• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Paris : des enfants à la place des voitures

Paris : des enfants à la place des voitures

Différents pays d’Europe ont déjà franchi le pas et mis en place des espaces éphémères ou permanents dédiés aux enfants sur la voirie de plusieurs villes. En France également, des projets de même nature existent ou sont en voie d’être réalisés. Paris ne pouvait rester indifférente à cette autre manière de concevoir la vie des enfants dans la cité...

PNG - 589.6 ko
Détail de l’affiche du festival toulousain « La rue aux enfants » 2014

« Face à l’occupation abusive de l’espace urbain par les voitures, enfants, jeunes et moins jeunes, valides et moins valides, piétons, rollers et cyclistes, tous les habitants souhaitent aujourd’hui reconquérir leur ville », constatent sur leur site les dirigeants de l’association « Rue de l’Avenir » dont l’objectif est de contribuer à transmettre aux générations futures « une ville plus sûre, plus solidaire et plus agréable à vivre. » Un objectif partagé par les responsables de l’association « Vivacités Île-de-France », très impliqués dans l’émergence de ces espaces dédiés en passe de s’implanter un peu partout dans les villes.

Les « rues aux enfants » permanentes ne sont en effet plus une utopie : il en existe déjà dans plusieurs pays d’Europe et du monde. Et la France n’entend pas faire exception dans la mise en œuvre de ce concept appelé à connaître un succès croissant dans l’avenir. À ce jour, des initiatives ont déjà été prises par les municipalités – toutes couleurs politiques confondues – de Blois, Lille, Toulouse, Paris (La Villette), et de nombreux autres projets seront prochainement concrétisés sur le territoire national. Ils concerneront notamment les villes d’Arras, Beauvais, Fontenay-aux-roses, Mérignac et Orly, pour ne citer que celles-ci.

À Paris, c’est a minima une rue aux enfants par arrondissement qui sera ouverte d’ici à 2020, nous informe Christophe Najdovski, adjoint au maire de Paris, en charge de l’Espace public. D’ores et déjà, il en existe une dans le quartier de Picpus : la rue Bignon. Située juste derrière la mairie du 12e arrondissement où M. Nadjovski est élu, cette rue a récemment été aménagée pour répondre aux objectifs des promoteurs de ce projet d’ouverture aux enfants. On y trouve notamment des espaces végétalisés et des structures d’éveil et de pédagogie, mais aussi des lieux d’échange et de citoyenneté.

Les prochaines rues aux enfants pourront également offrir aux gamins des ateliers créatifs, des animations artistiques, des ludothèques de rue, des structures de jeu pérennes, et bien d’autres choses encore. Le tout dans un espace ouvert tout à la fois aux enfants et à leurs parents. Avec comme ambition, au-delà des offres ludiques ou culturelles, d’améliorer dans la cité le lien social et la mixité des populations riveraines. En cela, ces rues aux enfants viendront en complément des jardins associatifs et des espaces de jeu ou d’animation préexistants dans les parcs publics.

Pour en savoir plus sur le sujet, venir en débattre, ou s’engager dans la réalisation de nouveaux projets, quatre associations réunies au sein d'un collectif, l’ANACEJ, le Cafézoïde, Rue de l'Avenir et Vivacités Île-de-France, organisent à Paris le vendredi 10 mars un forum national intitulé « Rues aux enfants, rues pour tous  ». Objectifs de ce forum : « valoriser le travail accompli par les différentes équipes impliquées, tirer les enseignements des initiatives variées qui ont eu lieu, et transmettre aux acteurs qui souhaitent se joindre à ce mouvement, les valeurs et méthodes qui ont guidé les porteurs de projets en 2016. » (bulletin d’inscription

Les rues aux enfants, c’est bien. Les enfants à la rue, nettement moins. C’est même une insupportable tache dans la 6e économie mondiale, et plus encore dans la riche capitale de notre pays. C’est pourquoi nous souhaiterions que Ian Brossat, adjoint au Logement et à l’Hébergement, dépasse les prérogatives de l’État en matière de solidarité pour déployer autant d’énergie à loger les gamins sans-abri que son collègue Christophe Najdovski à diminuer toujours plus drastiquement la présence des automobiles dans Paris.


Moyenne des avis sur cet article :  2.41/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  •  
     

    VIVE LE BÉTON ! VIVE L’IMMIGRATION !
     
     

    30% des pairies naturelles disparues en 25 ans (et les bestioles avec)
     
    la surface d’un département bétonné tous les 15 ans ...

     
    POUR LA SURPONTE DES 9 SOEURS A COULIBALY
     
     
    1973 fécondité tombe < 2.05 ... 53 millions de souchiens .... puis miracle Soros !
     
     
     

    Episode 4 : L’esthétique du Maître chat Schrödinger
     
    Schrödinger n’était pas très porté sur l’esthétique du vrai, de l’efficient platonicien, celui des beaux camions qu’adorait son pithécanthrope crétin Crassanel, des avions de chasse à la beauté dessinée par l’aérodynamisme, où celle des locomotives TransPacifique. L’esthétique du un, l’harmonie de la note, des vibrations de couleurs, où celle de l’en-soi, la poésie par ex, les proportions du nombre d’Or, la spiritualité, tout cela l’intéressait peu.
     
    Comme animal à l’intelligence du sensible, le chat Schrödinger était passionné par la beauté du grand, où il pouvaut déployer au maximum ses capacité félines.
     
    Pour le Maître chat, s’il l’avait vu, le désert aurait été plus beau que son bac à sable, l’océan que sa gamelle, la montagne que le caillou. Aussi quand Schrödinger découvrit la banlieue HQE des bonobobo verts, son laid bétonnage pour la surponte des 9 sœurs à Coulibaly, ses poubelles plastique affreuses de 12 couleurs différentes, son trottoir pour le « jogging » mondain, Schröndinger se découvrit artiste aussi...
     
    Alors le Maître chat ordonna d’emballer tout de papier cul.
     
    Vert pisseux couleur de la diarrhée des bonobo pseudo-écolos. Les immeubles, les poubelles, les Prius à bobo électrifiés etc ... tout fut uniformément emballé de papier cul symbole du gogocho. Les pithécanthropes aussi furent empaquetés, comme des glands remplacés par des burkinis merdeuses ...
     
    Et le béton de la colonie à Soros devint une mer des Miasmes vibrante dans le vent, magnifique par le simple fait du grand uniforme (et aussi parce qu’on ne voyait plus les pithécanthropes).


    • Fergus Fergus 15 février 16:17

      Bonjour, La Baudruche négrière patronale verdie

      Je ne vois pas le rapport de l’article avec « le béton » et la « disparition des prairies naturelles », dont on sait au demeurant qu’en matière d’habitat, elle est nettement plus liée à la multiplication des lotissements de maisons individuelles qu’à la construction d’immeubles collectifs.


    • @Fergus

      Population 1975 : 52,6 millions (fécondité chute < 2,05)

      Population 2040 : 73 millions .... Miracle de Soros et gogocho !!!
       
      (allongement de la durée de vie évidement pas d’impact sur le tx de renouvellement, impact pop totale environ 10 ans 1970-80 après celui marginale de la pop > 90 ans ...)
       
      20 millions de colons = 100 Rennes ...
       
      Sans la colonisation la population serait tombée à moins de 50 millions. Et chacun aurait hérité du logement de ses parents ... (le boulot aussi) et la France des paysans (pas en immeuble) avait 45 millions d’habitants cqfd,
       
      Record de natalité = 93
       
       
      « La soumission cherche toujours ses alibis. » Feric Jaggar
       

       


    • Ouam Ouam 16 février 07:47

      @Fergus :
      Je ne vois pas le rapport de l’article avec « le béton »
      Ben si c’est évident....
      Tu à un véritable écologiste (et un pas un erzats d’écolo, un vrai un non encarté) qui rédige souvent ici des articles de bonne qualité, lis en un ou deux, tu fera la relation tres facilement.
       
      La badruche négrière à totalement raison, la france est en pression démographique de 1.3x (130% si tu préfère), ce qui veut dire que notre pays PILLE d’autres terres à d’AUTRES populations pour nourrir SON peuple, ce qui au passage est un véritable scandale, que le bobo immigrationniste massif bien pensant d’ici (pas toi, tu n’est pas en cause) ne parle jamais des conséquences de ses actes irréfléchis.
       
      Pour les immeubles, non c’est typiquement la fausse bonne idée, les ascenceurs sonts exessivements energivores, les tours c’est des catastrophes écologiques à tous niveaux, et en plus sociétaux (va vivre à la courneve, bobigny, stains, bagnolet etc... royaume de la tour de xs étages...regarde comment cela va bien...par exemple, tu en à l’illustration en ce moment.
      La bonne idée c’est de faire l’INVERSE du grand paris (les mégalopoles sonts des catastrophes écologiques, ce n’est meme plus à démontrer... c’est déja fait...et sur de multiples points en plus)
       
      Pour en revenir au sujet de ton article, oui pourquoi pas, je deumeure à paris, hidalgo je trouve est une dirigeante tres fine, elle vire discretement les migrants (en les expédiant via le 18 eme qui les lourde ensuite vers le 9.3), et pareil pour les banlieusards plus démunis l’acces à la capitale.
       
      Pourquoi pas, si le reste de la bobosphere agrée, je suis... n’ayant de toute manière pas le choix, par contre le jour ou ca nous petera à la poire, faudra juste pas pleurer plus que ca...
       
      Je vais peut etre revendre avant que cela se dégrade totalement.....vu l’etat d’esprit qui deviens plus que fachisant sur paris (exclusion hypocryte de ce qui n’en est pas, sous ce genre de prétextes fallacieuxs, comme celui que tu cite avec l’espace anti voitures), j’y songe.... très fort....
      En fait il n’y à pas que Trump qui est nationaliste, un l’est ouvertement (lui) et hidalgo de la meme veine mais de manière tellement plus hypocrite que seul un décérébré profond ne peut percevoir...
       
      Bonne journée à toi et à tous.
       
      Ps et c’est quelqun qui se déplace tres peu en voiture qui t’écris, on ne pourra meme pas me taxer d’etre pro bagnole....étant plutot contre l’utilisation abusive de celle ci.


    • aimable 16 février 08:26

      @Ouam
      les élevages en batterie traumatisent les animaux et les humains également , en campagne nous appelons les grands immeubles d’habitations des clapiers


    • Fergus Fergus 16 février 09:30

      Bonjour, Ouam

      Je ne nie pas qu’il existe une « pression démographique », mais ce problème est tellement aigu et tellement vaste à qu’il nécessite d’être traité pleinement plutôt que de manière incidente sur un article consacré dont le sujet est très ciblé. A cet égard, si La baudruche soumet en modération un article sur cette pression démographique, je suis tout prêt à le soutenir.

      « les immeubles, non c’est typiquement la fausse bonne idée »

      Je ne le crois pas. Mais en l’occurrence, ce ne sont pas les grandes barres ou les IGH que je soutiens, mais comme cela existe ici et là en banlieue et dans les métropoles régionales, des espaces résidentiels paysagés constitués de petits immeubles de 3 ou 4 étages. Et le fait est que cette solution est nettement moins consommatrice d’espaces naturels que la prolifération des zones pavillonnaires. 

      « La bonne idée c’est de faire l’INVERSE du grand Paris »

      Ne plus développer les « mégalopoles », c’est une idée que je défends depuis les années 70 et dont j’avais à l’époque - à mon modeste niveau - parlé avec des représentants de la Datar à propos de la création des villes nouvelles en RP. Mon idée était qu’il fallait au contraire encourager le développement de pôles d’activité dans les villes moyennes.

      Pour ce qui est des initiatives comme la « rue aux enfants », comme je l’ai souligné, cela ne vaut pas que pour les municipalités gauchos, ni même pour les villes bobos : des projets de ce type existent en Seine-Saint-Denis. Peut-on parler de « nationalisme » pour Hidalgo ? Très franchement, je n’en sais rien. Mais en fait, je crois qu’elle est tout simplement à l’unisson de la majorité des électeurs d’une capitale d’où les coûts de rénovation de l’habitat ancien ont chassé une partie importante des classes populaires.

      Bien à toi.


    • Ouam Ouam 16 février 11:03

      @Fergus
      Salut fergus.
      Oui pour les petits immeubles (a taille humaine) de 3 ou 4 étages on est d’accord, mais ce n’est pas tout ceci que promeut une frange des écolos mais bien les tours (des trucs de bcp d’étages)
      Et un petit immeuble de 3 ou 4 étages sans ascenceur n’est pas une tour (ou alors nous avons soit toi, soi moi, un problème de définition des mots et aussi de concept)

      Pour la pression démographique, regarde ici ce qu’écris l’autreur de cet article
      http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-bombe-d-demographique-est-187032
      Et nous avions discuté ensemble et je lui avai justement posé la question sur la frange des écolos qui ne sonts pas écolos, tu retrouvera sa réponse à ma question dans un de ses articles, il y en à déja eu plusieurs, j’aime bien ses articles, c’est clair net précis et sans bavures.
      J’en ai pleins d’autres de cet acabit si tu veut et si tu doutes de l’article de cet autueur (jusqu’a koffi hannan qui en parlais il y a au moins ...10 ans), si tu veut des liens contacte l’auteur sur place ou demande moi, je veut bien rechercher un peu si tu à l’envie d’approfondir plus.

      Pour le reste on est visiblement d’accord...
      En fait j’ai pris mon beau clavier, parce que si la beaudruche négriere avec un beau ciel bleu dit qu’il fait beau...bah il fait beau.... parce que indirectement (meme si c’est hs) tu à vu toi une telle idée dans un tout petit village... non ...pourquoi...parce que la vie y est suffisemment àgréable et sans cette promiscuité irrespirable que proposer une telle idée, tout le monde te regarderais bizzarement smiley
      Pour hidalgo, bah gratte un peu tu verra.... opu ballade toi un peu dans paname, tu verra que plein de coins ont été évacués, elle n’est pas folle la gupe elle sait qu’il y à des élections dans peu de temps....


    • Ouam Ouam 16 février 20:00

      @Fergus :
      Complements d’infos de ce jour sur hidalgo....
      http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/migrants/20170215.OBS5340/apres-les-grilles-la-mairie-de-paris-installe-des-rochers-anti-migrants.html

      Il n’y à pas de plus aveugle que celui qui ne veut voir (c’est pas pouir toi cette remarque mais pour ceuxs vivants dans l’illusion)
      j’ai pas eu à chercher loi, ca date d’hier...
      Cherches un peu avec des mots clefs, migrants, matelas (destruction), coups et blessures, arrestation ...
      Meme les points d’eau ont été interdit dans le 19 eme (rue de flandre) et bien sur aucun matelas (et encore moins tente) tolérée dans cette rue depuis un bout de temps, les gens (les irracibles) se lavent avec l’eau du caniveau et dorment à meme le sol sur le trottoir, et la c’est pas des « on dit » c’est de mes propres yeuxs que je l’ai vu....

      paris grande ville de la boboiotude gére par notre nazidalgo, tu à aussi une emission de ce matin sur RMC (Les Grandes Gueules vers 11heuresà qui pareil choqué l’ensemble en parle, c’est podcastable sur rmc ce soir si tu veut, ainsi que le décryptage du double discourt comme je l’ai fait ce matin en te REPONDANT tot avant que l’émission n’ai lieu, je te laisse écouter le podcast qui est accessible en ligne, tu jugera par toi meme.....


    • Fergus Fergus 16 février 22:33

      Bonsoir, Ouam

      Malheureusement, rien d’étonnant dans ces nouvelles initiatives anti-migrants : les élus brossent dans le sens du poil des riverains qui sont, croient-ils, très majoritairement hostiles à la présence de ces pauvres gens. Comment s’en étonner sachant qu’un élu UMP du 16e avait, il y a quelques années, qualifié d’« immondices » les logements sociaux que Delanoë voulait implanter dans l’arrondissement. J’y ai fait allusion dans cet article : Villa Montmorency : le « ghetto du Gotha  ». Tout cela est naturellement écœurant. Et d’autant plus que, comme j’avais pu le constater sur place avec les tentes installées en 2007 par Augustin Legrand et Les enfants de Don Quichotte sur les quais de Jemmapes et de Valmy, la tolérance des riverains était bien supérieure à l’idée que pouvaient s’en faire les élus.

      Parfois, l’on a envie de pousser un coup de gueule et on le fait, chacun à sa manière. Pour ce qui me concerne, cela a pu passer par l’écriture (La révolte des gueux en 2009 et La révolte des gueux (2) en 2012) et par des participations à des actions en relation avec des associations lorsque j’étais à Amnesty International. Mais rien de suffisamment ambitieux et surtout efficace.

      J’essaierai d’écouter ces propos, mais sans me faire la moindre illusion sur leur contenu.



    • Ouam Ouam 20 février 08:12

      @Fergus :
      super tu a vu ma réponse.
      Le problème avec le gvt Francais c’est qu’il n’est pas clair avec ces gens (qui risquent leur vie sur des embacations, meurent et enrichissent des passeurs, voici pourquoi je suis résolument contre, de plus on ne connais pas les intentions de tous, cad qui est qui)

      Tu à vu ce qui se passe en Espagne la en ce moment, c’est bien la c’est positif.

      Par contre j’espere que ce n’est surtout pas des illégaux qui seronts acceuillis (sinon c’est encore une fois un appel au meutre par noyades), mais qu’il vont fare ceci en organisant la chose sur place en imitant par exemple le système de loterie gratuite (tirage au sort) de carte verte qui est pratiquée aux usa.
       
      Pour etre sur que un seul bulletin de loterie par personne, c’est facile, le bulletin devra par exemple etre rempli avec son nom etc... + ses 10 empreintes digitales.
      On rentre cela dans un logiciel qui numérise et calcule (comme celui du ministere de l’intérieur) et sort une valeur d’identification des empreintes.
       
      Des qu’un bulletin est trouvé en double (avec les empreintes) c’est que le candidat à triché, et l’ensemble de ses bulltins sonts mis à la poubelle (il est eliminé définitivement et lui ses empreintes sonts conservées 10 ans par exemple pour qu’il ne puisse reternter sa chance)
       
      Apres on tire au sort tous les bulletins valides, on contacte les gens à leur adresse personnelle (ou une poste restante, ambassade etc...) ou ils récuperent un billet d’avion plus le document administratif, on verifie bien sur que c’est la bonne personne grace aux empreintes que de plus on garde pour sa piece d’identité.
       
      Et enfin on detruis le fichier global de l’ensemble des candidats (sauf celui des tricheurs qui sera conservé)

      c’est pas mal ca comme idée ?, t’en pense quoi ?
      si jamais tu peut proposer une de ses dérivées et tous les illégaux d’ici sonts systéments re -expédies au pays d’origine, et leurs empreintes conservées au meme rang que les tricheurs de la loterie.
      Comme ca, plus aucun ne prendra le risque de se noyer pour passer illégallement, scant que si il se fait prendre il sera raccompagné, et il ne pourra jamais plus avoir la moindre chance de venir.

      Puis ca permettra d’etre bien plus équitable, de donner priorité auxs plus faibles (femmes et enfants, et vieux p ex) qui sonts amha les 1ers a secourirs, bien plus que des jeunes hommes de 25 ans tres vigoureuxs qui euxs doivent servir leur propre pays et aider les plus faibles sur place qui sinon seronts completement abandonnés dans une situation qui sera encore pire.


    • rpplbis rpplbis 15 février 15:42

      Les enfants ça va beaucoup moins vite que les voitures.


      • Fergus Fergus 15 février 16:18

        Bonjour, rpplbis

        Et ça pollue également nettement moins !


      • Le Panda Le Panda 15 février 17:59

        Fergus,

        bonjour, je trouve ton article ainsi que ces initiatives de très bonnes factures.

        Ce qui me surprend juste un peu dans le contenu, c’est que tu ne soulèves pas les facilités qui pourraient êtres apportées à des personnes de tous âges confondus et qui sont à mobilité réduite, cela pour X raisons.

        Donc c’est volontairement que tu n’as pas soulevé ce contexte important dans une population de plus en plus âgée et rencontrant dans les rues et tous types de transports et de lieux d’accueils de plus en plus de difficultés pour trouver un petit espace de place vitale ou presque y compris dans les jardins publics.

        Alors que ma question me semble de bon aloi puisque plus de 80 millions de personnes sont concernées en France et une partie de l’Europe selon les sources de l’OMS, comme le démontre le lien ci-dessous :

         https://fr.wikipedia.org/wiki/Handicap

        Ne voit pas dans ma question une critique quelconque, mais un élargissement du débat qui concerne tous les citoyens.

        Amicalement

         


        • Fergus Fergus 15 février 18:54

          Bonsoir, Le Panda

          Les difficultés liées aux problèmes de mobilité des personnes handicapées ou âgées sont bien réelles, et il appartient évidemment aux collectivités locales, en relation avec les services publics, de tout faire pour améliorer leurs conditions de vie.

          Mais c’est un problème qui n’a pas de rapport direct avec le concept de « rue aux enfants ».

          Cela n’empêche toutefois pas tous ceux qui le souhaitent d’aller dans ces lieux et, le cas échéant, de participer à des animations destinées aux enfants. Nombre de personnes âgées sont d’ailleurs ravies d’échanger avec des gamins.

          Bien à toi.


        • Le Panda Le Panda 15 février 19:31

          @Fergus
          Merci de ta réponse, mais j’ai peut-être du mal m’exprimer cela arrive à tout intervenant enfin je crois.

          Je ne fais pas allusion uniquement aux personnes âgés où, là je partage ton opinion.

          Il y a masse d’enfants que l’on cache et tu le sais je pense tout aussi bien que moi, quels que soient les lieux dans les rues.

          Je veux dire par là, que de la même façon que l’école s’ouvre de plus à tous les enfants, mais avec bien des difficultés, il faudrait que la rue décide d’avoir les structures matérielles indispensables à la mouvance de tous les enfants.

          C’est un combat de tous les instants, tu présentes le fait d’avoir ouvert le débat, tu me connais suffisamment, pour savoir que je poursuis mon « idée » sachant que cela devrait s’apprendre comme le fait de vivre tous ensemble.

          A te lire si tu ouvres plus.

          Bien à toi aussi 


        • Etbendidon 15 février 18:00

          OUI comme en suède pays avancé
          les enfants roi deviennent à 18 ans des petits cons pour toute leur vie
          des bobos quoi
          d’ailleurs ils appellent sans arret maman, allo maman bobo
          Et Hidalgo est la reine des bobos
           smiley


          • Fergus Fergus 15 février 18:45

            Bonsoir, Etbendidon

            Alors, s’il s’agit de « bobos », ce sont des bobos de gauche, des bobos de droite, des bobos des pays du nord et des bobos des pays du sud. Etonnant, non ? smiley

            Qui plus est, allez voir ce qui se passe lors de rassemblements de la « rue aux enfants » et vous verrez des enfants qui sont pour certains bien loin d’appartenir à des familles de « bobos ». Même chose à Paris-Plage, très fréquenté par des jeunes venus de la périphérie.


          • gruni gruni 15 février 18:45

            Bonsoir Fergus


            j’apprécie particulièrement le dernier paragraphe de ton article. Oui, la rue aux enfants est une bonne initiative, mais il y a tellement à faire pour eux.

            • Fergus Fergus 15 février 18:59

              Bonsoir, gruni

              Merci à toi. Naguère, l’on ne voyait pas de mères et d’enfants dans les rues. Savoir que des familles sont sans-abri est insupportable dans une société d’opulence comme la nôtre.

              Alors oui, « il y a tellement à faire pour eux », et c’est pourquoi nous devrions tous harceler nos élus afin que des mesures ambitieuses soient prises pour mettre à l’abri tous ces enfants de la rue.


            • troletbuse troletbuse 15 février 18:57

              Vous êtes en panne ; Fergugus. Pourtant vous pourriez nous parler du programme des futurs voleurs.
              Un article de Fergugus sans Sarko, c’est comme un jour sans pain. Heureusement que vous vous rattrapez sur l’article de Grounichou  smiley


              • Fergus Fergus 15 février 19:07

                Bonsoir, troletbuse

                « Un article de Fergugus sans Sarko, c’est comme un jour sans pain »

                Alors, vous devez être sacrément affamé : je n’ai consacré que... 3 articles à Sarkozy sur mes 50 derniers ! smiley

                Pour ce qui est du « programme des futurs voleurs », je n’ai rien à en dire. D’une part, parce que d’autres le font mieux que moi. D’autre part, parce que mon candidat de la FI n’a quasiment aucune chance d’être élu. Bref, je subirai comme vous !


              • greenwasher greenwasher 15 février 23:17
                Les enfants virginaux, pris en otages ostensibles en tant que boucliers sanctifiés aux salaces turpitudes urbanistiques de la gauche perverse, sont comme les parasols de Paris Plage : une vaste escroquerie communicatoire à base de symboles arbolesques qui cachent la forêt dévastée, apogée du cynisme satanique vert rose rouge.

                Encore une opé de com bisounours pour masquer les discriminations et les persécutions systémiques infligées aux mobilités douces, dont les enfants joueurs et leurs parents sportifs, dont les plus vulnérables comme les PMR à juste raison cités par un forumeur, par des choix de voirie (pavée, chaotique et alcoolisée) aussi lucratifs que dévoyés, opérés par cette mairie anti humaniste sans morale ni scrupules.

                Des milliers d’usagers jeunes et moins jeunes, de feu Paris Respire entre autres, ont été ces dernières années, blessés, stressés, ruinés, écoeurés, bannis par les aménagements urbains anti sens commun, inappropriés, dangereux et rédhibitoires, facteurs de mort et de décadence de la cité, voulus en conscience par Delanoé-Hidalgo.

                Pour maquiller ce scandale aux relents de gabegie invraisemblable profitant à certaines bourses et rétrocommissionnaires encartés, ces derniers n’ont rien trouvé de mieux que d’attirer le chaland innocent via des aires de jeux minables, pour la photo sacrée et le communiqué de presse fleur bleue.

                Autant les passants et extérieurs passifs n’y voient que du feu, autant les habitants actifs comprennent le subterfuge mesquin, à leurs dépens, dans leur chair et leur porte monnaie, et... s’en vont. La route est ainsi dégagée pour les deux mamelles de la tromperie en bandes organisées : articles de presse fumeux et propagande de carte postale niveau zéro.

                Du même acabit que le piège des happy meals chez Mc Donalds, ou comment valoriser la mairde par inversion des valeurs, ou requalifier un vrai enfer de fond en faux paradis pour la forme.

                La politique reste plus que jamais un jeu malsain d’apparences et d’hypocrites. D’où la fracture grandissante, et catastrophique, d’avec la réalité.

                • Fergus Fergus 16 février 09:41

                  Bonjour, greenwasher

                  Cette vision très noire est loin d’être partagée par tous à Paris. Personnellement, je connais plutôt bien les 12e et 13e arrondissements (j’ai même vécu des dizaines d’années dans ce dernier) et je peux vous dire que les initiatives de la mairie semblent plutôt plébiscitées par les populations, et pas seulement par les bobos de ces arrondissements.

                  En réalité, le problème de Paris (que l’on retrouve également dans d’autres grandes villes) est l’exil forcé d’une partie des classes populaires. La cause : l’explosion des coûts de rénovation de l’habitant ancien qui, dans le cadre de budget serrés, conduit soit à la démolition soit à des réhabilitations à grands frais synonymes de forte augmentation des loyers, aussi bien dans le parc public que dans le parc privé. A cet égard, l’exemple du quartier du Panier à Marseille est particulièrement emblématique. or, ce phénomène n’a rien à voir avec un quelconque « cynisme satanique vert rose rouge » dans la mesure où on le constate dans d’autres métropoles européennes, gérées tout aussi bien par la droite que par la gauche.


                • placide21 16 février 09:25

                  J’habite Bordeaux ou il y a un vaste espace piétonnier : les quais ,et j’ai pu constater que les tout- petits (et dans une moindre mesure les autre piétons ) ont des ennemis redoutables lorsque il s’échappent ,comme ils aiment le faire , du contrôle stricte des adultes :LES CYCLISTES et je tremble souvent pour eux, j’utilise depuis fort longtemps la bicyclette mais je trouve le comportement de la plupart des cycliste vraiment dangereux lorsqu’ils sont mélangés aux piétons.


                  • Fergus Fergus 16 février 09:49

                    Bonjour, placide21

                    Vous avez raison, les cyclistes ont des comportements trop souvent dangereux dans les espaces partagés. Sans doute faudra-t-il un temps d’éducation.


                  • Le Panda Le Panda 16 février 09:27

                    @Fergus

                    Je te souhaite une très bonne matinée, je vais à mes soins et je vais préparer mon prochain article. Je te remercie de ta non réponse, c’est dommage car en ayant justement discuté avec Monsieur Debré à Paris, il est évident enfin je pense que le débat aurait prit une position politique et d’actualités.

                    Il me semblait que cela était ton but, je me suis peut-être trompé.

                    Amicalement bien à toi


                    • Fergus Fergus 16 février 11:17

                      Bonjour, Le Panda

                      « Je te remercie de ta non réponse »

                      Désolé, mais j’ai été très pris hier soir et ce matin. Quoi qu’il en soit, nous aurons dans doute l’occasion d’approfondir certains débats sur la politique de la ville.

                      Cordialement.


                    • zygzornifle zygzornifle 16 février 13:01

                      oui mais des enfants bio sans particules non pollués par le mac do le coca et les iphones .....


                      • Fergus Fergus 16 février 14:04

                        Bonjour, zygzornifle

                        Voilà qui va être dur à trouver. smiley


                      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 19 février 12:25

                        Salut Fergus


                        Ben, tu sais, je suis une vieille tige, et je me retourne sur « nous les adultes » qu’avons nous fait pour laisser à nos enfants une telle situation.

                        Je pense que dans la devise de notre république qu’il faudrait rajouter : « La terre ne nous appartient pas, nous l’empruntons à nos enfants » ! voir également ici.

                        Variantes

                        P.S. Bien ton article.

                        @+ P@py


                        • Fergus Fergus 19 février 18:24

                          Bonjour, Gilbert Spagnolo dit P@py

                          D’accord avec toi, se préoccuper des enfants dans la ville est une bonne chose, leur laisser une planète en bon état en est une autre, infiniment plus importante car de nombreux dégâts sont malheureusement irréversibles. Et l’entourage de Trump est à cet égard effrayant...

                          Merci pour la citation, tellement vraie et pourtant si dramatiquement ignorée des décideurs.


                        • alinea alinea 19 février 12:40

                          Mon dieu que je n’aime pas l’artifice qui se veut novateur, pour remplacer le naturel d’antan !
                          Ceux qui n’habitent pas ces rues, comment iront-ils ? En voiture avec maman, comme on va au parc ?
                          À tout organiser on tue la créativité de chacun. C’est déprimant.
                          Il n’y a plus d’espaces de libertés autour de nous ( dans les villages, c’est pareil à cause des bagnoles !), les gens craignent pour leur sécurité ( terroristes ou délinquants à tous les coins de rue), alors on organise des « réserves » ; et tous semblent contents !


                          • Fergus Fergus 19 février 18:38

                            Bonjour, alinea

                            « Ceux qui n’habitent pas ces rues, comment iront-ils ? En voiture avec maman »

                            Il ne faut pas exagérer ! A terme, aucune de ces rues ne sera à plus d’un quart d’heure à pied du domicile. Et les enfants ne sont pas tous appelés à s’y rendre, seuls ou avec leurs parents : il y a aussi les parcs municipaux, les voies sur berges rendues aux piétons, et les coulées vertes (anciennes voies ferrés transformées en espaces de promenade).

                            « À tout organiser on tue la créativité de chacun »

                            On est en ville, pas à la campagne. Pas question de se bâtir une cabane dans les bois (encore qu’il y en ait au bois de Vincennes). Quant aux animations, à l’image de ce qui se fait déjà ici et là, elles ne seront pas forcément directives, mais permettront au contraire aux enfants de donner libre cours à leur imagination à l’aide du matériel mis à leur disposition.

                            « les gens craignent pour leur sécurité ( terroristes ou délinquants à tous les coins de rue) »

                            Désolé, mais cela relève très largement du fantasme. L’écrasante majorité des familles parisiennes vit tout à fait normalement, et les enfants s’éclatent dans les aires de jeu, ce dont je puis témoigner pour le vivre fréquemment avec mes petits-enfants, notamment au Parc floral.


                          • alinea alinea 19 février 19:12

                            @Fergus
                            Je parlais bien d’un fantasme !
                            mais je parlais des gosses des rues...jadis !
                            j’aimerais bien avoir le dixième de ton regard positif sur le monde, celui des hommes, sinon, pour l’autre, je suis très positive !


                          • Fergus Fergus 19 février 20:07

                            @ alinea

                            « je parlais des gosses des rues...jadis !"

                            Un autre monde que j’ai décrit à ma manière dans « Je me souviens » : le temps des jeux dans les terrains vague, des matches de foot sur les trottoirs avec les copains, du cinoche en noir et blanc...



                          • alinea alinea 19 février 23:37

                            @Fergus
                            on est des vieux cons, hein Fergus, j’ai adoré ton texte !
                            J’ai vu qu’il a été apprécié et a eu 144 votes ; fait rarissime aujourd’hui ; peut-être y a-t-il autant d’écart entre 1957 et 2008, qu’entre 2008 et aujourd’hui !
                            Le premier film que j’ai vu, c’est Exodus ; le deuxième « le tout du monde en quatre vingt jours » ! Le tour du septième art s’est arrêté là, en famille !
                            Il y avait des herbes folles en ville, des terrains plus ou moins vagues mais inquiétants, des marchands de peaux de lapin, des ferrailleurs, des recoins où s’affairaient des gens bizarres.
                            Que raconteront-ils de leur enfance les enfants des parcs, des écrans et du mac Do ?


                          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 19 février 13:07

                            Fergus re,


                            Faut ben que je t’agace un peu, dis mois stp dans ces quartiers,..... après tout, c’est bien en France ?


                            http://www.francetvinfo.fr/societe/societe-quand-les-femmes-sont-indesirables-dans-les-lieux-publics_1958225.html



                            @+ P@py


                            • Fergus Fergus 19 février 18:47

                              @ Gilbert Spagnolo dit P@py

                              Cela ne m’agace pas du tout. Il y a effectivement de vrais problèmes dans certaines banlieues, et le nier serait parfaitement stupide. On parle là de Sevran, et il ne fait aucun doute que cette commune s’est fortement dégradée en termes de trafics et de comportements communautaires. L’un de mes anciens collègues habitait naguère une tour en copropriété dans le très exposé quartier des Beaudottes ; il a préféré en partir il y a quelques années (au prix d’une forte moins-value de son appartement) pour aller vers un lieu moins déprimant.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès