Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Premier mai - Pas la fête pour tout le monde

Premier mai - Pas la fête pour tout le monde

Le premier mai ne sera pas la fête des chômeurs et ce n’est pas près de changer.
 
Pour preuve un comportement quasi identique des partis politiques concernant le droit constitutionnel d’obtenir un emploi.
 
Toujours soucieux de faire valoir ce droit constitutionnel, je me suis adressé aux partis politiques… Le PC et l’UMP m’ont adressé leur point de vue sur la question, l’un par l’intermédiaire de son avocat dans le cadre du procès qui aura lieu le 4 mai 2010 devant le tribunal d’instance du 19e et l’autre par l’entremise de son secrétaire général chargé de la justice, le sénateur Jean-rené LECERF.
 
L’un me fait savoir que S’il est exact que le préambule de la Constitution du 27 octobre 1946 dispose que « Chacun a le devoir de travailler et le droit d’obtenir un emploi », il ne peut s’agir que d’obligation de moyen, indiquant la perspective à suivre, et en aucun cas d’obligation de résultat.
L’autre me répond que le droit d’obtenir un emploi n’est pas un droit subjectif…et que le législateur se voit reconnaître une grande liberté quant au contenu des règles visant à obtenir l’objectif du plein emploi.
 
Je ne vais pas vous faire languir plus longtemps. La première réponse est celle de l’UMP. Quant à la deuxième qui dit la même chose d’une autre façon, elle est proférée par le PC.
 
J’avoue que je préfère de beaucoup la version du Conseil d’Etat qui dans un arrêt du 26 juin 1959 avait énoncé que « Les principes généraux du droit, résultant notamment du Préambule de la Constitution, s’impose à toute autorité réglementaire, même en l’absence de dispositions législatives. »
 
Faute de muguet, ce sont des fleurs de pommier que j’envoie à tous.
 
bouthemy

Documents joints à cet article

Premier mai - Pas la fête pour tout le monde

Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 30 avril 2010 11:12

    quelle est votre solution pour que tous les chomeurs a la recherche d’un emploi aient un emploi ?


    • JL JL 30 avril 2010 11:33

      « quelle est votre solution pour que tous les chomeurs a la recherche d’un emploi aient un emploi ? » (eleusis)

      Les embaucher dans la fonction publique : y a du taf. Pour les finances ? Pas de pb, on réhabilite le droit régalien de la nation à se doter de sa propre monnaie : une monnaie locale, à l’échelle de la France, et on l’appelle le franc.


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 30 avril 2010 11:37

      On pourrait commencer à fabriquer ce dont nous avons besoin ici , au lieu de faire venir toutes les marchandises de Chine et autres .

      On économiserait le trajet , il y aurait du turbin pour plein de fabrications .

      Mais un énarque fait ce pourquoi il a été formé . Pour avoir l’ air intelligent .


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 30 avril 2010 11:39

      L’ a raison JL , toute la France dans un burlingue à tamponner des feuilles ....il est connu que ça génère de l’ argent , tamponner des feuilles .... smiley


    • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 30 avril 2010 11:46

      second degré, JL ?


    • foufouille foufouille 30 avril 2010 11:47

      "On pourrait commencer à fabriquer ce dont nous avons besoin ici , au lieu de faire venir toutes les marchandises de Chine et autres ."
      pas possible
      les libertasplusrien pourrait pas gagner plein de fric
      en plus faudrait fermer les frontieres et revenir au franc


    • JL JL 30 avril 2010 12:00

      Second degré ? Non, simple rappel que la finance a besoin des travailleurs, pas l’inverse. Une alternative au capitalisme demeure bien le communisme, non ? S’il s’avère qu’on a fait le mauvais choix, s’il s’avère que le capitalisme ruine la planète et ses habitants, il faudra bien faire quelque chose, hein ?  smiley

      "Si nous nous obstinons à concevoir notre monde en termes utilitaires, des masses de gens en seront constamment réduites à devenir superflues. » (Hannah Arendt )

      Vous préconisez quoi ? L’euthanasie ? Un génocide ?


    • foufouille foufouille 30 avril 2010 12:11

      eleusis veut la deportation massive des pauvres comme tous les libertaryens


    • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 30 avril 2010 14:43

      JL :

      Les embaucher dans la fonction publique 

      ca portait la dessus.


    • JL JL 30 avril 2010 14:58

      eleusis, c’est bien ce que j’avais compris. Dans un pays communiqte, on peut dire que tout est fonction publique. Si on étatise les banques, d’un certains point de vue les employés de banque seront employés de la fonction publique. Suis-je clair ?


    • Frabri 30 avril 2010 12:19

      Des chômeurs et chômeuses veulent faire grève a partir du 3 mai, il y a une vidéo a ce sujet sur actu chômage

      http://www.actuchomage.org/


      • PtitLudo PtitLudo 30 avril 2010 15:24

        L’instauration d’un RME (Revenu Minimum d’Existence) obligerai les pouvoirs publics à vraiment traiter le problème. Mais c’est tellement plus facile de partager le chômage et de culpabiliser les gens.


        • jcbouthemy jcbouthemy 30 avril 2010 17:09

          Même si le fait d’assurer des revenus décents obligerait les pouvoirs publics à apporter un début de réponse, dans la situation de chomage, la question concernant les revenus n’est pas la seule à prendre en cause.
          Pour preuve les inuits ou les indiens indemnisés par l’Etat et dont la situation ne cesse de se dégrader...suicides, alcoolisme, violences.

          A partir du moment où le travail ne se réduit pas à un abrutissement physique ou à un quasi servage, il faut croire que l’individu peut y trouver des satisfactions que ne procure pas l’isolement du chomage.

          Comment expliquer que des gens sans souci financier, s’accrochent à leur poste bien au delà des 60 ans et plus comme on peut le voir dans les médias, la politique, le milieu artistique et autres intellectuels ?

          C’est peut être d’être reconnu socialement qui manque le plus au chomeur !!!



        • PtitLudo PtitLudo 1er mai 2010 22:48

          Oui enfin la reconnaissance c’est pas très nourissant, ça vous fait une belle jambe si vous n’avez rien à manger dans votre assiette !

          D’ailleurs en france on a cette exception culturelle, à savoir que lors des entretiens d’embauche, parler argent est très mal vu. C’est comme si on disait un gros mot, et on vous parle de la noblesse du travail, de la réalisation de soi, et d’autres concepts plus fumeux les uns que les autres.

          D’autre part l’évolution technologique combiné à la mondialisation et à la démographie en augmentation fait qu’il n’y a plus assez de travail pour tout le monde. On fait quoi concrètement de tous ces gens ? On fait comme les gouvernements qui se succèdent, on les sorts discrètement des statistiques et on fait comme s’ils n’existaient plus ???


        • slipenfer 30 avril 2010 20:06

          Selon les chiffres publiés en 2009 par l’organisation internationale du travail (OIT) à l’occasion de son 90e anniversaire, ce sont environ 2,3 millions de personnes qui meurent chaque année dans le monde du travail :

           -environ 360.000 meurent d’accidents à proprement parler
           -environ 1,95 million meurent de maladies professionnelles incurables

          Attention Danger Travail
          http://www.youtube.com/watch?v=zELKWYA8lqg

          Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés
          http://www.google.fr/#q=Ils+ne+mouraient+pas+tous+mais+tous+%C3%A9taient+frapp%C3%A9s&hl=fr&source=univ&tbs=vid:1&tbo=u&ei=vBjbS-6HAYud_Aaq8d3JDw&sa=X&oi=video_result_group&ct=title&resnum=4&ved=0CCAQqwQwAw&fp=c735c1c711fe9f01

          J’ai très Mal au Travail
          http://video.google.com/videoplay?docid=8275965027402639293#

          Documentaire-l’istoire du chomage Gilles Balbastre
          http://www.dailymotion.com/video/x1vmw6_documentairelistoire-du-chomage-14_politics
          Silence Dans La Vallée (eMule vidéo compléte)
          http://www.dailymotion.com/video/x9w5hp_silence-dans-la-vallee_news

          Travailler A En Mourir
          http://video.google.com/videoplay?docid=-7709295965576584489#

          le travail rend libre
          je suis libre de travaillé
          la liberté c’est le travail

          mais, mais mais, mai, jolie moi de MMèèèèhhhhh.
          le travail tue


          • slipenfer 30 avril 2010 20:16

            Quand je pense à Fernande
            Je bande, je bande
            Quand j’ pense à Felicie
            Je bande aussi
            mais quand je pense a Sarkozy j’ pense à carla bruni.
             Là je ne bande plus
            La bandaison papa
            Ça n’ se commande pas.


            • slipenfer 30 avril 2010 20:18

              rectif
              mais quand j’pense à Sarkozy j’ pense carla bruni.
              et lasse je ne bande plus
              La bandaison papa
              Ça n’ se commande pas.


              • Marcel Chapoutier Marcel Chapoutier 1er mai 2010 10:33

                Comme c’est le premier mai et que la situation de l’emploi est pire que jamais, les libertés publiques étant aussi plus que jamais menacées, la bête immonde montre le groin (le FN reprenant du poil de la même bête) ce chant de lutte est toujours d’actualité, permettez moi de vous en rappeler les paroles :

                L’INTERNATIONALE

                Couplet 1 :
                Debout ! les damnés de la terre
                Debout ! les forçats de la faim
                La raison tonne en son cratère :
                C’est l’éruption de la fin
                Du passé faisons table rase
                Foule esclave, debout ! debout !
                Le monde va changer de base :
                Nous ne sommes rien, soyons tout !

                Refrain : (2 fois sur deux airs différents)
                C’est la lutte finale
                Groupons-nous et demain
                L’Internationale
                Sera le genre humain.

                Couplet 2 :
                Il n’est pas de sauveurs suprêmes :
                Ni Dieu, ni césar, ni tribun,
                Producteurs, sauvons-nous nous-mêmes !
                Décrétons le salut commun !
                Pour que le voleur rende gorge,
                Pour tirer l’esprit du cachot
                Soufflons nous-mêmes notre forge,
                Battons le fer tant qu’il est chaud !

                Refrain

                Couplet 3 :
                L’État comprime et la loi triche ;
                L’impôt saigne le malheureux ;
                Nul devoir ne s’impose au riche ;
                Le droit du pauvre est un mot creux.
                C’est assez languir en tutelle,
                L’égalité veut d’autres lois ;
                « Pas de droits sans devoirs, dit-elle,
                Égaux, pas de devoirs sans droits ! »

                Refrain

                Couplet 4 :
                Hideux dans leur apothéose,
                Les rois de la mine et du rail
                Ont-ils jamais fait autre chose
                Que dévaliser le travail ?
                Dans les coffres-forts de la bande
                Ce qu’il a créé s’est fondu.
                En décrétant qu’on le lui rende
                Le peuple ne veut que son dû.

                Refrain

                Couplet 5 :
                Les Rois nous saoulaient de fumées.
                Paix entre nous, guerre aux tyrans !
                Appliquons la grève aux armées,
                Crosse en l’air et rompons les rangs !
                S’ils s’obstinent, ces cannibales,
                A faire de nous des héros,
                Ils sauront bientôt que nos balles
                Sont pour nos propres généraux.

                Refrain

                Couplet 6 :
                Ouvriers, Paysans, nous sommes
                Le grand parti des travailleurs ;
                La terre n’appartient qu’aux hommes,
                L’oisif[5] ira loger ailleurs.
                Combien de nos chairs se repaissent !
                Mais si les corbeaux, les vautours,
                Un de ces matins disparaissent,
                Le soleil brillera toujours !

                Refrain

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès