Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Pour la mort du fait-divers !

Pour la mort du fait-divers !

La semaine dernière on m'a fait part de l'existence de ceci :

cap1.jpg

Voici donc une magnifique perle circulant sur Facebook et soutenue par quelques 150 000 personnes, histoire de signer une petite « pétition entre amis » (nom de l'application hébergeant ladite « pétition »). Passons rapidement sur l'incommensurable bêtise et contradiction de l'intitulé de cette application, connotant qu'une pétition est un loisir, une détente, entres potes privilégiés et abonnés à la connerie, alors que la base même d'une pétition est vouée à la diffusion, au partage, et surtout empreinte d'engagements, de révolte. Là n'est pas réellement le problème, non. Le pire est dans ce dont témoigne une telle pétition, excellent outil de recensement des beauf's abreuvés de faits divers et nourris de sagas judiciaires pour prolétaires téléphiliques !

Loin devant la rubrique nécrologique, le fait-divers est la catégorie pseudo-journalistique la plus inutile et malsaine au monde. Bien conscients qu'il constitue leur dernier atout vendeur, les torchons aiment à suivre au jour le jour les grandes affaires de meurtres ou de viol. Car pour le lecteur ou le téléspectateur, ces sujets sont sa dose de fiction quotidienne, sa catharsis servie toute chaude sur RTL au réveil. Les journalistes l'ont compris, jouant surtout sur l'identification, en interviewant les proches, faisant durer les scènes d'angoisse et les plans caméras sur des étangs marécageux un soir de brouillard, lieu présumé du crime-sanglant-odieux-du-tueur-sans-pitié-et-si-c'était-votre-fille-c'est-arrivé-près-de-chez-vous-ma-bonne-dame. Toujours pas convaincus ? Comparez simplement le pourcentage réalité/reconstitution avec acteurs dans Détective Magazine ou chez Christophe Hondelatte.

Évidemment, le fait-divers existe depuis l'aube de la presse. Aux côtés de la météo, il alimente les discussions quotidiennes. Mais a-t-il une réelle utilité ? Quasiment toujours récupéré politiquement, il permet de justifier les programmes sécuritaires, les budgets de la police ou de la Justice. Néanmoins, sous sa forme actuelle, il n'en appelle qu'aux pulsions primaires du citoyen de classe moyenne, au point que malheureusement il en revienne à des considérations aussi inhumaines que les crimes qu'ils dénoncent : la peine de mort, solution ultime pour le beauf', oubliant ainsi toute notion de justice qu'il prétend prôner de façon si primaire. Et si c'était aussi une marque de d'auto-culpabilisation, une sorte de dédouanement de son immobilisme par un clic de pseudo indignation à la mode ? Je suis peut-être trop cynique. Non pas que la compassion soit malsaine, entendons-nous bien, elle est innée et salutaire. Mais son instrumentalisation et les pulsions de fausse justice populaire, de soif de vengeance irréfléchies qu'elle entraîne sont déplorables.

Boarf, depuis la semaine dernière le groupe à été supprimé, car « il ne respectait pas les règles de Facebook ». Tout est bien qui finit bien, on peut désormais cliquer en soutien à des pétitions plus intemporelles, rédigés dans la langue de Molière :

 cap2.jpg


Moyenne des avis sur cet article :  3.84/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Heil Cartman Heil Cartman 15 février 2011 09:18

    Dénoncer la beaufitude risque d’être le combat de demain, merci à l’auteur pour ce texte salutaire.


    • PtitLudo PtitLudo 15 février 2011 09:28

      Ah ben elle, elle mériterai au moins la peine de mort pour le massacre de la langue française !!!


      • ricoxy ricoxy 15 février 2011 09:42

        ► « Ah ben elle, elle mériterai au moins la peine de mort pour le massacre de la langue française !!! »

        Non, pas elle, mais les adeptes de la méthode globale qui ont donné ces tristes résultats. Il faudrait les étriper et les pendre avec leurs propres tripes.


        • Gabriel Gabriel 15 février 2011 09:50

          Connasse c’est avec un ou deux ’N’ ?


          • ricoxy ricoxy 15 février 2011 11:48

            ► « Le commentaire sur l’orthographe ne me parait pas essentiel. »

            Comme chacun écrit maintenant comme il le sent, comme il lui plaît, comme il peut, le résultat est qu’on est souvent obligé à un véritable travail de déchiffrage, source d’erreurs et de contresens.

            Et je ne vois pas ce que viens faire l’humour là-dedans. A moins que ce soit une allusion à Sacha Guitry. Un comédien, connu pour sa déplorable orthographe, lui dit un jour : « Je vous écris demain sans faute », ce à quoi Guitry répondit : « Écrivez donc comme vous le faites d’habitude ».


            • Cocasse cocasse 15 février 2011 12:18

              Boarf, depuis la semaine dernière le groupe à été supprimé, car « il ne respectait pas les règles de Facebook ».

              Intéressant, en quoi ne les respectait-il pas ?


              • Heil Cartman Heil Cartman 15 février 2011 12:56

                L’appel au meurtre est un délit en France.


              • Cocasse cocasse 15 février 2011 14:24

                Un appel au meurtre pour une personne donnée, ok.

                Mais dans le cas d’une pétition « pour le retour de la peine de mort ».
                C’est une proposition politique.


              • Heil Cartman Heil Cartman 16 février 2011 12:00

                Hummm, non c’est juste de la connerie.

                Ce qui plaide le mieux en faveur de l’abolition de la peine de mort, ce sont les arguments qu’emploient ses partisans, et leur mentalité.
                Arthur Koestler


              • Walid Haïdar 15 février 2011 16:38

                Moi je propose un compromis : on autorise la peine de mort aux gens qui ne savent pas écrire une phrase sans faire une faute dans chaque mot.


                350 000 signatures obtenues, c’est assez extraordinaire quand même, pour une pétition face book concernant la France seule.

                Article salutaire, mais pour Perseus : « la justice ne peut s’autoriser ce que proscris la loi. » Entièrement d’accord, c’est pourquoi je suis contre la prison. A ma connaissance, la loi n’autorise pas d’enfermer les gens contre leur gré dans des cellules.

                D’autant qu’il est prouvé que le nombre de prison n’est pas inversement proportionnel à la délinquence. Je suis donc contre la peine de mort, contre les prisons, et pour l’équilibre des richesses, puisqu’il est statistiquement démontré que la délinquence et la criminalité sont moins grandes dans les sociétés égalitaires.

                Pour les gens qui font des conneries, je suis pour les aider à retrouver une condition leur permettant de cesser de mettre en danger les autres où de nuir à leurs intérêts.

                Il n’y a pas 36 solutions :
                les violeurs et les psychopathe sont plus souvent des gens ayant vécu des traumatismes : autrement dit la violence engendre la violence et il faut donc une société plus douce. Il faut écouter la souffrance des gens et les aider. Contrairement à ce que radottent les nazillons et autres réactionnaires à la mode sur internet, la naïveté c’est plutôt de croire qu’en tapant sur les gens on règle les problèmes.

                Tout ce qui durcit la société la fait pourrir.

                • ignace72 15 février 2011 18:16

                  Je suis bien d’accord avec toi.
                  Surtout, qu’il est prouvé que la peine de mort a une incidence déplorable sur la criminalité.
                  Quand on sait qu’on n’a plus rien a perdre...


                • ricoxy ricoxy 15 février 2011 18:59

                  C’est bizarre qu’il ait fallu des siècles avant de « criminaliser » des actes qui avant étaient presque banals (cf la Bible et nombre d’écrits ; le syndrome de l’homme âgé avec une toute jeune fille, à peine nubile, était monnaie courante par les temps passés. Les viols aussi étaient plus que monnaie courante).

                  Chaque époque a la morale qui lui convient.C’est sans doute un progrès.


                  • Thierry 15 février 2011 19:09

                    SIGNEZ MA PETITION POUR LA LEGALISATION DU LYNCHAGE POPULAIRE :

                    Avantages :
                    - une énorme économie pour le budget de l’Etat (celui de la Justice).
                    - la fin des revendications des magistrats.
                    - une saine distraction pour les honnêtes gens.
                    Déjà 657.983.449 signatures en France métropolitaine.


                    • ddacoudre ddacoudre 15 février 2011 19:17

                      bonjour lillian

                      l’utilité du fait divers permet d’avoir une idées des risques que représente la société, mais avant cela se faisait en page intérieure, aujourd’hui elle fait la une et est devenu une activité électorale.
                      depuis que que la politique n’a plus d’action sur l’économie, et qu’elle ne véhicule plus de projet sociétal, elle se regarde le nombril et s’occupe du domaine ou le pouvoir a encore une action la sécurité, avec à terme un projet politique de contrôle de la société pour l’empêcher toute révolte.

                      ddacoudre.over-blog.com .
                      cordialement.


                      • logan 15 février 2011 23:52

                        ne croyez pas à cette ânerie que la politique n’a plus d’action sur l’économie
                        les 40 dernières années ont au contraire montré l’incroyable puissance de la politique, elle a réussit à transformer totalement l’économie
                        on est passé d’une économie mixte ( compromis entre capitalisme et socialisme ) instaurée par le CNR après la guerre à une économie capitaliste entièrement financiarisée à partir des années 1970-1980
                        le problème n’est pas que la politique n’a plus d’action sur l’économie, c’est une fable, le problème c’est que l’état a été entièrement privatisé, il n’a jamais été aussi puissant, mais il ne sert plus l’intérêt général du peuple, il sert l’intérêt d’une oligarchie


                      • Vent d'est Vent d’est 15 février 2011 21:07

                        Les faits divers... Ils font peur. Ils donnent une idée du genre de société dans lequel évolue...
                        Pourquoi vouloir empêcher de parler des faits divers ? pour que l’on s’habitue à une société ultra violente dans tout les domaine ? Ma fille se fait enlever et découper en morceau ?? Naaan c pas grave ! ...
                        Au fait, c quoi la prochaine proposition que l’on trouvera sur ce site ? de ne plus punir les criminels ? De ne plus parler d’économie, puisque ça fustige l’ultra libéralisme ? Ou allons y, on ne parle plus de politique, les pauvres politiques, tout le temps haineux contre eux. Dans ce cas là Agoravox n’aura plus lieu d’exister.

                        Pour revenir aux faits divers... trouvez vous normal un pays où une gamine peut se faire enlever et découper en morceau tranquillement et que le criminel responsable de ce méfait puisse garder le silence tranquillement sans qu’on lui mettent quelques baffes dans la gueule ??

                        De plus la peine de mort... franchement un mec qui a violé et tué des minots... mais qu’est ce que je m’en bat les c... qu’il soit entrain de gigoter sur une chaise électrique après. C pas moi qui aura de la peine pour ce connard.

                        Et pour ceux qui pensent que la sécurité rime avec état autoritaire... pensez aussi qu’une démocratie ne peut fonctionner correctement si l’état est constitué d’une société violente.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès