Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Polygamie, grande hypocrisie négrophobe à la française

Polygamie, grande hypocrisie négrophobe à la française

Le projet de loi de déchéance de la citoyenneté nationale pour raison de polygamie, m’a amené à m’intéresser à l’histoire de ce statut matrimonial entre hommes et femmes pour m’apercevoir qu’il était à l’origine bien « français » puisque comme le notait Voltaire dans son Essai sur les mœurs, « les rois francs, Gontran, Caribert, Sigebert, Chilpéric, Dagobert, avaient eu plusieurs femmes à la fois, sans qu’on eût murmuré ».

Au plus fort de la traite négrière, les maîtres blancs qui dénonçaient, eux aussi, la polygamie des Noirs, étaient les premiers, dans les plantations antillaises, à faire du nomadisme sexuel et à violer leurs esclaves, les unes après les autres.

Le projet de loi de déchéance de la citoyenneté nationale pour raison de polygamie, m’a amené à m’intéresser à l’histoire de ce statut matrimonial entre hommes et femmes pour m’apercevoir qu’il était à l’origine bien « français » puisque comme le notait Voltaire dans son Essai sur les mœurs, « les rois francs, Gontran, Caribert, Sigebert, Chilpéric, Dagobert, avaient eu plusieurs femmes à la fois, sans qu’on eût murmuré ».
Au plus fort de la traite négrière, les maîtres blancs qui dénonçaient, eux aussi, la polygamie des Noirs, étaient les premiers, dans les plantations antillaises, à faire du nomadisme sexuel et à violer leurs esclaves, les unes après les autres.
On raillera également, au 17ème et 18ème siècle, la sexualité soit disant débridée des Noirs qui vivaient sur le sol français, en oubliant que Louis XIV n’était pas un modèle de vertu, ou que Louis XV avait transformé le Parc aux Cerfs, l’actuel Quartier Saint-Louis, en un gigantesque bordel pour satisfaire ses vices avec de jeunes prostituées.
Son ministre des Affaires étrangères, le marquis d’Argenson, note dans ses Mémoires, que « le roi se livre à la nature et cherche à se ragoûter par de petites filles très neuves qu’on lui fait venir de Paris. Il se pique d’emporter des p... de quinze ans. On lui emmena il y a quelques jours, une petite fille de cet âge qui était à peine vêtue ; il s’enrhuma à la poursuivre dans le lit et hors du lit ».
Cette hypocrisie, bien française, qui consiste, en matière de sexe, à voir la paille dans le slip de l’autre et à oublier la poutre dans le sien, ne s’est, depuis, jamais démentie.
En novembre 2005, Serge Billé, dans la revue Africa Maat dénonçait déjà « la grande hyprocrisie négrophobe à la française »
Extrait :
C’est l’histoire qui se répète.
En pointant la polygamie comme l’une des causes des violences urbaines de ces derniers jours, le ministre Gérard Larcher et le député Bernard Accoyer n’ont pas seulement étalé leur incapacité à comprendre le drame qui vient de secouer le pays, ils ont aussi, par l’exagération, à des fins politiques, d’un phénomène marginal, repris à leur compte ce vieux fantasme raciste, qui fait du Noir un sauvage aux moeurs débridées et insolubles dans les valeurs occidentales.
Bien avant eux, il y avait eu, déjà, dans la même logique, dans l’Antiquité, ce dérapage de l’historien grec Hérodote qui, pour justifier une différence supposée des Nègres, avait affirmé, doctement, que les Africains « copulent en public comme les bêtes » avant d’ajouter cette énormité : « Leur semence n’est pas blanche, comme celle des autres hommes mais noire comme leur peau ». » Lire dans africamaat.com
Tout récemment encore, les français apprendront à la mort du président de la République François Mitterrand qu’il pratiquait de manière cachée du grand public la polygamie en étant lié avec deux femmes d’une manière durable, avec amour, et chacune lui offrant une descendance. On appela hypocritement cette polygamie : double vie de François Mitterrand
La croissance sans fin de la mobilité de la société moderne entraine dans son train de vie, la croissance de la mobilité conjugale
Dans ce temps de croissance sans limite de la mobilité des capitaux, du travail, des marchandises, du travail, des êtres humains, la mobilité dans les relations conjugales va bon train en France comme partout ailleurs. Si l’on passe de plus en plus facilement d’une fidélité conjugale à une nouvelle fidélité conjugale, tel notre président de la République actuel Nicolas Sarkozy qui en serait à son troisième mariage, on passe aussi allégrement d’un lit à un autre, en évitant d’appeler cette forme de polygamie … par son nom, lui préférant de terme juridique d’adultère, si ce n’est d’aventure amoureuse, ou de « double vie ». On s’en sortira en distinguant l’épouse légitime, de l’amante. La distinction devient plus corsée lorsque l’aventure amoureuse devient relation conjugale durable et création de deux foyers distincts tels que ce fut le cas pour François Mitterrant.
On dénoncera, en France, la polygamie des quelques Noirs qui la pratiquent, alors que pour les Blancs de ce pays, qui font la même chose, y compris au plus haut sommet de l’Etat, on parlera pudiquement de... double vie.
Polygamie pour l’émancipation des femmes ?
Ceci permettra à l’écrivain égyptienne Afaf Al-Sayyd, auteur de romans et qui se proclame militante des droits des femmes de déclarer "Le droit à la polygamie est un droit pour les femmes autant que pour les hommes." "La polygamie est une solution contre l’immoralité et l’adultère qui dominent dans les sociétés occidentales". Source courrier mondial
"La polygamie permet aux femmes de se garder un espace de liberté", explique Hayam Dorbek, une journaliste égyptienne mère de deux enfants, qui va tête nue, habillée à l’occidentale.
Très prise par son travail et peu encline aux rythmes de la vie de famille, elle voudrait que son mari choisisse une seconde épouse. Source courrier mondial
 
La polygamie apparait alors comme un acte de libération, un choix contre l’hypocrisie répandu dans les sociétés occidentales, et ce sont des femmes émancipées d’Egypte qui réclament le droit à cette liberté !
Je suis moi-même un français marié, heureux et amoureux de mon épouse après 25 années de vie conjugale, père de deux enfants que j’aime, et je n’aspire pas plus qu’elle ni à la polygamie, encore moins à « une double vie ». J’aspire à vivre simplement en vérité, point !
Quelles sont leurs motivations profondes ?
Et c’est dans cette recherche de vérité que je m’interroge sur la motivation profonde de quelques uns de mes concitoyens, et cela aujourd’hui jusqu’au sommet de notre Etat, de cette curieuse et incompréhensible haine suscitée contre la polygamie jusqu’à proposer la déchéance de la nationalité française à ceux qui pratiquerait ce mode de vie matrimoniale.
Moi-même sensible à la condition féminine, je peux comprendre que la polygamie puisse être vécue comme une forme d’aliénation de certaines femmes, comme je peux comprendre le message des femmes intellectuelles égyptiennes qui réclament le droit à la polygamie. De toute évidence, l’aliénation des femmes ne s’arrêtent malheureusement pas aux frontières de la polygamie, je ne suis pas sûr du tout qu’elle l’accentue, et je suis encore moins sûr de la contagion de ce phénomène marginal qui est loin de mes préoccupations immédiates.
Les aboiements contre la polygamie, une préoccupation politique majeure
La polygamie est malheureusement devenue une de mes préoccupations à cause des aboiements politiques incompréhensibles à la tête de l’Etat dont je suis le témoin et auxquels je me sens le devoir de m’opposer avec lucidité et fermeté citoyenne, car pressentis comme l’expression d’un danger majeur pour la cohésion sociale de notre nation français, et par devoir envers mes amis et concitoyens d’origine africaine offensés par des déclarations inutiles et blessantes.
 

Moyenne des avis sur cet article :  2.19/5   (64 votes)




Réagissez à l'article

53 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 10 août 2010 10:19

    Bonjour, Coopain des bois.

    Inutile de chercher des raisons profondes, qu’elles soient morales, religieuses ou philosophiques, pour expliquer la dénonciation de la polygamie par le pouvoir en place. Ce gouvernement, à l’initiative de Sarkozy lui-même, fait feu de tout bois pour faire monter la mayonnaise sécuritaire dans l’espoir de ramener dans les rangs de l’UMP les électeurs déçus qui fuient vers le FN.

    Rien de tel, dans ce but, que de pointer du doigt les comportements des étrangers amalgamés de la manière la plus honteuse à des fauteurs de troubles et à des délinquants. Fut-ce en faisant semblant de ne pas voir que les concubinages multiples ne sont évidemment pas, comme vous l’avez souligné, l’apanage des musulmans, nos rois et chefs d’état ayant eux-mêmes très largement fréquenté différents herbages pour en goûter les saveurs !


    • leypanou 10 août 2010 10:31

      Vous auriez du aussi rajouter comment un pays qui a modifié ses lois pour donner les mêmes droits à l’héritage un enfant adulterin et un enfant légitime, autrement dit tolérer officiellement une certaine forme de polygamie, peut décemment crier sur les toits la lutte contre la polygamie par déchéance de la nationalité ? Tout cela fait partie d’une vaste entreprise politique, un genre d’islamophobie qui ne dit pas son nom, qui consiste à stigmatiser les quelques musulmans -une minorité- qui ne se comportent pas d’une manière assez « hypocrite ».


      • heliogabale boug14 10 août 2010 10:40

        C’est un peu n’importe quoi cet article : certes, il y a une certaine hypocrisie « française » à dénoncer la polygamie alors que l’adultère est chose assez courante. Sarkozy utilise ce sujet à des fins peu honorables et indignes de sa fonction, c’est également vrai.
        Mais, la polygamie n’est en rien un vecteur d’émancipation des femmes. C’est foncièrement inégalitaire. Dans certains pays musulmans, on a le premier article qui énonce l’égalité sans distinction de sexe, de race ou de religion et qui autorisent la polygynie ! C’est totalement inconstitutionnel ! Qu’on aille au bout de votre logique : qu’on autorise également la polyandrie !
        Ou que l’on revienne à un temps ancien où l’adultère était pénalement répréhensible ! (avant 1975)
        Enfin, dernier point : l’adultère est autorisé en France mais cela demeure une faute dans le cadre du mariage. Sachez que si une personne obtient le divorce parce que son conjoint l’a trompé est forcément déclaré fautif et les pensions alimentaires, les gardes font vite regretter à la personne ses égarements.
        Ainsi Liès Hebbadj ne peut pas être poursuivi pour polygamie...mais si sa femme officielle demande le divorce, elle aura au moins la moitié de ses biens. De même, si Danièle Mitterrand avait demandé le divorce, F.M aurait casqué.


        • Coopain des bois Coopain des bois 10 août 2010 11:38

          @Bourg14,

          le propos de mon article n’était pas de faire l’apologie de la polygamie, ni d’ailleurs de la monogamie.
          Je respecte votre point de vue personnel. Monogame moi-même, et heureux de l’être, je ne pourrai pas moins faire ! smiley
          Néanmoins, je trouve dangereux de vouloir que l’Etat se mêle de « normaliser » la vie privée de ses concitoyens dans justement ce qui touche le plus près leur intimité.

          Je ne vois personnellement aucun inconvéniant et danger pour la sécurité de notre Nation et la mienne que certains de mes concitoyens choisissent librement la polygamie (en vérité) et pourquoi pas la polyandrie, s’il considère cette relation matrimoniale comme un bien pour eux.

          Si vous considérez que la vie conjugale monogame est l’excellence, je ne vois pas pourquoi vous craigniez que les citoyens français se mettent en masse à adopter la polygamie ?

          Je préfère m’en tenir à témoigner des bienfaits de la vie conjugale monogame pour notre couple, expérience que je vis comme un excellent chemin de bonheur, sans prétention du caractère universel de cette expérience personnelle.
           
          Vous affirmez personnellement que la polygamie n’est pas un vecteur d’émancipation des femmes ! Soit. C’est un point de vue personnel, et je suppose que vous aurez la modestie de reconnaître ne pas détenir personnellement la vérité à ce sujet, et dans ce cas la sagesse de respecter le voeux de certaines femmes « émancipées » qui revendiquent ce statut de polygamie ?

          Nous partageons ensemble une égale sensibilité à rechercher l’équité de toutes les personnes quelque soit leur sexe. C’est déjà un bon point d’accord, non ?

          Je ne crois pas non plus que la question de l’émancipation des femmes soit dépendant du statut matrimoniale de polygamie, ou de monogamie.

          Pour preuve ... deux millénaires d’exaltation et d’institutionnalisation de la monogamie en Europe, n’ont pas été suffisant pour atteindre l’équité entre les sexes.

          Il est trop facile de juger avec nos yeux d’occidentaux, les moeurs et coutumes africaines, et de dénoncer leurs aspects aliénants. Je laisse avec confiance aux africains la liberté de juger avec pertinence de leur destinée  ! Osons regarder en face les aspects aliénants de nos moeurs françaises !

          La situation des femmes en France, pourtant réputée monogame, est malheureusement toujours préoccupante.

          En 2006, 137 femmes étaient décédées sous les coups de leur conjoint, selon la même source.

          Selon des chiffres de l’Observatoire national de la Délinquance (OND), 410.000 femmes ont déclaré avoir été victimes de violences physiques de la part d’un conjoint ou ex-conjoint en l’espace de deux ans, selon une enquête de victimisation portant sur 2005-2006.

          130 000 femmes victimes de viols en 2006.


        • heliogabale boug14 10 août 2010 14:42

          @ marc gelone :
          si on prend l’exemple de la Chine ou en Inde où le déficit de naissances de filles est grand (120 garçons pour 100 filles qui naissent), il se peut que la polyandrie ait une utilité sociale à terme...mais bon...


        • heliogabale boug14 10 août 2010 15:00

          Vous affirmez personnellement que la polygamie n’est pas un vecteur d’émancipation des femmes ! Soit. C’est un point de vue personnel, et je suppose que vous aurez la modestie de reconnaître ne pas détenir personnellement la vérité à ce sujet, et dans ce cas la sagesse de respecter le vœux de certaines femmes « émancipées » qui revendiquent ce statut de polygamie ?

          Ce n’est pas un point de vue que j’énonce...c’est plutôt un principe...si certaines femmes acceptent la polygamie...pourquoi pas ? Mais, il se peut que certaines femmes veulent plusieurs maris...et pourquoi on refuserait une telle chose ? On peut invoquer la coutume et c’est somme toute un bon argument mais dans ce cas là pourquoi pointer du doigt l’hypocrisie française qui dénonce la polygamie tout en étant champion de l’adultère ? Et si pour Danièle Mitterrand, ou pour une autre, l’émancipation « à la française » c’était d’accepter que son mari la trompe ?

          Si on considère que l’égalité est le principe qui doit régir avant toute chose une société, la polygamie ne peut pas être acceptée. Si vous considérez que leur liberté importe le plus, alors
          laissons toute chose se passer. Par exemple, je ne vois pas pourquoi on devrait s’indigner que des gens acceptent de travailler à temps plein pour moins que le SMIC ? Si pour eux, c’est un moyen de s’émanciper...et je dirais la même chose de l’adultère si il était autorisé pour un sexe mais pas pour l’autre...


        • heliogabale boug14 10 août 2010 15:03

          Et comme c’est remarqué plus bas, le vrai problème ce n’est pas de dénoncer la polygamie en France, mais c’est de déchargeoir de leur nationalité toute personne « d’origine étrangère » polygame...


        • Dolores 10 août 2010 18:29


          Le problème est que les pays qui pratiquent la polygamie ne sont pas réputés pour garantir l’émancipation des femmes ! Bien au contraire.

          Dans la plupart, les femmes qui y sont contraintes sont mariées de force et ne jouissent d’aucune liberté. Ce ne sont que des ventres ou des objets sexuels qui ne peuvent se soustraire à leur condition sans risquer la mort, les mutilations,la torture.

          Les Françaises ont le choix de ne pas accepter l’adultère de leur mari ou de ne pas être la maîtresse d’un homme marié.
          De toute manière rien ne les contraint à demeurer au domicile conjugal.

          Il n’y a qu’un homme qui peut prétendre que la polygamie n’est pas si moche, car seuls les hommes en tirent avantage.


        • Coopain des bois Coopain des bois 10 août 2010 20:46

          « Qu’on aille au bout de votre logique : qu’on autorise également la polyandrie ! »

          Elle existe de fait ! Combien de femmes ont plusieurs amants ? L’hypocrisie consiste à couvrir cette réalité de fait de la polygamie, qui inclue la polyandrie, de la banaliser tout en prétendant que c’est un phénomène qui n’a rien à faire en France, et qui doit être sévèrement condamné !

          Il ne s’agit pas porter un jugement de valeur sur ce fait de société, ni sur l’homosexualité qui est un autre fait de société, encore moins de condamner ou d’exalter ce phénomène, mais tout simplement d’en reconnaître l’existence.


        • King Al Batar King Al Batar 10 août 2010 11:11

          Ce qui est n’importe quoi c’est le concept de Déchéance de nationalité.....

          Comment cela peut il etre concevable ? C’est carrément de la discrimination de Francais. C’est à dire qu’on estime que les francais, qui le sont depuis peu, voir depuis leur parents (c’est déjà pas mal, ou comme l’autre petit bout de fiente qui nous sert de president d’ailleurs), sont inférieurement francais à ceux qui le sont depuis plusieurs générations, et que cet nationalisation tardive comparativement aux autres allourdirait les sanctions...

          Qu’est ce que cela veut dire ? Si moi, dont la famille est francaise depuis 1870 (Cremieux y pas mieux smiley ) je veut me marrier à plusieurs femmes en même temps, je serai puni par la loie, tandis que d’autre n’auront pas la même sanction. Si tous les Francais sont égaux, ils le sont aussi devant la loie, et un crime ou un délit doit être sanctionnable de la même manière pour chaque francais ! A la limite le responsable serait celui qui a accordé la nationalité à quelqu’un de mal integré, mais le polygame doit être puni de la même manière qu’elle que soit l’origine de ses parents....

          Il n’y a pas de période probatoire pour la nationalité, ce n’est pas un permis de conduire. Et en parlant de conduite, il serait bien que notre président (petite merde qu’il est) en change, parce qu’à la fin de son mandat, je ferai partit de ceux qui réclameront la déchéance de sa nationalité, si cette loie passe, afin qu’il réalise mieux la merde, et la nuisance à la fraternité (notion au combien importante de notre republique, sur laquelle il chie constamment) qu’il a réalisé durant le 5 piteuse années ou il a fourni un travail execrable !

          Putain ca y est je suis en rogne !


          • King Al Batar King Al Batar 10 août 2010 17:34

            @ Marc Gelone :

            « Article premier - Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune. »

            ca vous dit quelque chose, le mec une fois qu’il est francais, il l’est tout autant que vous, moi, Sarko, Florence Rey (petite francaise qui a tué des flics en 1994) ou l’autre con Iles lahadj (j’ai oublié son nom).

            S’il est egal, la sanction doit l’être tout autant. Effectuer des distinctions entre les francais selon l’origine et l’ancienneté de leur nationalité, est anti constitutionel, anti républicain, et le droit francais ne pourrait supporter une telle loie.

            L’erreur est à celui qui donne la nationalité à quelqu’un qui ne la méritait (selon vous) pas. Mais on ne peut pas revenir en arriere sur des choses aussi important. La nationalité n’est pas un permis de conduire. Et puis quoi encore, on va faire des retraits de points aussi tant qu’on y est ???!!!


          • amipb amipb 10 août 2010 17:48

            Une précision, King Al Batar : Florence Rey n’a tiré sur aucun policier. Les experts en balistique de l’époque ont démontré que tous les tirs provenaient de son petit ami, Audry Maupin.


          • birdy 11 août 2010 00:16

            « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune »


            Eh bien justement quel est l’utilité commune d’une racaille qui crame les bagnoles et hait la France ?

            Zioup paf un bon coup de pied dans le derche de ladite racaille et la France y gagnera beaucoup.

          • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 11 août 2010 02:37

            La France c’était un pays ethniquement homogène ?

            Les normands et bretons pouvaient pas se voir, les savoyards ont été conquis par napoléon dans un référendum truqué (sans bulletin « non », difficile de voter...), dans presque chaque département une langue différente, avant le début du XXe siècle deux français de deux régions différentes pouvaient pas se comprendre.

            Revois ton histoire...

            Cet article a été pensé pour une situation pire que maintenant.


          • King Al Batar King Al Batar 11 août 2010 07:28

            "Ca, ce sont des vieilleries qui remontent à un pays ethniquement homogène. Rien à voir donc avec l’ingérable foutoir multiculturel, multiethnique et multiracial qui mijote dans le chauderon des sorcières du politiquement correct."

            Super intelligent, donc on va demander à notre grand Genie MArc Gelone de revoir la constitution pour la réadapter à la situation actuele.

            En gros ca donne, les francais de plusieurs générations naissent et demeurent égaux en droit, et les francais plus recent ont interet de se tenir à carreau sinon ils dégagent....
            Est ce que ca c’est une conception intelligente d’une republique démocratique ?
            Non je crois que ce sont les idées d’un sombre cretin, qui a peur, et qui voit sa peur se transformer en haine, comme un petit caniche qui aboie....

            Detend toi mec, ta fille epousera un musulman, voir un noir, et tu sera obligé d’embrasser ses enfant. C’est tout ce que je te souhaite !


          • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 11 août 2010 16:18

            Les peuples celtes (dont les bretons), les basques, refusent toute base gréco-romaine de leur culture. Ils n’ont que la chrétienté qui les lient aux autres français (ce qui explique les mouvements indépendantistes qu’on y trouve).

            Et pour citer Ernest Renan : 

            «  La vérité est qu’il n’y a pas de race pure et que faire reposer la politique sur l’analyse ethnographique, c’est la faire porter sur une chimère. Les plus nobles pays, l’Angleterre, la France, l’Italie, sont ceux où le sang est le plus mêlé. L’Allemagne fait-elle à cet égard une exception ? Est-elle un pays germanique pur ? Quelle illusion ! Tout le Sud a été gaulois. Tout l’Est, à partir d’Elbe, est slave. »

            Donc remballe ton argutie à deux sous et révise ton Histoire smiley


          • COLRE COLRE 10 août 2010 11:14

            Inutile d’aller au-delà de l’introduction en gras. Jugez-en : 

            1. alléguer que la « polygamie est à l’origine bien française » en allant chercher des références sur les rois « francs » (et non français), qui plus est énoncées il y a plus de 2 siècles par Voltaire…

            2. alléguer de l’hypocrisie « blanche » en allant chercher comme référence l’esclavage où « les maîtres blancs » faisaient du « nomadisme sexuel » (sic ! smiley ) ou violaient « leurs esclaves les unes après les autres »…

            Au fait, je suis finalement d’accord avec cette dernière comparaison que fait l’auteur : la polygamie, c’est donc comme violer ses femmes les unes après les autres ?… ou est-ce du nomadisme sexuel ?… smiley

            (en lisant la suite en diagonale, on pressent que l’auteur envoie encore du paté ! ce que j’ai adoré : « Cette hypocrisie, bien française, qui consiste, en matière de sexe, à voir la paille dans le slip de l’autre et à oublier la poutre dans le sien » – re-sic ! Sinon, la polygamie comme « droit et libération des femmes », fallait le faire… )


            • birdy 10 août 2010 12:02

              Couper une citation judicieusement est bien pratique pour lui faire dire ce qu’elle ne dit pas :


              « Les rois francs, Gontran, Caribert, Sigebert, Chilpéric, Dagobert, avaient eu plusieurs femmes à la fois, sans qu’on eût murmuré ; et si c’était un scandale, il était sans trouble. »

              Donc la polygamie était considérée à l’époque comme scandaleuse, comment la comparer à celle institutionnalisée ?

            • Coopain des bois Coopain des bois 10 août 2010 15:53

              @Birdy,

              « Couper une citation judicieusement est bien pratique pour lui faire dire ce qu’elle ne dit pas : »Les rois francs, Gontran, Caribert, Sigebert, Chilpéric, Dagobert, avaient eu plusieurs femmes à la fois, sans qu’on eût murmuré ; et si c’était un scandale, il était sans trouble.« Donc la polygamie était considérée à l’époque comme scandaleuse, comment la comparer à celle institutionnalisée ? »


              Je n’avais pas l’intention de troquer la citation, je n’ai fait que reprendre la citation sur l’article de Serge Billé. Merci de me la rapporter ainsi en entier !
              La totalité de la proposition de Voltaire ne change pas grand chose au propos de Voltaire qui n’est pas un jugement sur la polygamie, mais le constat de la présence tolérée de la polygamie.

              Mon propos n’est pas non plus de faire l’apologie de la polygamie, ni de la monogamie, mais simplement de souligner l’hypocrisie d’une institutionnalisation de fait de la polygamie à la française « double vie » ou « nomadisme sexuel » condamnant d’autres formes institutionnalisées de polygamie.

              Je rappelle que la polygamie n’est pas une spécificité musulmane, qu’elle est antérieure à l’Islam. C’est une forme de vie matrimoniale que l’on retrouvait de manière universelle, en particulier sur notre territoire, en particulier chez les grecs, les romains, les celtiques.

              D’un point de vue religieux, les hébreux auxquels se réfèrent les juifs et les chrétiens étaient polygames, et ce n’est que tardivement que l’idée de la monogamie s’est imposé au Moyen Age dans le monde chrétien sans que pour autant elle fasse scandale !

              L’émancipation des femmes étaient par contre sujet à scandale. Pour preuve le nombre de femmes brûlées pour raison de sorcellerie, dont Jeanne D’arc qui avait eu l’audace de porter un pantalon, une armure et de commander une armée !

              Les mormons, qui sont issues du christianisme pratiquaient aux USA en toute légalité la polygamie jusqu’à ce que cela leur soit interdit. Cela n’empêche pas qu’il y ait encore de nos jours des américains mormons qui pratiquent la polygamie.

              Dans la mesure, où de plus en plus de musulmans défendent et vivent la monogamie, vouloir brandir l’épouvantail de la polygamie comme menace de l’Islam contre l’identité française me parait totalement illusoire, et ridicule !

              La richesse culturelle et religieuse de l’Europe et de la France tient aussi au métissage entre les peuples juifs, chrétiens, et musulmans qui se sont enrichis mutuellement dans ce métissage jusqu’à leur forme actuelle, aujourd’hui en pleine mutation.

              Si vous avez peur de l’invasion musulmane, surtout ne mangez plus de couscous, plat national français  !  smiley


            • birdy 10 août 2010 19:26

              ce n’est que tardivement que l’idée de la monogamie s’est imposé au Moyen Age dans le monde chrétien’ 


              Décidément non seulement les citations tronquées mais aussi les anachronisme les plus douteux.

              Tertullien (150-230) : « Nos adversaires nous reprochent donc comme une hérésie la discipline de la monogamie.  »

              Vous feriez bien de parfaire votre culture avant de prétendre à instruire. 



            • Coopain des bois Coopain des bois 10 août 2010 20:32

              «  Tertullien (150-230) :  »Nos adversaires nous reprochent donc comme une hérésie la discipline de la monogamie. « 


              Merci, vous ne faite qu’apporter de l’eau à mon moulin. Cela prouve bien qu’au sein même de la chrétienté naissante l’usage de la polygamie était tellement répandue et allant de soi que ceux qui faisait »discipline" de monogamie était considérés comme hérétiques donc contraire à la foi chrétienne.

            • birdy 10 août 2010 21:10

              Encore raté ! Car si vous connaissiez l’époque de Tertullien vous sauriez que les adversaires de la monogamie chrétienne dont ils parle ne sont surement pas des chrétiens.


              Je dirais même que sans connaitre l’époque, il faut être d’une rare indigence intellectuelle pour ne pas deviner les adversaires dont il parle.

              Mais comme me voilà lassé d’instruire un cancre opiniâtre, je vous laisse à vos divagations racialistes.  

            • King Al Batar King Al Batar 11 août 2010 07:53

              MArc Gelone, j’aime quand tu raconte de la merde comme ca....

              Alors pour ta petite culture personelle, sais tu ce que veut dire INRI sur la croix ou se trouve Jesus ?
              Jesus de NAzareth Roi des Juifs !

              Alors ton cd tu peux te le carrer bien profond dans ton petit cul béni et revoir tes lecons, du con !

              Tu crois ta culture supérieur aux autres, mais ton ignorance démontre toute ton infériorité intellectuel. Tu n’es pas un digne representant de ceux que tu penses représenter, et le plus grand service que tu pourrais leur rendre, c’est fermer ta gueule. C’est la que tu demontrera le mieux le peu d’intelligence dont Dieu t’a doté....


            • Coopain des bois Coopain des bois 11 août 2010 09:40

              @Birdy,

              les insultes ne font pas avancer le débat.
              explication de textes :
              Tertullien (150-230) : « Nos adversaires nous reprochent donc comme une hérésie la discipline de la monogamie.  »

              Il s’agit ici d’un conflit interne à la communauté chrétienne concernant une question doctrinale, d’où l’utilisation du mot « hérésie » et « discipline ». Les chrétiens ne discutaient d’affaires de doctrines qu’entre croyants en Jésus-Christ.

              Le christianisme n’était pas uniforme dans les premiers siècles, mais foisons de communautés, foisonnement dont l’expression est la multitude des évangiles que l’on redécouvre aujourd’hui ( évangile de Marie, évangile de Thomas, etc ..)

              Ce n’est qu’à terme quand le christianisme est devenu par l’empereur Constantin religieux d’Etat que l’on constate l’institutionnalisation réductrice de la foi chrétienne, d’où la synthèse des 4 évangiles retenus.


            • King Al Batar King Al Batar 11 août 2010 10:20

              « Quant à la culture juive, elle est, très favorablement, proportionnelle au poids démographique du peuple qui l’a nourrie et développée »

              Un quart des pris nobel sont juifs, pour 0.001% de la population.....

              Pas mal quand même.

              En ce qui concerne l’apport du christianisme culturellement à l’Islam, je ne suis absolument pas convaincu de la supériorité chretienne. Déjà en Architecture, arytmetique, science en general, une grande partie provient de l’Orien, au cas ou tu ne le saurais pas....

              Après en ce qui concerne l’Art (meme si l’architecture en est un), dans la mesure ou la sensibilité artistique est propre à chacun ton argument est légèrement trop faible pour que j’y réponde.

              Il n’est pas bon de se penser supérieur, la vrai force quand on l’a on ne la montre pas. Exibé et revendiquer une soit disant supériorité illustre parfaitement la bétise dont je te parle. Peut être que culturellement le monde occidental, JUDEO chretien à plus apporté que le monde arabe (et encore comme je te dis ce n’est pas prouvé), mais seul les abrutis exibent plein de fierté ce constat. En ce qui te concerne, je ne pense pas que tu ais apporté quoique ce soit à l’humanité. Tu n’as donc a priori aucune raison de requerir les fruit de ce que d’autre ont apporté....


            • Coopain des bois Coopain des bois 11 août 2010 11:01

              Je partage les propos et son appel à l’humilité de King al Batar,

              c’est d’ailleurs un des aspects de la foi chrétienne à ce qu’il me semble : « les derniers seront les premiers, et les premiers seront les derniers ! »

              gare aux prétentieux, donc ! Le petit dernier insignifiant pourrait bien être celui qui renversera le grand empire et ses innombrables sujets gonflés d’égo !

              J’aimerai ajouter qu’un humble petit français quasiment inconnu de la culture française, Rachi de Troye, vigneron bourguignon juif, fut un des rabbins donc « maître spirituel » les plus illustres et de notoriété internationale de la communauté religieuse juive.

              Ingratitude nationale, ou chauvinisme chrétien ?


            • goc goc 10 août 2010 11:51

              il faut aussi préciser que la polygamie est autorisée en France

              si, si !!

              à Mayotte qui est territoire français

              alors coté hypocrisie, on y est en plein !!


              • King Al Batar King Al Batar 11 août 2010 07:56

                Mayotte qui deviendra donc un département Français en 2011, si je ne me trompe pas ?


              • King Al Batar King Al Batar 11 août 2010 07:58

                Un petit extrait de wiki pour appuyer :

                Incidence juridique : statut personnel [modifier]

                Les Mahorais peuvent choisir entre :

                • le statut de droit commun, identique à la métropole (notaires, administrations, tribunaux…),
                • un statut personnel dérogatoire au Code civil et à la laïcité, réservé aux musulmans originaires de Mayotte (ou éventuellement d’autres îles des Comores ou du nord-ouest de Madagascar). Ils peuvent renoncer à ce statut et choisir le statut de droit commun.

                En ce qui concerne le statut personnel, la justice est rendue par des juges musulmans, les cadis[25]. C’est le seul territoire d’outre-mer ayant des juridictions spécifiquement compétentes en matière de statut personnel. La loi d’orientation pour l’Outre-mer no 2003-660 du 21 juillet 2003 a aboli la polygamie pour les nouvelles générations en déclarant : « Nul ne peut contracter un nouveau mariage avant la dissolution du ou des précédents. Le présent article n’est applicable qu’aux personnes accédant à l’âge requis pour se marier au 1er janvier 2003 ». Traditionnellement, la maison appartient à la femme à Mayotte et la répudiation ou le divorce représente donc essentiellement la perte d’un compagnon plutôt que la perte d’un statut social ou économique (les foundis et les aînés veillait à la bonne tenue de la situation économique de la femme même après le départ du mari). le droit des successions (discriminations selon la religion des héritiers), le droit foncier[26]. Toutefois, la polygamie et la répudiation unilatérale ont été abolies pour les personnes qui accèdent à l’âge du mariage à partir de 2005[27]. Un décret du 1er juin 1939, interdit la lapidation des femmes.


              • manusan 10 août 2010 12:37

                Si c’est comme ça on vire tous les étrangers et on garde les étrangères.

                S’il s’agit d’assumer notre polygamie jusqu’au bout, on y arrivera pas autrement.


                • Waldgänger 10 août 2010 12:58

                  Il me plait cet article. Commencer par Voltaire, qui avait fait oeuvre d’historien avec les méthodes et les sources disponibles il y a deux cent ans est une entrée en matière prometteuse, surtout quand on sait les comptes que Voltaire avait à régler avec l’institution monarchique, sans compter qu’il n’y avait pas de polygamie autorisée dans l’Europe du Haut-Moyen-Age. Et passons sur le reste, qui mixe sans gêne mariage et relations extraconjugales, qui feint d’ignorer toutes les valeurs patriarcales et machistes charriées par cette pratique.


                  • birdy 10 août 2010 14:01

                    Oui et surtout invoquer Voltaire pour la défense de la polygamie, en tronquant les citations c’est déjà d’une perversité rare, mais oublier en sus que Voltaire a écrit une tragédie intitulée « Le fanatisme ou Mahomet », et que cette tragédie est précisemment interdite de représentation à cause des polygames mahométans, ce n’est plus de la perversité mais carrément de la schizophrénie aigüe.

                    Soulignons en outre que la polygamie n’est pas uniquement pratiquée par les animistes sub-saharien mais à bien plus grande échelle par les musulmans arabes, maghrébins, indonésiens, turcs et perses,ce qui prouve combien le terme de négrophobie est complètement inadéquat.

                    Mais l’auteur est un de ces nombreux tolérants dont l’unique argument consiste à taxer de racisme les citoyens respectueux des lois et à plébisciter l’impunité pour quelconque délinquant d’origine exotique. 


                    • Coopain des bois Coopain des bois 10 août 2010 16:40

                      "Mais l’auteur est un de ces nombreux tolérants dont l’unique argument consiste à taxer de racisme les citoyens respectueux des lois et à plébisciter l’impunité pour quelconque délinquant d’origine exotique. « 
                      Si vous êtes respectueux des lois, donc de la Constitution française alors vous devriez comprendre aisément que ceux qui pratiquent la polygamie à la française ( double vie, nomadisme sexuel, etc) et ceux qui pratiquent la polygamie d’origine »exotique" devrait être traités juridiquement de la même manière.

                      Je souligne que paradoxalement aujourd’hui, le monde musulman s’attache par la voix de plus en plus d’intellectuels à exalter les bienfaits de la monogamie, pendant que la France s’attache à exalter les bienfaits du nomadisme sexuel, de la double vie, de la famille X fois recomposée et cela à l’appui de l’exemple des intellectuels, des hommes politiques de notre pays.

                      Le danger pour le modèle monogame auquel vous semblez tend attacher ne viendrait donc pas de trop de musulmans dans notre pays, mais paradoxalement de trop peu de musulmans ! smiley ( je plaisante)


                    • birdy 10 août 2010 19:32

                      Et allez-y avec les bobards plus c’est gros et plus ça passe !


                      Vous venez donc de m’affirmez que l’islam autorisant la polygamie est plus garant de la monogamie que les occidentaux qui interdisent la polygamie ? 

                      Qu’est-ce qui vous permet d’affirmer qu’un occidental aurait plus de maitresses qu’un musulman ? Rien sinon vos élucubrations nauséabondes. 

                    • LaEr LaEr 10 août 2010 16:21

                      Perso, il peut baiser autant de femme qu’il veut, au nom de n’importe que Dieu, j’en ai rien à foutre.... Par contre, que ses bonnes femmes se déclare mère isolé, et qu’ils touchent 4 ou 5 fois mon salaire en diverses allocations, c’est trop...

                      Ce « pauvre type » a voulu faire le malin avec sa bachée quand elle s’est fait chopper à conduire sans visibilité « ho, je suis une pauvre victime, les policiers sont des racistes, je vais porter plainte à la halde », il s’est pris le retour de bâton dans la gueule, BIEN FAIT !...

                      Il aurait payer ses 22€ d’amende justifiée (au moins autant que pour conduite avec un GSM), il vivrait encore bien tranquillement avec ses 6 femmes et ses 15 gosses....

                      Comme on dit chez moi « Qui fait le malin, tombe dans le ravin ».


                    • Coopain des bois Coopain des bois 10 août 2010 16:52

                      Curieusement, quand un homme fait des enfants avec une femme, l’abandonne puis avec une autre, l’abandonne, , puis à une troisième comme c’est le cas de nombreux hommes français, cela ne pose pas de problème que ces femmes pour faire vivre leurs enfants touchent des alloc, et l’homme reste un bon français !
                      Par contre quand un homme fait la même chose, sans abandonné ni les femmes, ni les enfants qu’il assume, et reste fidèle à ces trois femmes, là cela devient révoltant et il mérite d’être déchu de sa nationalité française !!!

                      J’aimerai bien qu’on explique !

                      Chiffres INSEE
                      En 2005, 1,76 million de familles sont composées d’enfants de moins de 25 ans et d’un seul parent, leur mère le plus souvent. Depuis les années soixante, la part des familles monoparentales ne cesse de grandir du fait de la fragilité accrue des unions parentales. Seule la moitié des mères de famille monoparentale occupent un emploi à temps complet, alors qu’elles fournissent en général l’essentiel des revenus du ménage. Les familles monoparentales vivent dans des conditions de logement plus difficiles et plus fragiles que les couples avec enfants. Elles sont moins souvent propriétaires. Signe des difficultés à vivre seul avec des enfants, 10 % de ces familles partagent leur logement avec d’autres personnes, habituellement un parent.


                    • LaEr LaEr 11 août 2010 09:42

                      Vous êtes vraiment d’une hypocrisie crasse.... C’est de la mauvaise fois à l’état pure... Ces familles divorcées, on les connais tous, non seulement le père ne touchent pas un kopeck des allocations des gamins, mais comme en plus ils sont déclarés, voir il était marié légalement, il devra payer une pension alimentaire, et il n’aurait certainement pas les moyens de se payer 3 baraques pour loger la smala, une épicerie, et quelques mercos !

                      Comment voulez-vous qu’on vous explique ? Vous êtes l’exact opposé du raciste de base, mais votre cerveau est tout aussi borné. Pour vous, si on « s’attaque » à cet homme, c’est parce-qu’il est musulman... Foutaises, il pourrait être catho intégriste avec pompons jaunes, je le condamnerai tout autant, comme je condamne ici-bas tous les « bons français » qui font tout pour arnaquer le système qui ne vivra pas éternellement à ce rythme... Et qui paiera les pots cassés ? Ceux qui en ont réellement besoin...

                      Vous êtes la raison pour laquelle un jour en France cela va réellement péter. A force de crier au loup, il va sortir du bois, et les « heures les plus sombres de notre histoires », c’est vous qui allez les remettre au goût du jour.
                       
                      Et là, je plains la grosse majorité de musulmans, maghrébins, kabyles, et autres qui vivent parfaitement intégrés dans notre société et qui paieront malheureusement à cause de 2 types d’individus : les échecs de l’intégration, et ceux qui les défendent contre vents et marrées...


                    • courville courville 10 août 2010 15:40

                      "Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère sud pour aller dans l’hémisphère nord. Et ils n’iront pas là-bas en tant qu’amis. Parce qu’ils iront là-bas pour le conquérir. Et ils le conquerront avec leurs fils. Le ventre de nos femmes nous donnera la victoire".
                       
                      1974, Houari Boumedienne ancien président
                      algérien dans un discours à l’ONU)


                      • Coopain des bois Coopain des bois 10 août 2010 16:10

                        Le judaïsme, le christianisme, et l’Islam ne sont pas, dans leur principe des religions belliqueuses.
                        Au contraire, elles sont toutes orientées essentiellement vers la recherche de paix, une paix qui suppose et exalte le bienfait de la diversité des êtres humains.

                        « la perversion du meilleur engendre le pire » Ivan Illich.

                        Il y a effectivement dans le peuple juif, le peuple chrétien, le peuple musulman des croyants qui détournent l’esprit originel et universel de paix contenu dans la foi pour en faire des instruments de haine les uns contre les autres.

                        Mais il y a, et il y aura toujours des personnes de bonne volonté, des faiseurs de paix qui émergeront issus de toutes les communautés différentes.

                        Je pense que c’est à chacun de choisir son camp ...
                        celui du chemin de la haine, ou celui du chemin de la paix ... je ne serai jamais dans le camp des faiseurs de haine entre les communautés !
                         
                        verset 48 de la sourate V du Coran  :

                        « … Si Dieu l’avait voulu, Il aurait fait de vous une seule communauté. Mais Il a voulu vous éprouver Par le DON qu’il vous a fait. Cherchez à vous surpassez les uns les autres dans les bonnes actions. Votre retour à tous, se fera vers Dieu ; Il vous éclairera, alors, au sujet de vos différends. »


                      • birdy 11 août 2010 09:49

                        Oui c’est sûr que Coopain des bois cherche la paix en traitant les français de négrophobes !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès