Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Profanations

Dans la nuit du 18 au 19 août entre 22h30 et 5 heures la mosquée de Toul a été taguée par deux skinheads interpellés depuis. Inscriptions à caractères racistes, insultes contre les juifs et les musulmans, morceaux de porcs sur les portes et les fenêtres, scénario assez classique en sorte, mais qui devient banal et va en s’amplifiant .

Mais qui sont les responsables de tels actes ? Pour la mosquée de Toul il s’agit de tarés avec probablement une idéologie Nazie et juste assez de place dans leurs petits cerveaux pour ranger haine violence et bêtise.
Au mois août encore, dans le cimetière d’Etalans (Doubs) c’est une adolescente de 16 ans qui s’ennuyait et qui pour passer le temps trouva amusant de dévaster 22 tombes.
A Montbron un jeune homme de 20 ans, probablement déséquilibré, a saccagé 89 sépultures parce qu’il était énervé .
Mais le plus souvent les bêtes malfaisantes qui souillent et pillent les cimetières ainsi que les lieux de culte, églises, mosquées, synagogues ne sont pas arrêtés, les forces de police et de gendarmerie déclarent soupçonner des groupuscules néo-nazis ou des bandes de voyous ou encore des rîtes sataniques perpétrés par des illuminés, mais finalement que sait-on du résultat de l’enquête, s’il y a enquête !
Combien de profanations sur le territoire français, impossible de le dire, pourtant c’est grave et intolérable car derrière ces méfaits odieux se cachent le racisme et l’antisémitisme et aussi l’endoctrinement et la manipulation d’esprits fragiles .
 
Le comble de l’horreur et de la barbarie s’est déroulé au cimetière juif de Carpentras, là encore l’oeuvre de néo-nazis à croire que cette racaille, le mot n’est pas assez fort, grouille dans notre pays. Quant à cette infamie de Carpentras elle a rapidement pris une tournure politique avec la mise en cause du FN ce qui explique la forte médiatisation de l’époque.
Aujourd’hui les cimetières et les églises catholiques sont également profanés et pourtant les grands médias traitent ce genre d’affaires avec discrétion, comme si le mot d’ordre était de ne pas prendre le risque d’augmenter les tensions qui existent déjà entre les communautés. A moins que la profanation d’un endroit sacré soit considérée comme un fait-divers qui n’intéresse pas les Français.
 
Toujours est-il qu’un individu qui ne respecte pas la paix des morts méprise aussi la vie.
La profanation des cimetières est-elle le signe annonciateur d’une société décadente ? en tout cas le ver est dans le fruit !
Croyant ou athée chacun à le droit le moment venu à la tranquillité.
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.35/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

60 réactions à cet article    


  • faxtronic faxtronic 21 août 2009 10:44

    Quand on est mort on est mort. La mort n est pas un moment de tranquilite, c est le neant. Deplus dire que c est le signe d une societe decadente est pur speculation. D ailleurs il serait temps de supprimer les cimetieres qui prennent de la place inutilement. Cremation, et hop la dans le vase sur la chemine.


    • Rounga l’incroyable Roungalashinga 21 août 2009 10:56

      D ailleurs il serait temps de supprimer les cimetieres qui prennent de la place inutilement.

      Et on devrait aussi raser toutes les Eglises, à la place desquelles on pourrait mettre des HLM. 
      Ca me fait penser à Bruce Lee dans La Fureur du Dragon, qui commente en regardant une fontaine romaine : « c’est de l’espace gâché ! A Hong-Kong, on construirait un immeuble ! ».


    • Gabriel Gabriel 21 août 2009 11:15
      @ Faxtronic

      Que l’on soit religieux ou pas cela n’a guère d’importance dans ce cas. Ce qui me choque ici, c’est que quelques abrutis profanent des lieux qui confèrent un équilibre à certains face à la mort. Vous dites que la mort est le néant, quelle certitude ! Quand savez vous ? Si vous trouvez que ces actes ne sont pas décadents, qu’est ce que la décadence à vos yeux ?  Supprimer les cimetières n’est pas en soi une idée ridicule loin de là. Mais on en revient à l’équilibre nécessaire que procure ces lieux à une majorité de personnes. N’étant pas religieux je respecte cependant les croyances des autres si elle ne sont pas violentes, cela se nomme : »Tolérance ».  


    • Jojo 21 août 2009 13:01

      Prosodie et versification sont les deux mamelles d’un vers femelle dit ‘le poète aux tomates’ ou automate je ne sais plus, et ver lequel en vert et contre tout, se doivent de converger, les regards inexpressifs des yeux de ver. Et pour peu qu’ils n’aillent pas l’irriter en conversant en aparté, ni en versant dans l’idolâtrie béate et rampante des lombrics, ils pourront peut être espérer boire avec lui le ver de l’amitié.
      Lequel ver comme de bien entendu, recevra le jus de fruit que l’usufruit rendra accessible même aux bourses de ceux nus comme des verres aspirant à passer le reste de leurs vies passionnantes dans un fruit (mûr et pas vert) qui bien que n’étant pas celui de la passion, n’en remplira pas moins une fois mixé, un ver dans le nez. Appendice nasal duquel il faudra évidemment tirer les verres, pour espérer suivre le fil et connaître le fin mot de l’histoire.
      Et lorsqu’il est question à la fois de fil et de fin, la soie et son verre sont évidemment de la partie, quel bonheur … Cela dit, la soie est interdite à certains hommes de même que la crémation, il faudra donc les convaincre pour que tout cela puisse aller de soie.

      Sinon Fax a raison la crémation c’est bien, en fait en grand timide il n’ose pas aller jusqu’au bout de son idée. En effet, si la mort c’est le néant, la vie par conséquent n’a plus ce grand sens que voudraient lui donner les rêveurs, les philosophes et autres croyants chacun dans son genre. Autrement dit, courage citoyens posons nous la bonne question : La crémation oui mais pourquoi diable attendre que les inutiles, les vieux, les handicapés, les juifs, les musulmans, les noirs, les gros, les laiderons, les malades, les pauvres et autres erreurs de la nature soient morts ?
      Faisons de l’espace ce n’est pas un luxe contrairement à ce que dit la réclame. Que seuls : l’élite, les forts, les purs, les beaux, les productifs aient droit à un mètre carré garanti sans vers pour vivre pleinement cette vie dénuée de sens, pour tous les autres : ‘Au four’ … Et que la crémation soit le bras terrible mais juste des justes d’entre les justes, du gratin et de la crème… Dans ces conditions d’accord avec lui pourquoi parler de cadence, c’est là, pure spéculation en revanche ‘cadence’ serait plus approprié, en effet et vu le nombre des tâches à … effacer, la tâche sera pour le moins ardue …


    • faxtronic faxtronic 21 août 2009 13:32

      « Vous dites que la mort est le néant, quelle certitude  »

      Ce n est pas de la certitude, mais un cadavre n est pas sacre. Ce n est que de la poussiere, de la viande deconfite. Seul la vie est sacree.


    • faxtronic faxtronic 21 août 2009 13:36

      « Seul la vie est sacree »

      Pour etre plus precis, seul la vie et la patrie sont sacrees


    • Jojo 21 août 2009 13:52

      « Ducon » ? Disons que je vais vous accorder la formule … C’est vrai que je ne suis pas très malin, la preuve je m’adresse à vous…
      Reprenons, vous vous élevez contre l’usage du mot décadence lorsqu’il est question de lâches dégradation de lieux de cultes (églises comprises), mais surtout de profanation de cimetières juifs et musulmans et au-delà du symbole, de la montagne de haine que dresse la droite extrême contre une partie de vos concitoyens depuis des lustres jusqu’à coûter des vies (auriez vous la mémoire aussi courte que la vue ?).
      Je disais donc que telle est votre -(-« Pensée »-) avec une apothéose atteinte en même temps que le point Godwin lorsque vous répondez à une critique par le binaire le plus débile Nazi ou pas ?

      Euh ... En fait non, l’apothéose c’est « seules la vie et la patrie sont sacrés » ... Tain ... C’est du lourd !

      Alors non, je n’ai jamais dit que vous étiez nazi, en revanche je maintiens, vous êtes une ...tâche.


    • Gabriel Gabriel 21 août 2009 13:57

      @ Faxtronic

      La patrie c’est l’excuse des brutes analphabètes.

    • Rounga l’incroyable Roungalashinga 21 août 2009 14:07

      La patrie c’est l’excuse des brutes analphabètes.

      Pas que. Jaurès aurait dit autre chose.


    • Massaliote 21 août 2009 15:05

      Gabriel, citation d’une brute anaphalbète : « À tous les coeurs bien nés que la patrie est chère ! » Voltaire


    • Massaliote 21 août 2009 15:06

      analphabète, j’ai tapé trop vite


    • Gabriel Gabriel 21 août 2009 15:30

      Citation uniquement dans ce contexte, mais analphabète est sans doute de trop j’en convient.

      Mea culpa.

       


    • Proudhon Proudhon 21 août 2009 20:17

      Périsse la patrie, et que l’humanité soit sauvée.

      Proudhon (Pierre Joseph), La Fédération et l’unité en Italie.


    • Cascabel Cascabel 21 août 2009 21:33

      Vraiment limité votre point de vue Faxtronic.
      Et d’une les cimetières ne sont pas fait pour les morts mais pour les vivants, et de deux l’humain ne se contente de manger, boire et dormir. Si tel était le cas vous ne seriez pas en ce moment sur internet.


    • morice morice 21 août 2009 10:54

      Le comble de l’horreur et de la barbarie c’est déroulé au cimetière juif de Carpentras, là encore l’oeuvre de néo-nazis à croire que cette racaille, le mot n’est pas assez fort, grouille dans notre pays . Quant à cette infamie de Carpentras elle a rapidement pris une tournure politique avec la mise en cause du FN ce qui explique la forte médiatisation de l’époque.


      vous auriez dû vérifier : Carpentras a été jugé, après une auto-dénonciation de 1996 : c’étaient bien des néo-nazis, mais on n’a jamais pu démontrer le lien avec le FN. Je dirais : HELAS... soyons clairs !!

      merci pour rappeler tout résurgence de peste brune et de la condamner fermement comme vous le faites ! ! A Estevelles ; dans le Nord, on est tombé sur un fils de bonne famille du coin, si bien que l’affaire a été fort minimisée.... du genre « jeune irresponsable » alors que les faits étaient les mêmes. Dans cette affaire, on a protégé un mineur, certes, mais ce que j’ai trouvé affolant c’est l’étouffement des faits. Vite fait, bien fait, comme quoi un des pontes du coin est engagé dans l’affaire et que la chape de plomb s’est mise en place tout de suite... 


      Le 30 juillet 1996, un certain Yannick Garnier, 26 ans, se présente de lui-même au commissariat d’Avignon, et avoue être l’un des profanateurs. Il dit ressentir le besoin de se libérer de ce secret pour changer de vie et de ne pas avoir à mentir à la femme dont il est récemment tombé amoureux. Ses aveux confirment qu’il s’agissait bien d’un acte antisémite commis par des néonazis. Il dénonce ses quatre complices qui sont arrêtés aussitôt, sauf l’un d’entre eux, le meneur, Jean-Claude Gos - qui avait été interpellé dès le 11 mai 19908 et relâché après 24 heures - bonehead originaire de Denain (1966-1993) et membre du PNFE, tué le 23 décembre 1993 dans un accident de moto sur une route de la grande banlieue d’Avignon, après une collision avec une voiture dont le conducteur (Rachid Belkir, 36 ans) sera retrouvé mort en 1995, noyé dans le Rhône9, deux lourdes pierres attachées aux pieds1011.

      Aucun lien n’a été établi entre les coupables et le Front national. Les dirigeants locaux du FN, Guy Macary et Fernand Teboul, faisaient eux-mêmes partie de la communauté juive9, ce qui ne pouvait que déplaire aux néonazis.

      Le procès débute huit mois plus tard à Marseille, dure une semaine, et le verdict est rendu le 24 avril 1997. Patrick Laonegro, le « cerveau » du commando de profanateurs, et Olivier Fimbry, un ancien militaire, sont condamnés à deux ans de prison, tandis que les deux autres profanateurs sont condamnés à vingt mois.


      • LE CHAT LE CHAT 21 août 2009 11:20

        mais on n’a jamais pu démontrer le lien avec le FN. Je dirais : HELAS...

        ça t’aurait filé le goudin , non ?

        à quand des excuses officielles au FN pour la campgane de HAINE déclenchée par le gouvernement de gôôôche de l’époque ?


      • Loan 21 août 2009 12:12

        L’affaire de Carpentras a été montée par Mitterrand pour discréditer le FN. Ca été révélé par l’ancien patron des RG. « Taisez-vous donc, Bertrand ! »" href="http://fr.novopress.info/13712/la-classe-politique-a-l%e2%80%99ancien-patron-des-rg-%c2%ab-taisez-vous-donc-bertrand-%c2%bb/">La classe politique à l’ancien patron des RG : « Taisez-vous donc, Bertrand ! » Voir aussi la déclaration de celui que certains auraient voulu avoir comme président. Ils ont bonne mine les cons de manifestants de 2002 Jospin : « L’antifascisme n ?était que du théâtre »


      • LeGus LeGus 21 août 2009 12:37

        @Loan

        Votre source novopress est un repère identitaire.
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Bloc_identitaire

        C’est à dire des petits copains des profanateurs.


      • Massaliote 21 août 2009 12:52

        LeGUS
         vous reprochez à Loan de citer Novopress mais le livre de Bertrand est en vente partout et il a donné pas mal d’interwiews. J’ai lu la même info dans le livre.


      • LE CHAT LE CHAT 21 août 2009 11:17

        et que dire des types à survêtement à capuches de gang ethniques qui viennent profaner les murs et facades .....

        c’est du même niveau , non ?


        • Gabriel Gabriel 21 août 2009 11:29

          Salut le chat,

          D’accord avec toi, dans la finalité, la connerie est la connerie et elle n’a pas de niveau. C’est ces conséquences qui sont différentes et plus ou moins traumatisantes. Un tag fera râler, mais la profanation d’une tombe risque d’anéantir une famille.


        • LE CHAT LE CHAT 21 août 2009 11:33

          Oui je sais , le problème est mondial ! les tombes des chrétiens sont vandalisées au Maghreb et en Irak , les mosquées attaquées en Palestine et en Inde , etc etc

          la connerie est vraiment une chose également répartie de part le monde ....


        • Sophronius 21 août 2009 11:41

          « les mosquées attaquées en Palestine et en Inde »

          Heu vous êtes sûr ?


        • LE CHAT LE CHAT 21 août 2009 12:00

          @SOPHRONIUS

          hélas oui ! en palestine et en Inde

          cimetière profanés en Algérie


        • LeGus LeGus 21 août 2009 12:06

          @LE CHAT,

          je vous cite : « c’est du même niveau , non ? »
          sur wikipédia :
          "Le cercueil de Félix Germon décédé 15 jours plus tôt, non recouvert de terre, est sorti de sa tombe. Le corps extrait du cercueil est posé nu face contre terre sur une tombe voisine. Un mat de parasol est retrouvé à côté de lui (on parlera d’un « simulacre d’empalement »)."

          Alors je dirais : Non ce n’est pas du tout le même niveau.


        • Massaliote 21 août 2009 12:29

          Extrait de l’interwiew d’Yves Bertrand :« …Je rappelle brièvement les faits. Au matin du 10 mai 1990, on découvre que le cimetière juif de Carpentras a été profané. Et pas n’importe comment : d’une manière particulièrement atroce. Trente-quatre tombes ouvertes et le corps d’un octogénaire mort quinze jours plus tôt exhumé. Détail sordide : on a placé entre ses jambes un pic de parasol. Le sacrilège est total, l’ignominie absolue. En 1989, déjà, une cinquantaine de sépultures du cimetière chrétien voisin avaient été saccagées. Et d’autres, quelques mois auparavant, dans les villages proches de Bédouin et Caron.
          Mais, dans l’histoire récente, deux profanations seulement rivalisaient d’abjection avec celle de Carpentras. L’exhumation d’une octogénaire dont le cadavre avait été retrouvé, en avril 1981, transpercé à coups de barre à mine dans le cimetière Saint-Pierre de Marseille. Et l’outrage dont eut à souffrir, en mai 1988, le Mémorial aux martyrs vendéens de la forêt de Vézins (Maine-et-Loire), saccagé et vidé de ses ossements.
          Sur les lieux mêmes du drame de Carpentras : aucun indice, pas la moindre inscription. Seuls points de départ de l’enquête : la revendication téléphonique du forfait par une voix « à fort accent arabe » (piste d’abord écartée avant d’être reprise, puis de nouveau abandonnée par les enquêteurs locaux). Et le fait qu’un mois avant le crime, un « skinhead » d’origine maghrébine avait tenté de s’introduire nuitamment à l’intérieur du cimetière juif de Carpentras…. »
          Je constate que dés lors qu’il s’agit de tombes chrétiennes l’indignation devient tellement feutrée que son expression devient inaudible. Comme si cela relevait d’une certaine légitimité…


        • LE CHAT LE CHAT 21 août 2009 12:52

          @Legus

          oui au niveau pictural , entre les slogans et svatiskas sur les tombes ou les taggs sur les murs , c’est la même volonté de revendiquer le terrain , comme les prédateurs qui urinent aux quatres coins de leur territoire


          les cas où des cadavres sont détérés sont vraiment rares(dérives de sectes satanistes ) heureusement , et beaucoup moins courants que les meurtres entres bandes ethniques rivales


        • LeGus LeGus 21 août 2009 13:00

          @Lechat,
          Le cas que je cite c’est carpentras justement, et ce sont des nazillons et pas des gothiques qui ont fait le coups.
          C’est inattaquable, la résolution de l’affaire repose sur des aveux complets.
          Vous tergiversez.


        • LE CHAT LE CHAT 21 août 2009 13:51

          @legus

          quand bien même Momo le pense , les néonazis ne sont pas le FN !
          il y avait beaucoup d’anciens résistants au FN


        • Sophronius 21 août 2009 13:59

          Quoi le chat vous croyez aux bobbards des palestiniens qui racontent que les juifs font un complot pour écrouler la mosquée El Aqsa ? Vous me décevez beaucoup !


        • LE CHAT LE CHAT 21 août 2009 14:42

          quand on voit ce que font certains extrémistes , de plus en plus nombreux par ailleurs ...


        • Bois-Guisbert 21 août 2009 14:45

          ce sont des nazillons et pas des gothiques qui ont fait le coups.

          De toute façon, nazillons, gothiques, trotzkystes, black blocs, tout ça, ça sera jeune cadre dynamique à 35 ans et électeur libéral-socialiste.


        • jakback jakback 21 août 2009 12:24

          ceci explique sans doute cela, l’indignation a sens unique, nous mènera a la guerre civile !

          1er juillet 2009

          A Toul, un curé menacé et violenté

          L’abbé Noël est victime depuis plusieurs jours d’intimidations et de véritables violences dans le quartier de la Croix-de-Metz, à Toul, si bien qu’il a fini par céder et a pris la décision de quitter les lieux.

          Depuis un an, son appartement au premier étage de la chapelle où il vit depuis 2002 est la cible de pierres et de cailloux qui pleuvent sur ses vitres. Mais depuis une semaine, c’est toutes les nuits que ces incidents ont lieu. En fait, manifestement depuis que le père s’est résolu à porter plainte, après six mois de patience. Des jeunes sont venus le trouver en le menaçant : « On aura ta peau ». Déjà, des pierres ont fini par l’atteindre physiquement.

          Les fidèles eux aussi en ont assez. Ils tentent d’alerter sans succès les autorités, montrant les six fenêtres de la chapelle brisées parfois à coup de parpaing, et le voile noir que les voyous ont réussi à aller déposer pour recouvrir la croix de la chapelle

          .l’est républicain

          http://www.levif.be/actualite/belgique/72-56-37213/a-l- 


          • Massaliote 21 août 2009 12:46

            Ils ne reculent devant aucune bassesse et aucune ignominie. Ca se passe au Pakistan aujourd’hui, demain c’est chez nous. Leçon de vivre-ensemble : Dans le cas des émeutes de Gojra  (Pakistan) bilan :8 chrétiens dont un enfant brûlés vifs, 75 maisons incendiées. il est prouvé qu’aucun Coran n’a été profané, qu’une querelle pour la possession d’un terrain couvait depuis longtemps entre une famille chrétienne et une famille musulmane et que les accusations portées contre les Chrétiens qui ont été utilisées par deux imams de la ville pour appeler les musulmans « à tailler en pièces les Chrétiens » sont mensongères. Quand on vous dit religion d’amour, de paix et de tolérance...


          • pigripi pigripi 21 août 2009 12:54

            Je pense que, dans la profanation des cimetières, il faut distinguer deux motivations principales :

            -les actions concertées motivées par une idéologie haineuse
            -le vandalisme individuel ou collectif de jeunes provocateurs ou curieux de la Mort

            Dans le premier cas, des inscriptions racistes, antisémites et haineuses confirment l’intention des auteurs.
            Dans le deuxième cas, il peut y avoir des inscriptions semblables par souci de conformisme ou de pure provocation et, parfois il ’y a pas d’inscription du tout.

            Adolescente, je me souviens que mes amis et moi-même adorions trainer dans les cimetières, éventuellement y piquer quelques objets funéraires et même une fois, dans une crypte, piquer un crâne ...
            Nous aimions les cimetières parce qu’ils étaient calmes, isolés, jolis, mystérieux et aussi parce qu’ils nous permettaient de nous familiariser avec la mort, sujet tabou à l’époque.

            J’évoque cet aspect parce qu’il n’est jamais évoqué.


            • norbert gabriel norbert gabriel 21 août 2009 18:52

              très pertinent, le mystère et parfois le charme de vieux cimetières. Fascinant, bien sûr.
              Mais ces crétins lâches, dangereux qui vont vandaliser des tombes, c’est quand même préoccupant par les phénomènes de « moutonnage » qui suivent,ça ne fait même pas réfléchir ces déphosphatés du bulbe qui font les marioles avec des insignes nazis.
              Si on n’a jamais fait le lien prouvé avec le FN, c’est quand même plus souvent de ce côté qu’on les trouve plutôt que du côté de Lutte Ouvrière ou du Parti Communiste.


            • Bois-Guisbert 21 août 2009 23:14

              c’est quand même plus souvent de ce côté qu’on les trouve plutôt que du côté de Lutte Ouvrière ou du Parti Communiste.

              Il y a du vrai, mais ce qui m’a toujours frappé, c’est que c’est exactement l’inverse de ce qu’il s’est passé dans les années 30, par exemple. Si je ne connais pas d’exemple de profanations de sépultures par les nazis et les fascistes, les communistes et les anars étaient les rois de la discipline, pendans la guerre civile espagnole.

              Ils n’avaient pas leur pareil pour déterrer des cadavres et les « placarder » contre les murs des cimetières ou pour les étaler autour des églises. Ce qui change donc, c’est qu’à l’époque les profanateurs étaient de purs héros, tandis qu’aujourd’hui ce sont des petits cons. Dans le meilleur des cas...


            • Bois-Guisbert 21 août 2009 12:57

              Au début juillet, c’est une chapelle qui, à Toul, a subi un véritable harcèlement, au point que son desservant l’a quittée. Les médias en ont très peu parlé. De là, à imaginer que la mouvance des agresseurs n’ètait pas la « bonne », il n’y a qu’un pas.

              Rappel des faits :

              A la chapelle de la Croix-de-Metz, à Toul, les vitres volent en éclat, la croix a été recouverte d’un tissu noir… L’abbé fait l’objet de menaces. Excédé, il quitte le quartier.

              « C’est décidé, je pars. Ça devient insupportable. Depuis pratiquement une semaine, c’est tous les soirs ! » l’abbé Noël. Depuis plusieurs jours, en effet, à la tombée de la nuit, le curé de la Croix-de-Metz semble être la cible d’un groupe de jeunes… pierres et cailloux pleuvent sur les vitres de l’étage de la chapelle où il a élu domicile depuis 2002.« Jusqu’à l’année dernière, je n’avais jamais rencontré de problème », confie l’homme d’église. « Depuis un an, je dirais que ce genre d’incident se produit irrégulièrement. Mais depuis mercredi dernier, ça ne s’arrête plus ou presque. A chaque fois, à partir de 21 h 30… »

              Six fenêtres cassées

              En milieu de semaine dernière, celui qui souhaitait partir sur la pointe des pieds, sans faire de vague, s’est finalement rendu au commissariat de police pour évoquer des faits qu’il ne pouvait passer sous silence. « Cette fois, ils m’ont menacé verbalement, en me disant ” On aura ta peau ! “ ». …la démarche de l’abbé Noël consistait seulement à attirer l’attention pour mettre fin à cette situation qu’il qualifie seulement d’« anormale ». …les fidèles et proches. …« Au total, six fenêtres de la chapelle ont été cassées », s’impatiente l’un d’entre-eux, avisant plusieurs cailloux et parpaings, atterris dans le couloir de l’appartement, au milieu des débris de vitres, qui ont volées en éclats. .., un habitant de Toul pointe du doigt la croix surplombant l’édifice cultuel : « Regardez. Ils l’ont recouverte d’une espèce d’étendard noir* », soupire-t-il, en lâchant avec une visible incompréhension : « Il y a quand même le respect des lieux ! J’ignore comment ils ont pu accéder là-haut, mais voilà le résultat ! »

              ….« le coffret électrique pulvérisé quelques jours plus tôt », situé à proximité de la façade de la chapelle…., l’abbé confirme la violence des faits : « Dimanche soir, une pierre a volé. Elle a heurté mon poignet. Le verre de ma montre s’est brisé ! » … datant de l’an passé : « Un soir, un caillou a même atterri dans mon lit ! »…« C’est décidé, je pars. Ça devient insupportable. Depuis pratiquement une semaine, c’est tous les soirs ! »”

              * la bannière de guerre de l’Islam.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès