Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Police et immigration, même combat

Police et immigration, même combat

Dans l’affaire des 7 policiers qui ont été condamnés par le Tribunal de Bobigny, on parle beaucoup des policiers « ripoux », un peu de la victime et pas du tout des policiers qui ont démasqué tous ces menteurs en uniformes.

Les syndicats de police ont effectivement tort de défendre l’indéfendable, mais n’oublions pas que toute la police n’est pas à mettre dans le même sac, car si tous les policiers avaient été des « ripoux », ces 7 personnes malintentionnées n’auraient jamais été inquiétées, ni jugées et encore moins condamnées. 

C’est bien d’autres policiers qui lors de l’enquête ont éventé la machination ourdie par ces quelques brebis galeuses qui ont perpétré des délits pour dissimuler un accident qu’ils avaient eux-mêmes provoqué, violant au passage le Code de déontologie de la Police nationale.

C’est drôle comme la solidarité des uns est inversement proportionnelle à la vindicte des autres.

L’amalgame fait entre la police et ces quelques individus fauteurs, menteurs et calomniateurs, qui ne sont rien d’autre que des délinquants condamnés, crée des clans, pour la police et contre la police, alors que cette condamnation ne concerne que ces quelques individus peu recommandables individuellement.

Et, s’ils avaient un tant soit peu de dignité et de respect pour l’uniforme qu’ils portent, ils ne se cacheraient pas derrière cet uniforme et derrière cette institution qui n’a certainement pas besoin de toute cette polémique, ils assumeraient seuls toute la charge de cette condamnation méritée, et ainsi, ils ne laisseraient pas salir toute la police nationale, par projection de cette condamnation méritée par ces quelques personnes qui ont fauté sur toute la police.

Une police blâmée et stigmatisée par le simple citoyen, qui ne pardonne pas ces écarts de conduite, alors que lui même subit régulièrement des contrôles et autres verbalisations par ces derniers.

Paradoxalement, c’est une situation similaire qui s’impose aux immigrés, français pour certains, stigmatisés à cause de quelques brebis galeuses qui jettent l’opprobre sur une majorité de personnes silencieuses et honnêtes, qui n’ont rien à se reprocher, alors que seuls sont à blâmer ceux qui ne respectent pas la Loi.

Une fois de plus on ne parle que de ceux qui ne le méritent pas et on oublie les autres, c’est pourquoi :

Je tiens à saluer le courage de la personne qui ne s’est pas laissé intimider et qui a porté plainte contre ses agresseurs en uniformes de la police nationale, qui est la vraie victime de cette histoire.

Et je tiens à rendre un grand hommage aux policiers intègres qui ont mené la difficile enquête contre leurs propres collègues, et qui de ce fait ont fait leur travail de façon exemplaire et ainsi ils ont fait honneur à leur difficile profession.

Il faut toute raison gardée rester objectif dans cette histoire, reconnaitre les erreurs des uns et les mérites des autres.


Moyenne des avis sur cet article :  4.31/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • King Al Batar King Al Batar 15 décembre 2010 11:28

    Exactement Perseus, Meme si l’auteur a raison de souligner que la stigmatisation est une connerie, que les préjugés sont l’ennemi du bon sens, je pense qu’il est important que la police, celle qui se plaint de stigmatisation, et la première à pratiquer cette m"thode intellectuelle nauséabonde. Les controles sont systématiquement effectués au facies, a la couleur de peau, et à la tenue vestimentaire, bref à l’aspect...

    Enfin bienvenu dans la réalité, et la violence des echanges en milieu urbain. Si on lit Agoravox, tous les banquiers sont des voleurs, même la petite qui bosse dérrière son guichet... Si vous allez sur des sites lié au RAP, ou à la banlieue tous les flics sont des racistes, si vous allez sur les site des fans de Dieudonné, tous les juifs sont des colonisateurs, assassins, et si vous allez sur des sites pro Israeliens, le musulmans sont menteurs, antisémites etc...

    Bref la foire à la généralisation et la connerie. Je pense sincérement qu’il y a des cons partout, et reparti de manière équilibré. Chaque individu étant unique. Mais l’image qu’on nous renvoie n’est pas forcément celle la, et pour se défaire d’une étiquette, ce n’est pas forcément évidente.


  • ddt99 ddt99 15 décembre 2010 12:16

    Perseús, bien sûr qu’il faut comparer ce qui est comparable, la comparaison n’était qu’une boutade provocatrice, et King Al Batar à bien compris mon message.

    J’ai trouvé marrante l’idée qui s’est dégagée de toutes les déclarations qui vannaient de gens qui sont la plus part du temps de l’autre coté de la barrière, et qui crient au scandale des qu’ils étaient personnellement touchés.

    Et aussi pour sortir de cette pensée unique, qui veut que tous les policiers soient des GO « gentils oligarques » et, ou, tous les immigrés sont des MP « méchants profiteurs ». 


  • ARMINIUS ARMINIUS 15 décembre 2010 10:44

    La police française a mauvaise presse, surtout que not’président quand il était ministre de l’intérieur lui a remonté les bretelles, en direct à la télé,en lui rappelant qu’elle n’était pas là pour faire du social ! Ajouté à cela le nombre de « brebis galeuses » encouragées par l’inénarrable Hortefeux, il y a du boulot pour remonter la pente et redonner à la police la place qu’elle n’aurait jamais du quitter : républicaine et au service des citoyens !


    • hammondjr 15 décembre 2010 12:34

      Le systeme sarkozien est une fabrique à flics. Pour justifier cela, ce même systeme fabrique de la delinquance(politique du chiffre).

      Supprimer la police de proximité, fut une énorme boulette. Et en plus, il les a humilié devant les caméras.

      Ce que veulent les Français, c’est la paix.

      Mais il est tellement plus facile d’être méchant, que gentil. Et faire des concessions, n’est pas à l’ordre du jour.


      • ddt99 ddt99 15 décembre 2010 12:45

        Je suis totalement d’accord avec vous, ce que les citoyens de ce pays veulent, c’est vivre en paix.


      • Emile Red Emile Red 15 décembre 2010 14:14

        A côté de cela dans des petites villes où tout se passe bien et où la police a su prendre la mesure de la population, les amis de Spam 1er détricote la confiance qui s’est installée en supprimant les commissariats pour les remplacer par des escadrons de gendarmes moitié moins nombreux en attendant de compléter les effectifs par une police municipale qui coûtera les yeux de la tête aux administrés avant qu’on s’aperçoive que si elle était privatisée...

        Le responsable de cette manipulation n’est autre que le préfet dont la légitimité n’a rien de démocratique complice du député local élu par ces mêmes habitants qu’il trahit ... un joli coco dont les participations législatives rendrait la Marine verte de jalousie... la messe est dite.


        • pastori 15 décembre 2010 18:30

          des petites villes ou il ne se passe rien, il y en a partout en France, c’est même l’immense majorité !


          ceux qui font monter la mayonnaise le font avec un but. leur fond de commerce est d’affoler les gens faibles et faire parler d’autre chose que de leurs agissements coupables. 

          pendant ce temps, en toute impunité, ils pressurent le bon peuple aveuglé par la paille alors que la poutre...

          • pastori 15 décembre 2010 18:30

            des petites villes ou il ne se passe rien, il y en a partout en France, c’est même l’immense majorité !


            ceux qui font monter la mayonnaise le font avec un but. leur fond de commerce est d’affoler les gens faibles et faire parler d’autre chose que de leurs agissements coupables. 

            pendant ce temps, en toute impunité, ils pressurent le bon peuple aveuglé par la paille alors que la poutre...

            • ddacoudre ddacoudre 15 décembre 2010 22:55

              bonjour dtt99
              bon article, il est certain que notre ministre entretien la confusion. il ne peut y avoir de société sans force de l’ordre, il n’en demeure pas moins des hommes qui ne sont pas hors de la société.
              la problèmatique repose sur le fait que depuis 2002 il font l’objet d’une instrumentalisation politique qui visent à assurer aux populations qu’ils sont le karcher dont la société à besoin pour balayer la racaille.
              hors nous savons qu’il ne sont pas ceux qui peuvent mettre un terme aux réalités de la violence.
              hier ils chassaient les avorteuses et les syndicaliste comme les grévistes.
              aujourd’hui il suffirait de dépénaliser la drogues pour qu’une forme de délinquance et de criminalité disparaissent. mais tout le monde sait chez les spécialiste que si la source de revenue que cela représente, n’est pas compensé par un revenu du travail, les mêmes rechercheront un autres moyen de ne pas rester dans la pauvreté.
              ce problème ce n’est pas à la police de le régler mais aux hommes politiques et aux citoyens.
              mais l’on peut convenir que d’avoir harangué les forces de polices en chasseurs de sorciers et sorcières est de nature à développer l’amertume de voir sans cesse le tonneau de danaïde se vider, à tel point qu’ils en viennent à contester le droit français qui préservent la liberté des hommes et de la défense de ceux-ci, comme celle des victimes.
              alors que certains se sentent une âme de justicier, c’est peut-être que le pouvoir leur a fait miroiter à tord qu’ils étaient là solution à la violence, alors que nous savons qu’ils ont une fonction qui ne manquera jamais de clients car c’est pour une bonne part l’organicité de la société qui les construit.
              le fait que le FN et l’UMP fasent de la sécurité leur commerce électoral brouillent les cartes, et il ne faut pas ignorer que le FN est trés présent dans les forces de police, et que beaucoup se prennet pour calgon et veulent dépeindre certains faciés.
              mais comme tu l’écris ce n’est pas tous. et faut savoir discerner les choses, maisl’on ne peut pas dire que ce soit a cela que nous sommes conviés quand la presse rebondi et emplifie le moindre événement qui peut faire un Buzz.
              le fond est boucoup plus subtil j’en parle dans cet article.http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=85729.ddacoudre.over-blog.com.
              cordialement.


              • resistance 16 décembre 2010 00:11

                Vous avez raison : il y a des délinquants dans toutes les professions, et qu’il y en ait dans la police n’est sans doute pas étonnant. 

                Ce qui l’est plus, c’est l’attitude des syndicats de policiers... Ils auraient dû garder un silence gêné devant les graves délits de leurs collègues. 
                Ce qui l’est encore plus, et qui est même scandaleux et ahurissant, ce sont les propos du préfet et du ministre de l’Intérieur.

                • ddt99 ddt99 16 décembre 2010 07:33

                  C’est exactement cela qu’il fallait dénoncer et démystifier, l’amalgame malsain que les médias et d’autres personnalités de l’exécutif faisaient entre ces quelques personnes, non pas des policiers, mais bel et bien des criminels, ils ont perdu cette première qualité lorsqu’ils ont commis les délits pour lesquelles ils ont été poursuivis, au profit de cette deuxième qualité moins reluisante.

                  Je pense que les gens qui ont défendu l’indéfendable ont l’esprit embrumé et ne veulent pas discerner une faute professionnel d’un vrai crime ou délit.

                  Prendre un véhicule de la police pour un usage personnel est à mon sens une faute professionnelle.

                  Un faux témoignage, diffamer quelqu’un et le reste qui leurs a été reprocher sont bels et biens des délits réprimés par le Code pénal et c’est pour cette raison que ces individus ont été condamnés et non pas par ce qu’ils sont des policiers.

                  Comme dit l’adage :

                  Qui a menti mentira encore.

                  Vu ce qu’ils ont fait, ce sont des gens pervertis dans l’âme, et c’est aussi pour cette raison qu’ils ne doivent plus faire partie d’un service public comme la police nationale.

                  Comme beaucoup d’autres ex-policiers, pas forcément criminels, des fins de carrières ou pour d’autres raisons, ils finiront dans une société de sécurité quelconque.

                  Pour eux, cela arrivera pus vite que pour d’autres, c’est tout.


                  • courville courville 16 décembre 2010 08:18

                    «  »Paradoxalement, c’est une situation similaire qui s’impose aux immigrés, français pour certains, stigmatisés à cause de quelques brebis galeuses qui jettent l’opprobre sur une majorité de personnes silencieuses et honnêtes, qui n’ont rien à se reprocher, alors que seuls sont à blâmer ceux qui ne respectent pas la Loi.«  »

                    il faut regarder le pourcentage de brebis galeuses avant de parler de stigmatisation


                    • ddt99 ddt99 16 décembre 2010 08:49

                      Tout à fait d’accord avec vous sur le « pourcentage », mais si pourcentage il y a, quel sont les bases de calcules que vous retiendrez, et avez-vous des chiffres officiels à nous faire partager, ou véhiculez-vous des « tous le monde le sait  », en outre, les chiffes on leur fait dire ce que l’on veut, les autorités ont l’art et la manière de les manipuler.

                      Au cas où vous ne l’auriez pas compris, ce n’était pas le message principal de cet article, mais ceci :

                      « Je tiens à saluer le courage de la personne qui ne s’est pas laissé intimider et qui a porté plainte contre ses agresseurs en uniformes de la police nationale, qui est la vraie victime de cette histoire. »

                      « Et je tiens à rendre un grand hommage aux policiers intègres qui ont mené la difficile enquête contre leurs propres collègues, et qui de ce fait ont fait leur travail de façon exemplaire et ainsi ils ont fait honneur à leur difficile profession. »

                      Il faut toute raison gardée rester objectif dans cette histoire, reconnaitre les erreurs des uns et les mérites des autres.

                      Donc, j’en déduis que vous n’êtes pas d’accord, non plus, avec ce qui précède, puisque vous avez voté moins, et merci d’avoir exprimé votre opinion.

                      En ce qui concerne la phrase que vous citez, elle se termine par :

                      « Alors que seuls sont à blâmer ceux qui ne respectent pas la Loi. »

                      Vous avez la conclusion sélective, faite vous partie de ces gens qui accuse sans preuve ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès