Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Prostitution : Pénaliser le client rendrait les pouvoirs publics (...)

Prostitution : Pénaliser le client rendrait les pouvoirs publics proxénètes

En plein marasme financier, alors que la rigueur et l’austérité auxquelles nous sommes promis assombrit notre proche avenir, l’Assemblée Nationale examine aujourd’hui une résolution visant l’abolition à terme de la prostitution.

Parmi les mesures envisagées, la pénalisation du client n’est pas écartée, et au demeurant, c’est une vieille lune que la droite a tenté d’exploiter il y à quelques années. Elle y renonça et le Ministre de l’intérieur de l’époque, un certain Nicolas Sarkozy, fit adopter le délit de racolage passif à l’encontre des prostituées de rues.

Quelle que soit la loi anti prostitution susceptible de venir sanctionner cette résolution, le plus vieux métier du monde ne disparaîtra jamais. Simplement, et comme souvent quand la politique de répression prime sur celle de prévention, l’objet du délit se réfugiera dans la prohibition avec son cortège de périls en termes de sécurité et de santé publique.

Je suis de ceux qui reconnaissent à la prostitution des vertus, comme par exemple celle de canaliser les pulsions de certains clients qui sans cette option viendraient sans doute grossir les rangs de la délinquance sexuelle.

Pour autant, il convient de distinguer la prostitution choisie de celle subie. Concernant celle-ci, il est bien sur du devoir des pouvoirs publics de protéger les filles otages des réseaux maffieux qui les exploitent contre leur gré. Et ce n’est pas en pénalisant le client que cette obligation de « protection » (Sans jeu de mots) aboutira à de significatifs résultats.

A mon humble avis, plus que l’abolition, (qui est mission impossible) c’est l’encadrement sanitaire et social de la prostitution choisie dont l’ Etat devrait s’occuper, par exemple en rouvrant les maisons closes et en fiscalisant les recettes générées par les travailleurs du sexe.

Et vous qu’en pensez-vous ?

Che64 Aussi sur Twitter @che64000


Moyenne des avis sur cet article :  4.63/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • JPhilippe 6 décembre 2011 13:45

    On pourrait surtout rajouter que l’important est plus de mettre les moyens financiers et humains pour lutter contre le proxénétisme et la prostitution subie.

    Une autre priorité sera d’augmenter les ressources des étudiants pour éviter que certaines (et certains) ne franchissent la barrière pour boucler les fins de mois difficiles


    • Georges Yang 6 décembre 2011 13:46

      A CHAQUE QUESTION COMPLEXE IL EXISTE TOUJOURS UNE REPONSE SIMPLE ET CE N’EST JAMAIS LA BONNE (Montesquieu)

      Il en est de même pour la prostitution. Pénaliser les clients est ridicule, mais il faut avoir en tête que la majorité des prostituées sont des étrangères clandestines ou avec un visa touristique souvent sous la coupe de mafias.
      L’argent retourne au pays via Western Union ou d’autres sociétés de transfert, tracer ces transferts est une piste plus intelligente que de taxer lesclients


      • Alpaco 6 décembre 2011 18:27

        L’argent ne « retourne pas au pays », mais va dans la poche des mafieux en question.


      • Georges Yang 6 décembre 2011 19:05

        Les petits mafieux relèvent les compteurs, prennent leur part, mais le fric retoure ne en Afrique, au Kosovo, en Chine entres autres


      • Georges Yang 6 décembre 2011 13:47

        PS
        Il ne faudrait jamais associer la loi à la morale


        • Georges Yang 6 décembre 2011 13:49

          PPS
          Qu’en pense Ségolène Royal, votre idole ?


          • franck2012* 6 décembre 2011 14:29

            Alors un jour ils se sont levés, et ont pensé :

            « Et si pour supprimer la prostitution ....on l’interdisait ? »

            Et moi je dis  : « Messieurs les parlementaires , et si pour supprimer la connerie,on interdisait le parlement ! »


            • Gabriel Gabriel 6 décembre 2011 14:39

              Excellent mais malheureusement impossible, dommage ! Interdire la prostitution mais ce serait interdire ce qu’ils pratiquent eux-mêmes chaque jours : « Le lobbying ». 


            • lsga lsga 6 décembre 2011 18:17

              tiens, quand au lieu de parler tu cites les autres t’as l’air moins bête francky ^^


               smiley smiley smiley smiley

            • antonio 6 décembre 2011 14:33

              Je propose une loi pour abolir le système capitaliste, la société de consommation, les médias abrutissants et tutti quanti !


              • King Al Batar King Al Batar 6 décembre 2011 14:59

                Le pouvoirs publics sont déjà proxenetes !
                Je vous rapelle que les prostitués de nationalité francaises émargent et payent des impots, mais qu’elles n’ont droit à aucune couverture sociale ! Si c’est pas du racket ca !
                Il faut bien avoir conscience que l’Etat Francais a un rapport particulier avec toutes les addictions, et qu’une addiction ne devient légale que quand on a trouvé un moyen de la rentabilisée...
                LE dernier exemple, mais certainement le plus frappant est celui des paris en ligne... LEs paris en ligne (et autre jeux de poket etc...) sont devenus légaux le jour ou les gains sont devenus taxables, et ou l’état chapote le tout, les regles et les taxations... Depuis ce jour la, ce qui était immoral 6 mois auparavant a constitué 20% de l’espace publicitaires, et encore pendant la mitemps d’un match de la coupe du monde on était plus proche des 70¨% !

                Le vice et les addictions étant de formidables pompes a fric, l’état a tout interet à légaliser puis a taxer. Rendez vous compte que sur 6 euros d’un paquet de clopes y en a 5 en taxes (l’impot volontaire zarma !) multiplier ca par 4, un nombre moyen par semaine et multipliez le par 52, le nombre de semaine de l’année... Ca fait 1040 euros par ans en impots de tabac (volontaire comme on dit). Donc même les dealers payent leurs impots ! Mais toujours pour déconner, 1040 euros par ans, pendant 35 ans, ca fait un peu plus de 35000 euros. Prenez en compte les années de retraite que je fais économiser en crevant à 65 ans, et vous verrez que mon cancer je me le suis très largement payé !

                Pour revenir au sujet, oui l’état taxe et surtaxe les vices et autres addictions... Le Cannabis ou les drogues dur ne sont donc pas un problème de santé publique comme il veut nous le faire croire, mais plutot un probleme de rentabilité, a savoir est ce que ca rapporte plus en restant illégal qu’en devenant légal... Même si bien évidemment l’utilisation des drogues est dangereux et nocif pour soi meme comme pour l’entourage (la dessus bien evidemment tout le monde est d’accord !)


                • Robert GIL ROBERT GIL 6 décembre 2011 15:29

                  Et lorsque la prostitution fera partie intégrante du marché de l’emploi, si vous etes au chomage et que vous refusez un emploi de prostitué vous êtes rayé des chômeurs...


                  • Deneb Deneb 7 décembre 2011 11:28

                    R.Gil : seulement dans le cas où vous avez les compétences requises. N’est pas pute qui veut. Moi, par exemple, j’ai beau essayer de me vendre auprès des jeunes et jolies femmes, mais ça n’a pas l’air de marcher des masses, je suis portant pret à casser les prix...


                  • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 6 décembre 2011 17:18

                    @ Sabine,

                    On pourrait avoir la même compassion pour les drogués qui vont aux dernières extrêmités de l’avilissement pour avoir leur dose et penser EN TOUTE STUPIDITE qu’il faut interdire la drogue sans voir qu’elle l’est déjà et que l’état des drogués est d’abord la conséquence de la politique prohibitionniste.

                    En matière de prostitution, toutes choses égales par ailleurs, il en va de même, la situation présente étant avant tout la conséquence de la mise hors du champ social d’une pratique éternelle qui se trouve de fait en son centre (on le voit bien avec DSK) et qu’on ne va pas éliminer par des prurits législatifs imbéciles.

                    Il suffit de voir ce qui se passe dans les Etats où la prostitution est légale et parfaitement acceptée. Il arrive la même chose que lorsqu’on arrête la prohibition en matière de drogue ou d’alcool : tout rentre dans l’ordre.

                    Seule la morale petite bourgeoise n’y trouve pas son compte et est prête à instaurer l’enfer sur terre pour sauvegarder ses convictions naïves.

                    Quand la prostitution sera une profession légale, avec protection sociale, sanitaire et policière (au lieu que tant de policiers se fassent les hommes de main de l’Etat maquereau), le seul travail intelligent qui soit consistera alors dans un travail de prévention dont on se demande pourquoi il n’est pas fait actuellement.

                    Car oui, il est tout sauf anodin de marchander son corps et il importe d’élever au maximum le niveau de conscience de la jeunesse à cet égard.

                    Mais il sera de plus en plus difficile de mener ce travail de prévention si les gangs banques achèvent leur actuelle mise en esclavage des peuples européens.

                    Entre être esclave (tu te fais mettre par le système pour pas un rond) et être prostitué(e), le choix sera de plus en plus vite fait pour certain(e)s.

                    Toutes ces attaques contre la prostitution doivent nous rappeler que plus on se fait sodomiser par le système capitaliste, plus c’est « la crise » et plus l’ordre moral se trouve renforcé.
                    Comme ça on nous canalise vers le travail pour bien nous sucer la moelle jusqu’à ce que mort s’en suive.

                    Quand cette montrueuse hypocrisie finira-t-elle ?
                    Quand les 1% vont-ils nous lâcher la grappe ?

                    Probablement pas avant que nous leur fassions rendre gorge.

                    Alors, cette révolution pour une réelle protection des individus et des leurs libertés, on la fait quand ?


                    • révolQé révolté 7 décembre 2011 11:09

                      « De plus, on ne peut absolument pas assimiler un travail éreintant et esclavagiste au fait de se prostituer »

                      Vu avec des yeux de femme peut être...
                      Mais 8h/jour sur un chantier,ou dans les TP à jouer du marteau piqueur,de la pelle et de la pioche ou dans une usine à serrer des boulons peut être ressenti comme plus dur que louer son corps quelques minutes par jour.

                      je connais plus d’une pro qui se refuse de faire un travail dit « normal »,fatigant et sous payé,elles préfères de loin se faire leur petit SMIC dans la soirée.
                      De plus,savoir que la prostitution peut être perçue différemment en fonction des pays et de leur culture.

                      Sabine je respecte votre point de vue mais dites vous que toutes les femmes ne pensent pas comme vous et ne trouvent pas la prostitution avilissante.


                    • Yvance77 6 décembre 2011 17:32

                      Putain c’est un coup à nous ruiner DSK dans l’année !


                      • Pegase Pegase 6 décembre 2011 18:23

                        Ce projet est magnifique pour un monde parfait, un monde où où toute les femmes peuvent s’épanouir dans leur vie familiale et professionnelle, où tous les hommes trouveront auprès de leur chère et tendre moitié leur compte d’extase. Sauf que dans ce monde là il n’y aura pas à interdire une prostitution qui faute d’offre et de demande n’existera pas.

                        Mais le monde actuel n’est pas (encore ?) parfait et quelque chose me dit qu’il y a encore du boulot pour à peu près xxxx....xx genérations.

                        Et, dans le monde tel qu’il est, que peut apporter cette prohibition ?

                        Côté client (le seul où je peux parler d’expérience) :
                        Plus possible d’aller au bordel, donc, je me « débrouille tout seul » comme je peux et si ça ne suffit pas, je deviens maboul. Une fois que je suis maboul, qu’est ce que je fais ? Ben je n’en sais rien vu que je ne le suis pas encore. Quand je sens que je commence à dérailler, je vais me faire soigner façon Serge Lama ;)

                        côté prostituée (respect aux dames qui nous sauvent tous, ne me parlez jamais de « putes »)
                        Pour les témoignages entendus.
                        Soit elles cessent d’exercer, n’ont plus de revenus et donc végètent aux crochets de la société.
                        soit elles continuent dans la clandestinité en étant donc encore plus qu’aujourd’hui la proie des esclavagistes sous la coupe de bandits.

                        Enfin Monsieur et Madame Trucmuche et leur beaux enfants, famille modèle filant le parfait bonheur hors du vice ?
                        Monsieur et Madame payeront le plus d’impot qui sera nécessaire pour payer l’assistance aux prostituée interdite d’exercice, pour payer la réparation des dégats causés par des lascars frustrés à en être devenu dingo.
                        Quand à la fille et voir, le fils on espère qu’ils survivront à leur rencontre avec un dingo dont l’abstinence forcé aura fait pété les plombs .

                        Bref un beau projet plein de moralité et de désirs de vertu qui devenu réalité ferait beaucoup, beaucoup trop de malheurs, de malheureuses et de malheureux.

                        Alors, s’il vous plait, mesdames et messieurs les moralistes, rêvez autant que vous voudrez mais, de grâce, tant que le mobnde n’est pas devenu parfait : N’EN FAITES RIEN !!!

                        Merci d’avance


                        • Vilain petit canard Vilain petit canard 6 décembre 2011 18:28

                          Interdire la prostitution, le fameux mariage gay et le vote des immigrés, ce sont des sujets qu’on nous ressort régulièrement à al veille d’une élection, afin que tout le monde s’engueule là-dessus, et qu’on se détourne bien des vrais choses importantes.

                          Comme les goinfres financiers. Comme le flicage généralisé. Comme la main-mise d’une toute petite partie de la population sur tout le monde. Comme l’allégeance permanente aux Etats-Unis, etc.

                          Alors, oui, la prostitution c’est un sujet sérieux mais justement, il ne faut pas le traiter en période électorale, ça bouzille tout.


                          • Balibalo en Irlande Balibalo en Irlande 6 décembre 2011 19:34

                            On va vraiment arriver à la période de la prohibition aux USA.

                            A force d’interdire des trucs légitime comme dépasser les limitations de 5 km, boire un verre au resto et aller aux putes, la moitié de la population va se retrouver en infraction, une vraie économie parallèle va vraiment se développer et cette fois-ci elle aura le soutien de la population.

                            C’est vraiment des réactions de maîtresses d’école. C’est pas vrai de dire que 80% de la prostitution est forcée, c’est du pure terrorisme intellectuel. Personne ne va dire le contraire sous peine d’être accusé d’aller aux putes.
                            Un vrai déni de démocratie de quelques élites bien pensantes, écoeurant.

                            • titi 7 décembre 2011 01:24

                              « Et vous qu’en pensez-vous ? »

                              TVA 19,6% sur les services... quels qu’ils soient.


                              • Manumission Manumission 7 décembre 2011 11:06

                                Avant de supprimer la prostitution, il faudrait supprimer toutes les images ou la femme apparait comme une marchandise des films pornos, les miss france, les potiches TV, l’inégalité des salaires hommes femmes, les pubs avec des gonzesses à poils, les créatures de rêves dans les salons autos, les couguars, les jaguars, les sites internet du style loue une gonzesse.con, les revues masculines sur comment faire jouir ta gonzesse à cote de comment mettre ton iphone en wifi dans le larzac...

                                BREF

                                Bon courage !


                                • MR MERLIN Perpleks 8 décembre 2011 00:05

                                  Quand on supprime la prostitution, que deviennent les macs ?
                                  Ils vont pointer à l’usine ? Que nenni, ils font comme en Suède,
                                  ils se reconvertissent dans d’autres activités lucratives et font
                                  exploser la criminalité dans ce pays.
                                  Et alors ZORRO est arrivé et on parle de sécurité et on augmente
                                  tous les contrôles.
                                  Voilà pourquoi nos chers députés s’intéressent brusquement au sort des prostituées.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès