Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Pourquoi dire que les terroristes font le jihad est un non-sens (...)

Pourquoi dire que les terroristes font le jihad est un non-sens absolu

Le terme jihad est presque toujours utilisée pour signifier lutte armée ou terrorisme islamiste alors qu'en réalité sa signification est tout autre. Réflexion sur cette confusion sémantique

Comme l’écrivait Albert Camus dans La Peste, « mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde ». A la lumière de cette maxime, l’usage que les médias et la doxa font du mot jihad est édifiant. Si l’on écoute un peu la radio, regarde un peu la télé ou lit un peu les journaux, on comprend assez vite que le terme jihad est compris et utilisé pour signifier terrorisme islamiste ou lutte armée. Et pourtant, dans la tradition musulmane ce mot ne signifie nullement ceci. Analyse d’une méprise qui est désormais ancrée profondément dans l’inconscient collectif.

 

Le véritable sens du mot jihad

 

Tariq Ramadan, dans De l’Islam et des musulmans, le montre bien : on retrouve près de 80 fois l’occurrence jihad dans la tradition islamique et sur ces 80 occurrences, une seule se rapporte à la lutte armée. Celle-ci n’est justifiée que dans le cas de l’auto-défense si un pays de confession musulmane est attaqué. Ainsi, les seules luttes armées qui peuvent s’assimiler au jihad sont les actions menées en Afghanistan contre les forces de l’OTAN ou sur les territoires palestiniens. En somme, l’application du jihad comme lutte armée n’est pas très éloignée de la pensée de Nelson Mandela qui affirmait, au moment où l’ANC basculait dans la lutte armée, que « c’est l’oppresseur qui choisit les armes de l’opprimé ».

En réalité, le terme jihad signifie tantôt effort tantôt chemin vers la paix dans la tradition musulmane. Effort vers quoi me direz-vous ? C’est plutôt simple : cette notion part du postulat qu’en chaque Homme, il y a des pulsions qui tirent vers des actes de bonté et d’autres qui tirent vers des actes vils ou des actes de malhonnêteté. Le jihad est alors l’effort fait par chacun pour tempérer les mauvaises pulsions et aller vers les bonnes pulsions.

Finalement, le jihad se rapproche de l’histoire amérindienne des deux loups qui affirment qu’un bon loup et un mauvais loup habitent en chacun de nous. Le loup vainqueur est, selon cette histoire ancienne, celui que l’on choisit de nourrir. Le jihad appliqué à cette histoire serait de nourrir le bon loup pour laisser dépérir le mauvais loup.

 

Les médias, en grande partie, responsables de cette confusion

 

Accuser les médias est facile me direz-vous ? Et bien je le fais quand même. Comment, en effet, ne pas le faire quand ceux-ci ne vérifient pas le sens des propos qu’ils rapportent ? En laissant certaines personnes dévoyer le sens de ce mot, sans apporter aucune rectification, ils participent eux aussi d’une forme de confusion qui ne peut que créer de la peur, des replis et des conflits.

Comment pourraient-ils être plus clair ? Là encore, la réponse est plutôt simple : en précisant, lorsqu’ils évoquent le terme de jihad ou de djihadistes, que les personnes qui l’utilisent en dévoient le sens. Ne fait-on pas cela lorsque pour un mot français, certaines personnes l’utilisent avec un autre sens ? Pourquoi alors perdre cette rigueur lorsque le mot est issu d’un autre environnement culturel ou d’une autre langue ?

Rectifier ce travers me semble être un enjeu primordial, bien que beaucoup de personnes m’opposeront que la priorité est loin de ce débat sémantique. En effet, ce débat me semble plus profond : si l’on accepte que des personnes s’octroient un mot et l’utilisent à leur manière, qu’est-ce qui empêche ces gens-là de dire qu’ils sont musulmans ? Perdre la bataille des mots, c’est laisser la porte ouverte à une essentialisation dangereuse et vectrice de conflits.

Pour finir, je souhaite simplement préciser qu’en affirmant que les médias ont une responsabilité dans cette confusion, je ne veux pas que l’on y voit un appel à la théorie du complot ou un discours victimaire. Cette absence de rigueur n’est pas volontaire de la part des médias mais comme le dis encore Camus dans La Peste, « le mal qui est dans le monde vient presque toujours de l'ignorance, et la bonne volonté peut faire autant de dégâts que la méchanceté, si elle n'est pas éclairée ».


Moyenne des avis sur cet article :  3.96/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • Crab2 28 mai 2015 13:27

    Restons en France

    Les pouvoirs publics ou nos gouvernements ne prennent pas vraiment la mesure de ce qu’est l’islam

    Document :

    http://crab.painter.free.fr/textes/Nourredine%20et%20Dalila.odt

    Suites :

    Une religion raciste et sexiste :

    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/




    • Newram Newram 28 mai 2015 13:42

      @Crab2

      Je ne comprends pas votre « Restons en France », ai-je traiter d’un sujet qui n’a pas sa place en France.

      Quant aux deux liens que vous mettez sur votre commentaire : 
      -sur le premier, je n’ai jamais dit que des gens qui se revendiquent musulmans ne pouvaient pas dévoyer le sens de l’Islam et de ses enseignements c’est même le contraire de ce que je dis. Robespierre qui se revendiquait comme républicain n’a-t-il pas mis en place la terreur ?

      -sur le deuxième, les trois grandes religions monothéistes possèdent dans leur livre saint des passages outranciers, avez-vous lu tout le Coran ou vous contentez-vous seulement de le lire par procuration ? Enfin, quand je parle du sens des mots dès l’introduction de l’article que vous mettez en lien on y apprend que l’Islam serait antisémite. Malheureusement pour la personne qui a écrit ce texte, les arabes sont un peuple sémite et comme 99% des arabes ou presque sont musulmans ça pose un problème : leur « musulmanité » ferait donc qu’ils se détesteraient eux-même ?

    • Jonas 28 mai 2015 19:02

      @Newram


      J’ai écrit dans mon dernier courriel que l’islam est une religion de violence et tous les jours les faits me donnent raison. Prenez une mappemonde pour avoir le coeur net. 

      Si tous les musulmans ne sont pas des terroristes, en revanche la plupart des terroristes sont musulmans. 

      Regardons la réalité du XXIe siècle celui de Rossetta et Philéa. 

      -Pourquoi ne voit-on pas des bouddhistes détourner des avions pour les faire s’écraser contre des tours en tuant des milliers de personnes ? 

      -Pourquoi ne voit-on pas des chrétiens se faire exploser dans le métro à l’heure où des pères de familles et des mères vont au travail avec leurs enfants à l’école ? 

      -Pourquoi ne voit-on pas des juifs , menacer des gens de mort s’ ils ne se convertissent pas à la religion de Moïse ? 

      -Pourquoi ne voit-on pas des hindouistes égorgés et décapités des femmes et des hommes pour la gloire de leurs nombreux Dieux ? 

      -Pourquoi ne voit-on pas des shintoïstes détruire des lieux religieux , des musées , des vestiges du passé au nom de leur foi ? 

      Il est inutile pour les musulmans de crier comme des écorchés vifs d’être stigmatisé, ils se stigmatisent seuls en massacrant, égorgeant, découpant en deux , en violant les femmes etc. 

      Il y a longtemps que l’islam est à la dérive , au point qu’il est incapable de nourrir, loger, instruire et de soigner, malgré une richesse insolente dans certains pays. L’islam c’est l’Union soviétique en pire. Car en Union Soviétique le peuple était instruit et cultivé, ce ,n’est pas le cas de cette religion qui git dans le bas-fond des classement dans tous les domaines. 

      Les Arabo-musulmans se répandent partout en pleurnichant ; pourquoi nous ne hommes pas aimés ni appréciés ? Mais tout simplement arabo-musulmans vous ne pouvez pas être aimés et appréciés en donnant l’exemple que vous donnez dans le monde , en assassinant vos propres frères en religion, en détruisant vos propres pays et en répandant la terreur dans les pays où vous êtes des hôtes. Des hôtes encombrants ! 


    • Lulle Lulle 28 mai 2015 19:15

      @Newram

      Il y a une différence très nette entre imposer la terreur pour des raisons de politiques intérieurs, ponctuelles et révisables, de part les principes qui régissent la constitution de celle-ci, d’autant plus lorsqu’elle s’avère en contradiction avec la dite constitution, et l’imposer de manière métaphysique à travers un texte qui se présente comme la parole divine, c’est à dire immuable.

      D’ailleurs le verset 7 de la sourate 3 indique clairement qu’il faut se contenter du plus précis en interdisant toute forme d’interprétation. En outre le verset 195 de la sourate 26 et le verset 1 de la sourate 27 indique bien que le message est clair.

      Les trois religions monothéistes ne possèdent pas forcément dans leur livre des passages outranciers ou inadmissibles, dans la mesure où les évangiles présentent la parole de Jésus comme un réforme de l’ancien testament pour une nouvelle alliance : seul compte cette parole et elle abolie la loi du talion, tandis que l’islam la réintroduit, même si l’excuse ou la soumission est acceptée : s2v178, s2v179. D’ailleurs l’islam n’interdit pas de tuer, si c’est à bon droit : s17v33.

      Pour ce qui est de l’antisémitisme musulman je vous conseille ce lien, très précis sur la question : http://marie-masson-gaechter.over-blog.com/article-coran-et-hadiths-charges-d-antisemitisme-les-racines-de-l-antisemitisme-musulman-110982631.html 

      Libre à vous désormais de croire que le jihad en islam est un combat intérieur vers le bien, malgré l’injonction du verset 7 de la sourate 3. Il suffit de lire les sourates 8 et 9 pour déchanter. Mais le livre lui-même est bourré de versets incitant à l’intolérance et à la guerre contre autrui, les non-croyants, ceux qui ne croient pas : Sourate 9 verset 29. Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés. Sourate 4 verset 56. Certes, ceux qui ne croient pas à Nos Versets, (le Coran) Nous les brûlerons bientôt dans le Feu. Chaque fois que leurs peaux auront été consumées, Nous leur donnerons d’autres peaux en échange afin qu’ils goûtent au châtiment. Allah est certes Puissant et Sage !

      Pour le combat intérieur il aurait été plus simple de dire : Il n’est pas de vertu sans combat, il y a en nous une propension au mal et nous sommes obligés de lutter contre nous-même. Mais le coran cherche à tromper et à égarer, pour une parole divine on certainement vu mieux.

      En ce qui me concerne, j’en reste à Socrate, pour ne pas parler de Jésus et être suspecté de bigoterie..

      « Ainsi donc c’est une obligation sacrée de ne jamais rendre injustice pour injustice, ni mal pour mal. Mais prends garde, Criton, qu’en m’accordant ce principe, tu ne te fasses illusion sur ta véritable opinion ; car je sais qu’il y a très peu de personnes qui l’admettent, et il y en aura toujours très peu. Or, aussitôt qu’on est divisé sur ce point, il est impossible de s’entendre sur le reste, et la différence des sentiments conduit nécessairement à un mépris réciproque. Réfléchis donc bien, et vois si tu es réellement d’accord avec moi, et si nous pouvons discuter en partant de ce principe, que dans aucune circonstance, il n’est jamais permis d’être injuste, ni de rendre injustice pour injustice, et un mal pour un mal ; ou, si tu penses autrement, romps d’abord la discussion dans son principe. Pour moi, je pense encore aujourd’hui comme autrefois. Si tu as changé, dis‑le, et apprends‑moi tes motifs ; mais si tu restes fidèle à tes premiers sentiments, écoute ce qui suit. »
      Socrate dans le Criton de Platon.




    • Newram Newram 28 mai 2015 19:32

      @Jonas Si je prends une mappemonde, en effet la plupart des conflits sont dans ce que l’on a pu appeler le Tiers-Monde. Est-ce parce que les personnes qui y vivent sont plus barbares que les autres ? Je ne pense pas et puis comme disait Lévi-Strauss, « le barbare c’est d’abord l’homme qui croit à la barbarie ». En ce sens s’il y a beaucoup de conflits dans le monde arabo-musulman c’est d’une part à cause de mouvements radicaux que je ne dédouane aucunement mais aussi à cause de certaines actions de l’Occident dans ces pays là. Je vous conseille, à ce titre, Le Piège Daech de Jean-Pierre Luizard qui est directeur de recherche au CNRS donc assez peu suspect de bienveillance envers les mouvements terroristes.

      Loin de moi l’idée de dire que les terroristes se revendiquant de l’Islam sont des enfants de choeur, je tiens simplement à vous faire remarquer que dans toutes les communautés que vous citez il y a des gens radicaux et extrémistes qui dévoient l’idéologie à laquelle ils appartiennent :

      -Pour les Bouddhistes, certains ont réalisé des exactions en Birmanie

      -Pour les Chrétiens, Anders Breivik a exécuté 77 personnes au nom de la religion catholique

      -Pour les juifs, en Israel il existe des mouvements ultra-orthodoxes qui s’opposent à certaines libertés fondamentales

      -Pour les Hindouistes la situation en Inde n’est quand même pas au beau fixe pour les différentes minorités du pays

      -Pour les shintoïstes, je le reconnais je n’ai pas d’exemple en tête.

      Cette liste, non exhaustive, est simplement là pour dire qu’il existe des extrémistes de tous bords.

      Sur votre affirmation sur l’Islam qui serait « incapable de nourrir, loger, instruire et soigner » ; vous confondez, il me semble, religion et politique puisque dans beaucoup de pays du monde arabe ce ne sont pas les principes de l’Islam qui régissent la politique. 

      Mon article, loin d’être pleurnichard, visait simplement à rétablir le sens d’un mot qui est galvaudé en France, par la faute de certaines personnes qui se réclament de l’Islam certes mais aussi par négligence des médias qui ne font pas l’effort de vérification de ce sens.

      L’hôte encombrant que je suis espère avoir répondu à votre diatribe pleine de haine et de rejet.

      « Éradiquons le radical qui sommeille en chacun ».

    • Jonas 29 mai 2015 09:02

      @Newram

      Citations pour citations, je vais me permettre d’en faire deux.

      1) « Si toutes les cultures se valent, alors le cannibalisme est juste une question de goût  ». ( Claude Lévi-Strauss)
      (…)
      2) « Ce problème est celui de tes racines du mal. D’où viennent les crimes de ce soi-disant << Etat islamique>> ? Je vais te le dire, mon ami. Et cela ne va pas te faire plaisir, mais c’est mon devoir de philosophe. Les racines de ce mal qui te vole aujourd’hui ton visage sont en toi-même, le monstre est sorti de ton ventre - et il en surgira autant d’autres monstres pires encore- que celui-ci tant que tus tardais à admettre ta maladie, pour attaquer enfin cette racine du mal ». ( Lettre ouverte au monde musulman , Abdenour Bidar). 

      Pour le reste , c’est tout a fait vrai , il existe sans conteste des tueurs, assassins et criminels dans toutes les contrées et toutes les religions. 

      1) Il existe des bouddhistes violents , le cas du Cambodge et celui des exactions à l’encontre de la minorité musulmane asiatique les Rohingyas le démontrent. ( Les Rohingyas sont persécutés depuis des décennies dans l’indifférence totale des pays arabo-musulmans ) 
      Seulement ses bouddhistes sont violents dans leur pays. Et ne viennent pas semer a terreur ailleurs.

      2) Il existe des juifs violents et criminels, cela est vrai.
      Seulement ils le sont chez eux. Dans leur pays et ne viennent pas semer la terreur ailleurs.

      2) les hindouistes commettent des crimes à l’encontre des chrétiens, des musulmans et des autres minorités. 
      Seulement , ils le font chez eux dans leur pays. et ne viennent semer la terreur ailleurs.

      3) Anders Behing Breiveik , est un criminel de la pire espèce en tuant des innocents en Norvège. 
      Seulement il la fait dans son pays et aucun norvégien ne s’est aventuré a faire ce que ce criminel à fait ni dans son pays ni ailleurs. . 

      Avec l’islam , cette religion de la violence planétaire , non seulement , ses adeptes commettent les pires atrocités et exactions, comme les nazis ( sélections- tortures -pillages -violes des femmes devant leur maris et des jeunes filles devant leurs parents etc) dans les pays a majorité musulmane à plus de 90%, mais également là où cette religion est minoritaire. Paris-Londres-Madrid-Ottawa-Sydney-Bruxelles -Amsterdam-New- York-Bombay- etc. 
      C’est la spécificité de l’islam, c’est d’utiliser la violence partout. Une violence à l’encontre des innocents dans les pays qui leur donnent l’hospitalité grâce à l’argent des contribuables. 

      << Les premières lueurs de l’islam apparaissent , ainsi que les promesses d’un islam victorieux, avec un Etat islamique international . Un Islam qui réglera leur compte aux armées juives criminelles et à celles des croisées qui poursuivent leur croisade contre l’Oumma . L’adversité est de nature à éveiller notre nation et de l’inciter au DJIHAD, à l’union et au combat contre ces régimes traîtres qui nous oppressent >>. ( le Monde , 20 septembre 2011.)
      C’est trop facile d’accuser les autres. Cela permet de ne pas se fatiguer la cervelle. 

      PS : L’islam est une religion englobante , il n’ y a pas de séparation entre le religieux et le politique , c’est là tout son drame. 




    • Newram Newram 29 mai 2015 17:39

      @Jonas Ai-je dit que toutes les civilisations se valaient ou avaient les mêmes valeurs ? Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, c’est de la malhonnêteté intellectuelle.


      Vous me citez l’article d’Abdennour Bidar qui est bourré d’inexactitudes comme par exemple le fait d’englober l’Islam comme un tout unifié alors que ce n’est pas du tout le cas (il oublie de distinguer sunnisme de chiisme par exemple). A ce titre je vous conseille l’excellent article d’Alain Gresh : http://blog.mondediplo.net/2015-03-27-Une-fabuleuse-decouverte-sur-l-islam
      Ensuite, vous avez raison tous les exemples que vous citez sont des actions sur le territoire de ces personnes-là. Malheureusement, et au risque de vous surprendre, les Merah, Kouachi et autres Coulibaly étaient français de nationalité donc chez eux même si cela vous dérange. C’est pourquoi nous devons trouver les solutions pour empêcher que ce genre d’atrocités se reproduisent. Je dis nous parce que je ne suis pas du côté des terroristes comme vous le suggérez mais votre haine des arabo-musulmans vous empêche surement de me considérer comme un Français avant toute autre chose. 

      Pour continuer, je n’ai jamais dit que les terroristes n’utilisaient pas le terme jihad mais qu’ils en détournaient le sens. Leurs actes sont ignobles et JE LES CONDAMNE AVEC LA PLUS GRANDE VEHEMENCE ET LE PLUS GRAND DEGOUT POUR LEURS ACTES (peut-être qu’en majuscule vous comprendrez mieux ce que je dis j’essaie).

      Je n’accuse pas les autres, enfin si je les accuse mais je n’accuse pas l’Occident de tous les maux du monde vous me lisez mal. Les terroristes ont la plus grande responsabilité et de loin mais est-ce que pour autant on doit éviter de se poser des questions et d’essayer d’améliorer les choses à notre échelle ? Je ne pense pas et peut-être que nous avons des manières différentes de penser les choses. 

      Sur l’Islam comme religion englobante, dans la théorie elle l’est mais dans les faits on en est loin. Ben Ali, Moubarak ou Kadhafi gouvernaient-t-ils en accord avec les principes de l’Islam et soutenaient-ils les islamistes ? Il ne me semble pas.

      Enfin j’ai une dernière question très simple pour vous. Puisque vous dites que les Arabo-musulmans viennent semer la terreur hors de chez eux, est-ce que vous condamnez aussi les croisades, la Traite négrière ou la colonisation qui s’apparentaient au même schéma ?

      Cordialement

    • Jonas 30 mai 2015 19:48

      @Newram


      Non seulement il faut bien lire mais surtout bien comprendre ce qu’on lit pour qu’il n’ y ait pas d’erreurs.

      J’ai bien écrit citations pour citations en me référant à vous. Vous avez cité Albert Camus avec une petite blague. La vraie citation est «  » Mal nommé les choses , c’est ajouter au malheur du monde« . Moi , j’ai cité , Claude Lévi-Strauss » Si toutes les cultures se valent, alors le cannibalisme est juste une question de goût« . 

      Par cette citation , je veux dire que chaque civilisation à ses propres valeurs nous avons , les nôtres le monde musulman , lui, a les siennes qui ne sont pas les nôtres. Chaque jour cela est démontré d’une manière incontestable. Syrie-Liban-Irak-Egypte-Libye-Algérie- Tunisie- Soudan-Somalie- Pakistan-Afghanistan-Bangladesh- etc. Nous sommes au XXIe siècles , pas aux Xe-XIe ou XIIe siècle. Il ne faut pas justifier ce qui se passe aujourd’hui ou l’on marche sur la Lune et les époques du chameau, et des charrues. 

      Abdenour Bidar fait partie d’un petit nombre de musulmans courageux qui se posent des questions sur les dérives de cette religion un partout dans le monde. . Bidar connaît parfaitement le premier schisme des deux branches de l’islam depuis la mort du prophète et ses guerres de succession. C’est un philosophe et non un prêcheur des » Frères musulmans « comme Tarik Ramadan. 

      Je ne suis nullement surpris, par les Merah , Kouachi et Coulibaly , ils sont certes de nationalité Française mais n’ont pas l’identité Française. 

      Ils sont des Français par le passeport et non par les valeurs de la France. Aucun, bouddhiste, aucun hindouiste, juif , protestant, catholique , laïc ou incroyant en France ne s’est attaqué à ses compatriotes aux cris de »Allah wa kbar«  ou » nous avons vengé le prophète.«  Ces abominables criminels agissent comme agissent leurs coreligionnaires d’Algérie de Libye-de Syrie-Egypte-Soudan-Irak -Somalie-Pakistanais etc . La seule différence est le passeport. 

      L’islam est une religion englobante qui n’a jamais séparé le religieux du politique, cela depuis le prophète et ses différends successeurs ( les Califes) comme après les indépendances. L’islam est un tout. La preuve toutes les Constitutions ont l’islam comme religion d’Etat. 
      Nasser, Saddam Hussein , Kadhafi, les monarchies pétrolières etc, ont utilisé l’islam pour gouverner selon , le contexte. Les islamistes dans les pays arabo-musulmans ne sont pas tombés du ciel, c’est bien les régimes arabo-musulmans qui les ont installé , financé, nourri, protégé et leur ont octroyé des responsabilités, dans les mosquées , Télévisions et divers organisations caritatives. Il ne faut pas s’étonner de les voir agir pour prendre à leur tour le pouvoir.. C’est ce qu’ils attendaient patiemment. 

      En ce qui concerne votre dernières question. Il ne faut pas condamner d’un côté les Croisades , la colonisation occidentale , les traites négrières et non << la Traite négrière >> comme vous l’écrivez. 

      Sans condamner aussi l’expansion de l’islam après la mort du prophète a travers le premier calife Abu Bakr et les autres califes.
      Car du vivant du prophète l’islam était cantonné entre la Mecque et Médine . A sa mort les cavaliers Arabo-musulmans se sont répandus , en Egypte, en Libye, au Moyen-Orient en Afrique du Nord, en Espagne ( 711) , vers l’Asie centrale, et les confins chinois. Vers le VIII e siècle , cette expansion s’est arrêtée devant Constantinople , et en 732 à Poitiers. 
      Donc les Arabo-musiulmans ont été les premiers colonialistes et les premiers prédateurs des pays conquis. par les armes et la mort. 

      << l’Algérie arabo-musulmane est une Algérie contre-nature , une Algérie qui est contraire à elle-même . C’est une Algérie qui s’est imposée par les armes, car l’ISLAM ne se développe pas avec des bonbons et des roses ,il se développe avec des larmes et du sang. Il croît dans l’oppression , la violence, le mépris , par la haine et les pires humiliations que l’on puisse faire à l’homme>> Kateb Yacine 1987. 

      Pour l’esclavage. Je vous conseille de lire le livre » L’esclavage en terre d’Islam« de Malek Chebel ( Fayard 2007) où celui de Olivier Pétré-Grenouilleau (Les traites négrières , Gallimard 2004). 
      Les deux auteurs tombent d’accord pour constater que les premiers esclavagistes furent les arabo-musulmans , bien avant les Occidentaux et le restèrent bien après. Mais on ne parle pas beaucoup. de cet esclavage a cause du politiquement correct. Mais …

      Des intellectuels réunis à Tozeur en Tunisie en mai 2009. Le poète martiniquais Edouard Glissant , Salah Trabelsi, et Abdelhamid Larguèche déclarent :

      << Nous réunis sur le continent africain au colloque de Tozeur ( 1er et 3 mai 2009 )autour d’un thème longuement mis à l’ombre dans l’histoire du monde arabe, l’esclavage des noirs , dans un pays la Tunisie qui s’est préoccupée dès le milieu du XIXe siècle de la question pour aboutir à son abolition en 1846, et en résonance avec notre revendication persistante avant et depuis la déclaration de 1998 sur les non-dits de nos histoires et ratifiée par l’ONU nous réclamant à notre tour :

      -de condamner cet épisode ( l’esclavage en terre d’islam ndlr) dramatique de notre histoire dont les plaies et blessures ne sont pas encore définitivement guéries.

      -que cette trace reconnue et acceptée , soit présente dans nos mémoires dans nos livres d’histoires portée dans la conscience de notre jeunesse pour une meilleure pensée du monde 

      que la construction de notre identité s’affirme en revenant aux sources de notre diversité inscrite aussi dans les souffrances de l’homme noir d’ou sont sortis arts,métissage et liberté>>. fin de citation. Le monde arabe-musulman a aussi pratiqué l’esclavage.
      1) Esclavage Arabo-musulman : 17 millions
      2) Esclavage Transatlantique ; 14 millions 
      3) Esclavage des traites internes ( Afrique) 14 millions 
      Donc c’est bien » Les traites négrières« . 

      Un autre écrivain Algérien courageux Rachid Boudjedra déclare :<< On parle peu,mais il s’agit bien d’une colonisation. Il faut avoir le courage de le dire. Nous avons colonisé et nous avons »esclavagé" les autres . Bien avant les Portugais, les arabes étaient des esclavagistes, il y a encore des non-dits>>. 

      J’espère que j’ai répondu à vos questions. en vous apportant des faits historiques ignorés par vous et beaucoup d’arabo-musulmans. 

       



    • Newram Newram 30 mai 2015 20:34

      @Jonas Et bien écoutez, puisque vous semblez prisonnier de votre position dogmatique à propos des arabo-musulmans qui seraient la cause de tous les maux de l’Histoire (je vous demande de condamner des actes condamnables vous me répondez que c’est les méchants musulmans qui ont commencé) je pense que vous ne bougerez pas d’un iota de votre position et moi non plus donc la discussion peut s’arrêter là.


      Et ce d’autant plus, que vous y ajoutez le mépris en me prenant pour un illettré qui serait de surcroît votre élève. Le manque de respect ne fait pas partie de mes règles de discussions. Merci pour le cours d’histoire mais je suis au courant de tout ce que vous avez évoqué.

      Bonne continuation dans votre vie.

    • Jonas 31 mai 2015 08:17

      @Newram
       Nous sommes au XXI e siècle et vous , vous expliquez , la sauvagerie dont font preuve les pays arabo-musulmans entre eux,par les Croisade, le Colonialisme, et les Traites négrières.

      Essayez de vous renouveler. Ce qui se passe dans les pays arabo-musulmans et le fait des arabo-musulmans et rien d’autre. Ce qui se passe en Occident est de la responsabilité des Occidentaux et de personne d’autre. 

      Lorsque le dictateur Bachar Al-Assad , balance des barils bourrés d’explosifs sur les civils , lorsque les islamistes font sauter des mosquées en pleine prière, cela n’a strictement rien à voir avec , les Croisades, le Colonialisme et les Traites négrières. 

      PS:Vous dites que vous êtes au courant de tout ce que j’évoque ( merci de reconnaître les faits, je n’ai rien inventé ni falsifier l’histoire est l’histoire sauf dans les pays arabo-musulmans) , mais alors pourquoi vous persistez à dire le contraire et à écrire le contraire ? Ayez du courage et laisser de coter ce que Ibn Khaldun avait appelé As-Sabyya ( solidarité tribale ).

      Bonne continuation de votre coté en espérant que vous soyez plus attentif aux faits historiques et non aux fabulations. Bonne et agréable journée. 



    • QAmonBra AmonBraQ 28 mai 2015 13:34

      Merci @ l’auteur pour le partage

      Je suis entièrement d’accord avec la motivation et le contenu de votre article.

      Effectivement, les merdias ont une écrasante responsabilité dans l’utilisation abusive du terme, mais je ne suis pas convaincu que ceci relève de la seule ignorance de leur part et, si ignorance il y a néanmoins pour certains, elle est consciente et volontaire, ce qui est très grave, voir criminel, dans le contexte actuel.


      • charlie charlie 28 mai 2015 18:43

        @AmonBraQ

        les médias ont peut être « une écrasante responsabilité dans l’utilisation abusive du terme jihad », mais les islamistes « jihadistes » ont une écrasante responsabilité dans les massacres, viols, tortures, mise en esclavage des femmes…...


      • colere48 colere48 28 mai 2015 14:42

        On est en effet très loin d’une quêtes de spiritualité...
        je ne vois que haine et violence
        peut-on imaginer la réciproque dans nos contrées ?? 


        • Phalanx Phalanx 28 mai 2015 14:52

          Que les « journalistes » français se méprennent sur des mots étrangers (enfin, si on peut encore considérer que l’arabe est une langue étrangère en France) est assez peu étonnant étant donné qu’ils mésusent et vident de leur sens énormément de mot Français. 


          Quant à l’Islam, ce n’est pas une religion de paix et d’amour, c’est une religion guerrière et conquérante. C’est pour ça qu’elle va l’emporter sur le matérialisme (qui ne mène nulle part) et le christianisme (dont est issue le gauchisme et ses pseudo concepts humanistes délirants).

          • Newram Newram 28 mai 2015 14:57

            @Phalanx Se méprendre sur des mots est une chose, laisser certaines personnes en changer sciemment le sens et attiser les peurs et les haines en est une autre..


            Sur quoi vous fondez-vous pour dire que l’Islam est plus guerrière et conquérante que le Christianisme ou le Judaïsme ? ça semble être une déclaration gratuite

          • Phalanx Phalanx 29 mai 2015 03:32

            @Newram

            Je me fonde sur la personnalité du prophète (chef de guerre) et de ses écrits (sourates médinoises), quant au judaïsme c’est évidement une religion élitiste et conquérante (peuple élu) la thora incite clairement à la soumission de tous les autres peuples.


            Ce n’est pas mauvais d’être guerrier et conquérant, surtout face à des dégénérés comme les occidentaux. Je n’en veux pas à l’Islam d’être l’Islam, j’en veux à la France d’avoir abandonner tout désir de vivre.

            Les anciens chrétiens (nouveaux gauchistes) n’ont plus aucune protection (à part tendre l’autre joue peut être). Ils préféreront disparaître plutôt que de passer pour des « racistes ».

          • Alex Alex 28 mai 2015 15:32
            S’il est exact que certains auteurs occidentaux ne retiennent qu’une définition du jihad, il aurait été bon de rappeler que certains musulmans semblent faire de même en proposant le jihad bis saif (par l’épée). Oublier de le mentionner est fâcheux.
            Il faudrait demander à Ramadan, qui ose se déclarer salafiste « réformiste » et qui est très très proche des Frères musulmans (parti fondé par son grand-père), ce que signifient les deux sabres que l’on voit sur leur emblème.

            Pour mesurer l’« honnêteté » de certaines sources, regardez Wikipedia.fr :
            « Le mot d’ordre de l’organisation [des Frères] est : “Allah... est notre objectif. Le prophète Mahomet est notre chef. Le Coran est notre loi. Le djihad - guerre ’juste’, appelé improprement guerre sainte - est notre voie. »
            La « deuxième Bible » ne se contente pas d’annoter le slogan sans donner la moindre référence, mais elle « oublie » pudiquement la dernière partie, que l’on peut traduire par « Mourir pour Allah est notre volonté. » Le suicide est interdit dans l’Islam... Quant au cher Ramadan, il devient nerveux quand on lui demande de commenter cette profession de foi... 

            Cela ne veut évidemment pas dire que tous les musulmans prônent l’islam par l’épée ; mais il faut être extrêmement prudent avec les plus activistes qui, dans nombre de religions (voire même dans certains partis politiques) sont les plus dangereux.

            • Newram Newram 28 mai 2015 15:41

              @Alex Je suis d’accord avec vous, certains musulmans prônent la guerre sainte en l’assimilant au jihad et j’en fais mention dans mon article : « En effet, ce débat me semble plus profond : si l’on accepte que des personnes s’octroient un mot et l’utilisent à leur manière ». Dire que je n’en fais pas mention n’est donc pas totalement vrai..


              Quant à Tariq Ramadan, dire qu’il est proche des Frères Musulmans est aussi gratui, à chaque interview qu’il fait et où on lui rappelle que son grand-père est le fondateur des frères musulmans, ils se désolidarisent de ce mouvement (à ONPC, sur Itélé, sur Europe 1 etc.). 

              Le jihad par l’épée est une interprétation biaisée (volontairement ou pas) de la part des personnes qui en font la promotion, comme je l’explique la seule lutte armée s’apparentant au jihad est celle de l’auto-défense.

              J’espère avoir été clair mais je pensais déjà l’être dans l’article sur la promotion d’un jihad armé par certaines personnes se réclamant de l’Islam.




            • Alex Alex 28 mai 2015 20:35

              @Newram

              Comme je l’ai précisé, le très habile Ramadan se déclare « salafiste réformiste, » ce qui est déjà un contresens. Mais passons.
              Son grand-père était fondateur des Frères (FM) ; son père a pris la suite en créant le Centre islamique de Genève financé essentiellement par les Frères ; son frangin Hani a succédé à son père.
              Ramadan cite souvent son grand-père comme modèle et, à ma connaissance, n’a jamais condamné les propos « polémiques » de son frère, ni critiqué le moins du monde le sulfureux Qaradawi (celui qui veut « conquérir l’Europe ») qu’il fréquente régulièrement au Qatar.
              Certes, ils ont quelques différences : Qaradawi propose d’attendre 5 ans avant de couper les mains quand Ramadan propose un « moratoire » (combien d’années ?) sur la lapidation...

              En ce qui concerne les Frères musulmans, leur principal relais en France est la très grosse UOIF. Ils sont majoritaires en nombre ou en influence au Maroc, en Tunisie, en Égypte, en Turquie, etc., et ils n’ont aucun problème à s’allier aux salafistes. Mais, en dehors de l’Égypte, combien se qualifient de Frères musulmans ?

              Dans tous les cas, que ce soit par la violence ou par l’adresse, le but de ces organisations est d’imposer un état islamique, donc sans démocratie ni laïcité
              Pour certains, ce n’est pas une contrainte insurmontable...

            • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 29 mai 2015 09:34

              @Alex

              S’il y a des « salafiste réformiste » (s) , alors il n’est pas étonnant qu’il y ait aussi des « sionistes démocrates » qui sont pour le génocide des Palestiniens. Il y a eu aussi (et il y a encore) , des « nazi humaniste » (s) et « civilisés » qui sont pour la liquidation des juifs, des noirs, des tziganes et autres « sous-hommes » communistes.....

              @l’Auteur

              Ce sont les terroristes islamistes qui ont imposé le terme « Jihadiste » par leurs communiqués, et ce sont les médias occidentaux qui ont repris le terme sachant que les terroristes islamistes travaillent pour l’Empire Occidental.

              Comme ils ont créé Al-Qaïda, les Américains reconnaissent qu’ils ont aussi créé DAESH.

              En Tunisie , en Egypte, en Libye, la France soutient encore et toujours les terroristes islamistes, dénommés « islamistes modérés » , comme Al-Nosra en Syrie (autre nom de Al-Qaïda), et « islamiste modéré » équivaut à « salafiste réformiste » et à « nazi humaniste » .

              Dans les journaux des pays arabes (écrits en arabe, en anglais ou en français) , à part ceux des émirats croupions : Arabie, Qatar, ...) le terme Jihadiste n’est jamais employé (sauf dans les journaux islamistes bien connus). C’est le terme TERRORISTE qui est employé pour désigner ces islamistes assassins et malfaisants.


            • Jonas 29 mai 2015 15:34

              @Hannibal GENSERIC


               Avec vous arabo-musulmans , l’Occident est toujours coupable. 

              1) Lorsque les peuples occidentaux ne veulent plus d’immigrés arabo-musulmans sur leur sol , il sont immédiatement taxés de racistes et de xénophobes. 

              2) Quand soit clandestinement , soit pas des faux visas ou des visas réguliers mais périmés , vous vous installez en Occident, au bout de quelques mois , vous exigez les mêmes droits que les autochtones sans les devoirs tout en traitant cet Occident coupable , de votre situation et de votre inadaptation à la modernité. 

              Vous qui êtes un spécialiste des « fatwas » pourquoi les religieux islamiques ne délivrent-ils pas une fatwa , incitant les arabo-musulmans de rester dans leur pays et aux autres de regagner le pays d’origine ? 





            • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque (Courouve) 28 mai 2015 16:05

              «  Comme l’écrivait Albert Camus dans La Peste, « mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde » »


              Ce n’est pas dans La Peste : « Mal nommer un objet, c’est ajouter au malheur de ce monde. », « Sur une philosophie de l’expression », « Poésie 44 », 1944.

              • Newram Newram 28 mai 2015 16:13

                @Senatus populusque (Courouve) Au temps pour moi. Merci pour la correction !


              • soi même 28 mai 2015 17:25

                @ Newram, je suis d’accort avec votre exposé, mot jihad à été déformé depuis longtemps par la pensé traditionnel Musulman, si je ne trompe pas c’est lors d’une bataille entre deux tributs Musulmans qu’une des deux tributs Coran à la main à remporté la victoire sur l’autre, qui est une des principales source à une mauvaise interprétation du mot jihad qui est devenue avec la perte de l’Andalousie et la reconquête de Jérusalem par Saladin ; l’expression de la guerre contre les infidèles ...


                • Jonas 28 mai 2015 17:45
                  Les Arabo-musulmans ont toujours accusé les autres et les médias pour tous les maux qui les assaillent depuis des siècles. 

                  Ils ont toujours besoin de boucs émissaires pour trouver une justifications aux dérives de leurs frères en religion. Guerres civiles, tribales , claniques , familiales, coups d’Etat etc. 

                  Je rappelle à l’auteur de l’article que plus de 90% des journalistes occidentaux ne connaissent rien à l’islam et bon nombre rien du Proche, Moyen-Orient et le Maghreb dont ils ne pipent mot d’arabe. Donc on ne peut pas les accuser de prendre un mot pour un autre. Ils ne font que répéter ce que les arabo-musulmans leur disent. 

                   Parce qu’ en ce concerne le « djihad » ce sont  bien les arabo-musulmans qui ont donné le sens de guerre sainte à ce terme puisé dans le Coran et en s’appuyant sur l’un des plus importants théoriciens du djihad et dont les textes font références dans tous les milieux fanatiques musulmans. Ibn Taymiyya ( 1263/1328) Il est généralement présenté comme un théologien de l’école hanbalisme et prêche un islam extrémiste qui accorde une très grande importance à la notion de djihad dans le sens de guerre sainte. 

                  Donc il faut arrêter de vous cacher derrière les autres et faites l’effort d’analyser les raisons vraies de ce qui fait de l’islam une religion , violente, archaïque et obscurantiste. 

                  Le Calife autoproclamé Abu bakr A-Baghdadi a lui-même déclaré récemment le DJIHAD ( guerre sainte) à l’Etat Irakien parce que dit-il il y a une présence et un gouvernement composé de CHIITES. 
                  Peut-être que le Calife Abu Bakr Al-Baghdadi n’a pas lu le Coran et ne sait pas faire la différence ? 

                  Pourquoi n’allez-vous pas , avec Tarik Ramadan , dans tous les pays arabo-musulmans qui sont presque tous en ébullition pour leur expliquer ce qu’est le vrai djihad ? Ca serait plus courageux que de vouloir travestir la réalité des crimes terroristes qui emplissent nos écrans. 



                   

                   







                  • L'enfoiré L’enfoiré 28 mai 2015 18:39

                    Le mot « terreur », par son sens général, est sensé apporter une peur collective qu’on fait régner dans une population pour briser sa résistance.

                    Le mot terrorisme est né en 1794 pour désigner une réalité nouvelle créée par la Révolution.
                    Le reste ce sont des élucubrations de cerveaux malades.


                    • Lulle Lulle 28 mai 2015 19:24

                      Il y a une différence très nette entre imposer la terreur pour des raisons de politiques intérieurs, ponctuelles et révisables, en conséquence des principes qui régissent la constitution de celle-ci, d’autant plus lorsqu’elle s’avère en contradiction avec la dite constitution, et l’imposer de manière métaphysique à travers un texte qui se présente comme la parole divine, c’est à dire immuable.

                       

                      D’ailleurs le verset 7 de la sourate 3 indique clairement qu’il faut se contenter du plus précis en interdisant toute forme d’interprétation. En outre le verset 195 de la sourate 26 et le verset 1 de la sourate 27 indique bien que le message est clair.

                       

                      Les trois religions monothéistes ne possèdent pas forcément dans leur livre des passages outranciers ou inadmissibles, dans la mesure où les évangiles présentent la parole de Jésus comme un réforme de l’ancien testament pour une nouvelle alliance : seul compte cette parole et elle abolie la loi du talion, tandis que l’islam la réintroduit, même si l’excuse ou la soumission est acceptée : s2v178, s2v179. D’ailleurs l’islam n’interdit pas de tuer, si c’est à bon droit : s17v33.

                       

                      Pour ce qui est de l’antisémitisme musulman je vous conseille ce lien, très précis sur la question : http://marie-masson-gaechter.over-blog.com/article-coran-et-hadiths-charges-d-antisemitisme-les-racines-de-l-antisemitisme-musulman-110982631.html

                       

                      Libre à vous désormais de croire que le jihad en islam est un combat intérieur vers le bien, malgré l’injonction du verset 7 de la sourate 3. Il suffit de lire les sourates 8 et 9 pour déchanter. Mais le livre lui-même est bourré de versets incitant à l’intolérance et à la guerre contre autrui, les non-croyants, ceux qui ne croient pas : Sourate 9 verset 29. Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés. Sourate 4 verset 56. Certes, ceux qui ne croient pas à Nos Versets, (le Coran) Nous les brûlerons bientôt dans le Feu. Chaque fois que leurs peaux auront été consumées, Nous leur donnerons d’autres peaux en échange afin qu’ils goûtent au châtiment. Allah est certes Puissant et Sage !

                       

                      Pour le combat intérieur il aurait été plus simple de dire : Il n’est pas de vertu sans combat, il y a en nous une propension au mal et nous sommes obligés de lutter contre nous-même. Mais le coran cherche à tromper et à égarer, pour une parole prétendument divine on a certainement vu mieux.

                       

                      En ce qui me concerne, j’en reste à Socrate, pour ne pas parler de Jésus et être suspecté de bigoterie.


                      Dans le Criton de Platon : 

                      "Ainsi donc c’est une obligation sacrée de ne jamais rendre injustice pour injustice, ni mal pour mal. Mais prends garde, Criton, qu’en m’accordant ce principe, tu ne te fasses illusion sur ta véritable opinion ; car je sais qu’il y a très peu de personnes qui l’admettent, et il y en aura toujours très peu. Or, aussitôt qu’on est divisé sur ce point, il est impossible de s’entendre sur le reste, et la différence des sentiments conduit nécessairement à un mépris réciproque. Réfléchis donc bien, et vois si tu es réellement d’accord avec moi, et si nous pouvons discuter en partant de ce principe, que dans aucune circonstance, il n’est jamais permis d’être injuste, ni de rendre injustice pour injustice, et un mal pour un mal ; ou, si tu penses autrement, romps d’abord la discussion dans son principe. Pour moi, je pense encore aujourd’hui comme autrefois. Si tu as changé, disle, et apprendsmoi tes motifs ; mais si tu restes fidèle à tes premiers sentiments, écoute ce qui suit."



                      • L'enfoiré L’enfoiré 28 mai 2015 20:16

                        @Lulle,

                         Que vous proposer ?
                         De lire le bouquin « Croyance » d Jean-Claude Carrière.

                      • OMAR 28 mai 2015 19:40

                        Omar147

                        Bonjour Newram : « ........ des personnes s’octroient un mot et l’utilisent à leur manière, ... ».

                        Quand les premiers résistants palestiniens utilisèrent leur propre corps dans des attentas suicides, ils se firent appelés « kamikazes palestiniens » par analogie aux kamikazes japonais de la guerre du Pacifique.
                        http://www.lemonde.fr/international/article/2001/09/07/enquete-sur-les-kamikazes-palestiniens-terroristes-par-desespoir_220837_3210.html
                        .
                        Cependant, dès que le sens du mot japonais « kamikaze , qui signifie »vent divin’ était connu, tous les médias occidentaux ont , par la suite attribué un autres qualificatif à ces actes de sacrifice : bombe humaine.

                        Le but visé était simplement de vider cet acte de toute valeur spirituelle et sacrificielle, de patriotisme et de bravoure.

                        Et dans ce contexte particulier du choc des civilisations, l’opportunité est trop belle pour ne pas se priver de qualifier ces barbares salafistes et wahhabites du qualificatif très « musulman » de djihadistes.
                        Ainsi, il sera aisément conclu et convenu que leurs actes constitués de viols, assassinats, destructions et rapines ne peuvent être que les enseignements prescrits par l’Islam...

                        Et pour être plus convainquant, il suffit de les montrer avec une barbe, en train de prier ou de vociferer « Allah akbar », et le tour est joué....

                        C’est grotesque et ignoble, mais ça passe.....


                        • Aristide 28 mai 2015 20:06

                          @OMAR


                          Affligeant refus de la moindre parcelle de responsabilité. 

                          Que les occidentaux aient une vision déformée d’une religion qui s’illustre par des intégristes violents est une évidence. Mais comment pourrait on ignorer qu’ils se réclament de cette religion. 

                          Que ailleurs dans le monde, il y ait des guerres, des assassinats, ... provoqués par d’autre causes politiques ou religieuses est aussi une évidence.

                          Que vous en déduisiez que l’Islam en tant que tel est totalement étranger à la violence est aussi incompréhensible que de le dire du capitalisme, de l’impérialisme ou de certaines autres religions.

                          Ce procédé est assez courant, les communistes affirment tous que les dérives de l’URSS n’avaient rien à voir avec le communistme, les libéraux de même dédouanent facilement le capitalisme de tous ses excès, etc ...

                          Je crois que la défense votre religion passe par une acceptation de ces dérives en tant que musulman, vous devez vous les approprier et trouver la solution dans vos communautés pour faire passer un message différent de celui qui vous condamnez ici. 

                          Si vous souhaitez être bien compris des « infidèles », sachez que vous devez aussi être clair dans vos positions. Par exemple dans le respect de la loi sur le voile, la dissimulation du visage dans l’espace public, ... Vous citez Tariq Ramadam, toutes ses interventions sont ambivalentes, il affirme dans la même intervention une condamnation de la violence et la justifie par ailleurs. Il indique qu’il faut respecter la loi mais conteste sa légitimité, ...

                          Votre texte est de la même veine, le Jihad n’est pas seulement la violence mais il l’est aussi. En tout état de cause tous les intégristes violents s’en réclament.




                        • Lulle Lulle 28 mai 2015 20:13

                          @OMAR

                          En effet Omar : vociférer « allah akbar » est d’une stupidité absolue. Une tautologie, car Dieu est forcément, par nature, Le plus Grand

                          On dirait qu’ils essayent de se convaincre qu’allah est Dieu.


                        • OMAR 29 mai 2015 12:20

                          Omar147

                          @Aristide

                          Si vous aviez lu mes coms après les actes barbares commis par les Merah, Daesh ou Boko Harem, cela vous aurait évité votre réaction, car je n’ai jamais cessé de dénoncer mais aussi de condamner de telles ignominies.

                          Cependant, il suffit qu’un quidam qui se prénomme Oussama ou Ali, ou qu’il se présente comme musulman, commette ce genre d’actes innommables pour que ce soit l’Islam qui soit taché et que les musulmans, tous les musulmans soient qualifiés de barbares.

                          En quoi dois-je assumer si les frères Kouachi se prennent pour les avocats du Prophète, qu’un ramassis de frustrés sexuellement et socialement pensent être des soldats de Dieu, que ces bédouins de Saoudiens interdisent à leur femmes de conduire, etc... ?

                          Est-ce que les chrétiens ont-ils étaient été incriminés ou , au moins, stigmatisés, quand G. Bush avait envahi l’Irak, massacré sa population, semé le chaos et la désolation dans ce pays, sur la base de mensonges et en invoquant une mission divine ?

                          Par contre, vous éluder le fait que les principales et nombreuses victimes de ces barbares, sont les musulmans eux-mêmes.

                          Et que ces derniers sont pris entre l’enclume représentée donc, par ces hordes sauvages, et le marteau occidental qui les considère du même acabit que leurs coreligionnaires.

                          Imaginez vous un seul instant dans cette situation, et vous comprendrez.


                        • Jonas 29 mai 2015 15:12

                          @OMAR


                          Quand les arabo-musulmans ignorent leur propre histoire pour se lancer dans des élucubrations. dans le but d’accuser les Occidentaux comme d’habitude. 

                          « Cependant , dès que le sens du mot japonais << kamikaze , qui signifie >> vent divin , était connu , tous les médias occidentaux ont , par la suite attribué un autre qualificatif à ces actes de sacrifice : bombe humaine.

                          Le but visé était simplement de vider cet acte de toute valeur spirituelle et sacrificielle , de patriotisme et de bravoure>>. 

                          L ’ Arabo-musulman qui ose écrire cela est un ignorant et un abimé du bulbe pour deux raisons. 

                          1) Les » Kamikazés « Japonais étaient des aviateurs qui se sont attaqués à des soldats et non à des civiles innocents comme le font les terroristes arabo-musulmans. Il suffit à l’arabo-musulman , de noter le nombre d’attentats dans les mosquées, écoles, enterrements , mariages, marchés, etc. 

                          2) Je rappelle à cet arabo-musulmans qui sort de l’université » Wikipédia « l’activisme de la secte des » Hashischins « ( secte des Assassins) sur une période allant de 1080 à 1256. Ce sont eux qui ont conceptualisé le principe du » fedaï« ancêtre de l’attenta suicide. Ce qui n’avait rien de spirituel. 
                          A la tête de cette secte des assassins se trouvait un homme du nom de Hassan Al-Sabah plus connu sous celui du  » vieux de la montagne". Par cette ruse, le vieux propageait violemment sa doctrine. Pendant deux siècles cette secte terrorisé la région. Elle fut finalement défaite par les Mongols en 1257. 
                          A pauvre culture !





                        • Aristide 30 mai 2015 20:31

                          @OMAR


                          Relisez, je n’ai jamais avancé que LES musulmans étaient un tant soit peu coupables des actes que commettent quelques allumés ou déviants. Je reproche simplement ce discours qui se dédouane complètement de ces actes au seul titre que ce serait des « allumés ».

                          Vous parlez des chrétiens en Irak par Bush interposé, je crois que cet argument est assez faible, il s’agissait essentiellement d’une entreprise néo-coloniale, impérialiste et sans aucun rapport avec une croyance quelconque. Cette référence à une croisade de l’Occident est assez faible pour vous conforter dans cette position de neutralité sur les actes commis par ceux qui se réclamant explicitement de l’Islam. Que Bush ait des visions mystiques provoquées par l’abus de substance n’a pas grand chose à voir avec les « djihadistes » qui se pressent en masse pour combattre en Syrie ou en Irak, se faire sauter dans des bus en Angleterre ou pour jouer de la machette, ailleurs jouer de la kala dans les conférences de rédaction, ...

                          Je sais que la mesure est une qualité rare, mais essayer d’en mettre dans cette affaire. Si vous pensez que la dérive réelle de quelques « chrétiens » est du même ordre que celle qui touche les innombrables excités qui se réclament de l’Islam, alors je crois difficile de continuer une discussion raisonnable.

                          Je sais qu’il est difficile de comprendre que les excès ne concernent pas seulement ceux qui les commettent. Si un curé se permettait d’insulter des citoyens au seul prétexte de leur absence de respect de règles chrétiennes, je serais avec ceux qui condamnent de tels propos, et là où je suis, je ferais en sorte de poser une parole sur cet acte. Sur internet, on trouve ici et là, des diatribes d’imam insulatnt tous les « infidèles », les femmes, les hommes, ... peu de réactions des instances plus prompte à réagir au moindre acte raciste, le CCIF pourrait se saisir de ces abus pour désamorcer et instruire sur ces propos, ..

                          Il me semble que les musulmans ne sont pas assez présents sur ce domaine de la dénonciation, maintenant c’est leur affaire. Ne pas réagir ou se sentir complètement étranger à ces excès ne fait qu’attiser les extrèmistes qui n’en demande pas plus ...



                           





                        • JDCONSEIL 28 mai 2015 19:51

                          Je ne comprends pas ce titre : « Pourquoi dire que les terroristes font le jihad est un non-sens absolu » .

                          S’agit-il d’une phrase interrogative sans la ponctuation correspondante ?

                          Doit-on lire  : « Pourquoi dire que les terroristes qui font le Jihad est un non-sens absolu ? » 

                          Un fois ce point éclairci, je lirai cet article en espérant que son contenu sera plus clair que son titre. Merci d’avance, Newram, de votre réponse. 


                          • Newram Newram 28 mai 2015 20:23

                            @JDCONSEIL Bonsoir, non il ne s’agit pas d’une interrogation mais plutôt d’une tentative (modeste) de démonstration :)


                          • COVADONGA722 COVADONGA722 28 mai 2015 20:25

                            bonsoir l ’auteur , vous avez raison les mots ont un sens , votre article est lui la démonstration

                            du mot arabe Takia .
                            Pour le reste nommez le gout pour le massacre que professe cette religion comme il vous conviendra .Nous sommes quelques uns ici a avoir parfaitement compris qu’amour et paix s’appellera pour nous dhimitude et soumission ! 
                            Quand aux autres ,

                            aimez la guerre à venir car leur paix islamique vous sera terrible !


                            • Azur Cérulé Azur Cérulé 29 mai 2015 09:12

                              Nota : La Taqyia ; c’est dans les situations où l’islam n’est pas dominant (ou bien d’une branche religieuse non dominante) ; c’est le mensonge et la dissimulation sanctifiés, pour se sauver à titre personnel (ne pas se faire trucider par ceux qui mécroient) tout comme pour faire avancer la cause de l’Islam, et conquérir de nouveaux territoires.
                              .
                              Exemple : Dire que l’Islam ne prône que la bonté et l’amour et qu’il y a une horrible manipulation occidentale contre cette douce religion ; pour victimiser le mécréant crétin et obtenir son soutien pour favoriser l’islamisation.


                            • Andy Andy 29 mai 2015 06:58

                              Interpréter, employer et s’approprier ce que « d’autres », à leur époque, avaient déjà interprété, employé et approprié pour donner un sens moral à la vie. Les générations futures feront de même, afin de donner un sens à leur vie au travers de ces sociétés moralement controversées. 


                              • Philippe Stephan Christian Deschamps 29 mai 2015 11:08


                                @Newram
                                bon article
                                j’ajouterai qu’il faut regarder du coté des soufis pour entrevoir
                                d’où viens cette idée du jihad et l’on retrouve son origine dans
                                l’antiquité avec Pythagore,Evagicus Ponticus .
                                cette idée (plutôt une technique) a été amenée en occident par Gurdjieff ,Oscar Ichazo,
                                Claudio Naranjo,Helen Palmer ;Bob Ochs,.
                                on sais maintenant d’ou viens cette technique
                                il s’agit de l’ennéagramme.
                                Ce sont trois des étudiants de bob ochs qui
                                rompront avec la tradition orale de cet enseignement
                                en publiant en 1984 le premier livre sur l’ennéagramme.
                                Je me suis cassé les dents sur
                                Gurdjieff  en 1982 avec ses histoires de centre
                                maintenant c’est limpide.

                                pour en savoir plus sur le sujet
                                .le livre
                                http://www.enneagramme.com/Livres/9edce.pdf

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès