Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Plan anti grippe A, le gouvernement prêt à fermer les écoles

Plan anti grippe A, le gouvernement prêt à fermer les écoles

Luc Chatel, Ministre de l’éducation et porte parole du gouvernement promet dans un entretien exclusif accordé au Parisien que « la rentrée se déroulera tout à fait normalement, comme prévu, le 2 septembre », mais qu’il ne faudra « ni dramatiser, ni sous-estimer la situation »

Dans le cadre d’un plan d’action anti grippe A H1N1 dans les établissements scolaires français, qui sera présenté mardi au public par le Ministre Luc Chatel, nous apprenons qu’en cas d’épidémie majeure, ce sont les parents qui seront en charge de garder leurs enfants, car aucun moyen n’est prévu et Luc Chatel l’avoue : « Nous ferons appel à la solidarité familiale, comme lors d’une épidémie de grippe classique », en ajoutant que pour le moment aucune vaccination de masse et obligatoire des élèves en bas-âge, comme prévu en Angleterre.
 
En tout cas, ce qui est sûr, c’est que la rentrée aura bien lieu le 2 septembre, comme prévu sauf cas d’extrême urgence, qui obligerait le gouvernement à changer son fusil d’épaule et « s’adapter à la situation, en permanence et peut-être serons-nous appelés à corriger telle ou telle position, nous verrons le moment venu ».
 
Ce plan contient cinq mesures majeures pour endiguer la pandémie en milieu scolaire, mais bien qu’exhaustif ce plan repose en partie sue la bonne volonté des parents d’élèves.
 
Première mesure : La fermeture de l’établissement sera décidée par la préfecture à partir de trois cas suspects dans une même classe la même semaine.
 
Deuxième mesure : Suite à une éventuelle fermeture d’établissement, la réouverture ne pourra se faire qu’après six jours de fermeture consécutive, une période de sept jours de traitement à domicile pour les élèves malades et le nettoyage complet de l’école.
 
Troisième mesure : Dans chaque école, une personne de préférence un enseignant sera le référent pour les familles concernant les questions liées au virus H1N1.
 
Quatrième mesure : Une salle sera aménagée dans chaque établissement afin d’accueillir un ou plusieurs élèves malades.
 
Cinquième mesure : Entre 250 et 300 heures de cours seront assurés sur France 5, France Culture et Internet, ces cours ont été préparés par le Centre National d’éducation à Distance (CNED).
 
En parallèle, les recteurs des académies et les préfets recevront les procédures à suivre en cas d’épidémie. Les parents eux aussi recevront un document de quatre pages intitulé « Vous informer sur la grippe A/H1N1 et la scolarité de votre enfant », déjà imprimé à 12 millions d’exemplaires. 

Moyenne des avis sur cet article :  3.18/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Nicole 17 août 2009 10:59

    C’est tout de même effarant de voir ça quand on entend un spécialiste en matière vaccinale (Expert dans le cadre de procès suite à décès après vaccination contre l’hépatite B) dire « je me rapproche plus de la vieillesse que de la jeunesse, et ce n’est pas demain que je me ferai vacciner »

    De plus il faut écouter la vidéo de 79 sur la grippe porcine de 76 et les complications liés au vaccin, non testé au préalable, et Ron Paul en parler, lui qui y était opposé


    • JL JL 17 août 2009 11:04

      @ Nicole : en même temps et a contrario on pourrait dire : je suis vieux, je ne crains plus les effets secondaires à long terme dûs aux cochonneries contenues dans les vaccins.

      Plus exactement, plus on est jeune plus c’est risqué de se faire vacciner.


    • Nicole 17 août 2009 11:06

      Oups, j’ai loupé la première partie de mon message. Le lien mis va vers un court face à face entre le Docteur Girard, et un journaliste du figaro, et la phrase notée en est la conclusion. Pour lui, il faut être très vigilant avec les alertes médiatiques. Pour mémoire, c’est lui qui a accusé l’OMS de malversations, et qui signale qu’il y a une trop grande collusion entre prescripteurs et industries pharma. De fait, tout ce brouhaha risque de préparer les personnes à se faire vacciner/vacciner leurs enfants, ce qui est tout de même non pertinent en termes de rapport bénéfices/risques.


    • Nicole 17 août 2009 11:14

      @JL, j’ai bien vu que le message n’était pas clair ; ce n’est pas du tout en ce sens que cette phrase est énoncée : j’ai mis dans mon lien un PDF très intéressant du Docteur Girard sur les alertes médiatiques, et ce qu’il reproche notamment est la globalisation : là où on annonce tel ou tel nombre de décès, on omet de dire que ce sont des personnes fragiles -notamment âgées- et on passe sous silence les éventuelles autres affections, causes cumulatives de décès. Le sens de sa phrase est que plus on avance en âge, plus en théorie on devrait être fragile et donc se faire vacciner par précaution, mais que lui, sachant de près de quoi il retourne n’y est pas favorable. Par ailleurs, il dénonce l’invraisemblable coût, sans aucune hiérarchisation des priorités.

      Dans les 2 autres vidéos, on voit les problèmes occasionnés par les vaccins, et le témoignage de Ron Paul est tout à fait intéressant, puisque témoin (gynéco et sénateur) de la grippe de 76, il était contre le vaccin, et que celui-ci a occasionné des complications neurologiques, notamment chez des personnes non fragiles.


    • JL JL 17 août 2009 11:29

      @ Nicole : mais c’est bien ce que j’avais compris. Peut-être est-ce ma remarque qui n’est pas claire ?


    • Nico111 17 août 2009 13:20

      Attention au stats, sans remettre en cause que le vaccin a déclenché le gillain barre chez cette dame, il était tout a fait prévisible d’avoir un tel effet secondaire en vaccinant tant de personnes.
      Donner de la pénicilline à 1 millions de personnes et vous aurez 10% d’allergie, des oedeme de Quinck, des allergies cutanée graves et plusieurs morts etc.. pourtant la pénicilline n’est pas considérée comme dangereuse. on peut faire pareil en donnant du doliprane à 10 ou 100 millions de personnes, on aura surement un cas d’hépatite fulminante mortelle. Le problème c’est plus la fréquence de survenu des effets secondaires que la gravité de ces effets. Comme pour tout médocs il y a un risque à la prendre.


    • JL JL 17 août 2009 11:01

      Il me semble que la grosse crainte du gouvernement soit que la majeure partie de la population ait attrapé cette gripette avant que les vacins ne soient disponibles. Et pour n’avoir pas que des personnes déjà immunisées à vacciner, ils tentent tout ce qu’ils peuvent pour retarder le pic de cette épidémie.

      Mais en même temps, il leur faut maintenir le suspense : Quel boulot !!! Les pauvres !


      • ouallonsnous 17 août 2009 15:40

        A @JL, il me semble plutôt et en premier constat, que ce « gouvernement » à la « botte » de l’oligarchie anglo-américaine et de ses « lobbyes » (cf. la mUE et sa commission dite européenne) est désespéré d’une pandémie qui ne se développe que par les truquages des statistiques de faits divers par les médias, sans oublier cette canicule qui ne vient pas et cette crise économique « systémique » qui aurait tendance à se résorber (sic....) ! 

        Comment le maintenir, le « suspens » ? Comme vous le dîtes, « les pôvres », on ne va plus les croire !!!!


      • herve33 17 août 2009 21:21

        @JL

        s’ils arrivent à retarder le pic de l’épidémie (pandémie selon l’OMS ) , cela veut dire que cette grippe n’est pas très contagieuse . Dans ce cas les vaccins seraient encore moins utiles .


      • LE CHAT LE CHAT 17 août 2009 11:26

        et quand on aura fermé les écoles , pour garder les gosses , il faudra compter sur la solidarité familiale , ben voyons .............

        Complétement débiles , y’en a qui devraient pas sortir sans casquette sous le cagnard !


        • sandie67 17 août 2009 15:37

          Mais bien sur et encore pensez vous que nous pourrions demander a un membre de notre famille sachant que meme si notre enfant n’est pas malade il peut être porteur du virus, et donc contaminé notre famille.Avez vous l’intention de faire fermer les société et de mettre tout le monde en congé ou en congés maladie .
          Moi je travaille en intérim je n’ai pas de congés, ou vais je faire garder mes filles si vous fermer les ecoles pour 1 cas de grippe . DONNEZ MOI LA SOLUTION


        • Atlantis Atlantis 17 août 2009 22:51

          y a qui devraient pas sortir du lit sans bonnet d’âne vous voulez dire ...


        • stephanemot stephanemot 17 août 2009 12:08

          la bonne nouvelle c’est le developpement du e-learning (oups enseignement a distance). la France a beaucoup de retard a combler.


          • ALTeRMooNDiaLiSTe ALTeRMooNDiaLiSTe 17 août 2009 14:14

            http://www.dailymotion.com/video/xqltr_le-cartable-de-big-brother_news

            Je crois que ce documentaire a 12 ans !

            Grand nombre de modifications su système scolaire qu’il annonçait sont en place ; le Cartable de Big Brother arrive  ! Finie l’école  ! Tous à la maison devant des écrans !
            Place aux visio-conférences et tant pis pour les instits et tout le reste....

            Mais ce n’est pas une bonne nouvelle  smiley


          • Atlantis Atlantis 17 août 2009 22:54

            vu le taux de couverture haut débit internet en france je dirai pas qu’on a du retard. car seul l’internet peut nous assurer un éventuel e-learning, en aucune façon les mass (official) média


          • tvargentine.com lerma 17 août 2009 12:45

            Le principe de précaution doit faire parti intégrante de nos sociétés developpés

            Rappelons nous du sang contaminé et du nuage de tchernobyl.

            Ce n’est pas parce que c’est Nicolas Sarkozy qui est Président de tous les français que vous ne devez pas accepter le principe de précaution.

            Par contre comment se fait-il qu’ aucuns « journalistes » n’a voulu faire d’hombre au produit de marketing du Maire de Paris « PARIS PLAGE » ?????

            http://www.tvargentine.com/


            • JL JL 17 août 2009 15:21

              Le principe de précaution en l’occurence a consisté à accorder l’immunité aux labos concernant les effets secondaires de ces vaccins qui n’ont pas été testés. L’Europe va servir à ça. D’ailleurs plus personne ne teste l’efficacité des vaccins, seulement les effets secondaires.

              Le principe de précaution n’est qu’une auberge espagnole, une médaille à deux faces, un Janus : on protège les uns contre les autres, et selon le principe de James Madison, les gouvernements décomplêxés protègent ouvertement les intérêts privés contre la collectivité des citoyens. C’est du fascisme, point barre.


            • cathy30 cathy30 17 août 2009 14:08

              Plutot comique cette histoire de fermetures d’école, surtout pour ceux qui ont voté sarkosy pour les grèves répétées des enseignants.


              • ohnil ohnil 17 août 2009 14:11

                Donc, nous allons avoir des centaines d’enfants renvoyés chez eux pour une semaine, en même temps, pour 3 qui auront « peut-être » la grippe.

                Pour garder ces centaines d’enfants, les parents vont être obligé de prendre qui des congés, qui des arrêts maladies. Dans tous les cas, ils ne seront pas au travail.

                Et quand ils iront au boulot malgré tout, il seront renvoyés chez eux pour ne « pas risquer de contaminer les collègues » (cf - instructions qui commencent à passer en entreprises).

                Je ne suis pas sur qu’on sortira de la crise comme ça.

                Pire encore, si la grippe reviens plusieurs fois dans un même établissement...


                • Nethan 17 août 2009 14:24

                  La Grippe A est une situation qui tombe à point nommé pour le gouvernement pour conserver les apparences.

                  L’idée de paralyser volontairement l’économie pendant quelques mois de l’automne/hiver pour cause d’épidémie permettra de cacher la crise dont beaucoup prévoit que le plus dur sera durant cette période... Lorsque l’alerte épidémie sera terminé, tout le monde tombera dans le panneau et pensera qu’il n’y a pas eu de crise, que la réduction était une conséquence de l’épidémie.

                  Sarkozy pourra dire que la France n’a pas été très touchée, et que ce n’est pas sa faute si rien n’a été fait vu qu’il y aura eu besoin de rien faire...

                  Inciter à la solidarité familiale a aussi une autre raison, celle de justement compenser les dégats d’une réduction volontaire de l’activité économique, vu que les chômeurs sauront où se loger etc...

                  Sinon ça me rappelle « Travail Famille Patrie »...


                  • BA 17 août 2009 20:27

                    Lundi 17 août 2009, en une du journal «  La Dépêche de Tahiti  »  :

                    «  Grippe A  : ça explose  !  »

                    - 1 patiente décédée

                    - 10 cas graves

                    - 2 hospitalisations

                    - 11 classes fermées.

                    Cliquez sur la une du journal à droite  :

                    http://www.ladepeche.pf/

                    Bon, 11 classes fermées en Polynésie française, ça ne répond pas à la question  :

                    Qui va garder les écoliers  ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès