Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Pourquoi et comment des jeunes européens partent faire « la guerre sainte » (...)

Pourquoi et comment des jeunes européens partent faire « la guerre sainte » en Syrie et comment gérer leur retour

Ce phénomène inquiète de plus en plus les États du Vieux Continent

JPEGDepuis le début de la rébellion contre le régime de Bachar el-Assad, environ 600 Européens seraient partis combattre en Syrie, selon les services spécialisés de l'Union européenne. Ce mouvement vers la Syrie touche toute l'Europe. Ils viennent pour la plupart des Balkans, de Grande-Bretagne, de France, d'Allemagne ou d'Espagne.

La France, l'Irlande et la Grande-Bretagne sont les trois pays qui fournissent les plus gros contingents de combattants djihadistes européens. Mais si on se réfère au nombre d'habitants, le Danemark et la Belgique sont les pays les plus touchés par ce phénomène, selon Gilles de Kerchove, chef de la lutte antiterroriste de l'Union européenne.

Parmi eux il y aurait, depuis le début du conflit, quelques 200 Français, qui seraient partis dans les rangs de la rébellion syrienne, et très majoritairement au sein de groupes islamistes radicaux, dont le Front Al-Nosra que l’ONU a qualifié d’organisation terroriste. C'est une proportion record : ni l'Afghanistan, ni l'Irak n'avaient attiré autant de français en si peu de temps.

Comme pour les combattants belges, cet attrait s'explique en partie par l'accessibilité du front syrien. En effet, il suffit d'arriver en Turquie, pays accessible en low cost et sans visa, puis de rejoindre un camp de réfugiés proche de la frontière syrienne où des contacts peuvent être pris avec l'intérieur. Un parcours qui est donc plus facile, mais aussi plus organisé. Contrairement au Mali ou au Pakistan, il existe des filières djihadistes qui permettent d'acheminer les combattants français.

Plusieurs facteurs ont poussé ces jeunes à partir se battre en Syrie, des jeunes qui pour la plupart "n'ont jamais participé à un combat armé". Certains ont subit "l'influence du prêche", surtout en Grande-Bretagne, pays dans lequel il a été pendant très longtemps libre, beaucoup plus qu'en France.

Aujourd'hui la rébellion est soutenue par la quasi-totalité de l'Occident, ce qui peut également conforter l'intérêt de certains jeunes pour celle-ci. "Ils ont le sentiment qu'ils participent d'un combat mobilisateur, excitant, épique, pour des jeunes gens en bonne santé, désœuvrés et motivés",déclare Gérard Chaliand, spécialiste des conflits armés.

Internet joue également un grand rôle dans la mobilisation de ces jeunes pour le djihadisme, "le cheik Google" réagit plus vite que l'imam dans les mosquées des quartiers. Plusieurs vidéos, traduites en français et visionnées des dizaines de milliers de fois, appellent sur YouTube les Français à la "guerre sainte" contre Bachar el-Assad. Dans celles-ci des religieux intégristes et des combattants répètent inlassablement que le djihad en Syrie est une obligation.

Il existe donc des raisons multiples aux départ de ces jeunes musulmans vers la Syrie. Dans un rapport destiné aux États européens et révélé par Le Monde en mai, Yves de Kerchove, coordinateur de l'UE pour la lutte contre le terrorisme, suggère pêle-mêle que c'est le "goût de l'aventure, la volonté de soutenir des frères opprimés ou bien de 'punir' l'Occident, prolongement d'un engagement religieux radical.".

Certains de ces jeunes musulmans partent en Syrie par leurs propres moyens, mais d'autres sont épaulés par des filières soit à partir de la Jordanie, soit à partir de l'Irak. Cependant la Turquie est le passage le plus facile et le plus court.

Selon Gérard Challand il y a de nombreuses personnes qui sont dans le coup à la frontière turque et qui arrangent un passage de la frontière moyennant finances ou pas. Et toujours selon lui, en Turquie il suffit de prendre un autobus en direction d'Istanbul, puis un autre en direction de la zone kurde et c'est très bon marché. Près de la frontière, il y a plein d'agents recruteurs et des gens des services secrets, qui vous font passer sans difficulté.

Ce flux de djihadistes européens qui se rendent en Syrie attire de plus en plus l’attention des agences de sécurité occidentales qui redoutent ce qu’ils feront quand ils rentreront chez eux. Selon ce qu’ont confié des responsables des renseignements américains et européens au New York Timesil y a davantage d’Occidentaux en train de se battre en Syrie qu’en Irak, en Afghanistan, en Somalie ou au Yémen. Toujours selon le journal la grande majorité sont des européens convertis à l’islam ou des immigrants naturalisés de culture musulmane.

Ce matin, le juge antiterroriste Marc Trévidic était invité de France Info. Il n'a pas caché l'inquiétude que lui inspire le pourrissement de la crise syrienne. Mais ce qui le préoccupe le plus c'est l'augmentation de ce qu'il appelle "l'immigration" djihadiste" des jeunes français dont il faudra gérer le retour.

"Quand le conflit syrien n'existera plus, on aura affaire à pas mal de jeunes qui auront été entraînés, armés, pris en main par de vrais terroristes. Et qui pour certains d'entre eux seront dangereux car ils voudront continuer le djihad chez eux. C'est à moyen terme qu'on peut avoir peur de cette immigration djihadiste importante" dit-il dans l'interview.

Nos jeunes musulmans qui veulent en découdre, qui sont nourris depuis des années grâce à internet de cette théorie djihadiste comme quoi ils sont obligés de faire le djihad sont chauffés à fer blanc" explique encore le juge antiterroriste.

Mais ce qui l'inquiète surtout c'est que cette immigration djihadiste sera plus importante dans un an ou deux si on n'arrive pas à régler cette crise : "Quand vous travaillez sur trente personnes qui reviennent d'Irak, ce n'est pas comme de travailler sur 200 qui reviennent de Syrie. Là c'est en train d'augmenter. C'est exponentiel". dit-il. (Voir vidéo).

Ce phénomène de leur retour en France inquiète également les services de sécurité et de renseignements. Quels dispositifs possèdent-ils pour neutraliser ces jeunes musulmans ?

 

En 2012, il a été adopté, par la majorité socialiste et leurs alliés écologistes au parlement appuyée par les centristes et la droite, une nouvelle loi relative à la sécurité et à la lutte contre le terrorisme qui permet à la Direction générale des services extérieurs (DGSE) d'agréger des preuves de passage dans des camps d'organbisations considérées comme terroristes pour condamner ces apprentis djihadistes.

Cette loi prévoit notamment la possibilité française, de poursuivre "des actes de terrorisme commis à l'étranger par des Français ou des personnes résidant habituellement en France en permettant de poursuivre les personnes ayant participé à des camps d'entraînement terroristes à l'étranger alors même qu'elles n'auront pas commis d'actes repréhensibles sur le territoire français"

Dans ce texte de loi, il a été également prolongé jusqu'au 31 décembre 2015 la surveillance à but préventif des données de connexion (internet, géolocalisation, factures détaillées de téléphone) qui avait été mise en place par la loi du 23 janvier 2006, relative à la lutte contre le terrorisme.

Ce qui veut dire que la police peut accéder aux données Internet, factures détaillées de téléphone et géolocalisation sans qu’aucun délit n’ai été constaté et sans avoir recours à une décision de justice préalable si l’individu est soupçonné de prévoir des actes terroristes.

Le rapport Marsaud à l'origine de cette loi précisait déjà en 2006 que : "Les nécessités de la lutte contre le terrorisme justifient donc la mise en œuvre d’une procédure de réquisition administrative (en dehors de l’intervention d’un juge), même si celle-ci aura d’incontestables incidences sur la vie privée de nos concitoyens". La nouvelle loi, adopté en 2012, a donc renforcé cet arsenal répressif.

Le jeudi 1er août, Manuel Valls et son homologue belge, Joëlle Milquet, ont appelé dans un communiqué conjoint à "mieux lutter au niveau européen contre les départs vers la Syrie et les autres zones de conflit".

Pour faire face à "ce phénomène qui prend une dimension inédite en Europe", les deux ministres de l’Intérieur se déclarent favorables à un système de "passenger name record" européen, permettant d’enregistrer les données des voyageurs aériens.

L’hypothèse avait pourtant été rejetée en avril par la commission Libe (des libertés civiles, justice et affaires intérieures) du Parlement européen. Les ministres de l’Intérieur ou de la Justice de neuf pays (Allemagne, Belgique, France, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Pologne, Royaume-Uni, Suède) ont écrit à la commission pour la faire changer d’avis.

 

Sources : francetvinfo, Le Monde, New York Times, Le Figaro, rpfrance.eu, rtbf.be, Le Monde,


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

59 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 11 septembre 2013 16:52

    Bonjour, Menou.

    Une autre raison, non évoquée dans l’article : comme à d’autres époques, ces jeunes cherchent à donner un sens à leur vie en rejoignant un idéal combattant, en l’occurrence le djihad.


    • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 11 septembre 2013 21:22

      égorger des mécréants, des laïcs, violer des femmes et des filles, enlever des enfants à leur familles, détruire l’archéologie d’une nation... tu parles d’un idéal !
      les mêmes qui voulaient « éduquer » les cambodgiens à leur « idéal »


    • Fergus Fergus 12 septembre 2013 09:25

      Bonjour, Ronald.

      Louis Malle a très bien décrit, dans « Lacombe Lucien », comment un jeune peut faire un choix odieux. Dans le film, il voulait entrer dans l’action mais a été refusé par le maquis ; les jeunes djihadistes sont quant à eux aiguillés par des prêches intégristes. Mais leur moteur profond est le même : agir.

      Agir pour le pire en l’occurrence !


    • menou69 menou69 12 septembre 2013 10:14

      Bonjour Fergus,

      Je partage votre point de vue. Ces jeunes sont en déshérence et cherchent une idéologie qui pourraient les sortir du néant de leur vie et leurs permettre d’agir et de se sentir utile dans ce monde qui les rejette.

      Je suppose que votre commentaire et le mien vont déclencher les foudres de ceux qui refusent de voir la réalité.

      Par ailleurs je ne soutiens pas le terrorisme qu’ils intègrent, mais j’essaie de comprendre leurs motivations qui les entraînent à s’insérer dans cette dérive..

      Bonne journée Fergus,

      menou69


    • Fergus Fergus 12 septembre 2013 11:48

      Bonjour, Menou.

      En effet, essayer de comprendre les motivations d’un comportement ne revient pas à en approuver les conséquences. Comme vous, je suis horrifié par la manière dont certains de ces jeunes veulent voir triompher leur idéal.

      Cela dit, je ne suis pas surpris que cela débouche sur des « moinssages » dans la mesure où ces jeunes, ces apprentis terroristes d’Allah, suscitent des réactions épidermiques, souvent virulentes, qui s’attachent uniquement aux conséquences, pas aux origines de l’engagement.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 12 septembre 2013 14:10

      « Aujourd’hui la rébellion (en Syrie) est soutenue par la quasi-totalité de l’Occident, »

       NON. C’est faux. Ce n’est pas innocent. Je connais bien la façon d’insérer des messages de propagande dans un texte sans avoir l’air d’y toucher pour qu’ils deviennent un seul leitmotiv subliminal. 

      Ce texte est une propagande atlantiste pour l’intervention armée en Syrie. 

      Il y a beaucoup a discuter dans cet article et le sujet est intéressant, mais il est ici utilisé comme leurre. Je le souligne parce que cette approche est en recrudescence. Que les lecteurs se méfient.


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 12 septembre 2013 14:12

      Bonjour Fergus

      Je rappelle plus bas que « l’origine de l’engagement » est d’abord dans la croyance religieuse criminogène. Et je rappelle aussi qu’elle n’est pas justifiée, entretenue, transmise aux nouveaux croyants, aujourd’hui encore, que dans l’islam.

      Je rappelle aussi, en donnant un lien, qu’ il n’est nullement fatal qu’on en reste là éternellement


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 12 septembre 2013 15:08

      @ Fergus. 


       Bien d’accord avec vous sur l’effet néfaste de confondre « intérêt’ et »approbation’ ; ça rend bête. ... A moins que ça n’en soit une conséquence. Ce problème se pose partout sur le Web. Il faut se demander dans quelle mesure cette confusion n’est pas systématiquement instrumentée et n’est pas devenue un outil banal dans la panoplie des techniques d’enfumage du Systeme. 

      J’ai parlé plus haut de subliminal. Quand un auteur est intéressant, habilement discret , évidemment intelligent et connait ses dossiers. ... il faut maintenant, hélas, se demander aussi s’il est transparent ou s’il nous nous manipule et quel est alors son agenda.... 

      Les choses étaientt plus simples au temps de Demian et de Morice.... smiley


    • Fergus Fergus 12 septembre 2013 16:27

      Bonjour, Pierre.

      Il est clair que l’« instrumentalisation » existe. C’est même l’une des caractéristiques du web. Mais il est très difficile, sur des sujets comme celui-ci, de faire la part des choses entre les interventions qui relèvent de l’« instrumentalisation » et celles qui relèvent de la « réaction épidermique », cette dernière pouvant être la conséquence de conditions de vie particulières.


    • escoe 11 septembre 2013 17:07

      Je propose qu’à leur retour on leur offre des vacances au Daghestan ou en Tchétchénie. Il y a là bas des gens qui sauront s’occuper d’eux smiley



      • Kern Kern 11 septembre 2013 17:39

        Ces jeunes « européens » devraient être encouragés à accomplir leurs rêves


        Cette soif de s’accomplir est une bonne chose

        Leur octroyer un billet d’avion serait le moins que l’on puisse faire pour eux

        Cela leur éviterait de prendre des risques inutiles 

        Comme ceux-ci par exemple :


        Devenir des laissés pour comptes ?

        Quelle pitié  smiley

        • Kern Kern 11 septembre 2013 17:43
          Excusez-moi l’auteur : je n’avait pas fini le titre

          Leur retour ?

          Quel retour ?

          • Massada Massada 11 septembre 2013 17:44

            comment gérer leur retour ?


            Facile, en leurs interdisant le retour !


            • Massada Massada 11 septembre 2013 20:06

              Des français de papier qui trahissent leur pays en se portant volontaires dans des milices terroristes !

              Vous êtes d’une telle naïveté en France, libérez vos prisonniers, accueillez les terroristes et puis pleurez parce que votre pays part en couille...pffff

            • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 11 septembre 2013 21:26

              comme pour la pédophilie, le terrorisme hors frontières est punissable en France


            • etrange etrange 11 septembre 2013 22:02

              Massada, je suis d’accord qu’ayant fait le choix d’aller se battre auprès d’une entité étrangère le droit de revenir sur notre territoire devrait leur etre interdit, meme si notre loi nous empeche de fabriquer des apatrides, mais il devrait en etre de meme pour ceux qui détenant la double nationalité font le choix de faire leur service militaire dans l’armée de Tsahal et qui après avoir gouter au sang d’innocents civils, reviennent chez-nous comme de simples quidam, ce qu’ils ne sont plus, loin s’en faut : c’est la France ou Israel....il serait temps que l’on s’en occupe AUSSI !!! Bonne soirée à vous.


            • Baarek Baarek 12 septembre 2013 07:21

              Vous pourriez rester poli mon cher ! Le but ici n’est pas de s’insulter mais de partager des idées !

              Ce sont effectivement des Français de papiers, je ne vois pas pourquoi on devrait autoriser leurs retours ? Je ne peut pas dire si en France ils respectaient les lois de la République, mais en s’engageant dans un tel périple, c’est sûr que ce n’est plus le cas.


            • escoe 12 septembre 2013 09:59

              Des français de papier qui trahissent leur pays en se portant volontaires dans des milices terroristes !


              Vous parlez du fils Klarsfeld, là ? Celui qui se vantait d’avoir fait des cartons dans les villages palestiniens quand il était garde frontière (tu parles !) d’une entité agressive de Méditerranée orientale. Et qui était ensuite devenu sous-ministre du racisme anti-immigré chez un président « français » d’origine douteuse.

            • Lou Lou 12 septembre 2013 16:16

              Massada le hasbara d’ apartheid Israhell en donneur de leçon, pffft ...On pourrait peut être construire un mur comme dans ton pays chéri ...


            • Kern Kern 11 septembre 2013 17:54

              @ Massada


              Un bon djihadiste ne pense pas à un « retour » éventuel

              Quand il part il pense aux 70 vierges qui l’attendent si il fait un bon djihad

              Attention : je parle de vrais djihadistes pas de touristes en mal d’exotisme

              • COLLIN 12 septembre 2013 04:54

                Leur retour ne posera pas de problème,mais aura un coût.

                Le rapatriement de cercueils n’est pas donné de nos jours...

                On pourrait peut être créer un cimetière de djihadistes en Turquie ?

                Ce serait en effets le moyen le plus économique de traiter le problème.

                On pourrait également les incinérer sur place,car pour le prix du rapatriement d’un cercueil (ou d’un sac mortuaire) on doit pouvoir rapatrier plus d’une dizaine d’urnes funéraires...

                Je dis ça,pas parce que je suis un « vilain-méchant » comme le « vilain-méchant Bachar »,mais parce que je suis réaliste.

                Ces djihadistes seront tués en Syrie,quoi qu’il arrive,et si ce n’est pas par l’Armée Arabe Syrienne,ils seront éliminés par leurs commanditaires qui n’osent pas imaginer qu’ils aillent « cafter » qui les a recrutés,armés,et payés,pour faire leur « djihad »,à leur retour en Europe...

                On n’est jamais trop prudents...


              • Gavroche Gavroche 11 septembre 2013 18:23

                Leur idéal le djihad étant, entre autres, une lutte sans merci contre les « mécréants » s’ils souhaitent revenir et ils le voudront après une formation adéquate dispensée par les islamistes terroristes mieux vaut ne pas avoir à gérer leur retour mais plutôt à l’interdire.


                • escoe 12 septembre 2013 09:47

                  Le Djihad est incompatible avec les valeurs de la république laïque, donc pour ceux là point de retour possible : Ils sont désormais totalement incompatibles avec la république !


                  Un certain nombre de citoyens français sont ennemis de la république. Qu’est ce qu’on en fait ? On les élimine ?

                • menou69 menou69 12 septembre 2013 08:47

                  Bonjour Kern,

                  Je suis désolé, mais je ne suis pas toujours devant mon ordinateur et n’ai pas le temps de lire tous les commentaires d’autant plus qu’ils sont nombreux. Par contre j’essaie au maximum de répondre à ceux qui mettent en titre de leurs commentaires mon pseudonyme, tout du moins autant que je peux.

                  Pour ce qui est de la censure je ne fais jamais disparaître un commentaire, car je suis respectueux de la liberté d’expression en espérant avoir affaire à des adultes qui tout en échangeant respectent leur interlocuteur.

                  Hélas je vois qu’il n’en est rien, dans mon article sur le FN j’ai vu que le respect quand on est caché derrière son ordinateur est inexistant pour beaucoup. Un florilège d’insultes à mon encontre et envers ceux qui ne partageaient pas les idées des sympathisants de ce parti a explosé. Le manque d’éducation de beaucoup est hélas flagrant et la violence verbale est leurs seule manière de s’exprimer. C’est plutôt désespérant car on n’avance pas en insultant les autres, et de plus en se cachant derrière un écran c’est de la lâcheté, car ces mêmes personnes seraient ,je pense, différentes si je les avaient en face de moi !

                  Tous mes articles sont rédigés afin que l’on puisse discuter et échanger des idées dans la sérénité. Dès que cela tourne à l’insulte je me retire des commentaires et passe à un autre sujet, un sujet qui me touche, car tous mes articles sont écrits sur une actualité qui a fait « tilt » dans mon esprit, et si aucun sujet ne me touche je n’écris pas et peux rester longtemps sans le faire.

                  Un rédacteur de commentaires m’a traité de naïf, il a peut-être raison, moi je me qualifierais plutôt d’utopiste !

                  Je vous souhaite une bonne journée Kern,

                  menou69


                • rocla+ rocla+ 11 septembre 2013 19:01

                  C ’est rigolo , ce Dégueulassethène insulte à pratiquement chaque commentaire . 


                  La charte c ’est pas pour tout le monde .

                  • kalagan75 11 septembre 2013 19:30

                    la plupart de ses commentaires disparaissent ...


                  • philouie 11 septembre 2013 20:02

                    Fafa devra se fendre d’une petite médaille pour services rendus à l’Amérique impérialiste et à la France sioniste.

                    La patrie reconnaissante.....


                    • menou69 menou69 11 septembre 2013 21:11

                      @ philoule

                      Commentaire hors sujet !


                    • philouie 12 septembre 2013 12:37

                      Sans blague ?

                      souligner la schizophrénie qu’il y a a traiter des gens de terroristes d’un coté et à les armer et financer de l’autre, c’est bien votre sujet.

                      pourquoi ne les accueillerait-on pas en héros ?


                    • Raymundo007 Raymundo007 11 septembre 2013 20:39

                      Tant qu’il reste sur son sujet, ça va : c’est intéressant et il connait son dossier. Mais dès qu’il se lance dans des développements politiques, il raconte n’importe quoi pour rester droit dans la ligne officielle. Ce type n’a pas de courage.Il est officialiste et le serait dans n’importe quel régime.
                      Si on le comprend bien, en bombardant Assad et les populations syriennes le plus vite possible, on fait diminuer la menace terroriste... Quel cynisme écoeurant ! ce qu’il oublie dans son raisonnement tronqué (consciemment car il semble intelligent) c’est que le gouvernement français sait qu’il soutient les terroristes djihadistes et tout le monde sait que l’ASL n’est rien. Pourquoi ce monsieur bien-comme-il-faut fait-il alors semblant d’ignorer ce que le commun des mortels sait depuis longetemps ? ...car il est avant tout un serviteur docile du maître qui le paie. CQFD. Beurk !
                       smiley


                      • menou69 menou69 11 septembre 2013 21:15

                        @ Raymundo007

                        L’article a pour sujet les jeunes djihadistes européens et comment traiter le retour, s’il y a une fin à cette crise syrienne, des djihadistes français au pays. Hollande n’est nullement concerné par cet article, vous êtes complètement hors sujet !


                      • menou69 menou69 11 septembre 2013 21:54

                        Bonsoir à tous,

                        Si vous n’avez pas vu ce reportage sur France O ce soir je vous invite à regarder la vidéo ci-dessous de ce reportage tourné par un anglais à Londres dont le titre est :
                        « Mon frère islamiste »

                        http://youtu.be/FY0XOy-stV0


                        • menou69 menou69 11 septembre 2013 21:59

                          Je remets la vidéo car elle ne commençait pas au début dans mon commentaire précédent

                          http://youtu.be/FY0XOy-stV0


                          • lloreen 11 septembre 2013 22:31

                            Quand on a un idéal on ne combat pas.
                            Certaines le comprennent un peu tard.Mais mieux vaut tard que jamais.

                            Des soldats américains partagent leur prise de conscience.

                            https://www.youtube.com/watch?v=4mrcjwxF5OI&feature=player_embedded


                            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 11 septembre 2013 23:03

                              Si ils reviennent les pieds devant avec les 70 vierges, ça fera un peu d’animation dans les cimetières ,ou,faut bien le dire ,on se fait chier grave ...


                              • COVADONGA722 COVADONGA722 11 septembre 2013 23:10

                                L’article a pour sujet les jeunes djihadistes européens et comment traiter le retour, 



                                très simple et à la portée de leur compréhension !


                                « Cædite eosNovit enim Dominus qui sunt eius. !!!

                                Asinus : ne varietur 





                                • Agafia Agafia 11 septembre 2013 23:53

                                  Une méthode comme une autre smiley

                                  Sérieusement, quand ils auront gouté à l’enfer de la guerre, il y a ceux qui ne reviendront pas, ceux qui reviendront totalement névrosés ou/et infirmes, ceux qui seront devenus des tueurs entrainés et sans scrupules, et qui, au nom d’Allah, égorgeront un homme aussi facilement qu’on boit un verre d’eau, totalement fanatisés par l’Islam.
                                  Rien de bon augure pour la France qui devra s’occuper des seconds médicalement etc.
                                  et subir les derniers lâchés dans la nature.


                                • menou69 menou69 12 septembre 2013 09:48

                                  Bonjour Agafia,

                                  Je partage votre inquiétude, mais je pense et espère que la DGSE et la DGSI (ancienne DCRI) créée par Manuel Valls sauront être à la hauteur. Cette nouvelle direction ne dépendra plus du directeur de la police nationale, mais directement du ministre de l’Intérieur, la plaçant dans son fonctionnement au même plan que la DGSE.

                                  Il est prévu à la DGSI 400 nouvelles recrues sur 5 ans, 60% d’entre elles devront venir de la société civile : analystes, surdoués d’internet, polyglottes, experts aux profil universitaire. Bref des personnels, non policiers, capables de comprendre et d’anticiper les évolutions technologiques, politiques et culturelles du monde et d’apporter leur savoir-faire pointu. Il est trèsintéressant de faire appel à des non-policiers, on s’approche du modèle anglo-saxon du renseignement et des institutions européennes tel qu’EUROPOL qui fait appel à la fois à des « Law enforcement » mais également à des civils.

                                  Ils vont avoir du pain sur la planche, faisons leurs confiance car si ce n’est pas le cas il est conseillé à tous les inquiets de déménager par exemple aux États-Unis car avec leur« patriot act » ils peuvent peut-être être rassurés.

                                  Mais la question est : est-ce que les français accepteraient le « patriot act » avec toutes ses ingérences dans la vie privée des citoyens ? Je ne le pense pas.

                                  Bonne journée Agafia,

                                  menou69


                                • menou69 menou69 12 septembre 2013 10:27

                                  Bonjour COVADONGA722,

                                  Je vais traduire, car certains n’ont pas fait de latin !
                                   
                                  « Tuez-les. Car le Seigneur connaît ceux qui sont les siens. »

                                  C’est peut-être un peu expéditif comme solution non ?

                                  Bonne journée,

                                  menou69


                                • Agafia Agafia 12 septembre 2013 15:07

                                  @ménou69

                                  Ce ne sont pas les premiers. Ces dernières années, d’’autres confits ont vu le djhiad faire des émules parmi les jeunes musulmans français. Il y a 20 ans, ils étaient déja présents en Bosnie, notamment dans l’unité El Moudjahib composée essentiellement de djihadistes étrangers et de sinistre réputation, connue surtout pour leurs exactions.

                                  Puis en Tchétchénie, au Kosovo, en Afghanistan... Le problème c’est que le phénomène parait s’amplifier et si au départ, ça tenait de l’anecdote, ils sont de plus en plus nombreux à s’engager dans cette voie.
                                  On est en droit de s’inquiéter sérieusement pour la suite sur le territoire français, car même si ça ne concerne que quelques dizaines de gars, ils seront considérés comme des héros par leurs correligionnaires qui en feront des leaders, etc etc.
                                  On peut craindre une contagion.

                                  D’autant que la politique française n’est pas très claire à ce sujet, c’est le moins qu’on puisse dire, les considérant comme des terroristes à combattre au Mali, et comme des résistants à soutenir en Syrie... Faudrait savoir.

                                  Si on ne peut pas leur interdire le retour puisqu’ils sont nés français, alors croisons les doigts et espérons que vous ayiez raison et qu’ils seront surveillés de très près.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès