Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Puis-je échapper aux impôts français en résidant en France moins de 183 (...)

Puis-je échapper aux impôts français en résidant en France moins de 183 jours par an ?

Non, le fait de résider moins de 183 jours en France ne vous permet pas nécessairement d’échapper aux impôts français.

En effet, l’article 4 A du code général des impôts considère que les personnes imposables en France sont celles qui y ont leur domicile fiscal. 

L’article 4 B de ce même code définit le domicile fiscal par plusieurs critères. 

Le critère du foyer

Le premier critère est le foyer. C’est la situation la plus classique. La détermination du lieu du foyer est en général simple, car elle correspond à la résidence familiale, ce qui suppose des éléments matériels assez simples à démontrer : 

- existence d’un logement familial ;

- scolarisation des enfants ;

- travail du conjoint…

Ce n’est que lorsque l’existence d’un foyer en France n’est pas démontrée que les autres critères s’appliquent. 

Le critère du lieu de séjour

 A titre de règle pratique, l’administration considère que le critère du lieu de séjour principal en France est rempli pour les personnes qui y séjournent plus de 183 jours au cours d’une même année civile.

Mais ce n’est qu’une règle pratique. Ainsi, par exemple, si vous résidez dans trois pays et que le pays où vous séjournez le plus longtemps est la France, l’administration pourra considérer que votre pays de séjour principal est la France.

Le lieu de séjour est parfois plus difficile à déterminer. C’est notamment le cas si vous n’avez pas de logement en France ou si vous avez des logements dans plusieurs pays. C’est alors une question de fait. L’administration utilise alors un faisceau d’indices pour déterminer si votre lieu de séjour principal est ou pas situé en France : 

- les paiements effectués en France (chèque ou carte) ;

- les déplacements en avion ;

- les appels téléphoniques…

Les autres critères

 Le critère du foyer ou du lieu de séjour n’est pas le seul critère. Il y a aussi d’autres critères, tels que le lieu de votre activité professionnelle principale et le centre des intérêts économiques. Il suffit qu’un seul de ces critères soit rempli et le fisc français vous considérera comme imposable en France. 

L’appréciation se fait au cas par cas, en fonction des circonstances de chaque affaire. Ainsi, même si vous ne séjournez pas en France, si vous n’y possédez aucun bien, ni de compte en banque, mais que vos revenus sont essentiellement de source française, vous risquez d’être considéré comme imposable en France. 

Exemple : vous n’avez aucune attache en France, mais vous y tenez un blog ou un site internet financé par de la publicité, des liens et des articles sponsorisés. Si la régie publicitaire et/ou les annonceurs donneurs d’ordre sont des entreprises françaises, vous risquez quand même d’être considéré comme domicilié en France et donc redevable de divers impôts et taxes envers le fisc français. C’est notamment le cas si vous avez été jusque là un bon et loyal contributeur des finances publiques françaises et si vous n’êtes imposé nulle part ailleurs du fait que vous ne résidez dans aucun pays plus de 183 jours par an. 

Notre conseil : Ne jouez pas le petit malin avec les impôts. En cas de doute sur votre situation personnelle et au cas où vous souhaitez avoir le cœur net pour dormir tranquille, n’hésitez pas à interroger directement le service des impôts compétent. Celui-ci a l’obligation de vous répondre dans le cadre d’un rescrit fiscal. Sa réponse l’engage et vous procure la sécurité juridique que vous êtes en droit d’attendre.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur http://www.droitissimo.com.


Moyenne des avis sur cet article :  3.18/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • chlegoff 28 mai 2011 15:30

    Je ne vois pas l’intérêt de quitter la France pour des raisons fiscales. La meilleure preuve : Liliane Bettencourt ne paierait que 20% d’impôt sur le revenu. « La contribuable la plus riche de France n’aurait payé que 37,5 millions d’euros d’impôt sur le revenu en 2007. Et sans doute bien moins ensuite. »


    • vinvin 28 mai 2011 15:45

      Oui, mais alors pourquoi HALLYDAY c’ est barré aux USA ?....




      VINVIN.

      • chlegoff 28 mai 2011 17:13

        Oui, mais alors pourquoi HALLYDAY c’ est barré aux USA ?....


        C’est une bonne question, il faudrait lui demander. Il est de culture Rock And Roll, aime les USA mais fait son beurre en France car malheureusement pour lui il n’a jamais réussi à faire carrière là bas.

        Il est vrai également que la France taxe essentiellement les revenus du travail et très peu ceux des capitaux. Ses revenus d’artiste étant des revenus du travail, il peut se sentir spolié. Mais bon, il y a plus à plaindre...

        • vinvin 28 mai 2011 22:19

          Merci por votre réaction a mon « post » précédent.



          oui, vous avez tout a fait raison ! Effectivement Johnny est de Culture très Rock-And-Roll et de culture Américaine en général, (certainement une des raisons qui fait qu’ il ce sent plus a l’ aise aux USA qu’ en France...).

          Disons aussi que mise a part des problèmes d’ impôts et de culture, il aussi l’ avantage que n’ étant pas connu aux USA, il peut vivre sortir et circuler librement comme vous et moi, ce qu’ il ne pourrait pas faire en France sans que ses fans y tombent sur le dos !


          Cordialement.



          VINVIN.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès