Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Pas de retraite sans Bérézina !

Pas de retraite sans Bérézina !

Savoir sonder

Question annexe 1 : Ne serait-il pas judicieux de ne pas interroger à ce sujet les déjà retraités ? Quelle est la réponse par tranche d’âge ?

Réponse : Pour les retraités interrogés, la réponse est évidente : pour maintenir vos pensions, il faut travailler plus. Y êtes-vous favorable ? Non, non bien sûr, je suis favorable à la baisse de ma pension.

Conclusion : Ceux qui ne travaillent plus sont naturellement favorables à ce que les actifs travaillent plus longtemps pour financer leur retraite. Petit rappel : plus de 60 % des retraités avaient voté Sarkozy en 2007…

Question annexe 2 : combien de temps vit-on en moyenne en bonne santé ?

Réponse :

En moyenne dans l’UE, les hommes vivent en bonne santé jusqu’à un peu plus de 67 ans, 69 pour les femmes.
En France, les hommes sont en bonne santé en moyenne jusqu’à 68 ans, les femmes jusqu’à 68 ans et neuf mois

Conclusion : On pourra tous profiter de deux à trois ans de retraite. Ensuite elle financera (partiellement) la maison de repos. Chouette !

Et les Français sont pour ! Si, si les sondages le disent.

Savoir compter

Quel est le mécanisme à l’œuvre ? Comment faire accepter l’idée de travailler plus longtemps à une époque où le travail comme la richesse sont plus mal partagés que jamais ? Le procédé est grossier :

1/ Nous avons un système de retraite exceptionnel, unique au monde dont nous devons être fier car il est le garant de la solidarité nationale

2/ Mais ce modèle est menacé, il est très déficitaire. La démographie est défavorable, demain il n’y aura plus assez d’actifs pour financer les pensions.

3/ Nous ne voulons pas remettre en cause le principe des retraites par répartition. Voyez comme nous sommes ouverts.

4/ Pour votre bien et pour sauver vos retraites, il vous faut travailler plus longtemps.

Plus d’actifs plus longtemps = plus de cotisations

Un départ plus tardif à la retraite = durée moins longue de versement des pensions

Résultat comptable : des économies réalisées sur le dos des travailleurs.

Résultat social : Baisse globale de la qualité de la vie

Et des Frédéric Lefebvre qui peuvent affirmer “Il faut travailler 50% de notre vie”. Génial. Comment compte-t-il le brave homme, qui en déclarant cela se croit au travail ?

Disons que nous vivons en moyenne 80 ans. Il faut donc cotiser 40 ans. Non, merde ça ne marche pas, puisque il faudra au moins cotiser 43 ans. Donc disons que l’espérance de vie est de 86 ans. Après c’est très simple 20 ans de formation en moyenne, 43 de job ininterrompu, et autour de 65 ans, encore 20 années à rien branler entre le canapé et le lit d’hôpital. Que demande le peuple ?

Arthrose et Cirrhose au travail

Rien d’autre que la vérité, l’espérance de vie est en moyenne de 80 ans. 43, c’est plus de la moitié, d’autant qu’il s’agit des “meilleures années” d’une vie. En d’autres termes, on nous fait payer l’accroissement de la durée de la vie, qui est partiellement le résultat de la conquête de la retraite à 60 ans. Bossons jusqu’à 65 ans ou plus et observons le nombre d’arrêts maladie, l’évolution quantitative et qualitative des accidents du travail, les cas de suicides. Quel impact sur la durée moyenne de vie ?

Le recul de l’âge de la retraite est une aberration économique : Des actifs à 65 piges

- coûtent plus cher (ancienneté donc salaires plus élevés)

- sont moins productifs (fatigue, absences, congés maladie, lassitude)

- bloquent l’accès à l’emploi des plus jeunes en continuant à occuper les postes les plus enviables et les mieux rémunérés.

Les séniors n’intéressent d’ailleurs pas les patrons qui s’empressent de les mettre en pré retraite. Donc, s’ils sont virés, ils grossissent les effectifs de séniors au chômage, s’ils restent en poste, ils gonflent le chômage des jeunes ! A moins que l’on espère qu’ils prennent une retraite anticipée, avec une grosse décôte et qu’ils vivent par la suite dans une demi misère ce qui les aidera à crever plus tôt.

La bourse ou la vie

Il est au final fort probable qu’un recul de l’âge de la retraite n’apporte pas grand chose économiquement. De toute évidence pas de quoi combler le “trou” ! Dans cinq ans on nous expliquera la bouche en cœur : “Vous vouliez maintenir le système par répartition, nous avons tout essayé mais cela ne suffit pas. Aujourd’hui, les Français sont mécontents du régime des retraites. Nous vous proposons donc un système par capitalisation qui vous permettra d’épargner tout au long de votre vie pour assurer vos vieux jours. L’argent que vous placerez ainsi, sera joué en bourse et nous vous garantissons des taux de rémunération d’environ 15% annuel”.

Le gouvernement est en train de mettre sur pied une non réforme, qui ne satisfera personne mais qui ne suscitera sans doute qu’une faible opposition. L’objectif n’est pas de combler le trou pour pérenniser le système mais de décrédibiliser l’ensemble du système par répartition (travailler plus avec pensions plus faibles) afin de le jeter aux orties à la prochaine occasion.


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • jakrie 24 mai 2010 13:57

    Curieux tout de meme de voir un enseignant ,qui se permet de donner un avis sur les retraites alors que lui meme a du commencer à travailler apres 25 ans que son metier n’est pas des plus pénible .
    Je suis né en 1929 j’ai donc été de la generation qui a tout subi ,la crise d’avant guerre la guerre l’occupation et les rigueurs alimentaires ;qui n’ont pas contribués à avoir une bonne santé .
    J’ai commencé la vie active en 1945 faisant 48 heures par semaine .Il fallait tout refaire ,et deja que la France d’avant guerre ne representait pas le summum du progres on avait un enorme retard dans tous les domaines .
    Je me suis arrété en 1991 soit 46 ans d’activité .
    Si ce fonctionnaire qui benefiçie de beaucoup de vacances et de semaine avec peu d’heures d’activité réelle :surtout pas de salade sur la preparation des cours ,j’ai été 16 ans instructeur pour le personnel navigant et le personnel de maintenance ,on faisait les cours en salle et sur simulateur et on faisait les livrets d’instruction avec maquettes et vidéos
    Il faudrait qu’on accepte de reduire nos pensions ,alors que contrairement aux actifs nous ne deduisons pas les cotisations des mutuelles de nos revenus et comme ce cher Rocard a eu l’idée genereuse de faire payer aux retraités une cotisation pour la retraite ,on peut toujours trouver à nous faire encore payer plus pour avoir moins .
    Si nous n’avions pas travaillé tres dur ce monsieur n’aurait pas eu écoles ,lycées.
    et universités que nous avons contribué à donner à aux generations actuelles..
    Il ne semble pas anormal que les generations actuelles reviennent aux memes conditions que celles que nos parents
    En 1945 lors dela création de la sécurité sociale l’age de la retraite etait fixée à 65 ans ;mon pére qui avait commencé à travailler à 9 ans a été dans cette loi ,et à l’époque un centenaire faisait l’objet de reportages car la chose était rare .
    Compte tenu de l’espérance de vie actuelle  ;je ne trouverais pas anormal que ce monsieur travaille le meme temps que moi. 



     


    • Rodolphe 24 mai 2010 21:21

      Monsieur, sachez que vous êtes un héros. Mais convenez au moins que pour une génération avoir pour perspective celle de vivre comme la précédente n’est guère enthousiasmant ; car après tout, peut être que la génération à laquelle j’appartiens vaut tout autant que la vôtre ? Après tout pourquoi pas ? Et la génération qui a fait la sécu et les retraites est aussi celle qui a fait Laval, Pétain etc...


    • resistance 24 mai 2010 22:42

      Désolée, Jakrie, mais quand vous parlez des enseignants, vous parlez de ce que vous ne connaissez pas ! En démocratie, les enseignants ont autant que les autres, donc autant que vous-même, le droit d’exprimer un avis sur les retraites. Apprenez que certains, dont je suis, ont commencé à travailler bien avant 25 ans. Apprenez aussi que tenir une classe d’enfants ou d’adolescents n’est pas toujours, surtout à l’heure actuelle, de tout repos. Apprenez enfin que, dans certaines disciplines plus que dans d’autres, sans doute, les temps de préparation et de correction sont réellement lourds. Je vous signale en outre qu’à l’époque où j’ai choisi l’enseignement ce métier ne passait pas pour particulièrement bien payé et qu’à niveau d’études égal d’autres passaient pour beaucoup plus lucratifs.


      Vous avez vécu à une époque où les difficultés ne manquaient pas, c’est incontestable. Il faut cependant que vous sachiez que chaque époque et chaque métier présentent plus ou moins leur lot de difficultés, même si chacun a tendance à penser essentiellement aux siennes.

      La vie de votre père a certainement été encore beaucoup plus dure que la vôtre. J’en suis scandalisée pour lui et je m’en réjouis pour vous. Ne devriez-vous pas à votre tour vous réjouir du progrès dont il vous semble que les générations qui vous suivent bénéficient ? 
       

    • brieli67 24 mai 2010 14:27

      depuis quand Béré Zina

      encore un anglicisme http://en.wikipedia.org/wiki/Berezina_River

      bientôt Babylon

      Merci la river


      • piroliat 24 mai 2010 20:44

        @ jakrie
        et jaloux en plus !


        • marc berger marc berger 25 mai 2010 09:48

          On peut penser que a minima on va récupérer ce qu’on a verser durant sa période de travail, donc age de la retraite 60 ans + 40 ans de cotisation = 100 ans !!!

          Sachant qu’on clabote approximativement dans le meilleur des cas en moyenne à 85 ans ca nous laisse 15 ans de cotisation dans le portefeuille de l’etat, il va ou ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès