Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Pauvreté et insécurité : Les chômeurs et précaires ne sont pas des (...)

Pauvreté et insécurité : Les chômeurs et précaires ne sont pas des privilégies !

Le Président candidat et l'UMP ont pris l'habitude de stigmatiser les chômeurs et précaires. Arguant récemment que le montant de leurs indemnités était une entrave à leur retour à l'emploi et qu'il suffirait de leur procurer une formation pour éradiquer le problème du chômage.

Ce discours destiné à flatter un électorat âgé ou ou conquérir l'électorat droitier s'applique désormais à plus de 5 millions d'inscrits à Pôle Emploi qui sont accusés régulièrement de mener une vie de rentiers.

Or, le Mouvement National des Chômeurs et Précaires (MNCP) qui vient de publier un document de 70 pages sur la situation des chômeurs et précaires sur l'année 2011 s'inscrit en faux contre les images d'Epinal que les élus de droite essayent régulièrement d'imposer.

Extrait : « (...) Quelles sont les ressources monétaires des personnes sans emploi ? La question dans sa banalité paraît appeler des réponses simples. Pourtant, c’est un grand étonnement de découvrir que les rapports et études sur le sujet sont rares et lacunaires. En particulier en provenance des institutions qui ont pour première responsabilité la situation des chômeurs : Unédic, Pôle emploi, ministère du travail (...) Cette absence de documentation permet des approximations qui laissent courir une rumeur tenace : les chômeurs sont des privilégiés. Leur situation sur le plan monétaire serait à ce point avantageuse que cela les dissuaderait de rechercher un emploi (...) »

Une réalité bien loin des contes et légendes entretenus par l'UMP et son candidat !

En effet : « (...) le chômage est le facteur essentiel de pauvreté. L’Insee le confirme en ce qui concerne le revenu des ménages (...) selon le portrait social 2011 de l’Insee, ils sont six millions à toucher moins de 750 € par mois. Une personne en chômage de longue durée qui a perdu ses droits à l’allocation chômage percevait en 2011 environ 15 € par jour (...) »

Du côté des précaires, cible permanente, puisque classés dans les assistés la situation n'est pas meilleure !

« (...) Même punition pour les six millions de travailleurs précaires, victimes de la politique de flexibilité voulue par le patronat et encouragé par le gouvernement qui gagnent moins de 750 € par mois. A comparer avec le ce que les statisticiens de l’Insee appellent le seuil de pauvreté, soit un revenu (données 2009 non réactualisées depuis) de 954 € par mois. Le seuil de pauvreté, déjà bien inférieur au smic, mais que désormais nombre de travailleurs n’atteignent pas faute de travailler en CDI à temps plein (...) »

Au delà de ces chiffres qui parlent d'eux mêmes, le MNCP aborde des sujets bien connus des chômeurs et précaires mais totalement esquivés ou oubliés par les institutions et ceux qui les dirigent.

En effet, la pression de Pôle Emploi qui agite la radiation systématique et n'accepte de dialoguer avec vous qu'au travers d'un répondeur téléphonique ou de courriers électroniques. Les factures qui s'accumulent. Et surtout l'impression d'être seul face à tous les problèmes dans la mesure où être chômeur, c'est ne plus avoir de représentation collective !

Fragilité, isolement et angoisse qui peuvent mener à la dépression ou même au suicide et pourtant ne semble pas concerner les pouvoirs publics, la majorité des syndicats de salariés ou les organisations patronales.

Face à tous ces problèmes qui ressemblent à un puits sans fond, pour ceux qui sont au chômage ou dans la précarité, le rapport du MNCP a l'avantage de mettre sérieusement le sujet sur la table ! Aux politiques de s'en saisir s'ils en ont l'envie et la volonté !


Rapport sur l'état du chômage en 2011


Crédit et copyright image
Faujour


Moyenne des avis sur cet article :  4.66/5   (58 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  •  C ’EST CRIMINEL DE PROPAGER DE TELLES RUMEURS... c est du.TRAVAIL DE DROITE...

    vu le nombre de précaires et de jeunes mères seules ...qui se suicident vraiment la DROITE POPULAIRE UMP/FN NE RECULE DEVANT RIEN POUR GARDER LES RENES D UNE FRANCE NAUSEABONDE...

    les immigrés...les sdf...les précaires C EST VOUS QUI LES AVEZ ENGENDRE...POVTYPES !!!


    • jef88 jef88 7 avril 2012 12:48

      La destruction des emplois a commencé avec Giscard et Barre .........

      TOUS LES GOUVERNEMENTS DE GAUCHE ET DE DROITE ont continué......

      Pour cacher leur ignominie ils ont inventé des âneries du type RSA.....

      Jamais ils ne pensent aux chomeurs en tant qu’hommes ou femmes .......

      Alors ils ont facile de critiquer !!!


      • perlseb 7 avril 2012 18:27

        Vous avez tout à fait raison. En fait, le chômage a fortement augmenté quand on a commencé à « se soucier » de l’inflation. Le chômage est voulu : c’est la seule manière efficace de garantir le revenu et les capitaux des rentiers par une maîtrise efficace de l’inflation. Cela s’appelle le NAIRU ou la courbe de Phillips. Donc le mandat de la BCE est de garantir un chômage suffisant (maîtrise de l’inflation).

        Pour le comprendre, il faut quand même être capable d’imaginer que les élus et les médias (l’inflation c’est mal !) puissent travaillent contre l’intérêt général. Lire 1984.


      • kemilein 8 avril 2012 00:56

        . y’a pas besoin de détruire des emplois, c’est l’emploi qui est le problème a venir.
        quand on sait faire (aujourd’hui, pas demain) tournée une usine entière sans la moindre main d’oeuvre a l’intérieur, faut pas s’étonner que plus personne ne bosse, donc ne trouve de travail (on en a pas besoin)
        . le chômage est une « bonne » chose quand on comprend pourquoi il y a du chômage, ce qui nous permettrait d’y répondre avec la bonne solution. le chômage est de plus en plus du a l’automatisation, la robotique, bref, la technologie. nous assistons a un chômage technologique.
        . vue qu’il ne fallait pas remettre en cause le système, on a décider qu’il vous fallait toujours trimer pour pas que ca se voit, donc on vous a collé une société de service.
        . mais bon, on a trouver dans le meme temps des esclaves a moins cher que la machine automatisée a l’autre bout du monde, alors on a délocalisé.
        . a terme (comme c’est déjà le cas dans le textile) la plus part des production seront automatisée, autonomisé. sauf que pour que le monde ne change pas, que les beaufs de peuple se rendent compte de rien on vous vendra des société de « services », services inutiles, futiles voir nuisibles.
        . le péon de base se doit être une bête de somme capable de concurrencer l’esclave chinois et la machine, un truc qui travail 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 et 365 jour par an, s’il vous plait !


      • jef88 jef88 8 avril 2012 11:22

        Non !
        J’ai fait 42 ans d’usine à tous les niveaux
        - la consommation augmente !
        - la productivité aussi
        l’un compense l’autre ......

        Le textile est un « bon » exemple :
        vers 1965 les filatures et tissages ont fermé. S’habillait on moins ? NON !!
        on nous disait que c’était parce que nous avions perdu les marchés d’afrique .... (la faute à De Gaule)
        vers 1978 ce fut le tour de la confection .....S’habillait on moins ? NON !!
        cette fois pas d’explications ... Barre avait, par exemple, financé des fabriques de chemises au Maghreb......
        depuis TOUT est délocalisé !!!! l’automatisation n’y est pour rien !!!!

        En effet le problème vient de la différence des taux horaires entre nous et les chinois...
        Les chinois améliorent ils leur niveau de vie ? NON !!
        y trouvons nous un bénéfice ? NON !!

        les gagnants sont
        - la grande distribution et les intermédiaires qui se font des c....es en or !
        - la grooooose finance qui fait des placement à 15% par an et plus !

        Alors ? ne nous trompons pas de cible...
        L’entreprise française essaye de survivre et de garder des emplois .....mais qui l’aide ????
        On arrive même à la faire détester par ceux qui en vivent !!!!!!!!


      • kemilein 10 avril 2012 01:04

        le rapport entre une production automatisé est des part de marchés ?
        vous avez besoin d’être vêtu, non par pudeur, mais pour ne pas mourir, oui ou non ?
        oui
        donc on fait des fringues
        comment ?
        par des esclaves chinois dans des conditions d’hygiène et « écologique » dégueulasse ?
        non
        comment ?
        par des « travailleurs » Français
        pour moi NON, je préfères les voir a l’école (ouep mm a 50 pige) apprendre des trucs utiles et intelligent, ou être « artiste » écrivain, profs, qui nous permettent de forger notre futur, plutot qu derrière une machine a coudre dans un job décérébrant, alors qu’on peut faire « mieux » plus « vite » et voir parfois de meilleure qualité.
        le travail est a proscrire c’est un handicape a l’évolution, mais le temps que certain le comprennent...
        -
        note, je ne confond pas « travail » et « activité », le travail est une tâche forcé (et les travailleurs savent qu’ils n’ont pas le choix, ou ils crevent la dalle dehors), une activité est choisie, elle apporte donc paix et sérénité ainsi qu’expérience, utile a notre collectif humain.


      • OuVaton OuVaton 7 avril 2012 17:29
        Cochons de pauvres... Céline par Denis Lavant
        http://perinet.blogspirit.com/archive/2011/06/23/riches-et-pauvres.html


      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 7 avril 2012 14:21

        Sarkozy n’a pas seulement pris l’habitude de stigmatiser les chômeurs et les pauvres, il les fait aussi « huer » dans ses meetings par les militants UMP.

        C’est aussi ça le visage de Sarkozy.


        • Emmanuel Aguéra LeManu 7 avril 2012 17:01

          Bientôt il proposera de les mettre hors la loi. Je ne comprends pas comment il autorise encore la maladie, ou même la mort chez les gens qui n’en ont pas les moyens.


        • lebreton 8 avril 2012 17:12

          @peachy


          sans compter la petite p..... de pecresse qui ose prétendre que la dette de 600 M€ est due aux pauvres ,d’un macro nain a une pute de couloir que pouvons nous attendre de pire ! on voit vraiment de plus en plus de peine a jouir en sarkosie ,c’est vrai qu’avec le nov obs on peut aussi se régaler des conneries de gens qui prétendent etre journaliste avec des sujet ,comme par exemple le vélo provoque la debande ,et bien je suggère un autre article ,pour le moins aussi sérieux ,quand au soir du second tour ils verront l’expulsion du nain ,c’est sans doute qu’ils aurons fait trop de vélo d’ou la débandade ,ils leurs restera le viagra !!!!!!!!!!!!!!

        • appoline appoline 7 avril 2012 15:28

          La formation, quelle belle idée encore, à croire que tous les chômeurs sont ignares et après la formation ? Retour à pôle emploi ; ça les occupe, c’est déjà ça 


          • Robert GIL ROBERT GIL 7 avril 2012 15:59

            Est-il tolérable que des millions de travailleurs soient en état de précarité alors que la finance internationale exhibe sans aucune pudeur sa réussite. Est-il tolérable que certains mangent tous les jours au Fouquet’s, alors que pour des millions de personnes il ne reste plus que des pates le 10 de chaque mois ? Pour combattre le fléau du chômage, qui permet au capital de faire pression sur les salaires, il faut que le travail disponible soit réparti entre tous les ouvriers existants, et cette répartition doit déterminer la longueur de la semaine de travail.......http://2ccr.unblog.fr/2011/12/23/emploi-richesse-et-chomage/


            • starpeace 7 avril 2012 19:01
              Pour ma part, j’ai démissionné de la poste, sans aucune indemnité...c’était ça ou risquer de craquer avec cachous et contrôles médicaux qui finissent de vous achever. Si certains pensent que j’ai eu tort de partir de la fonction publique c’est qu’ils n’ont rien compris au système diabolique mis en place par nos élites. Je me retrouve donc à vivre avec le RSA, soit 417 Euros/mois. Etant propriétaire de mon petit appart. je dois cependant payer impôts fonciers et charges locatives...je me vois donc avec guère plus de 300 Euros par mois pour vivre...et Pourtant, en tant que célibataire, j’en ai payé des impôts sur le revenu pendant plus de 20 ans que j’ai bossé...je me rappelle très bien d’une époque où c’était l’équivalent d’un moi et demi de salaires par an...alors ils peuvent m’en payer des RSA ! Et il faudrait en plus qu’on culpabilise ! De toute façon, si tu travailles, on te culpabilise en te disant que tu as la chance d’avoir un boulot ( donc tu la fermes...) et si tu ne travailles pas, on te culpabilise en te disant qu’il te faut trouver un boulot. Résultat des courses : c’est bonus pour le système dans les deux cas...en plus cette notion de culpabilité, ça fait très judéo chrétien, donc même les pouvoirs religieux s’y retrouvent dans le « domptage » des brebis qui pourraient s’égarer smiley
              Finalement, les plus stupides sont ceux qui rentrent dans le jeu de ces élites criminelles qui ont peur d’une seule chose, c’est que chaque citoyen retrouve son esprit et sa Conscience. Oui, c’est bien de cela qu’ils ont peur car c’est vrai que même si je vis chichement, je me sens tellement mieux dans ma tête. L’excès de non possession n’est jamais destructeur alors que l’inverse si ! Bien sûr, il faut être organisé et discipliné et du coup il t’arrive des choses auxquelles tu ne t’attends pas comme des amis qui te donnent un peu de bouffe ( et préparée par eux mêmes s’il vous plaît...) ou bien une soeur qui voit bien que tu galères tout en gardant le moral et qui te donne une petite somme d’argent pour que tu n’aies plus la tête sous l’eau. En vérité, oui je sais que je dérange car j’imagine qu’il doit être impensable pour un bobo sarkozyste d’être heureux avec 300 Euros/mois...car je deviens alors irrécupérable pour le système et trop heureux de vivre avec ma Conscience, ma responsabilité avec moi même, avec mon Bonheur d’être Indigné car je sais que je suis dans le vrai. Le futur sera forcément une société basée sur un concept horizontal et fondé sur la complémentarité des individus. Plus de compétition, une sorte d’anarchie collective va se mettre en place et c’est de cela dont ils ont peur car quand on aura plus besoin d’eux, ce sont eux qui vont être mal et pour certains même jugés pour les crimes qu’ils auront commis...Nous vivons une époque incroyable où je vois un formidable espoir se dessiner pour l’Humanité toute entière, lorsque chacun des individus qui la compose prendra Conscience qu’il fait partie d’un tout alors que nos élites passent leur temps à nous diviser... Bien sûr des moments difficiles nous attendent, mais lorsqu’on y est préparé, cela permet de mieux faire passer la pilule...ceux qui auront un petit jardin potager seront même de sacrés privilégiés. Quand on voit qu’aucun candidat pour les présidentielles n’a parlé ( et pour cause) de l’accord entre les BRICS ( Brésil Russie Inde Chine Afrique du Sud ) sur la création d’une monnaie qui va directement envoyer par le fond le dollar et donc l’euro, on se rend compte à quel point ils en ont rien à foutre de ce qui nous attend...Vive les Indignés qui ont tout compris ainsi que les Raëliens avec le Paradisme qu’ils proposent ( mais bon là il faut avoir une bonne vision panoramique des choses pour comprendre...)

              • foufouille foufouille 7 avril 2012 21:08

                "car j’imagine qu’il doit être impensable pour un bobo sarkozyste d’être heureux avec 300 Euros/mois..."
                faut surtout etre maso
                la TF, tu peut toujours demander une exoneration


              • fredleborgne fredleborgne 7 avril 2012 19:25

                Cette notion de culpabilité d’être un boulet, un inutile, est le résultat d’une terrible alienation au travail lui-même, et d’une dépendance à l’argent, entretenue par une dépendance tout court. Qui saurait se nourrir en faisant pousser ses légumes, qui bricole son toit, sa bagnole, son ordi même... une minorité finalement.
                Nous sommes cloisonnés, spécialisés, agressés (donc repli), fragilisés, infantilisés...
                C’est criminel...
                Seule la révolution peut nous rendre notre dignité.
                Dire NON - Se battre (-j’ai pas dit mourir) pour ses idées - exister .
                Nous sommes des citoyens responsables, altruistes, droits dans nos bottes.
                Chassons les vautours - Unissons-nous !
                On sait pas où on va, mais c’est mieux que d’aller à l’abattoir qu’ils nous destinent.
                Votons M...


                • lloreen 7 avril 2012 22:49

                  Faire la révolution....
                  Agir et soutenir ceux qui s’engagent est déjà un bon début....
                  L’association SOS JUSTICE & DROITS DE L’HOMME a déposé plainte contre Nicolas Sarkozy devant le tribunal de Nice.
                  Avez-vous signé la pétition ? C’est déjà un début de révolution, non ?


                • lloreen 7 avril 2012 20:31

                  A tous les chômeurs, précaires et à tous les autres aussi, vous pouvez obtenir justice en vous joignant à la

                  PLAINTE CONTRE NICOLAS SARKOZY , DEPOSEE PAR L’ASSOCIATION SOS JUSTICE & DROITS DE L’HOMME DEVANT LE TRIBUNAL DE NICE.

                  Vous pouvez vous joindre à cette action en justice devant le tribunal de votre juridiction et / ou
                  signer la pétition en ligne :

                  http://www.mesopinions.com/Plainte-contre-Nicolas-SARK%C3%96ZY-de-NAGY-BOCSA-dit-Nicolas-SARKOZY---Opposition-a-sa-reelection-presidentielle-petition-petitions-a5f83f4556e1e17deeb28d468cd6f37c.html

                  Le dossier de la plainte :

                  http://www.dossiers-sos-justice.com/archive/2012/03/18/affaire-nicolas-sarkozy-de-nagy-bocsa-dit-nicolas-sarkozy-op.html

                  L’interview :

                  http://www.blogtalkradio.com/radio-la-voix-d-afrique/2012/03/31/les-grandes-interviews

                  Diffusez cette information autour de vous et soutenez cette action en justice au nom de tous les français !

                  Informez les précaires autour de vous, les SDF, les chômeurs et tous les autres.

                  Merci !


                  • lloreen 7 avril 2012 20:33

                    Je vous informe que si vous avez un niveau de revenu trop bas pour vous payer un avocat vous avez droit à l’aide juridictionnelle (demande à retirer auprès du greffe du tribunal de votre juridiction), et cet avocat commis d’office pour se joindre à la plainte de l’association NE VOUS COUTERA RIEN.


                    • lloreen 7 avril 2012 22:55

                      Pour comprendre la racine du mal, je vous invite à voir cette vidéo.

                      http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=6jIrpNCzA-s# !

                      Lisez aussi ces 11 pages qui résument à merveille le noeud du problème

                      http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/1/67/15/03/Rothschild/Conf-Ed-Griffin-Creation-FED.pdf

                      Cela serait bien de diffuser au maximum car si ces gens sont bien informés et aguerris pour l’art de tromper le monde, ceux qui en subissent les conséquences sont divisés et isolés.

                      Je rappelle : l’association SOS Justice & Droits de l’homme a déposé plainte contre Nicolas Sarkozy pour empêcher sa réélection et demander justice.
                      Il ne tient qu’à vous de vous mobiliser et de soutenir ceux qui se battent pour un monde meilleur.


                      • Zobi Aldo Rifort 8 avril 2012 03:03

                        Le truc c’est que ça ne fonctionne pas comme on l’imagine. Il y a une marche à suivre...
                        Jacques Attali, en bon promoteur du nouvel ordre, l’explique très bien ici :

                        Jacques Attali : "Il faut profiter de la crise et de la présidentielle pour enfin réformer la France

                        Entre François Hollande et Nicolas Sarkozy, qui est le plus à même de mettre en œuvre les mesures que vous préconisez ?

                        François Hollande me semble le plus à même de mener ces réformes extrêmement lourdes parce qu’elles nécessitent une perception de justice fiscale et sociale que le président sortant ne pourra plus incarner. Je ne sous estime pas pour autant les très grandes qualités de Nicolas Sarkozy, qui reste pour moi un ami personnel. Il a apporté au pays un dynamisme, et lui a fait prendre conscience de la nécessité de se réformer.
                        Il a aussi géré avec efficacité la présidence française de l’union européenne. En fait, ironiquement, la droite pourrait même penser que c’est dans son intérêt que la gauche gouverne : elle aime toujours laisser la gauche faire le « sale boulot » ! Et aujourd’hui, gouverner sera la meilleure façon de se rendre impopulaire.

                        http://www.atlantico.fr/decryptage/jacques-attali-rapport-reforme-france-apres-election-crise-fiscalite-avenir-presidentielle-325949.html?page=0,2&google_editors_picks=true


                        • Le péripate Le péripate 8 avril 2012 09:45

                          Le plus scandaleux c’est certainement que les 10% les plus pauvres en France payent en moyenne 3200 euros d’impôts indirects par an. Source. Ce que l’État donne d’une main il le reprend de l’autre.


                          • foufouille foufouille 8 avril 2012 11:30

                            ce qui est tres libertaryen


                          • Le péripate Le péripate 8 avril 2012 11:47

                            C’est effectivement libertarien de défendre le droit des pauvres à devenir riches. Et donc de s’élever contre la spoliation dont ils sont victimes. Ce dont vous vous contrefoutez.


                          • foufouille foufouille 8 avril 2012 12:02

                            ?
                            les libertaryen veulent pourtant une TVA « sociale »
                            le libertaryen ne peut souhaiter que les pauvres deviennent riches (peu possible) car il aurait moins d’argent


                          • Le péripate Le péripate 8 avril 2012 13:02

                            Vous pourriez lire ce que j’écris et en tenir compte plutôt que de me prêter des positions purement imaginaires.
                            Je dis donc que les 10% les plus pauvres payent 3200 euros d’impôts indirects par an. C’est juste un fait.


                          • Emilie 06 Emilie 06 8 avril 2012 11:14

                            Bien vu ! c’est l’emploi qui doit être remis en question, ainsi que la notion de prolétariat puisque dans nombre de secteurs les machines font tout. En contrepartie, avec l’aide des nouvelles technologies mises au service du BONHEUR de chacun, c’est à dire : besoins de bases assurés grâce à un Revenu Minimum d’Existence ...
                            Cela correspond au modèle du Paradism et pour que ce système soit mis en place sans casse, il faudra changer les mentalités en supprimant la notion de PROFIT !
                            Il y a du boulot, c’est sûr mais la CRISE dont on nous rebat les oreilles n’a pas encore dit son dernier mot.....et lorsque la monnaie-dette se sera écroulée, et que les profiteurs auront pris la poudre d’escampette, les BONNES VOLONTES prendront les choses en main. Les INDIGNES ont démontré qu’ils étaient capables d’échanges, de coopération,de collaboration, et d’un certain niveau de compassion et d’amour inconditionnel du prochain (non violent et non profiteur !).
                            Ce n’est pas une utopie, c’est un rêve possible.
                            L’utopie c’est l’illusion de démocratie dans laquelle nous sommes empêtrés !!


                            • AshesToAshes 8 avril 2012 11:50

                              Je rêve d’un monde où on pourrait attaquer les politiques en diffamation à chaque fois qu’ils mentent.


                              • Intelle Intelle 8 avril 2012 14:20

                                C’est bien connu, en France on est tous répertoriés et classés dans des catégories : les riches, les pauvres et les classes moyennes. On y a ajouté depuis la crise une nouvelle case, celle des « boucs émissaires » avec des sous-dossiers bien sûr : les chômeurs, les malades, les bénéficiaires du RSA. Leur surnom c’est : « responsables de la crise », qui dure depuis 2008. Quelle coïncidence, c’est à cette période qu’à commencé la vague grossissante des fermetures d’entreprises et par conséquent les licenciements en rafale.
                                Rappelle-toi « Nicolas » Monsieur Mittal, ton cher ami Indien, qui t’a fait promettre monts et merveilles aux ouvriers. Depuis cela n’a pas arrêté, dernièrement on apprend que deux navires devant être construits à St Nazaire (ma ville) vont l’être finalement en Italie. quelle belle politique de l’emploi !
                                Être chômeur n’est pas une vocation, c’est une douleur, une blessure profonde qui ne se soigne pas. On déprime, on angoisse, on ne sent plus normal, alors on va voir le médecin, qui nous prescrit des médicaments. Alors là on nous accuse de creuser le trou de la Sécu. Et voilà, la boucle est bouclée !
                                Après un délai qui s’est scandaleusement raccourci, les indemnités de chômage se transforment en RSA, tout juste de quoi payer son loyer. Alors on ne mange pas, on ne s’habille pas, on est obligé (en oubliant sa fierté) d’aller aux Restos du Cœur (au passage, merci à Coluche), ou dans les associations qui se sont créées pour venir en aide aux démunis. Et malheureusement il n’y a pas que les chômeurs qui sont pauvres, mais également les salariés payés au SMIC et tous ceux qui n’ont que des CDD. Que les responsables de cette situation arrêtent le massacre et les insultes (rappelez-vous Wauquiez qui avait traité les bénéficiaires d’aides sociales de « cancer de la société »). Je ne digèrerai jamais cette insulte...
                                Le pire c’est de s’apercevoir que cette catégorie de Français n’est intéressante que quand tout va mal, ou bien en période électorale, comme depuis six mois, on va visiter les usines, serrer la main de quelques personne, pour prendre la température, pour montrer aux gens qu’on pense à eux, surtout pour leur extorquer leu vote.
                                En tout cas le guignol Sarko n’a pas intérêt à revenir à St Nazaire pour faire ses grimaces, les Nazairiens lui réserveraient un super accueil comme ils savent le faire.
                                Je souhaite que ces cinq millions d’inscrits à Pôle Emploi (qui n’est autre qu’une machine à pondre des statistiques) plus les quelques trois millions d’autres Français vivant dans la précarité, ne donneront pas leurs voix à cette marionnette qui se prend pour un roi.
                                Nous ne sommes pas ses sujets, le Moyen Age c’est passé, maintenant nous sommes en République, et nous avons le droit et le devoir de décider qui sera digne de gouverner la France.


                                • Jacou 10 avril 2012 09:49

                                  On ne peut compter ni sur la droite ni sur la gauche pour prendre les véritables réformes.
                                  En fait, c’est plus que des réformes qu’il faut, c’est une véritable révolution technico-socio-économique.
                                  Qu’a fait la gauche en arrivant au pouvoir en 1981 ? Des réformes pendant les premiers mois et puis après basta, retour à une politique d’austérité car incapables d’échapper au système économique de l’argent roi.

                                  L’argent, voilà bien l’ennemi juré du peuple. Il pervertit tout sur son passage.
                                  Si on veut une véritable justice, si on veut la paix, si on veut un monde où chacun a un toit, mange à sa faim et s’épanouit alors il faut supprimer l’argent.
                                  Est-ce possible ? Oui c’est désormais réalisable en très peu de temps avec un nouveau système économique comme l’a justement mentionné Emilie06 : le Paradisme http://www.paradisme.fr/ et http://www.paradism.org/index_fr.html 

                                  Nous sommes arrivés à un moment-clé de notre histoire où la robotique va permettre prochainement d’effectuer TOUTES les tâches humaines. Des robots de taille diverses et particulièrement de taille nanométrique seront programmés pour tout réaliser dans toutes les activités.
                                  La révolution technologique va entraîner une révolution sociale, économique et politique.
                                  Ne comptons pas sur les hommes politiques pour nous emmener sur la voie du bonheur.
                                  Eux veulent faire perdurer la loi du profit. C’est à nous de prendre les choses en main.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès