Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Présomption d’innocence et sentiment d’impunité

Présomption d’innocence et sentiment d’impunité

Une fillette de cinq ans a été violée par un homme déjà condamné pour diffusion d’images pédopopornographiques en 2009. Il était, par ailleurs, recherché pour non-respect de son contrôle judiciaire

(un message de prévention à l’attention des parents qui affichent fièrement, et sans arrière pensée, sur internet, les photos de leurs enfants, parfois sortant du bain ou en maillot de bain en oubliant que des prédateurs rôdent pour enrichir leur collection de photos et parfois pire…)

Le passage à l’acte d’un homme pervers, même si l’on peut le soupçonner de maladie mentale, démontre l’impuissance de la justice à éviter ce genre de comportement déviant.

Le débat sur la castration chimique est relancé dont l’expression serait inexacte, il s’agirait d’un « traitement médicamenteux anti-libido » dont l’arrêt du traitement implique une retour de l’obsession et la récidive. D’aucuns renvoient à une « mesure « très attentatoire aux libertés et au corps de la personne » »

D’autres encore, pointent le manque de médecins coordonnateurs », sans oublier les réductions d’effectifs dans la justice et les forces de l’ordre, entre autres…

La justice française est donc dans un impasse et nul n’accepte cette fatalité sans ruer dans les brancards.

Ce constat effectué, certains « délinquants » semblent même ne plus avoir « peur du gendarme » ou de la sanction assurés de la présomption d’innocence :

« La présomption d’innocence est le principe selon lequel toute personne qui se voit reprocher une infraction est réputée innocente tant que sa culpabilité n’a pas été légalement et définitivement établie.

La plupart des pays d’Europe reconnaissent le principe de la présomption d’innocence. (…)

La présomption d’innocence, telle qu’entendue actuellement dans la plupart des pays d’Europe, se fonde sur l’article 11 de la Déclaration universelle des droits de l’hommede 1948 de l’ONUqui la formule de la façon suivante :

« Article 11. Toute personne accusée d’un acte délictueux est présumée innocentejusqu’à ce que sa culpabilité ait été légalement établie au cours d’un procès public où toutes les garanties nécessaires à sa défense lui auront été assurées.
Nul ne sera condamné pour des actions ou omissions qui, au moment où elles ont été commises, ne constituaient pas un acte délictueux d’après le droit national ou international. De même, il ne sera infligé aucune peine plus forte que celle qui était applicable au moment où l’acte délictueux a été commis. » »

Au XXI ème, ne serait-il pas temps de revoir notre mode de pensée, de changer de système et d’en faire l’essai le temps d’un mandat présidentiel ? Processus difficile à mettre en place, certes, et qui bouleverserait toutes les habitudes. Les vraies réformes, même ponctuelles, sont toujours révolutionnaires…

Si l’idée peut paraître saugrenue à des Français réfractaires à tout changement de fonctionnement de la justice, une procédure accusatoire à la Française ne peut-elle pas être envisagée ?

Initialement :

« La procédure accusatoire est un système de justice qui s’appuie principalement sur les compétences et habiletés des avocats des parties plaignante et défenderesse pour défendre leur version des faits. Chaque procès est dirigé par un juge dont le rôle d’arbitrage le contraint à l’impartialité. Les jurys ou les juges, le cas échéant, ont par ailleurs le rôle de déterminer la vérité de la cause selon les éléments de preuve déposés devant la cour. Les plaidoiries, argumentations écrites et témoignages livrés au tribunal par les représentants de chacune des parties servent par ailleurs à convaincre le jury ou le juge, le cas échéant, du bien-fondé de leurs prétentions. »

Une procédure accusatoire basée sur nos valeurs, dont les notions accusation et valeurs ne sont pas forcément incompatibles, ne ferait-elle pas réfléchir les délinquants à deux fois avant de commettre un crime ?

Le sentiment d’impunité ou de protection facilitée par les carences législatives ou des moyens mis en oeuvre est-il bien réel ? 

A noter, qu’en France, on ne parle plus de criminalité,mais de délinquance, depuis 2008 : le terme « criminalité » renvoyant au concept de violence et induit un sentiment d’insécurité plus important…

Le mot délinquance est souvent associé à « juvénile ».

Ces nouveaux codes de langage tendraient à brouiller le message envoyé par le gouvernement.

A titre indicatif :

Selon CRIMPREV 

« En Europe, les taux d’infractions enregistrés par la police (pour 100 000 habitants) a augmenté au cours des cinquante dernières années. À partir de 1960, les taux d’infractions croissent au même rythme en Grande-Bretagne, Allemagne, France, Suède, Finlande et Danemark jusqu’au milieu des années 1980. (…)

Les tensions socio-économiques font augmenter les taux de criminalité mais il est difficile de distinguer le rôle de l’accroissement des opportunités associé au nombre de biens en circulation de celui de la motivation due à la baisse du revenu légal résultant de l’augmentation du chômage. »

Taux de criminalité en Europe 1995-2003 en Europe

Taux de criminalité 1949-2009 en France

Source INSEE

Taux de criminalité 2000-2009

Source INSEE

Aux Etats-Unis  :

« Les meurtres, les viols, les agressions et les vols aggravés ont baissé de 5,5% en 2010, alors qu’ils avaient déjà reculé de 5,3% en 2009. Au pays d’Al Capone, le taux de violence est à son plus bas niveau depuis 40 ans »

Avec une démographie en hausse, les prisons sont pleines :

« Le chiffre de 64.971 personnes incarcérées représente une hausse de 5,4% par rapport au mois de juin 2010 (61.656) et une augmentation de 0,6 % par rapport au 1er mai 2011.

En juillet 2008, le taux de surpopulation carcérale était de plus de 126%. Il est actuellement de 115,7%, le parc pénitentiaire comptant 56.109 « places opérationnelles », du fait de l’ouverture de nouveaux établissements entre 2008 et 2010. »

Les peines de moins de deux ans non effectuées :

Récemment, Eric Ciotti présentait 5O propositions pour l’exécution des peines

Au vu de ces informations, la peur de la sanction a disparu, les petits délits sont donc en hausse :

« Nonobstant une diminution de 2,1% de la délinquance globale en France, « huitième année consécutive de baisse », les violences aux personnes persistent à augmenter, comme les années précédentes, celles-ci étant en hausse de 2,5% en 2010.

Le phénomène est dû à la hausse, autour de 5%, des violences crapuleuses, celles d’un autre type restant stables »

Voir le détail : info.france2.fr


Moyenne des avis sur cet article :  1.91/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

80 réactions à cet article    


  • ddt99 ddt99 18 juin 2011 08:35

    Ne prenez pas mon commentaire comme une agression contre votre article, qui n’est qu’un résumé de plus sur la situation qui nous laisse sur notre faim.

    Quelle conclusion en tirez-vous ?

    Que préconisez-vous ?

    Que faites-vous des vrais innocents qui sont accusés à tort ? (si, si, il y en a, j’en ai fait parti)

    Que proposez-vous pour remplacer la présomption d’innocence ?

    Etc.

    Étant passées injustement et à tort entrent les mains de la « Justice », pardon ! Entre les mains de magistrats et autres agents de l’État sans scrupule. Je peux vous dire qu’il faudrait avant tout que tous ces gens ne redeviennent loyaux qu’envers la vérité et qu’ils respectent le droit par ordre d’importance hiérarchique des normes juridiques. De fait, il y aurait beaucoup moins de mises en causes injustifiées et tous ces agents de l’État mal employés seraient disponibles pour mieux mener les enquêtes sur des gens qui le méritent véritablement. Et fatalement il y aurait moins d’erreurs judiciaires, mais c’est vrai il ne peut y avoir d’erreur judiciaire en France, car la justice française est infaillible, mais si elle est infaillible, les magistrats de ce pays sont assurément faillible et c’est eux qui font la Justice. 

    Pour l’instant, c’est moi qui en ai fait les frais de l’injustice de « la Justice », ou plutôt de celles des magistrats et autres préfet, procureur, médecins des hôpitaux publics, etc., mais je suis un homme de principe et de conviction très, très patient, bientôt, ce sera leur tour de s’expliquer devant une vraie Justice, celle qui devra être rendue contre eux, par leurs pères.   

    Il faut cesser de jeter la pierre à la présomption d’innocence, elle est la pierre angulaire de la Justice, qu’elle soit inquisitrice ou accusatrice.

    TOUS L’INSTRUMENTALISENT ET LA DÉTOURNE DE SON VRAI RÔLE, PROTÉGER LES CITOYENS CONTRE LES ABUS DE L’ADMINISTRATION.


    • Alicia fFrance aliciabx 18 juin 2011 10:52

      « Que proposez-vous pour remplacer la présomption d’innocence ? »
      J’y ai répondu : par la procédure accusatoire basée sur nos valeurs, ce n’est pas incompatible.
      La mise en place d’avocats dès la première heure démontre qu’avec ces garanties, la présomption d’innocence est encore renforcée.
      De plus, elle serait plus indépendante.
      Hier, « Un haut magistrat demandait l’indépendance totale de la justice »
      Un des plus hauts magistrats français critique vivement vendredi Nicolas Sarkozy et se prononce pour une indépendance de la justice avec création d’un poste de « procureur général de la Nation ».

      ce qui prouve que tout le monde réfléchit à ce problème
      .
      La justice doit s’adapter à notre société sans cesse en révolution.
      La notion présomption d’innocence fait que certains « délinquants », on ne dit plus criminels, ne craignent plus la justice. avec le fait qu’ils savent que les prisons sont pleines, les peines non effectuées, le manque de personnel dans la justice et forces de sécurité.
      Un grand boulevard est ouvert...
      Quant à vous, je pense que vous faites partie d’une minorité où des innocents sont accusés.
      Cela arrive, hélas. Triste à dire mais vous faites partie des exceptions qui confirment la règle.
      Une justice ou une médecine qui ne ferait pas d’erreur, même minimale, cela n’existe pas, hélas. C’est là que le facteur humain entre en jeu.
      Je sais, ce doit être terrible à vivre mais en règle général, il faut dissuader les auteurs de délit par une autre méthode, celle de la fermeté.


    • ddt99 ddt99 18 juin 2011 11:28

      Pour qu’un système accusatoire comme celui des États-Unis fonctionne en France, il faut aussi l’assujettir, comme vous dites « de fermeté » contre les potentiels délinquants de la République, donc comme aux États-Unis, il faudrait aussi de véritables sanctions disciplinaires contre les magistrats indélicats.

      Car permettez moi de dire que ce qui m’est arrivé n’a rien à voir avec « le facteur humain » ce n’étaient aucunement des erreurs d’appréciation de la part des magistrats et autres, mais ce furent bels est biens des crimes et des délits qui ont été commis par ces gens, instrumentalisant la loi et le droit comme des armes, dévoyant les prérogatives accordées par la République à leurs fonctions respectives.

      Ils ont tous pris fait et cause pour le calomniateur, dixit le non-lieu et l’article 226-10 du Code pénal, Maire UMP de ma commune.

      Car si erreur il y avait eu, elle aurait été immédiatement corrigée et réparée, alors que la réalité fut tout autre, ils ont fait de l’acharnement judiciaire contre moi, en rejetant systématiquement mes demandes de justice et de réparation, or refuser de réparer une erreur est criminel.

      Je vous fais grâce des articles du Code pénal qui punissent ce genre de délit. Il y en a, mais c’est la volonté de les faire appliquer qui manque. Je les ai suffisamment rappelés dans mes commentaires depuis que je m’exprime sur AgoraVox.

      Je déplore que mes deux articles suivants n’aient pas vu le jour :

      Guide de fabrication d’un délinquant

      Guide de fabrication d’un malade mental

      Car ils sont très instructifs sur la méthode employée.

      Mais j’insisterais et je les resoumettrais, car il faut dénoncer ce genre de pratique.

      Si l’on veut une justice loyale, sereine et respectueuse des citoyens, il faut que l’État respecte les droits des citoyens et les citoyens respecteront aussi plus les lois.

      Simple principe de bon sens, le respect appelle le respect, la haine génère la haine, etc.


    • Alicia fFrance aliciabx 18 juin 2011 11:45

      @ddt99, mais alors... complètement d’accord avec vous.
      L’article sur le procureur demandant un procureur général de la nation explique qu’il serait indépendant des politiques.
      Le problème en France est là :
      La justice n’est pas vraiment indépendante, elle ne l’est que de façade.
      Un système de procédure accusatoire à la Française induirait une véritable indépendance, en dehors de l’exécutif.
      Une révolution, en somme...
      Mais effectivement, cela n’arrangerait pas les politiques.
      Ils ne sont pas près de voter ce genre d’évolution...
      Ainsi que je disais, notre système est tellement poussiéreux que certaines planches sont vraiment pourries
       smiley


    • ddt99 ddt99 18 juin 2011 09:44

      Une petite précision, lorsque vous êtes accusé à tort, LA SEULE CHOSE QUI VOUS RESTE, C’EST LA PRÉSOMPTION D’INNOCENCE.

      Même les avocats ne se rendent pas disponibles pour vous, hormis s’ils sont désignés d’office ou contre un très, très gros paquet de pognon, ce que beaucoup n’ont pas. Sur une vingtaine d’avocats contactés ou désignés d’office, la majorité a refusé et les autres se sont désistés à un moment ou un autre. Car personne ne met en doute la vérité d’État et personne ne contredit la thèse de l’État.

      C’est seulement la vingt et unième avocate qui a fait son job professionnellement et consciencieusement, d’où l’intérêt de passer par l’aide juridictionnelle, si un avocat ne convient pas on peut le changer sans frais, si vous payez un avocat qui ne fait pas son travail, il garde les honoraires.

      Alors en ce qui me concerne, PAS TOUCHE À LA PRÉSOMPTION D’INNOCENCE.


      • Alicia fFrance aliciabx 18 juin 2011 11:02

        @ ddt99, "Une petite précision, lorsque vous êtes accusé à tort, LA SEULE CHOSE QUI VOUS RESTE, C’EST LA PRÉSOMPTION D’INNOCENCE.« 
        C’est pourquoi il faut réfléchir à une procédure accusatoire à la »Française" qui ferait l’équilibre avec la présomption d’innocence.
        Notre exception française, dans bien des domaines, a démontré que nous pouvions écrire de belles choses dans l’histoire.
        Nous sommes capables de penser autrement, il suffit de le vouloir.
        Rien n’est jamais figé, au contraire.
        Notre société, sans cesse en évolution, a besoin d’une justice qui s’adapte aussi.
        Notre vieux pays s’endort sur ses livres poussiéreux. Ainsi que notre vieille Europe qui, en général, à les mêmes bases.
        Il me semble que la loi de 2000 avait été faite pour harmoniser le droit européen.


      • ddt99 ddt99 18 juin 2011 12:15

        Je pense que lorsque les autorités veulent résoudre un problème, ils ne prennent pas toujours tous les paramètres en comptes, ni les effets contraires qui en résulteront, etc., souvent ils n’obtiennent qu’un déplacement de ce problème, voir une aggravation.

        Je prends une ancienne actualité à témoin :

        Un beau jour, les autorités avaient décidé de nettoyer la prostitution du bois de Vincennes et du bois de Boulogne, le résultat fut immédiat, certes comme escompté moins de prostitution dans les deux bois cités, mais on retrouva toutes ces prostitués le long des boulevards intérieurs et extérieurs de Paris, était-ce une réussite, personnellement, j’en doute.

        Un phénomène auquel on ne pense pas forcement en modifiant sans cesse la réglementation sur la prostitution. Que se passera-t-il lorsque certains clients de prostitués seront traqués comme des délinquants, petit aparté : à mon sens elles régulent les pulsions de certains individus, pas forcément délinquants, mais lorsqu’ils le seront devenus par la nouvelle loi. Sur qui se rabattront-ils d’après vous ?

        Selon moi, sur les plus faibles d’entre nous, les enfants et les femmes isolées.

        Et la seule constatation portera sur l’accroissement des agressions faites aux femmes isolées et pédophiles, aucun lien ne sera fait avec la nouvelle loi sur la prostitution et sur ses conséquences.

        Nous pourrions ainsi débattre sur bons nombres de décisions prises qui ont échoué par manque d’analyses faites plus largement que le problème à solutionner, car tout est lié.

        Il faut aussi tenir compte des conséquences qui résulteront fatalement de la réforme, quelle qu’elle soit. Et vu les résultats de certaines réformes, à mon sens, cela n’est pas toujours fait.


      • Alicia fFrance aliciabx 18 juin 2011 12:31

        @ ddt99
        "Un beau jour, les autorités avaient décidé de nettoyer la prostitution du bois de Vincennes et du bois de Boulogne, le résultat fut immédiat, certes comme escompté moins de prostitution dans les deux bois cités, mais on retrouva toutes ces prostitués le long des boulevards intérieurs et extérieurs de Paris, était-ce une réussite, personnellement, j’en doute.« 
        Moi aussi, c’est une mauvaise mesure qui ne fera qu’amplifier le phénomène.
        Ce n’est pas en saupoudrant de nouvelles lois que les choses s’améliorent, au contraire.
        C’est le système judiciaire qui n’est plus adapté à la société.
        Il faut donc changer de regard et remettre tout à plat.
        Car, lorsque je parlais de menu fretin, cela englobait ces personnes. Les policiers ont bien autre chose à faire que cette »chasse« là...
         »Selon moi, sur les plus faibles d’entre nous, les enfants et les femmes isolées."
        Oui, c’est pourquoi il est urgent de réviser notre justice, ces personnes fragiles étant surexposées, désormais.


      • ddt99 ddt99 18 juin 2011 10:46

        Autrefois, j’ai pensé comme vous, mais en prenant de la bouteille et en y réfléchissant sereinement, je pense maintenant que c’est un cadeau qui leur serait fait.

        En s’assurant que la condamnation à vie soit véritablement incompressible, la punition serait bien plus pénible à vivre, car ils auraient tout le temps de cogiter sur leurs crimes.

        Mais avant toute chose, il faut absolument être sur de la culpabilité, c’est pourquoi, à mon sens, il faudrait que les décideurs soient aussi responsables de leurs actes, nous ne devons plus tolérer que des incompétents ou des malintentionnés envoient des innocents en tôle. 


      • Fergus Fergus 18 juin 2011 12:02

        Bonjour, Juluch.

        La peine capitale est l’expression de la barbarie, et cela d’autant plus que les auteurs de crimes, notamment sexuels, sont parfois irresponsables.

        Qui plus est, il est important de noter que dans le cas évoqué, l’homme n’était pas récidiviste, et il est strictement impossible de prévenir une agression sexuelle de la part d’un possesseur d’images pédopornographiques, l’écrasante majorité des personnes dans ce cas ne passant jamais à l’acte.


      • Alicia fFrance aliciabx 18 juin 2011 12:07

        @ Fergus, d’où tenez-vous cela ? Je pense, au contraire, que les limites ne sont pas fixées.
        Il y a du passage à l’acte, à terme.
        L’envie est plus forte que tout.
        Certains se rabattent sur des proches.
        Il faut savoir que des vies sont brisées à jamais avec ce genre de bargeots.


      • Alicia fFrance aliciabx 18 juin 2011 12:11

        @ Fergus, irresponsable ? Non, certains pensent qu’il n’y a aucun mal à regarder des vidéos pédopornographiques, ceux-là sont dont « dérangés » du bocal.
        D’autres avent que c’est « mal ».
        Et à partir du moment où une personne sait où se situent le bien et le mal, elle est responsable de ses actes.


      • FRIDA FRIDA 18 juin 2011 12:36

        @Bonjour Fergus,
        Si nous devons suivre les les propositions d’Aliciabx, nous sommes mal partis,

        Rapplez-vous sa position pour la Libye.
        Aliciabx, vous êtes émotive et vous défendez des causes plus par passion que par raison et réflexion, c’est bien dommage. Et ne me traitez pas de terroriste intellectuelle. Parce que moin je n’ai pas causionné des crimes en Libye. Vous continuez a défende vos « causes », tandis qu’en Libye, le destin de millions de personnes est à jamis prisé, sans parler de ceux qui ont perdu la vie. Oh bien sûr, vous n’avez pas pris les armes, mais vous avez soutenu haut et fort une guerre criminelle.
        "


      • Alicia fFrance aliciabx 18 juin 2011 12:51

        @ FRIDA, quelqu’un vous a sonnée ?
        Est-ce que je vais polluer vos articles avec lesquels je ne suis pas d’accord ?
        Vous ai-je discréditée auprès de vos lecteurs ?
        Les jugements de valeur et les procès d’intention, cela commence à bien faire...
        Vous ne savez pas si je suis émotive ou pas.
        D’ailleurs, ma profession m’a permis de protéger des êtres fragiles, je ne pense pas, d’après ce que vous écrivez, que vous soyez dans cette optique.


      • FRIDA FRIDA 18 juin 2011 12:59

        @Alicaibx

        Si vous le prenez ainsi, soit.

        Mais permettez-moi quand même de dire ceci,

        si on se remet jamis on cause, ni apprendre de ses erreurs cela ne sert à rien de continuer dans un monologue.

        « Errare humanum est, perseverare diabolicum » smiley


      • Alicia fFrance aliciabx 18 juin 2011 13:08

        @ FRIDA, pour le coup, vous me faites rire, cette règle devant s’appliquer à nous deux et pas seulement.
        Pour la Libye, allez sur les articles la concernant, merci.
        Vous pourrissez le fil de la discussion, merci encore.


      • Fergus Fergus 18 juin 2011 13:14

        Bonjour, Alcibiabx.

        Je n’ai pas envie de polémiquer. Comme vous, je suis pour la meilleure protection possible de la société contre les agissements des pervers et des criminels.

        Pour autant, je pense qu’il ne faut pas, comme l’a souligné Frida (que je salue), se laisser emporter par la passion au détriment de la raison. A titre indicatif, seuls 2 à 3 % (selon les statistiques) d’auteurs de crimes (meutres et viols) sont récidivistes, ce taux montrant qu’il est impossible de mettre en place des mesures de protection 100 % efficaces, sauf à jeter aux orties les Droits de l’Homme les plus élémentaires.

        Par ailleurs, vous mentionnez la baisse de la criminalité aux Etats-Unis. C’est possible, en effet, mais, même en baisse, cette criminalité reste à des niveaux effarants comparée à la situation française. Cela me rappelle Rudolf Giuliani qui, à New York, avait réussi à faire baisser la criminalité avec la mise en place de la « tolérance zéro ». A fair baisser, mais pas à éradiquer, les crimes et viols des transports en commun restant infiniment plus élevés qu’à Paris où aucune politique du même genre n’avait été instituée. Nous souffrons de bronchite, mais les Américains, malgré les soins intensifs, continuent de souffrir de pneumonie !


      • Alicia fFrance aliciabx 18 juin 2011 13:18

        @Fergus, vous avez sûrement raison puisque vous le dites.
        C’est votre avis, je le respecte.
        Le mien est tout autre, vous l’avez compris.


      • Alicia fFrance aliciabx 18 juin 2011 15:18

        Je viens d’envoyer un mail à Agoravox qui met en évidence un commentaire (en 3ème position) avec un seul vote positif et qui n’a rien à voir avec le sujet.
        J’ai demandé que l’on m’éclaire sur cette manière de procéder alors que le com’ ne recueille qu’un avis positif.
        J’attends donc la réponse d’Agoraox avec impatience


      • Alicia fFrance aliciabx 18 juin 2011 11:09

        @ddt99 , à moi aussi, c’est un sujet de préoccupation. Il devient difficile de protéger nos enfants.
        Je me suis demandée s’il y avait de plus en plus de prédateurs, phénomène amplifié par internet, ou parle-t-on de ces crimes (là, il ne s’agit pas d’un délinquant, pour moi, c’est un criminel) plus souvent et facilement ?
        C’est d’ailleurs ce crime commis sur la fillette qui m’a fait faire cet article.
        Je me suis demandée pourquoi les prédateurs ne se contenaient plus.
        C’est pourquoi j’ai rappelé aux internautes de ne pas afficher les photos de leurs enfants même à la plage, il y a, il me semble, une recrudescence de bargeots, internet en est un facteur. 


        • ddt99 ddt99 18 juin 2011 12:23

          Une petite erreur de destination, la réponse « Par ddt99 (xxx.xxx.xxx.94) 18 juin 12:15 » s’adressait à ce poste, désolé.


        • pastori 18 juin 2011 11:39
          je ne croit pas qu’ils y ait brutalement plus de jobards qui passent à l’acte plus qu’auparavant. simplement avant les victimes ne les dénonçaient pas ou beaucoup moins.

          de plus ça n’a pas l’air de changer grand chose puisqu’il il y en a un qui parade à la télé et dans sa mairie.. c’est le sous ministre amateurs de pieds, accusé gravement et avec un faisceaux de présomptions semble t-il bien établi, toujours pas entendu, ni mis en garde à vue ou en examen !!

          par contre un brave type qui vendait simplement à un quidam son pc portable à une terrasse de café c’est vu rouler par terre avec brutalité, menoté et emmené par une multitude de rambos policiers .

          Mr tron a bien de la chance que les français et leur police aient l’indignation aussi sélective !

          • Alicia fFrance aliciabx 18 juin 2011 12:03

            @ pastori, il me semble qu’internet amplifie le phénomène mais ce n’est que mon avis.
            Pour l’exemple que vous citez, les policiers sachant qu’il y a des « intouchables », se rabattent sur le « menu fretin ».
            C’est pourquoi un enjeu de la présidentielle devrait aussi être qu’une indépendance de la justice soit mise en place avec de nouvelles réformes.
            Même les magistrats ne s’occupent que du « menu fretin », les gros poissons courent toujours et toute impunité.
            Est-ce que les uns et les autres peuvent dormir tranquilles ? Je ne pense pas.
            Il y a de l’espoir puisque de hauts magistrats en font la demande.
            Mais comme toutes les bonnes idées, elles ne se voient jamais développées.
            Les politiques eux-mêmes votent des lois les protégeant. La présomption d’innocence, c’est d’abord pour eux, si vous voyez ce que je veux dire...


          • pastori 18 juin 2011 12:23

            les accusations contre ce sous ministre sont au moins aussi graves que celles contre DSK.


            le monde entier et la presse française s’en est émue au point de devenir hystérique, et ça continue dans le bon peuple, certains réclamant même la peine de mort sans jugement.

            pour l’autre, silence radio total !

            il faut donc supposer que le sort de la soubrette américaine préoccupe à juste titre le bon peuple français au point de devenir hystérique , pendant que le sort de deux assistantes françaises dont l’une a été poussée au suicide compte pour du beurre.

            ça devrait pourtant indigner de façon identique ! il est vrai que le sous ministre ne menace électoralement le sort de personne.

          • Alicia fFrance aliciabx 18 juin 2011 12:45

            @ pastori, je vous sortir un vieil adage : « il n’y a pas de fumée sans feu ».
            Et j’attends que l’enquête se fasse pour les dires de Luc Ferry.
            Mais vous noterez que toute la classe politique se tait... (corporatisme dont les conséquences ne sont pas évaluées, me semble-t-il)
            Quant à Tron, il faudra bien que justice soit faite puisque les électeurs mémorisent tous ces faits.
            Je crains que la sanction envers la justice, via les politiques, en 2012, ne soit dévastatrice.
            Quelqu’un parlait d’incompétence, je pense que la connivence se paiera aussi dans les urnes.
            Il y a, heureusement, des personnes avec de l’éthique et elles doivent se mobiliser, il est encore temps.

            "il faut donc supposer que le sort de la soubrette américaine préoccupe à juste titre le bon peuple français au point de devenir hystérique , pendant que le sort de deux assistantes françaises dont l’une a été poussée au suicide compte pour du beurre.

            ça devrait pourtant indigner de façon identique ! il est vrai que le sous ministre ne menace électoralement le sort de personne.« 
            Je ne suis pas d’accord là-dessus, tout le monde se fiche pas mal du sort de la soubrette.
            Au contraire, le parti pris par les médias français pour DSK est flagrant.
            Comment expliquer le traitement inégal des affaires ? Même la gravité des faits même dans l’affaire Luc Ferry ne parait pas émouvoir la classe politique.
            Heureusement que je n’ai fait qu’un passage éclair en politique, j’aurais été massacrée pour ma demande d’éthique et d’intégrité, quoi que j’ai été quelque peu »égratignée".
            Ils ont gagné puisque j’ai claqué la porte.
            Mais il y en d’autres que moi, avec ces valeurs, qui poursuivent le combat.

          • pastori 18 juin 2011 11:51

            il existe en France une prison réservée aux délinquants sexuels (82%)sans barreaux ni serrures, sur des hectares en pleine campagne au bord de la mer, où ces gens travaillent, vivent normalement, jamais d’évasions, pas ou peu d’infractions....


            . « Bonjour chef ! J’ai du poisson. Je peux faire un barbecue sur la plage ce soir ? – Oui, oui, pas de problème puisque la Sécurité Civile ne nous a pas avertis d’un risque incendie ». 
            Arrivée depuis quelques heures au centre de détention de Casabianda, je vais d’étonnement en stupéfaction. D’abord l’entrée qui ressemble plus à un poste frontière franco-belge qu’à une prison : pas de portes sécurisées, pas de sas de contrôle, juste une barrière qui permet aux véhicules d’entrer et de sortir. « Impossible de clôturer 1800 hectares traversés par une route nationale. De plus, le domaine s’étend sur sept kilomètres de littoral », indique Thierry Guilbert, directeur de l’établissement (lire l’interview). Et pourtant, Casabianda n’accueille pas des voleurs de carottes. 
            Sur les cent quatre-vingt-huit places occupées, 82 % le sont par des personnes incarcérées pour des affaires de mœurs. Et cent vingt-huit ont été condamnées à des peines d’emprisonnement supérieures à dix ans. Des affaires de pédophilie, de viols et/ou de meurtres.
              »
            . Lire ici ou tapez sur google : « casabianda » photos et textes étonnants .

            • Alicia fFrance aliciabx 18 juin 2011 12:18

              @pastori, d’après ce que j’ai lu, on ne parle pas du profil de ces « criminels » (n’ayons plus peur des mots). Le degré de dangerosité n’est pas expliqué

              Si ce genre de prison est efficace tant mieux mais, à terme, connaîtrons-nous le taux de récidive, cette prison a l’air relativement récente. 


            • pastori 18 juin 2011 12:28

               sur google vous trouverez toutes les infos.la prison ne date pas d’hier. déjà depuis 1984, il y même des parloirs intimes pour les prisonniers. on n’en entend jamais parler et sur place les villages voisins n’émettent jamais de plainte.


              • Alicia fFrance aliciabx 18 juin 2011 12:47

                @ pastori, connait-ton le taux de récidive ?


              • pastori 18 juin 2011 13:02

                le taux de récidive doit être nul ou négligeable sinon il y a longtemps que l’établissement aurait été fermé et que la presse se serait emparée du sujet 


                car il y a plein de gens qui jugent que traiter humainement un prisonnier c’est donner du lait aux cochons et combattent violemment toute mesure humaniste dans le prisons. jusqu’à ce que cela arrive à l’un des leurs ou eux même. 

                oubliant que l’enfermement à lui tout seul est déjà très humainement insupportable.

                le bagne de Cayenne et ses travaux forcés n’était pas une partie de plaisir ! relisez « papillon ».
                cela, pas plus que la peine de mort n’a jamais empêché ni réduit le nombre de crimes ni dissuadé un malade de passer à l’acte.

                qui peut prétendre agir à sa guise sur les neuronnes d’autrui ?

              • Alicia fFrance aliciabx 18 juin 2011 13:14

                @pastori, je suis à la fois admirative et dubitative car nous n’avons pas toutes les données.
                Il n’empêche que nous parlons de la justice française et qu’un des enjeux de la présidentielle devrait nous être : comment bâtir une justice indépendante, ferme et véritablement juste ?
                Le sentiment d’impunité se dégageant de cette criminalité.


              • pastori 18 juin 2011 12:53

                fergus a raison comme toujours.


                pas plus que tous ceux qui regardent des films porno, collectionnent et lisent des revues pornos ou des calendriers sexy sur lesquels ils pratiquent l’onanisme ne violent personne, la majorité des gens qui font pareils avec des images pédophiles ne passent jamais à l’acte.

                ceux qui le font font la démonstration qu’ils sont des malades qui ne peuvent contrôler leurs pulsion.

                avant de réclamer qu’on leur coupe la tête avant même tout acte avéré, certains feraient bien de penser qu’ils pourraient trouver dans le poche de leur propre fils une photo pédophile.

                car la maladie frappe sans prévenir même les meilleurs esprits.

                • Alicia fFrance aliciabx 18 juin 2011 13:02

                  @pastor,
                  les personnes qui visionnent des vidéos pédopornagriques n’ont pas les mêmes pulsions que celles envers les adultes.
                  C’est pourquoi, il faudrait une échelle de gravité des faits, selon les personnes.
                  Il y en a même qui rient de voir quelqu’un presque obsédé sexuel car les limites ne sont pas assez bien définies, selon moi. 


                • FRIDA FRIDA 18 juin 2011 12:53

                  @Aliciabx,

                  Faites amende honorable concernant votre position sur la Libye avant de vous permettre de parler de sujet aussi grave que la présomption d’innocence.
                  Sinon vous prenez le même chemin que ces intellectuels faussaires, qui parlent sans jamais se remettre en cause, ou personne pour leur rappeler leur turpitudes intellectuelles.


                  • Alicia fFrance aliciabx 18 juin 2011 13:03

                    @FRIDA, le sujet n’est pas là.
                    Vous polluez le fil de discussion, une fois de plus...


                  • Alicia fFrance aliciabx 18 juin 2011 13:05

                    Ps : si vous voulez parler de la Libye, postez vos com’ sur les articles que j’ai faits sur Agoravox ou sur mon blog. Merci.


                  • FRIDA FRIDA 18 juin 2011 13:12

                    je suis aussi prête à discuter de la présomption d’innocence, je suis juriste de formation et je connnais pas mal de concept et de notions juridiques ainsi que de poltiqutes pénales à travers l’espace et le temps ;
                    Mais comme d’habitude vous coupez l’herbe sous le pied de votre contradicteur, parce que le choix de l’angle sous lequel vous traitez le sujet est biaisé de prime a bord.

                    Je m’explique, vous parlez d’un fait divers sordide, et vous l’associez à la présomption d’innocence. Vous faites d’emblée une association entre ceux qui vont defender la présomption d’innocence comme insensible aux malheurs d’une fillette et de sa famille.
                    La discussion est ainsi orientée vers le passionnel, au lieu de discuter calmement et d’une manière dépassionnée. 

                    je ne vous connais pas, pour moi vous êtes un pseudo, mais je discute les idées et rien d’autre.


                  • Alicia fFrance aliciabx 18 juin 2011 13:17

                    @FRIDA,
                    Je me passerai de vos « lumières » et de vos « contributions ». Je ne débats plus avec vous, vous le savez et vous le comprenez, j’espère.


                  • FRIDA FRIDA 18 juin 2011 13:26

                    @FRIDA,
                    Je me passerai de vos « lumières » et de vos « contributions ». Je ne débats plus avec vous, vous le savez et vous le comprenez, j’espère.

                    Et bien vous voyez que vous aussi vous êtes aussi capable du terrorisme intellectuel pour le quel vous avez consacré tout un article. Ne répondez pas, vous êtes censée ne pas débattre avec moi. C’est pour de bon cette fois-ci, je n’interviendrai plus, je vous laisse à vos monologues


                  • FRIDA FRIDA 18 juin 2011 13:20

                    @Aliciabx


                    « @ FRIDA, pour le coup, vous me faites rire, cette règle devant s’appliquer à nous deux et pas seulement. »

                    Je le reconnais, je vous avez le talent de me faire sortir de mes gonds. Je n’ai pas pour habitude de troller ou polluer les fils. Si vous le prenez ainsi et si vous ne comprenez pas mes critiques, tant pis.
                    Je vous le promets, dorénavant je ne posterai aucun com, ce n’est pas insurmontable smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès