Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Payer pour accéder à des offres d’emplois

Payer pour accéder à des offres d’emplois

L’article 3 de la loi du 18 janvier 2005 supprime le principe d’interdiction de la publication des annonces d’emploi. Désormais, chacun est libre de publier, sur quelque support que ce soit, une offre, ou une demande d’emploi.

La loi a confirmé l’interdiction de vendre des offres et des demandes d’emploi, quel que soit le support utilisé. (Une exception à ce principe est toutefois prévue. "cette interdiction ne fait pas obstacle à l’insertion, à titre onéreux, d’offres ou de demandes d’emploi dans une publication ou un autre moyen de communication payant".)

De nombreux sites mettent en relation demandeurs d’emploi et employeurs
l’accès aux offres étant gratuit pour les demandeurs d’emploi. Certains sites réservent certaines de leurs offres aux demandeurs d’emploi qui paient un abonnement ou cotisation...

Fines mouches ils enrobent cette réalité dans un packaging de services plus
je vous fais part de mon témoignage concernant le site cadreexport.

A vous de juger !

326 recrutement.jpg

 

Cadrexport est un site qui permet aux demandeurs d’emploi d’accéder notamment à des offres d’emploi mises en ligne par le site et de bénéficier d’un "support plus" s’ils deviennent membres du réseau et paient.

J’avoue qu’après avoir mené ma petite enquête sur ce site je reste très perplexe.

En tout cas je suis éthiquement contre le fait que des demandeurs d’emploi paient pour accéder à des offres d’emploi quelle que soit la méthode utilisée.

Qu’ils paient pour se faire aider dans leur démarche (accès à une documentation spécifique et professionnelle par exemple), pour améliorer leur cv ou leur présentation, pour du coaching ou même se faire relooker c’est leur affaire !

Mais payer pour avoir accès à un job... non mille fois non c’est la porte ouverte à toutes les dérives.

Concernant LE SITE CADREXPORT je reste très dubitative et la manière de procéder ne me plaît pas.

Il serait temps que ces pratiques soient examinées de près par la justice car à mon sens ces pratiques s’apparentent je dis bien s’apparentent à des opérations de placement faites à titre onéreux, ce qui est interdit par le code du travail.

Suivez moi dans ma petite enquête et vous vous ferez votre opinion.


FemmePerplexe.jpgTout d’abord qu’est ce qu’une activité de placement ?

L’activité de placement consiste à fournir, à titre habituel, des services visant à rapprocher offres et demandes d’emploi, sans que la personne physique ou morale assurant cette activité ne devienne partie aux relations de travail pouvant en découler (c. trav. art. L. 310-1 ; n. c. trav. art. L. 5321-1). Les opérations de placement en faveur des demandeurs d’emploi doivent être effectuées à titre gratuit, à l’exception du placement des artistes du spectacle et des sportifs pouvant être effectué à titre onéreux.

 

Vous pouvez consulter ici les règles applicables (ici)

 

Quelle est l’activité de cadrexport  ?

Cadrexport accompagne les candidats / recruteurs de poste à l’export/international.

Si vous recherchez un emploi, un stage ou un VIE vous pouvez vous inscrire sur le site, déposer votre cv et avoir accès à des offres d’emploi de stage ou de VIE

Voici la présentation du site par cadrexport lui même :

"Cadrexport est un site d’emploi spécialisé sur les postes liés à l’international, en France et à l’expatriation. Nos équipes se sont spécialisées sur ce secteur depuis 1997. Les services sont proposés en ligne sur le web depuis 1999.

Cadrexport est devenu le nº1 en France sur les emplois liés à l’international et nº1 sur les cadres parlant au moins une langue étrangère.

De l’assistant au cadre dirigeant, du technicien au commercial, les candidats qui s’inscrivent sur le site, maîtrisent au moins une langue étrangère. 35 langues et 89 nationalités sont recensées.

Tous les candidats peuvent profiter de services exclusifs en devenant membreS de Cadrexport. Ils adhèrent à un véritable réseau organisé sous forme d’association loi 1901, 18-30 Insert Export. Ils bénéficient d’un service de veille sur les annonces de stage, d’emploi et V.I.E., et de dispositifs de promotion des candidatures auprès des recruteurs.

 

6042.jpgDonc si je comprends bien en m’inscrivant je deviens membre de cadre export et j’adhère à un réseau organisé sous forme d’association loi 1901 l’association insert export.

Voici également un article sur l’association journal du net (clic ici)

 

Cadrexport fait-il partie d’une association ou bien d’une société ?

En examinant les choses d’un peu plus près je vais consulter les informations légales concernant le site et je m’aperçois que le site cadrexport est la propriété de JOBCAST – 1, rue Claude Danziger – 63100 CLERMONT-FERRAND – France – RCS Clermont-Ferrand : 503 751 695. dont les gérants sont Stopar Jean François et Didat Jérome.
Il est hébergé par la société OVH http://www.ovh.com..

Je m’aperçois également que ses gérants sont les fondateurs de l’association insert export.

EN ALLANT PLUS LOIN l’association a la même adresse que la société

Association : 18 30 INSERT EXPORT AUVERGNE.
No de parution : 20090007
Département (Région) : Puy-de-Dôme (Auvergne)

Lieu parution : Déclaration à la préfecture du Puy-de-Dôme.
Type d’annonce : ASSOCIATION/MODIFICATION


Déclaration à la préfecture du Puy-de-Dôme. 18 30 INSERT EXPORT AUVERGNE. Siège social : 52, avenue des Paulines, 63000 Clermont-Ferrand. Transféré ; nouvelle adresse : 1, rue Claude-Danziger, 63100 Clermont-Ferrand. Date de la déclaration : 21 janvier 2009.

 

Recto-01.jpgJe trouve un peu particulier qu’un site web qui propose à des demandeurs d’emploi ou de stage de bénéficier des avantages d’un réseau organisé sous forme d’association soit la propriété d’une société dont les gérants sont les fondateurs de l’association et que société et association aient la même adresse.

C’est un mélange des genres qui ne me satisfait pas pour ne pas dire plus.

Je veux en savoir plus : j’ai donc téléphoné au numéro indiqué sur le site

 

Après quelques secondes d’attente, un homme fort sympathique m’a accueillie et a répondu à mes questions.

 

Comment fonctionne cadrexport ?

Il existe en fait deux niveaux de prestations offerts par le site

 

  • L’offre gratuite

Avec cette offre je m’inscris je complète mon profil je dépose mon cv

Mon profil et cv seront mis dans la candidathèque, je recevrai Les news spécialisées et les premiers conseils

J’ai accès aux offres publiques (emploi/stage/VIE) qui sont uniquement les offres des entreprises qui font appel au service de cadre export soit 10% des offres

Je demande pourquoi 10% seulement des offres

Mon correspondant m’indique que ces offres correspondent aux offres déposées par les entreprises " clientes " et que conformément à la législation Française il est interdit de faire payer pour postuler aux offres d’emploi

 

A quoi correspondent les 90% des offres restantes ?

Mon correspondant m’indique qu’une équipe faisait un gros travail de veille en visitant chaque jour plus de 300 sites d’entreprises françaises qui recrutent à l’international.

Ce travail de veille permet de " collecter les offres d’emploi, de stages et VIE " qui sont mises à la disposition des membres qui ont ainsi accès à plus de 1000 offres sur 30 jours.

Il me précise que l’offre payante est en quelque sorte une cotisation annuelle pour devenir membre de l’association et qu’en devenant membre on a accès à un service " privilégié"

Membre de l’association sauf que sur le site il est indiqué membre du réseau ce qui juridiquement n’est pas identique.

Par ailleurs on ne me propose à aucun moment de signer un bulletin d’adhésion à une association en l’occurrence insert export et de payer une cotisation mais on me propose de devenir membre de cadre export qui je le rappelle appartient à une société et non une association et de payer pour les services proposés , ce qui est très différent

Voici les termes exacts employés par le site qui sont pour le moins ambigus

" Tous les candidats peuvent profiter de services exclusifs en devenant membre de Cadrexport. Ils adhèrent à un véritable réseau organisé sous forme d’association loi 1901, 18-30 Insert Export. Ils bénéficient d’un service de veille sur les annonces de stage, d’emploi et V.I.E., et de dispositifs de promotion des candidatures auprès des recruteurs.

Les recruteurs recherchent des profils polyglottes pour travailler sur des postes sédentaires en France, à l’expatriation, dans des directions internationales, des services export, logistique... Le réseau de recruteurs de Cadrexport réunit environ 35 000 entreprises de France ou françaises à l’étranger, auxquels il faut ajouter les cabinets de recrutement."

recrutement.jpg

  • L’offre payante si on accepte de devenir membre

Les membres ont droit à :

- Accès à toutes les offres

- Envoi de leur CV aux recruteurs ciblés

- Accompagnement par les conseillers Cadrexport

 

  • Avec un autre petit supplément ils sont choyés car ils ont accès aux fichiers des entreprises

 

  • Enfin cerise sur le gâteau et là ils vont être dans de la ouate, dorlotés ,caressés, bichonnés s’ils paient un autre petit supplément pour devenir la cible des chasseurs de tête

 

Le prix pour toutes ces bontés 57 euros pour une année avec la possibilité de payer en deux fois

 

Je demande alors quelles sont mes chances d’obtenir un job en payant par rapport à une inscription gratuite je demande si le site dispose de statistiques sur le sujet

Mon correspondant m’indique qu’il ne peut pas répondre car tout dépend de l’investissement de la personne ce que je lui accorde

Mettre son cv en ligne est une chose postuler en est une autre

Mais il devrait au moins y avoir des statistiques sur le nombre de personnes qui ont décroché un entretien et/ou trouvé un stage un emploi ou un VIE par rapport au nombre d’inscriptions payantes.

Que les personnes soient actives ou pas cela donnerait au moins un aperçu

En tout état de cause il devrait y avoir

  • Des statistiques sur les personnes qui ont été contactées par le chasseurs de tête avec le supplément car cela ne dépend pas des personnes mais de cadrexport et des entreprises contactées.
  • Des statistiques sur le nombre de personnes contactées pour un entretien par les entreprises ciblées puisque cadre export envoie le cv des membres aux entreprises dans le cadre de l’abonnement payant.

Je suis dans le flou le plus total et je ne peux pas affirmer ou infirmer s’il serait intéressant de payer 57 euros

Ayant l’esprit toujours très critique je pense que si cela était si efficace, cadrexport se ferait un plaisir de publier ces chiffres .

 

Comment fonctionne l’inscription gratuite ?

Je m’inscris donc sur l’offre gratuite j’accède à mes outils de recherche et mes services

Avec l’offre gratuite je peux postuler à 75 offres de stages emploi et VIE publiés DEPUIS UN MOIS dans le secteur demandes urgentes

Sur les 74 offres publiées le 27 05 2007 je ne peux postuler qu’à 10 offres

Sur les 3 derniers jours soit 200 offres publiées je ne peux postuler qu’à 10 offres

A tous les moments de mon parcours de non "payant" je peux voir les offres mais je ne peux pas postuler car on me prévient que je ne suis pas membre

Je peux voir les services mais je ne peux pas les utiliser parce que je ne suis pas membre

Bref une méthode commerciale bien rodée pour me faire devenir membre et payer .

 

Je demande ensuite en quoi consiste l’accompagnement des conseillers cadre export : la réponse est évasive

Je demande quelle est la formation de ces conseillers : réponse encore plus évasive ....l’expérience me dit-on

 

Alors selon vous ces méthodes sont elles les méthodes d’une association ou d’une entreprise commerciale ?

Payez vous pour devenir membre ou payer vous l’accès aux offres ?

Savant et judicieux montage !


NB je remercie Joom un de mes lecteurs de m’avoir signalé ce site

J’invite les responsables de cadre export à venir donner des précisions en droit de réponse car je mets en cause leur méthode et je pense que pour eux le marché est porteur trés porteur la crise économique aidant ....

En tout état de cause je désapprouve sur le plan de l’éthique leur méthode .

aide-financiere.1224255081.jpg

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • plancherDesVaches 29 mai 2009 12:21

    « Payer pour bosser »....
    Encore une preuve flagrante.

    Ainsi, alors qu’il est légitime pour une entreprise de mettre les moyens (de ses ambitions) pour avoir des collaborateurs de bon niveau, pourquoi ne pas exploiter le filon du chercheur d’emploi qui sera prés à tout pour trouver un job.....

    Pour ceux qui ont déjà testé la création d’activité indépendante, voyez le nombre de « conseilleurs » payants (prestations nulles facturées une fortune)... Même principe sur le fond.

    Excellent article, Artemis.


    • Yannick Harrel Yannick Harrel 29 mai 2009 12:42

      Bonjour,

      Merci pour cette information juridique en matière de droit du travail que je ne connaissais pas (impossible de vérifier sur le site Legifrance en raison d’un dysfonctionnement avec mon navigateur précisément sur ce code !?). Et qui a d’autant plus suscité mon intérêt qu’effectivement je connais quelques sites faisant payer par l’entremise d’un abonnement le dépôt ou la consultation de demande/offres d’emplois. Il serait intéressant ce faisant de savoir si les juridictions pourraient interpréter le dépôt de CV comme une demande d’emploi : je pense que vous voyez où je veux en venir...

      Pour le reste, le plus scandaleux ne se trouve peut-être pas encore sur ce plan. C’est peut-être plus la cohorte de stagiaires non rémunérés qui sont obligés de débourser de leurs propres deniers pour avoir le droit d’engranger une expérience professionnelle (parfois même pas reconnue par certains employeurs).

      Cordialement


      • ARTEMIS ARTEMIS 29 mai 2009 13:00

        bonjour Yannick

        si vous avez d’autres noms vous pouvez me les donner je ferai une enquête comme je l’ai fait pour cadrexport

        il faut dénoncer ce genre de pratique et pourquoi pas créer une association pour cela

        elle pourrait ensuite agir pour que ces pratiques fassent l’objet d’un examen par les tribunaux à réfléchir..
        concernant le cv je dois être fatiguée non je ne vois pas ...


      • Yannick Harrel Yannick Harrel 29 mai 2009 13:22

        Bonjour Artemis,

        Merci pour réponse et désolé d’avoir été aussi elliptique.

        Pour le CV en fait je suis tombé sur des sites faisant payer la consultation desdits documents par des sociétés de recrutement et/ou des employeurs potentiels. Or avec cet article de loi, s’il était interprété extensivement (mais ça pure supputation de ma part je vous le concède en l’absence d’une décision de justice) cela reviendrait à pointer du doigt ce type d’abonnement imposé. Car diffusion de CV = demande d’emploi ou réponse à une offre d’emploi.

        Qu’en pensez-vous ?

        Cordialement


      • ARTEMIS ARTEMIS 29 mai 2009 19:30

        re bonjour Yannick
        en fait il faudrait connaitre le contexte dans lequel sont proposés ces consultations payantes pour vous donner un avis circonstancié

        mais il semblerait que toutes ces pratiques soient connexes

        je recherche de la jurisprudence sur le sujet


      • ARTEMIS ARTEMIS 29 mai 2009 12:54

        bonjour Plancher des vaches

        merci pour votre avis
        en tout cas je suis contre leur méthode au niveau de l’éthique
        les demandeurs d’emploi sont déjà dans la galère au niveau financier alors c’est en rajouter.
        la crise a du bon pour certains
        j’attends des réactions vives du site cadrexport
         mais je m’en fiche je dis ce que je pense en tout cas je ne retirerai pas l’article de mon blog

        « ma petite entreprise » ne connait pas la crise
         je devrais mettre cette chanson en titre de mon article


        • Yohan Yohan 29 mai 2009 12:59

          Bien vu Artemis.
          J’ai bien peur qu’on y aille tout droit. L’accès à l’info sur l’emploi se complexifie et bientôt ce seront les plus avertis et les plus friqués qui seront en tête des files d’attente. Déjà, qu’il devient quasi nécessaire de disposer d’une connection internet pour chercher du boulot, il est grand temps que le service public sorte de sa léthargie, et propose un service à la hauteur des besoins du plus grand nombre 


          • ARTEMIS ARTEMIS 29 mai 2009 13:05

            bonjour yohan

            vous avez raison c’est le grand « n’importe quoi »
            les perdants sont les chômeurs, les jeunes qui cherchent un stage etc....
            il faut dénoncer ces pratiques ce ne sont pas à ces personnes de payer pour postuler ....
            inacceptable
            on pourra faire tous les habillages autour mais dans la finalité cela revient à payer pour accéder à des offres d’emploi


          • LE CHAT LE CHAT 29 mai 2009 13:01

            @artémis

            dans cette suite logique , on aura bientôt des mises au enchères pour avoir le droit de conserver son boulot dans les cas de licenciements massifs ! les allemand ont eux la mise aux enchères attribuant le job au moins gourmand ! smiley

            plus que 60 trimestres à tirer , comme dit Lafesse , pourvu que ça dure .......


            • ARTEMIS ARTEMIS 29 mai 2009 13:08

              bonjour le chat

              oui vous avez raison de faire ce rappel

              ou alors aujourd’hui « j’enlève le haut et demain le bas ».... du tout et n’importe quoi

              je suis trés pessimiste sur toutes ces pratiques


            • HELIOS HELIOS 29 mai 2009 15:16

              Coté ethique, c’est effectivement pas beau !

              Mais, dans notre société, combien y a t-il de domaines ou l’information est libre mais ou vous devez payer pour l’avoir ? Les gens de cadrexport depensent de l’argent en recherche, tri et stockage et vous font payer leur service de mise a disposition...

              Prenez un exemple... France télévision est libre d’acces et gratuit pourtant si vous voulez acceder par satellite vous devez payer canalsat. vous louez le transpondeur du sat qui diffuse du gratuit...

              Vous en voulez un autre d’exemple ? vous avez bien payé pour un an votre mise a jour des radars le long des route, dans votre GPS, pourtant l’info est gratuite... mais il y a des gens qui l’accumulent, cette info, et vous la delivrent une fois mise en forme....

              Pour cadrexport, vous louez des serveurs qui contiennent des infos gratuites


              La vrai question a se poser, vous la connaissez tous, c’est bien « pourquoi ne trouvent-on pas cette info sur les serveurs de l’ANPE » et en tirer les consequences ! vous avez voulu Sarkozy et son tout marchand, zero service public... c’est bien, on a tué l’ANPE, bientot nous paieront tous pour consulter des listes... jusqu’au jour où nous paieront pour travailler, une sorte d’abonnement, comme pour les societe d’interim.....


              • LE CHAT LE CHAT 29 mai 2009 15:23

                @hélios

                j’ai été fLashé à 94km/h le mois passé . On peut constester , mais à condition de leur laisser la même chose en consignation et de casquer en plus en recommandé si on veut avoir une chance de voir aboutir la réclamation .Cest vraiment fait pour disuader et te pomper ton fric


              • L'enfoiré L’enfoiré 29 mai 2009 18:38

                @L’auteur,
                 De mon temps, les chasseurs de têtes se faisaient payer par les sociétés qui cherchaient de la main d’oeuvre spécialisée. Ici, on arrive à l’inversion des payeurs. Est-ce dire que les sociétés ne veulent plus payer ?


                • ARTEMIS ARTEMIS 29 mai 2009 19:12

                  bonjour L’enfoiré

                  dans cette affaire ce qui est troublant est le fait qu’il y a un mélange subtil entre association et société
                  en payant les services « plus » on ne paie pas une cotisation à une association mais bien un service et accès à des offres facturés par une société.
                  concernant les entreprises je ne pense pas qu’elles soient en cause car elles paient aussi

                  @ hélios
                  vous êtes vous posé la question de savoir si toutes les offres étaient réelles ?
                  étant donné ce qui se passe dans certains cabinets de recrutement qui se constituent des fichiers sans offre réelle on peut sérieusement s’interroger !

                  tant qu’il n’y aura pas de statistiques sérieuses et vérifiables sur les « services » apportés aux demandeurs d’emploi par ce type de site ( par exemple le nombre de candidats décrochant un entretien par l’intermédiaire du site par rapport au nombre d’envois de cv par le site )on ne peut pas affirmer que les demandeurs d’emploi paient pour quelque chose de tangible ou pour du vent .


                • L'enfoiré L’enfoiré 29 mai 2009 19:20

                  Merci pour l’info, Artémis. J’ai quitté le milieu, je ne sais pas ce qui se pratique par ici.
                  Tien une autre question. Je me souviens qu’il y avait en 2005, une situation en Allemagne qui m’avait horripilée. Je l’ai décrite ici. J’espère que ce n’est pas arrivé en France. Là, on avait de l’esclavage en perspective.
                  Bien à vous,


                • ARTEMIS ARTEMIS 29 mai 2009 20:38

                  @ l’enfoiré

                  un site similaire a été interdit en France
                  mais on peut s’attendre à tout et n’importe quoi en ce moment !


                • Yohan Yohan 29 mai 2009 19:01

                  Les entreprises ont maintenant leur site internet avec s’ils le veulent une rubrique RH. Pourquoi dépenser en intermédiaires si on peut faire soi-même pour moins cher. Alors les intermédiaires font payer ceux qui veulent bien payer.


                  • ARTEMIS ARTEMIS 29 mai 2009 19:17

                    bonjour yohan

                    je ne suis pas d’accord avec votre raisonnement
                    il y a des lois et elles doivent être appliquées
                    votre raisonnement est la porte ouverte à toutes les dérives !


                  • Yohan Yohan 29 mai 2009 22:47

                    Je ne fais que constater, je n’ai pas dit que j’étais d’accord.


                  • finael finael 29 mai 2009 20:49

                    Merci pour cet article salutaire.

                    Et je confirme qu’il existe bien d’autres sites pratiquant ce type d’extorsion de fonds, car finalement cest bien de cela qu’il s’agit.

                    Le problème vient du fait que ces sites ont généralement une durée de vie assez courte (le temps que le pot-aux-roses soit découvert ?)


                    • ARTEMIS ARTEMIS 29 mai 2009 20:55

                      bonsoir Finael

                       ce site s’appuie sur une association qui a été crée il y a une dizaine d’années
                      et c’est toute l’ambiguité de la situation dans le cas d"espèce
                      en fait on croit adhérer à une association en payant mais en fait on paie un service facturé par une société

                      petite question perso pourquoi avoir mis cette image si sombre ?


                    • finael finael 29 mai 2009 23:34

                      C’est quand je jouais dans « le Nom de la Rose »  smiley

                      Plaisanterie mise à part c’est simplement un portrait fait en 84 lors d’une séance de maquillages artistiques et c’est une création d’une amie que j’aime bien, c’est elle qui a choisi de me faire ce maquillage.


                    • Cha-No-Yu 29 mai 2009 23:24

                      Bonjour et merci pour cet article intéressant.

                      Concernant l’association :
                      Une association ne peut être « possédée » par quelqu’un. Elle « appartient » démocratiquement à ses membres.
                      Sans être membre, il est possible d’en connaître son objet, voire son règlement intérieur.
                      Par contre, pour connaître le compte-rendu financier et moral, il faut peut-être être membre ou demander à la préfecture ; ce compte-rendu doit être au minimum annuel et fourni lors de l’Assemblée Générale obligatoire.

                      Lors de cette AG, de nombreuses décisions peuvent être prises (définition du conseil, définition de l’usage des fonds...).
                      Ainsi, les membres peuvent prendre facilement le contrôle de cette association (puisqu’ils sont vraisemblablement majoritaire). Mais, comme l’association est jeune, il va falloir attendre quelques mois... Dans certains cas une AG exceptionnelle peut-être demandée, mais il faut connaître le règlement intérieur de l’AG.
                      Encore faudrait-il être sûr dans le cas présenté que les membres soient informés. Un, qu’ils sont membres (ce qui n’est pas sûr finalement). Deux, qu’il y a une AG (pourtant obligatoire).
                      Il est vraisemblable qu’ils soient membres gratuits, mais avec prestations payantes.

                      La question qui se posent ensuite, c’est, si l’argent (cotisation ou autres paiements) est propriété de l’association, qu’en fait-elle ?
                      Paiement de salariés ? Si oui, le but non lucratif est à prouver, car cela peut-être du travail « classique » dissimulé...
                      Quel est l’usage de cet argent, car il ne peut-être lié avec la société commerciale.

                      Voilà les quelques réflexions que j’ai eu suite à votre article.


                      • ARTEMIS ARTEMIS 30 mai 2009 09:59

                        bonjour et merci Cha -No-YU

                        Il y a un site qui donne toutes les informations nécessaires concernant les associations
                        je ne l’ai pas contacté mais je pourrai me faire transmettre les statuts de l’association

                        pour faire mon article j’en savais assez car ce que je dénonce ce sont les méthodes utilisées et le fait que ce n’est pas une adhésion mais bien un tarif de service à une société que vous payez en vous inscrivant ( contrairement à ce qui m’a été dit au téléphone)car le site appartient à la société

                        ce qui est gênant également est la proximité entre la société et l’association : locaux identiques
                        et les fondateurs de l’association qui sont gérants de la société

                        ces ambiguités étaient suffisantes pour donner à tous matière à réflexion par mon article

                        il serait intéressant que les inspecteurs du travail qui ont compétence pour faire ce type de contrôle interviennent et que les tribunaux se prononcent clairement la licéité des pratiques sur lesquelles je pointe le doigt

                        cordialement

                         


                      • sosbouffe 8 juin 2010 15:47

                        Bonjour,
                        Cet article est très intéressant et je connaissais pas cette loi.
                        Alors que penser de ce site http://www.job-emploi-direct.fr/ ?
                        J’ai lu les mentions légales et je me demande si c’est en rapport avec la loi.


                        • JoffB 9 janvier 2015 18:20

                          Bonjour et merci pour toutes ces informations !

                          Cet article est très interessant. Je suis tombée sur votre article en recherchant de plus amples informations sur cette asso (entreprise ?).

                          Je connais bien CADREXPORT. Je me suis fait avoir en croyant cotiser pour être membre d’une association qui facilite l’accès à l’emploi et la mise en réseau.. J’ai donc payé pour adhérer au réseau, mais le service n’était pas aussi efficace que cela.
                          Je pensais avoir acces aux offres « cachées » du marché, mais pour les contrats VIE par exemple, les offres étaient les mêmes que sur UBIFRANCE.

                          Pour info, le site a cessé toute activité depuis le décès d’un des dirigeants fin septembre.
                          Aucun mailing n’a été adressé aux adhérents pour les en avertir. Dès lors, le site n’a plus été accessible, sans la moindre explication : plus d’offres, ni de newsletter, les documents d’aide a la recherche d’emploi, disponibles en téléchargement pour les membres ne le sont plus..

                          Le seul echos que l’on reçoit de la part des équipes affectées par cet évènement, c’est qu’ils ne savent toujours pas si/quand ni comment leur activité reprendra un jour.

                          Les « membres » n’en savent pas plus... La question du remboursement d’une partie de la cotisation est esquivée..

                           smiley


                          • magnin 14 janvier 17:29

                            Pour bien connaitre cette société et son dirigeant, l’équipe a gardé pour elle sa peine suite au décès de Jean François. Pour être précis, il s’est suicidé. 

                            Un fond d’investissements qui devait suivre le développement s’est désisté au dernier moment, le laissant dans situation inextricable. 
                            L’origine de ce service était une association pour venir en aide aux chercheurs d’emplois. Association qui s’est transformée en Société pour assurer un développement en phase avec la situation de l’emploi en France..Dans TOUS les secteurs il y a des offres insatisfaites, une plateforme d’échanges et de rencontres devait permettre de rapprocher ceux qui SE cherchent sans pourtant se trouver.
                            Il ya avait 80 000 personnes qui à un moment ou un autre ont utilisés les services de Cadrexport, qu’il y ait quelques insatisfactions dans ces 80 000 personnes n’est pas anormal même si chaque situation doit être solutionnée. 
                            Celui qui aurait dû informer les clients, c’est le mandataire liquidateur, également théoriquement chargé de retrouver un repreneur... Il n’a fait ni l’un ni l’autre... certainement plus occupé à trouver un moyen de se rémunérer sur la liquidation de la société... 
                            Vous excuserez mes propos...c’était un ami, avec des défauts certainement mais aussi de nombreuses qualités...le sens du devoir, de la responsabilité, de l’engagement...
                            Cet article à charge est injuste. Il y manque surtout une chose, celui de n’avoir pas interviewer celui qui aurait pu répondre à toutes les objections ou questionnements.
                            Maintenant c’est trop tard... 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès