Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Pourquoi des gens sont-ils silencieux - voire pire - à propos du 11 (...)

Pourquoi des gens sont-ils silencieux - voire pire - à propos du 11 Septembre ? PARTIE 13 : connaissance préalable des crimes d’Etat contre la Démocratie - politiques profondes

Pourquoi les gens (bien) sont-ils silencieux - voire pire - à propos du 11 Septembre ?

C'est en substance la question que se pose Frances T. Shure, psychologue supportrice du mouvement Architectes et Ingénieurs pour la Vérité sur le 11 Septembre, dans une série d'articles, visibles ICI.

Avec l'aimable autorisation de Frances T. Shure, nous vous proposons une traduction de cette série, dont voici la treizième partie.

 

En répondant à la question posée par le titre de cet essai, le chapitre précédent - la théorie de la détection du signal - a examiné comment le « signal » de la Vérité sur le 9/11 peut être noyé par un « bruit » excessif qui vient de notre monde surchargé d'information, de nos croyances antérieures, et de notre état psychologique du moment.

Dans ce nouveau chapitre, nous allons continuer l'analyse de Mme Shure avec la partie 13 : connaissance préalable des crimes d'État contre la démocratie et politiques profondes, qui explore comment notre connaissance préalable des crimes d'Etat commis par les gouvernements, ainsi que notre connaissance de « l'état profond » (Ndt : parfois appelé « supramonde », notamment par Peter Dale Scott) - par opposition à l'état apparent aux yeux du public auquel nous participons en tant que citoyens - affecte la façon dont nous recevons les éléments qui indiquent que l'on nous a menti à propos du 9/11.

 

Les personnes ayant une connaissance préalable des délits gouvernementaux et d'entreprise, mais surtout des crimes d'État contre la démocratie (SCADs [0]), ont une capacité accrue à accepter les preuves qui contredisent la théorie officielle de la conspiration du 9/11.

 

Hebergeur d'image Lance DeHaven-Smith

 

Que sont les SCADs, et comment sont-ils différents des autres crimes politiques ? Lance DeHaven-Smith, professeur d'administration et de politique publique à l'Université d'État de Floride, a inventé [l'acronyme SCAD et] la locution « crimes d'Etat contre la démocratie » pour les distinguer comme des actions illégales ou extrajudiciaires des fonctionnaires ou des élites qui manipulent ou contournent les processus démocratiques et sapent la souveraineté populaire. En d'autres termes, les crimes d'Etat contre la démocratie sont des crimes de haut niveau qui attaquent non seulement les personnes, mais la démocratie elle-même. [1]

Par conséquent, selon DeHaven-Smith :

« la falsification des élections, les assassinats politiques, la fraude électorale, la corruption du gouvernement, les opérations scélérates non gouvernementales, les actions d'Etat anti-démocratiques, et la collusion entre entreprises en faveur d'initiatives extralégales peuvent être classés comme des SCADs. » [2]

Avant le 11 Septembre 2001, chacun de nous possédait des degrés de connaissances divers sur les intrigues politiques. Si, par exemple, nous avions déjà lu « Les politiques profondes et la mort de JFK » du Professeur Peter Dale Scott, ou si nous avions déjà une sérieuse compréhension de SCADs reconnus, tels que l'Iran-Contra [3], les incidents du golfe du Tonkin [4], et en particulier l'opération Northwoods [5], alors nous avions probablement une résistance minimale confrontés aux éléments désignant le 9/11 comme une opération sous faux pavillon. D'un autre côté, ceux d'entre nous qui ne possédaient aucune de ces connaissances avant le 9/11 aurions été placés devant un énorme changement de paradigme lorsque nous nous serions éveillés face aux faits qui contredisaient l'histoire officielle de cette terrible journée.

 

Hebergeur d'image Peter Dale Scott

 

Comme les crimes d'état contre la démocratie, l'expression « politiques profondes » est inestimable en ce sens qu'elle nous aide à appréhender le fait qu'il existe un « état public » et un « état profond » [Ndt : ou « état souterrain »]. L'état public se compose de la république démocratique que l'on nous enseigne, et il est notre système de gouvernement auquel nous participons consciencieusement en tant que citoyens. L'état profond, d'un autre côté, est composé des pouvoirs de la realpolitik [6] et des décisions « en coulisses » dont les citoyens ordinaires n'ont pas conscience. [7]

Scott définit « l'Etat profond » plus spécifiquement :

Ces éléments du gouvernement correspondent à [les 1% détenant les richesses] ... l'influence que j'appelle l' « état profond » (si elle est cachée) ou « état de sécurité » (si elle est militaire). Les deux représentent le pouvoir vertical ou pouvoir fermé, par opposition au pouvoir ouvert de l'état public. . . qui représente le peuple dans son ensemble. . . . Les pouvoirs verticaux secrets de l'Etat profond sont devenus une menace majeure pour la démocratie. [8]

À moins que nous ayons eu une compréhension préalable de l'état profond, il est probable que nous rejetions les preuves présentées par les sceptiques du 9/11. Le précieux livre de Peter Dale Scott, La route vers le 11 Septembre, la richesse, l'Empire et l''avenir de l'Amérique, nous présente ce contexte historique qui fait cruellement défaut. Dans ce document, il écrit :

Dans un sens, le 11 Septembre est un événement sans précédent, et qui menace de déplacer l'Amérique au-delà de l'époque des politiques publiques vers une nouvelle ère dans laquelle le pouvoir, plus que jamais avant, est administré du haut vers le bas. Mais en même temps, le 9/11 doit être considéré comme le point culminant des tendances qui se sont développées à travers un demi-siècle : à l'égard de la prise de décisions verticales secrètes par des petites cabales, à l'égard de la militarisation de l'application de la loi, à l'égard des dispositifs pour l'enfermement des dissidents, à l'égard des opérations, des transactions et des actifs dissimulés du gouvernement, et à l'égard de la gouvernance par ceux [les 1%] qui financent les partis politiques plutôt que par ceux qui y participent. [9]

Sans une certaine connaissance de ce contexte historique, nos convictions les plus profondes concernant notre gouvernement et notre république démocratique sont profondément mises à l'épreuve lorsque nous sommes mis pour la première fois face aux éléments qui réfutent la version officielle du 9/11. La même chose se produit lorsque nous découvrons des informations sur des trahisons gouvernementales passées, comme la tromperie qui a conduit aux attaques de Pearl Harbor [10] ; l'Opération Northwoods – le complot « sous faux pavillon » de 1962 conçu par les chefs d'état-major afin de commettre des actes de terrorisme dans les villes américaines et ailleurs pour justifier une invasion de Cuba, et qui a été rejetée par le président Kennedy [11] ; l'Opération Mockingbird, un complot de la CIA pour contrôler les médias, instigué après la Seconde Guerre mondiale [12] ; les atrocités des expériences du Projet MK-ULTRA sur des citoyens à leur insu [13] , et le complot de 1933 fomenté par de riches hommes d'affaires pour renverser le gouvernement américain et créer un Etat fasciste, que le major-général Smedley Butler a évoqué lors d'une audience du Congrès en 1934.[14]

Hebergeur d'image

A de rares exceptions près, notre système éducatif évite l'histoire de ces faits et d'autres trahisons commises par notre gouvernement et / ou les intérêts des élites, créant ainsi une population naïve et crédule, prête à accepter passivement la « réalité » dépeinte par les « médias-corporatistes-contrôlés-par- la-CIA ».

En fait, comme le professeur de Floride Lance DeHaven-Smith nous en informe dans son livre révolutionnaire, « La théorie du complot en Amérique », nous avons été conditionnés à reculer psychologiquement devant ces « théories du complot », même si ces théories sont documentées et crédibles.

Notre incapacité actuelle à considérer de façon décomplexée les éléments mettant en évidence une conspiration officielle derrière le 9/11 peut être attribuée à une opération de la CIA très réussie. En 1967, quatre ans après que le président John F. Kennedy ait été assassiné, la CIA s'est inquiétée du nombre croissant d'articles de journaux et de livres rapportant que des preuves dans le rapport de la Commission Warren lui-même contredisaient les théories du tireur isolé et de la balle unique. Les sondages d'opinion ont commencé à indiquer qu'une majorité relative d'Américains n'adhéraient pas complètement au rapport de la Commission, et l'intégrité de la démocratie aux États-Unis a été mise en cause. [15]

La CIA a répondu à cette crise croissante en envoyant une dépêche secrète – le mémo 1035-960 - à des agents de la CIA dans le monde entier. Cette directive chargeait ces agents de contacter les journalistes et les leaders d'opinion sur place et de leur demander leur assistance dans la lutte contre l'influence des « théoriciens du complot », qui publiaient « théories du complot », et qui reprochaient la mort de Kennedy aux hauts dirigeants des États-Unis. [16]

Les sceptiques de la version officielle du 9/11 ont entendu ad nauseam [Ndt : de façon obsessionnelle et répétitive, littéralement « jusqu'à la nausée »] la réplique « Je ne peux pas croire qu'une conspiration de cette ampleur puisse être vraie parce que les gens ne peuvent pas garder des secrets - quelqu'un aurait parlé ».

Cette croyance provient directement de l'un des points du mémo : « La conspiration à grande échelle souvent suggérée [par les « théoriciens du complot »] serait impossible à dissimuler aux États-Unis....  »

Cette croyance désormais ancrée dans notre société a dissuadé avec succès de nombreuses personnes de considérer sérieusement les éléments sur le 9/11 qui contredisent l'histoire officielle.[17] Comme cela est expliqué dans la partie 8 sur la recherche sur le cerveau, ce sont ces convictions fortes qui peuvent nous empêcher de prendre en considération même des preuves convaincantes présentées par les sceptiques du 9/11.

Heureusement, le mémo 1035-960 a été déclassifié par un Freedom of Information Act en 1976 et a été libérée en totalité en 1998.[18] Depuis 1967, le caractère dénigrant du « mème » [19] du complot est monté en flèche dans la presse, de sorte que toute personne qui a eu l'audace de remettre en doute la version officielle d'un événement important a été considérée comme dérangée ou instable par la plupart des Américains. Ces sujets de discussion de la CIA sont utilisés à ce jour par les journalistes et les citoyens mal informés pour éviter des recherches sérieuses sur des faits et des éléments de preuve qui contredisent n'importe quelle version officielle, y compris la version que l'on nous a serinée à propos du 9/11. [20]

J'étais l'une de celles qui était soigneusement conditionnée. Quelques années avant le 9/11, j'ai réagi comme si je n'attendais que cela envers un ami qui était suspicieux au sujet de l'improbable version du gouvernement concernant un événement (il se peut qu'il s'agissait de l'attentat d'Oklahoma City) avec un désinvolte « Oh ! Je ne crois pas aux théories du complot !  » Mais quelques semaines après le 9/11, j'ai commencé à ouvrir les yeux devant l'évidence même, qui m'a été présentée par le Mouvement pour la Vérité sur le 11 Septembre alors naissant. Après avoir lu un livre sur le sujet à l'été 2002, j'étais complètement délivrée de mon conditionnement passé ! [21]

On pourrait idéalement s'attendre à ce que des universitaires fassent des recherches et fassent preuve d'esprit critique - et encouragent également les élèves à faire de même - afin de déterminer laquelle de la théorie du gouvernement ou d'une théorie alternative est la plus étayée et la plus convenable. Malheureusement, la plupart des professeurs dédaignent et même censurent l'information qui pointe vers des complots non encore formellement établis. [22]

Heureusement, cependant, les psychologues sociaux ont pris l'initiative d'inverser cette tendance à la censure. Ils reconnaissent que l'expression « crimes d'Etat contre la démocratie » (SCADs) appelle à des investigations, contrairement au mème [19] de la « théorie du complot », qui, à cause de nos réflexes conditionnés, favorise la censure.

Dès lors que les psychologues sociaux commencent à enquêter sur des SCADS présumés, alors ils seront en mesure d'identifier « des types de victimes de SCADs, des tactiques, des moments, ceux qui en bénéficient, et d'autres caractéristiques des SCADs » [23] écrit DeHaven-Smith. Les psychologues sociaux qui examinent systématiquement les SCADs présumés – de la même manière qu'ils examinent tous autres phénomènes sociaux – comprendront mieux les politiques profondes. Cet examen scientifique les conduira ensuite à identifier les vulnérabilités institutionnelles de notre système. Armé de telles études, ils seront en mesure de recommander la création ou le renforcement de certaines protections. [24]

Sans recherche scientifique de la part des chercheurs et d'autres citoyens concernés par les crimes d'Etat contre la démocratie, nous sommes contraints de patauger dans un océan de théories concurrentes, pensant que nous ne saurons jamais la vérité, alors pourquoi même essayer ? Comme DeHaven-Smith observe :

Lorsque des incidents suspects se produisent et qui modifient les objectifs de la nation, qui perturbent les élections présidentielles, qui provoquent une action militaire, ou encore qui impactent l'ordre du jour national, les Américains ont tendance à accepter les versions égocentrées des fonctionnaires publics, et rarement d'envisager la possibilité que de tels incidents pourraient avoir été initiés ou facilités par les fonctionnaires eux-mêmes. Le rôle et la fonction du concept universellement reconnu d' « agent provocateur » est grossièrement négligé dans l'idiome du discours politique américain. Cette crédulité de masse, qui incite en elle-même les SCADs, est peu susceptible de changer tant que la détection et les poursuites judiciaires des SCADs n'auront pas progressé. [25]

Le mot « corruption » est beaucoup trop faible pour décrire l'état dans lequel nous nous trouvons à ce jour aux États-Unis. Par exemple, il y a eu un fusionnement des intérêts des entreprises avec des compartiments entiers de notre gouvernement, à la manière des « portes tambours » [26], de l'Environmental Protection Agency (Agence de Protection de l'Environnement), du Food and Drug Administration (Ministère de l'Alimentation et des Médicaments), du département américain de l'Agriculture, et d'autres organismes fédéraux censés protéger les citoyens. En conséquence, les fonctionnaires ne prennent même plus la peine d'adhérer à une charte éthique qui leur imposerait de se récuser dans une position de force ou d'influence face à un conflit d'intérêts.

En outre, nos représentants du gouvernement ont accepté un système de corruption légalisée sous forme de campagnes de contributions massives de la part d'entreprises. Ainsi, nous disposons, tel que le journaliste satirique d'investigation Greg Palast le définit, « de la meilleure démocratie que l'argent puisse acheter » [27]

Ajoutez à cela le fait étonnant qu'à ce jour, nous n'avons pas encore assisté à la moindre enquête criminelle réelle sur les attentats du 9/11, et alors nous voyons clairement que les États-Unis d'Amérique sont devenus une culture de l'irresponsabilité. Plus précisément, il existe une impunité générale vis à vis des agents d'élite de l'état profond, mais pas pour le reste d'entre nous.

Le rapport du journaliste lauréat du prix Pulitzer Ron Suskind faisant état d'un entretien avec un ancien conseiller de George W. Bush nous donne une idée de l'invulnérabilité relative de ces agents de l’état profond. Dans son article du New York Times, « La foi, la certitude et la présidence de George W. Bush  », Suskind a écrit :

À l'été 2002, après avoir écrit un article dans Esquire relatant que la Maison Blanche n'a pas apprécié l'ancienne directrice de la communication de Bush, Karen Hughes, j'ai pu rencontrer un conseiller principal de Bush. Il a évoqué le mécontentement de la Maison Blanche, puis il m'a dit quelque chose qu'à l'époque je n'ai pas complètement saisi - mais dont je crois maintenant qu'il s'agit du cœur même de la présidence Bush.

L'assistant m'a dit que les gars comme moi étaient « dans ce que nous appelons la communauté basée sur la réalité », ce qu'il définissait comme des gens qui « croient que les solutions surgissent de votre étude judicieuse de la réalité perceptible. » J'acquiesçai et je murmurai quelque chose sur les principes des Lumières et de l'empirisme [Ndt : en référence au Siècles des Lumières]. Il me coupa. « Le monde ne fonctionne plus vraiment de cette façon », a t-il poursuivi. « Nous sommes désormais un empire, et quand nous agissons, nous créons notre propre réalité. Et pendant que vous étudiez cette réalité - judicieusement, si vous voulez - nous allons de nouveau agir, créant d'autres nouvelles réalités, que vous pouvez étudier également, et c'est comme cela que les choses vont se régler. Nous sommes les acteurs de l'histoire... et vous, vous tous, vous ne serez bons qu'à étudier ce que nous faisons. " [28]

Avec une arrogance flagrante et une clarté remarquable, ce conseiller principal résumait sa participation à l'état profond. En fait, les agents de l'état profond, qu'ils soient fonctionnaires ou les élites des entreprises ou des banques de notre pays, ou leurs mandataires, sont ceux qui seraient nécessairement impliqués dans les crimes d'État contre la démocratie - les SCADs historiques mentionnés ci-dessus aussi bien que le 9/11 et les attaques à l'anthrax de 2001 qui ont suivi.[29] Main dans la main, pièce par pièce, ils détruisent la démocratie représentative dont nous avons hérité de nos ancêtres, qui, soit dit en passant, avaient prédit et nous avaient clairement mis en garde contre une telle trahison. [30]

Hebergeur d'image

Un autre aspect contribuant à la destruction de notre République est l'ignorance (délibérée ou non) et / ou l'acquiescement (volontaire ou non) du citoyen lambda. C'est à ce niveau que l'importance du Mouvement pour la Vérité sur le 9/11, et d'autres mouvements oeuvrant pour la transparence et la démocratie, peut avoir un impact significatif. Il y a de nombreux groupes actifs à travers le monde dont les membres sont maintenant informés sur ces diverses questions. Ils travaillent avec assiduité dans le but d'informer et de transformer les sociétés afin que tous les peuples puissent accéder à des soins, à la prospérité, à la souveraineté, à un environnement durable, et à une information exacte leur permettant de prendre des décisions réfléchies.

 

Comment notre connaissance des SCADs et des politiques profondes peut influencer la façon dont nous abordons les personnes avec les éléments de preuve qui indiquent que notre gouvernement nous ment à propos du 9/11 ?

Eh bien, cet essai a établi que la connaissance préalable par une personne des graves crimes politiques est la clé qui conditionne s'ils vont rester silencieux ou non – ou pire – à propos du 9/11. Ainsi, nous, militants pour la Vérité sur le 9/11, nous aurons davantage de succès à convaincre les gens d'accepter notre information si nous évaluons d'abord ce que nos auditeurs savent déjà. Ensuite, nous pouvons entamer un dialogue avec eux, basé sur la quantité de connaissances qu'ils possèdent actuellement, plutôt que sur le niveau de connaissances que nous voudrions qu'ils aient.

De toute évidence, la connaissance préalable des crimes d'État contre la démocratie et une compréhension des politiques profondes sont des avantages galvanisants qui nous aident à détecter les signaux qui nous avertissent que nous avons été, une fois de plus, trompés. Cependant, comme nous le verrons dans le chapitre suivant, la détection de tels signaux peut affaiblir certaines personnes, et pas du tout les galvaniser. Ceci peut résider dans le fait qu'ils sont victimes de « l'impuissance acquise. »

Note de la rédaction : à suivre dans le prochain numéro à la partie 14 : l'impuissance acquise.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Notes :

[0] SCAD : State Crime Against Democracy

[1] Lance DeHaven-Smith, « Au-delà la théorie du complot : esquisses des crimes graves au sein du gouvernement américain » American Behavioral Scientist 53, no. 6 (Février 2010) : 795-825 ; toute cette question est consacrée à la recherche sur les crimes d'Etat contre la démocratie.

Lance DeHaven-Smith, « Quand les crimes politiques sont des « boulots intérieurs » : Détection des crimes d'Etat contre la démocratie » Théorie et Praxis administratif, 28, no. 3 (2006) : 330-355.

Lance DeHaven-Smith, « Théorie du complot en en Amérique » (University of Texas Press, 2013).

[2] Daniel K. Sage, « un aperçu des crimes d'Etat contre la démocratie », 2013. Voir cet article pour d'autres opérations assimilées à des SCADs non mentionnées par DeHaven-Smith

[3] http://globalresearch.ca/.../LOB308A.html

[4] http://www.globalresearch.ca/the-tonkin-gulf-war-pretext.../5341718

[5] http://whatreallyhappened.com/.../northwoods.html

[6] Le terme « realpolitik » possède plusieurs sens. Il est à prendre ici au sens péjoratif pour souligner l'abandon des principes éthiques au profit d'intérêts nationaux (territoriaux, économiques…) Pour davantage d'information voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Realpolitik

[7] Mike Lofgren, " Anatomie de l'Etat profond."

[8] Peter Dale Scott, En route vers le 11 Septembre : Richesses, Empire et avenir de l'Amérique (University of California Press, 2007)

[9] Ibid. 2.

[10] Robert B. Stinnett, Jour de tromperie : La vérité sur les FDR et Pearl Harbor (Free Press ; édition Touchstone, 2001).

[11] http://whatreallyhappened.com/.../northwoods.html

[12] Alex Constantine, Le Gouvernement virtuel : les opéations de contrôle de l'esprit de la CIA en Amérique (Feral House, 1997), 35-66.

Carl Bernstein, « La CIA et les médias : comment les plus puissants médias de l'Amérique ont travaillé main dans la main avec la Central Intelligence Agency et Pourquoi la commission Church (http://fr.wikipedia.org/wiki/Commission_Church) l'a dissimulé »

William Casey, directeur de la CIA, 1981-1987, a dit naïvement : « Nous saurons que notre programme de désinformation sera terminé lorsque tout le public américain croira que c'est faux. »

[13] Constantine, Le gouvernement virtuel.

[14] http://en.wikipedia.org/.../Business_Plot

Un excellent article sur les complots démontrés : http://www.foreignpolicyjournal.com/.../rethinking-conspiracy.

[15] DeHaven-Smith, Conspiracy Theory en Amérique, 108.

[16] Ibid.

[17] Ibid. 200.

[18] Ibid. 107. Voir toute la dépêche ici.

[19] Un « mème » est un élément culturel reconnaissable répliqué et transmis par l'imitation du comportement d'un individu par d'autres individus. … (voir http ://fr.wikipedia.org/wiki/Mème)

[20] Un article décrivant l'utilisation continue de plusieurs de ces points de discussion ici.

[21] le discours de Michael Ruppert sur ​​VHS, Vérité et mensonges au sujet de 9/11 est devenu disponible dès l'automne 2001, et le livre de Nafeez Mosaddeq Ahmed, La guerre de la liberté, a été publié en Juillet 2002

[22] Adnan Zuberi, Le 9/11 dans le milieu universitaire. Cet excellent film détaille le tabou du 11 Septembre dans les institutions d'enseignement supérieur.

[23] DeHaven-Smith, Au-delà Conspiracy Theory, 799.

[24] Ibid. 796.

[25] Ibid. 811.

[26] En politique, la « porte tambour » (du nom de la porte fonctionnant selon le principe du tourniquet dans les grands magasins) est une rotation de personnel entre un rôle de législateur et régulateur, et un poste dans l'industrie affecté par ces mêmes législation et régulation. (voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Porte_tambour_(politique)

[27] Greg Palast, la meilleure démocratie que l'argent puisse acheter, (première impression Plume, 2003), 25.

[28] Ron Suskind : « La foi, la certitude et la présidence de George W. Bush » New York Times Magazine, le 17 Octobre 2004.

[29] Graeme MacQueen, La tromperie de l'Anthrax en 2001 : le cas d'un complot national (Clarity Press, 2014).

[30] DeHaven-Smith, « Théorie du complot en Amérique ».


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

325 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 25 mars 2015 10:02

    Encore un article d’un révisionniste de l’histoire... ?


    • fred.foyn Le p’tit Charles 25 mars 2015 11:04

      @Le p’tit Charles

      La preuve.... !

    • Hermes Hermes 25 mars 2015 10:04

      Bonjour,

      On se garde bien dans l’éducation de privilégier l’esprit critique. Il devrait y avoir une matière obligatoire (voire même éliminatoire aux examens) pour apprendre à détecter toutes les manipulations par le langage qui amènent à accepter de fausses vérités.

      Ce site Internet est une mine sur le sujet : http://sophismes.free.fr/
      Celui là est pas mal non plus : http://www.charlatans.info/logique.shtml

      Tant que ce l’éducation sera à la botte des pouvoirs et des idéologies, il y a peu d’espoir de réveil des peuples.

      Cdt.


      • Hermes Hermes 25 mars 2015 10:05

        Ce serait un pré-requis à la démocratie !


      • Andromede95 Andromede95 25 mars 2015 20:10

        @Hermes qui écrit : « On se garde bien dans l’éducation de privilégier l’esprit critique. Il devrait y avoir une matière obligatoire (voire même éliminatoire aux examens) pour apprendre à détecter toutes les manipulations par le langage qui amènent à accepter de fausses vérités.

        Ce site Internet est une mine sur le sujet : http://sophismes.free.fr/
        Celui là est pas mal non plus : http://www.charlatans.info/logique.shtml »


        Merci d’avoir cité ces liens qui méritent effectivement d’être connus, y compris par l’éducation nationale. 


        Sur le 2è lien, et en rapport avec l’article ci-dessus, on y trouve des documents particulièrement intéressants :

         - Une étude psychologique sur les théories de la conspiration

         - Les théoriciens du complot conspirent

         - Jean-Marie Bigard et la théorie du complot

         - Le détecteur de théorie conspirationniste, avec la bibliographie recommandée en fin de page : 

          Les rhétoriques de la conspiration. Loïc Nicolas.

          - Les nouveaux imposteurs, Antoine Vitkine.
          - L’imaginaire du complot mondial : Aspects d’un mythe moderne. Pierre-André Taguieff.
          - La société parano : Théories du complot, menaces et incertitudes. Véronique Campion-Vincent.
          - De source sûre : Nouvelles rumeurs d’aujourd’hui. Véronique Campion-Vincent.
          - La Foire aux illuminés : Esotérisme, théorie du complot, extrémisme. Pierre-André Taguieff.
          - 11 Septembre et Théories du Complot, ou le conspirationnisme à l’épreuve de la science. Jérôme QUIRANT.



      • Baasiste 2 25 mars 2015 20:50

        @Andromede95

        défenseurs de l’ordre néo-libéral et néo-cons, quelles références, franchement tu crois qu’on va lire tes torches culs ? déjà que la tv on la regarde pas nous gens qui refusent de se faire laver le cerveau par la pravda, si c’est pour avoir sa propagande à lire en livre (à acheter) c’est pas la peine. sinon lis 1984 l’angsoc traite de malade le personnage principal du livre qui s’oppose à l’angsoc le parti de big brother, traiter de malade les opposants est propre au totalitarisme et : 
        « Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage »

      • Baasiste 2 25 mars 2015 20:53

        on on s’en bat les couilles de vos analyses « psychologiques » les faits sont à la faveur des « conspis’ » et sur les faits vous évitez de débattre. je donne un lien remplis de citations sur le nouvel ordre mondial il faudrait avoir un qi d’huître pour croire après lecture qu’il y a aucun complot : http://stopmensonges.com/les-citations-qui-font-reflechir-sur-le-nouvel-ordre-mondial/

        les cons voient les gens plus intelligents comme des dérangés 

      • Andromede95 Andromede95 25 mars 2015 22:15

        @Baasiste 2 « défenseurs de l’ordre néo-libéral et néo-cons, quelles références, franchement tu crois qu’on va lire tes torches culs ? »


        Les liens que j’ai cités précédemment n’ont rien à voir avec « l’ordre néo-libéral et néo-cons ». Il s’agit d’analyses des symptômes de la conspirationnite.

        « déjà que la tv on la regarde pas nous gens qui refusent de se faire laver le cerveau par la pravda, si c’est pour avoir sa propagande à lire en livre (à acheter) c’est pas la peine »

        Pourtant, c’est bien la pravda pour a fait saliver à plusieurs reprises tes camarades conspirationnistes :

        « sinon lis 1984 »

        1984 fait partie des classiques recommandés par l’éducation nationale. Tu as l’air de croire que je ne l’ai jamais lu, ni vu le film...



      • Andromede95 Andromede95 25 mars 2015 23:03

        Je rectifie une de mes phrase ci-dessus : Pourtant, c’est bien la pravda qui a fait saliver à plusieurs reprises tes camarades conspirationnistes :


      • Baasiste 2 26 mars 2015 22:10

        @Andromede95
        la pravda est communiste et stalinien donc normal que ce journal dénonce les complots de l’empire us mais la pravda est aussi opposé aux gens « d’extrême droite » comme moi donc j’ai rien à voir avec la pravada. mais sinon la pravda est aussi totalitaire que les médias que tu adules, c’est juste que c’est de la propagande pro communiste et les médias que tu kiffes sont de la propagande totalitaire. la pravda faisait de la propagande surtout sous l’urss quand c’était le seul journal dispo, les médias possédés par les forces de l’argent en occident sont les seuls médias dispos aussi si on compte pas internet.


        ensuite 1984 tu l’as lu mais pas compris fais les parallèles entre le système que tu défends et ses méthodes et ce qui est écrit dedans.

      • Andromede95 Andromede95 26 mars 2015 23:22

        @Baasiste 2 : « ensuite 1984 tu l’as lu mais pas compris fais les parallèles entre le système que tu défends et ses méthodes et ce qui est écrit dedans. »


        J’ai compris le parallèle, mais je ne me pas obligé d’adhérer à tes inepties. Les illuminés de tout poil adoptent le même genre de discours que le tiens.


      • Baasiste 2 27 mars 2015 00:32

        @Andromede95

        le seul illuminé c’est toi par les lumières maçonniques qu’émet ta tv. 

      • Baasiste 2 27 mars 2015 00:34

        les continuateurs du projet des illuminés de Bavière et franc maçons sont des adorateurs de la lumière (luciférienne) et sont dans ton camp tu crois en leurs bobards.


        sinon si je suis illuminé tu ’na aucune lumière dans le crâne car tue s con larbin.

      • Analis 27 mars 2015 21:28

        @Andromede95

        Pourtant, c’est bien la pravda qui a fait saliver à plusieurs reprises tes camarades conspirationnistes :

        Une comparaison très malheureuse et qui dessert votre propos, car la Pravda était au final plus objective que vos médias !

        Non, les gens ne sont pas forcément mieux informés dans les pays occidentaux que dans d’autres à caractère plus ou moins autoritaire, et que cet état de fait est facilité par la croyance que beaucoup d’entre eux partagent sur la fiabilité de leur modèle socio-politique, donc bon et incapable d’induire en erreur, par opposition aux autres qu’ils perçoivent comme mauvais et portés à opprimer et tromper. Situation pernicieuse s’il en est ! Le témoignage d’un ancien analyste militaire d’origine russe au service de l’OTAN, que j’avais posté sur le fil Ukraine, va dans ce sens : la propagande occidentale actuelle est plus grossière même que celle de l’URSS au temps de la guerre froide, parce qu’elle se peut se le permettre en raison de la plus grande crédulité du public occidental :

        http://vineyardsaker.blogspot.fr/2014/03/today-every-free-person-in-world-has-won.html

        Traduction :

        http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/ukraine-crimee-les-medias-150369

        ----------------------------------------------------------------------------------------------------

        « Dans les heures qui suivirent le discours de Poutine, j’ai été étonné de voir la déconnexion totale entre ce que je venais d’entendre, la réaction des populations en Russie, et la façon dont les médias officiels occidentaux rapportaient l’événement. Les personnalités politiques russes comparaient ce qui venait de se passer à la victoire contre l’Allemagne nazie en 1945, et elles ont répété maintes et maintes fois que ce qui venait d’avoir lieu créerait un nouvel ordre mondial et que la nature du système des relations internationales avait été changée pour toujours. Et

        pourtant, les grands médias occidentaux n’ont parlé que du faste de la cérémonie et de la manière dont Poutine avait justifié l’annexion de la Crimée par la Russie. Ont-ils écouté un discours différent ?! »

        « Pendant une longue période de ma vie, comme beaucoup d’autres analystes militaires, j’ai gagné ma vie, entre autres choses, par la lecture quotidienne de la presse soviétique. Non seulement la Pravda ou Izvestia, mais également des journaux encore plus ennuyeux ou spécialisés, des magazines, des revues, etc. J’écoutais la radio soviétique aussi souvent que je le pouvais, et je n’ai jamais manqué une occasion de regarder la télévision soviétique,

        en particulier les émissions d’informations. À l’époque, j’étais jeune, très naïf et très bête, et je croyais sincèrement que l’Union soviétique était une menace mortelle pour l’Europe occidentale et que la seule chose qui se dressait entre eux, les communistes malfaisants, et nous, le monde libre, était la puissance militaire de l’OTAN. En regardant ce que j’étais à cette époque et la crasse absolue que j’avais alors dans le cerveau, je me sens gêné et, franchement, honteux de ma crédulité totale. Mais à l’époque, j’étais un soldat dévoué de la guerre froide dont la devise était « connais ton ennemi ». Et je connaissais bien mon « ennemi  », vraiment très bien. Je voulais expliquer tout ce qui précède avant de déclarer ce qui suit :

        En toute honnêteté et sincérité, je dois dire ici que la presse soviétique était beaucoup plus pluraliste, plus diversifiée et plus digne de confiance que les principaux médias occidentaux actuels. Certes, la presse soviétique passait tout simplement sous silence certains sujets, mais cela tend à montrer que contrairement aux grands médias occidentaux, ils ne se sentaient pas capables de mentir effrontément au point de nier catégoriquement et totalement les évidences. D’une part, le public soviétique était beaucoup mieux éduqué. Nous tous, y compris moi-même, avions l’habitude de nous moquer des leçons obligatoires de marxisme-léninisme dans les écoles soviétiques, mais nous avons négligé que n’importe quel cours de marxisme-léninisme à peu près décent abordait nécessairement des thèmes comme la dialectique, le matérialisme historique et l’économie, des notions qui vous forcent à penser et à réfléchir. Cela ne veut

        pas dire qu’on ne pouvait pas mentir au peuple soviétique – on pouvait et cela a été bien évidemment fait maintes fois – mais seulement que les mensonges devaient être au moins à moitié crédibles et présenter un scénario plausible. En revanche, pour un public élevé avec CNN, la BBC ou MTV, les mensonges n’ont pas même besoin de passer un test de bon sens élémentaire (comme l’a si bien illustrée la couverture médiatique par les médias occidentaux « mainstream » de la guerre d’Ossétie du Sud du 08.08.08 ou des événements en Ukraine) : la Doublepensée prédite par Orwell dans son livre 1984 est maintenant entièrement en vigueur, et le noir peut être appelé blanc et vice-versa sans le moindre problème. Je dirais même que, en comparaison, même les médias nazis Völkischer Beobachter contenaient plus d’informations que, par exemple, le New York Times, le Wall Street Journal ou la BBC, dont le niveau de mensonge éhonté ne peut être comparé qu’à, peut-être, celui du Der Stürmer.

        J’ai remarqué pour la première fois ce niveau inégalé de mensonge pur et simple – un niveau absolument sans précédent – dans les grands médias occidentaux pendant la guerre USA / OTAN contre la Yougoslavie (Croatie, Bosnie, Kosovo), mais je pense que cela n’a fait qu’empirer depuis. En revanche, la presse russe moderne est très diversifiée, et le peuple russe peut aussi régulièrement voir le type de couverture que les événements actuels en Ukraine reçoivent dans la presse occidentale, ce qui le laisse stupéfait. Le peuple russe ne peut tout simplement pas comprendre comment cela est possible dans une société qui semble extérieurement avoir toutes les caractéristiques d’une société libre et pluraliste. Dans les mauvais jours de l’URSS, c’était tout simple : il y avait la censure d’Etat. Mais il n’y a pas de censure d’Etat à l’Ouest, il n’y a pas de Glavlit ni de Goskomizdat, et pourtant la presse occidentale est beaucoup plus monolithique et malhonnête que la presse de parti officielle de l’URSS elle-même.


      • Andromede95 Andromede95 27 mars 2015 22:50

        @Analis : « Une comparaison très malheureuse et qui dessert votre propos, car la Pravda était au final plus objective que vos médias ! »


        Si tu avais lu correctement mon commentaire précédent, tu aurais vu que je ne me suis même pas prononcé sur la pravda. J’ai simplement précisé que ce journal faisait saliver certains conspirationnistes.

        C’est à Baasiste 2 que tu aurais dû répondre.


      • Analis 29 mars 2015 10:52

        @Andromede95

        Si tu avais lu correctement mon commentaire précédent, tu aurais vu que je ne me suis même pas prononcé sur la pravda. J’ai simplement précisé que ce journal faisait saliver certains conspirationnistes.

        C’est à Baasiste 2 que tu aurais dû répondre.

        Il est exact que la phrase de Baasiste 2 ne peut s’expliquer que par le désir de recourir au cliché d’une Pravda symbôle de la servilité médiatique, mais ta réponse ne se comprend que si on considère qu’on doit prendre ce cliché au sérieux. Alors que la réalité veut que la situation de la presse dans nos pays est à bien des égards pire que sous l’Union soviétique. De nombreux indices vont dans ce sens, et même les institutions les plus proches de l’idéologie dominante ont du mal à masquer ce fait. Ainsi, le classement de Reporters sans Frontières 2014 n’est pas vraiment tendre avec plusieurs grands pays occidentaux, en dépit de son orientation plutôt néo-conservatrice, plaçant le Royaume-Uni au 33ème rang, la France au 39ème et les USA au 46ème ! Et encore cette organisation est-elle vraiment beaucoup trop tendre avec l’état de la pluralité de l’information dans ces pays, notamment au sujet du travail de faussaire digne de la pire propagande de guerre hitlérienne ou stalinienne lors du traitement des conflits en Syrie, Libye, Ukraine et maintenant Irak, ou au sujet de quantitée de sujets dissidents (11-9, AZF, meurtres des Kennedy, Boulin, Dr Kelly, Bérégovoy, etc...). La place des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne devrait être au-delà de la 100ème, et celle de la France, dont la presse est la plus monolithique, encore plus bas. En fait, sur les questions sensibles, il n’y a pas de différence importante avec la Chine ou la Russie.

        Là encore, un autre article déjà publié, mais qui mérité d’être rappelé : un ancien serviteur de l’impérialisme fait son mea-culpa :

        http://reseauinternational.net/journaliste-allemand-renom-les-medias-cia-poussent-guerre-mondiale/

        -----------------------------------------------------------------------------------------------

        Journaliste allemand de renom : Les médias de la CIA poussent pour la guerre mondiale

        09 octobre 2014

        Udo Ulfkotte dit que tous les médias les plus importants sont contrôlés par la CIA

        Udo Ulfkotte, un ancien rédacteur en chef d’un des plus grands quotidiens allemands de grand tirage Frankfurter Allgemeine Zeitung, admet qu’il a travaillé pour la CIA.

        “Je suis journalise depuis environ 25 ans et on m’a appris à mentir, à trahir et à ne pas dire la vérité au public,” a dit Ulfkotte dans un entretien avec la chaîne Russia Today (RT). “J’ai été soutenu par la CIA, pourquoi ? Parce que je suis pro-américain”

        Il a décidé de dire la vérité au sujet des médias de masse complètement contrôlés par la classe financière parce qu’il a peur d’une guerre en Europe.

        Les médias allemands et américains essaient d’amener la guerre aux gens en Europe, d’amener la guerre en Russie. C’est le point de non retour et je vais dire ce que j’ai à dire… Ce que j’ai fait dans le passé est mal, manipuler les gens, construire une propagande contre la Russie.

        Ulfkotte a dit que la plupart des journalistes de la corporation médiatique aux Etats-Unis et en Europe sont “soi-disant des couvertures non-officielles”, ils travaillent pour une agence de renseignement. “Je pense que c’est particulièrement le cas pour les journalistes britanniques, parce qu’ils ont une relation bien plus étroite (avec leur service de renseignement). C’est très certainement le cas avec les journalistes israéliens et bien sûr les journalistes français… C’est également le cas avec les journalistes australiens, néo-zélandais, taïwanais, bref, de beaucoup de pays.

        Operation Mockingbird (Opération “oiseau moqueur”)

        La subversion par la CIA des médias de masse est très bien documentée. Dès 1948, l’ancien avocat de Wall Street Frank Wisner (NdT : le père du beau-père de Sarkozy…) a établi l’opération Mockingbird quand il était directeur de l’OSP (Office of Special Projects), qui allait devenir par la suite un département de la CIA. Cette opération avait pour but de convertir les médias en outil de propagande pour l’élite financière. Wisner engagea Philip Graham du Washington Post pour diriger l’opération et recruter des journalistes, beaucoup d’entre eux avaient travaillé pour le renseignement militaire durant la seconde guerre mondiale.

        “Vers la fin des années 1950, Wisner ‘possédait’ des membres respectés du New York Times, de Newsweek, de CBS et autres véhicules de communication,” écrit Deborah Davis dans son livre “Katharine the Great : Katharine Graham and the Washington Post”.

        Dés 1953, l’opération fut dirigée par le directeur de la CIA Allen Dulles et balayait virtuellement toutes les grosses entreprises médiatiques incluant le New York Times (NdT : Nous avons dit sur ce blog depuis très longtemps que le New York Times était “la voix de la CIA”…), les magazines Time et Life, les équipes de journaux télévisés, particulièrement CBS News sous Philip Paley, en plus des journaux et chaînes de télévision d’information, la CIA contrôlait aussi Hollywood et la production des films.

        “Les fichiers de la CIA documentent des arrangements de couverture additionnels avec ces organisations de presse entre autres : Le New York Herald Tribune, Saturday Evening Post, Scripps-Howard Newspapers, Hearst Newspapers, Associated Press (AP), United Press International (UPI), the Mutual Broadcasting System (MBS), Reuters, the Miami Herald,” a écrit Carl Bernstein le célèbre journaliste de l’affaire du Watergate dans un article paru dans la revue Rolling Stone en 1977.

        Des preuves de l’existence du réseau de la propagande de la CIA, son “puissant Wurlitzer” comme l’appelait Wisner, avaient été révélées dans les années 1970 suite aux révélations du comité d’enquête du sénateur Church (Church Committee). “”La CIA entretient couramment un réseau de plusieurs centaines d’individus étrangers à travers le monde qui fournissent des renseignements à la CIA et parfois essaient d’influencer les opinions publiques au travers de l’utilisation de propagande cachée. Ces individus donnent à la CIA un accès direct à un grand nombre de journaux, magazines et périodiques, un grand nombre d’agences de presse, de stations de radios et de télévisions, d’entreprises de publication de livres, maisons d’édition et autres fonctions médiatiques étrangères,” citait un rapport du comité du Congrès en 1976.

        Comme le documente Alex Constantine, l’opération Mockingbird est toujours opérationnelle aujourd’hui sous une grande variété de déguisements. Un de ses plus grands géniteurs, Richard Mellon Scaife, vient juste de décéder.

        CIA Media pousse pour une guerre catastrophique avec la Russie

        Udo Ulfkotte s’est dévoilé parce qu’il a peur d’une guerre entre les Etats-Unis, l’Europe et la Russie.

        Les médias américains et allemands essaient d’amener la guerre en Europe, en Russie. C’est le point de non retour et je vais dire ce que j’ai à dire… Ce que j’ai fait dans le passé est mal, manipuler les gens, construire une propagande contre la Russie. Ce n’est pas juste ce que mes collègues font également, ce qu’ils ont fait dans le passé, parce qu’ils sont corrompus pour trahir le peuple, pas seulement en Allemagne, mais partout en Europe… J’ai très peur d’une nouvelle guerre en Europe et je ne veux pas voir une fois de plus cette situation se produire, car une guerre ne vient jamais toute seule, il y a toujours des gens qui poussent à la guerre et ce ne sont pas seulement les politiciens, ce sont les journalistes également… Nous avons trahi notre lectorat, nous avons juste toujours poussé pour la guerre… J’en ai assez, j’en ai ras le bol de toute cette propagande. Nous vivons dans une république bananière et non pas dans un pays démocratique où nous aurions la liberté de la presse.

        Pour l’élite gouvernante, l’oligarchie financière en contrôle des Etats-Unis, la guerre est un outil fait sur mesure pour maintenir et centraliser le pouvoir ainsi qu’établir un ordre monétaire mondial. Aveuglée par son arrogance démesurée, l’élite croit qu’une guerre avec la Russie va mettre en échec les aspirations géopolitiques de cette nation, qu’ils perçoivent comme une menace, comme celles de la Chine. Mettre en échec et défier la Russie est l’objectif de cette guerre en Ukraine, qui s’est mise en sourdine depuis quelques temps.

        La Russie est parfaitement au courant de ce qui se trame et se prépare maintenant pour l’inévitable : une guerre thermonucléaire. Impensable il y a encore 2 ou 3 ans, la Russie est maintenant en train de considérer une refonte à très grande échelle de sa position militaire et de considérer (NdT : comme l’ont déjà fait les Etats-Unis…) la possibilité d’une première frappe nucléaire contre l’OTAN et les Etats-Unis.

        “A mon avis, notre ennemi principal sont les Etats-Unis et l’OTAN”, a dit le mois dernier le général Youri Yakoubov, vétéran du ministère de la défense russe.

        Yakoubov a dit que la Russie avait fusionné ses forces aériennes et spatiales avec ses forces nucléaires aériennes, terrestres et maritimes.

        “De plus, il est nécessaire de finement détailler les conditions sous lesquelles la Russie pourrait mener une frappe préemptive avec ses forces balistiques stratégiques”, a t-il dit.

        Kurt Nimmo

        url de l’article original :

        http://www.infowars.com/leading-german-journalist-cia-media-pushing-for-world-war/

         Traduit de l’anglais par Résistance 71 


      • Andromede95 Andromede95 29 mars 2015 11:52

        @Analis qui écrit : « Il est exact que la phrase de Baasiste 2 ne peut s’expliquer que par le désir de recourir au cliché d’une Pravda symbôle de la servilité médiatique, mais ta réponse ne se comprend que si on considère qu’on doit prendre ce cliché au sérieux. »


        Mais je ne suis pas du tout entré dans ce débat-là. J’ai simplement constaté que certains conspirationnistes accordent subitement du crédit à la Pravda quand ça les arrange.


      • Gnostic Gnostic 25 mars 2015 10:20

        Il y a encore combien de parties comme ça ?


        33 parties je crois ?


        ET toutes passent la modération quelques heures après soumission !


        Je subodorre un COMPLOT derrière ça

         smiley

        • foofighter foofighter 25 mars 2015 12:53

          @Gnostic
          La série s’arrête à 20. Le séquençage est déjà passé à 1 article / 2 semaines, ça ne me semble pas excessif dans le cadre d’une information sur les coulisses du monde dans lequel nous vivons. Courage à ceux qui refusent d’ouvrir les yeux et aux autres crédules, le plus dur est donc passé smiley


        • Baasiste 2 25 mars 2015 18:13

          bon cet article va me donner du boulot pour contrer l’agent troll de la cia andormede95 


          • Andromede95 Andromede95 25 mars 2015 19:37

            @Baasiste 2 qui écrit : « bon cet article va me donner du boulot pour contrer l’agent troll de la cia andormede95 »


            Voici un court métrage dont le personnage principal voit également des agents de la CIA partout. Attention, la fin prend une tournure dramatique...


          • Baasiste 2 25 mars 2015 20:45

            @Andromede95
            tu devrais regarder les archives où tu vois des fans d’hitler et Staline qui sont comme toi : ils ne voient rien et croient totalement aux salades de leurs gourous sans esprit critique et réflexion. je pense que tu es un malade mental atteint d’une maladie qui réduit ton qi a une portion congrue, du coup on t’encule tranquille puisque tu captes rien. 


          • Pyrathome Pyrathome 25 mars 2015 21:20


            l’agent troll de la cia andormede95...
            .
            Envoyez moi ça à la Fistinière... smiley


          • Baasiste 2 26 mars 2015 22:47

            @Andromede95
            ton blog pourrit est démonté par celui-ci : http://9-11-no-debunked.blog4ever.com/


          • Andromede95 Andromede95 26 mars 2015 23:35

            @Baasiste 2

            J’adore tes messages d’auto-satisfaction. Continue comme ça...

            • Pyrathome Pyrathome 25 mars 2015 22:32

              @Andromede95
              L’opération Nothwoods contre Cuba :
              Gros MYTHO
              Ce sont des dossiers déclassifiés, tout est ici
              http://nsarchive.gwu.edu/news/20010430/northwoods.pdf
              Direct de la nsa, allez, prends ta tisane et va te coucher Médor....


            • Andromede95 Andromede95 25 mars 2015 22:57

              @Pyrathome « L’opération Nothwoods contre Cuba :
              Gros MYTHO
              Ce sont des dossiers déclassifiés, tout est ici
              http://nsarchive.gwu.edu/news/20010430/northwoods.pdf »


              Je suis sûr que tu n’as même pas lu ces deux documents que j’ai indiqués précédemment :

              Tout le monde sait que ce sont des dossiers déclassifiés.

            • Andromede95 Andromede95 25 mars 2015 22:26

              L’auteur a écrit : « C’est en substance la question que se pose Frances T. Shure, psychologue supportrice du mouvement Architectes et Ingénieurs pour la Vérité sur le 11 Septembre, »


              L’AE911truth se réclame actuellement de plus de 2000 architectes et ingénieurs, qui militent pour la réouverture du dossier des effondrements des tours du WTC le 11 septembre 2001, en soutenant la thèse de la démolition contrôlée.

               

              La présence d’architectes et d’ingénieurs dans cette association la rend-elle crédible sur le plan technique ? Pas si sûr...Pourquoi ? D’abord en raison de certaines déclarations de son président-fondateur Richard Gage :

              - en qualifiant de « pyroclastiques » les nuages de poussières des effondrements des tours, il démontre surtout qu’il emploie un mot dont il ne connaît pas le sens, et qui est totalement étranger au vocabulaire de la démolition contrôlée de surcroît.

              - pour illustrer une supposée « démolition contrôlée », il modélise les Tours Jumelles avec des boîtes en carton.

              - Il n’est de toute façon pas à une bourde près.

              Quant à un certain Anders Björkman, ingénieur suédois ayant rejoint l’AE911truth début 2009, il nous gratifie de cette variante : les boîtes à pizza ! Il manque plus que des « spécialistes » adeptes des légos... (c’est le même Anders Björkman qui prétend réfuter l’argument de la charge dynamique dans le mécanisme de l’amorce de l’effondrement des tours jumelles, en proposant une expérience avec un pèse-personne).

               

              Gregory Urich, à l’époque futur ex-membre d’AE911truth, a publié « An open letter to Richard Gage and AE911Truth ». Dans sa lettre, il remet en cause lesdites « caractéristiques » de la démolition contrôlée des Tours Jumelles

               

              Enfin, comme l’explique l’auteur du site http://www.bastison.net, une pétition de « Boulangers et Pâtissiers » ou « Bouchers et Charcutiers pour la vérité sur le 11 septembre » aurait autant de poids et de valeur... Pourquoi ? Parce qu’en calcul de structures, il y a autant de différence entre un architecte, un ingénieur et un scientifique qu’en médecine entre un pharmacien, un médecin généraliste et un professeur. Si ces différents métiers existent, comme pour les boulangers, pâtissiers, bouchers ou charcutiers, c’est qu’ils ont chacun des exigences de compétences différentes. Pour l’expertise de situations telles qu’ont connues les tours jumelles, ce sont aux scientifiques ayant bâti les codes de calcul qu’on s’adresse. Pas aux ingénieurs qui ont conçu les bâtiments pour résister à des charges « classiques ».


              • Baasiste 2 26 mars 2015 22:45

                @le troll de la cia :

                concernant le -pyroclastique tu postes un lien où tu dis que la tempête de sable ressemble à du pyroclastique : c’est faux la couleur assez rouge de la tempête de sable, n’est pas du tous la même, de surcroît les nuées de cette tempête de sable sont loin d’avoir autant de reliefs que les nuées de pyroclastique ou des wtc. quand aux avalanches de neige poudreuses : on voit clairement que c’est de la neige et du solide même si ça se rapproche légèrement en apparence du pyroclastique. par contre dans les images de wtc on pourrait vraiment croire qu’il du pyroclastique en comparant avec les images où il y a une éruption.
                -pour les micro-sphères de fer, réponse à 29:12 https://www.youtube.com/watch?v=R4sCFH0_ZwE

                -pour les boites en carton : tu te fous de la gueule de leur comparaison sans démontrer en quoi elles sont fallacieuses toi qui à côté compare des tiges en bois ou touillettes aux poteaux du wtc7 : lol

                -réponse pour l’amorce des effondrements : 

                -postes des liens en fr : 1) personne ne lit tes torchons et c’est encore pire si c’est en anglais.

                « Enfin, comme l’explique l’auteur du site http://www.bastison.net, une pétition de « Boulangers et Pâtissiers » ou « Bouchers et Charcutiers pour la vérité sur le 11 septembre » aurait autant de poids et de valeur... Pourquoi ? Parce qu’en calcul de structures, il y a autant de différence entre un architecte, un ingénieur et un scientifique qu’en médecine entre un pharmacien, un médecin généraliste et un professeur. Si ces différents métiers existent, comme pour les boulangers, pâtissiers, bouchers ou charcutiers, c’est qu’ils ont chacun des exigences de compétences différentes. Pour l’expertise de situations telles qu’ont connues les tours jumelles, ce sont aux scientifiques ayant bâti les codes de calcul qu’on s’adresse. Pas aux ingénieurs qui ont conçu les bâtiments pour résister à des charges « classiques ». »
                ta bande de bouffons oublient juste que les architectes, ingénieurs et scientifique sont des métiers en rapport avec ’affaire du 11 sept et leurs spécialisations se complètent et unis pour aborder tous les aspects de ce coup monté.




              • Andromede95 Andromede95 27 mars 2015 23:14

                @Baasiste 2, qui voit la CIA partout, et écrit : « pour les boites en carton »


                Pour les conspirationnistes, les boites en carton seraient représentatives des propriétés élastiques de l’acier des poteaux....

                « tu te fous de la gueule de leur comparaison sans démontrer en quoi elles sont fallacieuses toi qui à côté compare des tiges en bois ou touillettes aux poteaux du wtc7 : lol »

                Autrement dit, selon toi, ce professeur d’université raconterait n’importe quoi quand il donne un cours sur le flambement des poteaux. Continue comme ça, Baasiste 2, tu es parfait...

                « les architectes, ingénieurs et scientifique sont des métiers en rapport avec ’affaire du 11 sept et leurs spécialisations se complètent et unis pour aborder tous les aspects de ce coup monté. »

                Les architectes d’intérieur et les ingénieurs en micro-électrique d’AE911truth sont très mal placés pour porter un avis sur une question d’ingénierie structure. Mais, comme toi, ils savent tout, même là où ils n’ont rien appris... Et ils ne pèsent pas grand chose face aux :
                • 123000 membres de l’ASCE (American Society of Civil Engineers),
                • 80000 membres de l’AIA (American Institute of Architects),
                • 120000 membres de l’ASME (American Society of Mechanical Engineers),
                • 370000 membres de l’IEEE (Institute of Electrical and Electronics Engineers),
                • 40000 membres de l’AIChE (American Institute of Chemical Engineers),
                • 35000 membres de l’AIAA (American Institute of Aeronautics and Astronautics). 



              • Andromede95 Andromede95 27 mars 2015 23:18

                @joraclette : « M’enfin Baasiste 
                Il suffit de voir les gens sortir du nuage de poussière pour savoir qu’il n’était pas pyroclastique....
                C’est à croire que vous ignorez le premier des caractères du dit nuage... »

                Il est effectivement aveugle à ce point.

                « Pour faire simple = la cause de la mort des Kraft vous serez elle aussi inconnue...
                À ce niveau d’incompétence et de refus d’apprendre on ne peut effectivement rien pour vous et tous les efforts d’Andromède sont vains »
                Il ne sert de toute façon pas à grand chose d’essayer de convaincre un illuminé. Par contre, on peut l’empêcher de contaminer les gens normaux.


              • Andromede95 Andromede95 28 mars 2015 00:14

                @Baasiste 2 : « c’est encore pire si c’est en anglais. »


                Mon pauvre garçon, je n’y suis pour rien si tu es fâché avec l’anglais. Mais il n’est jamais trop tard pour s’y mettre. Si tu lisais avec un minimum d’attention les annonces, tu saurais que l’anglais est souvent un plus souhaitable pour les offres d’emploi les plus intéressantes. 

                Et de nos jours, on a la chance d’accéder gratuitement à des outils de traduction automatique. Je ne connais pas un mot d’italien. Mais, même si Google Translation est loin de donner des résultats parfaits, il m’a énormément aidé à comprendre des articles de ce formidable site qu’est Undicisettembre.


              • Baasiste 2 28 mars 2015 03:39

                @Andromede95
                « 

                Les architectes d’intérieur et les ingénieurs en micro-électrique d’AE911truth sont très mal placés pour porter un avis sur une question d’ingénierie structure. Mais, comme toi, ils savent tout, même là où ils n’ont rien appris... Et ils ne pèsent pas grand chose face aux :
                • 123000 membres de l’ASCE (American Society of Civil Engineers),
                • 80000 membres de l’AIA (American Institute of Architects),
                • 120000 membres de l’ASME (American Society of Mechanical Engineers),
                • 370000 membres de l’IEEE (Institute of Electrical and Electronics Engineers),
                • 40000 membres de l’AIChE (American Institute of Chemical Engineers),
                • 35000 membres de l’AIAA (American Institute of Aeronautics and Astronautics »

                • genre tous les membres de chacune de ces instituts se sont mobilisés pour enquêter sur le 11 sept, sinon osef quand un régime défend telle version avec toute l’oligarchie, naturellement les gens seront plus tentés de défendre cette version.

                « Pour les conspirationnistes, les boites en carton seraient représentatives des propriétés élastiques de l’acier des poteaux.... »
                les touillettes=poteaux des poteaux des wtc ?

                « Autrement dit, selon toi, ce professeur d’université raconterait n’importe quoi quand il donne un cours sur le flambement des poteaux. Continue comme ça, Baasiste 2, tu es parfait... »

                déjà répondu : « on te l’a dit combien de fois que c’est infondé de comparer des touillettes aux poteaux du wtc7 et que ta vidéo où le prof démontre le système de flambement avec une tige en bois ultra-fine démontre aucunement que des poteaux du calibre du wtc7 peuvent s’effondrer ? le flambement est démontré avec une tige en bois dans ta vidéo ok mais avec le calibre des poteaux du wtc7 ? non

                j’ai déjà répondu 50 000 x à ton lien de merde dans tout tes éxemples le flambement est démontré qu’avec des objets d’un calibre ultra faible aucune crédibilité »



              • Baasiste 2 28 mars 2015 03:44

                @joraclette
                « M’enfin Baasiste 
                Il suffit de voir les gens sortir du nuage de poussière pour savoir qu’il n’était pas pyroclastique....
                C’est à croire que vous ignorez le premier des caractères du dit nuage... »

                encore une fois tue s comme andromede « regardes regardes » le pb c’est que rien dans les images que vous conseillez de regarder vont dans votre sens et vous voyez tjrs différemment les choses.

                « Pour faire simple = la cause de la mort des Kraft vous serez elle aussi inconnue...
                À ce niveau d’incompétence et de refus d’apprendre on ne peut effectivement rien pour vous et tous les efforts d’Andromède sont vains »
                en incompétence les agents de la cia sont les plus forts déjà démontré suffisamment ici sur av d’ailleurs andromede ne répond pas à 1/20 e de l’anti débunking que j’émet ou diffuse.

              • Baasiste 2 28 mars 2015 03:50

                @Andromede95
                « l ne sert de toute façon pas à grand chose d’essayer de convaincre un illuminé. Par contre, on peut l’empêcher de contaminer les gens normaux. »

                gens normaux : moutons devant tf1 et tous médias de propagande du cac 40, moutons abrutis par les émissions débiles à la tv, électeurs de l’umps... « Ce n’est pas un signe de bonne santé mentale d’être bien adapté à une société malade. »
                bon dans les loges maçonniques lors de ton iniation la lumière luciférienne ton esprit l’a bien reçu ?


              • Andromede95 Andromede95 28 mars 2015 10:25

                @Baasiste 2 : « déjà répondu : « on te l’a dit combien de fois que c’est infondé de comparer des touillettes aux poteaux du wtc7 et que ta vidéo où le prof démontre le système de flambement avec une tige en bois ultra-fine démontre aucunement que des poteaux du calibre du wtc7 peuvent s’effondrer ? »


                Répète le autant de fois que tu veux, ainsi que tu ne rateras pas une occasion de rappeler ton incapacité à comprendre les bases de la RDM, dont le phénomène de flambement des poteaux.

                 « le flambement est démontré avec une tige en bois dans ta vidéo ok mais avec le calibre des poteaux du wtc7 ? non »

                C’est une question d’utilisation des formules de calcul présentées dans l’article de Wikipedia. Les forces exercées sur les poteaux par une structure de bâtiment sont évidemment sans commune mesure avec celles de 2 doigts sur une touillette.

              • Baasiste 2 28 mars 2015 12:37

                @Andromede95
                « Répète le autant de fois que tu veux, ainsi que tu ne rateras pas une occasion de rappeler ton incapacité à comprendre les bases de la RDM, dont le phénomène de flambement des poteaux. »

                il est démontré le flambement des poteaux en bois ultra légers, d etouillettes et d etiges en bois et réponse à quirant http://www.dailymotion.com/video/x10hpcy_9-11-anti-debunking-bastison-net-et-le-wtc-7_news

                « C’est une question d’utilisation des formules de calcul présentées dans l’article de Wikipedia. Les forces exercées sur les poteaux par une structure de bâtiment sont évidemment sans commune mesure avec celles de 2 doigts sur une touillette. »
                le calibre de poteaux du wtc7 aussi sont sans aucune mesure comparables à une touillette.

              • Andromede95 Andromede95 28 mars 2015 14:41

                @Baasiste 2 : « le calibre de poteaux du wtc7 aussi sont sans aucune mesure comparables à une touillette »


                Je n’ai compris pourquoi tu répètes ce que je viens d’écrire... 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès