• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Présidentielle 2017 : L’Islam doit-il être un thème de campagne (...)

Présidentielle 2017 : L’Islam doit-il être un thème de campagne majeur ?

A moins d'un an de l'élection présidentielle, en cette fin d'été, l'Islam déchire la France. La politique est brouillée entre ceux considérant les attentats de Nice ou le Burkini comme un hors-sujet sur l'Islam, ceux qui préfèrent ne pas du tout en parler, ou ceux qui en ont déjà fait un thème central de campagne, parfois avec grossièreté. L'Islam, un sujet trop sensible pour en parler ? Et bien justement parlons-en...

Cet été a senti le souffre. Les attentats du 14 juillet à Nice ont relancé des hostilités caniculaires puis vint le débat sur le port du Burkini sur les plages. Une trame de fond : celui de l'Islam. Sur le sujet, le monde politique et la France ont été agités par des débats souvent loin d'être solaires.

Avant l'élection présidentielle de 2017, une question semble légitime : l'Islam sera-t-il au centre des débats ? Au risque de ne plus évoquer la loi travail, le chômage, le problème de l'agriculture ?

Burkini or not Burkini ?

Allons tout de suite pleinement dans le dernier sujet brûlant : celui du Burkini. Cette mode consistant pour les femmes à se draper, à la plage ou à la piscine, d'un maillot de bain style "Burqa" soft... D'aucuns vont énoncer que toute cette polémique a été mise en scène pour pointer du doigt, de nouveau, la religion musulmane.

"Je mets au défi l'ensemble des candidats à la présidentielle de faire une campagne sans parler d'Islam (...) On parle de femmes qui vont à la plage se baigner avec leurs enfants. Quel rapport avec l'intégrisme ?" Marwann Muhammad, directeur du collectif contre l'islamophobie en France, sur BFM TV, le vendredi 27 août.

Pas faux, dans le sens où Daech et Al-Qaïda ne soutiennent absolument pas le port du Burkini. Sauf qu'il y a un biais à ce raisonnement : le Burkini, n'est rien d'autres qu'une tenue de régression morale - mais libre - de conservateurs musulmans ou de radicaux (pas forcément proches de Daech donc, puisque des organisations islamistes trouvent la tenue encore trop impudique). Ainsi, les défenseurs du Burkini font référence à une attaque contre l'Islam, dans sa généralité, à tous ceux qui osent s'attaquer à cette "mode". Aussi, ils soutiennent généralement l'idée d'une France perpétuellement "raciste" où la laïcité serait coupable de nous interroger sur les pratiques et paroles des différents courants de l'Islam. 

Autre obstacle au raisonnement de Marwann Muhammad : il est évident que la campagne présidentielle ne peut qu'évoquer l'Islam.

Notre France a été attaquée et meurtrie par des attentats voulus, souhaités et revendiqués par une organisation, Daech, qui se réclame d'un certain Islam

En ces temps troubles, dans un été qui a vécu l'horreur de l'attaque de Nice, cette démocratisation morale du Burkini, désirée par des conservateurs de l'Islam et soutenue par des associations (comme le Collectif contre l'islamophobie en France) est bien mal venue.

La loi doit défendre le port du Burkini mais la France doit s'attaquer à son principe moral

Evidemment, le Burkini peut être portée légalement par les femmes sur les plages. Cela ne fait aucun doute. Puisque, d'ailleurs, des tenues non religieuses, ressemblant au Burkini, sont autorisées sur les lieux publics. En ce sens, la décision du conseil d'Etat de suspendre l'interdiction du Burkini sur les plages de Villeneuve-Loubet n'est pas une surprise. En revanche, il s'agit d'un véritable défi pour la France. Celui de marginaliser moralement et philosophiquement le Burkini, utilisée non par pudeur, comme évoquée par certaines complaisances, mais bien pour montrer la force d'un certain Islam sur la société, dans une volonté d'attaquer les évolutions des libertés de la femme (voir ci-dessous). Et cela ne pourra se faire en utilisant simplement la force juridique. A cet égard, l'école, par sa fonction émancipatrice, doit jouer son rôle pour les générations futures. Malheureusement, c'est sans compter sur les évolutions de celles-ci, vers l'abandon d'un savoir rigoureux commun pour tou(te)s les citoyen(ne)s. Egalement, cela passe par la parole publique et philosophique qui doit lutter contre certaines complaisances. Des agenouillements absurdes, telle que l'association "Osez le féminisme" qui voit dans le Burkini, la défense "des droits des femmes "... Ou lorsque certains penseurs, tels qu'Edwy Plenel (malgré tout mon respect concernant son courage journalistique), utilisent le parallèle du Burkini avec la tenue commune des citoyens au début du XXe siècle. Une époque où les femmes et les hommes n'avaient pas les mêmes droits et découvraient à peine la liberté de nager en mer... Serions-nous naïfs sur le symbole moral du Burkini ?

Le Burkini a bel et bien une signification

D'aucuns vont évoquer la liberté de chacun de porter ce que bon lui semble. Principe heureusement partagé par la grande majorité de la communauté nationale française. Ne nous cachons pas derrière notre petit doigt. Une bonne partie de ces défenseurs du Burkini n'ont en réalité que la volonté de marginaliser petit à petit les pratiques des autres femmes, moins pudiques. Le Burkini est ainsi posé, par ces défenseurs, comme le modèle de pudeur de la femme musulmane (puis sur le long terme de toutes les femmes) - qui n'aurait d'autres recours que d'aller se baigner ainsi, pour ne pas insulter sa religion. S'instaure insidieusement l'idée que, sans le Burkini, les femmes auront davantage la culpabilité de dévoiler leur corps voire, selon certains discours... de provoquer le viol. Exemple avec cette association de Marseille, Smile13 (défendant la privatisation de piscines pour les nageuses en Burkini), qui a osé commenter sur les réseaux sociaux : "Le but du Birkini n'est pas de tenter vu que c'est une tenue ample, donc pas de viol. Par contre, les femmes en bikini, elles, risquent plus le viol (sic)."

Faute d'autorité, l'Islam se cherche

Le Burkini est un symbole et il traduit un Islam troublé. Un Islam qui est en train de vivre une lente mutation. Entre celui qui accepte les conservatismes, le retour en arrière de certaines pratiques (phénomène assez nouveau. Exemple : les musulmanes d'Afghanistan des années 70 couraient les rues en jupes...) ou celui qui accepte la loi de la République et des Etats comme supérieure, en se désolidarisant totalement des attitudes régressives.

L'Islam, une patate chaude que les élites se renvoient

La gauche n'a jamais pensé l'Islam, ni voulu le débat sur celui-ci par électoralisme, peur d'être taxée d'islamophobe (terme à la mode). La gauche a même été très complaisante vis-à-vis d'associations plus que controversées. Parmi celles-ci : les Indigènes de la République (PIR), qui voient des islamophobes partout...

La droite, elle, n'a pas fait un meilleur travail, si ce n'est de profiter des événements pour se montrer dans des postures grossières, totalement en décalage avec ses pratiques lorsqu'elle était au gouvernement : s'est-elle opposée à la nomination dans le Conseil français du culte musulman, créé par l'Etat en 2003, sous Nicolas Sarkozy, de proches intégristes, dont l'UIOF (Union des organisations islamiques de France) ? N'a-t-elle pas privilégié des rapprochements et des investissements qatariens, dont les liens avec des organisations Djihadistes sont connus ?

Le débat sur l'Islam est loin d'être terminé, et semble bel et bien un thème principal, pour la prochaine présidentielle, même si certains le refuseront.

 

Article disponible sur le blog actu de Maître Jonas : http://leblogdejonas.kazeo.com/presidentielle-2017-l-islam-doit-il-etre-un-theme-de-campagne-majeur-a126802102


Moyenne des avis sur cet article :  1.73/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Hecetuye howahkan howahkan Hotah 29 août 2016 10:42

    Non..............................


    • njama njama 29 août 2016 11:27

      @howahkan Hotah

      NON, bien d’accord ...

      L’islam ne devrait pas être un sujet politique dans une république qui se prétend encore laïque, pas plus que le protestantisme, le catholicisme et christianisme en général, pas plus que le judaïsme.
      Chacune de ces trois familles monothéistes ayant ses obédiences diverses qui sont une myriades de sectes* (* sans sens péjoratif), pour la plupart autocéphales, hormis les catholiques qui ont leur conseil d’administration à Rome.

      Aucune association (religieuse) n’a de légitimité pour représenter l’ensemble des musulmans de France, des juifs de France, des chrétiens de France. L’interlocuteur de la république, c’est le citoyen, pas un « religieux » juif, chrétien, musulman ou bouddhiste qui ne représente que lui-même. Dehors les curés, pasteurs, rabbins, imams ...

      Comte-tenu de cette grande pluralité d’obédiences (un panier de crabes incapable de s’entendre entre elles) au mieux cela pourrait concernant leurs moyens d’expression relever du ministère de la Culture, ... mais surtout pas du ministère de l’intérieur, et pour l’essentiel ne dépendre que des lois générales concernant l’ordre public.


    • Hecetuye howahkan howahkan Hotah 29 août 2016 12:04

      @njama

      salut, je comprends bien..

      cela dit la pire secte de toute qui passe inaperçue depuis des millénaires ou l’humain a soudain changé, car tout le monde en fait parti sauf exceptions et qui est celle des adorateurs des mythes de la compétition et du meilleur ,entre autre, sans jamais d’ailleurs rien y comprendre cette secte passe inaperçue...car elle est tout le monde

      et pourtant elle est à l’origine du conflit personnel, donc global donc du business, donc de l’argent, donc de la possession, donc de la guerre, etc etc car chaque humain est ainsi séparé des autres, il ne coopère plus il se bat...

      et ce sont les gagnants de ce jeu auquel tout le monde joue sauf exceptions qui utilisent tout carburant pour que le feu de la discorde continue...

      pendant ce temps eux , moins cons sur ce point là uniquement je dois le dire car ils savant eux que coopérer est indispensable , et bien ils se goinfrent ...aujourd’hui l’islam demain autre chose eux ils s’en tape...le sujet il s’en foute ce qui compte c’est ce que cela produit ..

      et ma fois le bon peuple a ce qu’il dégage et donc mérite non ??

      bon etc ici on ne fait que dans le très superficiel ceci est du au média lui même entre autre..

      salutation et merci à toi


    • fred.foyn 29 août 2016 10:57

      ben non, mais avec les primaires en lices pour 2017, ce sera le cheval de bataille pour imposer le meilleur malade mental comme président !


      • leypanou 29 août 2016 11:18

        @fred.foyn
        Ne vous en faites pas, les États-Unis ne font pas mieux.


      • fred.foyn 29 août 2016 12:09

        @leypanou...Réponse aussi « primaire » que vos candidats...comme d’hab !


      • leypanou 29 août 2016 12:27

        @fred.foyn
        A commentaire « primaire », réponse « primaire ».


      • fred.foyn 29 août 2016 12:32

        @leypanou...Vous touchez le fond mon bon...en remplissant mon carnet sur les états d’âme des Français...Con tinuez...


      • Aristoto Aristoto 29 août 2016 11:27

        d accord je fait le choix d arreter l islam : plus de prosylitisme vestimentaire plus de barbe neglige plus de contrainte impose au reste de la societe pour ma pratique religieuse et le respect des us et coutume et sans dout plus d attentat en preparation : pour cela je dzmande au minisere

        - une rente de 4000 e par mois
        - un bel appartement 3 piece
        - une voiture de fonction avec chauffeur
        - et des tarif reduit pour la piscine municipal

        cordialement


        • njama njama 29 août 2016 11:58

          Un Conseil français du culte musulman (CFCM) - créé en 2003 sous Sarkozy ministre de l’intérieur - qui prétendrait parler « au nom des musulmans de France », serait l’équivalent des associations de philatélistes qui prétendraient parler au nom de tous les Français.

          Réfléchissez un peu, aucune association ne pourrait représenter les musulmans, ou les juifs, ou les chrétiens de France !

          De même que « le CRIF (« Conseil représentatif des israélites de France » devenu « Conseil représentatif des institutions juives de France ») ne représente que les adhérents à ces institutions… c’est-à-dire une infime minorité des Juifs de France, alors qu’il s’attribue abusivement le droit de parler au nom de leur totalité.

          Certes, il n’existe pas d’autre institution de Français juifs… mais c’est assez logique : pourquoi les Français juifs qui n’accordent pas une grande importance à leur judéité éprouveraient-ils le besoin de se regrouper en associations ? Il existe des associations de philatélistes, mais il n’existe pas d’associations de « non-philatélistes », auxquelles adhéreraient des gens pour se dire qu’ils ne s’intéressent pas spécialement aux timbres … Le CRIF prétendant parler « au nom des Juifs de France », c’est l’équivalent des associations de philatélistes qui prétendraient parler au nom de tous les Français. »
          source : http://www.marianne.net/elie-pense/Le-CRIF-un-danger-communautariste_a53.html


          • tashrin 29 août 2016 11:59

            Malheureusement, e crains qu’on n’ait pas vraiment le choix...
            Mais faut se dire que ca evitera d’aborder des sujets bien moins importants, comme au hasard
             - l’education
             - la dette
             - la place du travail dans une société dans laquelle le plein emploi n’existe plus
             - l’inefficacité de notre systeme de representation politique
             - les gaspillages sans fin d’argent public
             - L’evolution européenne
             - Le pbm du coûut du logement
             - la fiscalité inique
             - etc etc...
            On a les représentants qu’on merite


            • leypanou 29 août 2016 12:15

              celui qui accepte la loi de la République et des Etats comme supérieure, en se désolidarisant totalement des attitudes régressives  : TOUS ceux qui vivent sur le territoire de la république doivent respecter les lois de la république et donc ses institutions.

              Mais vous mêmes, qu’est ce que vous pensez de l’attitude de ces maires qui veulent passer outre la décision du Conseil d’État ?

              Vous parlez d’attitudes régressives, pour vous, ceux qui ont agressé physiquement une femme avec les seins nus quelque part en France, est ce une attitude régressive ou non ?


              • sls0 sls0 29 août 2016 15:13

                Notre France a été attaquée et meurtrie par des attentats voulus, souhaités par le daesh, par notre gouvernement et celui d’avant mon pote, si ce n’est pas le cas on a vraiment voté pour les pires des imbéciles.
                De la façon qu’ils remettent de l’huile sur le feu ce ne sont pas des imbéciles mais prennent les français pour des imbéciles, vu les réactions ils n’ont peut être pas tord.


                • Esprit Critique 29 août 2016 15:56

                  C’est l’unique Thème, LE THEME MAJEUR !

                  Si on arrête pas l’islam, nous ne serons plus la pour débattre .


                  • Sozenz 29 août 2016 16:15

                    @Esprit Critique
                    donc d après vous il peut arriver n importe quoi du moment que le problème islamique est résolu ....

                    Nous avons sacrement reculé sur les discussions politiques .
                    on vous met quelques immigrés dans les pattes et vous abandonnez tous vos idéaux et toutes les autres revendications .
                    faut bien combattre quelque chose , hein , quand on sait que maintenant les chomage ne sera plus vraiment le thème , que le social non plus , que la paix non plus ... etc ...
                    après quand on verra que le problème islamique ne se résolvera pas comme cela , qu est ce qu il faudra pour aller voter pour tel ou tel candidat désigné ? une bonne petite famine ?
                    Allez , On vous a bien manipulé,... réveillez vous .


                  • Esprit Critique 29 août 2016 16:44

                    @Sozenz
                    Le problème majeur de la planète est l’islam. Il s’agit d’un idéologie totalitaire qui souhaite controler l’humanité.

                    Le deuxième problème de l’espèce humaine est sa courbe démographique.

                    Après, pour les milliers d’autres sujets d’inquiétudes, j je vous laisse le soin de réfléchir......

                    Vous avez l’embarras du choix.


                  • Sozenz 29 août 2016 17:48

                    @Esprit Critique
                    https://www.upr.fr/entretiens-actualite-upr

                    écoutez bien ceci. car vous ne pouvez pas trancher le « problème » de l islam sans en connaitre toutes les manipulations qui sont faites sur l islam , ni même extérieures à l islam qui occupent une partie du problème islamique .
                    Vous ne pouvez juger d une façon globale un problème sans avoir fait une analyse objective de tous les éléments qu ’ apparemment vous ne voulez pas voir
                    Qui veut contrôler qui, pourquoi et comment ?
                    dans la globalisation vous allez emmener des milliers et des millions de gens qui n ont rien à voir avec le problème de fond et vous allez « combattre », mettre en guerre des personnes entre elles qui n ont rien demandé à personne et surtout pas de se mettre en guerre contre qui que ce soi 

                    Et il sortit un autre cheval qui était roux ; et celui qui le montait reçut le pouvoir de bannir la paix de la terre, et de faire que les hommes se tuassent les uns les autres ; et on lui donna une grande épée

                    si vous voulez vraiment combattre le coté totalitaire de certains islamistes demandez aux politiques d arrêter de négocier avec ces extrémistes . d arrêter les guerres et les manipulations pour des intérêts financiers, de donner des raisons de vengeance .
                     Car oui , les fruits ne seront jamais pour les peuples du monde entiers , mais pour la minorité que vous laissez s enrichir , la minorité qui va exploiter la misères , les guerres . Et on vous aveugle en pointant du doigt des faux coupables . Oui certains se font sauter , car eux aussi on les a aveuglés , comme on vous aveugle . 
                    les textes , les lois , les règles sont mis en avant pour obtenir un résultat voulu pour contraindre et enchainer les hommes dans l esclavage, la contrainte , l ignorance, la haine, les guerres et la mort .
                    est ce ce que le monde veut ou juste une poignée ? 


                  • Esprit Critique 29 août 2016 18:05

                    @sampiero

                    « déjà de le dire ça crée un problème ! »
                    Vous avez mal lu, je ne m’^pelle pas Mahomet.

                    Je ne suis pas l’inventeur, je me contente modestement d’analyser ce phénomène, en particulier, depuis trente ans. 



                  • JMichel (---.---.66.227) 29 août 2016 18:33

                    Avant l’élection présidentielle de 2017, une question semble légitime : l’Islam sera-t-il au centre des débats ? Au risque de ne plus évoquer la loi travail, le chômage, le problème de l’agriculture ?

                    Et vous en remettez une couche. Vous n’avez semble t-il pas le niveau pour aborder des sujets plus serieux.


                    • zygzornifle zygzornifle 30 août 2016 14:01

                      tout est bon pour un politique en maraude , il est même capable d’inclure dans sa campagne le sexe des anges , l’eau sur Mars , la sodomie des chats , l’agonie du vers de terre au bout de l’hameçon , bref tout ce qui peut le détourner des vrais problèmes des citoyens, la ça le fait chier grave les problèmes car il sait très bien qu’il n’y a pas de solutions c’est Angélatineuse Mercouilles qui tient sa laisse et on ne peut pas se la mettre sur le dos donc ça l’oblige a créer de nouveaux mensonges a faite gober mais comme c’est son métier et il excelle en la matière .... 


                      • zygzornifle zygzornifle 30 août 2016 14:04

                        2017 MIAM..... Au menu Gauche Halal contre Droite Casher contre FN jambon beurre .....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès