Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Paris renforce la solidarité entre les personnes âgées et les (...)

Paris renforce la solidarité entre les personnes âgées et les étudiants

Lorsqu’on parle de solidarité et de personnes âgées, on voit généralement ces dernières comme demandeuses. Mais on oublie souvent que les personnes âgées ont aussi beaucoup à apporter aux jeunes générations. Car la solidarité ne va pas que dans un sens. C’est ce principe qui est à l’origine du concept de la colocation intergénérationnelle. Les personnes âgées accueillent des étudiants moyennant quelques menus services et une présence. Le problème du logement à Paris est ainsi résolu et la solidarité renforcée.

Solidarité intergénérationnelle : des personnes âgées ouvrent leurs portes
A l’occasion de la Journée européenne de la solidarité entre les générations, qui a eu lieu le 29 avril dernier, la ville de Paris a organisé diverses manifestations pour renforcer les liens entre les personnes âgées et les plus jeunes. L’un des points forts de cette journée a été la signature d’une charte intergénérationnelle. Ce document a pour but d’officialiser un phénomène apparu il y a environ quatre ans : la cohabitation entre des personnes âgées et des étudiants. En fixant des règles claires, cette charte améliore l’encadrement de la colocation intergénérationnelle. Notons qu’elle reprend essentiellement les grands principes préconisés par les associations qui s’occupent de former des binômes entre les personnes âgées et les étudiants : solidarité, respect, discrétion, tolérance… La charte signée fin avril définit les rôles et engagements de chacun, pour assurer le bon fonctionnement du système.

La colocation, une relation “gagnant-gagnant” entre la personne âgée et l’étudiant
Le principe de la colocation est simple : il est basé sur la solidarité entre les générations. D’un côté, se trouvent des personnes âgées qui vivent seules à la maison et qui disposent d’une chambre libre. De l’autre, des étudiants ou des apprentis à la recherche d’un logement proche de leur lieu d’études. La rencontre entre ces deux besoins a abouti à un échange de bons procédés entre personnes âgées et étudiants. Pour l’année scolaire, l’étudiant est accueilli chez une personne âgée, soit gratuitement, soit moyennant une participation aux frais. En échange, il rend quelques services à la personne âgée (petites courses, fermer les volets…) et lui tient compagnie quelques soirs. Tout le monde y gagne : la personne âgée qui a une présence rassurante auprès d’elle, l’étudiant qui peut se consacrer à ses études sans le souci du logement trop cher et la génération intermédiaire des enfants qui voient leur aîné accompagné et des parents qui savent leur enfant bien logé.

http://blog.capretraite.fr/

Moyenne des avis sur cet article :  2.6/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 26 juin 2010 11:10

    Pour l’année scolaire, l’étudiant est accueilli chez une personne âgée, soit gratuitement, soit moyennant une participation aux frais = paye pour travailler

    Tout le monde y gagne : la personne âgée qui a une présence rassurante auprès d’elle, l’étudiant qui peut se consacrer à ses études sans le souci du logement trop cher et la génération intermédiaire des enfants qui voient leur aîné accompagné et des parents qui savent leur enfant bien logé.

    y peuvent pas s’en occuper ?

    et ce truc est tres marginal

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès