Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Qu’est devenu le new age ? Un mouvement dépassé ou une promesse non (...)

Qu’est devenu le new age ? Un mouvement dépassé ou une promesse non tenue ?

Il y a trois décennies se propagea un mouvement à visée spiritualiste nommé « new age » dont les ingrédients ont été élaborés surtout en Californie. Dans un livre devenu culte, Marylin Fergusson avait prophétisé un nouvel âge du Verseau avec des aspirations et des connaissances fondamentalement distinctes de celles soutenant le matérialisme et le consumérisme. Le nombre considérable de courants et pratiques se réclamant du new age ne facilite pas la compréhension de ce mouvement qui s’inscrit comme une spiritualité ou une nouvelle religiosité bâtie le plus souvent avec un syncrétisme absorbant diverses traditions issues de la sagesse antique et/ou orientale. D’où réaction des spécialistes orientaux face à un new age auquel ils reprochent d’utiliser leurs doctrines et pratiques sans vraiment les comprendre et donc en les déformant. Du côté du Vatican, Jean-Paul II n’appréciait guère ce mouvement spiritualiste, lui reprochant de méconnaître les vérités de la Révélation chrétienne.

Qu’est devenu le new age en ce début de siècle que Malraux avait prophétisé comme spirituel sans préciser à quelle spiritualité il pensait ? C’était dans les années 1960. Une période cruciale pour l’Occident. Deux auteurs pour saisir la compréhension de la nouveauté de cette époque. Brzezinski et sa thèse de l’âge technétronique avec la propagation d’un nouveau mode d’existence depuis les Etats-Unis. Le sociologue Nisbet avait quant à lui projeté un âge nouveau, gouverné par la rationalité et les productions industrielles avec l’abandon des croyances et pratiques religieuses. Chez nous, la revue Planète offrait un regard anti-moderne en évoquant les anciennes traditions, l’ésotérisme et quelques nouveautés scientifiques. Ruyer forgea la thèse d’une nouvelle gnose issue de la physique moderne et propagée depuis Princeton par quelques savants, surtout des physiciens. Pour Ellul, l’abandon du religieux n’était pas du tout à l’ordre du jour en 1970. Le penseur de la technique avait décelé dans la société la présence d’aspirations religieuses prenant un virage mais pas forcément en respectant les canons de la tradition. A contre-courant des interprétations dominantes, il interpréta la déchristianisation non pas comme un déclin du religieux mais l’avènement d’une nouvelle religiosité développée dans des sociétés dont les aspirations ne peuvent être satisfaites par le matérialisme et la rationalité étriquée. La nouvelle religiosité s’inscrivant alors moins dans la Nature et la Révélation qu’en relation avec ce nouveau milieu proposé à l’homme qu’est le technocosme.

Les années 1990 ont vu le new age prendre un essor médiatique conséquent, suscitant intérêt auprès de populations occidentales devenues perplexes après la chute du mur et en quête de sens. La question du sens, c’était le marronnier de l’époque, un thème qui n’a pas perduré, contrairement au plus couru les marronniers, la franc-maçonnerie. Le new age de 1990 est à la fois un ensemble de spiritualité, une foire ouverte au charlatanisme, un bon produit éditorial et un excellent business, avec des formes commerciales sans oublier la tendance nouvelle que fut le channeling. Notre bon vieux Pascal y aurait vu le signe du divertissement plutôt qu’une authentique quête spirituelle. Au final, Ellul avait vu juste mais cette démultiplication de la religiosité nous fait perdre de vue ce qu’est la religion au sens authentique du terme. A ces nouvelles orientations religieuses devenues presque concurrentielles s’ajoutent les pratiques traditionnelles, en déclin dans les pays occidentaux mais très présentes pour ne pas dire renforcées dans les pays d’Islam. Avec les formes intégristes qui n’ont plus rien du religieux mais tout du politique. En Asie, les traditions se perpétuent, sans qu’on ne puisse prédire leur avenir en cette ère de marchandisation et de consumérisme.

Après 2000, Internet est devenu un outil de diffusion sans limites si bien que les mouvances du new age se sont propagées en se diversifiant avec tendances virant au charlatanisme ou aux facéties ésotériques vites popularisées dans la littérature de science fiction et les contes magiques. Le succès de Harry Potter participe à cette génération de l’individu tout puissant. D’ailleurs, les sociétés occidentales ont façonné la figure de l’individu au point d’en faire un trait essentiel et même une éthique pour génération d’enfants gâtés. Le milieu technique isole autant qu’il met en communication. Il ensorcelle en offrant le sentiment que tout est accessible, disponible, réalisable. L’homme connecté est souvent un « homme seul ».

Le devenir du new age se diffracte dans la diversité des valeurs, aspirations et modes de vie. Au final, le transhumanisme et l’idéologie de la singularité se placent dans le sillage du new age, avec une aspiration transcendante, celle du dépassement de l’humain par l’hybride homme machine. Le transhumanisme est construit la manière du paganisme. Il représente en fait le paganisme contemporain, fondé non plus celui sur la Nature, ses entités, ses elfes, ses divinités, mais sur les pouvoirs quasi magiques des machines. Le reste du new age se situe entre des pratiques spirituelles et corporelles plus ou moins sérieuses, parfois associés à un bizness de l’âme, alors qu’une quête authentique de spiritualité, de sens, d’ouverture, de nouvelle gnose, se dessine également chez quelques individus résolument décidés de larguer les amarres avec les limites de la matérialité et du rationnel étriqué. La science moderne n’accèdera jamais à l’énigme de la vie et aux mystères de l’univers, pas plus qu’elle ne comblera le manque spirituel et le désir de croître en connaissance, en conscience et en expériences diverses dépassant les règles du jeu matériel et prosaïque.

Une nouvelle gnose arrive, construite à partir de la physique contemporaine et des sciences du vivant. Un sens nouveau se dessine. Le meilleur du new age nous attend si nous le décidons et l’accompagnons. La Modernité ne peut plus continuer sur sa route.


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • Gabriel Gabriel 2 décembre 2014 10:40

    Bonjour Monsieur Dugué,

    Nous sommes entrés dans l’ère du verseau et, par la force des choses, le balancier des valeurs devrait s’inverser. Cependant, le nouvel age ou spiritualité évolutive tant attendu ne s’accomplira que par l’expérience d’une quête individuelle et intérieure de chaque être. La vérité est en chaque individu et aucune obédience philosophique, religieuse ou aucun gourou ne peut ou ne pourrait nous faire croire détenir la clef de cette évolution. Comme vous le dites si bien, le charlatanisme bat son plein et des officines, sectes de tout genre on pignon sur rue profitant de la misère intellectuelle et de la perte de spiritualité d’une majorité de citoyens. Quant aux religions traditionnelles on en voit le résultat aujourd’hui et je fais l’impasse sur leurs parcours guère reluisants aux travers de l’histoire de l’humanité. C’est bien connu, confiez le pouvoir à une religion et vous obtiendrez une dictature. J’ai tendance à croire que cette forte évolution spirituelle interne prendra le pas sur l’abrutissement matériel des masses car, ce n’est plus une question de choix, cela va devenir un question de survie et notre écosystème nous y obligera.


    • soi même 2 décembre 2014 12:22

      ( Nous sommes entrés dans l’ère du verseau ) Avant d’adhérer à une information qui est probablement sans fondement, il y a quelque recherche à faire en autre c’est quoi une année platonicienne, et où l’on rencontre la première fois cette théorie ?

      Quand on aura la réponse à ces deux questions, on l’on se rencontre que cette affirmation est fausse et que c’est leurre qui à des raisons occultes très profonds !


    • Gabriel Gabriel 2 décembre 2014 13:36

      @ soi même,

      Bonjour, lorsqu’il est mentionné l’ère du verseau ce n’est qu’une référence astrologique et rien de plus. Il en est de même concernant l’année platonicienne qui ne sont, l’une comme l’autre, que des conceptions propre à des cultures, à des traditions. Je nomme ici l’ère du verseau car il faut bien une appellation de référence, un point de départ nominatif, j’aurai aussi bien pu dire en ce début de millénaire (J’espère que cela ne fait pas de moi un millénariste pour autant...) ni voyez absolument rien d’ésotérique.


    • soi même 2 décembre 2014 14:28

      si justement, j’ai réagit à vos propos, c’est à la légèreté sur ce sujet, il y a justement une embrouille occulte sur ce sujet, car il est important pour certain que notre époque soit noyer dans un total brouillard occulte !

      Ce n’est pas une critique sur votre intervention , c’est juste une alerte, sur ce sujet !


    • Duke77 Duke77 2 décembre 2014 16:34

      @soi-meme : je ne comprends pas bien votre intervention, vous niez que nous sommes au debut d’un nouveau cycle galactique ? Parce qu’il semble que cela soit très vite vérifiable, c’est un fait scientifique que tout astronome peut demontrer.

      JP Garnier Malet entre beaucoup d’autres y fait allusion. C’est un physicien en mecanique des fluides mais qui s’intéresse à la cosmologie egalement.

    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 2 décembre 2014 19:15

      Il existe certains courants de pensée ésotérique qui affirment que nous ne sommes précisément pas du tout dans l’ère du Verseau et que le fait de le prétendre revient à tomber dans un piège tendu pour semer la confusion, en particulier pour nous faire croire que nous devons précipiter les choses, abandonner toute tradition et tout miser sur un Nouvel Homme et un Nouvel Age. Ce serait un peu comme dire d’un enfant de 10 ans qu’il est entré dans sa phase de puberté. 


    • soi même 2 décembre 2014 19:28

      Et oui , je le nie , l’erre du Verseau va débuter pas avant 3500 ans !
      Il y a actuellement exactement 3500 -2014 = 1486 ans avant que erre du Verseaux débute !

      Car si vous pensez que c’est simplement une observation physique de la chose qui détermine, c’est que vous tenez pas compte qu’il y a aussi des lois spirituels et que cela en définitif nous gouverne réellement et non pas ce que l’on semble percevoir extérieurement !

      Notre époque à débuté en 1412 et elle a une durée de 2160 ans avant un changement d’erre, en réalité un changement d’erre se fait quand le point vernal ce trouve au milieux de la contestation ce qui va se produit dans les environ de 3500 ans quand le point vernal se trouvera au milieux de la constellation du Verseau.

      Cette loi peut paraître incompréhensible, mais si l’on applique à l’être humain, on l’on voit bien ce ce n’est pas l’age de la naissance qui détermine qui est rentré dans l’age adulte, c’est quand il a atteint l’age adulte qui est adulte, et bien en quelque sorte, c’est le même décalage que l’on doit appliquer aux constellation pour comprendre que nous avons encore un tiers de se temps 1486 ans avant d’être totalement sous l’effet de l’erre du Verseaux !

      Malheureusement pour vous, ce ne sont pas des savants scientifiques (physicien en mécanique des fluide ) qui détermine cela, ce sont des lois occultes qui sont à la base de cette règle qui montre d’ailleurs, que ce n’est pas la somme de la connaissance scientifique qui peut fonder une autre spiritualité, mais bien la compréhension moderne de ses lois occulte ( Spirituel ) qui peut éclairé la science sous un autre jour !

      Il est évident aussi, que cette nouvelle approche spiritualiste de la science, ne consiste pas à simplement annelé le Credo de la religion qui déclare Urbi et Orbi, l’omnipotence, l’omniscience l’omnipuissante d’une conception moyenâgeuse de la spiritualité mais bien vivre une osmose entre ce que apporte la connaissance spirituel et ce apporte les découvertes scientifiques !

      En ce sens Bernard pressent bien la nécessité du liens que doit rencontré la science, elle doit être féconder par une science spirituel pour être une nouvelle pierre angulaire qui aboutira à ce tous pratiques scientifiques deviennent une bénédiction sacramental !

      Il y a un précurseur dans cette approche c’est la pensée Goethéenne de la Science, une voie qui est encore très marginale mais pour ceux qui la connaisse est très prometteuse dans cette union de la science et du spirituel !

       


    • Gollum Gollum 3 décembre 2014 13:42

      Et oui , je le nie , l’erre du Verseau va débuter pas avant 3500 ans !
      Il y a actuellement exactement 3500 -2014 = 1486 ans avant que erre du Verseaux débute !


      Je comprends mieux vos positions parfois surprenantes soi-même. Vous êtes en fait un disciple fidèle de Rudolf Steiner et en conséquence des âneries qu’il a pu proférer..

      Le Christianisme débute l’ère des Poissons. Pas la peine de faire un parallèle entre la symbolique du signe et le christianisme lui-même. Ceux qui ont quelques connaissances des deux feront tout de suite le parallèle, d’autant que les premiers chrétiens avaient bien pour signe de reconnaissance le poisson.

      En conséquence vu qu’une ère astrologique fait environ 2160 ans celle du Verseau serait pour aux alentour de 2160 de l’ère chrétienne et non pas en 3500.

      Ce qui fait bien qu’on en approche assez rapidement. On peut même dire qu’un des premiers symptômes de cette approche fut la Révolution française de 1789.

      M’enfin il serait peut-être bon de préciser que l’ère des Poissons actuelle clôt le Kali Yuga en cours, Kali Yuga qui débuta environ 4000 ans avant le Christ, voir Guénon sur son ouvrage des cycles cosmiques. Guénon que vous détestez et maintenant je comprends pourquoi. smiley

    • soi même 3 décembre 2014 15:06

      @ Gollun va reprendre l’anneau à Fronton, c’est bien à toi que revient mon trésor !

      ( et en conséquence des âneries qu’il a pu proférer.. ) Et bien j’attends avec impatience que tu ne démontres ses âneries, si des détails de sa pensé t’échappes avant de dire que c’est une ânerie, il serait bon que tu devienne Docteur en physique Docteur en philosophie !

      Car sans doute cela t’as échapper, il a une connaissance solide et visiblement si tu lis avec attention ses propos tu auras de plus en plus de mal à prétendre qu’il dit des âneries mais plus tôt à te questionnes sur ton attachement viscérale à des préjugés donc il démontre que l’on berce comme un nouveau née dans ses bras !

       


    • soi même 3 décembre 2014 15:19

      Quand à ta chronologie interroge toi d’ou elle vient avant de nous suriné des classiques de la manipulation .

      Il ne te viens pas l’idée qu’il y a un décalage entre la l’erre Cosmique et la erre correspondante sur terre , du temps du du Christ c’est l’erre du Verseaux - 747 à 1412 et oui si d’un certain sens c’est purement mathématique sous une autre sens, il y a des lois occultes donc visiblement ta fois de charbonnier ignore, mais il y a pas de doute le bon Pape François 1er va reconfirmé tes propos, tu ne serra pas excommunier pour parjure et tu pourras toujours lire le Marteau des Sorcières !


    • soi même 3 décembre 2014 15:53

      Erreur Erre du Bélier - 747 à 1412 .


    • Gnostic GNOSTIC 2 décembre 2014 10:52


      Le NEW AGE c’était tout et n’importe quoi !

       

      Qu’en est-il sorti ?

      Et bien pour la France : Hollande, Sarkozy, MarineLePen, Mélanchon …

      Des maitres en tromperie comme le NEW AGE

       

      Une nouvelle gnose arrive, construite à partir de la physique contemporaine et des sciences du vivant. Un sens nouveau se dessine. Le meilleur du new age nous attend si nous le décidons et l’accompagnons

       

      Ah si on compte sur la physique dite quantique pour nous expliquer les mystères, attendons-nous à des sacrées élucubrations

       

      the truth is out there

        smiley


      • fred.foyn Le p’tit Charles 2 décembre 2014 11:04
        Le new age ....une secte de plus dont sont friands les américains.. !

        • fred.foyn Le p’tit Charles 2 décembre 2014 12:25

          L’étude est réalisé Pew Research Center montre la répartition globale suivante :

          • Chrétiens - 78,4 %, dont
            • Protestants - 51,3 %, dont
              • églises évangéliques - 26,3 %
              • églises libérales - 18,1 %
              • églises historiques noires - 6,9 %
            • Catholiques romains - 23,9 %
            • Mormons - 1,7 %
            • Orthodoxes - 0,6 %
            • Autres chrétiens - 1 %
          • Juifs - 1,7 %
          • Bouddhistes - 0,7 %
          • Musulmans - 0,6 %
          • Hindouistes - 0,4 %
          • Autres religions - 2,1 %
          • Sans religion - 16,1 %..................Wikipedia

        • L'enfoiré L’enfoiré 2 décembre 2014 19:17

          p’tit Charles,

           Avez-vous additionné chacune des parties ?
          78,4%= 51.3 + 26,3 donc = 77,6%
          donc reste 0,8 % à ajouter pour faire le compte.
          +18,1 + 6.9+ 23,9 +1,7 +0.6 +1 = 52,2%
          Autres religieux : 1.7+ 0,7 + 0.6 + 0.4 + 2.1 = 5,5%
          Sans religions = 16.1%

          Cumulons le tout 77.6 + 52.2 + 5.5 + 16.1 = 151.4%
          C’est pas mal pour des pourcentages smiley

        • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 2 décembre 2014 19:21

          « Le new age ....une secte de plus »


          Il existe des communautés de style « nouvel age » plus ou moins délirante, mais votre propos est aussi mal formulé que celui qui affirmerait que le « romantisme » ou le « gothique » est une secte de plus. Nous parlons d’un courant de pensée et d’une mode aux ramifications très nombreuses, donc tout le contraire d’un cercle fermé de croyants repliés sur eux-mêmes. 

          Le mot « secte » n’est plus guère utilisé que par les journalistes sportifs de province et les abrutis. Il a été banni du dictionnaire juridique parce qu’il ne voulait rien dire.

        • soi même 2 décembre 2014 11:26

          @ Bernard, ( Le new age de 1990 est à la fois un ensemble de spiritualité, une foire ouverte au charlatanisme, un bon produit éditorial et un excellent business, avec des formes commerciales sans oublier la tendance nouvelle que fut le channeling. Notre bon vieux Pascal y aurait vu le signe du divertissement plutôt qu’une authentique quête spirituelle. )

           (Une nouvelle gnose arrive, construite à partir de la physique contemporaine et des sciences du vivant. Un sens nouveau se dessine. Le meilleur du New age nous attend si nous le décidons et l’accompagnons. La Modernité ne peut plus continuer sur sa route. )

          Ne prenez pas la théorie quantique comme étant le nouveau socle de cette spiritualité, car si vos reproches est justifier à propos du New age, prendre la théorie quantique est en réalité de passé de l’état de nébuleux ( ) New Ages) à celui d’abstrait ( théorie quantique ) et le spirituel est tous sauf de l’abstrait, c’est du manifesté !

          Car si un calcul est juste, pour autant, reflet’ il la réalité ?


          • bakerstreet bakerstreet 2 décembre 2014 21:36

            New age


            Les dénominations valent ce qu’elles valent.
             On sait comment est né le nom « impressionnistes », pas vraiment de quelqu’un qui voulaient du bien à ces peintres peignant « leurs impressions..... »
            L’histoire vous fait des retours de service qui vous reviennent en pleine figure. 

            Kerouac étaient furieux contre ce terme de « beatnik » qui ne voulait rien dire, un raccourci caricatural d’un mouvement qui plongeait ses racines aussi bien dans l’histoire américaine des pionniers, comme Thoreau, ou le mysticisme japonais ou bouddhique, tramé avec l’histoire américaine et son mythe de la liberté individuelle, ainsi que du culte des ses grands espaces. 

            Beat ou non, leurs bouquins et leurs façons de voir la vie ont changé le regard de milliers d’américains et de jeunes tout autour du monde, pour inaugurer un nouveau genre de littérature, mais aussi de vie, nimbée de musique, de défonce et de spiritualité, où la quête de soi et de l’absolu étaient les objectifs principaux, pas l’augmentation du PIB. 

            Quant on a connu ces années là, et qu’elles coïncidèrent avec sa jeunesse, on se dit qu’on a eu du pot, que le vent était de votre coté. 
            Il suffit d’être au bon endroit au bon moment. 
            Sur la place de la bastille en 89, sur la place rouge en 17, sur le bateau lavoir à Paris à l’époque de Picasso et de ModiglianI
            Peut être aussi d’étre l’homme fait pour ça. 
            D’étre monté dans le train quant il passait. Un moment d’abandon, de lâcheté ou de courage.

            Bon je m’égare une fois de plus.
             Les années 60 aimaient bien s’égarer, les longues impros sur la fender ou au saxo. Et puis aussi dans les expériences, plus ou moins allumées, ou hallucinées, comme celles de Timothy Leary, qui avait envisagé de mettre du LSD dans les conduites d’eau de la ville de San Francisco, afin de libérer l’imaginaire des bourgeois. . 

            Un pas de plus sur le coté, et vous passez du situationnisme au totalitarisme, avec ces gourous et ces grands prêtres. L’époque se gargarisait avec les ismes. 
            En 68 les Beatles filèrent à Bénarès, prendre leçon d’un gourou !
            Mais Ringo Star revint au bout d’une semaine. Il se languissait de l’england, du bacon et du broken pekoe tea, ainsi que de la marmelade. 

            Savez vous d’où vient le terme de marmelade ?
            De la petite princesse Mary, futur reine d’ecosse, Mary stuart. 
            Mary était malade, et l’on avait demandé au cuisinier français, de préparer une sucrerie, qui consolerait Mary malade
            Marymalade = Marmelade.

            Mais qu’est ce que ça vient faire dans cette histoire ?
            En France, à l’époque des sixties,, on disait « c’est juste pour faire avancer le schmilblic ! »

            Les compagnons de la chanson interprétaient « the yellow submarine », et l’avaient repeints en vert pour l’occasion. 
            Mais ces types n’’étaient pas des écolos avant l’heure. 
            Ils arrivent que des gens ne comprennent rien à l’histoire, et même pour la traduire, se gourent dans les couleurs. 
            Parfois je me demande si Timothy Leary n’avait pas finalement raison !


          • soi même 3 décembre 2014 01:33

            Un petit lien qui explique beaucoup de chose sur le sujet :
            http://crom.be/fr/documents/channels-bas-les-masques


          • soi même 3 décembre 2014 01:39

            erreur sur le premier le deuxième est le bon ;
            http://crom.be/fr/documents/l-origine-du-nouvel-age


          • julius 1ER 3 décembre 2014 09:52

            @baker street,

            j’aime bien cette histoire de marmelade !!!!!, tu as totalement raison, il y a des mouvements de fond que certains essayent de récupérer à défaut d’en être les initiateurs.....
            mais les sixties c’est plus que les Beattles et l’électricité c’est aussi la contestation de l’ordre établi, 
            lorsque je vois des jeunes adhérer à l’UMP passer par le conservatisme avant d’être révolutionnaire je me dis qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond....... le propre de la jeunesse ce doit être le bouillonnement d’idées et d’utopies lié aux hormones, pas la sclérose du conservatisme réactionnaire.........

          • Neymare Neymare 2 décembre 2014 11:32

            "Ah si on compte sur la physique dite quantique pour nous expliquer les mystères,"

            Pas plus la physique quantique que le new age n’expliqueront des mystères. Le probleme de beaucoup de gens c’est qu’ils veulent des solutions toutes faites, des réponses minute a des questions complexes.
            Autant le new age que les religions classiques, ou la science ne peuvent fournir ces réponses. Ou elles vous donneront des éléments de réponse dont vous ne saurez pas quoi faire, des pièces de puzzle.
            Les véritables réponses viennent en suivant un processus qui est très similaire dans la plupart des spiritualités sérieuses : ce processus consiste d’abord a aller voir ce qui se passe en nous : les processus de la pensée, de l’énergie corporel, de la concentration etc...
            A mesure que vous progressez, ces processus sont dénoués en vous et vous parvenez à de nouvelles phases. Un tel processus peut prendre toute une vie. Alors bien sur c’est possible de vous dire tout de suite quel est le point d’arrivée. Mais si vous n’avez pas suivi le processus, vous ne serez pas prets à l’assimiler, ou vous le refuserez. Le chemin est aussi important sinon plus que le but.
            A notre époque qui exige l’immédiateté de tout, évidemment, partir sur un processus qui peut durer toute une vie c’est pas envisageable pour la plupart d’entre nous. Alors on préfère des ersatz, comme les religions traditionnelles, des connaissances new age ou ésotériques etc...
            La véritable connaissance des choses ne se fait pas dans des livres, ou dans des cours dirigés par des gourous, la véritable connaissance vient de l’intuition, ce sont des flashs intuitifs, qui vous montre souvent des choses incompréhensibles si vous ne vous en tenez qu’a un aspect visuel, mais l’information y est intimement liée : il n’y a plus de séparation de la perception et de l’information.
            Celui qui est vraiment sérieux et motivé doit avoir la volonté de changer (en mieux de préférence), meme s’il ne sait pas ou va le mener ce changement. Ensuite, pas la peine de se répandre en prières, ou en simagrées, ou partir dans des délirs new age il faut s’auto investiguer, s’introspecter sans avoir peur d’affronter ce que l’on est vraiment.


            • alinea alinea 2 décembre 2014 12:27

              Le New age, c’est encore des cours de yoga donnés dans des villages par quelqu’un qui s’y croit !!
              C’est non seulement la marchandisation de l’Orient et ses sagesses ou pratiques, mais c’en est la médiocrisation, peut-être une « récupération », du genre recette facile, accessible à tous,etc. Cela a sonné la fin de l’effort qui nous grandit, c’est le règne du surf, enfin toute notre société actuelle !
              Bien qu’ayant fait un chemin personnel, pas par choix, je crois plutôt au retour de l’ensemble, quand l’occidental aura enfin compris qu’il est dans une impasse, et quelle !
              En voit-on le début ? Oui, ici ou là, mais seulement réservé aux pionniers, aux héros, aux courageux ; la force en face d’eux est telle qu’ils ne peuvent entraîner un mouvement de plus grande ampleur.
              Alors : ensemble ou chacun pour soi ?
              Fraternité ou barbarie ?
              Mais foin des doctrinaires et leur pouvoir, vive l’anarchisme !!


              • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 2 décembre 2014 19:23

                Très bon livre. Cette version est-elle intégrale et en accès libre ?


              • soi même 2 décembre 2014 19:31

                Visiblement cette traduction n’est pas en version libre, il y a une plus ancienne qui est libre de droit donc la traduction n’est pas la plus fidèle dans les tournures de phrase si particulier à cet ouvrage !

                 


              • Gollum Gollum 2 décembre 2014 13:47

                Comme votre texte l’indique le new-âge fut et reste un espèce de fourre-tout où l’on trouve le pire comme quelques perles parfois.


                Néanmoins il a surtout aboutit à une nouvelle forme de matérialisme, et ce n’est sans doute pas un hasard si à cet égard il est né à l’extrême-ouest, matérialisme que l’on pourrait appeler matérialisme spirituel (terme d’ailleurs utilisé par Chögyam Trungpa).

                Et qui dit bien ce que ça veut dire : récupération d’un besoin légitime de spirituel pour le transformer en recherche de confort psychologique, dans la droite ligne du confort matériel. D’où l’explosion des différents coachings, l’explosion du développement personnel. Dans la droite ligne du narcissisme et individualisme moderne.

                C’est donc aussi la neutralisation ou la perversion des authentiques doctrines traditionnelles : récupération du bouddhisme, vu comme une sorte de médicament contre le stress, ce qu’il est d’ailleurs, mais pas que… récupération du Zen au Japon, et ce au profit de la productivité des entreprises, alors que ce n’est absolument pas son but premier…. récupération du Yoga, perversion du Tantrisme qui devient une légitimation du jouir à tout prix typiquement occidental….

                Perversion de l’astrologie qui se trouve fractionnée en différents courants et où l’astrologie traditionnelle authentique devient quasiment invisible.

                Idem pour l’Alchimie où les charlatans foisonnent.

                Explosion du channeling où les révélations extravagantes foisonnent.

                Bref, le new-âge est une formidable entreprise de pourrissement de la spiritualité authentique. Et des doctrines traditionnelles authentiques. Cela afin de ralentir, et freiner l’émergence d’une véritable religiosité.

                Le zapping aussi sur le sens de la souffrance est typique du new-âge. D’où l’annonce de l’avènement d’un âge d’or, sans nécessité de passer par la partie crucifixion nécessaire à cet avènement. 

                Chose qui est pourtant une constante dans les vraies traditions religieuses : Avènement du Kali Yuga pour l’Hindouisme avec une détérioration progressive des choses jusqu’au rétablissement de la Tradition par un avatar de Vishnou, Kalkî en ce qui concerne l’actuel cycle.

                Même chose pour le christianisme où l’Apocalypse annonce de façon claire aussi la victoire momentanée et courte, mais bien réelle, des forces des Ténèbres ce qui impliquera ipso facto pour l’homme de Tradition (pas que lui d’ailleurs..) un risque pour son intégrité corporel. Surtout s’il s’amuse à se mettre en avant.

                Quant à l’avènement par la science moderne d’une nouvelle gnose je n’y crois guère. Il faudrait qu’elle change radicalement de forme pour cela. La science est au contraire un fruit direct du matérialisme et du rationalisme et je ne crois pas que du moins puisse sortir un plus.

                Il faudrait pour que la science devienne gnose que celle-ci renonce à sa forme de rationalité et de besoin de vérification par la preuve ce qui aboutirait à ce qu’elle se renie elle-même..

                Dans la Gnose, le psychisme, le spirituel sont fondamentaux et non quantifiables. Même si ce spirituel peut laisser sa trace dans le matériel.

                Bref, Science et Gnose sont des contraires polaires et qui ne communiquent guère. Mais j’arrive assez à imaginer une nouvelle caste de prêtres qui par une nouvelle authentique Gnose nous ouvrirait la porte de pouvoirs insoupçonnés sur le matériel.

                C’est un des sens d’ailleurs de la phrase : Cherchez le Royaume de Dieu d’abord et tout le reste vous sera donné par surcroît.

                • soi même 2 décembre 2014 13:52

                  si vous prenez Bernard au sérieux, c’est que votre spiritualité est une pacotille pour midinette endimancher !


                • L'enfoiré L’enfoiré 2 décembre 2014 16:53

                  Golum, 


                  « Et des doctrines traditionnelles authentiques. Cela afin de ralentir, et freiner l’émergence d’une véritable religiosité ».

                  A vous lire, on pense à un fondamentaliste, fou d’authenticité.
                  Vous êtes aussi sur les rangs pour rejoindre l’EI ?

                • L'enfoiré L’enfoiré 2 décembre 2014 16:56

                  Ce billet devrait vous faire réfléchir.

                  L’image que l’on donne en surface, n’est que rarement le reflet de l’intérieur. 

                • Gollum Gollum 3 décembre 2014 13:50

                  Mon pauvre enfoiré. Z’êtes vraiment pitoyable. Puisque vous voulez être désagréable avec moi je ne vous apprendrai rien si je me contrefous totalement de votre petite opinion.. 


                  D’ailleurs je ne suis pas le seul, quasiment personne ne s’intéresse à vos posts qui sont d’une platitude affligeante les 3/4 du temps au point que j’ai cessé de les lire et que je zappe et que vous êtes régulièrement moinssé par quasi tout le monde…

                  Mais votre égo vous pousse toujours à revenir. Souvent pour faire la promo de vos fameux billets que personne ne lit..

                  Vous êtes un homme du passé. L’homme horizontal, le dernier homme de Nietzsche.

                • L'enfoiré L’enfoiré 2 décembre 2014 16:47

                  Comme je l’écrivais dimanche, nous étions, jour pour jour, au 40ème anniversaire de la découverte de Lucy.

                  Extrait : Le 30 novembre 1974, une trentaine de chercheurs éthiopiens, américains et français, codirigé par Donald Johanson (paléoanthropologie), Maurice Taieb (géologie) et Yves Coppens (paléontologie) découvrait sur le site d’Hadar, dans le rift éthiopien, un fossile de l’espèce Australopithecus afarensis,. Ce fossile, complet à 40 %, date d’environ 3,2 millions d’années.Ils le nommèrent Lucy en mémoire de la chanson psychédélique « Lucy in the Sky with Diamond » écrite par John Lennon en mars 1967 qui se referait aux initiales LSD et au dessin de son fils Julian. La chanson à une rythmique en ternaire en 6/8 avec des arrangements instrumentaux très fouillés en dehors du refrain en 4/4.C’est à dire d’une complexité qui s’adapte parfaitement à ce que l’Homo Sapiens est devenu.Les migrations sont toujours en cours. Elles s’appellent désormais « mondialisation ». On ne vit plus que rarement en troglodyte, mais on imagine monter plus haut pour vivre..

                  • bakerstreet bakerstreet 2 décembre 2014 19:32

                    L’enfoiré


                    Une légende pour une autre. 
                    Ce truc du LSD est une légende. Interviewé à ce propos John Lennon à éclairé les origines du nom de cette chanson : Son petit garçon Julian faisait un dessin, et il lui a demandé de l’expliquer. 
                    « Et bien là c’est une dame dans le ciel, »
                    « Et comment qu’elle s’appelle ta dame ?
                     » Luçy....« 
                    Heureusement ,il n’a pas dit » Ségolène"...

                  • bakerstreet bakerstreet 2 décembre 2014 19:51

                    Le new age est un foure tout qui est tout de même signifiant.


                     Les années 60 correspondent bien à une accélération de l’histoire, comme il y en a eu sous la révolution française, et peut être aussi au début du siècle, avec l’avènement de la modernité, de la psychanalyse, de la réinvention du regard et de la temporalité, ainsi que d’une ouverture au monde. 
                    Ecoutez le bruit de la locomotive, quand Cendras écrit la prose du trans sibérien. 

                    Sauf que ça s’est terminé salement en 14.....
                    Les années 60 ont vieilli d’elles mêmes, et même si l’on peut ironiser sur certains anciens maos, babas, leur héritage est toujours présent.

                     Ironie, contestation, contestation de l’autorité, et bien sûr question du sens, dans le registre foi incarnée dans le positivisme, la culture des aînés, la famille, tout ce truc qui était tout de même resté bien en place. 

                    On s’amuse en regardant des films d’archive, en écoutant des tubes de ces années là. On peut ironiser, mais n’empêche. Il y avait une foi, une ferveur dirais-je. Comme dirait Gide
                    « Natanaël, je t’apprendrais la ferveur ! »
                    Le propre de la jeunesse. 

                    S’il fallait donner un age aux années soixante, je dirais 18, peut être même 17, à cause de Rimbaud !

                    « On est pas sèrieux quant on a 17 ans ! »
                    Quant à notre époque actuelle, c’est vrai elle fait des efforts pour rester belle en ce miroir !
                    Mais à votre avis, depuis combien de temps est elle à la retraite ?

                    • julius 1ER 3 décembre 2014 09:24

                      Dissous dans le Capitalisme Ultra-Libéral tel a été la destiné de la mouvance New-age........

                      et comme dirait Baker street en parlant des années 60 et de leur age je dirai qu’il vaut mieux être un jeune con plutôt qu’un vieux con .....................


                      • julius 1ER 3 décembre 2014 09:37

                        Sauf que ça s’est terminé salement en 14.....

                        Les années 60 ont vieilli d’elles mêmes, et même si l’on peut ironiser sur certains anciens maos, babas, leur héritage est toujours présent
                        @bakerstreet,
                        la société d’avant 14 hiérachisée, patriarcale, patriote soit-disant je dirai plutôt nationaliste, orientée conservatrice avec ses pesanteurs a pour bilan la mort de millions de jeunes .........
                        l’après 45 recommençait sur les mêmes bases avec les guerres de décolonisation d’Indochine et d’Algérie et rebelote, la jeunesse des années 60 a rejeté tout çà et elle a bien fait d’ailleurs car depuis on n’a plus envoyé le contingent nul part..... et c’est encore Sarkosy en nous faisant réintégrer l’Otan qui nous remet en selle pour des nouvelles aventures guerrières que les jeunes devraient massivement rejeter.....
                        il vaut mieux des jeunes cons révolutionnaires que des vieux cons réactionnaires !!

                        • bakerstreet bakerstreet 3 décembre 2014 14:07
                          Mais je doute que la société d’après la guerre de 14 ait été meilleure que celle d’avant.
                          .

                          L’europe était l’héritière du dix neuvième siècle, mais était travaillée par les idées nouvelles, et les utopies issues de Proudhon, de Marx. De réels progrés sociaux. Pas de guerre depuis 40 ans. Bien sûr des bémols, comme la colonisation, pas vraiment critiquée alors, en vertu d’un positivisme et d’une foi dans notre civilisation inébranlable.

                          « Le journal d’une vie », de stefan Zweig parle assez bien de ces années, et de l’incrédulité des intellectuels quant ils ont su que la guerre était déclarée. Contrairement à 39 celle ci n’était pas inéluctable.

                          Des intellectuels comme Jules Romains envisageaient la création d’un espace européen. 

                           L’Europe avait l’avenir devant elle avant 14 ; après 18, elle l’aura derrière elle....


                        • lsga lsga 3 décembre 2014 12:43

                          Pour une fois, je suis d’accord avec presque l’ensemble de l’article smiley

                           
                          Le transhumanisme est le nouveau new-age (le niouniou-èdge smiley ). Toutefois, on retrouve toujours le new-age des années 70 aujourd’hui, mais d’une manière normalisée. Beaucoup de gens continuent à utiliser des oracles tels que le Yi-King (qui se place à côté de la Business Intelligence en outil d’aide à la prise de décision), les pratiquants du Yoga sont plus nombreux aujourd’hui qu’hier, les magazines des boutiques bio regorgent d’offres en stage de sophrologie, naturopathie, ayurveda, charlatologie, etc. Le « développement personnel », très en vogue aux USA, est une version grand public désacralisée des travaux de Gurdjieff et de son ennéagrame. Donc, en réalité, le marché New-Age est plus important aujourd’hui que dans les années 70, mais il s’est normalisé ; il n’est plus un truc « hype », « cool », « nouveau » ; il n’est plus l’apanage des jeunes drogués et des illuminés, mais bien un ensemble de pratiques très répandues dans la population. Le New-Age n’est plus mystique, mais essentiellement médical ou cognitif. Il est donc devenu matérialiste. viva ! 
                           
                          À côté de cela, il ne faut pas sous-estimer l’essor d’approches expérimentales innovantes dans les domaines de la parapsycho. Les études sur les effets de la relaxation et de la méditation sont plus nombreuses que jamais, en France comme à l’étranger. D’ailleurs, méditation et relaxation sont sorties du domaine de la parapsycho, pour rentrer dans le domaine des sciences cog. 
                           
                          Comme au début du 20ème siècle en France (sous l’influence de la Franc Maçonnerie alors très puissante), de nombreuses universités recommencent à investir dans le domaine parapsychologique.En Europe, c’est la Hollande qui a repris des études sérieuses, expérimentales, sur la transmission de pensée et la clairvoyance. Les NDA sont un sujet d’études devenus classiques en médecine. L’Université de Virginie a carrément créé un poste consacré à l’étude expérimentale de la réincarnation (200 cas considérés comme crédibles). 
                           
                          Mais bon, mon cher Dugué, ce qui devrait vous intéresser, c’est la thèse de René Peoc’h qui continue d’intriguer. Les zététiciens ont tenté en vain de démonter cette expérience démontrant l’influence de la conscience sur les phénomènes aléatoires. Je vous le dis comme ça, mais l’électronique repose sur l’électron, qui est déjà une particule quantique.... Si votre cosmonadologie aboutie, elle est censée pouvoir prédire et quantifier ce genre de phénomène, et expliquer comment un poussin peut réussir à dévier de sa trajectoire un robot se déplaçant de manière aléatoire juste en l’appelant de ses cris désespérés. Ce qu’est la parabole à la mécanique céleste, l’aléatoire l’est à la mécanique probabilitaire. 
                           
                          D’ailleurs ça avance la formalisation de la cosmonadologie ? L’axiomatisation ? La démonstration de la cohérence de la théorie ? Ou alors vous en êtes toujours à la métaphysique exprimée en langue vulgaire ?
                           
                          Je veux bien croire qu’exprimer la probabilité qu’un événement se produise en terme d’attraction par des tenseurs conscients n’est pas évident... Mais au lieu d’écrire des articles newage sur Agoravox : essayer donc de formaliser. Peut-être la sémantique de Kripke pourrait vous être utile... c’est un vocabulaire simple et parfait pour d’abord exprimer en métalangage vos idées. N’oubliez pas que Einstein, au final, s’est contenté de transformer les 4 axiomes de la théorie classique en en fusionnant deux. Son travail à ensuite consister à fournir une démonstration (fausse...) de la cohérence de cette nouvelle théorie. 
                           
                           

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès