Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Publions les « détachés »

Publions les « détachés »

Puisque nous serions à l’époque de la lumière, la pleine et entière lumière, et que Luc Ferry s’estime victime d’un complot après son absence de révélations sur les hôtels de Marrakech. Évoquons le sujet polémique de sa mission à Matignon l’empêchant d’assurer ses cours tout en empochant son salaire. Il ne faut absolument pas en rester là : que la lumière irradie.

En premier lieu, il est tout à fait justifié de signaler la légalité du détachement. Nos concitoyens ne sont pas correctement informés sur ces pratiques très courantes (sans doute plus de 10 000 à 15 000 emplois de ce type, peut-être plus ?) avec certes des différences de nature et de salaires ...

Suggérons en conséquence que la liste complète, je dis bien complète, organisme par organisme, des détachements soient publiées et largement portée à la connaissance de toutes et tous. L’opposition devrait en faire un cheval de bataille, l’ensemble du mouvement syndicaliste également, l’associatif, le mutualiste et j’en passe. On ne comprendrait pas une telle persistance dans la pénombre maintenue sur ces questions certainement pourtant faciles à justifier

A un moment ou des instances judiciaires auront à statuer sur l’aspect fictif de certains emplois, ici ou là, il serait souhaitable que le désir de clarté dans ce pays, qui touche à l’ idolâtrie, se préoccupe aussi de ces zones d’ombre anormales dans une époque aussi lumineuse. On reconnaîtra au passage que cette lumière irradiante et sa recherche effrénée sont assez nouvelles et en partie dues au mérite d'un Sarkozy désacralisant l'exercice présidentiel.

On notera également que le tollé, justifié après la pantalonnade sur Canal+ du philosophe, aurait tendance à s'estomper après le faux pas du "détachement". Comme si beaucoup ne souhaitaient pas trop que l'on aille creuser ces questions. Faisons confiance à Médiapart, Marianne, ou autres Canards enchaînés pour se réveiller très vite et nous fournir toutes les pièces nécessaires à notre bonne compréhension. Une attitude timorée ou seulement orientée dans une seule direction serait étonnante et mal comprise. Allons-y gaiment sur les "détachements" ... Croyez-moi, on va rire !

Ceci n'excuse pas cela, bien sûr, mais puisque lumière il faut, qu'elle fuse. Les têtes vont tomber, ça fait toujours rire au début. Le peuple se précipite au bord du bac à sciure en place de Grève et ça se termine par l'Empire.

Le blog


Moyenne des avis sur cet article :  3.96/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 15 juin 2011 09:41

    Bonjour,

     Tout a fait d’accord avec votre article.

    Il ne peux qu’entrainer l’adhesion de tous dans un souci de transparence et de remise à plat d’avantages toutalement indus pour ces nantis du pouvoir qui une fois remercié disposent d’un pole détachement autrement plus éfficace que le pole emploi............

    Pourquoi avec les salaires perçus , les avantages consentis en terme de retraite ( pour nous dire que leur activité au gouvernement est précaire , la précarité à plus de 10.000 euros par mois ) , regardez MAM aussitot parti du gouvernement la sainte de Lourdes à retrouvé son poste de député ..................., oui pourquoi en plus ils disposent de placard doré , ce gouvernement vertueux et exemplaire devrait avoir HONTE de son comportement vis à vis des Français et d’autant plus que son attitude est indigne d’élus de la république qui ne sont là que pour se remplir les poches au détriment de tous.
     
    La sanction doit tomber en 2012 sinon nous risquons des troubles qui n’auront pas la couleur du jasmin.

    Philippe


    • JL JL 15 juin 2011 11:45

      @ la modération : vous devriez vous pencher sur le cas Kalki. Cet appel public à ne plus pyer d’impôts est, sauf erreur, réprimé par la loi, et le site pourrait bien avoir çà en rendre compte.

      Les interventions répétées de ce « machin » devraient interpeller tous les gens sensés de ce site.


    • Taverne Taverne 15 juin 2011 10:15

      Ces détachés sont le cancer de notre société. Ce sont des fainéants qui pèsent sur nos impôts. Qu’on leur impose 5 jours de travail général par semaine ! Qu’on les radie de tous leurs droits après deux refus de répondre à un injonction de se remettre au travail ! Que Fillon rembourse de sa poche l’argent qu’il nous a volé pour rembourser l’argent dû par ce fumiste !


      • Ronny Ronny 15 juin 2011 11:38


        @ Taverne

        Ne généralisez pas sous peine de nous faire du copier-coller du Wauquiez vs. le RSA !

        Voyez ma réponse à l’auteur ci-dessous.


      • Taverne Taverne 15 juin 2011 12:50

        Que l’on karchérise toute cette racaille que nous engraissons !


      • Taverne Taverne 15 juin 2011 12:52

        à Ronny ; si j’ai écrit « Qu’on les radie de tous leurs droits après deux refus de répondre à un injonction de se remettre au travail  ! », c’est bien pour viser exclusivement ceux qui ne produisent aucun travail ou qui ont une mission bidon comme cela semble être le cas pour Luc Ferry.


      • JL JL 15 juin 2011 10:50

        Hum. Ne croyez-vous pas qu’il y a détaché et détaché ?

        Certes, nombre de détachés le sont parce qu’on ne veut pas ou l’on ne veut pas les licencier. Mais n’y en a-t-il pas qui sont détachés parce que c’est leur « service » (au sens : groupe d’employés) qui est détaché ?


        • sisyphe sisyphe 15 juin 2011 11:11

          On notera également que le tollé, justifié après la pantalonnade sur Canal+ du philosophe, aurait tendance à s’estomper après le faux pas du « détachement ». Comme si beaucoup ne souhaitaient pas trop que l’on aille creuser ces questions. Faisons confiance à Médiapart, Marianne, ou autres Canards enchaînés pour se réveiller très vite et nous fournir toutes les pièces nécessaires à notre bonne compréhension.


          Faut vous renseigner, mon vieux ; le Canard Enchaîné a signalé qu’il avait enquêté, il y a quelques années, sur cette rumeur d’un ministre pédophile à Marrakech, qui s’est avérée............... n’être qu’une rumeur ; sans aucun fait avéré, établi, étayé, sans aucun témoin, ni lieu, ni date, sans aucun fondement réel. 
          D’où le fait qu’ils n’aient pas contribué à la répandre ; ce qui s’appelle de la déontologie et de l’éthique. 

          Une rumeur, lâchée par un salonnard à l’ego boursouflé de suffisance et de fatuité, comme dans les salons feutrés des parties fines.... pour faire le beau...
          Et tout fier d’avoir jeté « un pavé dans la mare » ; alors que, comme le dit le Canard, c’est dans la vase qu’il l’a lancé. Et qu’il ne vienne pas pleurnicher si le pavé lui revient en pleine gueule : c’est un effet-boomerang pour une fois largement mérité. 

          Par ailleurs, effectivement, demander la transparence de tous ces passe-droits octroyés (et dieu sait s’il y en a un paquet ; des détachements, délégations, aux nominations à toutes sortes de postes de complaisance) aux copains et coquins des pouvoirs en place, serait une salutaire mesure démocratique, et en financer le coût pour la collectivité, par rapport à ce que coûtent les « assistés » du RSA, pour que les choses soient claires... 

          Un bon coup de glasnost, comme un coup de pied dans la fourmilière des complaisances, arrangements, combines, passe-droits, copinages, intérêts croisés, renvois d’ascenseur, etc..... 
          Le Canard enchaîné en fait état, toutes les semaines : lecture de salubrité publique. 

          • oncle archibald 15 juin 2011 19:42

            « tous ces passe-droits octroyés (et dieu sait s’il y en a un paquet ; des détachements, délégations, aux nominations à toutes sortes de postes de complaisance) aux copains et coquins des pouvoirs en place »

            J’espère que lorsque vous parlez « des pouvoirs en place » vous n’excluez pas de cette appellation les communes, les conseils généraux, les conseils régionaux, et j’ai une pensée émue pour les innombrares sivom, sictom, sivu, bureaux d’aide à l(habitat à l’amélioration de l’habitat, à la réhabilitation de l’habitat, à l’urbanisme local, j’en passe et des meilleures qui valent largement une faculté pour planquer un permanent de parti qui pourra « pantoufler » tranquillement tout en rendant service aux copains .. 

            Ah oui j’aimerai vraiment que toutes ces bonnes planquettes, cette « fourmilière des complaisances, arrangements, combines, passe-droits, copinages, intérêts croisés, renvois d’ascenseur, etc » comme vous dites apparaissent en pleine lumière et que ceux qui triment dur pour payer tous ces « salaires salés » sachent au moins pour qui ils travaillent ...

          • sisyphe sisyphe 15 juin 2011 22:57

            Non ; je pense plutôt aux postes octroyés par le pouvoir central ; ceux qui se décident par décret ; les plus importants, les mieux rémunérés, là où il y a le plus de cumuls, et de voies de sorties, de « passerelles », de postes honorifiques (et très bien payés) comme, par exemple, nous l’apprend le Canard d’aujourd’hui : (je cite, c’est un peu long..) : 


            le gouvernement vient de publier au JO un décret qui va permettre à une trentaine de diplomates de partir prématurément à la retraite dans des conditions particulièrement avantageuses : 
            - ils peuvent partir dès l’âge de 58 ans 
            - ils toucheront néanmoins leur rémunération jusqu’à l’âge officiel de la retraite 
            - ils auront le droit de travailler dans le privé OU dans le public 
            - il leur est offert une indemnité exceptionnelle de départ égale à la moitié des primes de s’ils étaient toujours en poste . 

            Belle réforme des retraites, non ? 

            Pour les organismes communaux ou régionaux, je m’y connais certainement moins que vous, mais ça ne me semble pas se situer au même niveau..

            Quoi qu’il en soit, nous sommes d’accord pour la transparence des coûts de tous ces cumuls ou délégations, détachements, transferts, et avantages divers, et puis on pourra comparer avec ce que coûtent les cancéreux assistés du RSA ; histoire de voir.....

            Pas vrai ? 

          • Yaltanne 16 juin 2011 09:45

            euhhh Sisyphe, je me permets de rectifier : le canard a précisément écrit que :

            « Nous avions cherché, enquêté au Maroc et à Paris, pour arriver à la conclusion que l’histoire était soit complètement fausse, soit improuvable »

            Vu que ces gens là savent ce que les mots veulent dire, n’en rajoutons ni n’en soustrayons à leur parole smiley


          • oncle archibald 16 juin 2011 11:07

            euhhh Sisyphe .. votre réponse ne me satisfait pas .. Le tri sélectif c’est pour les ordures ménagères, pas pour le personnel politique... Encore que si l’on triait suivant la responsabilité personnelle de chacun, ce serait acceptable, mais trier les ordures politiques suivant l’appartenance à tel ou tel parti c’est utopique . Vous allez laisser filer dans le « compostable » des boites de conserve en aluminium et vice versa .. Rien de pire que des œillères Sisyphe.


          • oncle archibald 16 juin 2011 11:17

            Et puis cette façon de justifier les tricheries des uns par les saloperies des autres, comment dire, c’est au niveau d’une cour de récré de maternelle, genre « c’est lui qui a commencé » ou « mais Pierre aussi il l’a fait et vous ne lui avez rien dit » ... voilà voilà .. Comment revendiquer de mettre de l’ordre dans la société sur de tels principes ?? 

            Comment ne pas voir que si la Grèce est si endettée c’est parce que le boulot au noir est une institution nationale protégée par les pouvoirs publics .. Le black a joué le rôle de soupape pendant un temps, mais là, une fois que les caisses sont vides, c’est dur de dire au gens que d’une part il ne faudra plus le faire et payer des impôts, plus que il va falloir remettre au pot commun tout ce que vous avez piqué depuis des années .. Dure la réalité, dure .. 

            Une société vertueuse, partageuse et d’où bien évidemment toute triche, tout passe droit, toute niche fiscale, serait éradiquée, qui mettra ça à son programme ?? Et pour commencer si on foutait en taule tous les cabinet comptables qui passent des publicités du genre « payez moins d’impôts » voire « ne payez plus d’impôts » au motif d’incitation à la ségrégation sociale ...

          • Ronny Ronny 15 juin 2011 11:36


            @ auteurs

            Au sujet des détachements, puisque j’ai eu ce statut quelque temps :

            1. il s’agit d’un accord entre votre organisme de rattachement et un autre organisme dans lequel vous allez travailler de façon temporaire, et qui stipule que votre traitement continuera à vous être versé par votre organisme d’origine pour un travail fait dans l’organisme de détachement. Il est bien entendu que pour des agents de la fonction publique (FP) tel que moi, cela correspond effectivement à un travail réalisé, intéressant d’ailleurs souvent les deux organismes concernés ;

            2. le détachement est conclu de façon provisoire, et dans le cas de nombreux agents de la FP, il ne peut s’étendre au delà de 1 an (il existe cependant des cas exceptionnels de dérogations) ;

            3. si la poursuite d’un détachement se justifie par l’intérêt des services, il doit normalement donner lieu à une mise à la disposition de l’organisme de détachement. Ceci signifie que l’organisme d’origine conserve le ou la « mis(e) à disposition » dans ses effectifs, et doit le ou la réintégrer à l’issue de cette mise à disposition dans son affectation d’origine (lieu et rôle) si celle-ci est inférieure à 3 ans. Au delà, la personne concernée peut connaître une nouvelle affectation en tous cas au moins au plan géographique. Le mis à disposition est rémunéra par l’organisme où il exerce, et non plus par son organisme d’origine.

            Au sujet du philosophe qui nous intéresse, il eut été à mon sens plus sage de le mettre à disposition auprès de son organismes de travail, à moins que le détachement n’ait été perçu comme d’intérêt par l’université de Paris. Notons quand même que celle-ci a du à un moment ou un autre donner son accord pour le détachement.

            En espérant avoir un peu clarifié le débat...


            • Taverne Taverne 15 juin 2011 12:54

              "il eut été à mon sens plus sage..." Si vous voulez, cher naïf, mais le but de ces gens n’est pas d’être sage mais de s’en mettre un maximum dans les poches en ne faisant rien.


            • Flag Flag 15 juin 2011 13:04

              Le problème n’est pas tant celui du détachement, qui est autorisé par la loi, mais plutôt celui du détachement « rétroactif » qui me semble largement plus tiré par les cheveux.

              Cela signifie quand même que la situation de Luc Ferry était illégale depuis la rentrée 2010 et que ni Matignon, ni Luc Ferry n’ont fait qui que ce soit pour la régulariser jusqu’aux révélations du canard.

              Cela démontre au mieux une certaine incompétence, et au pire un réel mépris des règles.


              • oncle archibald 15 juin 2011 19:47

                punie, sous le bureau, en sus ... Maaammaaaaan ! c’est louche ! Je veux pas y aller sous le bureau en sus ..


              • Vipère Vipère 15 juin 2011 13:52

                Bonjour à tous

                A l’auteur, vous êtes un sacré veinard de trouver « l’époque lumineuse »  !

                Au sommet de la pyramide on est plus proche du soleil, me direz-vous, même que « les dieux élus » font la pluie et le beau temps, pendant qu’en bas les galériens rament. 

                Ceux-là, voient pas beaucoup le soleil, c’est même plutôt l’éclipse !


                • tchoo 15 juin 2011 16:31

                  Et publions les hommes politique (ou femmes) qui touchent des indemnités d’élu(e) sans sièger à leur poste (cf Chrisitine LAGARDE)


                  • dogon dogon 15 juin 2011 16:40

                    Les « détachés » ne sont pas tous des Luc Ferry. Il arrive souvent, heureusement, que cela corresponde à un véritable besoin.
                    A mon avis, il faudrait surtout publier la liste des « pantouflés » qui serait beaucoup plus intéressante par les connivences qu’elle dévoilerait entre les « politiques » et les milieux d’affaire (dans tous les sens du terme).


                    • calimero 15 juin 2011 17:14

                      Vous n’avez rien compris : un philosophe de ce calibre se doit d’être détaché des contingences matérielles. C’est pour la grandeur et le rayonnement de la France ! Pour remplir son altruiste mission d’éclairer par ce phare de la pensée l’humanité reconnaissante. L’Histoire saura rendre justice à son infinie sagesse. (Encore une petite pour la route ? non ca va, ok !).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès