Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Pourquoi il faut quitter l’autoroute

Pourquoi il faut quitter l’autoroute

Pourquoi il faut quitter l'autoroute

Dans un pays où l'autoroute maille une grande partie du territoire, il est peut-être temps d'y réfléchir à deux fois avant de s'y engouffrer systématiquement. Car les avantages prétendument acquis le sont moins qu'on ne le pense, et les inconvénients judicieusement occultés par les concessions autoroutières pour les raisons financières que l'on devine, et par l'état qui aimerait bien s'épargner l'entretien du réseau secondaire.

Sécurité  : vieil argument des pro-autoroutes, je n'ai jamais vu le chiffre du nombre d'accidents et de tués au kilomètre parcouru comparativement sur réseau secondaire et sur autoroute : ces chiffres nous sont donnés sur une année, ce qui n'a aucun sens pour tout un chacun qui se contente de parcourir une distance donnée. De plus, il est difficile de rester suffisamment attentif sur autoroute, compte-tenu de la vitesse stabilisée et du déroulement continu et monotone du ruban de bitume. Pour éviter le risque, l'arrêt s'impose alors avec une conséquence évidente sur le .. temps de trajet !

Temps de trajet  : Bien évidemment deuxième grand argument en faveur de l'autoroute, mais objectivement à nuancer. 1) La surconsommation de carburant et la monotonie du trajet impliquent de plus nombreux arrêts sur de longues distances. 2) Sur les zones de travaux, la vitesse se trouve limitée souvent à 90km/h, de même que lorsqu'il y a trop de trafic ou de pollution. 3) la queue aux péages, même parfois avec le télépéage et même avec les accès '30' qui ne fonctionnent pas toujours et dont le nombre n'augmente pas en proportion des abonnés. 4) les cohortes de poids lourds ralentissent le trafic sur 2 voies comme sur 3 car ils se dépassent entre eux. L'accumulation sur un même trajet de ces facteurs fait perdre une partie du temps gagné. Une fois du temps gagné, dans le meilleur des cas estimable à 20%, qu'en faisons-nous à l'arrivée … ? On nous fait toujours miroiter des durées plus courtes : tout toujours plus vite, mais au final, pour faire quoi, telle est la question.

Consommations  : on consomme plus de carburant : entre 100 et 130 km/h, l'écart atteint très facilement 20%, même en tenant compte des accélérations et freinages que nécessite un trajet routier équivalent. On peut compter aussi sur une usure supérieure des pneumatiques, en raison de la vitesse élevée qui oblige la gomme à accrocher davantage le bitume, comme toute augmentation de charge. De même, le régime moteur plus élevé et trop souvent constant use la mécanique plus rapidement et/ou accélère le rythme recommandé des entretiens, car l'huile moteur est plus chaude et les frottements des pistons plus rapides. Tout ceci se paye, et d'autant plus cher si vous devez faire votre plein sur une station autoroutière où tout carburant est 10% plus cher au litre.

Un racket bien organisé  : la plupart des autoroutes ont été payées avec les impôts, elles appartiennent donc aux français. Etrangement, leur vente a rapporté … à l'état, ce que l'on peut considérer comme confiscatoire ! Et il faut payer maintenant des péages, ce qui revient à payer deux fois. Un trajet autoroutier coûte aujourd'hui parfois presque autant que le carburant, il double donc la dépense. Les prix des péages sont parfois plus élevés à proximité des zones urbaines car l'autoroute y est devenue incontournable en raison de l'implantation de rond-points sur tous les trajets avoisinants et concurrents - je ne me hasarderai pas à débattre du caractère fortuit ou intentionnel de cette coïncidence.

Une qualité de service déplorable  : les aires d'autoroute sont souvent lamentables, qu'il s'agisse des aires de repos aux toilettes inqualifiables, aux aires de restauration dont les prix sont exorbitants pour une qualité et un choix moyens voire mauvais, probablement dûs au racket opéré par les concessionnaires autoroutiers.

Liberté conditionnée  : aucune remise tarifaire n'est accordée pour les multiples motifs de ralentissement qui émaillent un trajet autoroutier, le premier étant la fréquence et la longueur des travaux, où il faut parfois rouler aussi lentement que sur une départementale, le second étant dû au trafic : à partir d'une certaine densité les accordéons se forment inélucatblement, même sans raison apparente. On paye alors un service qui n'est pas rendu, et cette information n'est ni affichée aux péages d'entrée, ni très accessible sur les sites internet. En cas d'accident, vous n'avez plus qu'à patienter, car on ne sort pas d'une autoroute française comme ça. Et sauf situation exceptionnelle, vous paierez toujours le même prix !

Acculturation garantie  : sur l'autoroute, vous voyez de temps à autre des panneaux bruns signalant une curiosité touristique locale, souvent indétectable dans le paysage car trop éloigné … et que vous ne verrez jamais. Car on prend l'autoroute pour gagner du temps, s'éviter les récriminations des enfants, bref sûrement pas pour en sortir aller faire du tourisme : aucune chance de se cultiver. Quand on vous suggère de vous arrêter, c'est bien uniquement sur les aires prévues, où parfois quelques panneaux ou videos -c'est rare- vantent les ressources touristiques de la région, donc celles que vous n'irez probablement jamais voir de vos yeux, et dont vous aurez tout oubliées à peine repartis !

Un réseau secondaire unique : la France bénéficie d'un réseau secondaire unique par son maillage, dont la qualité globale s'est améliorée ces dernières années, dont les paysages sont souvent magnifiques et qui permet d'accéder à un nombre incalculable de merveilles touristiques parfois peu connues. L'emprunter, c'est retrouver un peu de temps de vivre, faire des économies, occuper un temps de vie à partager avec ses enfants pour les émerveiller de notre patrimoine. Ces routes appartiennent à tout le monde, nous payons leur entretien avec nos impôts. Pour toutes ces raisons, ce serait idiot de ne pas en profiter, et c'est gratuit !

Ajoutons une autre note positive. Les seules autoroutes réellement intéressantes à tous points de vue sont les voies rapides, autoroutes urbaines ou péri-urbaines, à condition d'avoir un trafic suffisamment fluide, car elles permettent de diminuer le temps de parcours, parfois divisé par deux par rapport au même trajet hors autoroute, en zone urbaine ou inter-urbaine.


Moyenne des avis sur cet article :  4.72/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • sarcastelle 17 février 14:47

    Vous avez oublié le petit vieux qui prend l’autoroute à contre-sens. 


    • CORH 17 février 21:22

      @sarcastelle
      vous avez quelque chose contre les petits vieux ? et les petites vieilles ?


    • Deepnofin Deepnofin 18 février 12:48

      @CORH Les vieux faudrait les tuer à la naissance.


    • Arthaud Arthaud 18 février 14:24

      @sarcastelle


      CORH a raison ! Sale petite péronelle ! En plus on est pas vieux ! en plus on vous emmer.. 

      Bah ! restons zan .. smiley

    • Shawford Shawford 18 février 14:31

      @Arthaud Toujours t’imagine faut tirer l’abonné boule au bon endroit sur 8 milliards potentiel(le)s : pas EasyJet et sans les crashés en mer ou en hélicoptère ( smiley )

      Mais avec AV c’est magique tous les messages que tu jettes à la mer parcourent le globe à la vitesse de la pensée et sans jetlag

      Alors effectivement zan et sans trop encombrer la ligne car les autres Télex sont tout aussi urgents et subordonnent ta propre pêche, mais pour toi c’est plus qu’en approche buddy smiley


    • colere48 colere48 17 février 15:39

      Excellent article.
      Toute l’absurdité de notre époque se trouve cristallisée dans la dérive de nos autoroutes qui n’est que le reflet de la dérive de nos institutions.


      • nofutur 17 février 15:50

        Bonjour,

        J’ai redécouvert depuis peu tout l’intérêt que représentent les routes dites secondaires. Il m’est déjà arrivé de voir l’autoroute (A7) complétement bouché à tel point que je roulais pépère sur la N7 alors que sur l’autoroute il étaient arrêtés.

        Je souscrit à vos propos et notamment la notion de service ! totalement oublié par nos trop chers concessionnaires. En effet à mon sens il y a rupture de service lorsque pour quelque raisons que ce soit nous sommes obligés soit de ralentir fortement voire même de nous arrêter.

        Quant au carburant c’est un véritable escroquerie ! et les arguments ne tiennent pas. En effet je n’ai pas vu de différence entre le prix du carburant sur autoroute et sur nationale en Espagne.

        Pour l’essentiel depuis pas mal de temps je prend le temps et cela me revient nettement moins cher !


        • jacques jacques 17 février 17:16

          Je ne souscris pas à votre analyse car les routes qui peuvent être utilisées sont souvent hérissées de limitations de vitesse avec des panneaux 70 ;50;30 qui se succèdent à un rythme effréné.Au point que je mets mon gps pour qu’il m’indique la limitation en cours car parfois je ne vois pas tous les panneaux (5 ou 6 sur 500m)et sais plus à quelle vitesse on est limité. Toute cette signalisation dont parfois on n’arrive pas à comprendre l’utilité est je pense, installée pour justement dissuader le pékin de quitter l’autoroute et lui rendre le trajet route encore plus pénible et ainsi garder une meilleure qualité de vie aux riverains.


          • izarn 17 février 18:55

            @jacques
            Pour les bagnards du métro-boulot-dodo, l’autoroute permet de gagner du temps....
            Mais pour moi ce genre d’option c’est le goulag....
            J’ai de la chance, vous me direz...
            Oui, il faut choisir, l’esclavage ou la liberté....
            Tu veux travailler plus pour gagner plus, et bien tu l’auras dans le fion...
            Prends l’autoroutre coco, elle est faite pour toi !
            Moi ?
            Jamais !


          • Pere Plexe Pere Plexe 17 février 20:26

            @jacques
            C’est absolument évident.

            Les temps de trajet hors autoroute sont largement plus long qu’il ne l’étaient dans les années 80 ! 

          • Jean Keim Jean Keim 18 février 07:36

            @jacques

            Sur certaines autoroutes ( la plupart ?), on peut faire le même constat avec le risque de se faire photographier largement aussi élevé que sur des routes et une absence parfois criante de panneaux indicateurs de vitesse autorisées frisant la mauvaise fois, j’adore les petites routes simplement pour leur charme évident et sauf impératif je les fréquente assidûment.


          • Le421 Le421 18 février 18:36

            @jacques
            Et vous oubliez les foultitudes de rond-points parfois à 50m les uns des autres pour bien casser la baraque !!
            Je confirme.
            Les routes départementales, au niveau signalisation, ça tient de la Playstation !!
            Et maintenant, j’ai vu ça à 5H30 ce matin, on a des panneaux publicitaires géants vidéos extrêmement « flashy ». Impossible d’en décoller les yeux.
            Et on nous parle de sécurité routière.
            Tu parles.
            Bizness de la route, d’accord, sécurité, mon oeil !!


          • Shawford Shawford 18 février 18:39

            @Le421

            Tutes les ceintures de sécurité on été détachées dans un périmètre de 50kms autour de Villeneuve sur Lot, comme ça un accident peut encore si vite arriver.

            Faudrait pas qu’après le 21, on ait le mauvais 421 avec nous quand on voudra rétablir les contrôles !


          • TSS 17 février 18:16

            L’Eure et Loir a decidé,pour faire des economies, de retroceder aux communes

             l’entretien ou la fermeture de 3000 kms de Chemins Departementaux !.

             C’est elles qui decideront de l’utilité ou non de l’entretien ou du declassement

             en chemins communaux autorisés aux seuls engins agricoles.

             Vive le retour au XIX ème siècle ou début du XXème où jusque dans les années

             cinquante la plupart des CD n’etaient que des chemins de terre... !!

             


            • roby 17 février 18:54

               Lettre ouverte

              Objet : Requète de mise en sécurité des personnes à mobilité réduite sur autoroute

               à
               Monsieur le Délégué interministériel de la sécurité routière 
               Tour Pascal B
               92055 Paris-La-Défense Cedex

              Monsieur le Délégué,
              J’ai l’honneur de porter à votre connaissance les faits suivants.
              Au mois de Septembre 2015 circulant sur l’autoroute A 31 avec mon véhicule ayant à bord mon épouse qui est atteinte de Sclérose en Plaques, Handicapée à 80% l’obligeant à se déplacer en fauteuil roulant. Ce fauteuil roulant manuel est toujours dans le coffre de notre voiture lors de nos déplacements routiers.
              A la hauteur de la ville de Dijon notre véhicule a eu une panne de moteur j’ai néanmoins réussi à rejoindre une borne d’appel de secours .
              Je me suis garé en prenant le soin de mettre le triangle de signalisation à 20 mètres en amont et mis les feux de détresse , j’ai mis le gilet fluorescent ainsi qu’à mon épouse et j’ai appelé les secours à l’aide de la borne.
              Voulant aller se mettre à l’abri derrière les rails comme nous le recommande les règles de sécurité sachant que la survie d’un piéton sur autoroute ne dépasse pas vingt minutes,je me suis aperçu qu’il m’était impossible de le faire car il n’existe aucune possibilité pour un fauteuil roulant d’accéder derrière les rails de protection.
              J’ai donc l’honneur de vous demander Monsieur le Délégué de bien vouloir prendre en considération cette lacune dangereuse et de prendre les mesures afin de permettre la mise en sécurité des personnes à mobilité réduite, les personnes âgées,les femmes ayant des enfants en bas âge etc.
               En vous remerciant de l’attention que vous porterez à ma requête, je vous prie de croire, Monsieur le Délégué Interministériel de la Sécurité routière en l’expression de mes Salutations les plus respectueuses.
              M. R


              • izarn 17 février 19:13

                @roby
                Les autoroutes sont conçues pour faire disparaitre les paralythiques, les vieillards, les enfants...En fait c’est un plan qui vient des supputations de Himmler pour la Solution Finale...
                Remarquez bien que c’est Mussolini et Hitler qui furent les plus grands constructeurs d’autoroute du 20ieme siècle...Payés par le Capital.
                L’autoroute est un embleme capîtalistique et fachiste, ou tu dépenses de l’essence, des pneux, tu bousilles ton moteur, tu roules à vitesse illégale à 90%.du temps, meme les camions te dépassent si tu oses rouler dans les vitesses légales.
                L’autoroute c’est le non droit républicain, le Daesh quotidien de l’allumé de la bagnole sous motorisée, le vecteur de la barbarie, ou les pauvres cons se déchainent sur leur tacot qui bien entendu sont incapable de supporter de telles vitesses.
                Un pilote de F1 n’oserait jamais, il parlerait de suicide programmé. Il lui faudrait au moins une Ferrari avec 500 cv sous le capot pour oser ce les trépanés du cerveau osent...
                Bref cher ami, évitez l’autoroute, c’est une question de survie...


                • sarcastelle 17 février 19:24

                  Je ne prends pas les autoroutes parce qu’elles doublent le prix du carburant. 

                  Pour le reste, les délires ça y va...

                  • Doume65 18 février 11:31

                    @sarcastelle
                    « elles doublent le prix du carburant »
                    Le prix ne change pas si tu l’achète hors des stations d’autoroutes. Peut-être veux-tu parler de la consommation ? Mais même là, tu as tout faux. Ma voiture m’indiquant mes moyennes de consommation, j’ai pu vérifier que le consommation sur autoroute est légèrement inférieure à ce qu’elle est le reste du temps, alors que le gros de mes parcours est pourtant effectué en campagne et non en ville. Je roule « gentiment » entre 120 et 130 km/h. Et je roule gentiment aussi en dehors des autoroutes. Par contre, la voiture s’use beaucoup moins sur autoroute, où, si tu es un peu prévoyant tu n’a jamais besoin de freiner, tu ne prends jamais de ronds-points bouffeurs de pneus et bousilleurs de roulements, etc.
                    Enfin, lorsqu’il m’est arrivé de prendre les vois secondaires pour m’éviter le péage, je l’ai souvent regretté car cela m’a en fait coûté plus cher en... PV.
                    Pour moi la bonne question n’est pas de savoir s’il faut prendre les autoroutes, mais qui doit les gérer de l’État ou du privé. Je penche très fort pour le premier choix.


                  • égorgedéployée 18 février 17:23

                    @Doume65
                    Si vous sortez de l’autoroute pour acheter votre carburant, vous perdez déjà une partie du temps que vous avez gagné. Sur la consommation, je trouve merveilleux de consommer moins en roulant plus vite, et c’est un peu inquiétant, d’autant qu’entre 80 et 120, c’est +30% environ, de 5 à 6,5 par exemple. L’autoroute use les pneus, là-dessus aucun doute : pas d’accord avec vous. Personnellement je freine très peu mais je ralentis avant d’entrer dans un village, peu d’usure de frein, aucune de pneumatique et côté carburant compensation correcte des accélérations en sortie de village.


                  • Doume65 22 février 12:11

                    @égorgedéployée
                    « ’entre 80 et 120, c’est +30% environ »

                    Ça ,c’était du temps de la R4 !
                    Je ne pars pas de présupposé, mais de constat : je me contente de lire les résultats de l’ordinateur de bord : Consommation générale : 5,6 l/100, conso sur autoroute : 5,5 l/100.
                    Ce n’est peut-être pas la même chose pour tout le monde : Ma voiture, un Scenic 3 1.5dci a un poids important, et un excellent aérodynamisme.

                    « L’autoroute use les pneus, là-dessus aucun doute »

                    Aucun doute pour toi, mais là encore on peut en douter : sur autoroute, tu es à vitesse constante, donc pas d’accélération et pas de freinage, pas de virage (mais des courbes), pas de rond-point, pas de dos d’âne.

                    « Si vous sortez de l’autoroute pour acheter votre carburant, vous perdez déjà une partie du temps que vous avez gagné. »
                    C’est quoi cette blague ? Cela ne m’est JAMAIS arrivé ! Acheter un peu de carburant sur l’autoroute pour terminer un parcours fait qu’on l’achète un peu plus cher, mais sortir de l’autoroute et faire des kilomètres pour gagner un euro, deux maximum, faut vraiment être peigne-cul !


                  • Pere Plexe Pere Plexe 17 février 20:23

                    Reste que la différence de développement des villes desservies par autoroute et celle qui ne le sont pas est tout a fait spectaculaire !


                    • Croa Croa 18 février 09:56

                      À Pere Plexe,
                      En effet les villes mal desservies sont restées de vrais villes dynamiques notamment avec un vrai centre-ville (mais il n’y en a plus beaucoup smiley )

                      Pour les autres villes, c’est à dire la plupart, toutes les entreprises sont parti plus ou moins loin sauf peut-être la plus grosse de la région où tout s’est concentré. En plus les gens sont parti vivre « à la campagne » (en fait en grande banlieue.)


                    • Pere Plexe Pere Plexe 18 février 20:27

                      @Croa
                      En réve !

                      Citez moins donc des villes qui ne sont pas desservies par une autoroute et qui ont connu un essor ces deux ou trois dernières décennies !
                      En revanche le nombre de petites villes qui mal desservie périclite est impressionnant.

                    • Griffon Jaune Kylo Ren 18 février 20:30

                      @Pere Plexe

                      Y’a toujours de la famille du grand Charles qui sommeille par ici, ou c’est du smartie’s soap ?


                    • rocla+ rocla+ 18 février 20:33

                      @Pere Plexe

                      Boussac  dans la Creuse est en pleine expansion .

                      Il y a un marchand de figuatelles sur la Place du marche le jeudi soir .

                    • Griffon Jaune Kylo Ren 18 février 20:37

                      @Raclure

                      Tu remplis pas le néant mon pauvre, tu l’anéantises encore plus par ta veulerie, tu pourrais pas rester à ta place ?

                      Tu crois que quelqu’un qui sentirait la transfiguration du Général passer à travers lui sans aucune tricherie d’aucune sorte et par delà serait fidèle à son statut et à dimension, daignerait se faire couper la chique par un « vulgaire » faiseur de pains gnagna ?

                      You see my point of view this time buddy ?


                    • bakerstreet bakerstreet 17 février 23:01

                      Article intéressant. La première raison, pour moi est d’ordre moral : Je trouve insupportable de payer pour Vinci, une entreprise à qui l’état a bradé une bonne partie des autoroutes de France, pour des raisons aussi mystérieuses que celle qui a présidé à l’instauration d’un tribunal privé pour filer du fric à Tapie, au delà de toute logique.......Il est hors de question que je cautionne cette aberration !

                      -Sinon, vous avez fait le tour du panorama. La route pour moi, ça doit rester du plaisir. Que ce soit en voiture ou en moto, car j’ai une 500, je roule peinard, attentif au paysage, aux variations, et rien de mieux que les routes secondaires. ...Je note que le gouvernement fait des efforts extraordinaires pour forcer les gens vers les autoroutes en utilisant plusieurs techniques : Ronds point multipliés, (on est champion du monde du rond point) débiles, ( et qui font le bonheur du BTP avec l’appui d’élus, un autre scandale) tournant autour de nulle part, le comble en la matière étant sur la route nationale entre Lyon et Grenoble ! 
                      Si je ne suis pas hostile bien sûr aux limitations de vitesse, on peut s’interroger sur le sens de certaines, fixées à 30km heure, et qui se multiplient : Même en vélo ( je suis aussi cycliste impénitent) il m’arrive de rouler à 35km/h et de me faire doubler par toutes les voitures, qui roulent à 50...C’est dire...Rien à dire non plus sur les cassis et dos d’ânes quand ils sont correctement construits, et ne risquent pas de casser votre chassis quand on passe à 20 dessus...Malgré tout cela je continuerai à privilégier toujours les routes secondaires, plutot que ces ornières du temps et de l’indifférence que sont les autoroutes. 

                      • aimable 18 février 06:57

                        c’est parce qu’il y a des autoroutes que l’on peut rouler sur le réseau secondaire en père pénard 
                        j’ ai connu le réseau avant d’être secondaire et croyez moi il était saturé de chez saturé , j’en ai passé des heures de galère dans les bouchons et sur le plan carburant des voiture qui consommaient pour les moins gourmandes entre 7 et 11 L au 100
                        bien sur , la 2 cv n’est pas citée
                        la 1ére autoroute a été l’ A13 et si mais souvenir sont bons , cela devait être du tunnel de st - cloud a Mantes la jolie
                        il est vrai que le prix actuel des autoroutes n’est plus un prix de service publique mais un prix pour actionnaires


                        • Shawford Shawford 18 février 07:07

                          IL faut quitter l’autoroute : EXCELLENT TITRE !!! (à la façon de JP Rouve dans Mr Batignolles) smiley smiley


                          • rocla+ rocla+ 18 février 07:33

                            En Suisse  , pays comme chaque goumunisse le sait un pays 

                            inférieur ...

                             la vignette permet de rouler toute l’ année coute 36 euros pour 
                            toute l’ année de 365 jours .

                            Pour les décisions concernant le peuple le peuple 
                            peut initier un référendum , il y a pas de chômage ou presque , mais c’ est 
                            tous des idiots , les Suisses . 

                            Nous en France on est TRO(S) intelligents pour faire ça . 

                            • Le421 Le421 18 février 18:31

                              @rocla+
                              Ben ouais... On est beaucoup trop intelligents en France, c’est pour ça que les « goumunisses » ne seront jamais au pouvoir et que les conneries s’accumulent. CQFD


                            • rocla+ rocla+ 18 février 18:37

                              @Le421


                              Les goumunisses c ’est le Port de Marseille  touché-coulé 

                              Les goumunisses c’ est la SNCM , là où les  autres compagnies gagnent 
                              de l’argent , avec les goumunisses  c’ est grèves  touché grèves coulés . 

                              Une armée de gnous les goumunisses . 

                            • Jean Keim Jean Keim 18 février 07:43

                              Que la terre sera belle quand nous déplaçant en volant nous contemplerons les espaces vierges de toutes routes et lignes électriques, peut-être dans qq. siècles et/ou sur une autre planète !


                              • raymond 2 18 février 09:26

                                Je suis a peu près d’accord avec cet article sauf sur un point :
                                Il est beaucoup plus sur de rouler sur autoroute que sur une route.
                                http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/07/24/97001-20130724FILWWW00196-baisse-des-morts-sur-autoroute-en-2012.php
                                Malgré une hausse en 2013 des morts sur autoroute en 2013 il n’y a eu « que » 261 morts sur autoroute
                                sur environ 4000 morts. vu les kilomètres parcourus c’est pas beaucoup.
                                http://www.autonews.fr/dossiers/votre-quotidien/165291-accident-mortalite-routiere-2013-baisse/


                                • égorgedéployée 18 février 10:21

                                  @raymond 2
                                  Le Figaro mentionne bien la somnolence comme risque essentiel. Par ailleurs, nous ne savons pas combien de kilomètres sont parcourus sur réseau secondaire. Par exemple si nous avions par an 1000 km parcourus sur autoroutes et 100 000 km sur réseau secondaire, il serait alors plus sûr de rouler sur réseau secondaire ! Si nous avions ces chiffres, je me rendrais à votre et à l’évidence s’il s’en dégageait une.


                                • raymond 2 18 février 13:32

                                  @raymond 2
                                  j’ai trouvé une info plus fiable sur la mortalité AFSA via autoplus :
                                  les autoroutes concédées présentent un niveau de sécurité cinq fois supérieur aux autres infrastructures routières", assure l’AFSA
                                  http://news.autoplus.fr/news/1495937/Autoroute-Mortalit%C3%A9-Accidents-Bilan-Somnolence


                                • Buzzcocks 18 février 09:53

                                  Faisant Nancy-Paris (et l’inverse) 3 fois par an, je prenais jusque là, la nationale 4 ... en 20 ans, je n’ai jamais eu la moindre prune. Cette année, c’est simple, à chaque retour, j’ai droit à une contredanse. La dernière 52 km/h à la place de 50 et 90 euros dans la musette.

                                  Et donc mon prochain retour se ferra par l’A4, car je sais que c’est 130km/h, il n ’y a donc pas de piège, de changement de vitesse et de radar placé comme par hasard juste derrière la pancarte.

                                  Au niveau tarifaire, je serais donc gagnant car le péage ne coute pas 90 euros.
                                  Je peux admettre que c’est un peu ma faute mais bon, sur un trajet de 350 kilomètres, avec des changements de vitesse sans arrêt, il est impossible de suivre rigoureusement les limitations. Surtout si la ponction publique a décidé que pour 2 km/h vous êtes un chauffard dangereux.

                                  Ensuite, vous parlez des toilettes et des aires de repos.... je veux bien, mais sur les nationales, c’est pire. Il n’y a rien. Alors pour un homme, ce n’est pas gênant, vous vous arrêtez au bord d’un bois, vous pissez dos à la route mais madame, elle, elle ne veut pas. Donc elle préfère quand même une aire d’autoroute même si ce n’est pas hyper clean.
                                   


                                  • égorgedéployée 18 février 10:26

                                    @Buzzcocks
                                    Il coûte combien le péage Paris-Nancy AR ? ... Et les radars jumelles sont n’importe où sur les autoroutes, et voiture parfois bien planquée sur le bas côté ou derrière un parapet. Quand on paye tout-de-suite, je crois que c’est moins de 90€, non ?
                                    Pour les toilettes, certes ... mais il faut s’arrêter de toutes façons, il y a des toilettes publiques dans la plupart des villages.


                                  • Buzzcocks 18 février 10:43

                                    @égorgedéployée
                                    Je ne sais pas combien ça coute puisque je n’ai pas encore eu à retourner au pays voir ma famille.
                                    Ensuite, j’ai une petite motorisation, donc 130 km/h pour moi, c’est déjà beaucoup donc au moins, je suis sur de ne pas me faire chopper.
                                    Sinon, pour les prunes, comme c’était dans un bled, c’est 90 euros pour un petit excès de vitesse et 45 hors agglo.

                                    Pour les toilettes, vous êtes de mauvaise foi... sur la N4, il y a en meuse une 4 voies (limitation 110), vous ne traversez aucun village et il y a quelques parkings, mais strictement aucun WC. Donc madame Buzzcocks va dans les bois faire son besoin avec toujours le stress de voir quelqu’un débouler. Et ensuite en Champagne où on traverse des bleds, je ne sais pas si il y a des toilettes sauf en s’arrêtant dans un bar, et prendre forcement une conso.
                                    Sur autoroute, il y a forcement un local où faire son besoin, et il y a des prestataires qui viennent faire le ménage donc c’est quand même à peu près propre (on est jamais à l’abri de passer derrière un gros porcinet qui a laissé l’endroit très sale). Sur les routes publiques, les toilettes (quand il y en a) ne sont jamais lavées, les corbeilles jamais vidées et c’est quand même toujours très sale.

                                     

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès