordre de Malte, ils sont tranquilles et se frottent les mains.


                    - Oui, des noirs sont racistes. Oui, des Musulmans sont hargneux. Ne pas le reconnaître, c’est les mépriser en considérant qu’ils sont une cause perdue pour la France.

                    Personnellement, je pense, par expérience qu’on peut faire beaucoup avec les jeunes enfants qui trainent dans les rues faute de place dans des appartements bondés (par ex. 20 personnes dans 6 pièces) où les différentes épouses et enfants de différents lits se tapent dessus et hurlent.
                    Malheureusement, les associations présentes dans le quartier exigent des inscriptions, de la ponctualité, de l’assiduité et autres engagements pour remplir des statistiques qui leur permettront d’obtenir des subventions.
                    Les conditions de vie de beaucoup de familles d’origine africaine ou nord-africaine ne leur permettent pas de souscrire à ces conditions.
                    Souvent le père est à la retraite, parfois malade. La mère se tue à faire des ménages, souvent la nuit dfans des bureaux. Elle doit aussi faire les courses, la cuisine, le ménage et satisfaire aux caprices de l’époux qui interdit que l’on parle français à la maison, ce qui est un handicap pour la scolarité des enfants.

                    Je précise que je n’ai pas lu ce que j’écris dans la presse mais que je l’ai vu de mes yeux et recueilli de mes propres oreilles de la part de mamans.

                    Pour moi, une solution serait que des animateurs et éducateurs aillent vers les enfants et les jeunes qui tiennent la rue et que ce ne soit pas le contraire.

                    Moi-même à l’occasion, je discute avec des jeunes et je joue avec des enfants sans autre légitimité que ma gentillesse, mon respect d’autrui, le plaisir de bavarder avec les gens de mon "village". Si je peux le faire, alors qu’attendent les gens qui sont en principe formés et payés pour ça ?


                    Oui, les Juifs et les blancs en général sont racistes. Il est diffricile d’accepter des comportements différents des siens.
                    Toutefois, il faut distinguer les racistes passifs qui sont des gens qui n’aiment pas certains comportements et les racistes actifs qui adhèrent au Front national, vont tabasser du nègre ou du melon et militent pour leur expulsion du territoire.

                    -Oui, le XIXème souffre de trafic de drogue, de recels en tous genres, de délinquance, de violence. Il faut savoir également que les bandes viennent aussi de la banlieue proche, en particulier Pantin, Saint-Denis et Aubervilliers.
                    Il faut savoir aussi que les communautés défavorisées sont les premières victimes de cette délinquance et qu’elles n’osent pas s’en plaindre car elles ne sont pas entendues par la police et surtout parce qu’elles sont terrorisées. Femmes battues, femmes violées, jeunes frappés à coup de couteau, hommes égorgés en envoyant de l’argent à leur famille au pays.
                    Un jeune noir m’a confié que 8 personnes de sa famille avaient été assassinées ...

                    -Mais que fait la police ?????
                    A chaque drame, le maire de l’arrondissement - qui n’habite pas dans l’arrondissement- pleurniche sur les manques d’effectifs de police.

                    De leur côté les habitants, dont les commerçants témoignent de la lenteur de la police à intervenir, de son inefficacité, de son hostilité.
                    La semaine dernière alors qu’un fou terrorisait les clients d’un restaurant -femmes et enfants s’étant réfugiés dans les toilettes-, la police a mis au moins 40 mn avant d’arriver ...

                    D’après mes expériences et observations, le problème n’est pas tant celui du nombre de policiers que de la définition de leurs missions et, surtout, de leur formation initiale et continue.

                    Comme on le sait, la police n’est pas au service de la population mais aux ordres du pouvoir national et local. Comme toute la fonction publique, elle se plie aux raisons d’Etat. Dans le XIXème, quand on lui demande de se montrer, elle se montre. Exemple : la fête des écoles place de la mairie. Un endroit particulièrement à risques comme on le sait, surtout en plein jour. Hé bien, il y avait 12 policiers en uniforme, à pied, en voiture et à bicyclette. Il ne manquait que la police montée, au moins ça aurait amusé les enfants.
                    Quand il faudrait qu’elle soit présente à titre dissuasif lors de manifestations culturelles (festival silhouette récemment ou fêtes juives), on ne la voit pas.

                    La mission de "maintien de l’ordre aux ordres" prédomine sur la mission de protection de la population.

                    Individuellement, il y a des policiers charmants, des êtres humains, quoi ! Je peux en témoigner pour l’avoir constaté à l’occasion d’un dépôt de main courante.

                    Mais justement, nous avons discuté formation et information et on m’a expliqué que c’était les qualités et ressources personnelles qui faisaient la différence car de formation et information, il n’y avait pas grand chose, qu’il fallait prendre sur soi pour faire face aux situations difficiles.

                    Si vous avez d’autres questions, je tenterai d’y répondre.
                    Merci de me lire.


                  • pigripi pigripi 11 septembre 2008 15:02

                    Comparer une horreur à une autre est une impasse intellectuelle.

                    Chaque crime, chaque horreur vaut pour ce qu’elle est : une atteinte insupportable à l’humanité.

                    Ce n’est pas parce qu’on s’intéresse particulièrement à une horreur, qu’on se sent personnellement concernée par elle, qu’on en oublie les autres et qu’on s’en désintéresse.

                    Chacune, chacun a le choix de se battre pour la cause qui la, le, touche le plus et qu’elle, il, comprend le mieux sans qu’on doive l’accuser de se désinteresser d’autres horreurs et misères et qu’on dévalorise cette cause.

                    Cette manoeuvre de détournement, malheureusement universelle et systématique, est profondément perverse et vise implicitement à justifier certains crimes.


                  • saint_sebastien saint_sebastien 11 septembre 2008 09:56

                    Je crois qu’il faut surtout retenir votre conclusion. Il n’y a aucune volonté politique de nettoyer ces quartiers.


                    • Christoff_M Christoff_M 12 septembre 2008 00:52

                       les juifs font seulement parler d’eux lorsqu’ils se font casser la gueule...

                      pour deux soldats en otage on rase le Liban...

                      je me suis déja fait casser la gueule et agressé trois fois à Montreuil, j’ai porté plainte, mais je n’ai pas ameuté les journaux, mais on a tellement habitué certains à pleurer devant les caméras....

                      par contre bizarrement en portant plainte à plusieurs, des rondes se sont mis en place devant notre immeuble !! et plus jamais de problème ensuite... mais ceci c’était il y a plus de dix ans....

                      depuis communautarisme, regroupement de gens en difficulté n’ont rien fait pour arranger les autres...

                      nous faire croire que certains sont visés pour leur calottes simplet !!

                      il regne daans ces cités une mentalité de tribus, de bandes et les calottes ont leur bétar... pas étonnant qu’ensuite une jeune isolé paye pour les autres, et la encore rien à voir avec la calotte !!

                      il est temps de nous reveiller, tout ceci se passe sous nos yeux avec la grande complicité passive des gens !! tout ceci se passe agressions et autres, grace à la lacheté de tous les témoins et aux mensonges des proches qui couvrent des petits traffics....

                      ceux qui ramènent ça au racisme ici sont des menteurs et des manipalateurs... toujours les memes ici et personne n’ose dire ici que les dérapages sont dus à la drogue, au fric et à la prostitution... et que dans ces quartiers on trouve de la main d’oeuvre pas chère pour des meneurs qui habitent les beaux quartiers...

                      avec la grande tolérance de notre état "condescendant" de temps en temps ça éclabousse et on en fait une mise en scène bien orchestrée pour noyer le poisson....

                      n’oublions pas qu’il y a peu on a arrété un chef de gang de seize ans qui faisait travailler des filles plus jeunes et plus agées et qui dealait, la réalité dépasse la fiction si on se met la tete dans le sable....
                      on peut céder aux agitations de démagogues sur le racisme, pourquoi toute cette mise en scène pour couvrir les soupçons sur les traffics......

                      alors réveillons nous arretons de regarder par terre ou nos grandes villes ressembleront bientot aux pires banlieues américaines...


                    • saint_sebastien saint_sebastien 11 septembre 2008 10:22

                      En ce qui concerne les asiatiques. Ils sont effectivement très discret , mais il existe une violence extrème à l’interieur même de leur communauté. La mafia est présente à tout les échelons. C’est elle qui forme les immigrés au français, qui prête de l’argent à des taux très bas permettant l’achat de commerces qui seraitent très difficile si ils passaient par une banque. Ils sont travailleurs c’est vrai.

                      Cependant le nombre de femmes asiatiques que j’ai vu se faire tabasser par leur patron ou leur proxénète , ça fait peur, et pas de plaintes puisqu"en situation irrégulière. Je suis dans le 12e et je vois aussi aujourd’hui un déferlement de prostituées asiatiques sur les trottoires.

                      Mais ils ne font jamais parlés d’eux ,ils ont bien compris qu’ils ne peuvent rivalisés avec la violence des bandes arabes ou noirs donc ils investissent dans des business plus complexes mais plus rentables. On peut les rapprocher des juifs au sens ou ils ont une réel économie communautaire. Ils font preuve d’une certaine intélligence, à la limite , nous les noirs devrions être aussi débrouillards qu’eux , cela ne serait pas plus mal ;)



                      • Gilles Gilles 11 septembre 2008 10:39

                        Bizarre

                        Ma copine à vécu et a toujours un appart dans le XIXem, prés de la Place des Fêtes, a 5 mn des Buttes Chaumont. A chaque fois que je monte à Paris, j’y reste quelques jours.

                        On chie pas mal sur cet arrondissement et pourtant je le trouve agréable à vivre, comparé à d’autres lieux de Paris, ou plus craignos ou trop cher et./ou carrément sans âme. 

                        C’est du à son coté trés cosmopolite, sa mixité sociale étonnante (cités, quartiers modestes, bobos, bourgeois se cotoient) trés pratique (commerces, marchés, parcs, accés...) et avec encore une vie populaire dans la rue.

                        Je coinçois que la Place des Fêtes fasse un peu peur, avec ces tours hideuses et menaçantes, mais franchement ça craint pas tant que ça...surtout qu’il y a un commissariat en plein milieu et que je l’ai traversé xxx fois en pleine nuit, ne remarquant qu’occasionnellement un dealer ou deux (de nos jours c’est quasiment un commerce habituel dans toutes les villes) sans jamais voir de regroupement menaçants

                        Bien sur des endroits sont carrément délabrés ou crades.... ;mais ça faut demander a Delanöe pourquoi les rues du XVI sont nettoyés plus souvent. Dans toutes les villes la Mairie préfère dépenser plus pour els quartiers huppés, c


                        • pigripi pigripi 11 septembre 2008 14:32

                          Gilles, bien sûr que le XIXème a du charme avec ses coins pittoresque comme la Mouzaïa, la butte Bergeyre, le canal de l’Ourcq, l’institut orthodoxe Saint Serge rue de Crimée, le parc des Buttes chaumont et celui de la butte du chapeau rouge, le parc de la Villette, etc.

                          Quant à la diversité des communautés, près de 200, c’est joli à regarder mais, malheureusement, la plupart vivent repliées sur elles-mêmes, ne communiquent pas et certaines regardent les autres d’un sale oeil.

                          Bien sûr qu’on peut s’y promener et y vaquer sans être poignardé à tout coin de rue.

                          Il faut tout de fois y vivre comme moi en permanence depuis 30 ans pour en expérimenter les côtés sombres, dangereux, désagréables.


                        • posteriori 11 septembre 2008 10:59

                          Comment peux tu prendre comme référence le jeune délinquant rudy ? 

                          C’est une racaille qu’il faut passer au karcher !


                          • posteriori 11 septembre 2008 11:20

                            Oups erreur, attaquer quelqu’un en bande pour des raisons ethniques ou religieuses est bien un crime, punissable de la réclusion a perpétuité comme semble le rappeler un commentaire précédent.

                            Ton martyr est un criminel !


                          • posteriori 11 septembre 2008 11:26

                            On parle bien du peuple qui a sauvé barabas, je constate qu’on préfere les criminels par chez vous.


                          • pigripi pigripi 11 septembre 2008 14:40

                            D’après les gens qui le connaissent, Rudy n’est pas un ange mais loin d’être le délinquant que vous stigmatisez.

                            Et n’oubliez pas qu’il est une victime qui gardera de son tabassage des séquelles à vie. Rien ne justifie son agression. Rien ne justifie la violence.

                            Et je le répète, si les pouvoirs publics faisaient correctement leur travail, les gens, quelque soit leur appartenance, ne seraient pas tentés de se faire justice eux-mêmes.

                            Et je le répète, le 21 juin, les affrontements avaient commencé tôt dans la journée du 21 juin. Une commerçante dont j’ai personnellement recueuilli le témoignage, avait tout de suite appelé la police qui n’est pas intervenue, ni pour le deuxième affrontement place de la mairie pour un scooter volé vers 17 h, moment à partir duquel il semble que Rudy soit entré en scène avec d’autres jeunes.
                            La journée s’est terminée par le tabassage de Rudy. N’était-ce pas prévisible ????









                          • Georges Yang 11 septembre 2008 11:52

                            Il ne s’agit pas d’un conflit confessionel ou ethnique, mais de bagarres entre bandes etniques, c’est un peu différent ! La majorité des juifs, noirs, arabes du 19 ° ne participent pas aux affrontements et mènent leur vie tranquilement ;
                            Quand je suis en Frannce, je vis dans le 19° et je n’ai pas l’impression de vivre dans une zone de guerre


                            • pigripi pigripi 11 septembre 2008 11:57

                              Bonjour à tout le monde et merci pour vos commentaires. Je vais tenter d’y répondre globalement. 1-J’habite dans le XIXème depuis 30 ans et mon analyse est fondée sur mes observations, enquêtes et réflexions personnelles. Je n’appartiens à rien et je cultive mon libre arbitre en me documentant par tous les moyens et en recoupant les infos et témoignages J’ai été moi-même agressée plusieurs fois dans le quartier, plusieurs fois par des noirs, une fois par des blancs drogués ....Et j’ai même été traitée de "sale blanche". Je n’ai jamais été agressée par un jeune portant kipa smiley 2-J’ai vu travailler les médias après l’agression de Rudy, j’ai discuté avec des journalistes et je dois dire, qu’à l’exception de l’un deux qui recherchait visiblement du sensationnel et de quoi discréditer les juifs, tous les autres m’ont impressionnée par leur professionnalisme avec un véritable désir de comprendre ce qui se passait et d’entendre tous les points de vue. Je précise que je suis très critique de la presse, surtout depuis qu’elle est dans sa majorité aux mains des copains de Sarkozy. Mais là, j’ai vu des journalistes travailler très correctement. Par contre, je ne sais pas ce qui en a été retenu. La rédaction en chef, c’est politique .... .... 3-Je considère qu’il faut regarder les choses en face, appeler un chat un chat, si on veut comprendre les problèmes afin de les résoudre. -La communauté de juive du XIXème est la première à refuser que l’on parle de guerre de religion entre juifs et musulmans malgré les évidences, parce qu’elle recherche l’apaisement, évite de mettre de l’huile sr le feu et aussi, je pense parce qu’elle a honte d’être une fois de plus mise en avant en tant que victime. -L’antisémitisme est une spécialité chrétienne et la France n’y échappe pas dont les enfants au cathéchisme ont entendu pendant des siècles les curés leur dire que "les juifs avaient tué le petit Jésus" et plus tard les entendre désigner comme "LE peuple déicide". Même les gens les plus éduqués ne manquent pas une occasion de dire que les juifs aiment le fric, qu’ils sont radins, qu’ils ont un gros nez et une grosse b ...qu’ils "sont partout", que leur lobby est puissant, qu’ils ont un pouvoir occulte, etc.... Pendant ce temps, les véritables pouvoirs occultes de la France qui sont les Auvergnats et les grandes familles du Nord pour l’argent, le Vatican à travers l’Opus dei et l’Ordre de Malte, ils sont tranquilles et se frottent les mains. -Oui, des noirs sont racistes. Oui, des Musulmans sont hargneux. Ne pas le reconnaître, c’est les mépriser en considérant qu’ils sont une cause perdue pour la France. Personnellement, je pense, par expérience qu’on peut faire beaucoup avec les jeunes enfants qui trainent dans les rues faute de place dans des appartements bondés (par ex. 20 personnes dans 6 pièces) où les différentes épouses et enfants de différents lits se tapent dessus et hurlent. Malheureusement, les associations présentes dans le quartier exigent des inscriptions, de la ponctualité, de l’assiduité et autres engagements pour remplir des statistiques qui leur permettront d’obtenir des subventions. Les conditions de vie de beaucoup de familles d’origine africaine ou nord-africaine ne leur permettent pas de souscrire à ces conditions. Souvent le père est à la retraite, parfois malade. La mère se tue à faire des ménages, souvent la nuit dfans des bureaux. Elle doit aussi faire les courses, la cuisine, le ménage et satisfaire aux caprices de l’époux qui interdit que l’on parle français à la maison, ce qui est un handicap pour la scolarité des enfants. Je précise que je n’ai pas lu ce que j’écris dans la presse mais que je l’ai vu de mes yeux et recueilli de mes propres oreilles de la part de mamans. Pour moi, une solution serait que des animateurs et éducateurs aillent vers les enfants et les jeunes qui tiennent la rue et que ce ne soit pas le contraire. Moi-même à l’occasion, je discute avec des jeunes et je joue avec des enfants sans autre légitimité que ma gentillesse, mon respect d’autrui, le plaisir de bavarder avec les gens de mon "village". Si je peux le faire, alors qu’attendent les gens qui sont en principe formés et payés pour ça ? -Oui, les Juifs et les blancs en général sont racistes. Il est diffricile d’accepter des comportements différents des siens. Toutefois, il faut distinguer les racistes passifs qui sont des gens qui n’aiment pas certains comportements et les racistes actifs qui adhèrent au Front national, vont tabasser du nègre ou du melon et militent pour leur expulsion du territoire. -Oui, le XIXème souffre de trafic de drogue, de recels en tous genres, de délinquance, de violence. Il faut savoir également que les bandes viennent aussi de la banlieue proche, en particulier Pantin, Saint-Denis et Aubervilliers. Il faut savoir aussi que les communautés défavorisées sont les premières victimes de cette délinquance et qu’elles n’osent pas s’en plaindre car elles ne sont pas entendues par la police et surtout parce qu’elles sont terrorisées. Femmes battues, femmes violées, jeunes frappés à coup de couteau, hommes égorgés en envoyant de l’argent à leur famille au pays. Un jeune noir m’a confié que 8 personnes de sa famille avaient été assassinées ... -Mais que fait la police ????? A chaque drame, le maire de l’arrondissement - qui n’habite pas dans l’arrondissement- pleurniche sur les manques d’effectifs de police. De leur côté les habitants, dont les commerçants témoignent de la lenteur de la police à intervenir, de son inefficacité, de son hostilité. La semaine dernière alors qu’un fou terrorisait les clients d’un restaurant -femmes et enfants s’étant réfugiés dans les toilettes-, la police a mis au moins 40 mn avant d’arriver ... D’après mes expériences et observations, le problème n’est pas tant celui du nombre de policiers que de la définition de leurs missions et, surtout, de leur formation initiale et continue. Comme on le sait, la police n’est pas au service de la population mais aux ordres du pouvoir national et local. Comme toute la fonction publique, elle se plie aux raisons d’Etat. Dans le XIXème, quand on lui demande de se montrer, elle se montre. Exemple : la fête des écoles place de la mairie. Un endroit particulièrement à risques comme on le sait, surtout en plein jour. Hé bien, il y avait 12 policiers en uniforme, à pied, en voiture et à bicyclette. Il ne manquait que la police montée, au moins ça aurait amusé les enfants. Quand il faudrait qu’elle soit présente à titre dissuasif lors de manifestations culturelles (festival silhouette récemment ou fêtes juives), on ne la voit pas. La mission de "maintien de l’ordre aux ordres" prédomine sur la mission de protection de la population. Individuellement, il y a des policiers charmants, des êtres humains, quoi ! Je peux en témoigner pour l’avoir constaté à l’occasion d’un dépôt de main courante. Mais justement, nous avons discuté formation et information et on m’a expliqué que c’était les qualités et ressources personnelles qui faisaient la différence car de formation et information, il n’y avait pas grand chose, qu’il fallait prendre sur soi pour faire face aux situations difficiles. Si vous avez d’autres questions, je tenterai d’y répondre. Merci de me lire.


                              • foufouille foufouille 11 septembre 2008 12:27

                                temoignage interessant et bonne analyse
                                pourquoi votent ils pour ces gens la ?


                              • pigripi pigripi 11 septembre 2008 14:21

                                Ben justement, farfouille, j’ai écrit pour Agoravox un article "je brûle ma carte électorale" mais il n’est pas encore passé.
                                J’ai moi même brûlé la mienne et j’ai mis la photo en ligne. Si vous enovyer la photo de la flambée de votre carte à l’adresse ci-dessous, je le mettrai dans l’album web.
                                Il s’agit de promouvoir l’abstention active ....

                                jebrulemacarteelectorale@gmail.com

                                Toutes les photos seront mises en ligne sur un album web que tout le monde pourra consulter. J’espère que vous serez des milliers à en envoyer et que cela contribuera, pour chacune et chacun à un niveau modeste et peu coûteux, à assainir la vie politique et à œuvrer pour le bien commun.

                                Je donne l’exemple :

                                http://picasaweb.google.fr/jebrulemacarteelectorale/Jebrulemacarteelectoral e#


                              • foufouille foufouille 11 septembre 2008 16:28

                                pas question de la bruler
                                meme si j’ai refuse de voter ds une periode autour de 2002
                                maintenant je vote pour les petits candidats.
                                si tu veut que ca change milite pour un petit parti. meme si tu es pas entierement d’accord avec eux


                              • pigripi pigripi 11 septembre 2008 20:28

                                Désolée, Foufouille. Crois-moi, j’ai bien réfléchi, observé, expérimenté des groupes et des assoces et constaté que le plus mince des pouvoirs corrompt et incite à rester en place par tous les moyens.

                                Pour moi, aujourd’hui en France, brûler sa carte électorale est l’acte le plus radical, le plus révolutionnaire qui soit.

                                Cela n’empêche pas de pratiquer une citoyenneté active et réellement efficace, même si elle n’est pas spectaculaire ....


                              • Christoff_M Christoff_M 12 septembre 2008 00:53

                                les juifs font seulement parler d’eux lorsqu’ils se font casser la gueule...

                                pour deux soldats en otage on rase le Liban...

                                je me suis déja fait casser la gueule et agressé trois fois à Montreuil, j’ai porté plainte, mais je n’ai pas ameuté les journaux, mais on a tellement habitué certains à pleurer devant les caméras....

                                par contre bizarrement en portant plainte à plusieurs, des rondes se sont mis en place devant notre immeuble !! et plus jamais de problème ensuite... mais ceci c’était il y a plus de dix ans....

                                depuis communautarisme, regroupement de gens en difficulté n’ont rien fait pour arranger les autres...

                                nous faire croire que certains sont visés pour leur calottes simplet !!

                                il regne daans ces cités une mentalité de tribus, de bandes et les calottes ont leur bétar... pas étonnant qu’ensuite une jeune isolé paye pour les autres, et la encore rien à voir avec la calotte !!

                                il est temps de nous reveiller, tout ceci se passe sous nos yeux avec la grande complicité passive des gens !! tout ceci se passe agressions et autres, grace à la lacheté de tous les témoins et aux mensonges des proches qui couvrent des petits traffics....

                                ceux qui ramènent ça au racisme ici sont des menteurs et des manipalateurs... toujours les memes ici et personne n’ose dire ici que les dérapages sont dus à la drogue, au fric et à la prostitution... et que dans ces quartiers on trouve de la main d’oeuvre pas chère pour des meneurs qui habitent les beaux quartiers...

                                avec la grande tolérance de notre état "condescendant" de temps en temps ça éclabousse et on en fait une mise en scène bien orchestrée pour noyer le poisson....

                                n’oublions pas qu’il y a peu on a arrété un chef de gang de seize ans qui faisait travailler des filles plus jeunes et plus agées et qui dealait, la réalité dépasse la fiction si on se met la tete dans le sable....
                                on peut céder aux agitations de démagogues sur le racisme, pourquoi toute cette mise en scène pour couvrir les soupçons sur les traffics......

                                alors réveillons nous arretons de regarder par terre ou nos grandes villes ressembleront bientot aux pires banlieues américaines...


                              • foufouille foufouille 12 septembre 2008 09:32

                                en amerique, ils ont au moins le droit de faire des milices


                              • pigripi pigripi 12 septembre 2008 12:32

                                Christoff,

                                Vous avez raison en ce qui concerne les traffics : tout y passen drogue, bagnoles, scooters et motos, marchandises, agressions sur personnes retirant de l’argent aux distributeurs et autres.

                                Encore une fois,je ne le dis pas parce que je l’ai lu dans la presse ou entendu à la radio ou TV mais parce que uje vis dans l’arrondissement et ai reçu des témoignages de personnes concernées, y compris de petits voyous.

                                En effet, j’ai eu a soutenir une maman kabyle dont le fils passait en conseil de discipline pour vol d’ordinateur. Le gamin, futé et mignon au demeurant, m’a expliqué que dans sa cité, tout le monde trafiquait, qu’il avait vu ça depuis qu’il était tout petit et qu’il ne connaissait que ce moyen pour satisfaire ses envies car son père était à la retraite et sa maman faisait des ménages. Il m’avait pr’écisé que c’était le cas de la plupart des gamins de sa cité (située dans le 19ème) : un papa marié tardivement au pays et âgé à la retraite ou au chomage quand les enfants arrivent à l’adolescence et une maman faisait des ménages à pas d’heure, pour une bouchée de pain.

                                Il y a déjà 20 ans, une amie qui travaillait au Palais de Justice me racontait qu’elle voyait arriver plein de jeunes en comparution immédiate pour traffic de drogue.
                                Il y a 20 ans !
                                Et il parait que maintenant, d’après une habitante, c’est pire ....parce qu’en plus il y a les courses de motos et bagnoles volés, le squatt des halls d’immeubles ( vous savez, les grandes tours de la place des fêtes) pour se shouter ou brûler du krak en insultant les locataires et en allant jusqu’à les coincer dans les ascenceurs lorsqu’ils rouspètent .....(témoignage direct)


                                Que font les pouvoirs publics ?
                                Entre-temps Monsieur Sarkozy a été ministre de l’intérieur, il a mis le feu aux banlieues en promettant de les nettoyer au karcher et qu’est-ce qui a changé ?
                                Monsieur Vaillant, ami du maire du 19ème, a aussi été ministre de l’intérieur. Il n’a pas filé en 20 ans quelques recettes à son copain pour assainir sa municipalité ?

                                L’intérêt de ceux qui nous gouvernent, quel que soit leur bord, est de diviser pour régner, d’obtenir des subventions supplémentaires style "politique de la ville" pour se mettre en valeur en vue des prochaines élections ;

                                Le bien commun ? La paix sociale ? Le respect d’autrui ?
                                Qui s’en soucie vraiment, mais vraiment ?????


                              • frédéric lyon 12 septembre 2008 12:06

                                Encore des juifs tabassés parce qu’ils avaient une kippa sur la tête, mais ce n’est pas une agression raciste !

                                Commise par des musulmans ?


                                • Christoff_M Christoff_M 13 septembre 2008 05:23

                                   c’est ce que voudrait tellement monsieur Lyon..... comme si la guerre et la violence le fascinait, je pense que vous etes l’illustration de ce que peut produire l’importation en France de réactions sionistes....

                                  c’est à cause de gens comme vous que des jeunes payent dans la rue !!

                                  à farce d’attiser la haine et la violence et les réactions communautaires !! c’est votre fond de commerce en Israel, c’est ce que prétextent les néocons américains, tout ceci fait partie de mises en scènes destinées à jouer sur la culpabilité et la victimisation !! vous avez un point commun avec les américains chasser impunément les habitants les parquer dans des camps, indiens en Amérique et palestiniens en ex Palestine,
                                  vous avez chassé des civils, vous avez volé des terres, et vous osez venir propager vos théories en France en argumentant sur le racisme....

                                  il me semble que tout ceci sent la démagogie bas de gamme et la provocation et ce sont des innocents qui payent pour vos provocations verbales et vos discours haineux !!

                                  il me semble que la république française est laique et pacifique, en elevant certains jeune dans l’erreur et en leur demandant de porter des signes extérieurs proscrits par la loi française, ne vous étonnez pas de réactions hostiles de ceux à qui on impose tout !! racisme et antisémitisme font partie de votre propagande !!

                                  ne s’agit il pas plutot de réactions de gens exacerbés de voir que certains ont des droits qu’ils s’attribuent au dessus des lois et qui dans leur comportement ne respectent en rien la laicité française....

                                  est ce que ma fille porte une grosse croix autour du coup et un sceptre à la main ?? je dis cela à l’intention de monsieur qui voit du racisme partout mais qui ferait bien de se regarder dans une glace... je lui rapellerais aussi que ma fille est tres brune et qu’elle s’appelle LEA !!

                                  je n’ai pas votre esprit integriste et moyen ageux et je n’aime pas plus les intégristes chez les musulmans que chez les juifs.... et je constate que ces conflits sont des conflits importés grace à des gens comme vous qui diffusent la haine meme parmi les plus jeunes ou sur les forums !!

                                  Qu’attendez vous pour prendre votre bannière étoilée et vous engager dans les armées bushiennes, vous aurez peutetre l’impression d’etre du coté de Dieu !! mais ce ne sera qu’une impression, quand je vois Bush Rice et Olmert je n’ai pas l’impression de voir des agents du bien sur la terre c’est le moins qu’on puisse dire !! à vous de défendre la bétise manifeste et la caricature de démocratie et de foi qu’ils représentent !!

                                  et de croire que tous les malheurs du monde sont dus aux méchants musulmans !! bonjour chez vous !!


                                • pigripi pigripi 16 septembre 2008 16:37

                                  Mardi 16 septembre : le 19ème fait encore parler de lui.

                                  Deux jeunes auraient été blessés à coup de couteaux rue de Crimée, par un inconnu qui aurait pris la fuite.
                                  Delanoë se contente de déplorer la violence qui sévit dans l’arrondissement. Léger pour un phénomène qui dure depuis des années et que sa "politique de la ville" n’a pas su réduire sinon éradiquer.

                                  Ce nouveau drame a eu lieu au niveau de la Cité Curial "près de la rue Petit" s’empresse de déclarer ITV. C’est faux pour qui habite dans l’arrondissement. La Cité Curial se trouve de l’autre côté du canal de l’Ourcq, après la rue de Flandre, du côté de la rue d’Aubervilliers et de la rue du Département où siège l’administration de la "Politique de la Ville".

                                  La cité Curial est environnée d’associations subventionnées par le programme "Politique de la Ville" parce que c’est en effet un ensemble de logements sociaux, environné par d’autres logements sociaux, avec une densité importante de familles d’origine immigrée à faible revenus.

                                  J’ai vainement cherché sur Internet un bilan de cette fameuse "Politique de la Ville" et je n’ai rien trouvé. A quoi servent les sous du contribuable, difficile de le savoir et de mesurer les résultats de ces investissements qui, d’après des associations seraient de toute façon en baisse.

                                  Difficile aussi de mesurer l’impact sur les habitants du 19ème de l’action de la MDEE (Maison du développement et de l’emploi), concurrente de l’ANPE et subventionnée par la Ville de Paris, dont la mission officielle est de mettre en relation les demandeurs d’emploi du secteur avec les entreprises du secteur. Tous les mois, la MDEE organise des rencontres entre offreurs et demandeurs d’emploi. 

                                  En effet, en théorie, les promesses d’emploi sont nombreuses puisque de nombreuses entreprises se sont installées dans l’arrondissement, en particulier le long du canal de l’Ourcq, entre Stalingrad et la porte de La Villette. On parle aussi beaucoup des centaines d’emploi que devrait générer l’établissement du Parc du Millénaire, à la périphérie du 19ème.

                                  La plupart des emplois proposés sont peu qualifiés mais nécessite la maîtrise du français, ce qui n’est pas le cas de nombre de résidents du 19ème.

                                  Bien sûr, nombre de cours d’alphabétisation sont offerts par la Ville de Paris et des associations mais il semble qu’ils ne suffisent pas à répondre aux besoins.
                                  D’autre part, il n’est pas toujours aisé pour les personnes en situation de précarité de se libérer pour assister assidument à ces cours.
                                  Personnellement, j’ai donné des cours de français à d’anciens boat people qui étaient en France depuis plus de 20 ans et ne maitrisaient pas la langue parce que, disaient-ils, ils avaient du travailler dur tout de suite après leur arrivée et n’avaient jamais eu le temps d’étudier.

                                  D’autre part, beaucoup d’enfants d’origine africaine ou nord-africaine sont contraints de parler leur dialecte ou langue d’origine par le chef de famille, ce qui les met objectivement en situation d’infériorité dans l’acquisition de la maitrise du français à l’école.

                                  Bref, je doute fort que des mesures ponctuelles, disparates, non coordonnées, sans vision globale et multipdisciplinaire des problèmes de l’arrondissement puisse améliorer les conditions de vie de ses habitants.






                                  • Sybille 20 septembre 2008 20:24

                                    Triste et étrange : j’aurais aimé un mea culpa, puisque cette agression n’avait pas de caractère antisémite.
                                    Sur le reste, les bandes de jeunes et les règlements de comptes dans ce quartier ne datent pas d’aujourd’hui.

                                    Rien qu’il y a 13 ans, j’y ai vu 2 bandes se poursuivre, à coup de fusil à pompe, un samedi après-midi.
                                    Quant à , y a 30 ans fallait pas se promener sur les bords du canal, après une certaine heure, c’était glauquisime.

                                    Depuis, on voit surtout le quartier se boboïser.

                                    Et ce type d’information contribue à distiller la peur et à faire le terreau des replis communautaires, dont le 19ème se pensait relativement exempt.

                                    Pour nourrir le thème :
                                    Un lien avec un documentaire sur l’insécurité www.lesmotsontunsens.com/documentaire-braves-gens-n-ayez-plus-peur-video


                                    • pigripi pigripi 21 septembre 2008 00:23

                                      Vous m’avez mal lue : je tente une analyse de la situation dans ce quartier, cet arrondissement mal géré, mal traité, mal considéré et j’en appelle aux pouvoirs publics pour intervenir sérieusement et sur le fond des causes qui font régner l’insécurité et le mal vivre.

                                      Vous dites justement "les bandes et les réblements de comptes dans ce quartier ne datent pas d’aujourd’hui" et vous trouvez normal que ça perdure ??????

                                      Vous préférez m’accuser de "faire peur" plutôt que chercherles causes et les responsabilités comme je tente de le faire ;-(

                                      Moi, je trouve que votre type de réaction n’est pas très citoyen ;-(


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès