Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Piercing à la narine et employeur dans le nez

Piercing à la narine et employeur dans le nez

Je me souviens.

C’est l’histoire de Pascale.

Elle est importante, puisque ce fut la sienne, en 1999. Une vieille histoire ? Pas si sûr.
Pascale était vendeuse dans ce magasin depuis 5 mois, sans que jamais son travail n’ait été mis en cause.

Un jour, elle se fit poser un ornement nasal, minuscule brillant gros comme une tête d’épingle qu’on appelle aujourd’hui un « piercing ».

Mais dès le lendemain, l’employeur ne goûta pas le bijou qui trônait sur la narine droite de son employée, et lui demanda « de le retirer… ou de quitter son emploi ». Pascale refusa poliment l’ultimatum..L’employeur insista à nouveau, lui indiquant que ce bijou, placé là, « nuisait à l’image de marque du magasin » et que déjà, le « chiffre d’affaire était en baisse » à cause de la narine. Nouveau refus poli de la salariée qui considéra encore que l’employeur s’immisçait dans sa vie personnelle.

Le bras de fer ne dura pas.

Au terme d’une procédure tirée au canon, la lettre de licenciement reçue par Pascale quinze jours plus tard énuméra des griefs aussi peu précis qu’ « insuffisance professionnelle », « indiscipline », « incompatibilité d’humeur », avec en cerise sur le gâteau cette considération en béton armé : « … les signes extérieurs tel que le piercing nasal se trouvent en complète contradiction avec le concept commercial de l’entreprise ».

Lors des débats devant le Conseil de Prud’hommes, l’avocat de l’employeur plaida que son client "... attendait beaucoup de la présentation de ses employés », qu’il contraignait, « … dans le cadre de son concept commercial, d’adopter une tenue vestimentaire maison ».

Les juges dirent que le licenciement était abusif et allouèrent un mois de salaire à Pascale, qui trouva que cela ne « … coûtait pas cher de licencier quelqu’un pour un motif aussi futile ».

Mauvais esprit, en plus, Pascale !

Que cela plaise ou non, ceci est une histoire vraie, sauf le prénom de la salariée, qui s’en alla se faire voir ailleurs.

 

Moyenne des avis sur cet article :  3.51/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • denis84 10 mars 2009 12:31

    On a le droit de porter les cheveux longs,c’est la vie privée

    Sauf si l’on veut devenir militaire

    On a le droit de se faire percer,c’est la vie privée

    Sauf si on veut occuper un emploi dans lequel un piercing nuit à l’entreprise

    Simple logique

    Sinon,pouquoi refuser à une éducatrice de maternelle de travailler en string et jarretelles,pourquoi obliger un chirurgien à porter un masque(qu’il ne supporte pas),pourquoi refuser à un employé des pompes funebres de s’habiller en rose,etc


    • superesistant superesistant 10 mars 2009 13:08

      parce que string jartelle n’est pas une tenue de travail, mais des sous vetements

      parce qu’un masque est une protection individuelle pour le patient et pour le chirurgien

      parce que le rose ne sied pas à la couleur des cercueils et que vous trouvez des contre exemples futiles et débiles


    • denis84 10 mars 2009 15:40

      Je ne cite pas des contre-exemples futiles,je réagis en tant que responsable de TPE (6 personnes) travaillant dans un domaine ou (malheureusement ou pas,c’est un autre débat) "l’habit FAIT le moine"

      En fait,le véritable choix qui se présente n’est pas "travailler avec ou sans piercing",mais "travailler sans piercing ou disparaitre"

      Mais peut etre faites vous partie de ces syndicalistes excessifs qui,à force de demander n’importe quoi,réussissent au final à ruiner totalement les salariés qu’ils sont sensés défendre,comme cela vient d’étre le cas pour la CGT au sein du dernier "gros" chantier naval qui subsistait à Marseille ?


    • Yohan Yohan 10 mars 2009 13:05

      Ce genre d’arbitrage est rendu souvent plus sur la forme que sur le fond ce qui souvent entraîne ce genre de décision. Toutefois, il apparaît que la salariée a fait passer son look personnel avant celui exigé par son employeur, qui ne l’aurait probablement pas recruté avec son piercing. Une décision qui n’est sûrement pas très formatrice pour l’intéressée qui va dorénavant penser qu’on peut tout s’autoriser en entreprise, qui plus est face au public.


      • denis84 10 mars 2009 15:49

        Merci Capitaine


      • Jean-paul 10 mars 2009 13:25

        L’auteur ne stipule pas quel genre de magasins .Ayant travaille sur les paquebots de croisiere on demandait d’enlever les piercing et de couvrir les tatouages .Personne ne s’offusquait en mettant un pansement sur le tatouage .


        • LE CHAT LE CHAT 10 mars 2009 13:53

          pourquoi , c’est pas beAu les piercings ? http://nocomment.unblog.fr/files/2008/01/piercing.jpg juste que ça doit faire hurler les portillons des aérogares .....


          • docdory docdory 10 mars 2009 13:58

             @ Le chat 

            Excellente démonstration : en voilà un ( ou une , difficile de dire ! ) qui ne manquera pas de se plaindre à la HALDE pour discrimination contre les employeurs qui refusent de l’embaucher , et qui réclamera l’anonymisation des CV !!!


          • LE CHAT LE CHAT 10 mars 2009 14:11

            @docdory

            si on refuse le port de la Burka , aucune raison d’ accepter le piercing tribal ! smiley
            http://peuples.voyagesaventures.com/portraits/papoutete2.jpg


          • docdory docdory 10 mars 2009 14:28

             @ Le Chat

             

            Que dira t-on de la discrimination qui consisterait à refuser d’embaucher une femme à plateau ?`

             


          • LE CHAT LE CHAT 10 mars 2009 14:44

            @docdory

             c’est utile pour une serveuse , on peut y poser deux ou trois chopines ! smiley

            celle là peut toujours dire qu’elle porte une minerve à titre médical !
            http://www.collegeahuntsic.qc.ca/Pagesdept/Sc_Sociales/anthcollege/Images/f emme%20girafe.jpg


          • docdory docdory 10 mars 2009 13:54

             @ Raphaël Jornet

            En tant qu’employeur , je reçois chaque année des dizaines de CV spontanés pour le poste de secrétaire intérimaire de mon cabinet médical . Vont immédiatement à la poubelle les CV sur la photo d’identité desquels la candidate arbore des piercings , des cheveux bleus , verts ou rose fluo , un voile islamique ou tout autre incongruité ou bizarrerie vestimentaire

            Ce qu’il y a de choquant et de malhonnête dans l’attitude de cette employée , c’est le fait qu’elle ait attendu la fin de sa période d’essai pour se mettre à arborer son disgracieux corps étranger métallique nasal . Nul doute que l’un des nombreux critères choisis par l’employeur pour embaucher quelqu’un , c’est la présentation . Imaginons qu’après la fin de sa période d’essai , l’employée se soit mise en voile islamique , à porter des jeans troués , ou à la teinture vert-fluo des cheveux , sachant bien que l’employeur ne l’aurait jamais embauchée si elle s’était présentée dans cette tenue à l’entretien d’embauche . C’est exactement pareil , c’est de la tromperie sur la personne !
            Il ne reste plus qu’à son ex-employeur à édicter un règlement intérieur précisant en détail les tenues admises pour ses employées !


            • superesistant superesistant 10 mars 2009 14:28

              êtes v ous sur qu’elle est attendue déliberement la fin de la période d’essai pour se faire piercer.. ? ou est ce une simple supposition de votre part ??

              vous n’avez pas forcemment les mêmes gouts vestimentaires et/ou d’ornement que cette personne, mais le bon goût n’est pas reservé à une certaine classe ( qui plus est dirigente ). Je ne porte pas de piercing mais trouve celà très beau. Et celà ne me choquerai pas d’être confronté à une vendeuse en arborant un.

              de toute façon, ce qui est le plus a critiquer ici, c’est le licenciement pour faute imaginaire, et le seul petit mois de salaire qui a été versé en compensation alors que le licenciement abusif a été prononcé par les prud’hommes.

              Dans ma société, même pour virer un incapable de son poste, celui ci négocie une sortie bien plus confortable... mais peut être que le mot "cadre" préserve de tout, même du ridicule... 


            • docdory docdory 10 mars 2009 14:50

               @ Superrésistant 

              D’après l’article , elle a mis son piercing après 5 mois de travail , une période d’essai ne dure qu’au maximum 3 mois ... CQFD !


            • apami 10 mars 2009 16:35

              il s’agit donc là d’une discrimination caracterisée :
              	

              « Aucune personne ne peut être écartée d’une procédure 	de recrutement (…) ou faire l’objet d’une mesure discriminatoire (…) en 	raison :

              	

              ==========> * de son sexe,
              	* de son origine,
              	* de ses mœurs,
              	* de son orientation sexuelle,
              	* de son âge,
              	* de son appartenance ou de sa non appartenance, vraie ou supposée, à une 	ethnie, une nation ou une race,
              	* de ses opinions politiques,
              	* de ses activités syndicales ou mutualistes,
              	===========> * de ses convictions religieuses,
              	===========> * de son apparence physique,
              	* de son patronyme,
              	* de son état de santé ou de son handicap,
              * de ses caractéristiques génétiques. »

              Vous feriez bien de changer d’habitudes.

               


            • thomthom 10 mars 2009 16:39

              superesistant,
              Le piercing ne vous dérange peut etre pas vous, mais malheureusement, il peut déranger certaines personnes.

              Si l’employée occupe une fonction commerciale, cela choquera donc à coup sur une partie de ses clients et portera donc atteinte à l’activité de l’entreprise. c’est triste, c’est con, mais c’est comme ca.
              Personnelement, en été, je reverais de pouvoir aller au boulot en bermuda/sandales. Je trouve inacceptable que ce genre de choses ne soit pas envisageable "au bureau", là où on est juste entre collegues, mais par contre, ca ne me viendrais pas à l’idée de revendiquer cette liberté lorsque je vais voir un client... car il est de ma responsabilité de ne pas prendre le risque de choquer un client par mon apparence (déjà que le fait de se passer de cravate est limite). Certes, je le regrette et trouve ca dommage, mais je me plie cependant à cette contrainte car là, ce n’est plus une simple question de gout mais de responsabilité.

              Et puis, puisqu’on est sur les questions de gout... bon, chacun les siens, mais perso, les piercing me donnent plus envie de gerber qu’autre chose.... c’est d’une laideur !!!! On peut aussi inventer des grosses verrues purulentes artificelles tant qu’on y est ! Ca serait encore plus efficace pour détruire l’harmonie d’un visage !


            • Yohan Yohan 10 mars 2009 18:48

              @ Doctory
              Attention la Halde voit tout lit tout, procès en discrimination t"attend smiley 					


            • foufouille foufouille 10 mars 2009 18:51

              @ doc
              et tes patients tu les selectionne suivant leur tronches aussi ?
              tu me fais penser aux banquiers qui veulent pas de caissiers noirs car ca fait sale


            • docdory docdory 10 mars 2009 19:22

               @ Apami

              Recevoir des candidatures non sollicitées , ce n’est pas une " procédure de recrutement " . je fais donc ce que je veux des lettres reçues , dans le cadre de la liberté que j’ai de disposer de mon courrier comme bon me semble . Par contre , si un jour j’ai besoin d’une secrétaire intérimaire , je choisis , dans les lettres non jetées , celles dont le CV n’a pas de fautes d’orthographe ( les CV avec bizarreries vestimentaires ou autres étant déjà partis à la poubelle ) .


            • docdory docdory 10 mars 2009 19:25

               @ Foufouille 

              Non , je n’effectue aucune espèce de sélection de mes patients , je soigne de la même façon les clochards et les PDG , les punks et les BCBG , les athées ou les religieux etc ... 


            • jak2pad 10 mars 2009 15:26

              dans notre beau pays déstructuré, quelqu’un de malhonnète et d’irrespectueux trouvera toujours quelques braillards pour la défendre, quelques juges des prudhommes mollassons pour lui donner un mois de salaire sans bosser, et deux ou trois personnes pour ergoter sur la durée de l’embauche ou du préavis....

              pourquoi elle ne s’est pas mis son piercing à un endroit où il ne serait vu que par des personnes dûment autorisées ?

              et pour reprendre l’admirable présentation biographique de l’auteur : " ça vous suffit ?"


              • denis84 10 mars 2009 17:30

                Et tous les syndicalistes primaires se sont déchainés pour moinsser les posts sensés et modérés.

                Un peu comme les huitres,ils ne font pas la différence entre le patron de total et celui d’une petite boite qui lutte pour sa survie et celle des emplois de son personnel,en intégrant les contraintes d’image inévitables.

                Noubliez jamais qu’une entreprise (quelque soit sa taille)n’est pas une oeuvre de bienfaisance mais un centre de profit (ne serait ce que pour le partager comme c’est le cas chez moi) ,et que (pour l’instant) aucune loi n’existe pour obliger quelqu’un à en chier pour ouvrir boutique et créer des emplois sans rien y gagner.Il y en a par contre une multitude pour l’en dissuader !!!!!!

                Mais pour parler de quelquechose il faut connaitre
                Moi j’ai été ouvrier avant de créer boutique,et j’avoue que certains employés m’ont parfois fait plus souffrir que le pire de mes patrons antérieurs


                • K K 10 mars 2009 18:22

                  J’ai ete syndicaliste et j’ai defendu a plusieur reprises des employes lors de leurs entretiens prealable. Aucun n’a ete licencie, pas meme celui qui a exhibe une arme dans l’entreprise. Mais j’avoue que je n’aime pas trop les piercings. Question de gout personnel et aussi parce que je connais une personne qui a fait une infection a la suite d’un piercing et cela n’est pas beau du tout a voir, meme maintenant.
                  Pour une fonction commerciale au contact du public, il faut se dire que la tenue doit etre en adequation avec le magasin. Par exemple, un piercing chez un tatoueur ne genera pas. Par contre, un punk employe de banque choquera le client eventuel. Moi, quand je vois un piercing dans un magasin, je vois une jeune femme defiguree par une infection et cela me choque au point que je ne reste pas dans le magasin. Donc je comprends tout a fait la demande de retirer le piercing.
                  Mais un employeur peut aussi proposer un reclassement a l’employee (et ainsi peut etre lui faire comprendre que le piercing n est vraiment pas le bienvenu). Il y a aussi d’autres sanctions non definitives possible. Je pense que le jugement a pour sa part ete equilibre : l’employeur est sanctionne car il n’a pas ete correct sur le motif de licenciement, l’employee a aussi ete reconnue implicitement en tord car elle ,’a qu’un mois (en general, pour licenciement abusif, les indemnites montent tres facilement a un an)


                  • denis84 10 mars 2009 18:46

                    Bien d’accord avec vous
                    Le cote "déplacé" d’un piercing pour un emploi commercial a nécessairement du etre pris en compte dans ce dossier par les prud’hommes,sinon elle aurait obtenu beaucoup plus qu’un mois de salaire
                    Ce qui aurait été,en cas de licenciement sans réel motif,tout à fait normal d’ailleurs.


                  • homosapiens homosapiens 10 mars 2009 21:41

                    BIen présenté...
                    Je m’attendais à lire autre chose en découvrant j"ai été syndicaliste...", mon coté colleur d’étiquette sans doute. Je voyais déja un discour haineux envers le boss et l’apologie du pauvre salarié qui peut pas faire ce qu’il veut à cause du méchant chef... Ouf vous m’avez épargné cette merde habituelle.

                    Vous faites bien de souligner l’appréciation qu’on peut avoir d’un signe extérieux comme un percing ou un tatouage.
                    J’ai eu des employés à un moment. Un avait un tatouage assez imposant, mais pas vulgaire. sa mission était "entre nos murs", trés rarement visible par nos clients, donc je lui ai foutu la paix sur ce point.
                    Un commercial par contre avait pour habitude de porter 3 ou 4 bracelets à chaque poigné... ca donnait l’image d’un gosse, bref un peu bizare, pas vraiment en phase avec notre activité, je lui avais indiqué qu’il pouvait les porter dans nos locaux, en notre présence, mais pas lors de rendez vous extérieur ou intérieur.
                    Il avait compris, nul besoin de menace. PAr contre il est bien possible que s’il m’avait répondu " nan, je fais ce que je veux, et toc, t’ a qu’à fermer ton bec", j’aurais moi aussi pris une sanction plus ferme.
                    Pour 2 raisons : si je laisse cela cela crée un précédent rendant encore plus délicat voire impossible une autre situation similaire, voir plus outrageante. Secondo, en ne faisant rien je décridibilise mon autorité générale, perdant ainsi la confiance des "bons" élements, et indiquant aux autres qu’une breche est possible. Or l’autorité dans une boite se doit d’être respecté.
                    Faire une proposition de reclassement comme vous le suggéré est une bonne idée à condition d’avoir d’autres postes, mais ce n’est pas toujours le cas. Et surtout, cher monsieur qui me paraissez si honnete, quand on gère un magasin on a vraiment autre chose à faire des courriers reccomandés, des contrats, lire les droits des uns et des autres pour une histoire de percing à la noix. Le salarié peut pas à la fois exiger tant de précautions qui nécessitent du temps au détriment de la mission principale du magasin : vendre pour faire du fric pour payer tout le monde.
                    C’est un peu le regret de cette société qui oublie le principal à force de s’attacher à l’accessoire.


                  • K K 11 mars 2009 00:05

                    Ne croyez pas que tous les syndicalistes sont des destructeurs. N’oubliez pas qu’ils ont aussi tout interet, pour le bien de leurs adherents, a ce que les actions ne mettent pas en peril leur outil de travail. Ils defendent des droits et cherchent a developper ces droits. Tant que cela peut passer par le dialogue, il faut privilegier cette voie. Gerer un syndicat est aussi difficile, voire plus parfois, que gerer un service. J’ai fait les deux donc je sais de quoi je parle a ce niveau. J’ai eu plus d’appels en dehors de mes heures de travail pour des problemes sociaux et syndicaux que pour des problemes de service. Et il faut repondre... la credibilite du syndicat en depend fortement.

                    Par contre, je ne suis pas naif non plus. Lorsqu’il a fallu aller au tribunal ou faire un mouvement pour debloquer une situation, nous n’avons jamais hesite non plus. Et nous avons tres souvent gagne. La seule fois ou nous avons perdu, ca m’a coute personnellement 2000 euros. J’avais ete assez violent dans un tract pour denoncer une situation inacceptable. C’est la toute la finesse du droit du travail. Quand l’entreprise perd, ce ne sont pas les dirigeants qui sont condamnes pour les fautes commises, mais l’entreprise car elle couvre ses cadres assez loin. Tandis que quand un syndicaliste est poursuivi, c’est lui a titre individuel et non le syndicat. Les avocats d’entreprises sont assez intelligents pour eviter de se heurter a la puissance d’un syndicat. Et apres, ils s’arrangent pour faire verifier que le syndicat n’a pas paye les frais (abus de bien sociaux). C’est tres inegal et surtout totalement injuste, mais c’est encore comme ca.


                  • Newby Newby 10 mars 2009 19:51

                     N’aurait-il pas été plus simple, pour tout le monde, si cette jeune personne avait tous simplement demandé son avis à son patron avant d’arborer son bijoux. Histoire de savoir si une tenue particulière était necessaire dans son emploi.

                    La communication en règle générale est bénéfique dans les relations humaines. smiley


                    • denis84 10 mars 2009 20:23

                      Evidemment

                      Mais peut etre qu’elle se doutait d’avance de la réponse ?


                    • norbert gabriel norbert gabriel 10 mars 2009 20:21

                      "" La communication en règle générale est bénéfique dans les relations humaines.""

                      bin voilà, tout est là ! question de bon sens... de la part des deux parties, d’ailleurs... la base du métier dans le commercial en général est de susciter une sorte d’empathie avec le maximum de gens, c’est comme ça, ou alors on fait un autre métier. Je ne sais pas si le piercing est entré dans les coutumes, mais ça peut se discuter.


                      • Annie 10 mars 2009 21:09

                        @Apami,
                        Beaucoup de gens sont licenciés pour ce type de raisons simplement parce qu’il est relativement facile de le faire. Une chose qui m’a toujours frappé dans le monde du travail, est que les gens qui avaient un tout petit pouvoir en faisaient baver à ceux qui en avaient encore moins.


                        • Yohan Yohan 10 mars 2009 21:21

                          @ Annie
                          Moi ce qui m’énerve c’est ce genre de posture de principe. Mettez vous deux minutes à la place d’un type qui monte sa boite en prenant des risques fianciers. N’a-t-il pas droit de fixer librement le look de ses vendeuses s’il estime que celui de cette fille peut porter préjdice à son affaire ?. Si c’était vous à sa place, ou elle à la sienne, elle aimerait peut être que ses vendeuses arborent le piercing comme elle. Libre à elle si c’est son business, libre à lui si c’est son business.


                        • Manu Manu 10 mars 2009 22:08

                          @ Yohan
                          Et puis d’ailleurs, c’est tellement rsiqué qu’il faudrait ne pas payer ses employés au smic, mais un peu moins... Mais c’est illégal : monter son business, ce n’est pas se soustraire à la loi, en matière de discrimination comme en rémunération  !


                        • Yohan Yohan 11 mars 2009 00:15

                          M’énerve ce genre d’argument à deux balles. Tellement facile de mettre tous les patrons dans le sac qui vous arrange. On en parlera le jour où vous oserez passer de l’autre côté du mur.


                        • foufouille foufouille 11 mars 2009 11:36

                          @ yohan
                          quel risque ?
                          a part riquer sa fortune perso qu’il faut deja posseder........
                          pas le cas du smicards


                        • Manu Manu 10 mars 2009 22:02

                          Merci à l’auteur pour cet article.

                          Comme souvent, le plus intéressant se trouve dans les commentaires. Visiblement, pas grand-chose n’a changé : « le droit » de l’entrepreneur prime sur la loi. Pensez donc, avec tous les risques qu’il prend !

                          Bien que vivant en démocratie, il faut croire que nos libertés doivent, pour certains, rester aux portes de l’entreprise. Affligeant !

                          La moindre des choses serait de ne pas cacher son conservatisme derrière la « nécessité économique ».

                          Je me demande si ceux (et celles) qui sont outrés par le port du piercing par une vendeuse confrontée au public ont vérifié qu’aucune des « hotesses » court-vetues du dernier mondial de l’automobile n’en portaient : on y emmène des enfants, tout de même (^_^) !


                          • x79y 10 mars 2009 23:19

                            Tout à fait d’accord Manu.
                            Piercing encore de la discrimination, il y a une grande différence entre avoir un piercing et travailler en string ou porter un masque de chirurgien, dans votre logique pourquoi ne pas renvoyer celles qui ont des boucles d’oreilles ? les mentalités sont dure à changer même en 2009, c’est bien malheureux que certains pingouins ici présent continuent dans ce style de pensée rétrograde, l’être humain n’est pas une machine à laver sur une chaîne de montage qu’on peut formater à sa guise, c’est affligeant.
                            Entre l’apparence et la compétence l’abruti choisit le premier et le perspicase le second.
                            Aller défoulez-vous sur le compteur si ca peut vous faire du bien.


                            • denis84 11 mars 2009 09:41

                              L’abruti et le pingouin tient à te préciser qu’il ne te moinsse pas parce qu’il respecte tous les avis,meme les plus sectaires et débiles
                              Bien le bonjour à ton employeur (si tu en as un)


                            • jak2pad 11 mars 2009 00:40

                              il y a je crois deux types de piercing : ceux qui ne se voient pas, et ceux qui se voient.

                              ceux qui ne se voient pas , aux organes sexuels en général ,puisqu’on ne montre ceux- ci que rarement dans le cadre d’une activité professionnelle, (sauf certains métiers bien précis), ce sont des piercings intimes , qui donnent une certaine jouissance délicate, et dénotent l’appartenance à une élite affranchie des contraintes banales, et soucieuse de se distancier.

                              j’approuve et respecte ce genre de piercing.

                              Les autres, ce qui se voient, sont faits dans un but de provocation infantile stupide et méprisable, et devraient être refusés par les employeurs, les prud’hommes et la RATP. Ils attestent chez la personne qui les exhibe d’un retard évident de maturité, de difficultés de communication et d’une déplorable incapacité à respecter les règles de la bienséance et du commerce de détail.

                              je les déteste et les méprise.

                              voilà, j’ai tout dit.

                              je pense que toute personne normale et équilibrée se déclarera entièrement d’accord avec moi.



                              • thirqual 11 mars 2009 09:37

                                En particulier dans les oreilles, se percer les lobes, baaaaaaah, quelle horreur !

                                (ah merde non ça c’est accepté, caramba, encore raté)

                                Conformisme quand tu nous frappes ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès