• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Poly-amour 

La polygamie et la polyandrie sont une pratique qui n’est pas inusité, même si un net déséquilibre entre ces deux derniers existe à travers le globe, la polygamie étant davantage pratiquée.

L’ère du christianisme* a mis de l’ordre dans la vie intime exigeant la monogamie tout en tolérant le droit de cuissage.

Deux mille ans plus tard, des îlots épars dans la société occidentale émergent au Canada, Etats-Unis, Europe. Dès 1920 des mouvements marxistes et libertaires**prônent la première théorisation. Alexandra Kollontai en définit trois principes :

 

- l'égalité des rapports mutuels

- l'absence de possessivité et la reconnaissance des droits individuels de chacun des membres du couple

- l'empathie et le souci réciproque du bien-être de l'autre

 

Il n’est pas question dans ce cas précis de Mormon ou de société matriarcale mais d’un partage d’amour dans un plein respect et choix mutuel. Exit le judéo-christianisme qui considère qu’une famille ne peut être formée que par deux adultes, car ces amours plural sont aujourd’hui bien vivants dans notre société occidentale.

La famille homosexuelle commence tout juste à être acceptée, devant une progression si rapide de l’humanité, ces trios se cachent par peur des commérages et/ou autre.

Il serait simple de penser que ces trios soient principalement formés par la gente masculine. Et bien c’est assez loin de la réalité.

Après s’être débarrassé des carcans religieux, s’être battue pour ses droits et liberté, s’être affranchit du mariage, la femme s’équilibre.

Il n’est pas question ici de libertinage, de triolisme, de candaulisme ou de possessivité, aimer n’est simplement plus réduit à l’être unique. Le mythe de Cendrillon s’écroule devant la réalité de la vie.

Le genre humain qu’il soit féminin ou masculin n’est pas biologiquement programmé pour la fidélité. C’est une question de diversité génétique, la nature a ses propres lois. Ce qui n’est pas non plus une permission tacite pour forniquer à tous les coins de rue. Nos cousins sont des singes, mais quand même.

Mais puisque la vie de couple à déjà ses propres difficultés pourquoi y ajouter une troisième personne ?

Paradoxalement, cette tierce personne abaisse les tensions et la pression qu’un couple peut mutuellement exercer pour frustrations diverses. La pression d’être une meilleure personne pour l’être unique fait place à l’acceptation de l’autre dans son imperfection. Le moi émerge, laissant plus de place à l’individualité tout en développant le relationnel de cette mini communauté.

 

J’imagine donc la société de demain où nous serons trois pour élever nos enfants, où la jalousie sera montrée du doigt au même titre que le vol, où la possession sera reléguée à la préhistoire. J’imagine une société plus communautaire ou nos enfants auront la chance d’avoir plusieurs référents, ou le naturel prendra le pas sur les conditionnements.

Les couples s’inventent au gré des personnalités, des valeurs de chacun et des expériences passées. Un modèle unique de couple ne peut convenir à une majorité tout comme le poly-amour ne peut être vécu par tout le monde.

 

 

*La constitution de Grégoire XIII en 1585 interdit la polygamie.

** https://fr.wikipedia.org/wiki/Polyamour 

 

 

 Adame MANODE


Moyenne des avis sur cet article :  2.38/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • sophie 5 juillet 12:30

    mais d’ou cela sort !!!!!


    • La mouche du coche La mouche du coche 5 juillet 13:08

      Des cerveaux malades de la télé. Le droit de cuissage n’a jamais existé. C’est une connerie inventée par les philosophes des lumière pour discréditer l’ancien régime et les athées débiles la répètent à l’envie sans réfléchir.


    • Massada Massada 5 juillet 12:53

      Un contrat conclu entre adultes consentants n’a rien qui devrait être considéré comme illégal ou immoral. 

      Donc, si un homme désire avoir plusieurs épouses (ou une femme désire plusieurs époux) et que toutes les personnes impliquées sont des adultes consentants, où est le mal là dedans ? 
       
      Je ne parle pas des cas où des mineurs sont impliqués, mais bien à des mariages entre adultes consentants.
       
      Si un gars peut supporter d’avoir plusieurs belle-mères, laissez-le tranquille ! 
      Il a assez de problèmes comme ça

      • Claude Simon Claude Simon 5 juillet 19:39

        @Massada


        Un homme pauvre, et il voit les femmes polyandres, avérés ou cachées.
        Un homme riche, et c’est l’homme qui devient polygame.

        Massada, au lieu d’étendre le problème au polybellemerrisme, j’attends votre thèse sur l’égalité sociale pour remettre un peu de père la rigueur dans le foyer.







      • JC_Lavau JC_Lavau 5 juillet 12:54

        Ta propagande n’a pas eu grand prise sur ma très charmante ex-épouse. Dès qu’elle a rencontré la femme de sa vie dans son nouveau collège, elle a multiplié les harcèlements puis les tentatives d’assassinats, pour éliminer l’homme de trop.


        Depuis lors, les harcèlements par les gangsters de son gang n’ont cessé.

        Aussi ta propagande me laisse comme un doute.

        • Clocel Clocel 5 juillet 13:32

          Quand on aura réussi à dissocier les sentiments et le sexe, ça devrait aller mieux...


          • JC_Lavau JC_Lavau 5 juillet 15:36

            @Clocel. La plupart sont contre. Si tu leur demandais ?


          • Clocel Clocel 5 juillet 16:50

            @JC_Lavau

            Moi je dirais que la plupart des gens se débattent avec les codes hérités obsolètes, lorsqu’ils en ont exploré les limites, ils remettent de l’eau sous la quille et reprennent le large.

            D’autres s’échouent lamentablement pour s’être accrochés à des valeurs qui n’en était pas.

            C’est du moins ce que j’observe.

            Que peut bien être une sexualité exclusive au bout de 20 ans ?

            Les récits de mes partenaires de rencontre confirment cette idée. Toutes !

            Celles qui sont en capacité d’être indépendantes ne sont pas prêtes à remettre le couvert, les autres, je les plains...


          • Pascal L 5 juillet 13:38

            « où la jalousie sera montrée du doigt au même titre que le vol »

            C’est pas déjà comme ça dans un couple ? Si c’est pour échapper à ça que l’on passe à trois, je crains que cela fasse plutôt empirer les choses.
            Quelles sont les études qui démontrent que le mariage à trois est un progrès pour l’enfant ? Il n’a de toutes façons que deux parents biologiques et il aura vite fait de repérer l’intrus.

            • zygzornifle zygzornifle 5 juillet 14:13

              PT avec une femme des fois c’est déjà dur alors en avoir plusieurs quelle galère surtout quand elles sont pleines ou qu’elles ont déjà pondu et il faut avoir les moyens pour entretenir tout un cheptel .....


              • troletbuse troletbuse 5 juillet 14:54

                Et si un mari jaloux décide d’éliminer ses rivaux avec un femme polyandre, il lui faudra une boîte entière de cartouches.  smiley


                • troletbuse troletbuse 5 juillet 15:17

                  Excellent pour notre élite qui s’engraisse avec nos impôts. Les Sans-dents et les Rien pourront s’acheter une chèvre .


                  • Ruut Ruut 5 juillet 15:18

                    Les assassinat par les quépouses sont légions dans les pays où le polyamour est légal.
                    C’est juste de l’hypocrisie légal et l’aboutissement ultime du narcissisme.
                    C’est sincère mais malsain.


                    • sls0 sls0 6 juillet 13:04

                      @Ruut
                      Je réside dans un pays assez polyandre, pas de problèmes avec les co-épouses.

                      C’est toujours la femme qui dérouille.
                      Soit c’est entre elles soit c’est le mari qui la tue.
                      Dans la ville où je réside deux femmes tuée cette année.
                      Le taux de féminicides est de 1 pour 100 000, à comparer au taux d’homicides français génerale de 1,3.

                    • sleeping-zombie 5 juillet 15:36
                      Hello,

                      L’obligation sociale d’être en couple disparait peu-à-peu, plus de la moitié des enfants naissent hors-mariage...
                      L’étiquette « polyandrie-polygamie » va s’effacer en même temps que l’étiquette « famille traditionnelle ».
                      On se dirige lentement, mais surement, vers une société d’individus qui s’associent au gré de leurs envie.

                      Bref, ça fait bien longtemps qu’on ne met plus les adultères en prison.

                      Dans une telle situation, pourquoi vouloir continuer à utiliser des étiquettes ? Le coté rassurant de la norme, même minoritaire ?


                      • troletbuse troletbuse 5 juillet 15:40

                        Je voudrais bien être polygame mais moi, je ne suis pas musulman et je ne possède ni casque, ni scooter ? Alors comment faire ?  smiley


                        • JC_Lavau JC_Lavau 5 juillet 15:45

                          @troletbuse. C’est simple : ayez de l’argent !


                        • troletbuse troletbuse 5 juillet 16:21

                          @JC_Lavau
                          Oui mais, comment gagner de l’argent en travaillant ? smiley


                        • eric 5 juillet 18:39

                          La monogamie a ete preconisee par le christ des le debut. Votre histoire de Pape est donc d’autant plus un recopiage de wiki sans reflexion, qu’aujourd’hui, les eglises chretiennes, catho ou protestantes, tolerent de facto la polygamie parmis leurs ouailles de culture polygamme, tout comme la republique francaise le fait en pratique. Ceci pose du reste une grande question. Il y a beaucoup plus de familles polygammes, avec beaucoup plus d’enfant concernes, que de paires homosexuelles avec ou sans enfants. Je dis paire, parce que la famille polygamme est une realitee eprouvee par des millenaires de pratiques, la ou la « famille homosexuelle » est au mieux un truc en devenir. Avoir donne la priorite aux difficultes juridiques des rares homo soucieux de se marier et de ceux encore plus rare, a meme d’avoir des enfants, au nom de « l’egalite » est donc un vaste foutage de gueule. Le droit de cuissage n’a pas existe, mais il est de bon guerre de taper au passage sur le christianisme, qui, dans ce domaine comme dans tous les autres, a toujours cherche a proteger les faibles contre les apetits des puissants. Madame Kalentai a pousse la folie jusqu’a effectivement creer des cahutes de rue ou des adultes consentant pouvaient s’envoyer en l’air au gre d’une rencontre. Sans avant ni apres. Cela devait aussi etre lie aux reussites des politiques immobilieres bolcheviques, qui, comme toujours et partout, avaient rapidement conduit a une crise majeur du logement et aux apparts communautaires, peu propices a une sexualite un peu intime. Mais l’interet de l’experience Kalentai est ailleurs. Elle disait en gros, baiser doit etre aussi naturel que de boire un verre d’eau. Il faut en finir avec les complexes bourgeois. Lenine, qui avait une certaine forme de legitimite en matiere de socialisme a l’epoque, lui repondait qu’on avait pas forcement envie de boire dans le verre d’un autre, notamment pour des raisons de proprete. Mais ce qui a vraiment mis un terme a l’experience, c’est que Monsieur Kalentai resolut de mettre en pratique ces preceptes avec une jeune et belle militante. Madame Kalentai se mis rapidement a sohaiter un retour une orthodoxie leniniste plus stricte....

                          A un, a deux, a trois ou plus, cela existe et a toujours existe. Le revendiquer comme un modele social strictement equivalent a tous les autres, c’est revenir sur la defense des faibles voulue par le christ. Comme tous les exercices de ce genre, ce sont des sport de riches ou alors de jeunes et beau. Tout comme la polygamie.

                          Qu’elle soit simultanee, comme en afrique, ou etalee dans le temps, avec les familles re decomposee, c’est accessible a ceux qui ont les moyens.

                          Socialement, ces revendications ne m’interessent donc pas du tout.


                          • eric 5 juillet 19:32

                            @leufeross Sur quoi ? La monogamie c’est dans la bible. La liberation sexuelle en Urss ? Proches de la famille Kalentai....je ne me souviens plus des details mais lui ou elle a ete nomme diplomate. En suede ? Et l’eloignemnt aidant, ou un truc de ce genre, curieusement, la possesivite.... Mais que cela n’a pas change, ma source, c’est l’experience quotidienne. Je vois les reactions des femmes entre deux ages quand leur mec bavasse en tout innocence avec des jeunesses.....Je ne suis pas sur que le Kalentaisme ou le trouple soit un remede efficace.... Que la polygamie est un sport de riche ? Demandez a vos potes divorces ou regardez le film Bal poussiere. Que la polygamie est une question socialement plus importante que la « famille homo ». Les estimations de nos organes « competents » 2 a 300 000 personnes concernees. Que le fait que les trouples se cachent m’indiffere ?



                          • Pascal L 6 juillet 10:37

                            @leufeross
                            « Eh bien ! moi, je vous dis : Tout homme qui renvoie sa femme, sauf en cas d’union illégitime, la pousse à l’adultère ; et si quelqu’un épouse une femme renvoyée, il est adultère. Eh bien ! moi, je vous dis : Tout homme qui regarde une femme avec convoitise a déjà commis l’adultère avec elle dans son cœur. » (Matthieu 5, 32-33)

                            On pourra aussi relire l’Evangile de Jean, 8 sur l’épisode de la femme adultère ou Jean 4 sur la Samaritaine ou Luc 20, 28 et suivants sur la femme qui a eu 7 maris (successivement)
                            Même si le mot monogamie n’est pas prononcé, cela se déduit facilement de ces textes.

                          • Pascal L 6 juillet 10:47

                            @Claude Simon
                            Ce n’est pas l’enseignement de ce cardinal qui est important, mais l’enseignement du Christ.

                            Celui n’est pas toujours facile à suivre, mais le Christ nous enseigne à beaucoup pardonner « Celui d’entre vous qui est sans péché, qu’il soit le premier à lui jeter une pierre »
                            Personne n’oblige personne à suivre cet enseignement, c’est la liberté de chacun. Vous avez le droit d’être du côté de ceux qui l’ont condamné à mort mais dans l’enseignement de Jésus, il y a aussi une promesse de vie éternelle pour ceux qui choisiront de répondre à cet amour inconditionnel qu’il nous a donné en acceptant sa mort.

                          • eric 6 juillet 11:16

                            @leufeross

                            Il faut que je vous informe que notre seigneur a vecu il y a environ 2000 ans et qu’a l’epoque, j’etais assez largement a l’etat de perspective. En revanche, l’apotre Paul, ou qui que ce soit qui ait ecrit ses epitres, premier textes averes historiquekemt en la matiere, dans les annees 50 de notre ere, expliquait deja les tenant et aboutissant de la monogamie chretienne. Vous devriez porter plainte contre ceux qui furent vos enseignants. En nos temps d’irresponsabilite, vous devriez pouvoir vous faire un petit billet...Je suis pret a temoigner de votre niveau.


                          • eric 6 juillet 11:57

                            @Pascal L

                            Tout a fait. Ainsi que les textes de Paul, les plus anciens averes. A l’heure ou les laicistes republicano socialisto progressistes persecutent les polygames culturels, ethnologiques, tout en preconisant l’absence de mariage, c’est a dire d’engagement pour une vie, sauf pour les LGBT, et les unions multiples simultannees, mais a condition qu’elles ne prevoient pas la defense juridique des plus faibles, il n’est sans doute pas inutile de leur rapeller les origines de la casha qu’ils ont dans la tete.

                            Mais d’un autre cote, tous cela les regardes. Pour les autres, il faut tenter d’eviter les consequences fiscales. Les couts de leur vies post modernes, ils tentent de les faire porter par la collectivite. Ainsi, les meres isolees sont les plus fragiles et les plus aidees. Il faut aussi enseigner a nos gosses a se mefier de leurs rejetons. Les pathologies pshychologiques, individuelles et sociales produites par ces mode de vie sont documentees par tous les psy.en particulier chez leurs gosses.

                            Nos enfants doivent savoir qu’en envisageant une vie commune avec leurs victimes, ils auront a porter le poids des egoismes de leurs parents. Si ton mec a ete eleve par un trouple, ou par un couple d’homme, sache que tu risque d’avoir a l’aider toute sa vie a porter le poid de ce truc et prepares toi. Le recul prouve que dans les adoptions, les difficultes pshy a un moment ou un autre sont la regle, leur absence la grande exception. Chez les heteros. Chez les autres, meme sans aucun reel recul et avec de faibles statistiques, il est evident qu’il en va de meme, car sinon, cela signifirait qu’on a pas affaire a des gens comme tous les autres.


                          • eric 6 juillet 12:07

                            @Claude Simon

                            En tant que calviniste de stricte aubedience (c’est a dire n’excluant pas par principe la double predestination) je m’interesse a la vie sexuelle des cardinaux a peu pret autant qu’a celle des autres trouples, ou plus. Neanmoins, j’ai ouvert votre lien. Je n’y trouve rien qui evoque une polygamie ou une polyandrie de vos exemples, ni meme sa reconnaissance par l’eglise papiste. Auriez vous tendance comke l’auteur a melanger un peu tout et n’importe quoi en toute meconnaissance de cause ?


                          • monde indien 5 juillet 21:39

                            Que le genre humain ne soit pas « programmé » pour la fidélité , la cause est entendue .
                            Pour autant on confond le + souvent fidélité et exclusivité . Ici toutes les possibilités existent : fidélité + exclusivité , fidélité + non-exclusivité , exclusivité + non-fidélité , ou encore non-fidélité + non-exclusivité -
                            Au passage , il n ’ est pas certain que la polyandrie soit moins répandue que la polygamie . Peut-être est-elle seulement + clandestine -
                            Chez lez grands mammifères on observe autant de grandes femelles dominantes que de mâles dominants -
                            D ’ autres animaux ne fonctionnent pas ainsi - souvent des oiseaux , mais aussi quelques mammifères - sur le mode exclusif , et/ou fidèles , m^me des humains.es -

                            Que chacun , chacune vive à sa façon , sans faire chier les autres , et en se faisant respecter dans sa façon d ’ être -

                            Je le souhaite à chacun et chacune -


                            • sls0 sls0 6 juillet 14:42

                              @monde indien
                              Je réside dans un pays où la fidélité n’est pas la qualité première.

                              Un héritage de la polygynie d’Afrique de l’ouest en l’esclavagisme n’a pas trop aidé.
                              Lors de discussions avec des étudiants on parle un peu de cette différence par rapport à des lattitudes plus élevées.
                              Je leur parle de conditions climatiques différentes. Ici il ne faut pas penser au lendemain, demain il y aura toujours des fruits à profusion et ce pour toute l’année . Pour une vie style ceuilleur c’est l’idéal.
                              Pour des lattitudes plus élevées c’est différent, il faut penser au lendemain, anticiper. Pour nos ancêtres pour une bonne période de l’année pas de cueillettes, mettre un steack de mamouth dans son assiette demandait un peu plus d’organisation et de spécialisation.
                              L’autre du couple avait sa spécialisation au sein du groupe, si a force de faire voler le dragon l’autre en avait marre et se tirait, c’est tout le groupe qui en patissait.
                              On a un sérieux reste de chasseur ceuilleur qui fait qu’on laisse moins voler le dragon. Pour les ceuilleurs y n’y a pas cette contrainte.

                              Le coté ceuilleur est agréable mais l’absence de père se fait ressentir par une absence de tramission du savoir et une certaine ignorance de l’autorité et de l’autre hors famille.
                              Mathématiquement parlant pour permettre cette polygynie il faut que la femme ait une vie sexuelle plus longue que l’homme. Hier à la cafétéria d’un super marché j’ai vu deux gamines avec leur mère. À vu de nez 7 et 9 ans les gamines et moins de 25 pour la mère. Souliers haut-talons pour les trois.
                              15 à 20% de mineures enceintes.
                              Parler de polyandrie ou polyginie sous nos lattitudes est un peu exagéré, on prend des exceptions pour une généralité.
                              Ici je me baladerait au bras d’un fille quatre fois plus jeune que moi ne dérangerait pas grand monde et comme je suis bien vu on dirait qu’elle a de la chance. cotumes locales obligent je pourrait me permettre quelques maitresses.
                              Certain que plus au nord ça ne passerait pas du tout, c’est à cela qu’on voit que la polyandrie ou polygonie c’est pas pour nous.
                              C’est fortement ancré en nous.

                              On est différents, à chacun sa façon de vivre.


                            • microf 6 juillet 23:51

                              @sls0
                              « Ici je me baladerait au bras d’un fille quatre fois plus jeune que moi ne dérangerait pas grand monde ». éccrivez vous, ce n´est pas seulement lá bas que cela ne dérangerait pas grand monde, voila en France un Président de la République qui se balade dans les bras de sa mère et cela ne dérange personne, peut être qu´il veut imiter lá oú vous êtes.


                            • taketheeffinbus 5 juillet 23:45

                              L’important dans une relation, c’est que les choses soient claires, c’est tout.

                              Si un état de fait (polyamour[s] ou fidélité exclusive) est avancé en début de relation et que l’autre rompt cette promesse sans en avoir discuté et obtenu l’accord de son partenaire auparavant, alors il y a trahison, sinon, non. C’est aussi simple que ça.

                              Il s’agit ni plus ni moins que d’honnêteté et de communication, le bon déroulement de toute relation humaine, qu’elle soit familiale, amicale, amoureuse, ou professionnelle, voir même citoyenne, tiens de ça, rien de plus, rien de moins !


                              • Claudec Claudec 6 juillet 08:33

                                C’est confortablement installés à l’abri d’élucubrations de genre que certains ont proclamé – continuent de le faire et agissent en conséquence à des fins idéologiques – que l’Islam fera la conquête du monde par le ventre de ses femmes. Ce à quoi répondent, à grand renfort d’éjaculations, leurs adversaires non moins idéologues et fanatiques, contribuant de la sorte au fait que la population mondiale augmente, quotidiennement, de 280 000 êtres humains.

                                Où est l’amour là-dedans ? Et l’amour de qui ? de quoi ?

                                • gogoRat gogoRat 6 juillet 11:04

                                  ’Qui trop embrasse mal étreint’


                                  • révolQé révolQé 6 juillet 12:11

                                    Vive les tri au lit (sme).. !!! smiley
                                    il est très rare que les 2 aient la migraine en même temps... smiley


                                    • Jao Aliber 6 juillet 14:20

                                      Le poly amour est impossible dans une économie de marché(mais aussi dans le capitalisme d’Etat comme en URSS) surtout pour l’ élévation des enfants, le problème d’ héritage, etc.


                                      La base du poly amour(le vrai amour correspondant à la nature véritable de l’humain) est l’abolition positive de la propriété privée.



                                      • sls0 sls0 6 juillet 14:59

                                        @Jao Aliber
                                        J’ai écrit plus haut que je résidais dans un pays où le poly amour est assez poussé et j’y subis le capitalisme aussi. C’est culturel, le système économique n’y a rien à voir.


                                        C’est quoi l’amour, pour moi l’amour d’une mère pour ses enfants y correspond assez bien, rien n’est demandé en échange ce qui n’est pas le cas de la plupart des couples.
                                        Aimer sans calculs.
                                        Une personne jalouse s’aime à travers l’autre, peut on parler d’amour ?

                                        Parler de poly amour sur un article parlant de polyginie ou polyandrie est un exercice difficile. Y a t’il une relation ? L’état amoureux et l’amour sont cousins mais non frères.

                                      • zygzornifle zygzornifle 6 juillet 16:14

                                        Comment il a fait Mahomet le Dieu du Coran avec toutes ses femelles surtout celle de 6 ou 8 ans ??

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès



Partenaires