Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Prostitution : les clients dans le collimateur de la justice (...)

Prostitution : les clients dans le collimateur de la justice !

Le projet visant à sanctionner les clients de prostituées heurte l’opinion. L’association Le nid, à l’origine de l’idée, s’est lancée, ces dernières semaines, dans une campagne d’envergure. S’inspirant du modèle suédois qui interdit cette pratique, la proposition bénéficierait du soutien sans faille de l’UMP et du Parti socialiste. Le vote ne serait qu’une formalité, tant la question fait l’objet d’un consensus. C’est en ces termes que les politiques « vendent » cette proposition de loi. En attendant, des militantes chevronnées occupent l’espace, dénoncent les formes modernes de l’esclavage. Instruisent de nouveaux procès.

Ceux… ou celles qui doutent du propos, qui émettent des réserves, sont considérés à brûle-pourpoint comme des « criminels. » Des complices de l’abject. A défaut d’être responsables… républicains, vertueux.

Il n’est pas question de banaliser les violences faites aux femmes. Ni de les justifier…Ou pire : les passer sous silence. On entend les diatribes de Yael Mellul, avocate au barreau de Paris et porte-parole du mouvement. Le moralisme de Jacques Hamon, président du réseau associatif… inconnu du grand public il y a quelques jours encore. Mais les médias n’invitent pas les prostituées revêches. Celles qui jugent cette loi liberticide, dangereuse pour l’équilibre d’une société. Son hygiène, sa santé.

On convoque, pour les besoins de « la cause », des savantes. Des « ultras » féministes, nourries au lait de la révolte, de la rhétorique accusatrice. Lesquelles, pour discréditer des clients « pervers » surfent sur la morale, la psychanalyse…la culpabilité, le droit ! Vaste programme…

Dans un contexte généralisé de retour à « l’ordre moral », on préfère, et de loin, criminaliser des habitués. Plutôt que de s’attaquer aux fleurs du mal : les gangs tchétchènes, les maffias bulgares…. Ces œuvres de bienfaisance, connues des services de police, qui torturent leurs « salariées » en toute impunité.

Peu importe ! L’heure, désormais, est aux effets de manches. Aux amalgames, aux sermons. Pour venir à la rescousse d’un pouvoir en sursis, députés et ministres pratiquent la diversion, sous prétexte de lutter contre l’insécurité. Alors qu’ils réduisent un peu plus les libertés individuelles…. Et rognent sur ce que les libéraux sacralisent depuis l’avènement démocratique : la sphère privée. De John Locke à Tocqueville : faisons table rase ! « Ils n’ont plus rien à nous apporter. » C’est l’amer constat de ces nouveaux théologiens.

De ce débat mal ficelé, naissent des convictions qui se heurtent à des surdités grandiloquentes. Rappelons des trésors de libéralisme, qui à l’aune du débat, se transforme en pêché originel. L’Etat n’a pas à entrer dans les consciences, les fantasmes… « les jeux de rôles ». Ni à légiférer sous la pression de quelques réseaux. Il n’a pas non plus vocation à arbitrer des actes qui relèvent de la seule intimité… du libre arbitre, du désir. Et parfois, de la pornographie.

On ne réorganise pas « le plus vieux métier du monde. » à coups de marteau épistémologiques, de réformes. Encore moins par la contre-idéologie, les mises à l’index et des versets « hommistes. »

Ces militantes s’égarent. Même si quelques unes rêvent en secret d’une société émasculée. Elles perdent en liberté, ce qu’elles croient compenser en dignité, en droit. Obsédées par les rapports de force, le pénis, elles voient la domination masculine partout. Congédiant le discernement, sans prendre la peine de lire Bourdieu… convenablement.

Qui sont ces « préfètes » imprécatrices pour définir les bornes de la sexualité, du plaisir ? Derrière les plus belles utopies, se cachent… parfois des mondes infâmes où l’aventure, la transgression sont bannies au nom de « l’égalité de tous devant la loi. » Cette disposition porte un nom : le totalitarisme…Le diktat de la volonté générale portée par le pouvoir qui, à défaut de régler le chômage, épie des braguettes.

Le tableau n’est pas binaire, contrairement à la fable rapportée. Toutes les péripatéticiennes ne vivent pas sous la férule d’un maquereau psychotique… sadique. Loin de là ! Il existe des hommes qui, pour des raisons propres à leur trajectoire, sont incapables d’avoir des relations sexuelles, autres qu’avec ces femmes. Leur enlever ce confort, c’est construire des barreaux à leur fenêtre… marquer leur villégiature du sceau de la misère, du sevrage, de l’oubli.

C’est les empêcher d’accéder… à l’humanité. De jouir… De se faire homme. Une donnée empirique qui dépasse l’entendement de « ces gardes chiourmes » pour qui tout est politique. Même une passe.

Les propos de Yael Mellul vous glacent le sang. Que voit-on à l’image ? Une idéologue autiste qui essentialise des congénères qu’elle tient pour inférieures, évacuant de l’expérience humaine, le concept d’objet. La comparaison avec Jules Ferry interpelle.

Comme son « illustre » prédécesseur, elle part en mission . Persuadée de détenir la vérité, d’œuvrer pour le bien de l’humanité. Comme lui, elle croit qu’il faut donner « la lumière », « l’éducation » à des « adolescentes » en quête de renaissance. Les mots pour se libérer…La culture pour renverser la dialectique du maître et de l’esclave.

Le ministre de l’instruction parlait « de nègres. » Elle, autres temps, autres mœurs, « d’analphabètes ». Des femmes miniatures que la République, bien entendu, doit éleveranoblir, prendre sous son aile. Que de ressemblances avec l’autre tragédie !

On quitte la dignité, le droit , l’image de soi,- nobles combats par ailleurs- pour entendre une politique de civilisation. Autant d’indices pour crier son indignation.

Après le sanglot de l’homme blanc, le sanglot du salaud « pour faire oublier la Côte d’Ivoire » dixit Maître Vergès ?

Voir les vidéos :


Moyenne des avis sur cet article :  4.25/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

133 réactions à cet article    


  • Ariane Walter Ariane Walter 23 avril 2011 13:58

    je vous adore Kerjean.


  • Ariane Walter Ariane Walter 23 avril 2011 14:34

    @ Kerjean,

    La différence qu’il y a entre un homme et un client, c’est que la femme qui fait jouir un homme jouit elle-même. Et c’est gratuit.


  • Ariane Walter Ariane Walter 23 avril 2011 14:59

    Elle jouit de le faire jouir, c’est ce que je voulais dire.


  • maisvalerirquechorar 23 avril 2011 23:42

    Bon d’ accord tout le monde jouit mais j’ aimerais qu’ on m’ explique où et quand on a vraiment abolis l’ esclavage ??La prostitution est une question de pauvreté !!de manque d’ opportunité !! elle n’ atteint d’ ailleurs pas que les femmes , les hommes aussi se prostituent , les homos et meme les enfants pour manger !!parfois ..Berlusconi c’ est fait une gamine mais lui il peut..vous ne voyez pas qu’ on est en train de criminaliser les citoyens moyens au nom de n’ importe quoi !! tu picole t’ as un accident la tole mais les mecs d’ Areva ,Tepco au Japon ,il tue des gens à longue haleine , et il leur fait un petit massage parce qu’il sont stressés si ça se trouve il ont meme droit à une petite fellation ( tient une pute !!)Dans un monde juste où chacun aurait droit à sa chance et à sa dignité ,on aurait pas ce genre de discussion..Arretons de déplacer les problèmes !!


  • Kalki Kalki 24 avril 2011 09:51

    Orbite : votre vision économique est dépassé , quand une chose devient abondante , elle ne vaut plus rien

    elle n’est plus monnayable

    Android c’est comme le sex, c’est mieu quand c’est gratuit et libre

    Androïde Sexuel : robot is for pr0n, et la REPRODUCTION au XXI eme siecle
    Ceci n’est pas une pipe


  • Deneb Deneb 23 avril 2011 13:52

    Sex is the most beautiful, the most delightful and the most worthwhile thing money can buy.


    • Ariane Walter Ariane Walter 23 avril 2011 14:02

      Ce qui donne en Français : « A force de tout vouloir acheter, on finit par se vendre soi-même. »


    • Deneb Deneb 23 avril 2011 14:39

      Ou alors : L’argent ne peut payer ni amour, ni sagesse, encore moins la joie. A la rigueur une partie de jambes en l’air ; c’est finalement le plus que l’on peut en espérer.


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 23 avril 2011 14:07

      Bonjour,

      joli ton bien pertinent ! « la prostitution bénéficierait du soutien sans faille de l’UMP et du Parti socialiste. » les partis dominants instrumentalisent la prostitution à leur profit, notamment dans les derniers étages des hôtels qui entourent le parlement européen où les lobbies séduident ainsi les législateurs. sans compter Madame Claude qui jouissait d’une liberté conditionnelle à condition de fournir des filles pour les élites, ceux là même qui brossaient les pompes des malfrats notoires, et encore, je suis poli car ils pompaient également dans la caisse commune... !

      dans cet exercice, j’aime à rappeler que le fait de poursuivre les petits contrevenants et non les gros bonnets esclavagistes et leur cohorte de tortionnaires, nos législateurs baissent leur pantalon devant les maffieux, puis se retournent et se penchent sur les petits rendus illégaux par la loi.

      Pour comprendre le système, je conseille vivement le film « un grand seigneur, » ( merci Fergus ), où se pratique par la prohibition, une lente et pure légalisation à usage privée, c’est à dire une privatisation des maisons closes chez l’élite dominante. Certaines niches fiscales y aident grandement !

      de toutes façons, les proxénètes s’insinuent toujours dans les failles de la loi, voyez c’que je veux dire...


      • Fergus Fergus 23 avril 2011 17:27

        Entièrement d’accord avec Lisa Sion (que je salue).

        Ce n’est évidemment pas aux clients qu’il faut s’en prendre, mais aux proxénètes en durcissant de manière spectculaire la loi.

        Actuellement, un proxénète risque 7 ans de réclusion et 150 000 euros d’amende. Pourquoi tant de laxisme législatif vis-à-vis d’une activité dont tout le monde s’accorde à reconnaître le caractère ignoble. Je suis pour un durcissement tel qu’il devienne dissuasif, par exemple un maximum de 20 ans de réclusion (à l’égal d’un viol) et une amende allant jusqu’à 1 million d’euros afin de pouvoir procéder à la saisie de la plupart des biens des proxénètes !

        Bonne journée.


      • Guy Liguili Guy Liguili 23 avril 2011 14:15

        En tout cas, il va falloir m’expliquer comment, légalement, poursuivre un client d’avoir acheté une prestation qui n’est pas interdite, car la prostitution n’est pas interdite, seuls le proxénétisme et le racolage le sont.


        • Traroth Traroth 24 avril 2011 15:04

          de la même manière que l’achat de drogue n’est pas un délit alors que la vente, si.

          Ce que votre commentaire implique, c’est que vous ne comprenez pas qu’en matière de prostitution, la prostituée n’est pas la coupable mais la victime.


        • Guy Liguili Guy Liguili 24 avril 2011 16:52

          Certes mais la drogue est interdite, pas la prostitution.


        • dom y loulou dom y loulou 23 avril 2011 14:17

          très carré, très droit kerjean dirait-on

          mais vous oubliez un GROS facteur

          mettez-vous en paralelle la sexualité libérée que demanderait une société libérée de l’esclavage de la prostitution ou vous joignez-vous au jugement contre la nécessité de tendresse des êtres, une morale inquisitrice et supérieure qui juge les aom de haut, incendiaire et restrictive tandis que, comme les papes d’alors, s’autorise toute les dérives ?

          voilà la question, car si on interdit la prostituion mais qu’on ne libère pas les moeurs alors c’est précisément à la multiplication des viols qu’on appelle !!

          il faut être bien jeune pour penser que l’humanité va devenir des angelots asexués et très contents de l’être...

          marcher sur l’eau au lieu de s’y baigner... autant de grotesqueries

          on ne peut simplement pas enfermer toute une société dans des vues unilatérales et penser que cela ira bien en jugeant le besoin de chaleur humaine comme une tare, là c’est carrément honteux.

          c’est CELA Precisement la vraie PROSTITUTION qui criminalise l’être humain et étatise toutes les perversions

          et puis criminaliser les clients en laissant la prostitution presque accéder à des statuts de stars... plateaux télé... pas une débauche COMPLETE cela ? pas une incitation peut-être aux jeunes filles encore innocentes ??

          pourquoi croyez-vous qu’il y a des gourdes qui vont au bang bang de berlusconi ?

          jeunes et innocentes elles pensent sans doute aller à un déjeuner sur l’herbe ne sachant pas du tout ce qui les attend ? allons donc

          cela veut dire quoi ? que notre société est tellement gangrénée par la mafia que la prostitution y prend des galons tandis que la répression est un MUST pour le commerce de la misère

          faites vos conclusions

          libérez cette profession afin que les prostituées aient un statut qui permet de les protéger comme on défend toute profession des dérives

          ET ainsi amener un code de conduite très strict à leurs clients

          parce que l’absence de cadre de référence FACONNE la cruauté autour du plus vieux métier de babylone

          ou alors

          oeuvrez pour une société plus ouverte encore, qui laisse la liberté sexuelle aux êtres, sans se demander tout de suite s’ils doivent se marrier ou croupir en prison pour avoir donné et reçu du plaisir ou être obligés de se noyer dans l’alcool et les drogues pour arriver à se laisser aller un peu et VIVRE pour regretter le lendemain qu’on ne se souvienne de rien... là est la perversion réelle

          et il faudrait s’atteler aux racines de ce mal-là, cette inhibition qui fait que nous avons tous si bien appri à nous torturer à l’intérieur de nous et à maintenir ces cathédrales de jugements CONTRE L’HOMME

          s’aliénant ainsi notre propre nature

           afin qu’ils ne cuplabilisent pas direct en regardant leur sexe en songeant à la condamnation éternelle d’Adam et Eve

          mais une société qui appelle les plaisirs comme UNIQUE étalage de son existence pour ne produire que massacres et guerre à la chaine... la mise à mort, la consommation du vivant et des êtres, comme UNIQUE BUT dans la vie la jouissance tous azimuts et par tous les moyens possibles... et qui veut moraliser et interdire tous les vices qu’elle propose EN PERMANENCE est... ni plus ni moins... une abomination.

          un enfer de contradictions qui enterre vivant les simples.

          soyez cohérent et généreux avec la nature humaine, car vous n’en avez pas d’autre.


          • Ariane Walter Ariane Walter 23 avril 2011 14:30

            je vous réponds Dom y Loulou,

            Putain, (langage autorisé vu le sujet), arrêtez de penser que ceux qui sont opposés à la prostitution sont des moines asexués ! je dirai même qu’il y a de grandes chances que ceux qui la critiquent soient des mecs beaucoup plus séduisants et bandants que ceux qui vont payer pour se satisfaire !
            S’il n’y a plus de prostituées , le monde est mort ! la liberté flanche ! Les viols deviennent la distraction du samedi soir !

            Et si c’était tout le contraire ? Et s’il y avait dans les relations homme-femme plus de recherche, plus d’intérêt, plus de nuances, plus de folie ?

            mais il y a une chose évidemment qu’une femme classique ne donnera pas à un homme et qu’il trouvera chez une prostituée : la liberté de se sentir supérieur, client, « sans tabou » comme ils disent, ce qui signifie (témoignage de filles) qu’ils peuvent faire mal sans qu’on ait rien à dire. 


          • Guy Liguili Guy Liguili 23 avril 2011 16:46

            @ Kerjean : Je ne connais pas la prostitution sauvage, juste la prostitution à la papa, rue St Denis, il y a plus de 20 ans de celà, et je peux t’assurer que s’il y a domination, elle n’est pas côté client mais côté prostituée qui fait valoir ses droits et ses conditions et tant mieux pour elle.


          • jymb 23 avril 2011 19:06

            Arrétez de citer en permancence l’homme client et la femme prestataire de service !
            Oovrez les yeux et vous trouverez des paquets de minets tarifés et beaux gosses pour amateurs de garçons, ou femmes esseulées.

            Dans ma ville, comme sans doute beaucoup d’autre, il y a un secteur bien connu où les gays avoués ou inavoués vont se libérer contre quelques billets

            Ressortez vos K7 vidéos : American Gigolo ce sont les années 80 . Et cela n’a fait que s’accroître depuis.

            Que des « féministes » s’approprient l’opinion sur ce thème est ahurissant car complètement hors de la réalité.


          • dom y loulou dom y loulou 23 avril 2011 22:26

            donc

            il y aurait d’un côté de l’humanité les pervers et de l’autre les bonnes gens bien comme il faut, comme vous bien sûr... et nous allons donc édicter des lois et des règles à profusion pour OBLIGER le MONDE ENTIER à se plier à nos bonnes moeurs !!

            les nazis aussi pensaient cela

            arrêtez donc de nous prendre pour vos couillons qui ne connaitraient pas l’amour vrais

             bon nombre et SURTOUT les habitués plus âgés, loin d’être les pervers que vous désignez, recherchent de la compagnie à leur solitude et DISCUTENT avec les prostituées

            oh vous pouvez rire, ce cas de figure est pourtant légion

            j’ai habité les Pâquis durant dix ans, le quartier dit « chaud » de Genève et j’ai aussi discuté avec les putes d’Amsterdam et d’autres et non, il n’y apas forcément besoin d’être client

            et j’ai moi aussi connu des prostituées et finissais par préférer discuter avec elles

            , vous ne me conterez rien sur le sujet, car j’ai toujours aimé discuter avec les gens pour connaitre leur réalité

            Alors puisque vous me le redemandez voici une conclusiont : la solitude est la règle pour la grande majorité des gens en occident

            un facteur que vous n’entrevoyez même pas ou que vous mettez de côté savamment

            vous ne voulez donc pas que les prostituées soient défendues par la police et la société en général et puissent être ainsi autonomes et non dans les mains de mafias organisées jusqu’à washington ?

            car la masse n’existe pas, il n’y a que des individus et ils sont loin des monstres que vous leur projetez dessus, mais si vous persistez alors ne vous étonnez pas de les recontrer vos monstres

            ainsi depuis des millénaires on laisse le sexe « sale » être l’affaire des prostituées tandis que les apparences sont glorifiées et qu’on suçait déjà sous les grandes robes des marquises et qu’on tortura dans les caves des châteaux

            personne ne défend la perversion, mais la perversion SUPREME est de vouloir dicter leur conduite aux autres au lieu de s’occuper de soi et de veiller à aider ceux qui sont en souffrance

            c’est l’amour qui est interdit dans cette machine monstrueuse qui ne fait que broyer la vie partout où elle « s’occupe des autres » alors vos prêchi prêcha des codes de conduite parfaits hein

            on voit ce que ça donne en Libye en élargissant ce que nous pouvons désormais appeler un génocide lancé contre les arabes qui se prétend humanitaire, plus pervers que les nazis, fallait le faire !!

            en fait vous rabougrissez l’humanité à quelques clichés dont il faudrait punir chacun qui en dévie d’un micropoil

            l’hyperviolence étatique en d’autres mots

            le êtres ne sont pas des clichés vous vous en appercevrez un jour

            de toute façon je n’écris pas pour VOUS convaincre ou pour discuter avec vous

            épargnez-nous donc votre bien pensance, gardez-la pour vous, elle orchestre tout le malheur de l’humanité


          • dom y loulou dom y loulou 23 avril 2011 22:39

            pourquoi ai-je cette drôle de sensation que kerjean et arianne n’ont même pas lu ce que j’ai écrit...

            tout ce que j’en pense est déjà clairement formulé et je ne vais pas répondre à votre floraison de projections douteuses

            de toute façon vous ne me convaincrez nullement que la répression ait jamais arrangé aucun problème, cela n’a jamais été le cas, absolument jamais, tout le contraire, la répression aggrave toujours tous les symptômes de souffrance.


          • Ariane Walter Ariane Walter 23 avril 2011 14:22

            Je pense que nous sommes tous d’accord pour dire que la poursuite du petit client est une foutaise, une manœuvre politicarde sans intérêt. Une sarkozicuistrerie.
            Et que Ribery et consorts ne seront pas poursuivis.

            Il est évident que pour quelqu’un qui a du blé, il n’y a pas de bonne soirée sans filles et drogue a volo. Et que la police ne fréquente pas ces zones-là.

            la plupart d es Etats sont des mafias, qu’iraient-ils attaquer des mafias ? Seul cas de figure quand un de la mafia est arrêté , c’est qu’un de ces copains d’une mafia rivale l’a dénoncé. C’est tout. ’Ainsi quant aux US la banque X a été en faillite because sa rivale Leehman brothers s’en délectait. Ou vice-versa, excusez-moi, je ne retiens pas le nom de ces cons.


            • Annie 23 avril 2011 16:16

              @Kerjean,
              à force de traiter tous les gens qui ne pensent pas comme vous de crapules, personne ne viendra avoir un débat sensé sur la question. Certains pays ont totalement interdit la prostitution, pénalisant prostitués et proxénètes et parfois les clients, et ne font pas toujours partie des pays les plus éclairés sur la question des droits de l’homme, d’autres ont choisi comme la Suède et la Norvège de ne pénaliser que les clients, et leur expérience est intéressante en cela que les résultats ne sont pas toujours à la hauteur des attentes, tandis que d’autres encore ne pénalisent ni les clients ni les prostitués et la prostitution y est tout à fait légale. Les approches sont différentes, et peut-être évoluera-t-on un jour vers l’interdiction complète, mais il n’y a pas pour l’instant de consensus, ni des bons d’un côté et des mauvais de l’autre.
              Pour répondre à votre question, je connais une gamine de 18 ans, qui est partie de chez elle à l’âge de 13 ans, à cause d’une mère bipolaire qui se droguait. Elle a vécu plusieurs années dans les rues, se droguant et se prostituant. Elle a été recueilli par une famille (des amis à nous c’est pour cela que je connais son histoire et que je la connais bien) jusqu’à l’âge de 18 ans. Après avoir suivi une formation professionnelle, et trouvé un bon boulot bien payé, elle a commencé à travailler, avant de retomber dans la drogue et la prostitution. Il n’y a pas de proxénète. S’attaquer à la prostitution sans régler d’une manière ou d’une autre le problème de la drogue est voué à l’échec. C’est le seul moyen pour les drogués de pouvoir financer leur addiction.


            • Annie 23 avril 2011 19:23

              Disons que le débat mériterait d’être plus serein.
              Je parlais de la drogue parce que c’est une des raisons majeures derrière la prostitution. Et effectivement elle n’a aucun choix en cela comme n’importe quel drogué.
              L’exemple de la Suède montre que la prostitution n’a pas disparue mais s’exerce désormais en périphérie des villes. Une hausse de la violence à l’égard des prostituées a été constatée. Il faudrait lire les derniers rapports là-dessus parce que cela a peut-être changé, auquel cas je réviserai mon avis.
              Mais si c’est le cas, la pénalisation des clients conduirait à la plus grande précarité des prostituées, sans faire disparaître la prostitution. Je préfère l’approche réglementariste qui permet de contrôler dans une certaine mesure la prostitution et d’assurer toujours dans une certaine mesure la protection des prostituées, qu’à cette approche bâtarde qui condamne la prostitution, mais la laisse prospérer à l’abri des regards.


            • dom y loulou dom y loulou 23 avril 2011 22:41

              ah là Arianne vous me rassurez, nous sommes donc d’accord ;)


            • johnford johnford 23 avril 2011 15:08

              grâce aux féministes (en général des boudins gouines ou en passe de l’être [regardez donc la dernière vidéo] ) les hommes n’ont plus le droit ni de draguer et bientôt plus le droit de baiser !!!


              • Ariane Walter Ariane Walter 23 avril 2011 16:32

                je ne suis pas de ton côté, Vlane, mais elle est bonne !!


              • dom y loulou dom y loulou 23 avril 2011 22:58

                et vous parliez de diabolisation kerjean ?

                qui nous a vendu Voltaire en « grande conscience » d’après vous ? Y avez-vous jamais songé ?

                Pourquoi connaissons -nous Voltaire maintenant que nous savons qui tient toutes les imprimeries officielles appelées Edipresse aujourd’hui et que ce sont les vanqueurs qui écrivent les livres d’histoire qu’on nous a savamment expliqué et que dès lors nombre de « grandes consciences » en sont totalement absentes de ces livres ?

                allons. cessez de projeter l’ignominie sur la conscience

                demandez aux producteurs d’armes pourquoi ils inondent le monde d’horreur si vous devez absolument désigner des « coupables » dans votre pensée généreuse.


              • Hijack Hijack 23 avril 2011 15:30

                C’est vraiment débile de taxer les clients ... c’est déjà con pour eux d’avoir recours à de l’amour tarifé ... si en plus il doit payer une amende, que sa famille soit au courant ... c’est de la répression grave.


                • Christoff_M Christoff_M 23 avril 2011 20:24

                  deux raisonnements clichés et simplets comme bcp ici...

                  Philippe Caubère va voir les putes donc c’est un pauvre type !!

                  Réfléchissez avant de parler...

                  C’est pas « déja con » cela fait partie de l’humanité !!

                  Relisez Baudelaire ou écoutez Brel vous verrez que la prostituée fait partie de la civilisation, le travesti aussi !!

                  On demande aux politique de s’occuper du chomage et de l’emploi, pas de faire semblant pour les saintes nitouches de s’occuper de la vie privée des gens !!


                • dom y loulou dom y loulou 23 avril 2011 23:07

                  @Christoff_M

                  tellement vrais, d’autant plus quand les valets de wall street et de londres nous confrontent à un génocide dit « humanitaire » au proche et moyen orient et maintenant à nos portes...


                • Christoff_M Christoff_M 23 avril 2011 16:33

                  Qui a permis l’esclavage moderne !!

                  L’Europe et ses frontières ouvertes aux crimes et à tous les trafics !!

                  Une Europe qui permet tous les trafics et qui a amené de la chair fraiche... quelles solutions pour de nombreuses jeunes filles qui se sont retrouvées expulsées des usines communistes grâce aux généreux pourvoyeurs de la mondialisation et du chômage de masse ( qui permet tous les abus humains) !!

                  Une fille sans moyens a le choix entre caissière ou pute, deux formes d’esclavages remises à l’ordre du jour depuis l’effondrement du communisme !!

                  Progrès vous avez dit progrès ?? Surtout pour la même clique minoritaire qui a transformé l’ex Yougoslavie en nouvelle riviera pour riches avec boites et bordels bien remplies de jeunes filles dont les parvenus vulgaires de l’Europe de l’Ouest et les nouveaux riches russes raffolent !!

                  Dire que chez nous la bonne bourge pharmacienne veut sanctionner le client de base !! elle va nous faire croire qu’elle ne connait pas les boites un peu chaudes et les boites échangistes qui se sont muées en clubs privés pour nouveaux riches...

                  Allègrement fréquentés par notre charmante classe médiatico politique, qui veut donner des leçons de morale à la france « d’en bas » !!!

                  Remettre les gens au travail, se lever à 6h pour engraisser des gros bourgeois parvenus et fainéants qui se moquent de nous et qui voudraient nous empêcher, de rouler, de boire, de fumer, de jouir... alors qu’eux passent leur temps à ça et à nos frais !!

                  Non merci très peu pour moi... il serait temps qu’une partie des français sortent du monde des bisounours et arrêtent de tomber dans le panneau de mesures bidons pour rassurer la bourgeoise limitée et peureuse qui a peur que son mari prenne son pied ailleurs !!!

                  Brave Brave New World, nous atteignons le sommet de l’hypocrisie dans ce pas !!


                  • Christoff_M Christoff_M 23 avril 2011 16:50

                    d’autre part, contrairement aux clichés d’esclaves et tout le tralala habituel des faux culs hypocrites...

                    Le reportage de Mireille Darc montrait bien que les jeunes françaises qui le faisait (le tapin) ne manquaient pas forcément d’argent et bien au contraire !! beaucoup d’étudiantes et de filles sur internet dans notre beau pays le font pour se payer des plus pas pour vivre !!

                    Qui est sur le trottoir, des immigrées, des gens coincés sans papiers, connues de nos services de polices, qui « appartiennent » à des mafias des pays de l’est, de l’Afrique ou de l’Amérique du Sud !!

                    Qu’ont fait les gouvernements contre ces mafias depuis vingt ans ?? rien !! l’Europe leur a même ouvert les bras et les portes !! Tant qu’on ne s’en prendra qu’au bas de l’échelle, comme dans la drogue aux revendeurs, et qu’on parlera de mesures de façades pour rassurer les coincés et pisse froid...

                    On ne pourras qu’avoir des doutes sur nos politiques et se demander s’ils ne se font pas graisser la patte au passage, vu le nombre de camionnettes qui pullulent sur les routes qui partent de Paris, jamais embêtée par la police locale... ET DONC AUCUN POLITIQUE ? AUCUN JOURNALISTE ! AUCUNE FÉMINISTE, NE PARLENT !!! ALORS QUE LA IL S AGIT VRAIMENT D ESCLAVAGISME ET DE MAFIAS !!

                    Encore faudrait il que ce joli monde sorte des plateaux télévisés, des salons du livre ou spécialisés, et surtout de Paris et des quartiers Ouest pour affronter une réalité bien loin de leurs préjugés !!

                    Ah mais j’oubliais on ne pourrait pas les emmener bien loin, ils feraient un malaise tellement ils sont loin de la réalité et du terrain sordide des filles en camionnettes !! ceci vaut pour tous les beaux parleurs de la classe politique, les journalistes bobos parisiens !!
                    C’est sur qu’eux dans les clubs privés qu’ils fréquentent pas besoin de payer, les putes vénales chasseuses de têtes et de primes foisonnent !!


                  • razibuszouzou 23 avril 2011 17:24

                    retour à l’ordre moral dirons certain ... mais pour y retourner, il faudrait encore qu’il ait eu lieu un jour, car ça même Pétain n’avait pas osé !!!
                    mais pendant que l’on parle de misère sexuelle on ne parle pas de misère tout court
                    et ce gouvernement est champion pour les contre-feux qui détournent des problèmes du peuple !!!


                    • Radix Radix 23 avril 2011 17:28

                      Bonjour

                      Cette loi est un bon indicateur du désengagement de l’état de la répression sur les acteurs de la prostitution : les maquereaux !

                      On préfère s’attaquer au lampiste : le client !

                      Mais pas au haut de game : les call girls !

                      Faut dire que les effectifs sont en baisse !

                      Radix

                      Ps : Kerjean et Ariane vous faites fausse route et vous êtes tombés dans le panneau !


                      • Guy Liguili Guy Liguili 23 avril 2011 19:08

                        Un peu comme le client qui achète des chaussures fabriquées par des enfants chinois. On devrait prendre exemple sur ce projet de loi et arrêter tous les gens qui achètent ou ont acheté des marchandises fabriquées par des enfants, celà ferait baisser l’esclavage moderne.


                      • Radix Radix 23 avril 2011 21:19

                        Bonsoir Kerjean

                        Je n’ai jamais eu recours aux services d’une prostituée mais je pense d’une part qu’il est illusoire et démagogique de faire croire que l’on finira par « éradiquer » le plus vieux métier du monde en légiférant sur cette pratique et d’autre part, que ma morale personnelle ne s’applique pas aux autres (comme la vôtre).

                        Il faut sévir sur ceux qui tirent un bénéfice de la prostitution, hormis les prostituées, démanteler les réseaux et arrêter les maquereaux.

                        Si la population d’un pays essayait d’arrêter de juger les actes des autres sous le prétexte imbécile qu’ils « choquent » leur morale, nous aurions fait un grand pas sur la tolérance !

                        Radix


                      • jluc 23 avril 2011 17:33

                        On cherche à nous diriger sur un terrain idéologique, humanitaire, sanitaire, moral... pour masquer les véritables objectifs de ce projet.
                        Toutes les décisions prises par Sarkozy et sa bande sont prises pour asseoir leur pouvoir et s’approprier un grosse part des marchés économiques...
                        La prostitution représente 60 milliards d’euros de chiffre d’affaire annuel. Selon la Brigade de Répression du Proxénétisme, une prostituée rapporte à un réseau entre 9.150 et 12.195 euros par mois.
                        Sarkozy et compagnie ont seulement cherché un moyen de s’approprier ce fric sans devenir proxénète, discrètement, facilement, presque légalement, et en toute impunité. Ce moyen est décrit dans le rapport N° 3334 de l’Assemblée Nationale sur la prostitution en France du 13/04/2011
                        Une fois ce réseau organisé, il suffit seulement de prendre les mesures pour rediriger les clients traditionnels de la prostitution vers ce réseau. Et hop !

                        Je cite une partie du plan du rapport :
                        III. – L’APPARITION D’INTERNET A PERMIS L’ÉMERGENCE D’UNE NOUVELLE FORME DE PROSTITUTION … p.49
                        A. INTERNET, UN MÉDIA PRIVILÉGIÉ POUR LA PROSTITUTION.
                        a) L’avantage financier : la faiblesse des coûts d’accès et de fonctionnement
                        b) La discrétion et l’anonymat : la facilitation du passage à l’acte pour le client comme pour la personne prostituée.
                        c) L’impunité : les difficultés de la répression du racolage et du proxénétisme sur Internet.

                        Je continue de citer le rapport :
                        « Ainsi, comparée à la prostitution de rue, la prostitution par Internet démultiplie la clientèle. »...
                        « Ceci profite en premier lieu aux réseaux de traite et d’exploitation sexuelle, qui peuvent, à peu de frais, créer un site Internet, hébergé dans des cyberparadis connus pour leur législation laxiste, et l’alimenter en annonces et photographies diverses. Les réseaux peuvent également utiliser des sites Internet déjà existants pour y déposer des annonces multiples. Ainsi, la rentabilité de leurs activités est maximale. »
                        et aussi : pour une prostituée indépendante « une inscription de trois mois peut coûter entre 300 et 1000 euros, selon le site, la présence sur la première page coûte plus cher. » Etc...

                        Tout est analysé, prévu dans le rapport. Un Rapport qui, par ailleur, très pudiquement ne dit aucun mot sur l’argent de la prostitution : où va cet argent ? à qui profite-t-il ? Qui tire les ficelles ? Chut !


                        • jluc 23 avril 2011 18:43

                          Vous avez dit RAPPORT ?
                          - Pour la prostipatéticienne : c’est la somme qui lui reste après frai et frais (d’inscriptions...),
                          - pour le client : il lui est tarifé,
                          - pour l’Assemblée : ce n’est qu’une étude de marché.


                        • gaijin gaijin 23 avril 2011 18:56

                          il y deux débats a ne pas confondre
                          celui de savoir si la prostitution est une bonne chose .....
                          et celui de savoir quels seront les effets de la loi ......
                          pour ce qui est du second il n’y a qu’à voir les effets positifs de la répression du cannabis sur la consommation pour s’en faire une idée .....
                          les prostituées et leur clients seront plus discrets quelques couillons se feront coincer et on aura l’impression d’avoir fait avancer les choses ....
                          dans l’hypocrisie la plus totale


                          • gaijin gaijin 23 avril 2011 21:29

                            vous rêvez
                            drogues
                            armes
                            êtres humains
                            tant qu’il y a un marché il y a trafic la loi ne vise qu’au politiquement correct et a créer l’illusion de l’action
                            il n’ y aura plus de prostituées sur les trotoirs mais des escorts girl dans les hôtels ......
                            grand progrès pour la condition humaine
                            ceci dit je voudrais bien voir la bac arrêter un prince saoudien dans un grand hotel parisien


                          • jymb 23 avril 2011 18:57

                            Assez et plus qu’assez de cette loggorhée infinie d’interdits divers et variés.

                            La France est devenue un pays prétenduement « libre » où tout est interdit. Avec toujours d’excellentes raisons ;, et de non moins excellents groupes de pression pour occuper les médias et asséner leur odieuse et pontifiante bonne parole

                            la seule liberté bientot restante sera de finir de s’abrutir devant les shows télévisés décérébrant de certaines chaînes (suivez mon regard)


                            Quel homme politique, quel parti défendra demain courageusement le retour des libertés ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès