Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Prêtre égorgé : polémique après les dérapages d’une élue ex-EELV et (...)

Prêtre égorgé : polémique après les dérapages d’une élue ex-EELV et d’un journaliste de Libé

Quelques heures seulement après l'exécution par des soldats de Daech du père Jacques Hamel, le 26 juillet 2016 dans une église de Saint-Etienne-du-Rouvray, un journaliste de Libération et une élue locale bretonne ont fait scandale en blaguant sur Twitter au sujet de la mort atroce de l'octogénaire.

Julie Le Goïc est élue municipale à Brest, non encartée ; ex-EELV, elle a également quitté la majorité socialiste de sa ville. Le 26 juillet à 12h04, soit deux heures à peine après l’égorgement du père Hamel à Saint-Etienne du Rouvray, l’élue d’extrême gauche écrivait sur Twitter : « Du coup, le prêtre mort en martyr, il a le droit à 70 enfants de choeur au paradis ? »

L'onde de choc provoquée par ce tweet est remontée jusqu'à France 3 Bretagne, Atlantico et même Closer.

Si l'élue admet que le tweet était de mauvais goût, elle l'assume. "Je regrette juste de l'avoir fait sur un réseau public. Je pense que le droit à l'humour est plus que nécessaire", a-t-elle expliqué au Lab d'Europe 1. "J'ai fait une blague de mauvais goût, et j'ai eu la bêtise de la faire sur Twitter", ajoute-t-elle.

On peut surtout lui reprocher de s'être moquée, non pas des terroristes musulmans, mais de leur victime catholique, sans doute portée par un anticléricalisme primaire. 

Elle a expliqué que son tweet était "en réaction aux crétins qui instrumentalisaient le prêtre en en faisant un martyr", ou encore : "je répondais à des tweets qui en faisaient un martyr au lieu juste de pleurer l'homme qu'il était".

L'élue n'a pas présenté d'excuses, et n'a pas effacé son tweet. Au contraire, elle a continué avec des blagues "potaches", comparant les prêtres non-pédophiles à des "pokémons rares", relève le site Breizh Info.

Le maire de Brest, François Cuillandre, a tenu à prendre ses distances avec l'élue : "Julie Le Goic n’est pas élue de la majorité. A l’inverse de tels propos, nos pensées vont aux victimes et aux proches". Le FN local, quant à lui, a demandé sa démission.

Selon Le Lab d'Europe 1, Julie Le Goïc, inondée d'insultes sur Twitter, a reçu depuis mardi environ 1000 menaces de mort ou de viol.

Dans les dizaines d'échanges qui ont suivi sur Twitter, l'élue s'est dit "choquée par ce qu'une blague peut provoquer comme haine". Et a annoncé dans la foulée vouloir porter plainte en réaction à des "menaces de viols".

La plupart des hommes, deux heures après une attaque terroriste et l'égorgement d'un vieux prêtre, n'ont pas envie de rire. Julie Le Goïc, elle, n'a pas pu s'empêcher de blaguer et de bouffer du curé, se réclamant de l'esprit Charlie.

Depuis qu'elle a déclenché un incendie dans le coeur de plusieurs milliers de personnes, qui le lui ont fait savoir de manière fort virulente, l'élue ne trouve rien de mieux que de retweeter les centaines de messages d'insultes et de menaces qu'elle reçoit, et d'y répondre, plutôt que d'effacer son tweet, de s'excuser et de se taire enfin.

Julie Le Goïc, comme elle l'a dit en réponse à un message d'apaisement, refuse de s'excuser, s'inscrivant en cela dans les pas d'autres Bretons célèbres, réputés pour leur opiniâtreté, si ce n'est leur caractère borné, à l'image d'un certain Dieudonné qui, après les attentats de janvier 2015, avait lui aussi blagué en déclarant se sentir "Charlie Coulibaly" :

Certains médias ont fait remarquer que Julie Le Goïc n’en était pas à son « coup d’essai ». En mars 2016 déjà, elle pilotait un groupe d’immigrés clandestins venus perturber le conseil municipal de Brest. Le 18 mars, Ouest France titrait ainsi : "Julie Le Goïc fait l'unanimité... contre elle". Extrait :

"La majorité municipale ne la regarde plus comme une élue. Le conseil municipal de jeudi était la goutte d'eau de trop. (...)

Dans un communiqué de presse commun, initiative extrêmement rare pour ne pas dire inédite, les présidents des six groupes de la majorité municipale tombent à bras raccourcis sur leur ancienne camarade, Julie Le Goïc.

En cause, son comportement lors du dernier conseil municipal, quand la salle a été investie par une quarantaine de militants exigeant un logement pour des réfugiés d'Europe de l'Est.

Les signataires du texte évoquent son « attitude loin d'être neutre » ; sa «  complicité avec les comportements et l'agressivité verbale de certains manifestants » ; « le défaut d'honnêteté et de cohérence intellectuelle » (...). Ils la rangent donc parmi les manifestants davantage que parmi les élus, qu'ils soient de la majorité ou de l'opposition.

(...) À compter d'aujourd'hui et jusqu'à la fin du mandat, elle parlera dans le vent..."

Selon Breizh.info, Julie Le Goïc fut adhérente de l’organisation marxiste “Ras l’Front” en 1995 puis à la CNT en 2000, avant d'être par la suite élue au Conseil administratif de l’université de Bretagne Ouest sous l’étiquette CNT FAU. En 2006 elle adhère chez les Verts puis intègre la majorité de François Cuillandre, jusqu’en juin 2015. Militante chevronnée (LGBT, migrants...), Le Goïc est "une des pièces maîtresses de l’activisme d’extrême-gauche brestois".

Ses propos visant le père Hamel font écho à ceux du journaliste de Libération Alexandre Hervaud. Celui-ci a posté sur Twitter ce message peu après l’annonce de l’égorgement du prêtre : « dans le but d’apaiser les tensions entre communautés, j’espère que les deux assaillants étaient deux anciens scouts abusés par le prêtre ».

Les réactions sur Twitter furent là aussi très vives et très nombreuses... La Ligue de Défense Juive, dont on connaît la radicalité, a elle-même réagi sans tarder en dénonçant un tweet "abject". Et une pétition a été lancée pour demander la suppression de sa carte de presse au journaliste ; elle a déjà recueilli plus de 10.000 signatures.

Alexandre Hervaut a pris l'initiative d'aller porter plainte à la police, comme il nous l'apprend dans un tweet :

Il a également publié un billet intitulé "C’est dur de faire marrer les cons" (clin d'oeil à la fameuse "une" de Charlie Hebdo avec Mahomet), où il a tenté de se justifier et d'expliquer sa blague.

Dans une mise à jour à ce billet, il a présenté ses excuses aux personnes qui ne l'ont pas insulté mais qui ont pu être blessées par son "tweet sarcastique". 

Julie Le Gohic, décidément peu inspirée, a affiché sa solidarité avec le journaliste de Libération, qui, suite à une protestation citoyenne massive, a été conduit à supprimer son tweet nauséabond :

Dans sa défense de la blague de Hervaud, elle se renvendique encore de l'esprit Charlie :

Ce triste épisode témoigne, si besoin en était, d'un usage pour le moins contestable des réseaux sociaux par nombre d'élus et de journalistes, prompts à envenimer la situation, à jeter de l'huile sur le feu, dans des moments où nous aurions besoin du contaire, d'unité et de gravité. Comme le déclarait en 2011 le philosophe Raphaël Enthoven : « Sans loi, Internet n'est qu'un revolver entre les mains de milliards d'enfants. » Pas sûr qu'il visait à l'époque journalistes et politiques...


Moyenne des avis sur cet article :  2.64/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

190 réactions à cet article    


  • Ben Schott 29 juillet 11:43

     
    Paraît que Cohn Bendit était plié de rire !
     


    • HELIOS HELIOS 30 juillet 11:36

      @Ben Schott


      Pour une fois, je comprends bien le Cohn-Bendit.
      Nous devrions tous être heureux qu’il y ait encore des gens qui peuvent rire de tout..... des curées, de la mort, comme des belges, des juifs ou des arabes.

      Même si cette personne d’EELV ou ce journaliste ont des gouts et un humour douteux, tous ceux qui commentent négativement ces tweets sont devenus, outre des pisse-vinaigre, les acteurs de la pensée unique, du Je-ne-veux-voir-qu’une-tête et au final de l’ambiance délétère que nous vivons aujourd’hui.
      Ces gens là, tous donc, qui soit disant supportent Charlie et ses caricatures de Mahomet sont les premiers maintenant a critiquer le libre droit a l’humour, au commentaire et au final a la liberté d’expression.

      Qui peut pretendre que cette rousse et ce journaliste veule faire du mal a un curé de 86 ans ? Ils ont utilisé leur esprit, peut etre maladroitement, mais ils ont bien fait d’appliquer leur liberté intellectuelle ainsi... et tous nous aurions du lire leur message comme une preuve de santé de notre democratie, de notre libre arbitre et au final de notre humanité. .. etje suis sur que la famille du curé, si elle a eu le moindre sourire dissimulé derrière un immense chagrin, que ce soit maintenant ou plus tard, doivent remercier ces commentaires via des reseaux sociaux qui ne sont en rien responsable des contenus.

      Je préférerais nettement, que tous ces bonnes-âmes-bien-pensantes qui se permettent ces commentaires à l’encontre de ces deux esprits libres, se rebellent contre les mensonges permanent d’une classe politique au dessous de tout, menteuse et manipulatrice. Vous voulez des exemples.... prenez dernierement E. Cosse qui a défendu son mari, elle qui défendait en principe les femmes, tiens également cette bande de n’importe quoi qui attaquent l’état parce qu’il n’y avait pas de plots en béton a Nice (pourquoi ne les ont-ils pas mis eux qui savaient tout)...

      Je remercie le journaliste et mme Goïc pour cette preuve d’independance vis a vis d’une societe sclerosée, juste bonne a accepter la perte de dignité du citoyen, au point que le vice a envahi la police même, capable de mettre le long des routes des radars leure, des radars cachés, déplaçables, plus precis que les compteurs (et donc l’information des conducteurs) pour sois disant combattre l’insecurité, alors que c’est une mesure d’avilissement du citoyen... mais ce n’est pas tout, il y a mille elements dans notre societe qui au jour le jour consacrent l’emprise nefaste des dogmes et des dictatures de l’esprit....

      Ouf, un peu d’air frais, même s’il ne sent pas bon !

    • HELIOS HELIOS 30 juillet 11:49

      @HELIOS


      N’oubliez quand même , que s’il faut condamner, ce sont les terroristes, car c’est eux qui ont égorgé, tué... mais bizarrement, c’est presque pire d’avoir de l’humour, que de massacrer dans une eglise.

      Où sont ceux qui condamnent réellement le problème, ce problème qui n’est pas religieux mais culturel ? regardez un peu en Allemagne, ce ne sont pas des fous de dieux, ce sont des malades... et des malades de quoi ? ’dune societe qui ne correspond pas a leur modèle, même s’il y sont nés et n’ont pu y être intégré.

      Alors, vous tous et surtout les musulmans, mais pas seulement, avant de critiquer, regardez devant votre porte. Si les curés, les églises, les femmes libres ne vous conviennent pas, quel que soit votre passeport, il y a 1 milliards d’autres comme vous qui vous accueilleront hors de France.

      ... vous pourrez aussi rire de tout, la-bas !

    • psynom 30 juillet 12:19

      @Ben Schott

      Cohn Bendit n’était même pas au courant ; trop occupé en ce moment :

      « Plus de 10.000 enfants migrants non accompagnés portés disparus en Europe » (en janvier). Il faut bien que quelqu’un s’en occupe


    • Ben Schott 30 juillet 12:30

      @HELIOS
       
      Comprenons-nous bien : je pense que l’on peut rire de tout, sans aucune exception. On peut juste souligner qu’en France, on ne peut pas rire de tout et on risque même la geôle.
       
      J’ironisais sur le trait un peu facile de la cette jeune bobo (qui ne risque pas la taule, même pas un procès, juste le retour de bâton de certains électeurs), qui est une ex-EELV, parti de Daniel Cohn Bendit, pédophile revendiqué, lui.
       


    • Ben Schott 30 juillet 12:33

      @psynom
       
       smiley
       


    • baladin 30 juillet 13:39

      @HELIOS

      « Qui peut pretendre que cette rousse et ce journaliste veule faire du mal a un curé de 86 ans ? »
      —> Eux-même ! Leur attaque verbale, leur total manque de respect et de compassion est sont des preuves flagrantes.

       « .../...Ils ont utilisé leur esprit, peut etre maladroitement, mais ils ont bien fait d’appliquer leur liberté intellectuelle ainsi... et tous nous aurions du lire leur message comme une preuve de santé de notre democratie, de notre libre arbitre et au final de notre humanité... »
      —> Non monsieur. Non. Cela suffit maintenant ! La liberté d’esprit et/ou l’humour revendique n’autorise pas tout. Accepteriez-vous que je vienne vous cracher au visage pour rire ou vous insulter parce que la couleur de votre chemise ne me plait pas ? Pourtant, ce serait bien au nom d’une liberté d’esprit humoristique que je pourrai y prétendre, non ?
      En bafouant la plus élementaire de règles de savoir vivre, c’est à dire respecter l’autre dans ce qu’il est, vous galvauder la liberté d’esprit. Vous la gaspillez. 

      Ce terrorisme de la pensée devient insupportable. Forcément, après ces quelques lignes vous allez m’accuser d’être un facho, au mieux un réac. Je suis simplement un citoyen lambda qui n’en peut plus des insultes, des attaques, de la confiscation du dialogue, de cette lutte incessante contre notre société d’une partie de ses propres enfants bourrés d’ingratitude et de méchanceté ! Ce suicide social, cet auto lynchage sociétal est aberrant. 

       Mais je m’éloigne du sujet. L’irrespect et la méchanceté ne peuvent pas se cacher derrière la liberté, la création et l’humour. Ce sont là des biens trop précieux que vous amenuisez à force de les utiliser comme paravent.

    • Attilax Attilax 30 juillet 15:28

      @HELIOS
      Je crois que ce qui choque n’est pas tant la blague en soi (qui n’est pas bien bonne, avouons-le) que le fait qu’elle soit dite publiquement, sur un réseau social touchant des millions de gens et surtout par une élue de la république censée représenter la population. Elle n’est pas journaliste, humoriste, caricaturiste ou je ne sais quoi, elle est élue et se doit à un minimum de tenue si elle veut qu’on respecte sa fonction. De plus, il y a quand même un homme égorgé dans cette affaire, et un élu n’a en aucun cas le droit d’ironiser publiquement sur le droit à vivre de cet homme en prétendant nous « représenter ». Qu’elle le dise en privé, si elle ne veut pas s’attirer la haine des gens qui eux sont affectés. Elle affiche ouvertement son mépris et se moque d’un pauvre curé de province alors que son corps est à peine froid, franchement c’est pas glorieux et cela démontre d’un manque de vergogne hélas chronique chez nos élus... Autant ça me faisait rire quand Reiser faisait sa une sur la mort de De Gaulle (« Bal Tragique à Colombey : 1 mort »), autant là je trouve ça minable.


    • GeorgesH GeorgesH 30 juillet 17:34

      @HELIOS

      Et voilà ce qui se passe quand on ne comprend pas ce qu’est la lutte politique, tout devient anodin, de la pensée au rire, neutralité et relativisme, l’inconséquence à son comble.

      Sachez mon bon monsieur, que la lutte politique est presque religieuse, c’est-à-dire qu’il s’agit de régir non seulement les actes et les postures mais aussi la pensée ; la politique, c’est agir concrètement sur la société.

      Quand on est conséquent avec sa pensée, quand on a le courage de ses opinions, on se doit d’agir en ce sens et de faire littéralement pression sur autrui afin qu’il comprenne par lui-même qu’il doit se contenir sous peine de subir le courroux collectif, c’est-à-dire l’ostracisme, la moquerie et l’exclusion.

      Cette lutte politique a clairement été dominé par la pensée gauchiste depuis des dizaines d’années. Les opposants à cette pensée et tout ceux qui ont osé la braver ont subit les injustices les plus criantes sans que personne ne trouve à y redire, c’est ainsi.

      Donc maintenant que le vent tourne, les tenants de la pensée dominante ont bon ton de relativiser, de trouver de nouveaux paradigmes et d’essayer de noyer le poisson, mais tout cela sera vain... Comme nos prédécesseurs, les tenants de la pensée dominante à venir se doivent de ne point avoir d’état d’âme, de faire plier la pensée dominante contemporaine pour la modeler à leur image, sous peine de se voir reléguer dans les oubliettes de l’Histoire.

      Vous trouvez cela injuste ? dégueulasse ? c’est que probablement vous avez une âme d’enfant, vous voulez pouvoir jouir de tout, rire de tout, être libre comme on dit, et bien vous allez probablement découvrir dans les années à venir une tout autre réalité, celle de la loi du plus fort, c’est-à-dire cette même loi qui agit depuis la nuit des temps : si vous ne l’avez pas subit, c’est que vous étiez tacitement en accord avec cette pensée dominante, d’autres l’ont subit, avez-vous eu de la pitié pour eux ? probablement pas... on a toujours moins de compassion pour nos ennemis, c’est bien connu... peut-être allez-vous découvrir de nouvelles sensations, de nouvelles frustrations, peut-être allez-vous grandir, enfin...

      Rire de tout, vous le pourrez jamais, on ne rit pas de la pensée dominante sans en subir les conséquences !!!

      Le guerre est ouverte, que le meilleur gagne !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 30 juillet 22:29

      @HELIOS
      Sinon, le fait que ce soit les pays de l’ OTAN, dont la France, qui utilisent les djihadistes, vous vous en foutez, bien sûr ! Les 1,3 millions de victimes, ne sont que des arabes, souvent musulmans, parfois chrétiens. Un détail de l’ histoire sans doute ??


      Vous feriez mieux d’expliquer qui a créé Al Qaïda et Daesh.
      Mais mettre en cause les USA ne doit intéresser ni le FN, ni les Verts, ces euro-atlantistes pur jus.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 30 juillet 22:41

      @GeorgesH
      Les Charlie Charlots, n’ont rien à voir avec la Gauche, ils ne sont que les idiots utiles de la Maison Blanche. Laquelle propulse depuis le 11/9, « le choc des civilisations », rendant responsables les religions et les civilisations du monde entier, de leurs propres turpitudes.

      « Comment vendre le choc des civilisations à la Gauche ? »


      « De BHL à Charlie Hebdo, la propagande néo conservatrice déguisée en Gauche progressiste ; »

    • gorguetto gorguetto 31 juillet 07:10

      @Ben Schott
      Il venait de faire la lecture de la Vilaine Lulu à la petite Julie qui lui ouvrait érotiquement sa braguette. La suite du jeu, dans les œuvres de Dany le rouge. Entre rouges il y a des affinités indéniables.


    • HELIOS HELIOS 31 juillet 11:41

      @Ben Schott et tous les autres :

      Merci pour tous vos commentaires… et autant le dire tout de suite, passez tous un bon dimanche serein.

      En réponse a tous ceux qui ont commenté mon message :

      Ben Schott : On peut rire de tout, puisque le rire est consécutif a une situation décalée (humour et le contexte) ou plaisante. Je donne raison à ces 2 pingouins (la rousse et le journaliste) dans le cadre de la situation décalée. Par contre, Il est inacceptable de parler de situation « plaisante » car dans ce cas ce serait effectivement de la cruauté, du vice etc.

      Soyons clair, ces personnes ont fait preuve d’humour.

      Baladin : l’humour n’a rien a voir avec le respect et la compassion. Qui vous permet de dire qu’il n’ont pas de compassion, par exemple ? C’est vous et seulement vous qui n’appréhendez pas la situation décalée. Et pour la suite de votre message, encore désolé, personne ne crache au visage, ni physiquement ni virtuellement, pas plus que n’insulte personne. Si vous ne voulez pas « gripper » la societe, c’est-à-dire autoriser un espace de régénération de l’esprit contraint en permanence a subir la loi implacable de la vie en commun (niant l’individualité) il faut ce jeu dans les rouages qu’est l’humour.

      Vous melangez par ailleurs ce que vous appelez « savoir vivre » et la situation biaisée dans l’expression même relatant les faits. Ce sont des (bons) mots à prendre tels quels, se mettre en situation et en apprecier les diverses facettes humoristiques. Ensuite seulement vous devez revenir simplement au serieux et a la compassion que vous citez.

      Enfin, lorsque vous parlez de « terrorisme » outre que cela semble risible, vous faites vous même preuve d’humour là, demandez ce que veux dire terrorisme aux 300 blessés et 84 morts de Nice… Je ne vous traiterai jamais de facho car je sais ce que veut dire ce mot et je sais faire la difference entre ce qu’est un « facho » et les intervenants avec lesquels j’echange. Vous faites partie, selon mon point de vue, de ces gens sans aucune tolerance bien que vous vous cachiez, probablement, je ne vous connais pas, derriere une humanité de façade. La liberté est un concept qui ne se discute pas, qui ne se morcelle pas.

      Attilax : je suis plutôt d’accord avec vous, mme Le Goic aurait pu etre plus discrete en terme de diffusion ou de timing  de son humour, compte tenu de sa position sociale. Il s’agit là de gerer l’officialité » de sa situation (ce qui n’est pas le cas du journaliste). Nous touchons là a la gradation de la convention sociale qu’elle ne perçoit évidement pas comme vous – ou moi-… ce qui ne m’empeche pas d’avoir un avis et de la défendre sur le principe contre les integrismes dévolus a poser des barrieres infranchissables partout. J’ai horreur des integrismes….

      GeorgesH : … oui, j’ai bien compris votre message, je suis quasiment d’accord avec vous sauf sur un point : La loi du plus fort n’est pas ineluctable, seul l’espace de liberté (intellectuel) peut etre plus ou moins grand mais continuera d’exister.

      Alors la pensée unique (dominante), celle qu’exprime Baladin, plus haut, a vocation a s’arrondir, surtout avec les moyens technologiques qui mettent tout le monde en relation avec tout le monde.

      Tant que les peuples auront des racines, la confrontation des uns et des autres apportera l’espace de liberté que nous souhaitons tous. C’est peut etre pour cela que tous s’attache a deraciner les peuples.

      Fifi Brind_acier : le sujet était basé sur la liberté d’expression qui n’a rien a voir avec l’OTAN, Al Quaida, les americains etc… chez ces gens là le problème est le même que l’objet de nos propos, avec des variations dans les espaces de libertés. Votre copain Erdogan le demontre tous les jours depuis une semaine et ce n’est pas fini…. Essayez d’etre contextuel, apres tout cela donnera d’autres ouvertures a vos discours. Merci quand même

      Merci à tous de m’avoir lu


    • Attilax Attilax 31 juillet 12:43

      @HELIOS
      Globalement d’accord avec vos réponses, mais gardons à l’esprit la phrase de Coluche : « on peut rire de tout, mais pas avec tout le monde. » C’est plus vrai que jamais. On n’est plus ans les années 70 (hélas) et aujourd’hui on peut se faire crever pour un trait d’humour. Il faut donc officiellement faire attention à ce qu’on dit (« le racisme n’est pas une opinion, c’est un délit »), à fortiori quand on exerce une profession publique à responsabilité. Je ne dis pas aimer cette nouvelle société faussement bien-pensante, mais elle est là, et on ne peut pas faire comme si rien n’avait bougé depuis les grandes années Hara-Kiri. Je le déplore, comme vous, mais si on n’y prête aucune attention, c’est soit le procès et la haine médiatique, soit carrément une balle dans la tête... Demandez à Cabu et Cie si ce que je dis n’est pas vrai. Choron, Reiser, c’est fini. Il ne reste que plus que Vuillemin ou Barré pour honorer leur mémoire, la même férocité mais sans la tendresse... Drôle d’époque.


    • HELIOS HELIOS 31 juillet 16:08

      @Attilax
      ... hélas ! merci quand même de ces précisions.


    • tashrin 29 juillet 11:50

      Ce triste épisode témoigne, si besoin en était, d’un usage pour le moins contestable des réseaux sociaux par nombre d’élus et de journalistes, prompts à envenimer la situation, à jeter de l’huile sur le feu, dans des moments où nous aurions besoin du contraire
      Sans remettre en question la betise de ces personnes, c’est exactement ce que vous faites vous même très régulièrement ici par vos articles manipulateurs, erronés la plupart du temps, et manquant singulièrement de retenue
      La paille la poutre tout ca


      • Alren Alren 29 juillet 18:29

        @tashrin

        Le terme de « martyr » est utilisé dans cette affaire avec son sens propre qui est religieux : ce prêtre est mort du fait de sa foi.

        Ce choix de « martyr » au lieu de « victime » n’est pas anodin. Ceux qui l’emploient considèrent sans doute que cette mort a plus d’importance que celle d’une personne « ordinaire ».

        C’est évidemment une conception non républicaine de l’égalité des personnes qui peut agacer.

        Mais la réaction de Julie Le Goïc, qui parle de cet homme comme si, prêtre, il était nécessairement pédophile et abusait les enfants de chœur au point que c’est sa récompense au paradis chrétien comme les soixante-dix vierges sont la récompense des terroristes arrivant au paradis d’Allah après leurs crimes, cette réaction qui se veut finement allusive, est absolument dégoûtante, pour le croyant comme pour l’incroyant.

        Tout ce qu’elle a gagné dans cette affaire, c’est que son nom est désormais associé et pour longtemps, à une infamie.

        C’est une imbécile. Cela est confirmé, d’ailleurs, par son amitié avec Cohn-Bendit !


      • Onecinikiou 29 juillet 19:05

        @Alren,


        Soyons très clair : on échappera pas dans ce pays, pour opérer le nécessaire redressement politique et sursaut moral, à une purge massive à la Erdogan. 

        Cette cinglée à la coiffure incertaine (comme ses idées) pense peut-être que sa dhimmitude la sauvera, alors qu’elle sera peut-être la prochaine à y passer si jamais l’envie lui venait de réitérer ses « irrévérences » non pas vis à vis d’une religion catholique moribonde, mais à l’encontre d’un Islam conquérant et dont les zélateurs ont kalashé sans pitié les boloss de Charlie Hebdo qui s’y étaient risqués !

        Chiche !

      • jmdest62 jmdest62 30 juillet 10:55

        @Alren

        " C’est évidemment une conception non républicaine de l’égalité des personnes qui peut agacer.« 
        Non ! sans blague ....un curé ça vaut combien de laics ?..réponse : au moins 80  smiley

         »Mais la réaction de Julie Le Goïc......est absolument dégoûtante, pour le croyant comme pour l’incroyant....« 
        plus ou moins dégoûtante que les caricatures de Mahomet tant appréciées par les »JE SUIS CHARLIE«  ?
        On peut en tout cas constater , au travers des menaces qu’elle a reçues , que l’intégrisme et la radicalité ne sont pas propres à l’islam et qu’il y a des »frapa-dingues" dans tous les camps ...
        ça promet !!!

        @+


      • JBL1960 JBL1960 29 juillet 11:51

        Demander à ces personnes d’effacer leurs tweets, de s’excuser, et de se taire à jamais est excessif et contre-productif. D’ailleurs quand le Raffarin tweete à Dieu après Nice « Délivre nous du mal » je suppose que rien ne vous choque ?
        Qu’on leur signifie leur maladresse suffit. Mais leur intimer l’ordre de la boucler ; Non !
        L’Église s’est rendue coupable de monstruosité, c’est prouvé, sourcé, noir sur blanc et par notre silence, notre laissé faire on est complice de leur ignominie donc c’est encore NON ; Voici ;
        https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/06/10/la-solution-finale-du-probleme-indien/
        https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/06/15/que-la-verite-soit-tue/
        https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/06/20/lassassinat-desgardiennes-de-la-terre/
        Je ne me réjouie d’aucune mort, aucune, mais imposer le silence à qui que ce soit ; NON...


        • Ben Schott 29 juillet 12:01

          @JBL1960
           
          « L’Église s’est rendue coupable de monstruosité, c’est prouvé, sourcé, noir sur blanc »
           
          Intéressez-vous aux réseaux pédo-criminels, vous comprendrez la différence entre petite bière et poison violent.
           


        • tashrin 29 juillet 12:08

          @Ben Schott
          allez l’expliquer aux scouts lyonnais :)


        • cathy cathy 29 juillet 12:10

          @JBL1960
          Donc d’après votre logique, on doit également se fendre de rire quand des arabo-musulmans meurent sous les coups de hachoirs des djihadistes. 


        • Ben Schott 29 juillet 12:24

          @tashrin
           
          Je vais plutôt laisser le soin de le faire aux ministres qui se font poisser à Marrakech !
           


        • baladin 30 juillet 13:44

          @JBL1960
          Accepteriez-vous de subir mes insultes pour un possible fait répréhensible d’un de vos aïeuls ?


          Les turpitudes des uns ne sont pas celles des autres. Pourquoi cet homme d’église devrait-il être accusé de pédophilie ? Au moment de sa mort, par égorgement qui plus est. 

          Vous vous perdez... Vous perdez toute humanité.


        • jmdest62 jmdest62 30 juillet 14:34

          @baladin

          Vous ne semblez pas avoir compris que ce n’est pas l’homme qui est en cause mais le « symbole’ qu’il représente et ce »symbole" est définitivement marqué par les turpitudes que l’église catholique a cautionnées par son silence.
          @+


        • baladin 30 juillet 19:52

          @jmdest62
          J’entends. C’est juste. 

          Pourtant, j’insiste. Les turpitudes des uns ne sont pas celles des autres. 
          Chez les cathos comme chez les musulmans et plus généralement partout ailleurs, les bons côtoient les mauvais. Il n’est pas juste de faire payer aux uns les travers des autres.
          Mais au delà de ça, je trouve totalement indécent de s’attaquer à la mémoire d’un pauvre homme de 86 ans si tragiquement assassiné. 
          A mon sens, rien ne peut excuser ce manquement sans nom révélateur d’une grave dérive morale (oups, pardon, j’ai dit un gros mot smiley



        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 30 juillet 22:47

          @jmdest62
          Je comprends que cette andouille a fait un amalgame.
          C’est exactement l’esprit Charlie. Obama doit être content, les néo cons ont réussi à décerveler la Gauche en France. 


        • blowup70 3 août 01:45

          @jmdest62


            Vous semblez ne pas avoir compris que ce n’est pas un symbole mais un homme qui a été tué. Votre raisonnement (sic) a fait et continue de faire la joie de tous les systèmes totalitaires. Cf. les fameux « procès » de l’ère soviétique

        • Lonzine 7 août 12:21

          @blowup70
          ne pas voir le côté symbolique de ce meurtre , c’est au delà de la connerie, ou un communiqué officiel.


        • invino invino 29 juillet 11:53

          Avec Twitter, plus largement, le niveau monte...


          • Robert Lavigue Robert Lavigue 29 juillet 12:14

            Ils ont tous les deux des circonstances atténuantes !
            L’un est journaliste, l’autre est bretonne et rousse ...


            • JL JL 29 juillet 14:21

              @Robert Lavigue,

               
               et vous, n’avez aucune circonstance atténuante : votre racisme crasse n’est pas une excuse.

            • Aristide 29 juillet 20:02

              @JL


              Je le trouve plus marrant que la rousse bretonne et le journaleux ... Visiblement l’humour est une affaire bien personnelle ...


            • Samson Samson 29 juillet 20:08

              @Robert Lavigue
              « ... l’autre est bretonne et rousse ... »
              Je n’y vois pas une circonstance atténuante, mais plutôt l’exception qui confirme la règle ! smiley


            • baladin 30 juillet 13:45

              @JL
              Tiens ? Marrant comme l’humour n’est pas unilatéral smiley


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 30 juillet 22:51

              @Aristide
              Ah, bon les néoconservateurs en France qui salissent la Gauche, et qui sont les idiots utiles de la Maison Blanche, c’est une affaire personnelle ?? Et quand ils soutiennent la guerre en Libye ou les néo nazis de Kiev, c’est une affaire personnelle ??


            • gaijin gaijin 29 juillet 12:18

              oui
              bravo
              encore !!!
              continuez a vous rouler dans l indécence et a révéler le véritable état d’esprit de l’élite merdiacratique


              • JMichel (---.---.127.52) 29 juillet 12:37

                C’est nulle a chier comme blague, et puisqu’elle veux jouer les comiques, sans hesitation je lui envois des tomates dans sa gueule.


                • DanielD2 DanielD2 29 juillet 12:56

                  Les gauchistes sont vraiment les ennemis de la société. 


                  Ils ont une telle haine d’eux-même et de leur pays, on dirait qu’ils rêvent de se faire égorger par un muzz clandestin. 

                  Heureusement les gens ne s’y trompent pas, les écolos font 2% aux élections. D’ailleurs, je ne sais même pas si ce parti existe encore. Ils partirons à la poubelle en même temps que le PS qui leur file des places. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Play Mobil

Play Mobil
Voir ses articles







Palmarès